Pourquoi les douleurs rénales se produisent-elles?

La cystite

Un symptôme tel que la douleur aux reins ou à la région lombaire doit toujours être alarmant, car il peut indiquer la survenue de maladies graves des reins et d'autres organes: le foie, le pancréas, les glandes surrénales et même l'annexe.

Par conséquent, s'il y a une douleur dans le rein droit ou gauche, il est d'abord nécessaire de déterminer la cause de l'affection, puis de procéder au traitement approprié.

Pourquoi les reins font mal: les causes

La douleur au niveau des reins est le plus souvent associée à des lésions des reins eux-mêmes ou à des processus inflammatoires causés par des infections. Il existe des cas où le mal de dos est interprété à tort comme une colique rénale.

Il convient de rappeler que les vraies douleurs dans les états pathologiques des reins se manifestent rarement, mais sont complétées par d’autres symptômes, notamment la douleur, la fièvre, des modifications de la miction, une santé en général médiocre.

Considérez les causes les plus courantes de douleur dans la région rénale:

A la question «pourquoi les reins sont douloureux», aucun expert ne peut donner une explication sans équivoque. On sait que la douleur dans la région rénale est toujours le symptôme d'un trouble ou d'une maladie. Dans certains cas, des douleurs aux reins peuvent survenir à la suite d'efforts physiques intenses et de la levée de poids.

Glomérulonéphrite

Il s'agit d'une maladie aiguë ou chronique caractérisée par une inflammation de l'élément structurel du rein, le néphron ou plutôt les glomérules rénaux. La douleur dans les reins est plus caractéristique pendant la période de glomérulonéphrite aiguë, exacerbation aiguë ou grave de maladie chronique.

Outre la présence de douleurs dans les reins, la maladie s'accompagne de la présence de protéines dans les urines, d'un œdème et d'une pression artérielle élevée (hypertension).

Pyélonéphrite

La pyélonéphrite est une pathologie infectieuse qui affecte les reins, le calice rénal et le pelvis. L'infection peut être causée par divers agents pathogènes. Presque toujours, il a un caractère bactérien.

La pyélonéphrite est caractéristique de la douleur sourde dans la région des reins Selon le côté de la lésion, il peut y avoir une douleur au droit, au rein gauche ou une douleur bilatérale. Le plus souvent, la douleur rénale avec pyélonéphrite est permanente. Ce n'est pas très fort, mais, néanmoins, cela donne au patient une certaine anxiété.

Néphroptose

La maladie aux premiers stades peut causer au patient presque aucune gêne. Les patients remarquent que, de temps en temps, des douleurs de tiraillement dans la région lombaire sont peu floues.

Ensuite, à mesure que la maladie progresse, l'irrigation sanguine des reins se détériore, l'urine commence à stagner et il est possible de détecter une quantité élevée de protéines et de globules rouges. Au troisième stade de la maladie, les patients commencent à se plaindre d'avoir constamment des douleurs aux reins. De telles douleurs dans la région rénale conduisent souvent à une dépression, à une neurasthénie chez un patient.

Maladie rénale

Il fait référence aux causes courantes de la douleur rénale. En même temps, le syndrome douloureux est très intense, il se développe après une randonnée instable en faisant du sport - puis la pierre commence à se déplacer le long de l'uretère, touchant ses terminaisons nerveuses.

Dans cette maladie, la douleur dans la région lombaire est très forte, elle ne permet pas de trouver la position du corps afin de le soulager, accompagnée d'un besoin urgent d'uriner. Le volume d'urine est assez petit, souvent avec du sang mélangé.

Insuffisance rénale

Il se développe sur le fond des violations du travail complet des reins. Cette maladie s'accompagne d'une augmentation de la pression artérielle, d'un gonflement des membres inférieurs et du visage, d'une douleur dans la région lombaire, parfois si grave qu'une personne peut perdre conscience.

Cancer du rein

Les symptômes du cancer sont très difficiles à détecter car, dans les premiers stades de la maladie, se manifestent sans aucun signe. Déjà à un stade avancé, le patient développe du sang dans les urines et une très forte douleur dans les reins, ce qui indique que le processus de destruction des tissus a commencé.

Comment mal aux reins: symptômes

Il est très difficile de diagnostiquer avec exactitude que les reins ne font mal que par des sensations humaines, car le foie, les intestins, la colonne vertébrale, le système urétral et la rate sont situés à proximité immédiate des reins. Par conséquent, un diagnostic complet et des conseils d'experts sont nécessaires.

Examinons plus en détail certains symptômes afin de comprendre quelles douleurs dérangent une personne lorsque ses reins sont douloureux:

  • douleur dans les reins et les lombaires;
  • une diminution marquée de la quantité quotidienne d'urine;
  • la turbidité de l'urine, la présence de sang, de petites pierres, du sable dedans;
  • mictions fréquentes avec une petite quantité d'urine;
  • sensation de brûlure en urinant;
  • vision floue, prurit.

La sensation principale provient du dos sous les côtes inférieures et au-dessus du bassin. Cette condition est accompagnée d'un syndrome douloureux désagréable perçant, tirant, coupant ou ayant un caractère paroxystique aigu. La localisation de la douleur importe peu. En règle générale, les symptômes de douleur dans le rein droit ne sont pas différents des symptômes caractéristiques du gauche.

Traitement de la douleur dans la région rénale

S'il y a une douleur dans les reins, le traitement est effectué après une gamme complète d'examens pour identifier la cause de la maladie. Pour ce faire, on soumet au patient une échographie, une tomographie par ordinateur des reins, en effectuant les tests nécessaires.

Ce n’est qu’après une série de mesures diagnostiques qu’un diagnostic précis est établi. Après avoir déterminé le schéma thérapeutique correct, l'urologue vous prescrira les médicaments nécessaires.

Douleur dans les reins causée par une pyélonéphrite ou une glomérulonéphrite traitée avec des antibiotiques. Si la douleur dans les reins est causée par la présence de calculs, le traitement vise à soulager la douleur, à retirer les calculs et à lutter contre l'infection.

Le traitement chirurgical, y compris urgent, est effectué avec ces maladies:

  • lésion rénale (rupture, écrasement).
  • adénome bénin, fibrome.
  • tumeurs malignes.
  • thrombose de l'artère rénale (thromboembolie).
  • lithiase urinaire au stade d'exacerbation et de blocage du conduit urinaire.
  • pyélonéphrite purulente au stade aigu.
  • abcès extensif purulent du rein droit.
  • kyste rénal, purulent, grand.

L'automédication à l'aide de recettes populaires, dont beaucoup sont très douteuses, peut être lourde de conséquences. L'insuffisance rénale n'est pas une raison pour des expériences indépendantes.

Douleur rénale

La douleur dans la région des reins est un symptôme très désagréable, effrayant et souvent douloureux de nombreuses maladies et affections du corps humain. Un diagnostic et un traitement corrects de la cause de cette douleur minimise les risques de complications et vous permettrons de reprendre une vie normale.

Comment comprendre que les reins font mal?

La sensation principale provient du dos sous les côtes inférieures et au-dessus du bassin. Cette condition est accompagnée d'un syndrome douloureux désagréable perçant, tirant, coupant ou ayant un caractère paroxystique aigu.

Il est impossible de diagnostiquer sans équivoque la cause du problème à l'aide d'un examen visuel ou de sensations humaines, car le foie, les intestins, la colonne vertébrale, le système urétral et la rate sont situés à proximité immédiate des reins. Par conséquent, des diagnostics complexes sont nécessaires dans tous les cas, le plus souvent en milieu hospitalier.

Causes possibles et maladies

Comme mentionné ci-dessus, les causes de la douleur dans les barils peuvent être très importantes. Nous listons les plus courants:

Urolithiase

L'un des facteurs les plus courants est dû à la présence de formations pierreuses dans les reins ou les uretères adjacents. La douleur directe se forme après des spasmes causés par le mouvement de la pierre, une violation de l'écoulement de l'urine ou une augmentation de la pression dans le pelvis, ainsi que des dommages aux bords de la formation, à la membrane muqueuse de l'organe.

C'est la lithiase urinaire qui provoque les coliques néphrétiques - une douleur aiguë, souvent insupportable dans la nature, qui ne peut être supprimée même par des analgésiques puissants. Il n'apporte pas de soulagement et l'adoption de toute posture convenant à une personne. En outre, la température augmente légèrement, l'état de santé se dégrade considérablement, des caillots sanguins peuvent apparaître dans l'urine.

Pyélonéphrite

Des lésions bactériennes infectieuses des reins et des organes apparentés provoquent des douleurs dans la région concernée, la sensation elle-même est statique, la température augmente considérablement (jusqu'à la fièvre) et une santé normale est perturbée.

Glomérulonéphrite

Dans ce cas, l'inflammation affecte les glomérules / tubules des reins, il y a un fort œdème principalement sur le visage, la pression artérielle augmente, il y a beaucoup de caillots sanguins dans l'urine et très peu d'urine est sécrétée pendant la journée.

Athérosclérose des artères rénales

L’une des manifestations de l’athérosclérose classique avec étouffement des canaux des plaques de cholestérol provoque des douleurs périodiques et une augmentation de la pression. Symptômes du problème de la convergence avec l'hypertension.

Thrombose de l'artère rénale

Cette affection aiguë et très dangereuse nécessite une hospitalisation immédiate: un caillot sanguin bloque le flux sanguin dans l'artère rénale. Il provoque une douleur intense, une augmentation de la pression, des vomissements, des nausées / constipation, de la fièvre.

Kyste rénal

Une cause de douleur rénale relativement rare, mais mal diagnostiquée, se produit graduellement, empêche l'écoulement de l'urine et provoque des pyélonéphrites et des lésions infectieuses du rein.

Tumeurs bénignes et cancer

Les adénomes, les oncocytomes, les hamatromes et d'autres tumeurs bénignes / malignes provoquent le plus souvent des douleurs douloureuses périodiques aux reins, ou tout simplement un inconfort dans la région concernée, augmentant avec la croissance de la tumeur.

Sur une longue période, l'appétit diminue, une anémie se produit, une température basse est maintenue, une somnolence périodique se produit, une personne se fatigue rapidement et ne dort pas bien.

Hydronéphrose

La stase de l'urine dans le bassin et les violations de son écoulement provoquent des maux de dos modérés, des lésions infectieuses, des dysfonctionnements du système digestif, des syndromes de douleur dans l'abdomen.

Malformations congénitales de l'organe et de la RMP

Un développement rénal inadéquat pendant l'enfance (sténose congénitale de l'uretère, doublage de parties d'un organe, kyste, etc.) peut entraîner des douleurs à l'adolescence ou à l'âge adulte. Les malformations sont souvent asymptomatiques et se manifestent aux derniers stades de la formation d'un dysfonctionnement organique.

Le reflux vésico-urétéral est l’un des types et des complications les plus fréquents de ce type de troubles. L’urine peut alors pénétrer de la vessie dans les uretères, irriter ses parois et provoquer des processus inflammatoires de nature bactériologique. Dans ce cas, la personne ressent un malaise constant, une douleur sourde dans le bas du dos, une enflure.

Une variété de blessures d'organes

Les ecchymoses, les ruptures et les lésions rénales provoquent toujours des syndromes douloureux de l'organe, entraînent la formation d'un dysfonctionnement persistant et nécessitent une hospitalisation immédiate ainsi qu'un traitement chirurgical ambulatoire.

La tuberculose

La terrible maladie de la modernité peut toucher non seulement les poumons, mais également d’autres organes du corps humain, en particulier les reins. En même temps, les symptômes de la douleur ressemblent à ceux de la colique rénale classique et, dans l’urine, en plus des caillots sanguins, du pus peut également être détecté.

La grossesse

La douleur aux reins peut être causée non seulement par des maladies et des traumatismes, mais également par la physiologie, en particulier la grossesse, en particulier si la femme porte un fœtus important, de faible prévalence, qui commence à exercer une pression sur les organes voisins et provoque une gêne, en particulier à un stade avancé.

Dommages causés à d'autres organes

Les douleurs aux reins sont parfois causées par des problèmes d'organes voisins ou de systèmes apparentés, en particulier des hernies discales, de l'ostéochondrose, de l'appendicite, de l'adénome de la prostate et de la prostate, ainsi que de diverses blessures.

Diagnostics

La cause de la douleur dans les reins doit être déterminée et cette étude complète n'est possible que sur une base ambulatoire. Le plus souvent, ils organisent les événements suivants:

  1. Examen à la palpation et à la percussion, analyse des informations anamnestiques du patient.
  2. Echographie de l'abdomen avec les reins.
  3. Analyse générale et biochimique du sang.
  4. Bacsev et analyse d'urine générale.
  5. Antographie
  6. Radiographie de la partie vertébrale.
  7. Urographie rénale.

Que faire en cas de douleur?

Tout d'abord, ne paniquez pas. Si les douleurs peuvent avoir un caractère passager faible ou modéré sans symptômes supplémentaires, vous vous inscrirez à la prochaine visite chez un médecin qualifié. Si vous avez une crise, que la douleur se fait de plus en plus vive et ne disparaît pas, d'autres symptômes commencent à apparaître, notamment des nausées accompagnées de vomissements, une irradiation aux organes et zones voisins, il est alors préférable d'appeler une ambulance qui conduit une personne à un hôpital ou à un hôpital où diagnostics et fait un autre ensemble nécessaire de mesures de restauration et d'arrêt.

Sore rein gauche. Que faire

Le plus souvent, la douleur au rein gauche est causée par le développement d'une pyélonéphrite, d'un cancer, d'une néphroptose, d'une lithiase urinaire et d'une hydronéphrose. Accompagné de douleurs paroxystiques modérées ou sévères, forte fièvre. Frissons, mictions fréquentes, vomissements et nausées. Dans la mesure du possible, appelez une ambulance et prenez une série de mesures pour soulager la douleur.

Le rein droit fait mal. Que faire

Le rein droit est légèrement plus bas que le gauche, très proche du foie et a une identité anatomique avec le «frère jumeau».

Le syndrome douloureux est accompagné de coliques néphrétiques avec irradiation à l'aine, au bas du dos et en partie à l'estomac, maux de tête, accélération du rythme cardiaque, douleurs à la miction, hématurie. Cause syndrome de néphroptose, pyélonéphrite, hydronéphrose, processus tumoraux, lithiase urinaire (jusqu’à deux tiers de tous les cas), kystes, sténose de l’artère rénale droite ainsi que des problèmes d’organes voisins, en particulier du foie. La douleur elle-même peut être chronique, lancinante, tiraillante ou aiguë accompagnée de signes d'une attaque.

Le diagnostic du problème est réalisé exclusivement en ambulatoire. En cas de maladie grave du patient, une hospitalisation urgente est nécessaire. Le traitement est prescrit exclusivement par un médecin professionnel.

Les deux reins font mal. Raisons pour quoi faire?

Le syndrome de la douleur bilatérale dans la région rénale indique le plus souvent une activation du processus inflammatoire de nature infectieuse ou auto-immune. Dans le même temps, la douleur elle-même est prononcée dans le cas de la forme aiguë ou est quelque peu floue au stade chronique.

Il est strictement déconseillé de vous prescrire des antibiotiques, des cytostatiques et d’autres groupes de médicaments, il est autorisé à soulager temporairement les symptômes douloureux avant l’urgence et l’hospitalisation.

Comment soulager la douleur dans les reins?

Le syndrome de la douleur est presque impossible à tolérer, et l'ambulance causée jusqu'à présent ne vous a pas encore atteint? Dans ce cas, vous pouvez essayer de soulager la douleur vous-même. Comme le montre la pratique, les analgésiques classiques, les anti-inflammatoires non stéroïdiens et les analgésiques (analginum, paracétamol avec ibuprofène et même cétans, respectivement) n’apportent guère d’aide en cas de douleur paroxystique aiguë au niveau des reins, en particulier si elle est causée par une colique spasmodique et le plus souvent très légèrement "lubrifiant" syndrome, compliquant le diagnostic anamnestique.

Dans cette situation, la meilleure solution serait l'administration séquentielle intramusculaire de drotavérine, de spasmalgone et de diclofénac (1, 0,5 et 2 millilitres, respectivement). Ce «cocktail» fonctionnera efficacement dans 10-15 minutes. Si vous prenez les comprimés ci-dessus sous forme de comprimés, ils vous aideront après une heure.

Y a-t-il des médicaments sous la main? Les coliques néphrétiques peuvent être éliminées en appliquant de la chaleur sur la zone à problèmes - appareils de chauffage ou en immergeant cette partie du corps dans une salle de bain avec de l'eau chaude. L'effet de la suppression de la douleur insupportable disparaît très rapidement avec la disparition du facteur thermique, mais il est possible de souffrir avant l'arrivée de l'ambulance et l'hospitalisation.

Douleur rénale

Laisser un commentaire

Pour distinguer les douleurs rénales de celles d'autres organes, il est important de savoir comment les reins leur font mal. Si les reins font mal et que le symptôme douloureux augmente, nous ne pouvons en aucun cas nous attendre à ce que le problème disparaisse et s'auto-traite. Chez les patients souffrant de reins, il est important d’identifier la cause première de l’inconfort et de commencer ensuite le traitement médicamenteux. Quelles maladies dangereuses provoquent des douleurs aux reins, quel type de douleur peut vous déranger et quel médecin devez-vous appeler en cas de problème?

Les premiers signes d'inconfort

Les premiers signes de problèmes rénaux sont une urine brouillée, une gêne lorsqu’on essaie d’uriner et une douleur au niveau des reins. La douleur aiguë dans les reins est accompagnée de fièvre, d'œdème, tandis que le patient développe toutes les manifestations d'intoxication: nausée, faiblesse, détérioration générale de la santé. Si la nature des symptômes augmente, vous devez consulter un néphrologue. L'inconfort peut être déclenché par des maladies:

  • inflammation des tissus rénaux; des maladies telles que la pyélonéphrite, la glomérulonéphrite, une inflammation de l'urètre, une inflammation provoquée par un néoplasme de la pierre peuvent se développer;
  • les maladies rénales congénitales, dans lesquelles le flux normal de l'urine est perturbé, et les maladies inflammatoires réapparaissent souvent en raison de processus stagnants;
  • le développement d'une tumeur oncologique ou bénigne qui perturbe le fonctionnement de l'organe jumelé;
  • d'autres maladies de la cavité abdominale, qui provoquent une violation de l'activité rénale et conduisent à l'apparition d'une pathologie.

Si la douleur intense et les symptômes qui l'accompagnent augmentent, la personne se sent encore plus mal et des problèmes urinaires apparaissent, ce qui impose un besoin urgent d'aller à l'hôpital, car de telles manifestations peuvent entraîner des complications graves.

Symptômes communs

Les symptômes associés aux problèmes rénaux, qui se manifestent le plus souvent dans le contexte de l'évolution de l'inflammation de l'organe associé, alors que le patient est le plus souvent concerné par:

  1. Douleur vive et perçante dans la région transversale. Si une inflammation infectieuse se développe, alors, en plus de la douleur, de la fièvre, de la fièvre, de l’aggravation du bien-être général, de l’insuffisance rénale.
  2. La douleur dans le rein s'accompagne de difficultés à uriner et l'urine devient une couleur non caractéristique avec une mauvaise odeur. En cas de maladies des reins de nature infectieuse dans l'urine, on peut voir les impuretés des inclusions purulentes et sanguines. De telles inclusions peuvent également être observées lors du développement d'une tumeur cancéreuse, lorsqu'elle grossit, blessant les tissus voisins et provoquant une perte de sang interne.
  3. Avec l'inflammation des reins du patient inquiétudes et l'intoxication du corps - il fait mal et est étourdi, malade, perte d'appétit, diminue la quantité d'urine libérée.
  4. À des températures élevées et des problèmes de miction, une forte soif est ressentie, tandis que la consistance de l'urine devient visqueuse, une odeur fétide est ressentie.
  5. Avec le développement de l'insuffisance rénale, la pression artérielle augmente, le corps devient gonflé.
Retour à la table des matières

Symptômes d'insuffisance rénale en fonction des troubles

Néphrolithiase

La cause fondamentale du développement de la maladie, à laquelle les reins peuvent faire mal - une violation du métabolisme de l'eau dans le corps et une infection des voies urinaires et des reins. Au stade initial du développement, les calculs rénaux ne gênent pas le patient, mais à mesure que le néoplasme se développe, les tissus rénaux commencent à s'enflammer et, lorsqu’ils se déplacent, la personne ressent une douleur intense aux reins. Afin d'identifier le problème, vous devez contacter un néphrologue qui, sur la base des résultats de l'étude, vous aidera à trouver un traitement adéquat. Pour les petites tumeurs, la chirurgie n'est pas nécessaire et les calculs peuvent être écrasés au laser. Mais si la déposition est importante et menace la vie d’une personne, elle est éliminée par chirurgie abdominale.

Avec glomérulonéphrite

Lorsque l'inflammation de la glomérulonéphrite touche les tubules rénaux et les glomérules, si la maladie ne commence pas à se cicatriser avec le temps, l'inflammation se propage au tissu de l'organe associé et une forme aiguë de la maladie se développe. Le patient s'inquiète de la douleur douloureuse qui est ressentie même la nuit, ce qui rend le sommeil difficile. Lorsque vous urinez, des brûlures et des crampes se font sentir, la température corporelle augmente. Si la maladie ne commence pas à guérir avec le temps, la manifestation de la maladie est exacerbée, la pression augmente.

Pyélonéphrite

L'inflammation des tissus de l'organe jumelé, ou pyélonéphrite, provoque une gêne au niveau des reins, il y a une douleur lors de la miction, la température corporelle augmente, des frissons et de la fièvre. Dans la forme aiguë, les symptômes prononcés sont gênants et, au cours de l’évolution chronique, les symptômes sont moins prononcés; cependant, dans le cas d’une rechute, les symptômes s’aggravent. Si vous souffrez de douleurs constantes au niveau des reins et que toutes les manifestations d'inflammation sont présentes, vous devez contacter immédiatement l'hôpital pour obtenir une assistance médicale.

Avec maladie rénale polykystique

Un organe apparié polykystique se développe au cours du processus de développement fœtal et de la formation de toutes les fonctions et systèmes vitaux. Dans ce cas, la pathologie touche les deux organes: au début, les kystes sont petits, mais à mesure que la maladie progresse, ils grossissent, perturbent la fonctionnalité des organes et provoquent une insuffisance rénale. Avec cette maladie, des kystes apparaissent progressivement sur les tissus du pancréas, du foie et des poumons.

Si un enfant est né avec une telle pathologie, les symptômes sont prononcés, alors que se développe une urémie, qui peut entraîner la mort du bébé. Chez l'adulte, les symptômes sont d'abord légers, mais les douleurs augmentent constamment, les reins perdent leurs fonctions essentielles et, s'ils ne sont pas traités rapidement, le risque de décès est élevé. Si un patient est diagnostiqué avec une maladie polykystique des reins, il devrait toujours être sous la surveillance d’un médecin. Dans ce cas seulement, il sera possible d’éviter des conséquences graves et menaçant le pronostic vital.

Avec insuffisance rénale

Des douleurs palpitantes dans la région rénale peuvent être un signe de développement d'insuffisance rénale, l'urine se concentre, elle contient un taux élevé d'impuretés toxiques qui empoisonnent l'organisme, affectant les tissus du cerveau, du foie et des reins. Si le niveau de toxines est faible, les reins sont douloureux au début et, lors d'une exacerbation, les coliques du rein sont gênantes. L'insuffisance rénale entraîne une augmentation de la pression artérielle et une altération du métabolisme de l'eau dans l'organisme, ce qui, dans les cas graves, est la cause du décès du patient. Le cours aigu de la maladie est traité à l'hôpital sous la stricte surveillance d'un médecin.

Types de douleur avec problèmes rénaux

Manifestations de traction

Tirer une douleur rénale avec une inflammation inquiète toujours, même quand une personne est au repos. Si les signes s’aggravent et perturbent d’autres manifestations, il est nécessaire de s’adresser au médecin. Le traitement repose sur la prise de médicaments antibactériens, après le coucher et le régime d'alcool. Toutefois, si après 3 ou 4 jours les symptômes ne disparaissent pas et que l'état s'aggrave, vous devez vous rendre à l'hôpital pour un examen plus détaillé.

Douleur douloureuse et pressante

Si les reins malades sont accompagnés d'une douleur douloureuse, cela peut indiquer le développement d'une inflammation des tissus de l'organe jumelé, de la tuberculose ou d'une maladie vénérienne. Dans le même temps, les reins font toujours mal lorsque vous bougez ou lorsque la personne est dans une position inconfortable. Si vous restez au repos et restez toujours au chaud, la douleur est réduite, mais vous devez déterminer la cause première de cette manifestation, car avec l'exacerbation de la maladie, les complications sont dangereuses et peuvent coûter la vie du patient.

La douleur pressante se produit lors de l'inflammation des tissus de l'organe jumelé, ainsi que du développement de tumeurs d'étiologies diverses. Avec une tumeur maligne, les douleurs de compression augmentent progressivement, l'inconfort se crée dans l'aine, si la tumeur a atteint les poumons, le pancréas et la rate avec métastases, la douleur est localisée dans la partie supérieure de la poitrine, sous les côtes. La nature de l'inconfort au fil du temps devient plus aiguë et plus prononcée. Dans l'urine, vous pouvez voir des caillots d'inclusions de sang et de mucus. Dans ce cas, le retard met la vie en danger, vous devez vous rendre d'urgence à l'hôpital pour un examen.

Douleurs aiguës

Lorsque des douleurs aiguës sont diagnostiquées le plus souvent par une lithiase urinaire. Une douleur aiguë et lancinante est dangereuse car elle indique le mouvement des inclusions de sel le long des voies urinaires. Si la pierre se coince dans le canal, cela provoque une détérioration des reins et une violation du processus urinaire. Lorsque le rein droit fait mal, il est fort probable que l’inclusion de sel se trouve dans celui-ci, alors qu’il tire fortement sur la jambe droite, comme si un courant était libéré vers les muscles.

Douleur aiguë

Le mouvement des calculs peut perturber les douleurs aiguës et aiguës, et des manifestations similaires se produisent lorsque les disques intervertébraux sont endommagés. Et en fait, et dans un autre cas, la douleur peut être dans la jambe ou localisée dans l'aine, souvent blessée aux côtes. Contrairement à la maladie de la colonne vertébrale, avec des problèmes rénaux, des manifestations caractéristiques se produisent:

  • la douleur est le plus souvent localisée à l'avant, avec pression, une augmentation de la taille de l'organe jumelé se fait sentir;
  • la température corporelle augmente;
  • les symptômes d'intoxication sont présents;
  • une personne a très soif, boit beaucoup, tandis que le volume d'urine lorsqu'il va aux toilettes est insignifiant;
  • Les organes génitaux externes sont irrités, un œdème se manifeste, une forte sensation de démangeaison et de brûlure se manifeste lors de la miction.
Retour à la table des matières

Piqûres et douleurs lancinantes

Si les douleurs sont cousues et lancinantes, la maladie de la colonne vertébrale doit être exclue. Si une personne n'a pas de fièvre ni d'autres symptômes indiquant une inflammation, il est nécessaire d'examiner les organes internes pour détecter la présence d'une tumeur maligne. Le fait est qu’à ses débuts, le cancer ne se manifeste en aucune manière, la douleur est douce, elle passe vite. Cependant, il s’agit d’une ruse de la cancérologie. Si une personne soupçonne que le corps a un problème, vous devriez immédiatement consulter votre médecin. En fonction de la douleur aux reins et des symptômes qui l'accompagnent, le médecin peut tout d'abord suggérer le type de maladie dont souffre le patient. Toutefois, pour un diagnostic précis, un examen complet de laboratoire et une analyse instrumentale sont nécessaires.

Symptômes de douleur dans la région rénale

Des sensations désagréables dans le bas du dos, qui finissent par devenir douloureuses au niveau des reins, devraient vous alerter et vous obliger à consulter un médecin dès que possible. Si tout est clair avec une douleur aiguë: rarement quelqu'un sera capable de supporter l'angoisse et de ne pas demander d'aide médicale, alors avec une manifestation sourde, douloureuse et tirante, tout est beaucoup plus compliqué. Une personne cherche un moyen de soulager la douleur, mais ne pense pas qu'il s'agisse d'un signal indiquant de graves problèmes de santé du système génito-urinaire.

La lombalgie est un symptôme dérangeant

Lorsque vous avez mal au dos dans la région des reins, au niveau des côtes inférieures de part et d'autre de la colonne vertébrale ou d'un côté, la première pensée est que les reins font mal, mais est-ce toujours comme ça? De nombreuses études sont nécessaires pour établir le diagnostic exact, mais un médecin local expérimenté peut déjà tirer les conclusions préliminaires lors de l'examen initial.

Attention! Les symptômes d'anxiété incitent le patient à rechercher immédiatement un bon urologue, mais ce n'est pas toujours une mesure justifiée. Il est possible que cela ne pose pas de problème avec le système urogénital et nécessite un autre spécialiste. La pratique habituelle, qui est suivie dans tous les pays développés, lorsque le patient est examiné par un thérapeute, prend rendez-vous pour étudier et détermine ensuite seulement quel médecin est nécessaire dans chaque cas.

Est-ce que ça fait toujours mal aux reins?

Quelques tests simples aideront le médecin à identifier les causes de la douleur aiguë au niveau des reins, mais la pathologie ne leur sera pas liée:

  • La douleur peut être une manifestation neurologique de l'ostéochondrose. En cas de lumbodynie ou de radiculite, si vous inclinez le corps dans différentes directions, l’intensité des sensations désagréables changera. Dans les maladies rénales, il est très difficile de trouver une posture dans laquelle les symptômes douloureux diminueront.
  • Si le problème ne survient que le matin, il s'agit probablement d'une spondylarthrose, lorsque la douleur est provoquée par des modifications des petites articulations intervertébrales.
  • Lorsque la douleur est observée uniquement sur le côté droit de la taille, une ambulance doit être appelée en urgence. Un médecin urgentiste insistera pour une hospitalisation urgente. En l'absence de troubles de la miction, cela peut indiquer à la fois une appendicite aiguë et une cholécystite. Il convient rapidement de faire un diagnostic précis, de sorte que si nécessaire, le plus tôt possible d'effectuer une intervention chirurgicale.

Comment comprendre que les reins font mal? Dans les maladies de la colonne vertébrale et du système urogénital, des symptômes similaires peuvent apparaître. Lorsqu'un patient se plaint de tirer dans le dos, les maladies rénales sont le plus souvent diagnostiquées, mais diverses manifestations d'anomalies de la colonne vertébrale ne doivent pas être exclues. Toujours avoir besoin de tests sanguins, urine, échographie, pour confirmer ou infirmer le diagnostic préliminaire.

Types de douleur au bas du dos

Les symptômes pointent vers les reins, mais on sait de l’anatomie qu’ils n’ont pas de terminaison nerveuse. D'où vient la douleur? Lorsque les douleurs lombaires se produisent, les reins signalent les terminaisons nerveuses des capsules rénales.
Considérez le phénomène. Lorsqu'un rein est endommagé ou que son fonctionnement est défaillant, il se dilate ou sa forme change. La spécificité de la capsule rénale est telle que toutes les modifications rénales y sont reflétées et que des sensations douloureuses se manifestent dans la région lombaire.
Les douleurs peuvent être tenaces et douloureuses, et les concepts doivent être délimités avec précision, car différents types de douleur peuvent indiquer différentes affections. Pour déterminer la cause de la douleur, le médecin demandera certainement:

  • exactement quelles sensations sont présentes;
  • quelle heure de la journée ils sont les plus intenses;
  • quelle nourriture a été consommée par les malades;
  • Il n'y a eu aucun cas d'hypothermie.

Important à savoir! S'il y a eu un effort physique d'intensité modérée et que la douleur persistante a été ressentie au début, puis vive, vous devez contacter immédiatement un établissement médical. Une telle douleur dans le rein droit ou dans le gauche peut indiquer une rupture d'organe.

Les principales causes de douleur au bas du dos:

  • inflammation des reins - glomérulonéphrite, pyélonéphrite chronique;
  • leur omission est la néphroptose;
  • calculs dans les reins ou dans l'urètre - urolithiase.

Douleur aiguë

Les douleurs aiguës, accompagnées d'une détérioration de l'état général, sont appelées coliques néphrétiques. Ils parlent de processus inflammatoires. S'il y a des problèmes de miction et que les propriétés physiques de l'urine changent, il y a un mélange de sang dans celle-ci, des pathologies néphrologiques peuvent être suspectées.

Une augmentation rapide du volume de l'urine dans le pelvis rénal peut entraîner une modification rapide de la taille du rein si la bouche de l'uretère est obstruée par une pierre. Lorsque la douleur est accompagnée d'une forte fièvre, on peut penser que la colique est provoquée par une pyélonéphrite aiguë, caractérisée par un œdème rapide du parenchyme rénal.

Dans les coliques néphrétiques, le syndrome douloureux augmente très rapidement et peut s'accompagner de nausées, de vomissements et de mictions fréquentes pour uriner sans trop d'urine. La douleur ne sera pas seulement dans la région lombaire, mais peut également donner à la région périnéale, la surface interne des cuisses, les organes génitaux.

La colique rénale bilatérale est pratiquement impossible. La douleur caractéristique est d'un côté seulement. Si le rein gauche est douloureux, ils parlent de colique rénale du côté gauche, tandis que le rein droit parle du côté droit.

Attention! Avec les coliques néphrétiques, les analgésiques populaires ne s'appliquent pas. Pour réduire la douleur, les médecins d'urgence injectent des analgésiques narcotiques.

Douleurs douloureuses

Un caractère douloureux ou persistant dans la région rénale peut être observé dans de nombreuses maladies chroniques (insuffisance rénale, néphroptose, pyélonéphrite, tuberculose) et dans les tumeurs malignes et bénignes. Elle n'est jamais en repos. Tout mouvement devient un irritant pour les reins - tremblements dans les transports, virages serrés, lever du lit le matin, etc.

Attention! Une gêne, une douleur surviennent également chez les femmes enceintes pendant la gestation, lorsque le fœtus exerce une pression sur les reins. Dans ce cas, le gynécologue doit savoir comment soulager la douleur aux reins.


En plus des pathologies urologiques, une personne peut ressentir de la douleur dans la région des reins lorsqu'elle boit trop de liquide pendant la journée. Un bon médecin s'intéresse toujours à la quantité d'alcool consommée avant de tirer des conclusions sur la nature de la maladie.

C'est important! Il faut apprendre à contrôler la quantité de liquide si une personne a souvent mal aux reins. 1,5 litres est considéré comme la norme, mais cela ne concerne que les personnes en parfaite santé. En cas de problème, la quantité de liquide ne doit être calculée que par un spécialiste, qui tiendra compte de divers facteurs: poids, âge du patient, fonctionnement de ses reins, de sa vessie, de son foie et de son cœur.

Toute situation où un mal de dos au niveau des reins nécessite des soins médicaux. Vous n'avez pas besoin d'aller à la pharmacie pour un anesthésique, mais vous devez aller rapidement à la clinique. Jamais l'automédication, surtout pour les sensations douloureuses dans le bas du dos. Prenez soin de vous et soyez en bonne santé!

Mais peut-être est-il plus correct de ne pas traiter l’effet, mais la cause?

Nous vous recommandons de lire l'histoire d'Olga Kirovtseva, comment elle a guéri son estomac. Lire l'article >>

Douleur rénale: causes, nature, traitement

Douleurs dans les reins - c'est avec une telle plainte que les patients vont chez le médecin lors de la première visite. Ce syndrome peut signaler des problèmes au niveau du système urinaire, mais dans certains cas, la douleur est la conséquence d’une pathologie en développement dans la rate, la colonne vertébrale, le foie, l’intestin et l’uretère.

Nature de la douleur

Beaucoup pensent que la douleur, concentrée dans la région pelvienne, est la preuve de pathologies dans le système urinaire. Mais en réalité, les reins sont situés beaucoup plus haut - sous les côtes de la rangée inférieure, dans la partie supérieure du rein.

Le syndrome douloureux peut être variable. Le patient peut décrire la douleur comme tirant, douloureux, paroxystique, encerclant, permanent, perçant. Cette description peut aider le médecin à différencier le syndrome, suggérer une pathologie particulière.

Causes de la douleur dans les reins

Jusqu'à la fin de l'examen complet, il est impossible d'indiquer la cause exacte de la douleur au niveau des reins - trop de facteurs peuvent constituer un tableau clinique spécifique. Certaines pathologies ont une nature de douleur absolument identique - le médecin utilisera des méthodes de diagnostic modernes - échographie, tomographie par ordinateur, étude en laboratoire de tests sanguins / urinaires et autres.

Le Dr Malysheva explique en détail les causes possibles de la douleur dans les reins:

Maladie rénale

La présence de calculs rénaux peut entraîner une douleur aiguë à la localisation anatomique des reins. Pendant assez longtemps, les calculs ne sont pas gênants, parfois le patient ignore tout du problème existant. La douleur survient à cause de:

  • mouvement de la pierre le long de l'uretère et blessures causées par les arêtes vives de la membrane muqueuse;
  • accumulation d'urine dans le bassin du rein due à un écoulement obstrué du liquide;
  • processus inflammatoire dans les parois des reins;
  • uretère spasmodique, si la pierre est située exactement en elle.

La douleur dans les reins due à la présence de calculs est toujours accompagnée d'une légère augmentation de la température (aux paramètres subfébriles), de la présence de sang dans l'urine excrétée (particulièrement souvent en cas de lésion des arêtes vives de la pierre muqueuse) et d'une dégradation du bien-être général.

Fais attention: si la pierre bloque les voies urinaires, alors sa sortie est absente - des signes d'intoxication (empoisonnement) du corps apparaîtront très rapidement sous forme de vertiges, de faiblesse, de diarrhée (diarrhée), de nausées et de vomissements, indépendamment du repas.

Glomérulonéphrite

Le processus inflammatoire, localisé dans les glomérules et les tubules rénaux, se développe toujours de manière aiguë. La douleur rénale est bilatérale, aiguë et constante sera un trait caractéristique de cette pathologie. Pour la douleur rejoindre:

  • fort gonflement du visage le matin;
  • augmentation significative de la pression artérielle;
  • réduire la quantité d'urine excrétée;
  • la présence de sang dans l'urine.

Plus de détails sur la glomérulonéphrite peuvent être trouvés en visionnant cette vidéo:

Pyélonéphrite

Il s'agit d'une maladie infectieuse caractérisée par une douleur douloureuse, sourde et persistante au niveau des reins. Elle peut être localisée d'un côté (en fonction du rein développé par la pathologie) ou être bilatérale. Fais attention: si la pyélonéphrite se développe sur le fond de la lithiase urinaire, la douleur sera de nature variable: la douleur sourde / sourde est remplacée par des accès de douleur aiguë.

En plus de la douleur, le processus infectieux suivant est présent:

  • gonflement du visage le matin;
  • hyperthermie (fièvre);
  • état fébrile;
  • nausées et vomissements - uniquement en cas de développement aigu du processus et d'évolution sévère.

Très souvent, la pyélonéphrite survient chez la femme enceinte. Dans ces cas, vous devriez immédiatement consulter un médecin.

Athérosclérose des artères rénales

Une maladie qui survient dans le contexte de l'état athéromateux des vaisseaux sanguins. Elle se caractérise par des douleurs récurrentes, non intensives et douloureuses sur fond d’hypertension artérielle prolongée.

Tumeurs bénignes du rein

Les douleurs associées à des tumeurs bénignes n'apparaissent qu'avec la croissance active d'un néoplasme et sont caractérisées par une faible intensité, s'apparentant davantage à une gêne et à des sensations de tiraillement dans le bas du dos.
La seule chose qui peut être accompagnée d'une douleur dans les tumeurs bénignes des reins est une violation de l'écoulement de l'urine.

Thrombose de l'artère rénale

Une condition nécessitant une assistance professionnelle urgente. Le patient se plaint de douleurs dorsales aiguës et puissantes, qui peuvent être minces dans la nature. Une crise aiguë de douleur d'intensité telle que le patient peut perdre conscience. De plus, les symptômes suivants sont présents:

  • soudain, sans prérequis visibles, augmentation de la pression artérielle;
  • des nausées et des vomissements;
  • hyperthermie spontanée (fièvre);
  • pas d'urine.

Hydronéphrose

Avec cette pathologie, la douleur est de nature terne et douloureuse, elle peut être localisée dans le bas du dos ou sur le côté, accompagnée de récidives fréquentes de maladies inflammatoires / infectieuses.

Tumeur maligne des reins (cancer)

Le syndrome douloureux n'est pas le principal responsable du développement d'une tumeur maligne au niveau des reins, mais il est présent: faible, intermittent, douloureux. La douleur dans le cancer du rein se produit sur fond d'anémie en développement, de fatigue, de mélange de sang dans l'urine, d'hyperthermie persistante.

Formation de rein kystique

La douleur causée par la formation d'un kyste (ou de plusieurs) dans les reins sera faible et intermittente - souvent, les patients n'y prêtent attention que pendant l'exacerbation.

Reflux vésico-urétéral

L’essence même de la pathologie - l’urine de la vessie est rejetée dans le bassinet du rein. Le patient se plaindra de douleurs au dos douloureuses, sourdes et constantes Elle s'accompagne toujours d'un gonflement du visage le matin, d'une hyperthermie (fièvre) et d'une faiblesse générale.

Malformations rénales congénitales

Le plus souvent, cette pathologie ne provoque pas de douleur, mais dans certains cas, les patients remarquent une douleur persistante / douloureuse pendant la miction et immédiatement après.

Les causes de la douleur dans les reins dans ce cas seront:

  • mauvaise localisation anatomique du rein - l'uretère est comprimé, la sortie de l'urine est entravée;
  • compression des vaisseaux rénaux.

Blessures

La douleur rénale survient toujours quand ils sont blessés:

  • contusion rénale - la douleur sera de courte durée et non intensive, de nature terne;
  • rupture du rein - il se produit un syndrome douloureux aigu, une diminution radicale de la pression artérielle, la formation d'un hématome dans la zone d'impact, la présence de sang dans l'urine la rejoignant;
  • traumatisme grave - douleur aiguë, puissante, accompagnée d'une hémorragie interne: le patient perd conscience.

Tuberculose rénale

La maladie se caractérise par des douleurs dans les reins, causées par des coups de couteau, qui sont présents presque constamment - il s'agit parfois d'une violation du sommeil nocturne. La douleur caractéristique est nécessairement accompagnée par la présence d'impuretés atypiques dans l'urine - d'abord du sang, puis du pus.

Douleur au rein pendant la grossesse

Certaines femmes au cours du deuxième ou du troisième trimestre de la grossesse se plaignent de douleurs persistantes et douloureuses dans le bas du dos et dans la région anatomique des reins. Cela peut être dû à la pression exercée sur les organes associés de l’utérus élargi, à l’exacerbation d’une pyélonéphrite chronique (si elle a été diagnostiquée avant la conception) ou à la lithiase urinaire. La nature de la douleur peut être différente - par exemple, dans le cas d'une lithiase urinaire, elle sera aiguë et imitera complètement les coliques néphrétiques.

«Faux» douleur dans les reins - causes

Même si le patient se plaint de douleurs évidentes aux reins, cela ne peut pas servir de base pour suggérer le développement d'une pathologie dans le système urinaire. Le syndrome de la douleur rénale mimique peut:

  • ostéochondrose de la colonne vertébrale - fait référence à la colonne lombaire;
  • hernie discale;
  • lésion d'organes rapprochés - par exemple, une côte cassée, une ecchymose ou une lésion grave du foie / de la rate;
  • maladies de la prostate - adénome ou prostatite;
  • appendicite aiguë.

Traitement de la douleur dans les reins avec des médicaments

Que faire si vos reins vous font mal? Les antispasmodiques peuvent enrayer la douleur au niveau de l'emplacement des reins, mais la décision relative à la nomination d'un médicament doit être prise par un spécialiste après l'examen / l'examen du patient. Les antispasmodiques ne seront efficaces que pendant un court laps de temps. Pour obtenir le plein effet de la douleur, il vous faudra attribuer un traitement à la cause de leur survenue.

La douleur rénale est un symptôme trop abstrait qui peut indiquer le développement de diverses pathologies. Lorsque cela se produit, consultez un médecin. Les causes du syndrome de la douleur peuvent être une inflammation légère ou une lésion du rein, ou de graves problèmes. Fais attention: douleur signifie toujours une violation de la fonctionnalité d'un organe ou d'un système - il s'agit évidemment d'une condition dangereuse.

Comment déterminer la cause de la douleur dans les reins, ainsi que les méthodes modernes de traitement de certaines maladies qui provoquent l’apparition de la douleur - dans une petite vidéo de synthèse:

Yana Alexandrovna Tsygankova, critique médicale, médecin généraliste de la catégorie de qualification la plus élevée.

21 361 vues totales, 4 vues aujourd'hui

Douleur rénale

La douleur dans la région rénale est l’un des symptômes du développement de la maladie dans le corps, et il n’est pas facile de déterminer le diagnostic exact tout de suite, car la douleur dans la région rénale survient dans une multitude de maladies. Naturellement, afin de poser le bon diagnostic, vous devez consulter un médecin, passer un examen et lui remettre les tests nécessaires, que le médecin vous prescrira. Cependant, un certain nombre de symptômes permettent de déterminer la cause approximative de l'inconfort au niveau des reins avant de consulter un médecin.

Causes de la douleur dans la région rénale

Voici les causes les plus courantes pouvant causer des syndromes douloureux au niveau des reins:

  • La pyélonéphrite chronique, la glomérulonéphrite - une inflammation des reins, est considérée comme l'une des maladies les plus courantes en néphrologie;
  • Le dépôt de pierres dans les reins eux-mêmes, ou l'urètre;
  • La radiculite et la lumbodynie sont une manifestation névralgique de l'ostéochondrose;
  • Spondyloartose - survient lorsque la maladie des petites articulations intervertébrales. Dans ce cas, la douleur au niveau des reins se manifeste souvent le matin;
  • Autres maladies néphrologiques impliquant le parenchyme rénal - le plus souvent accompagnées d'une couleur d'urine non standard (impuretés sanglantes, morceaux, etc.)

Ce n'est pas toutes les causes de la douleur dans la région rénale, les maladies peuvent être causées par un autre nombre d'infections et d'anomalies. Un diagnostic plus précis ne peut être posé que par un spécialiste expérimenté.

Mal de dos dans la région des reins

Très souvent, le mal de dos dans la région rénale est confondu avec diverses maladies de la colonne vertébrale et des muscles de la colonne vertébrale. Mais ce symptôme s'accompagne également de coliques rénales et de pyélonéphrite. Dans la région lombaire, le dos fait mal si ce sont les reins qui sont malades et non la colonne vertébrale. La pyélonéphrite est accompagnée de nausées et de picotements. Surtout s'il y a eu activité physique et que la personne a beaucoup marché. Les attaques peuvent durer plusieurs heures. Dans certains cas, une douleur dans la région des reins peut être ressentie dans la région abdominale. Il est très important de déterminer l'emplacement exact de la maladie. Depuis le traitement de la colonne vertébrale et de l'abdomen est significativement différent du cycle de traitement des reins. Certaines thérapies prennent beaucoup de temps, souvent au fil des ans.

Douleur dans le rein droit

S'il y a une douleur dans la région du rein droit, il est immédiatement difficile de déterminer la cause, car les sensations douloureuses peuvent être associées à de nombreuses maladies. Certainement besoin d'un diagnostic. La douleur dans la région du rein droit peut être associée à une pathologie vertébrale, une maladie intestinale, une maladie de la vésicule biliaire et également si l'appendicite est enflammée. Les maladies gynécologiques et génito-urinaires provoquent souvent des douleurs au niveau des reins. En outre, avec la douleur, une personne ressent un état de fatigue, un poids est perdu, parfois la température augmente sans raison apparente. Si la maladie est associée aux reins, il peut y avoir une tumeur au bas du dos.

Douleur dans le rein gauche

Comme il y a deux reins dans le corps, la douleur peut survenir non seulement du côté droit, mais également du côté gauche. La douleur dans la région du rein gauche peut également être associée à diverses causes. Certains d'entre eux n'ont aucun lien avec l'insuffisance rénale. Mais cela ne signifie pas que la douleur dans les reins peut être ignorée. Très souvent, de telles douleurs peuvent survenir en raison d'une atteinte nerveuse, d'ostéochondrose. Si le foie, les intestins, la rate, l’estomac (c’est-à-dire des organes situés anatomiquement du côté gauche) sont malsains, il faut probablement rechercher les raisons de ces organes. Lorsque des calculs se déposent dans le rein gauche, il peut y avoir une douleur de ce côté. Mais cette raison a un autre côté de la médaille - très souvent, la maladie se développe sans symptômes évidents.

Douleur dans le rein gauche

La douleur dans le rein gauche est toujours le symptôme d'une tumeur bénigne du rein, d'une pyélonéphrite, d'une hydronéphrose rénale, d'une gloméronéphrite. Si la cause est une pyélonéphrite - la douleur dans la région du rein gauche se manifeste par une compression. Mais des sensations douloureuses peuvent donner des deux côtés. N'oubliez pas que ce type de douleur dans les reins survient avec une maladie associée à une activité cardiovasculaire. Ceux-ci incluent la péricardite, l'angine de poitrine et la maladie aortique. La douleur dans le rein gauche peut être le symptôme d'un trouble des voies respiratoires, du tube digestif et du système urinaire.

Douleur rénale droite

Comment se manifeste la douleur dans la région des reins à droite? Les symptômes diffèrent de l'inflammation bilatérale et dépendent de nombreux facteurs. Les principaux symptômes sont les suivants: mal de dos, en bas à droite; coliques néphrétiques du même côté, souvent accompagnées d'une miction accrue; l'apparition de sang dans l'urine; maux de dos, si le corps est en position verticale et horizontale, la douleur disparaît; douleur abdominale du côté droit; fièvre, pouls rapide, migraine. Lorsque la douleur dans la région du rein à droite apparaît après une chute, une blessure grave, puis une consultation avec un traumatologue est requise en premier.

Les symptômes

Les symptômes les plus courants de douleur dans la région rénale sont:

  • Dystonie végétative-vasculaire (VSD en abrégé). Cela inclut l'hypotension, l'hypertension, les maladies associées au système circulatoire;
  • Symptômes de la cystite;
  • Tous les problèmes associés à la fonction urogénitale - impuissance, frigidité, maladies au sens gynécologique, prostatite;
  • Un gonflement peut se produire sur le visage ou d'autres parties du corps;
  • Symptômes de maladies accompagnées par la formation de calculs rénaux;
  • Douleur d'oreille;
  • Troubles du sommeil, insomnie;
  • Violation de l'état mental;
  • Destruction osseuse

Parmi les exemples donnés, seuls quelques-uns apparaissent. Ils n'apparaissent pas tous à la fois. Par conséquent, si vous ressentez une douleur dans la région rénale, ne paniquez pas, mais il est déconseillé de rester indifférent aux symptômes.

Douleur douloureuse au niveau des reins

Une douleur aiguë dans la région rénale peut survenir lors de la consommation d'une grande quantité de liquide, pendant la grossesse, de maladies urologiques. Aussi ce type de douleur peut être observé avec la maladie de la tuberculose, pyélonéphrite et chronique. Si la douleur dans la région des reins survient précisément à cause de ces maladies, il y a souvent des sensations douloureuses lors de l'agitation, du mouvement, à la position horizontale du corps. C'est la principale différence entre l'insuffisance rénale et la radiculite, la spondylarthrite (maladie de la moelle épinière) et la spondylose (processus de vieillissement de la colonne vertébrale). Si le corps ressent une douleur dans la région rénale, cela peut également indiquer une tuberculose rénale. Il y a un malaise, la température augmente, la miction devient plus fréquente.

Douleur tirante dans les reins

Si la douleur a un caractère tirant, elle est probablement due à des blessures, une tension musculaire. Le premier signal est que la douleur tirante dans la région du rein se manifeste dans un état calme. Mais après un moment ça s'arrête. Dans cette situation, il est préférable d'éviter les mouvements brusques et d'appliquer une compresse chaude. Si la blessure est mineure, la douleur traversera le temps. Mais si une rupture de rein s'est formée (ceci se produit lorsque le poids est soulevé), alors la douleur augmentera, il sera difficile à supporter. À la maison, vous ne ferez rien et vous devez vous rendre à l'hôpital le plus tôt possible afin de fournir au patient des soins médicaux professionnels.

Douleur intense dans la région rénale

L'un des types de douleur les plus graves est une douleur aiguë au niveau des reins. Avec de telles sensations, il n’est pas recommandé d’aller seul à l’hôpital. Il est préférable d'appeler une ambulance. Jusqu'à l'arrivée des médecins, le patient doit rester en repos. L'utilisation de médicaments contre la douleur est une erreur très courante en cas de douleur aiguë aux reins. Cela ne peut en aucun cas être fait. Les seuls médicaments autorisés par les médecins sont les antispasmodiques (Nosh-pa, Baralgin). En outre, lors du diagnostic, il sera plus difficile d'établir la véritable cause des attaques. En plus d'une maladie rénale, il peut s'agir d'un symptôme de grossesse extra-utérine, d'appendicite et d'une crise de pancréatite.

Douleur intense dans la région rénale

Il arrive que des douleurs sévères aux reins surviennent soudainement et s'accompagnent de crises insupportables. Ceci se trouve dans la colique rénale. La douleur dans la région des reins est balayée par les vagues - ensuite amplifiée, puis atténuée. Le plus souvent, une douleur intense aux reins donne encore dans l'estomac, les organes génitaux. Des vomissements, des vertiges, de la diarrhée et des nausées peuvent survenir. Ces symptômes sont dus à une brusque violation de l'écoulement de l'urine, provoquée par une douleur intense dans la région du rein. La douleur dans les reins peut survenir en raison d'un stress important, de la consommation de liquide avant le coucher. Dans ce cas, une ambulance est également appelée et un examen immédiat est requis.

Douleur aiguë dans les reins

Habituellement, une douleur aiguë dans la région rénale survient lors de coliques néphrétiques. Colique néphroscopique - douleur intense et intolérable au niveau des reins, accompagnée de crampes dans la région lombaire, parfois même à la cuisse. Avec ce type de douleur, il est très difficile pour le patient de trouver une position dans laquelle la douleur s’atténue. Dans les cas de coliques néphrétiques, une douleur aiguë au niveau des reins survient soudainement, ce qui peut se produire en marchant, en faisant du vélo ou en voiture. Parfois, la douleur dans la région des reins va aussi vite qu’elle a commencé. Mais parfois, une douleur aiguë devient sourde. Il disparaît aussi rapidement, puis apparaît soudainement. Les coliques rénales avec pauses peuvent durer une journée, voire plus. Dans une telle situation, il est important de consulter un médecin à temps.

Douleur sourde dans les reins

Les blessures à la colonne vertébrale peuvent provoquer une douleur sourde dans la région des reins. Et aussi est un signal de la maladie des organes internes. Si la femme souffre de douleurs rénales, cela peut indiquer une maladie pelvienne. Le plus souvent, ces symptômes surviennent lors de maladies chroniques.

Un prolapsus rénal est une autre cause de douleur sourde. La douleur survient dans la région lombaire si la personne est en position verticale, lorsqu'elle tousse ou pendant l'exercice. Lorsqu'elle est omise, la douleur au niveau des reins disparaît - si vous vous allongez sur le côté ou sur le dos. Et à la position "sur le ventre", au contraire, il se renforce.

Douleur lancinante dans les reins

La pyélonéphrite est chronique. Il entre dans cette étape après la forme aiguë. Et procède presque sans symptômes visibles. En règle générale, la forme chronique est acquise dans l'enfance. Les statistiques à une forme chronique sont plus enclines par les femmes. Les premiers symptômes de la pyélonéphrite chronique sont l'apparition de fièvre et une douleur lancinante constante dans la région rénale. De plus, la personne atteinte peut être comme un rein, ou les deux. Si la maladie se développe des deux côtés, la douleur dans la région des reins s'étendra à toute la région lombaire. En règle générale, seulement un cinquième des patients ont de la fièvre.

Qui contacter?

Diagnostic de la douleur dans la région rénale

Lors du diagnostic de la douleur dans la région des reins, l'étape initiale consiste en une enquête détaillée sur le patient et en un examen général. L'enquête identifie les principales plaintes et symptômes de la maladie. Naturellement, les symptômes dépendent directement de la forme et du stade de la maladie. Lors de l'examen général du patient, une attention particulière est accordée aux œdèmes (le cas échéant). Dans la région des reins, des tapotements sont effectués pour déterminer la quantité de douleur qui se manifeste dans la région des reins. La pression artérielle augmente également lorsque vous sentez le pouls.

Afin de faire le diagnostic d'une tonne - une méthode de diagnostic de laboratoire est effectuée. Cette méthode comprend:

  1. Livraison du test sanguin général. Cela permet de déterminer la présence d'une inflammation. Dans le sang, la concentration de protéine C augmente, le nombre de leucocytes augmente et la vitesse de sédimentation des érythrocytes augmente.
  2. Lorsque l'analyse biochimique du sang est définie pour augmenter la concentration de l'urine. Parfois, des études sont effectuées sur la détermination des anticorps antistreptolysine, qui indiquent un environnement bactérien.
  3. Avec une analyse détaillée de l'urine, vous pouvez déterminer la présence ou l'absence de cet élément. En analyse normale de la protéine dans elle ne devrait pas être.
  4. Une biopsie des reins est également réalisée. Il vous permet de déterminer le type morphologique de maladie rénale.

Traitement de la douleur dans la région rénale

L'insuffisance rénale peut différer dans les formes et les méthodes de traitement. Mais absolument pour tous les types de maladies, vous avez besoin du bon régime.

Ennemi numéro un, en cas de maladie rénale, est le sel et la consommation de grandes quantités de liquide. Un repas très salé donne naturellement envie de boire plus de liquides. Et ce n'est pas souhaitable si vous avez des douleurs aux reins. Si nous négligeons cet état de nutrition, le patient en souffrira et gonflera et augmentera sa pression. Dosage de la consommation de sel par jour - 3-7 grammes. Tout dépend du degré de complexité de la maladie.

Si vous traitez une douleur au niveau des reins, évitez tout excès de phosphore et de potassium. Les conserves, les fruits secs, les légumes frits et les produits laitiers contiennent un grand nombre de ces éléments. Aussi étrange que cela puisse paraître, vous devez faire attention au fruit. Il est recommandé de manger des pommes et des poires.

Idéalement, votre régime alimentaire devrait être écrit avec un médecin. Seul un spécialiste expérimenté vous indiquera les produits à prendre en compte et à surveiller.

Dans le traitement de la douleur dans la région rénale avec des médicaments, les stéroïdes anabolisants sont très souvent utilisés, notamment Nerobol, Retabolil, Lespenefril. La posologie de Nerobol est de 0,005 g de 2-Zraz par jour; Rétabolil - la dose moyenne pour un organisme adulte est de 25 à 50 mg, à prendre tous les 3 ou 4 semaines; Lespenephril - 1-2 cuillères à café pour l'âge de 18 ans; Lespenefrila - 1-2 cuillères à café par jour, et si la forme est plus complexe - à partir de 2-4 (maximum - 6) cuillères à thé par jour.

Bien entendu, il existe des cas où le patient ne sauve pas une vie sans chirurgie. Après tout, la douleur dans la région rénale est un signe très grave d’anomalies dans le corps.

Traitement des douleurs rénales à l'aide de méthodes traditionnelles

Si vous décidez de vous débarrasser de la douleur rénale à l'aide de méthodes populaires, portez une attention particulière aux herbes et aux baies.

  1. L'une des recettes les plus courantes est le traitement des stigmates de maïs. Très souvent, cette méthode est utilisée pour l'œdème des reins. Lors de la réception de la soie de maïs est très important de suivre un régime. Pour préparer cette teinture, vous aurez besoin de: verser l'herbe (1 cuillère à soupe) avec de l'eau bouillante (1 tasse), laisser mijoter pendant 20 minutes à feu doux. Ensuite, laissez-le reposer pendant 25-30 minutes et filtrer. La teinture doit être prise toutes les 3 heures, 2 cuillères à soupe.
  2. Si vous souffrez d'inflammation des reins, la préparation de la prochaine teinture nécessitera des oreilles d'ours (même les gens appellent cette plante «busserole»). Les principales propriétés de cette plante sont les facteurs diurétiques et anti-inflammatoires. La préparation de la teinture est également rapide: on verse 1 tasse d'eau bouillante sur les oreilles de l'ours (1 cuillère à soupe) et dure environ 30 minutes au bain-marie. Ensuite, la solution doit être refroidie, filtrée et portée à un volume de 1 tasse. Le médicament est pris de la busserole 3 fois par jour à raison de ¼ de tasse.
  3. Quand une personne souffre de douleurs aux reins, il est très utile de prendre un bain à la prêle. Et pas nécessairement complètement immergé dans une solution à base de plantes. Vous pouvez faire des procédures à pied ou sédentaires. Pour ce faire, vous devez verser la prêle avec 5 litres d'eau bouillante et laisser reposer pendant 2-3 heures. Si vous voulez faire un bain de pieds, vous aurez besoin de 150 grammes de bouillon. Pour le bain complet, vous devez ajouter à l'eau 350 grammes de prêle. Et profitez de la procédure.
  4. Pour le jade et la cystite, il est recommandé de boire une infusion de fleurs de bleuet bleu. Pour préparer, prenez des fleurs de bleuet (1 cuillère à soupe) et versez 2 tasses d'eau bouillante. Prenez la teinture devrait être une demi-heure avant les repas 3 fois par jour. Cette décoction est un puissant diurétique.
  5. En outre, en cas de maladie rénale, il est utile de boire du jus de radis dans une tasse ou une demi-journée. Du miel est ajouté à la boisson, ce qui rend le jus plus agréable.

Le traitement avec des remèdes populaires prend généralement plus de temps qu'avec des médicaments, mais provoque moins de dommages au corps. Par conséquent, le choix des méthodes de traitement et de prévention est bon pour armer tous les avantages et les inconvénients.

En règle générale, dans de nombreuses maladies, il existe toujours des méthodes d'auto-traitement. La médecine traditionnelle fait appel à un nombre considérable de patients. Mais si vous ressentez soudainement une douleur dans la région des reins, il est formellement interdit de recourir à un traitement à domicile.