Cystite: symptômes et traitement de la femme, médicaments et comprimés pour la cystite

La cystite

Dans la plupart des cas, les formes chroniques de maladies inflammatoires de la sphère génito-urinaire résultent d'une approche thérapeutique non professionnelle. La maladie ne peut être éliminée si les symptômes et le traitement de la cystite chez la femme ne coïncident pas. Les médicaments imposés par la publicité télévisée n'apportent qu'un soulagement temporaire, et la maladie réapparaît après un certain temps.

Le seul moyen de se débarrasser de la cystite est d’établir la cause de la maladie et de suivre un traitement complet sous la supervision d’un urologue professionnel.

Cystite - causes de la femme

En médecine, le concept de "cystite" combine plusieurs types de pathologies urinaires symptomatiques, dans lesquelles il existe une lésion de la muqueuse de la vessie. En raison des caractéristiques anatomiques du corps, les femmes souffrent de cystite plusieurs fois plus souvent que les hommes.

Le travail de la vessie étant associé à tous les systèmes physiologiques, les anomalies fonctionnelles des organes internes, d'une manière ou d'une autre, affectent la santé de la sphère urogénitale de la femme.

Le développement du processus inflammatoire peut être précédé de:

  • infections virales ou bactériennes - grippe, mal de gorge, sinusite maxillaire, staphylocoque, trichomonas, E. coli, carie, furonculose;
  • l'hypothermie;
  • réaction allergique;
  • changements hormonaux pendant la menstruation, la grossesse, la ménopause;
  • maladies acquises - diabète sucré, colite, lésions de la colonne vertébrale, pathologies néphrologiques et endocriniennes, formations tumorales;
  • consommation de drogue;
  • immunité réduite;
  • développement anormal du système urogénital;
  • hygiène insuffisante des organes génitaux;
  • Les formes aiguës de cystite surviennent le plus souvent dans un contexte de stagnation du système urinaire.

Les voies de pénétration des microorganismes pathogènes dans la vessie sont également différentes. En cas de maladies des voies respiratoires supérieures, l'infection se propage à travers le corps par le sang. Dans les maladies du tractus gastro-intestinal, les microbes pénètrent dans les organes urogénitaux à partir de l'anus. En raison de pathologies néphrologiques, les agents pathogènes se déplacent des reins avec l'urine.

Les facteurs contribuant au développement de la cystite comprennent le port de sous-vêtements synthétiques, une tendance à la constipation, des changements fréquents de partenaires sexuels, des rapports sexuels non protégés et des conditions réduisant le potentiel du système immunitaire - stress, manque de sommeil, exercice excessif, nutrition irrégulière.

Principaux symptômes et signes de la maladie

Le développement de la cystite peut survenir de manière aiguë ou avec une augmentation progressive des symptômes. Les symptômes caractéristiques de la cystite dans la forme aiguë sont les crampes et les douleurs en urinant.

Mais à mesure que la maladie progresse, des symptômes tels que:

  • inconfort dans les zones génitale et pubienne;
  • Démangeaisons et brûlures au périnée - résultant des effets irritants des substances toxiques accumulées dans l'urine;
  • mictions fréquentes;
  • douleur dans le bas de l'abdomen et dans le dos, sensation de plénitude;
  • maux de tête;
  • fatigue accrue;
  • une légère augmentation de la température corporelle;
  • turbidité de l'urine;
  • forte odeur d'urine;
  • sensation de vidange incomplète de la vessie;
  • l'apparition de sang dans l'urine peut indiquer le développement de complications.

La cystite à caractère allergique ou infectieux dans 95% des cas est accompagnée de démangeaisons.

Complications de la maladie

En raison de la prévalence élevée (pathologie diagnostiquée chez 40% des femmes dans le monde), la gravité des effets de la cystite est souvent sous-estimée.

Avec un traitement approprié, à condition que rien ne justifie l’évolution de la pathologie, les symptômes de la cystite aiguë disparaissent et le bien-être de la femme s’améliore nettement. Si l'effet thérapeutique nécessaire est absent, la maladie acquiert une forme chronique d'évolution, qui présente de graves complications pour la santé.

La cystite chronique se caractérise par des lésions d'une grande partie des muqueuses de la vessie. Dans le même temps, un gonflement et un épaississement apparaissent dans les zones touchées, dans le contexte d'une diminution de l'élasticité de l'épithélium.

La progression du processus pathologique conduit à des complications qui menacent la santé des organes et systèmes vitaux:

  • une insuffisance rénale survient dans 95% des cas - pyélonéphrite, insuffisance rénale;
  • changement organique dans les tissus de la vessie se heurte à la rupture de ses parois et au développement de la péritonite;
  • une inflammation fréquente est l'une des principales causes des adhérences;
  • réduction de la fonction de reproduction, risque de perte totale de la capacité de procréer;
  • l'urétrite;
  • processus tumoraux;
  • ulcération sur les parois de la vessie, saignant;
  • urolithiase;
  • dommages musculaires et perte du tonus des tissus de la vessie, ce qui entraîne son dysfonctionnement et son incontinence urinaire

Dans le corps de la femme, au cours de la vie, il y a des périodes où la prédisposition au développement de la cystite est associée à des changements physiologiques naturels.

Vulnérabilité à la cystite dans la vie d’une femme

La première période critique commence à l'âge de trois ans. À cet âge, les enfants présentant des anomalies congénitales des voies urinaires peuvent développer un reflux vésico-urétéral, dans lequel l'urine retourne de la vessie vers les reins. La conséquence de la pathologie est la vulvovaginite et l’infection ascendante de la vessie.

La puberté est la deuxième, importante en termes de degré de susceptibilité au kystisme, une période de la vie d’une femme. Les changements hormonaux inhérents à la puberté sont associés au risque d'infection par des infections lors de rapports sexuels non protégés.

La ménopause se manifeste non seulement par une diminution du niveau hormonal dans le corps de la femme, mais aussi par une baisse des propriétés protectrices de la muqueuse de la vessie, ainsi que par une modification de sa position anatomique. Tous ces changements contribuent au développement de l'inflammation des voies urinaires et d'autres pathologies inhérentes à la cystite.

Mesures de diagnostic

L'examen médical des patients suspects de cystite implique non seulement de confirmer le diagnostic, mais également de déterminer la maladie sous-jacente qui a provoqué une inflammation de la muqueuse de la vessie.

Parallèlement à l’étude des données anamnestiques et des symptômes de la maladie, les urologues utilisent les mesures de diagnostic suivantes:

  • analyse d'urine;
  • numération globulaire complète;
  • cystoscopie - examen de la vessie avec un endoscope;
  • analyse de la composition de la microflore vaginale;
  • Échographie du système génito-urinaire;
  • La PCR est une méthode de dosage moléculaire.
  • culture d'urine bactérienne.

Dans certains cas, les médecins utilisent les informations obtenues par la méthode de biopsie - examen microscopique d’échantillons de tissus affectés pour le diagnostic.

Les médicaments pour le traitement complet de la maladie

Le traitement de la cystite consiste à éliminer non seulement l'inflammation de la membrane muqueuse de la vessie, mais également les maladies qui la soutiennent. Le choix des méthodes et des outils thérapeutiques dépend de la forme de la maladie et des processus pathologiques associés.

Pour le soulagement des symptômes de la forme aiguë de la cystite, on prescrit au patient un repos au lit, un régime spécial, des coussins chauffants, ainsi que des médicaments antispasmodiques, antibactériens et diurétiques.

Le traitement minimum pour la cystite aiguë est de 7 jours. Le traitement interrompu est l'une des principales causes de la forme chronique de la cystite.

Médicaments antibactériens

La nomination de médicaments antibactériens est appropriée pour la cystite, dont l'agent causal est une bactérie établie.

Parmi les agents antibactériens les plus efficaces:

  • Monural - un antibiotique à base de fosfomycine. Disponible sous forme de granulés. Il est pris une fois dans la forme aiguë de la cystite;
  • Palin - comprimés pour la cystite et autres infections des voies urinaires aiguës ou chroniques. Appartient au groupe des quinolones. La substance active est l'acide pipemidovaya;
  • La furagine est un antibiotique populaire à base de nitrofurane. Il est pertinent lorsqu'il est exposé à des bactéries dont la sensibilité à Furagin est démontrée par l'ensemencement;
  • Nolitsin (analogues de Norbaktin, Normaks) - une réserve d'antibiotiques. Il est prescrit si l'utilisation d'autres médicaments n'a pas fourni d'effet thérapeutique. L'ingrédient actif est la norfloxacine du groupe des fluoroquinols;
  • La nitroxoline est un médicament du groupe des oxyquinoléines. Diffère l'activité contre la plupart des bactéries et des champignons Candida;
  • Furadonine - un agent antimicrobien qui supprime l'activité des infections bactériennes. L'utilisation de comprimés est également appropriée en tant qu'agent prophylactique pour les maladies des voies urinaires.

L'acceptation de tout médicament antibactérien n'est possible que sur ordonnance. Malgré l'efficacité thérapeutique élevée, les médicaments modernes ont de nombreuses contre-indications et peuvent provoquer des réactions indésirables.

Antispasmodique

Moyens dotés de propriétés antispasmodiques - un élément essentiel du traitement de restauration et de soutien de la cystite.

Les antispasmodiques les plus populaires sont: No-Shpa, Papaverin, Drotaverin. L'action des médicaments antispasmodiques s'exprime dans l'élimination des spasmes des muscles lisses de la vessie et dans l'effet de la relaxation, soulage la douleur.

L’acceptation des antispasmodiques est appropriée à la fois pour les formes aiguës de cystite et pour les récidives d’infections chroniques.

Comprimés anti-inflammatoires

Pour soulager l'inflammation de la muqueuse vésicale avec la cystite, il est recommandé de prendre des anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) - ibuprofène, nurofen, diclofénac, nemesil. Outre l’élimination des processus inflammatoires, les médicaments de ce groupe procurent un effet analgésique en éliminant la douleur et la pathologie inhérente à l’inconfort.

Phytodrugs

L'utilisation de remèdes à base de plantes est un moyen efficace d'accroître l'impact de la pharmacothérapie. Au cœur des phytomes - des composants végétaux naturels à activité biologique.

Urolesan - un moyen de fournir une action antiseptique, antispasmodique et diurétique. Disponible sous forme de gélules, sirop ou gouttes.

Cyston - comprimés à base d'extraits de plantes aux propriétés néphrolitiques et antimicrobiennes.

Fitolizin - pâte à base d’huiles d’orange et de sapin. Il a un effet diurétique, anti-inflammatoire et antispasmodique. Il empêche le développement de la lithiase urinaire.

L'acceptation des remèdes à base de plantes est la plus efficace au stade initial du développement de la cystite.

Probiotiques

À la suite d'une exposition à des micro-organismes infectieux et après la prise d'antibiotiques, l'activité de la microflore bénéfique peut diminuer.

Pour maintenir le niveau physiologique naturel de la microflore des muqueuses de l’intestin et des organes génitaux, il est nécessaire d’utiliser des probiotiques - des additifs alimentaires contenant des cultures vivantes de micro-organismes.

Linex, Hilak Forte et Bifiform sont parmi les agents populaires ayant une action probiotique.

Traitement de la forme chronique de la maladie

Pour se débarrasser de la forme chronique de la maladie, il est nécessaire de diagnostiquer tous les foyers d’infection potentiels et de proposer un traitement complet qui supprime l’activité vitale des agents pathogènes et ses conséquences.

Les principales méthodes de traitement de la cystite chronique:

  • Le traitement étiologique vise à éliminer l’agent infectieux et consiste à prendre des médicaments antibactériens;
  • La thérapie pathogénétique vous permet de restaurer le fonctionnement du système immunitaire, de normaliser les hormones et d’éliminer les pathologies structurelles des organes internes. Les principaux objectifs de la thérapie sont la restauration du flux naturel de l’urine et l’élimination de tous les foyers d’infection possibles. Le traitement implique l'administration de médicaments immunomodulateurs et anti-inflammatoires et, dans certains cas, une correction chirurgicale;
  • la prévention des maladies est un ensemble de mesures qui préviennent la possibilité d’une récurrence de l’infection.

La physiothérapie est prescrite en tant que mesure thérapeutique supplémentaire: électrophorèse, stimulation électrique des tissus, exposition au laser, gymnastique spéciale, normalisation de la circulation sanguine dans les organes pelviens.

Remèdes populaires pour la cystite chez les femmes

La liste des remèdes populaires recommandés pour le traitement de la cystite comprend les remèdes à base de plantes bien connus et disponibles: décoction de graines d’aneth, infusion de mil, thés, infusions et infusions de bain à la camomille, infusion de persil et tisanes hypericum.

De plus, les feuilles de canneberge et de canneberge sont considérées comme un élément constant du traitement à domicile de la cystite.

Grâce à sa composition unique, la feuille d’airelle confère un effet thérapeutique complet sur les organes de la sphère urogénitale - antimicrobien, diurétique et anti-inflammatoire. Thé à partir de feuilles d’airelles préparées selon la recette de cuisson des feuilles de thé ordinaires. Je prends ce thé trois fois par jour pendant un demi-verre.

Boire des boissons à base de canneberge procure un puissant effet de guérison.

Grâce aux proanthocyanidines de canneberge, thé aux baies:

  • inhibe l'activité des microorganismes pathogènes;
  • empêche le dépôt d'agents pathogènes sur les parois du système urinaire;
  • soulage l'inflammation;
  • protège le corps contre les champignons et les germes;
  • améliore l'élasticité des vaisseaux sanguins;
  • a un effet immunomodulateur.

Pour préparer une boisson de guérison, utilisez des canneberges fraîches ou congelées. Les baies sont broyées, versées d'eau bouillie et conservées au bain de vapeur pendant 10 minutes. Deux tasses de boisson par jour additionnées de miel en un temps record amélioreront la santé et le bien-être.

Nutrition et microflore

Une bonne nutrition pendant le traitement de la cystite revêt une importance particulière. Cela dépend des types de produits qui seront présents dans l'alimentation, de la rapidité avec laquelle il sera possible d'éliminer les inflammations et de commencer la restauration des tissus endommagés de la vessie.

En outre, un régime bien organisé maintient la fonctionnalité de la microflore habitant les organes internes muqueux. Cela garantit l’élimination et l’élimination des microorganismes pathogènes, ainsi que la normalisation des processus de récupération.

La base du régime médical - des produits spécialement sélectionnés et le régime de consommation.

Il est impératif que la nutrition respecte les principes suivants:

  • tous les produits consommés doivent avoir des propriétés diurétiques;
  • la quantité de sel consommée doit être réduite au minimum;
  • exclure et le menu est vif, gras, frit, fumé, sucré et laitier, ainsi que la conservation;
  • limiter la consommation d'aliments contenant des protéines;
  • lors de la cuisson devrait être limitée au traitement thermique minimum;
  • les boissons fortes et l'alcool sont complètement exclus;
  • le volume total de fluide consommé par jour est d'au moins deux litres.

Pendant toute la durée du traitement, il est recommandé d'utiliser des bouillies de céréales, des soupes de légumes légers, de la viande bouillie et du poisson allégés, du yaourt, du fromage légèrement salé, du chou, des courgettes, des concombres, du persil, de la grenade, du melon d'eau et des poires

Parmi les boissons devraient être préférées tisanes et morsam de canneberges et canneberges.

Prévention de la cystite

La prédisposition à la maladie demeure tout au long de la vie d'une femme qui a au moins une fois eu une cystite.

Des mesures préventives aideront à prévenir les récidives:

  • traitement en temps opportun de tous les maux;
  • minimisation du stress;
  • hygiène personnelle;
  • prendre une douche est préférable à un bain;
  • visites régulières chez le gynécologue et l'urologue, tests;
  • respect du régime de consommation.

En été, il est important de ne pas rater l'occasion de laver les reins et la vessie en utilisant davantage de pastèques.

Et surtout, il ne faut pas sacrifier la santé à la beauté et s'habiller en fonction des conditions météorologiques, en particulier au printemps et à l'automne - leur chaleur est trompeuse et le risque de tomber malade est trop élevé.

Causes et traitement de la cystite fréquente chez les femmes

IMPORTANT À SAVOIR! Le seul remède contre la cystite et sa prévention, recommandé par nos abonnés! Lire plus loin.

Comment guérir la cystite chronique? Cette question inquiète un nombre croissant de femmes. Souvent, eux-mêmes, sans le savoir, permettent à la maladie de s’enraciner dans leur corps.

Facteurs provoquant la cystite chronique

Le corps de la femme est spécifique et se distingue par une variété de facteurs qui peuvent donner une impulsion au cours prolongé de la cystite. Leur liste est assez longue et comprend:

  • vidange intempestive du liquide accumulé dans la vessie et les conduits, ce qui est typique de certaines professions qui ne permettent à aucun moment de quitter le local réservé aux femmes;
  • vidange incomplète de la vessie, due à des foyers inflammatoires ou tumoraux, entraînant une stagnation de l'urine;
  • pathologies infectieuses chroniques - vulvovaginite, urétrite, pyélonéphrite - qui deviennent des catalyseurs de l'apparition de la cystite;
  • activité motrice insuffisante, entraînant un écoulement sanguin plus lent dans la région pelvienne;
  • constipation systématique;
  • passion excessive pour la nourriture lourde et épicée;
  • manque d'apport de liquide;
  • immunité affaiblie.

Cystite débilitante fréquente, observée chez les femmes, en raison de la structure anatomique particulière, exprimée à proximité de l'anus et de l'urètre, ce qui contribue à la propagation rapide des infections.

L'instabilité de la psyché aux stresseurs indésirables, ainsi que l'hypothermie, le surmenage, le diabète sucré, les carences en vitamines. Les facteurs sérieux qui provoquent la cystite chronique incluent l’hygiène personnelle quotidienne intempestive et illettrée.

Symptomatologie

Les signes attestant de la cystite sont bien connus dans la pratique médicale. Ils peuvent se manifester exclusivement ou dans un complexe. Ceux-ci comprennent:

  • miction douloureuse et inconfortable;
  • besoin fréquent, sensation de vidange incomplète de la vessie;
  • manifestations douloureuses ondulantes dans le bas-ventre.

De tels signes devraient alerter, même s'ils sont faibles et inexpressifs. Dans son développement, la cystite chronique présente deux périodes: exacerbation de tous les symptômes sous-jacents et rémission. La décoloration des troubles inflammatoires graves de la vessie peut ne pas gêner pendant longtemps, ressemblant à un léger inconfort lors de mictions fréquentes, mais peut apparaître soudainement et de manière très aiguë.

Pour cette raison, les délais manqués pour un diagnostic précis, ce qui est très dangereux. Aux stades initiaux, on peut se débarrasser de la cystite en ménageant des méthodes thérapeutiques, assez rapidement et efficacement. Si vous n'effectuez pas de traitement, vous risquez de compliquer l'inflammation et de provoquer des conséquences graves. Dans de telles situations, il y a une urine laiteuse trouble, des nausées et des vomissements fréquents et non nutritionnels. Lorsque la maladie est négligée, une période de récupération plus longue est attendue.

Méthodes de traitement de la cystite chronique

Il est impossible de déterminer comment traiter soi-même la cystite chronique, même si vous disposez des informations les plus complètes et les plus accessibles sur cette maladie. Pour comprendre la nature de l'inflammation peut être basé sur des examens sérieux prescrits par un médecin. La cystoscopie est l'une des méthodes d'examen les plus efficaces. Elle permet d'examiner visuellement l'état de la paroi interne de la vessie et de l'évaluer dans son intégralité. Souvent, toute une consultation de spécialistes restreints - un urologue, un allergologue, un gynécologue est impliquée.

Ce n'est que dans ce cas que le traitement ultérieur de la cystite chronique sera efficace, car le médecin choisira délibérément des médicaments antifongiques ou antiviraux, des antibiotiques universels et des médicaments qui restaurent la microflore. Pour éliminer la douleur oppressante, des analgésiques et des antispasmodiques seront prescrits.

Dans tous les cas, le patient se verra attribuer un cours intégré comprenant plusieurs cycles interdépendants:

  • étiologique - conçu pour se débarrasser de la cause qui a provoqué l'inflammation;
  • pathogénétique - visant à éteindre et à éliminer les manifestations pathogènes dans les tissus de la vessie;
  • prophylactique.

Pour la mise en œuvre du premier cycle de base, des antibiotiques sont généralement utilisés, tandis que des médicaments sont ciblés sur un type spécifique d'agent pathogène de la cystite. La ciprofloxacine, l’ofloxacine, la lévofloxacine, la gatifloxacine, la norfloxacine, la pefloxacine sont préférées parmi la gamme de médicaments modernes qui ont un effet relativement épargnant sur le corps et éliminent efficacement les inflammations.

Le traitement standard dure généralement dix jours. En tant qu’urantoseptiques, vous pouvez utiliser des médicaments appartenant au groupe des nitrofuranes - la furazolidone, ainsi que la furadonine ou la furagine.

Pour améliorer la diurèse, qui aide à éliminer les bactéries pathogènes de toutes les surfaces de la vessie, des procédures physiothérapeutiques affectant la zone du bas-ventre sont incluses dans l'ensemble des mesures thérapeutiques, en plus du régime alimentaire et d'un apport hydrique suffisant:

  • électrophorèse, renforcée au moyen du groupe nirufuranova;
  • thérapie d'amplipulse;
  • bains de paraffine;
  • UHF;
  • thérapie diadynamique;
  • compresses de boue.

Pour mener à bien le cycle pathogénétique, des médicaments visant à renforcer l’immunité, à normaliser le débit sanguin dans les tissus de la vessie et à corriger les perturbations hormonales sont attribués.

Pour le traitement et la prévention de la cystite, nos lecteurs utilisent avec succès la méthode éprouvée. Après l'avoir soigneusement étudié, nous l'offrons à votre attention. Lire la suite

Pendant les périodes d'exacerbation de la cystite chronique, il est conseillé de suivre scrupuleusement toutes les recommandations du médecin, surtout si vous craignez une douleur intense. Typiquement, c'est:

  • repos au lit;
  • rejet du café, des boissons alcoolisées et non alcoolisées;
  • boisson abondante - boissons aux fruits, compotes, infusions aux herbes, thé vert, eau;
  • exclusion du régime des aliments frits épicés.

Il est obligatoire de soutenir l'immunité en prenant des remèdes vitaminés et minéraux. L’aggravation est plus rapide si vous pratiquez un bain chaud avec l’ajout d’une décoction d’une poignée d’inflorescences de camomille. Introduit dans la pratique quotidienne de l'auto-contrôle strict et continu sur la conduite de toutes les procédures d'hygiène.

En outre, des antihypoxants (solcoséryle) peuvent également être prescrits pour renforcer le corps, des immunomodulateurs et des agents antiplaquettaires (trental) seront également utiles. Lorsqu'il existe un besoin urgent de se débarrasser de la douleur, des antispasmodiques sont utilisés, des analgésiques sont prescrits.

S'il n'y a pas de marques de sang dans l'urine, vous pouvez mettre un coussin chauffant chaud sur le bas de l'abdomen. Il est conseillé de faire précéder cette procédure d'un bain de pieds (jusqu'à 35 ° C). Si, en plus de la miction améliorée, le patient est préoccupé par le soulagement de la douleur, l'échauffement se fait sous la forme d'un cataplasme. Pour ce faire, sur une serviette posée sur la région douloureuse du bas-ventre, de la purée de pommes de terre, cuite dans un uniforme, est disposée directement avec la peau.

Sagesse populaire dans le traitement de la cystite

La cystite chronique qui est préoccupante depuis longtemps n’est pas complète sans l’utilisation d’herbes utiles de divers types dans la thérapie générale. Leur liste:

  • antibactérien;
  • anti-inflammatoire;
  • des analgésiques;
  • diurétique.

Lors de la rémission, le traitement de la cystite chronique avec des médicaments comprend des agents qui renforcent le système immunitaire, comme on peut le trouver chez les immunomodulateurs de plantes. Un conseil médical préventif sur la faisabilité d'utiliser des types d'herbes ou des frais spécifiques est obligatoire.

Les propriétés antibactériennes, complétées par des effets diurétiques, permettant de soulager l'inflammation, sont en grande partie possédées par la verge d'or. Pour une infusion, deux cuillères à thé remplies d'eau bouillante (un verre) et vieillies pendant quatre heures suffisent. Vous devriez boire un quart du total avant les repas pendant la journée. Il n'est pas nécessaire de dépasser la dose, car la plante appartient au groupe des espèces relativement toxiques. La verge d’or est contre-indiquée en cas de modification pathologique des reins, de la grossesse et de l’allaitement.

L'airelle est un excellent antiseptique qui peut être pris pendant longtemps en cas de pathologie de la vessie sans risque d'effets secondaires. Dans 400 ml d’eau bouillante, vous devez préparer deux cuillères à soupe de feuilles et laisser tremper sous une serviette jusqu’à ce qu’elle refroidisse. L'infusion est prise dans un demi-verre avant de manger.

La liste des herbes qui aident à se débarrasser des microorganismes nuisibles qui frappent les tissus de la vessie comprend le millepertuis, le marais, la millefeuille, la camomille. La maladie de la cystite est plus rapide si vous consommez régulièrement des infusions d’immortelle sablonneuse, de busserole, de lumbago lumbago, qui soutiennent naturellement les médicaments prescrits par un médecin.

L'effet anti-inflammatoire, qui aide à éliminer les signes révélés de la cystite, est exercé par la racine d'Althea, dont une cuillère à soupe est infusée pendant quatre heures dans un verre d'eau bouillante et se boit par portions d'un quart de verre.

Permettra de soulager la cystite chronique et d’autres plantes. Pour soulager l'inflammation de la vessie doit être reconstitué des stocks de graines de lin, les feuilles de plantain grandes. En cas de besoin urgent, il est possible d'inclure dans la ration des boissons des produits naturels sous forme d'infusions de forêt d'angélique, myalnjanka ordinaire, elecampane.

La cystite chronique qui accompagne les femmes peut soulager les douleurs débilitantes en faisant référence aux antispasmodiques à base de plantes - camomille pharmaceutique, marécage asséché, médicament Immortelle, Hypericum perforatum et tansy. Vous pouvez les acheter à la pharmacie. Ils sont préparés sous forme d'infusions conformément aux instructions.

En secret

  • Incroyable... Vous pouvez guérir la cystite chronique pour toujours!
  • Cette fois.
  • Sans prendre d'antibiotiques!
  • Ce sont deux.
  • Pour une semaine!
  • Ce sont trois.

Suivez le lien et découvrez comment nos abonnés le font!

Quelles sont les causes de la cystite chez les femmes et comment les éliminer?

La cystite chez les femmes peut survenir assez souvent. Les raisons en sont la physiologie et la psychologie. Selon les statistiques, 10% des femmes souffrent de maladies fréquentes de la vessie.

Causes de cystite fréquente chez la femme

Lorsqu'une femme présente des symptômes de cystite, ne vous soignez pas, car les causes peuvent être multiples.

La cystite peut rendre la vie absolument insupportable. Des douleurs abdominales, une envie incessante d'uriner et d'autres symptômes désagréables indiquent le développement de la maladie.

Les raisons peuvent être psychologiques et physiologiques. Dans le premier cas, les raisons sont cachées dans le subconscient de la personne et, dans le second cas, la cystite est causée par des problèmes de santé, en particulier l'affaiblissement de l'immunité,

Comment se manifeste la maladie

L'inflammation fréquente de la vessie est chronique. Comprendre le tableau complet de la maladie aide à la vision du fonctionnement des voies urinaires chez une personne ayant un corps en bonne santé.

L'urine est un fluide recyclé qui a pénétré dans les organes internes. Son traitement a impliqué les reins. Des reins, le liquide pénètre dans l’organe du système excréteur qui, avec une pression croissante sur le sphincter, provoque le désir de le vider.

Au fil du temps, d'autres symptômes apparaissent:

  1. Douleur abdominale basse, irradiant vers le bas du dos;
  2. Augmentation de la température corporelle;
  3. Sang dans l'urine.

Si les conditions de reproduction des microbes sont favorables, une cystite chronique se développe. Cela se produit principalement chez les femmes dont l'immunité est faible.

Les principales causes de la cystite

Le plus souvent, la cystite est due à des troubles circulatoires dans les organes pelviens. Cela contribue à la mobilité du corps de la femme pendant la journée. L'hypothermie peut jouer un rôle important. Dans cet état, le corps est plus vulnérable aux virus.

Plus de causes de la cystite:

  1. Le stress;
  2. Mauvaise nutrition;
  3. Mauvaises habitudes
  4. Hygiène inadéquate.

En outre, chez les femmes, une cystite chronique peut se développer dans les cas suivants: sous-vêtements et vêtements trop serrés, carence en œstrogènes pendant la ménopause, début de la menstruation, changements hormonaux pendant la grossesse, troubles métaboliques, stase urinaire, présence de calculs ou de corps étrangers dans les organes excréteurs. système.

Quelles infections causent la cystite?

L'infection pénètre dans la vessie par le canal urinaire dans lequel les bactéries pénètrent dans le vagin. Par conséquent, les causes courantes de la cystite sont les infections génitales, telles que la chlamydia, la vaginose bactérienne.

La maladie est souvent due à Escherichia coli, un champignon du genre Candida. La cystite peut également être une complication d'un traitement inapproprié des infections urogénitales et des maladies vénériennes.

Dans le diagnostic de la maladie, le staphylocoque, Klebsiella et d'autres bactéries sont également détectés.

Selon les statistiques, la cystite chronique survient le plus souvent chez les femmes. Cela est dû à la nature de l'anatomie. Chez les femmes, l'urètre étant légèrement plus court que chez les hommes, les bactéries y pénètrent plus facilement.

Les traumatismes du tractus urogénital, de la tuberculose rénale et de la pyélonéphrite sont associés aux causes de maladies multiples chez les femmes.

Raisons psychologiques

À première vue, il peut sembler étrange que l'état psychologique d'une personne ait quelque chose à voir avec la cystite. Mais ces raisons ne peuvent être ignorées. Ils prouvent que la pensée d’une personne a un impact direct sur sa santé.

L'expression "pensées matérielles" dans ce cas convient parfaitement.

Les causes psychologiques sont dues aux facteurs suivants:

  1. Être constamment sous stress. Si une personne a une tension constante, ressent de l'anxiété, alors non seulement la cystite, mais également de nombreux autres problèmes feront partie de la vie du patient. L'agitation constante affaiblit les organes, affaiblit davantage le système immunitaire et ne peut résister efficacement aux infections.
  2. Peur permanente. Ceci est une autre cause de la cystite. Une personne peut avoir peur de n'importe quoi. En restant constamment dans cet état, il ne sera pas possible d’éviter le stress qui, à son tour, entraînera l’apparition de la maladie.
  3. La colère, la colère, les sentiments négatifs affectent négativement tout le corps. Et non seulement gâcher l'humeur, mais aussi aggraver l'état de santé.

Traitement

Le traitement de la cystite chronique vise à éliminer l'inflammation et à améliorer l'immunité. Avant de commencer le traitement, il est nécessaire de déterminer les causes de la maladie.

Tout d'abord, des tests sont prescrits pour exclure les infections génitales. Si la maladie est causée par de telles infections, prescrire des médicaments antibactériens.

Si vous êtes allergique aux antibiotiques, le traitement est effectué à l'aide de virus bactériophages spéciaux qui infectent les bactéries.

Le succès du traitement de la cystite chronique ne peut être obtenu qu’en utilisant une approche intégrée et en éliminant les facteurs provoquant la rechute de la maladie.

Médicaments antibactériens

Le traitement avec des médicaments antibactériens doit être effectué sous la surveillance d'un médecin. Seul un spécialiste peut prescrire des médicaments sans nuire à la santé, car vous devez d'abord vérifier la sensibilité du patient aux antibiotiques.

Le traitement de cette maladie peut être effectué à la maison, mais il est nécessaire de consulter un médecin. Les patients qui présentent une complication sous la forme d'une infection des reins sont généralement hospitalisés.

En plus de prescrire des antibiotiques, le patient rince également sa vessie. Pour ce faire, utilisez une solution de nitrate d'argent et de furatsilina.

Le traitement dure 3-4 semaines. Après cela, pendant plusieurs mois, le patient devrait prendre des nitrofuranes. Chaque mois est vérifié pour la présence de bactéries. Le traitement est arrêté lorsque l'état du patient s'améliore.

Physiothérapie

Afin d'améliorer la circulation sanguine dans les parois de la vessie, l'inductothermie, l'iontophorèse, les applications à la boue, l'électrophorèse avec des solutions médicamenteuses sont prescrits.

Phytothérapie

Pendant la grossesse, de nombreux médicaments sont interdits. Par conséquent, pour le traitement des femmes utilisant des herbes et des herbes. Dans d'autres cas, la phytothérapie est utilisée comme méthode supplémentaire. Avant de commencer un traitement avec des préparations à base de plantes, vous devriez consulter un spécialiste.

Pour le traitement de la cystite, vous pouvez également utiliser des bains aux herbes avec camomille, prêle des champs, origan, renouée.

L'utilisation de procédures complexes permet:

  1. Éliminer la douleur et éliminer les symptômes restants;
  2. Réduire la fréquence urinaire;
  3. Prévenir les complications;
  4. Réduire le risque de récidive;
  5. Améliorer le bien-être et la qualité de vie des patients.

L'hirudothérapie est l'une des innovations dans le traitement de la cystite chronique. L'utilisation de sangsues améliore l'effet thérapeutique d'autres méthodes.

Régime alimentaire

Le traitement de la cystite chronique sera plus efficace si vous suivez un régime. Cela devrait réduire le nombre d'aliments contenant des graisses et des glucides.

Chaque jour, vous devez manger des produits laitiers, des légumes, des soupes faibles en gras, de la viande bouillie, des céréales et des jus de fruits variés. Produits fumés, plats épicés, l'alcool est préférable d'exclure. Il est également nécessaire de boire suffisamment de liquide par jour. Plus de deux litres.

La condition principale et la partie intégrante d’un traitement efficace de la cystite était et reste l’adhésion à un régime alimentaire particulier.

Prévention

Pour éviter les exacerbations de cystites chroniques, les urologues prescrivent des antibiotiques spéciaux ou des diurétiques à base de plantes.

En outre, une femme doit observer les règles d'hygiène, avoir un partenaire permanent, traiter en temps voulu les maladies urologiques et les troubles hormonaux. Vous ne devriez pas permettre l'hypothermie du corps, pas seulement en hiver, mais dans aucun autre. Il est conseillé de ne pas déborder de la vessie et de la vider régulièrement.

Cystite persistante chez la femme: causes et méthodes de traitement

La cystite est l’une des maladies les plus fréquentes, qui se manifeste aujourd’hui principalement chez les femmes. La maladie se manifeste par la présence de processus inflammatoires dans la vessie.

Les causes de l'inflammation peuvent être très diverses. Habituellement, en cas de cystite, le patient ressent une gêne et une douleur qui interfèrent avec un mode de vie normal.

Dans cet article, nous examinons les causes principales et secondaires de la cystite fréquente, les méthodes de traitement et les mesures de prévention de la maladie chez les femmes.

Causes de la maladie chez les femmes

La cystite permanente peut se manifester pour de nombreuses raisons, classées classiquement en 2 catégories principales:

Le premier groupe est caractérisé par des facteurs neuropsychiatriques et le second est associé à la condition physique générale du corps.

Les principales causes d'inflammation de l'urée

Environ 80% des cas de cystite sont dus à Escherichia coli, ce qui indique un manque d'hygiène personnelle. Les autres causes de pathologie chez les femmes comprennent:

  • l'infection;
  • agents pathogènes;
  • Champignon Candida;
  • violation de la microflore dans le vagin;
  • inflammation des organes génitaux, du col utérin, de l'urètre;
  • des pierres dans le système urinaire;
  • le cancer;
  • période climatique.

Infections Pathologiques

L'infection peut infecter l'urée en frappant le vagin puis l'urètre. C’est pourquoi les micro-organismes suivants peuvent influer sur l’apparition de la cystite infectieuse:

  • des gonocoques;
  • l'herpès;
  • Trichomonas;
  • la chlamydia;
  • Champignon Candida;
  • E. coli;
  • La baguette de Koch.

Facteurs conduisant au développement de la cystite infectieuse:

  • maladies chroniques exacerbées;
  • immunité réduite;
  • des problèmes avec le tractus intestinal;
  • maladies, inflammation des organes génitaux;
  • manque d'oestrogène;
  • utilisation d'une contraception inappropriée.

Causes physiologiques de la maladie

La liste des raisons classées comme physiologiques:

  1. L'hypothermie Un fort refroidissement des jambes, de la colonne lombaire et de la région pelvienne affaiblit les défenses immunitaires de l'organisme, ce qui signifie que l'infection peut se développer sans encombre.
  2. Mobilité En raison d’un mode de vie sédentaire dans les vaisseaux de la vessie, la circulation sanguine est perturbée, ce qui entraîne une perte de tonicité et le développement de maladies.
  3. Baignade dans la piscine publique, les étangs.
  4. Manger des plats épicés et épicés en grande quantité. Ces aliments agissent comme un irritant pour les parois de la vessie et des uretères, ce qui simplifie la propagation des bactéries sur la membrane muqueuse.
  5. Non-respect de l'hygiène personnelle.
  6. Manipulations médicales. Par exemple, prendre un frottis pour analyse ou installer un cathéter.
  7. Blessures subies durant l'intimité.
  8. Changement de partenaire sexuel.
  9. Méthodes contraceptives inappropriées.
  10. Des vêtements serrés, portant des sous-vêtements fabriqués à partir de matériaux non naturels.
  11. Retard constant dans la vidange de la vessie, malgré l'envie. Dans une vessie bondée, les murs commencent à s'étirer et l'organe lui-même ne peut pas fonctionner normalement. Comme il n’ya pas de contraction dans la vessie, l’urine n’en est extraite que jusqu’à la fin. En conséquence, il conserve toujours une partie de l'urine avec des bactéries, ce qui provoque le processus inflammatoire.

Comment le facteur psychologique influence-t-il la maladie?

On sait depuis longtemps que l’état psychologique est directement lié au physique. Au cours des dernières années, les scientifiques ont fourni de nombreux faits sur le développement de diverses maladies résultant du stress subi par l'homme. La cystite fréquente n'est pas une exception, car elle peut être complètement provoquée par le stress ou un sentiment de dépression.

Les pensées humaines affectent le fonctionnement des organes et des systèmes internes. Un stress régulier, une peur ou une anxiété (peut-être tous ensemble) signalent au corps, à cause du déséquilibre qui se produit à l'intérieur, et les fonctions de protection sont réduites.

Le corps est affaibli et sur le plan psychologique, la personne se sent déprimée. Tout cela devient un facteur majeur dans l'apparition de microbes pathogènes.

Le plus souvent, les situations psychologiques influencent la manifestation de cystites fréquentes chez le sexe féminin. Cela s'explique par le fait que les femmes sont des êtres plus émotionnels et perçoivent beaucoup plus douloureusement que les hommes. Par conséquent, vous devez apprendre à maîtriser vos sentiments et vos émotions, car il s'agit d'un moyen direct de préserver un élément aussi important de la vie, la santé.

Comment se manifeste la maladie?

La maladie en question est avant tout chronique car une inflammation prolongée modifie la structure des parois de l'urée. La cystite chronique peut également se manifester dans le contexte d'autres maladies, ce qui rend le traitement beaucoup plus difficile. Le tableau clinique se manifeste par les caractéristiques suivantes:

  • douleur sous la forme de douleurs coupantes dans le bas de l'abdomen lors de la vidange de l'urée ou lorsqu'elle est surpeuplée;
  • sensation de brûlure dans le canal urinaire lors de l'excrétion de l'urine;
  • augmentation du besoin d'uriner;
  • incontinence urinaire;
  • dans certains cas, il y a une augmentation de la température et de la migraine.

Thérapie complexe de la maladie

Le traitement de la cystite fréquente dans la belle moitié de l’humanité comprend toute une gamme de mesures. Ils incluent l'utilisation obligatoire d'antibiotiques, d'analgésiques et d'anti-inflammatoires (si nécessaire).

Parallèlement, le traitement peut être prescrit en complément d'une phytothérapie ou d'un traitement de physiothérapie. En plus de ce qui précède, vous devez suivre un régime alimentaire particulier et entrer au repos au lit. Parlons de chaque élément séparément.

Médicaments antibactériens

Les médicaments contre la cystite fréquente ne peuvent être prescrits que par un médecin. Le but de ces médicaments ou d’autres médicaments individuellement dépendra du type d’agent pathogène, de la forme sous laquelle la maladie se développe et des symptômes ressentis par le patient.

Principalement utilisé dans le traitement des agents antibactériens de la cystite. Pour assurer l'efficacité du traitement à la fin des antibiotiques chez un patient, une deuxième analyse d'urine est effectuée.

En plus de cette catégorie de médicaments, des phytopreparations, des antispasmodiques pour éliminer la douleur, ainsi que des anti-inflammatoires peuvent être prescrits. Les médicaments les plus efficaces dans le traitement de la cystite fréquente chez la femme:

Cystite - symptômes, causes, complications et traitement chez l'adulte

La cystite est une inflammation de la membrane muqueuse de la vessie. Dans la plupart des cas, la cystite a un caractère infectieux. La maladie est répandue et affecte les représentants du sexe plus faible et plus fort, mais est plus fréquente chez les femmes en raison de certaines caractéristiques anatomiques de la structure du corps de la femme.

Quelle est la maladie, quelles sont les causes des symptômes chez l'adulte, et comment traiter correctement la cystite et les complications qui en découlent sont dangereuses - regardons plus loin.

Quelle est la cystite?

La cystite est une maladie dans laquelle se produit le processus inflammatoire de la paroi de la vessie. En règle générale, la cystite enflamme sa membrane muqueuse.

Les statistiques montrent qu'une femme sur deux souffre de cette maladie au cours de sa vie. Chez les hommes, la maladie est beaucoup moins répandue, même s'ils ne sont pas immunisés dès l'apparition de ses symptômes.

La cystite est une maladie infectieuse. Voici juste ses agents pathogènes vivent dans notre propre corps. E. coli, un habitant habituel de l'intestin, est la cause d'infections des voies urinaires dans 85 à 95% des cas. Un autre agent pathogène typique est Staphylococcus saprophyticus, représentatif de la microflore cutanée. Et ils entrent dans la vessie de manière ascendante: de la peau ou du rectum à travers l'urètre.

Classification

La classification de la cystite est basée sur différents signes. Selon la pathogénie, l’inflammation de la vessie peut être:

  • primaire - s'il n'y a pas de maladies d'autres organes urinaires;
  • secondaire - accompagné d'infections chroniques dans les voies urinaires (urétrite, pyélonéphrite), se développe sur le fond de la lithiase urinaire, hydronéphrose, anomalies congénitales, croissance tumorale, adénome de la prostate, contribuant à la stagnation urinaire.

En fonction de la crise et de la zone de distribution, on distingue les types de cystite suivants:

  • total - toute la surface interne de la vessie est enflammée;
  • trigonite - le processus ne couvre que la surface du triangle anatomique;
  • cervical - inflammation locale dans la partie inférieure.

En outre, il existe une classification de la cystite en fonction de leur origine:

  1. Cystite principalement diagnostiquée, d'origine infectieuse. Mais parfois, il existe des inflammations de la vessie, qui se développent sous l’effet d’une influence chimique (résultant du traitement avec certaines préparations médicinales), de l’influence de la chaleur (conséquence du lavage de la vessie avec un liquide trop chaud).
  2. Les brûlures et les lésions des muqueuses de la vessie peuvent provoquer une cystite. Cependant, même avec de tels phénomènes, l’infection joue un rôle décisif dans le développement de la maladie, qui s’y joint rapidement.

Sur la base de cette cystite se produit:

  • infectieux;
  • produit chimique;
  • thermique;
  • toxique;
  • des médicaments;
  • neurogène;
  • le rayonnement;
  • involutif;
  • postopératoire;
  • viral;
  • parasite.

Cystite aiguë

L'apparition de la cystite sous forme aiguë est caractérisée par une soudaineté, ainsi que par l'apparition d'une douleur prononcée lors de l'urination, des démangeaisons et des brûlures, et dans certains cas, de la température.

Forme chronique

La cystite chronique est davantage détectée par les paramètres de laboratoire. Extérieurement ou subjectivement, le patient ne peut se plaindre. Cependant, les indicateurs de laboratoire pour le sang et l'urine indiquent la présence d'une infection dans les voies urinaires inférieures. À tout moment, la cystite chronique peut s'aggraver et tous les signes de cystite aiguë apparaissent.

Raisons

La cystite est une maladie commune à tous les âges. Il est principalement causé par les raisons suivantes:

  • hypothermie des zones pelviennes;
  • lésion de la muqueuse de la vessie;
  • mode de vie sédentaire;
  • aliments épicés et gras;
  • la présence de maladies gynécologiques ou vénériennes chroniques;
  • la présence de foyers d'infection dans le corps;
  • sexe non protégé;
  • manque d'hygiène.

Les agents pathogènes sont la cause immédiate de l'inflammation dans la vessie. Le plus souvent, il est causé par E. coli (chez 90% des patients). Les autres agents infectieux sont:

L'infection peut être provoquée par une infection au cours de certaines mesures thérapeutiques (y compris le diagnostic instrumental), et les dommages mécaniques sont également considérés comme une méthode d'infection. Les symptômes de la cystite peuvent être causés non seulement par l'exposition à des infections, mais également par les champignons, les mycoplasmes, les trichomonas, la chlamydia, les virus, etc.

La surface interne de la vessie est dotée de puissants mécanismes de protection empêchant l’introduction de micro-organismes dans la paroi de l’organe. Cependant, l'immunité locale est réduite et la pathogénicité des microbes augmente, causant la maladie, avec l'apparition de facteurs provoquants:

  • l'hypothermie;
  • l'hypovitaminose;
  • épuisement;
  • comorbidités disponibles;
  • troubles hormonaux;
  • opérations transférées;
  • immunodéficience.

Symptômes de la cystite chez les adultes

Les symptômes de cette maladie dépendent de sa forme. Si, dans les cas aigus, il existe un tableau clinique brillant avec de fortes coupures lorsque la miction est augmentée plusieurs fois par heure, les signes peuvent être complètement absents pendant la période de rémission.

Le symptôme le plus caractéristique de la cystite est:

  • miction douloureuse accompagnée de sensations résiduelles de picotement et de brûlure.
  • En outre, les patients atteints de cystite s'inquiètent de douleurs dans le bas de l'abdomen et d'une sensation de vidange incomplète de la vessie.
  • Parfois, lors d’une cystite, une incontinence urinaire se développe, ce qui apparaît avec un fort désir d’uriner.
  • L'urine peut devenir trouble ou devenir rougeâtre en raison du mélange de globules rouges.
  • L'apparition de sang dans l'urine
  • mictions fréquentes
  • douleur pelvienne
  • douleur lors de la vidange de la vessie;
  • mictions fréquentes;
  • brûlant dans l'urètre;
  • fièvre.

Dans l'urine excrétée peut être présent du sang, qui apparaît à la fin de l'acte de miction.

  • l'incontinence;
  • sang dans l'urine;
  • mictions fréquentes;
  • une diminution du volume de la vessie;
  • l'apparition de fistules.
  • besoin constant d'aller aux toilettes;
  • douleur dans la région pubienne et le périnée;
  • des démangeaisons et des brûlures en urinant;
  • décoloration de l'urine.

Symptômes de la cystite aiguë

Les phénomènes aigus durent 2 à 3 jours et peuvent disparaître d'eux-mêmes. La durée de la maladie est due aux forces protectrices du corps. En moyenne, cela dure jusqu'à deux semaines. Dans ce cas, l'état général ne souffre pas. Rarement, les patients se plaignent de faiblesse, d’une légère augmentation de la température.

Symptômes au stade aigu:

  • mictions fréquentes. Dans les cas graves, une personne urine toutes les quinze à vingt minutes, 24 heures sur 24. Il y a très peu d'urine. Dans ce cas, le patient a une sensation de brûlure dans l'urètre.
  • Douleur aiguë au périnée et à la vessie. Cela se produit souvent après la miction. Plus l'inflammation est forte, plus la douleur est vive.
  • Le sang à la fin de la miction indique une cystite hémorragique.
  • Urine trouble avec une forte odeur désagréable.
  • Frissons et fièvre.
  • Nausées et vomissements.

Symptômes de la forme chronique

A ce stade, la maladie ressemble à une cystite aiguë: les symptômes sont les mêmes mais ils ont une intensité moindre. Lorsque la nature catarrhale de la forme chronique des signes suivants d'inflammation de la vessie:

  • mictions fréquentes;
  • douleur aiguë;
  • douleur abdominale basse;
  • la présence d'impuretés dans l'urine (sang, flocons);
  • sensation de vidange incomplète de la vessie.

En plus de ces formes, elle est parfois diagnostiquée comme une cystite lente, qui ne se caractérise pas par des exacerbations prononcées. Cependant, les patients se plaignent toujours de mictions fréquentes, dans lesquelles il y a une légère douleur. En outre, les signes de cystite de cette forme sont des sauts périodiques de la température corporelle jusqu’à subfebrile, ainsi qu’un sentiment général de faiblesse et de faiblesse.

L'exacerbation de la cystite chronique se manifeste de la même manière que dans le processus aigu - coupure avec miction, qui devient très fréquente, douleur, turbidité de l'urine, hématurie, fièvre légère.

Implications pour le corps

Avec un traitement approprié, les symptômes disparaissent en 5 à 10 jours. Mais souvent après un traitement à la maison ou à la hâte, les symptômes de la maladie ne disparaissent que pendant un certain temps. La véritable cause de la maladie reste dans le corps et se fait sentir immédiatement avec la moindre hypothermie. Dans ce cas, ils disent que la cystite est devenue chronique.

Les complications de la cystite comprennent:

  • Cystite interstitielle. Avec ce type de maladie dangereuse, l'inflammation capture non seulement la muqueuse de la vessie, mais aussi sa couche musculaire. Avec le temps, cela entraîne la formation de rides sur cet organe important. En fin de compte, la vessie ratatinée ne peut plus remplir ses fonctions et sa greffe est nécessaire.
  • Hématurie ou sang dans les urines - ce problème peut être une complication de la cystite. En cas de saignement grave, des transfusions sanguines peuvent être nécessaires.
  • Pyélonéphrite. Lorsque la cystite n'est pas traitée, l'infection peut remonter les uretères et provoquer une inflammation des reins.

Diagnostics

Dans le premier épisode de cystite, vous pouvez vous adresser au thérapeute. Si la maladie évolue de façon récurrente ou chronique, vous devez consulter un urologue et vous assurer de subir une cystoscopie.

La confirmation du diagnostic de cystite aiguë repose sur deux critères principaux:

  • manifestations typiques des symptômes caractéristiques de la cystite
  • amélioration rapide de l'état général du patient avec l'utilisation d'antibiotiques.

En l'absence d'efficacité dans le traitement de la maladie, sa transition vers la forme chronique se produit, c'est-à-dire qu'elle se prolonge au cours du traitement. Dans ce cas, il est très important de déterminer, en liaison avec cela, il est également important de différencier la cystite chronique des autres types de pathologies.

À l'énoncé du diagnostic, il faut également considérer que l'augmentation de la température au-dessus de 37,5 degrés n'est pas caractéristique de la cystite. Si un patient présente ce symptôme, il doit consulter un urologue pour exclure une maladie rénale.

  1. L'analyse clinique générale de l'urine dans le processus inflammatoire est généralement caractérisée par une augmentation du niveau de leucocytes à 8-10 (à une vitesse pouvant aller jusqu'à 5 dans le champ de vision).
  2. L'analyse Nechiporenko permet de déterminer la présence dans l'urine non seulement de cellules sanguines formées (leucocytes, érythrocytes), mais également de cellules longeant le tractus urinaire (cellules épithéliales et leurs résidus - cylindres).
  3. La culture bactérienne d'urine (réalisée dans les 2 jours) joue un rôle clé dans le choix du traitement antibactérien, car elle aide à identifier le type spécifique de bactérie à l'origine du processus inflammatoire.
  4. Si nécessaire, le médecin peut prescrire une cystoscopie - l'étude de la surface interne de la vessie à l'aide d'un dispositif optique spécial - un cystoscope, qui vous permet d'examiner tous ses services et de poser le bon diagnostic.

Comment traiter la cystite?

La principale tâche du médecin qui traite la cystite est la destruction des agents pathogènes qui sont entrés dans la vessie et ont provoqué une inflammation de la membrane muqueuse. Le choix des médicaments pour le traitement antimicrobien de la cystite est déterminé par des paramètres tels que la durée de la maladie et la gravité des symptômes. De plus, la sélection des médicaments prend en compte:

  • effets secondaires possibles
  • capacité d'absorption des médicaments,
  • la méthode et la rapidité de son élimination,
  • présence de maladies concomitantes, etc.

Le traitement standard de la cystite, qu’il s’agisse d’une exacerbation aiguë ou chronique, est un traitement antibiotique rationnel. Drogues usagées des groupes:

  • nitrofuranes (furadonine),
  • fluoroquinolones (lévofloxacine, norfloxacine, ofloxacine, pefloxacine),
  • macrolides (monural),
  • céphalosporines (céfixime).

Les médicaments antispasmodiques (No-shpa, papaverine, baralgin) réduisent la tension du tissu musculaire, ce qui réduit les douleurs dans la vessie.

Recommandations pour le traitement de la cystite à domicile

  1. Acceptation de médicaments pour administration orale (comprimés, décoctions, suspensions, gouttes et autres);
  2. Conformité aux schémas thérapeutiques standard pour la cystite, de préférence recommandés par un médecin après un examen objectif approfondi, en laboratoire et par instruments;
  3. Respect du régime journalier, nutrition, consommation abondante d'alcool, hygiène personnelle;
  4. La combinaison de la pharmacothérapie avec les méthodes de la médecine traditionnelle;
  5. L'utilisation de procédures thermiques dans la vessie, la prévention de l'hypothermie, l'habillement chaud, l'utilisation de boissons chaudes.

Les médicaments peuvent considérablement améliorer l'état après 3-4 jours. Le traitement de la cystite dure jusqu'à 10 jours. Après 2-3 semaines supplémentaires, il est recommandé de limiter les plats épicés et de prendre des infusions d'herbes médicinales.

Régime alimentaire

Pour atteindre l'effet thérapeutique maximal, il est important dans la préparation du régime alimentaire, guidé par les principes suivants:

  1. Les aliments et les boissons devraient avoir un effet diurétique;
  2. Le sel devrait être retiré de l'alimentation au maximum;
  3. Toute nourriture épicée sera interdite.
  4. La teneur en produits protéiques devrait être minimisée;
  5. Les graisses devraient être exclues;
  6. Le sucre et tous les substituts doivent être retirés du menu;
  7. L'alimentation ne devrait pas causer de constipation;
  8. La transformation de tous les produits doit être minimale, la friture, le fumage et la mise en conserve sont interdits.

Produits autorisés pour la cystite:

  • Une variété de légumes frais en grande quantité.
  • Betteraves bouillies.
  • Fruits qui poussent dans la région.
  • Produits laitiers fermentés - kéfir, ryazhenku, yaourt, yaourt naturel.
  • Kashi.
  • Les soupes de légumes non cuites dans un bouillon.
  • Viande et poisson bouillis.

Les aliments suivants doivent être exclus du régime alimentaire des patients:

  • Produits fumés, marinés et salés.
  • Plats et assaisonnements épicés, épices pointues, y compris oignons, persil, ail, raifort.
  • Gâteaux, pâtisseries et autres pâtisseries.
  • Bonbons, y compris les chocolats et les bonbons.
  • Fromages gras et salés.
  • Café, cacao et thé fort.

Buvez pendant la journée au moins 2 litres d’eau plate (vous pouvez utiliser de l’eau minérale sans gaz), des boissons aux fruits de baies, des jus de fruits non concentrés, des tisanes (avec de la busserole, de la soie de maïs, du thé aux reins), du bouillon de dogrose.

Compte tenu des recommandations de base des médecins, vous pouvez créer de manière indépendante un menu qui ne nuit pas au patient:

  • Le matin, il est permis de manger de la bouillie de céréales.
  • Au déjeuner, des soupes de légumes, des salades avec une vinaigrette à l'huile végétale et des plats de viande cuits à la vapeur sont préparés.
  • Le dîner doit être léger et se composer principalement de légumes approuvés.

Remèdes populaires pour le traitement de la cystite

Avant d'utiliser des remèdes populaires, assurez-vous de consulter votre médecin, car des contre-indications individuelles sont possibles.

  1. La rose des chiens fera face à la cystite, mais pas à ses baies, mais à ses racines. Écraser les hanches sèches et ajouter deux cuillères à soupe à cinq cents ml d'eau chaude. Porter à ébullition, faire bouillir pendant un quart d'heure. Retirer et filtrer après refroidissement complet. Boire la décoction de racines devrait être de cent vingt-cinq ml quatre fois par jour avant les repas.
  2. Brew 2 sec. l feuilles de millefeuille avec un verre d'eau bouillante, laisser mijoter à feu doux pendant 20 minutes, insister une demi-heure, égoutter. Prenez 1 s. l 3 fois par jour après les repas.
  3. L'écorce de chêne aide à faire face au besoin fréquent d'uriner: préparez 1 g d'écorce dans un verre d'eau bouillante, laissez mijoter 15 minutes à feu doux, insistez pendant une demi-heure, égouttez. Prenez 1 s. l 3 fois par jour.
  4. Busserole et airelle sont des plantes reconnues pour le traitement des maladies urologiques. Verser une cuillerée de feuilles sèches d'airelles et de busserole, couvrir de deux verres d'eau et faire chauffer au bain-marie pendant quarante minutes. Retirer, refroidir, filtrer et boire avant les repas pour un quart de tasse de bouillon curatif.
  5. Une décoction d’écorce de rowan boit comme du thé en ajoutant du miel à la boisson. Faites bouillir dix minutes dans un litre d'eau cent cinquante grammes d'écorce fraîche de cendre de montagne.
  6. Les feuilles de l'argousier et de la fraise sont prises à parts égales et mélangées. 1 cuillère à soupe l mélange versé 1 cuillère à soupe. eau bouillante, infusée pendant une demi-heure, puis filtrée. Prenez la perfusion dans un verre 30 minutes avant les repas deux ou trois fois par jour. La durée du traitement est d'un à deux mois.

La phytothérapie est plus efficace sous forme de frais, la pharmacie offrira toujours des plats tout prêts. Vous pouvez brasser des herbes vous-même ou des pilules (Cyston, Canephron), des gouttes (Urolesan, Spasmotsistenal) ou de la pâte (Fitolysin). Ce n’est rien d’autre que des préparations à base de plantes «compactées».