Qu'est-ce que la calicoectasie rénale?

Pyélonéphrite


La calicoectasie des reins ou hydrocalycose est une affection particulière des reins, dans laquelle leurs gobelets sont remplis d'urine et sont dans un état dilaté. En raison de l’augmentation des cupules, le reste des tissus de l’organe est comprimé, ce qui empêche son fonctionnement normal. Dans ce cas, les voies urinaires peuvent se chevaucher partiellement, entraînant une violation encore plus importante de l'écoulement de l'urine. En outre, non seulement les calices, mais également tout le système de placage de la cupule et du bassin, appelé calicopyroélectasie, sont en mesure de subir une expansion.

Attention! Dans la plupart des cas, on diagnostique chez le patient une calicopyéloïdose du rein droit, bien qu'il existe parfois un processus bilatéral.

Raisons

La calicoectasie ne se produit jamais d'elle-même. Par conséquent, si un diagnostic d'extension des cupules rénales est diagnostiqué chez le patient, les experts doivent concentrer tous leurs efforts sur la recherche d'autres pathologies des reins qui ont provoqué son développement. Comme ces maladies peuvent être:

  • urolithiase;
  • les sténoses;
  • les tumeurs;
  • courbures et torsion des uretères;
  • la tuberculose;
  • pyélonéphrite.

En outre, la calicoectasie apparaît souvent dans le contexte d'anomalies congénitales de la structure des reins, des artères rénales ou après avoir subi un AVC ou d'autres effets traumatiques dans la région lombaire. Ainsi, cette pathologie peut non seulement être acquise, mais aussi être présente chez une personne à partir du moment de sa naissance, c'est-à-dire être innée.

Les symptômes

Les signes classiques de l'expansion de la tasse sont:

  • des frissons;
  • douleur dans la région lombaire, apparaissant à la fois indépendamment et pendant la palpation;
  • turbidité de l'urine;
  • l'apparition de sang dans l'urine;
  • augmentation de la température;
  • augmentation de la miction tout en réduisant le volume d'urine libérée;
  • nausées et vomissements.

Important: la calicoectasie ayant des manifestations similaires avec des maladies gastro-intestinales courantes, en particulier une cholécystite, une appendicite, etc., il arrive que les médecins ne parviennent pas immédiatement à poser le bon diagnostic.

Cependant, s’il existe ou non une calicoectasie congénitale du rein gauche avec ou sans droit, elle peut ne pas se manifester au cours de la vie entière de la personne. Dans de tels cas, cette condition est considérée comme une caractéristique individuelle de l'organisme, c'est-à-dire une variante de la norme.

Mais si la pathologie progresse et se transforme en calicopyélectasie du rein gauche, il est encore nécessaire de prendre les mesures appropriées, et le plus tôt possible. Après tout, arrêter la progression de la maladie est beaucoup plus facile aux premiers stades.

Attention! La calicopyroélectasie s'accompagne d'une atrophie des papilles rénales, qui devient irréversible avec une non-intervention prolongée.

Diagnostics

Bien entendu, avant de commencer toute thérapie, il est nécessaire d’établir la cause exacte de la détérioration de la personne. Dans un premier temps, le médecin découvre ce qui cause une gêne au patient, c'est-à-dire constitue le tableau clinique de la maladie. Ceci suggère exactement quelles pathologies peuvent survenir. À l’avenir, pour découvrir la maladie spécifique, il est prescrit à la patiente un certain nombre de tests de laboratoire:

  • Le chêne;
  • OAM;
  • échantillon de Zimnitsky;
  • Le test de Nechiporenko, etc.

Afin de clarifier les données et la formulation du diagnostic final, les patients doivent subir des études telles que:

  • Échographie;
  • urographie excrétrice;
  • angiographie rénale;
  • pyélographie rétrograde;
  • tomographie multispirale.

Lors de la réalisation d'une étude approfondie des reins, il devient évident non seulement la présence de calicoélectasie ou de calycopyéloectasie, mais également les maladies associées du système urinaire, qui ont provoqué leur développement.

Traitement

Dans chaque cas, le traitement de la calicoectasie rénale est choisi individuellement, en fonction de:

  • l'étendue des dommages aux reins;
  • les causes de l'expansion du système bassin-bassin;
  • l'âge du patient;
  • présence de pathologies concomitantes, etc.

Ainsi, dans divers cas, les patients peuvent être présentés comme thérapie conservatrice et chirurgie. Ce dernier est utilisé pour éliminer la cause la plus fréquente d'expansion des cupules rénales, à savoir celles ou autres formations empêchant l'écoulement de l'urine, telles que des calculs, des sténoses, etc. Si la maladie est causée par une maladie infectieuse-inflammatoire, un traitement anti-inflammatoire et antibactérien approprié est prescrit aux patients.

Mais comme dans certains cas, la calicectasie est une variante de la norme, le traitement des patients n'est pas toujours prescrit. Si l'hydrocalycose est congénitale, ne progresse pas longtemps et ne provoque pas de troubles de la miction, il est généralement très courant que les patients subissent un examen de routine par un urologue.


Néanmoins, dans la plupart des cas, il est toujours recommandé de prendre des mesures spéciales pour rétablir le fonctionnement normal des reins, car une stagnation prolongée de l'urine et une insuffisance de la circulation sanguine peuvent avoir plusieurs conséquences désagréables, notamment:

  • pyélonéphrite;
  • glomérulonéphrite;
  • formations sableuses et rocheuses;
  • hydronéphrose.

Dans de tels cas, il est également démontré que les patients reçoivent des antibiotiques, des AINS, des antispasmodiques, des antimicrobiens, etc.

Attention! Dans les cas avancés avancés, la calicectasie peut déclencher l'apparition d'une insuffisance rénale chronique nécessitant une hémodialyse régulière pour sauver la vie du patient.

Traitement des remèdes populaires

Comme vous le savez, dans l'arsenal de la médecine traditionnelle, il existe des recettes pour le traitement de toutes les maladies, et la calicoectasie ne fait pas exception. Vous pouvez le combattre avec les outils suivants:

  • Des quantités égales prennent les racines de ginseng et Eleutherococcus, versez la vodka et laissez pour quelques semaines dans un endroit sombre.
  • Il est conseillé à tous les patients de boire du lait régulièrement jusqu'à ce que l'enflure disparaisse complètement.
  • Le potiron cuit est aussi un remède efficace contre la calicoectasie.

Attention! Avant de commencer à utiliser un moyen particulier préparé selon les recettes de la médecine traditionnelle, vous devriez toujours consulter un néphrologue ou un urologue.

Mais peut-être est-il plus correct de ne pas traiter l’effet, mais la cause?

Nous vous recommandons de lire l'histoire d'Olga Kirovtseva, comment elle a guéri son estomac. Lire l'article >>

Causes de développement, symptômes et principes de traitement de calycopyelectasia de rein

Un état pathologique caractérisé par un étirement et une expansion du système pelvien rénal est appelé hydrocalycose (calycopyelectasia). Le système pan-pelvis élargi serre les tissus rénaux, ce qui entraîne une atrophie de la papille rénale et un chevauchement partiel des voies urinaires, entraînant une violation de l'écoulement de l'urine.

Il convient de noter que la calycopyéloïdose rénale n'est pas une maladie indépendante, mais un symptôme d'autres états pathologiques de cet organe.

Causes de développement de calycopyeloectasia

Les facteurs provoquant le développement de la maladie peuvent être:

  1. Prédisposition héréditaire
  2. Anomalies congénitales du développement et de la structure des reins
  3. Divers défauts des artères de l'organe
  4. Blessures, y compris diverses interventions chirurgicales
  5. Processus pathologiques survenant dans le système urinaire - tuberculose, syphilis, néphroptose, néphrolithiase, néoplasmes bénins et malins des reins
  6. Pathologies des systèmes et organes voisins - néoplasmes localisés dans l'espace rétropéritonéal, troubles congénitaux de la structure et développement des artères et des veines, pathologies des vaisseaux lymphatiques rétropéritonéaux
  7. Une grossesse tardive peut provoquer une dilatation des cupules et du bassinet du rein.

Indépendamment de la cause du développement de la maladie, le patient développe une violation de l'écoulement de l'urine, ce qui entraîne son accumulation dans le segment pelvien, entraînant une compression du tissu fonctionnel des reins, l'apparition de troubles circulatoires et le développement de processus inflammatoires en cas d'infection. Selon les statistiques, la calicopyroéloïde du rein droit se développe beaucoup plus fréquemment, dans environ 65 à 70 cas sur 100, 15 à 20 patients peuvent présenter des lésions bilatérales, les cas restants sont des calicopyéloélectasies du rein gauche.

Symptômes de la maladie

Sans procéder à un examen spécial, il est impossible d'identifier la calykopieloectasia à temps, car les manifestations cliniques de cette affection sont similaires aux symptômes de nombreuses autres maladies du système génito-urinaire. La gravité des symptômes dépend du taux de développement des violations de l'écoulement de l'urine - plus elles se développent rapidement, plus les symptômes de la maladie sont prononcés.

Les symptômes incluent:

  • L'apparition soudaine de frissons sévères - la température corporelle augmente brutalement pour atteindre 40 degrés et diminue également fortement lorsque la sortie est rétablie.
  • Douleur aiguë localisée dans la région lombaire, s'étendant jusqu'aux zones latérales de l'abdomen et à l'aine du côté affecté.
  • La palpation dans la région lombaire est extrêmement douloureuse.
  • Nausées et vomissements sans soulagement.
  • Miction fréquente sans douleur, petites portions d'urine.
  • Urine trouble avec une odeur désagréable.
  • Il peut y avoir un mélange de sang dans les urines (la quantité de sang dépend de la cause et du degré de développement de la calycopyéloectasie).

Très souvent, il y a hydrocalycose du rein droit pendant la grossesse, la raison du développement de ce processus est la caractéristique anatomique de l'emplacement des organes du système urinaire. Normalement, le rein droit est situé en dessous de la gauche et plus mobile. Au cours de la grossesse, l’utérus s’écartant à droite, augmentant en taille, serre l’uretère, ce qui provoque une expansion du système du bassinet des reins. Après l'accouchement, la calicopyéloectasie disparaît généralement d'elle-même.

Diagnostic de calicopyéloectasie

Seul un spécialiste peut déterminer la présence de calicopyeloectasia sur la base des données d’examen, du tableau clinique et des résultats d’examens complémentaires. Pour confirmer le diagnostic, il est nécessaire de subir les tests et examens suivants:

  1. Analyse générale de l'urine et du sang
  2. Détermination de la composition biochimique du sang et de l'urine
  3. Radiographie de contraste des vaisseaux alimentant les organes pelviens et la cavité abdominale (urographie excrétrice, pyélographie rétrograde, angiographie rénale)
  4. Échographie des reins et autres organes du petit bassin
  5. Imagerie par résonance magnétique et multispirale calculée selon les besoins.

Principes de traitement de la maladie

C'est important! Le traitement complet de la maladie doit être prescrit par un spécialiste expérimenté et qualifié sur la base de l'examen, du tableau clinique, des résultats des tests et des examens complémentaires. Il est optimal de commencer le traitement de la maladie au moment des premiers symptômes.

Le plus souvent, pour le traitement d'une maladie, il est nécessaire d'éliminer chirurgicalement la cause de la difficulté de l'écoulement de l'urine. Avant la chirurgie, un traitement antibiotique du processus infectieux, souvent sur fond d'urine stagnante, doit être effectué. Les médicaments antibactériens sont prescrits après avoir déterminé leur sensibilité aux agents pathogènes des maladies infectieuses.

L'intervention chirurgicale peut être réalisée à partir d'un accès ouvert (chirurgie abdominale) ou par une méthode endoscopique utilisant un équipement spécial à travers deux ponctions dans la paroi abdominale. Le choix de la méthode chirurgicale dépend de la cause du trouble de l'écoulement de l'urine qui s'est développé.

Le pronostic de la maladie dépend également de la cause de la calicopyélectasie: si le développement de la maladie est provoqué par la formation de calculs, leur élimination conduira à un rétablissement complet, une malformation congénitale pouvant être éliminée par une intervention chirurgicale. Si la calicopyélectasie est une tumeur, le pronostic dépend en grande partie de son type et de la possibilité de son élimination.

Complications possibles

Lorsque le diagnostic et le traitement tardifs peuvent développer les complications suivantes:

  • Insuffisance rénale chronique
  • L’urosepsie est un processus inflammatoire prononcé de nature infectieuse pouvant être fatal,
  • Très souvent, une inflammation des reins (pyello et glomérulonéphrite) peut être considérée comme une complication.
  • La stase peut causer la formation de pierres.
  • Hydronéphrose - avec cette maladie, tous les processus pathologiques du rein progressent, l'état du patient se détériore considérablement.
  • Chez les femmes enceintes, la calicopyeloectasia est dangereuse car elle peut provoquer le développement de pyélonéphrite.

Prévenir le développement de la maladie consiste à diagnostiquer et à traiter en temps opportun les maladies qui entraînent des difficultés lors de l'écoulement de l'urine. Il faut également faire attention aux blessures et aux processus inflammatoires dans les organes du système urinaire.

Pour éviter le développement de toutes sortes de complications lorsque les premiers symptômes de dysfonctionnement rénal apparaissent, il est nécessaire de consulter un médecin de toute urgence et de subir tous les examens nécessaires pour établir le diagnostic et assigner un traitement adéquat.

Calicopyeloectasia est

Un état pathologique caractérisé par un étirement et une expansion du système pelvien rénal est appelé hydrocalycose (calycopyelectasia). Le système pan-pelvis élargi serre les tissus rénaux, ce qui entraîne une atrophie de la papille rénale et un chevauchement partiel des voies urinaires, entraînant une violation de l'écoulement de l'urine.

Il convient de noter que la calycopyéloïdose rénale n'est pas une maladie indépendante, mais un symptôme d'autres états pathologiques de cet organe.

Causes de développement de calycopyeloectasia

Les facteurs provoquant le développement de la maladie peuvent être:

  1. Prédisposition héréditaire
  2. Anomalies congénitales du développement et de la structure des reins
  3. Divers défauts des artères de l'organe
  4. Blessures, y compris diverses interventions chirurgicales
  5. Processus pathologiques survenant dans le système urinaire - tuberculose, syphilis, néphroptose, néphrolithiase, néoplasmes bénins et malins des reins
  6. Pathologies des systèmes et organes voisins - néoplasmes localisés dans l'espace rétropéritonéal, troubles congénitaux de la structure et développement des artères et des veines, pathologies des vaisseaux lymphatiques rétropéritonéaux
  7. Une grossesse tardive peut provoquer une dilatation des cupules et du bassinet du rein.

Indépendamment de la cause du développement de la maladie, le patient développe une violation de l'écoulement de l'urine, ce qui entraîne son accumulation dans le segment pelvien, entraînant une compression du tissu fonctionnel des reins, l'apparition de troubles circulatoires et le développement de processus inflammatoires en cas d'infection. Selon les statistiques, la calicopyroéloïde du rein droit se développe beaucoup plus fréquemment, dans environ 65 à 70 cas sur 100, 15 à 20 patients peuvent présenter des lésions bilatérales, les cas restants sont des calicopyéloélectasies du rein gauche.

Symptômes de la maladie

Sans procéder à un examen spécial, il est impossible d'identifier la calykopieloectasia à temps, car les manifestations cliniques de cette affection sont similaires aux symptômes de nombreuses autres maladies du système génito-urinaire. La gravité des symptômes dépend du taux de développement des violations de l'écoulement de l'urine - plus elles se développent rapidement, plus les symptômes de la maladie sont prononcés.

Les symptômes incluent:

  • L'apparition soudaine de frissons sévères - la température corporelle augmente brutalement pour atteindre 40 degrés et diminue également fortement lorsque la sortie est rétablie.
  • Douleur aiguë localisée dans la région lombaire, s'étendant jusqu'aux zones latérales de l'abdomen et à l'aine du côté affecté.
  • La palpation dans la région lombaire est extrêmement douloureuse.
  • Nausées et vomissements sans soulagement.
  • Miction fréquente sans douleur, petites portions d'urine.
  • Urine trouble avec une odeur désagréable.
  • Il peut y avoir un mélange de sang dans les urines (la quantité de sang dépend de la cause et du degré de développement de la calycopyéloectasie).

Très souvent, il y a hydrocalycose du rein droit pendant la grossesse, la raison du développement de ce processus est la caractéristique anatomique de l'emplacement des organes du système urinaire. Normalement, le rein droit est situé en dessous de la gauche et plus mobile. Au cours de la grossesse, l’utérus s’écartant à droite, augmentant en taille, serre l’uretère, ce qui provoque une expansion du système du bassinet des reins. Après l'accouchement, la calicopyéloectasie disparaît généralement d'elle-même.

Diagnostic de calicopyéloectasie

Seul un spécialiste peut déterminer la présence de calicopyeloectasia sur la base des données d’examen, du tableau clinique et des résultats d’examens complémentaires. Pour confirmer le diagnostic, il est nécessaire de subir les tests et examens suivants:

  1. Analyse générale de l'urine et du sang
  2. Détermination de la composition biochimique du sang et de l'urine
  3. Radiographie de contraste des vaisseaux alimentant les organes pelviens et la cavité abdominale (urographie excrétrice, pyélographie rétrograde, angiographie rénale)
  4. Échographie des reins et autres organes du petit bassin
  5. Imagerie par résonance magnétique et multispirale calculée selon les besoins.

Principes de traitement de la maladie

C'est important! Le traitement complet de la maladie doit être prescrit par un spécialiste expérimenté et qualifié sur la base de l'examen, du tableau clinique, des résultats des tests et des examens complémentaires. Il est optimal de commencer le traitement de la maladie au moment des premiers symptômes.

Le plus souvent, pour le traitement d'une maladie, il est nécessaire d'éliminer chirurgicalement la cause de la difficulté de l'écoulement de l'urine. Avant la chirurgie, un traitement antibiotique du processus infectieux, souvent sur fond d'urine stagnante, doit être effectué. Les médicaments antibactériens sont prescrits après avoir déterminé leur sensibilité aux agents pathogènes des maladies infectieuses.

L'intervention chirurgicale peut être réalisée à partir d'un accès ouvert (chirurgie abdominale) ou par une méthode endoscopique utilisant un équipement spécial à travers deux ponctions dans la paroi abdominale. Le choix de la méthode chirurgicale dépend de la cause du trouble de l'écoulement de l'urine qui s'est développé.

Le pronostic de la maladie dépend également de la cause de la calicopyélectasie: si le développement de la maladie est provoqué par la formation de calculs, leur élimination conduira à un rétablissement complet, une malformation congénitale pouvant être éliminée par une intervention chirurgicale. Si la calicopyélectasie est une tumeur, le pronostic dépend en grande partie de son type et de la possibilité de son élimination.

Complications possibles

Lorsque le diagnostic et le traitement tardifs peuvent développer les complications suivantes:

  • Insuffisance rénale chronique
  • L’urosepsie est un processus inflammatoire prononcé de nature infectieuse pouvant être fatal,
  • Très souvent, une inflammation des reins (pyello et glomérulonéphrite) peut être considérée comme une complication.
  • La stase peut causer la formation de pierres.
  • Hydronéphrose - avec cette maladie, tous les processus pathologiques du rein progressent, l'état du patient se détériore considérablement.
  • Chez les femmes enceintes, la calicopyeloectasia est dangereuse car elle peut provoquer le développement de pyélonéphrite.

Prévenir le développement de la maladie consiste à diagnostiquer et à traiter en temps opportun les maladies qui entraînent des difficultés lors de l'écoulement de l'urine. Il faut également faire attention aux blessures et aux processus inflammatoires dans les organes du système urinaire.

Pour éviter le développement de toutes sortes de complications lorsque les premiers symptômes de dysfonctionnement rénal apparaissent, il est nécessaire de consulter un médecin de toute urgence et de subir tous les examens nécessaires pour établir le diagnostic et assigner un traitement adéquat.

Le système pelvien de la cupule rénale remplit des fonctions d'accumulation. Dans cette structure rénale, il se produit une accumulation d'urine, après quoi celle-ci est dirigée le long de l'uretère dans la cavité de la vessie, d'où elle sort du corps par l'urètre. Le plus souvent, ces structures rénales subissent une expansion pathologique. Ce processus s'appelle calicopyeloectasia.

Calicopyeloectasia - qu'est-ce que c'est?

L'expansion pathologique du bassin et des cupules dans les reins s'appelle hydrocalycose ou calycopyéloectasie. Une telle maladie entraîne une compression des structures rénales, provoquant une atrophie des papilles rénales et un chevauchement encore plus important des voies urinaires, entraînant une altération du flux urinaire. Ce n'est pas une pathologie indépendante, mais seulement un symptôme indiquant le développement d'une pathologie rénale.

Dans la pratique de la néphrologie, un tel diagnostic se produit malheureusement assez souvent. Son apparition est due à la présence de problèmes urologiques provoquant des troubles urinaires conduisant à une expansion des structures pelviso-pelvis.

La pathologie peut être unilatérale (calicopyeloectasia du rein droit ou gauche) ou bilatérale. Le plus souvent, la calicopyéloectasie est localisée à droite (65 à 70% du côté droit), moins souvent sous une forme bilatérale (15 à 20%), mais elle est rarement diagnostiquée à gauche (dans 10% des cas).

Raisons

Divers facteurs peuvent provoquer une pathologie, mais la cause principale en est une altération du débit urinaire.

Parmi les facteurs les plus courants que les néphrologues appellent:

  • Défauts des artères rénales;
  • Facteurs héréditaires;
  • Traumatismes des reins, cela inclut également les manipulations chirurgicales;
  • Anomalies rénales de nature congénitale;
  • Lésions pathologiques du système urinaire telles que syphilis ou tuberculose, néphrolithiase et néphroptose, formations rénales de nature bénigne et oncologie;
  • Urolithiase;
  • Complications ou conséquences de la pyélonéphrite;
  • Lésions rénales causées par des parasites;
  • En fin de grossesse, une charge sur les reins est créée, ce qui entraîne également des extensions de la cupule et du bassin;
  • Troubles pathologiques des organes et systèmes adjacents tels que tumeurs, anomalies congénitales des structures veineuses, lymphatiques ou artérielles.

Des troubles urinaires entraînent une accumulation d'urine dans les segments en forme de cupule-pelvis, ce qui entraîne une compression du parenchyme rénal, le développement de troubles de l'apport sanguin à l'organe et des processus inflammatoires.

Les formulaires

Il existe plusieurs formes de pathologie: modérée, unilatérale ou bilatérale. Si le processus pathologique n'affecte qu'un seul rein, il ne se manifeste généralement pas. S'il n'est pas opportun de détecter l'expansion du bassin, l'état peut évoluer en hydronéphrose. Lorsque la pathologie affecte les deux reins, les symptômes deviennent plus prononcés, montrant des symptômes prononcés.

Des mécanismes de développement similaires sont observés chez les patients de tous âges et de tous âges, même chez les enfants, seuls leurs facteurs étiologiques diffèrent. Contrairement aux adultes, la calipicopiélectasie d’un enfant est de nature congénitale et est causée par des anomalies du développement du fœtus, de la prématurité et des anomalies de l’urètre, une croissance irrégulière des organes internes, etc. auto disparaître.

Les symptômes

Le tableau clinique est causé par un type de pathologie, mais il existe également des manifestations générales:

  1. Troubles urinaires lorsque le patient urine trop souvent par petites portions;
  2. Détérioration telle que faiblesse, vomissements et nausées, hyperthermie ou pression;
  3. L'ombre de l'urine change, il est nuageux et sombre, parfois il y a des impuretés dans le sang;
  4. Douleur D'abord faiblement exprimé, mais avec le développement du processus pathologique, il est nettement amélioré. La douleur est observée dans la région lombaire, du côté de la lésion.

La pathologie peut être asymptomatique. Dans ce cas, il est nécessaire de subir une échographie au moins 2 fois par an.

Diagnostics

L'identification du processus pathologique est un processus plutôt compliqué.

Utilisé pour le diagnostic des tests instrumentaux et de laboratoire:

  • Urograficheskaya diagnostics. La procédure est réalisée en introduisant de l'urographine dans l'artère du coude, puis une série de prises de vue d'organes de bas grade est réalisée;
  • Angiographie - un agent de contraste est injecté dans les artères des reins, après quoi le processus de passage du contraste par les voies vasculaires est étudié à l'aide d'un diagnostic radioscopique ou radiographique;
  • La tomographie multispirale est une analyse des structures rénales sous forme de cisaillement, vous permettant ainsi d’examiner soigneusement chaque couche du rein;
  • Diagnostic urographique ascendant, lorsque le contraste est inséré à travers le cathéter dans l'urètre.

En outre, le diagnostic de laboratoire, l'examen du patient, l'historique et l'examen des plaintes sont utilisés.

Si un patient présente un arrangement rénal anormal, une omission ou une hypoplasie, un doublement des reins et d'autres pathologies des structures urinaires, l'hydrocaliosis a un caractère congénital.

L’urographie de sondage révèle les ombres de pierres, les contours des muscles lombaires, les anomalies structurelles des organes urinaires, etc. L’urographie excrétrice permet de détecter avec précision les anomalies et les pathologies des structures pelviso-pelvis. Le diagnostic par ultrasons aide à déterminer la présence d’extensions ou de rétrécissements des voies urinaires. Un excellent effet diagnostique est observé lors de la réalisation d'une échographie Doppler, qui permet d'étudier le flux sanguin dans le rein malade.

Manifestations de calicopyéloectasie par échographie:

Traitement

Le traitement ne commence à être traité qu'après que les causes exactes de la pathologie ont été identifiées. Si la cause de l'expansion des cupules est éliminée, les symptômes pathologiques disparaissent. Traitement médicamenteux ou chirurgie utilisé.

Pour le traitement de calicopyeloectasia utilisé un médicament:

  • Diurétiques végétaux avec prêle, sac de berger et airelles, persil de jardin;
  • Les alpha-bloquants comme la Tamsulosine ou Omnik;
  • Réception de litolitiques telles que Tsistenal et Prolit; Fitolizina ou Kanefron, Tsistona et ainsi de suite.

Également utilisé des médicaments d'origine végétale tels que les gousses de haricot et les airelles, les membranes membraneuses et les onosma des bractées, la paille rugueuse ou le serdtselischnoy Mirena.

Ces plantes comprennent les frais rénaux, les infusions de diurétiques et les décoctions anti-inflammatoires. Si les mesures thérapeutiques sont inutiles, une endoscopie ou une intervention chirurgicale est prescrite.

Complications et prédictions

Si la pathologie est décelée au mauvais moment et si le traitement opportun est négligé, en particulier dans les deux pathologies rénales, des complications telles qu'une insuffisance rénale chronique, une glomérulonéphrite ou une urosepsie sont possibles. Afin d'éviter de telles complications lors des premières manifestations, un examen urgent est nécessaire. Mais avec des mesures thérapeutiques opportunes, les taux de guérison sont assez positifs.

La calicoectasie des reins ou hydrocalycose est une affection particulière des reins, dans laquelle leurs gobelets sont remplis d'urine et sont dans un état dilaté. En raison de l’augmentation des cupules, le reste des tissus de l’organe est comprimé, ce qui empêche son fonctionnement normal. Dans ce cas, les voies urinaires peuvent se chevaucher partiellement, entraînant une violation encore plus importante de l'écoulement de l'urine. En outre, non seulement les calices, mais également tout le système de placage de la cupule et du bassin, appelé calicopyroélectasie, sont en mesure de subir une expansion.

Attention! Dans la plupart des cas, on diagnostique chez le patient une calicopyéloïdose du rein droit, bien qu'il existe parfois un processus bilatéral.

La calicoectasie ne se produit jamais d'elle-même. Par conséquent, si un diagnostic d'extension des cupules rénales est diagnostiqué chez le patient, les experts doivent concentrer tous leurs efforts sur la recherche d'autres pathologies des reins qui ont provoqué son développement. Comme ces maladies peuvent être:

  • urolithiase;
  • les sténoses;
  • les tumeurs;
  • courbures et torsion des uretères;
  • la tuberculose;
  • pyélonéphrite.

En outre, la calicoectasie apparaît souvent dans le contexte d'anomalies congénitales de la structure des reins, des artères rénales ou après avoir subi un AVC ou d'autres effets traumatiques dans la région lombaire. Ainsi, cette pathologie peut non seulement être acquise, mais aussi être présente chez une personne à partir du moment de sa naissance, c'est-à-dire être innée.

Aujourd'hui, de nombreux bébés naissent avec une hydronéphrose, la calicectasie congénitale n'est donc pas rare.

Les signes classiques de l'expansion de la tasse sont:

  • des frissons;
  • douleur dans la région lombaire, apparaissant à la fois indépendamment et pendant la palpation;
  • turbidité de l'urine;
  • l'apparition de sang dans l'urine;
  • augmentation de la température;
  • augmentation de la miction tout en réduisant le volume d'urine libérée;
  • nausées et vomissements.

Important: la calicoectasie ayant des manifestations similaires avec des maladies gastro-intestinales courantes, en particulier une cholécystite, une appendicite, etc., il arrive que les médecins ne parviennent pas immédiatement à poser le bon diagnostic.

Cependant, s’il existe ou non une calicoectasie congénitale du rein gauche avec ou sans droit, elle peut ne pas se manifester au cours de la vie entière de la personne. Dans de tels cas, cette condition est considérée comme une caractéristique individuelle de l'organisme, c'est-à-dire une variante de la norme.

Mais si la pathologie progresse et se transforme en calicopyélectasie du rein gauche, il est encore nécessaire de prendre les mesures appropriées, et le plus tôt possible. Après tout, arrêter la progression de la maladie est beaucoup plus facile aux premiers stades.

Diagnostics

Bien entendu, avant de commencer toute thérapie, il est nécessaire d’établir la cause exacte de la détérioration de la personne. Dans un premier temps, le médecin découvre ce qui cause une gêne au patient, c'est-à-dire constitue le tableau clinique de la maladie. Ceci suggère exactement quelles pathologies peuvent survenir. À l’avenir, pour découvrir la maladie spécifique, il est prescrit à la patiente un certain nombre de tests de laboratoire:

Nos lecteurs recommandent!

Pour la prévention et le traitement des maladies du tractus gastro-intestinal, nos lecteurs conseillent

. Cet outil unique composé de 9 plantes médicinales utiles à la digestion, qui non seulement complètent mais renforcent également les actions de chacun. Le thé monastique va non seulement éliminer tous les symptômes du tractus gastro-intestinal et des organes digestifs, mais également soulager de manière permanente la cause de son apparition.

  • Le chêne;
  • OAM;
  • échantillon de Zimnitsky;
  • Le test de Nechiporenko, etc.

Afin de clarifier les données et la formulation du diagnostic final, les patients doivent subir des études telles que:

  • Échographie;
  • urographie excrétrice;
  • angiographie rénale;
  • pyélographie rétrograde;
  • tomographie multispirale.

Lors de la réalisation d'une étude approfondie des reins, il devient évident non seulement la présence de calicoélectasie ou de calycopyéloectasie, mais également les maladies associées du système urinaire, qui ont provoqué leur développement.

Dans chaque cas, le traitement de la calicoectasie rénale est choisi individuellement, en fonction de:

  • l'étendue des dommages aux reins;
  • les causes de l'expansion du système bassin-bassin;
  • l'âge du patient;
  • présence de pathologies concomitantes, etc.

Ainsi, dans divers cas, les patients peuvent être présentés comme thérapie conservatrice et chirurgie. Ce dernier est utilisé pour éliminer la cause la plus fréquente d'expansion des cupules rénales, à savoir celles ou autres formations empêchant l'écoulement de l'urine, telles que des calculs, des sténoses, etc. Si la maladie est causée par une maladie infectieuse-inflammatoire, un traitement anti-inflammatoire et antibactérien approprié est prescrit aux patients.

De nos jours, la plupart des opérations sont réalisées par laparoscopie, de sorte qu'il ne reste que de minuscules cicatrices en pointillés sur le corps du patient.

Mais comme dans certains cas, la calicectasie est une variante de la norme, le traitement des patients n'est pas toujours prescrit. Si l'hydrocalycose est congénitale, ne progresse pas longtemps et ne provoque pas de troubles de la miction, il est généralement très courant que les patients subissent un examen de routine par un urologue.

Néanmoins, dans la plupart des cas, il est toujours recommandé de prendre des mesures spéciales pour rétablir le fonctionnement normal des reins, car une stagnation prolongée de l'urine et une insuffisance de la circulation sanguine peuvent avoir plusieurs conséquences désagréables, notamment:

  • pyélonéphrite;
  • glomérulonéphrite;
  • formations sableuses et rocheuses;
  • hydronéphrose.

Dans de tels cas, il est également démontré que les patients reçoivent des antibiotiques, des AINS, des antispasmodiques, des antimicrobiens, etc.

Attention! Dans les cas avancés avancés, la calicectasie peut déclencher l'apparition d'une insuffisance rénale chronique nécessitant une hémodialyse régulière pour sauver la vie du patient.

Traitement des remèdes populaires

Comme vous le savez, dans l'arsenal de la médecine traditionnelle, il existe des recettes pour le traitement de toutes les maladies, et la calicoectasie ne fait pas exception. Vous pouvez le combattre avec les outils suivants:

  • Des quantités égales prennent les racines de ginseng et Eleutherococcus, versez la vodka et laissez pour quelques semaines dans un endroit sombre.
  • Il est conseillé à tous les patients de boire du lait régulièrement jusqu'à ce que l'enflure disparaisse complètement.
  • Le potiron cuit est aussi un remède efficace contre la calicoectasie.

La qualité du fonctionnement des reins dépend en grande partie de la qualité et de l’équilibre avec lequel le patient mange.

  • Boire de la pastèque, du cassis et du jus de framboise a un effet bénéfique sur l'état des reins.
  • On enlève de la racine d'églantier séchée 10 morceaux de 10 cm de longueur, on les verse dans 1 litre d'eau et on les laisse une nuit. Le matin, filtre à perfusion. Il devrait être bu pendant la journée. La durée du traitement est de 30 jours.
  • Les feuilles de cassis sont soigneusement écrasées et versez 0,5 litre d'eau bouillante. Au bout d'un quart d'heure, la perfusion est filtrée et les feuilles sont nécessairement pressées. Le liquide résultant est porté à ébullition et ajoutez 2 c. l baies de cassis séchées ou fraîches. Après refroidissement, le thé est prêt à boire. Il doit être cuit 4 fois par jour et les baies au fond de la tasse doivent être mangées.
  • Les feuilles ou les renouées d'herbe, la queue de cheval, le persil, les épis d'ours, les bourgeons de bouleau, les baies de genièvre et les canneberges, les graines de carotte et l'églantier en quantités égales et pilées. 2 cuillères à soupe l La poudre obtenue est brassée avec un quart d’eau d’eau bouillante et filtrée au bout d’une heure. L'infusion résultante est bue pendant la journée pour 3 visites à un repas. La durée du traitement est de 3 mois.
  • Attention! Avant de commencer à utiliser un moyen particulier préparé selon les recettes de la médecine traditionnelle, vous devriez toujours consulter un néphrologue ou un urologue.

    Mais peut-être est-il plus correct de ne pas traiter l’effet, mais la cause?

    Nous vous recommandons de lire l'histoire d'Olga Kirovtseva, comment elle a guéri l'estomac… Lire l'article >>

    Qu'est-ce que la calicoectasie? Caliciectasia, calicopyeloectasia, ou hydrocalycosis, tous ces noms médicaux sont unis par une condition dans laquelle le fonctionnement normal des reins est perturbé en raison de l'expansion du bassin et des coupes d'organes.

    Dans cet état pathologique, les papilles des reins se dessèchent, l'écoulement de l'urine est perturbé et la raison en est le chevauchement des urines du système excréteur.

    Aujourd'hui, nous allons parler des causes de la maladie, des symptômes et du traitement de la maladie. En pratique de néphrologie, les patients présentent souvent une calicopyéloïdose du rein droit ou bilatérale.

    Causes de la calicoectasie rénale

    Cette maladie se développe dans le contexte d'autres pathologies des reins, est considérée comme une maladie secondaire de l'organe et peut entraîner une insuffisance rénale.

    1. Développement intra-utérin anormal du corps;
    2. Pathologie du développement des artères, des vaisseaux rénaux;
    3. Lésion rénale;
    4. Calculs rénaux, tuberculose organique, tumeurs de la région urogénitale;
    5. Oncologie de la prostate;
    6. Grossesse, dernier trimestre;
    7. Urétérolithiase et néphrolithiase;
    8. Processus pathologiques dans le rectum.

    Il faut dire que la survenue de calicoectasies bilatérales se produit plus souvent que d'une part.

    Le tableau clinique de la pathologie

    La calicoectasie des reins peut ressembler aux symptômes d'autres maladies, telles que, par exemple, les coliques biliaires, une attaque de la maladie des calculs biliaires, des maladies gastro-intestinales, des symptômes d'appendicite aiguë.

    Par conséquent, il est très important de demander de l'aide de toute urgence et de reconnaître calico ectasia. Calicoectasis se manifeste comme:

    • Douleur aiguë dans la colonne lombaire du côté où l'organe est endommagé;
    • Fièvre, frissons, fatigue;
    • Douleur lombaire durant l'examen et la palpation;
    • Nausée, envie d'émétique;
    • La turbidité de l'urine;
    • Hématurie (sang dans les urines);
    • Besoin fréquent d'uriner.

    La maladie peut ne pas se manifester pendant longtemps et peut être asymptomatique. Le plus souvent, cette évolution de la pathologie est appelée forme de pathologie congénitale du rein gauche ou des deux côtés.

    Une telle condition peut être associée à la structure anatomique de l'organe et être considérée comme normale. La détection rapide de la maladie avec ces symptômes donne une garantie pour la restauration complète de la fonction rénale.

    Par conséquent, si l'un des symptômes ci-dessus apparaît, vous devriez consulter un médecin. Si vous ne demandez pas rapidement de l'aide, un processus irréversible peut se développer et entraîner des conséquences et des complications graves.

    Analyses et diagnostics

    La calicoectasie rénale nécessite une approche particulière et un diagnostic approfondi afin de comprendre les tactiques de traitement ultérieures. Le néphrologue et l'urologue sont impliqués dans cette maladie. Lors de l'examen interne et de la collecte de l'anamnèse, le médecin prescrit les tests suivants:

    1. Analyse générale de l'urine et du sang;
    2. Analyse d'urine selon Nechyporenko;
    3. Urographie excrétrice (radiographie des reins);
    4. Angiographie du rein;
    5. Pyélographie rétrograde;
    6. CT multispiral;
    7. Échographie du rein.

    Calicopielo-urétéroectasie est un terme utilisé pour les ultrasons, dont les indicateurs seront déchiffrés par le médecin traitant et permettront une conclusion et un diagnostic définitifs.

    C'est à l'aide d'un examen instrumental qu'un diagnostic précis est établi et que la raison principale de l'apparition d'une hydrocalycose (calicectasie) est établie. Une fois tous les tests et diagnostics effectués, un traitement conservateur ou un traitement symptomatique est prescrit au patient.

    Traitement

    Le traitement dépend du degré de lésion rénale et peut inclure une intervention chirurgicale et un traitement médicamenteux.

    Médicaments pour le traitement:

    • Antispasmodiques - Papaverin, Spazmolgon, Baralgetas, No-shpa, Riabal;
    • Analgésiques - «Ibuproven», «Ketanov», «Movalis», «Movasin»;
    • Préparations à base de plantes à base d'herbes - «Kanefron», «Urolesan», «Lespefril», «Hofetol»;
    • Prévention et traitement des infections - "Nitroxoline", "Norfloxacine", "Céfazoline", "Palin";
    • Les médicaments pour améliorer le flux sanguin des reins - Tivortin, Tentorix;
    • Médicaments diurétiques - "Furosémide", "Diuver", "Torasémide";
    • Régime alimentaire "numéro de table 7".

    Les patients avec un diagnostic de calicopyroélectasie doivent faire l'objet d'une surveillance constante par un médecin jusqu'à 2 fois par an pour éviter les complications et les indications d'une intervention chirurgicale.

    Complications possibles

    Un traitement précoce constitue le moyen de rétablir pleinement la fonction rénale et son rétablissement. Par conséquent, ne retardez pas le voyage à l'hôpital afin d'éviter un certain nombre de complications et de processus irréversibles dans le corps.

    La principale complication de la calico-ectasie est une insuffisance rénale et une infection par diverses bactéries de l'uretère, qui peuvent ne pas exclure une issue fatale.

    Il convient de rappeler que l'insuffisance rénale est une violation du fonctionnement normal des reins avec déséquilibre électrolytique, acido-base et retard important dans l'excrétion de l'urée, de l'ammoniac et d'autres produits.

    Cette maladie met la vie en danger, une personne peut être liée à une procédure telle que la dialyse à vie.

    Hydrocalycose chez un enfant

    Caliciectasis des reins, que chez les enfants, que chez les adultes est accompagnée des mêmes symptômes. Cependant, les enfants présentant une structure anormale congénitale du pelvis et des cupules rénaux sont sensibles à cette maladie.

    La pathologie est un vaisseau séparé à l'intérieur de la cavité rénale, où l'urine peut s'accumuler et ensuite, une stagnation de l'urée se forme, un écoulement physiologique naturel de l'urine est perturbé, l'uretère se rétrécit, une urolithiase et une insuffisance rénale se développent.

    1. Structure anormale des reins;
    2. Écoulement pathologique et stagnation de l'urine;
    3. Augmentation et étirement des cupules rénales en raison de la forte pression de l'urée;
    4. Calculs rénaux.

    Pour déterminer l'étendue des dommages subis par le bassinet et les cupules rénaux, il est nécessaire de poser un diagnostic et un examen complet de l'enfant.

    Un traitement opportun aidera le bébé à faire face à cette maladie, mais avec un tel diagnostic, il est souvent prescrit une opération pour corriger le défaut et le développement intra-utérin anormal du rein.

    Abonnez-vous à notre site. Apprenez beaucoup de nouvelles choses. Vous bénisse!

    Calicoectasia: c'est quoi

    Qu'est-ce que la calicoectasie? Caliciectasia, calicopyeloectasia, ou hydrocalycosis, tous ces noms médicaux sont unis par une condition dans laquelle le fonctionnement normal des reins est perturbé en raison de l'expansion du bassin et des coupes d'organes.

    Dans cet état pathologique, les papilles des reins se dessèchent, l'écoulement de l'urine est perturbé et la raison en est le chevauchement des urines du système excréteur.

    Aujourd'hui, nous allons parler des causes de la maladie, des symptômes et du traitement de la maladie. En pratique de néphrologie, les patients présentent souvent une calicopyéloïdose du rein droit ou bilatérale.

    Causes de la calicoectasie rénale

    Cette maladie se développe dans le contexte d'autres pathologies des reins, est considérée comme une maladie secondaire de l'organe et peut entraîner une insuffisance rénale.

    1. Développement intra-utérin anormal du corps;
    2. Pathologie du développement des artères, des vaisseaux rénaux;
    3. Lésion rénale;
    4. Calculs rénaux, tuberculose organique, tumeurs de la région urogénitale;
    5. Oncologie de la prostate;
    6. Grossesse, dernier trimestre;
    7. Urétérolithiase et néphrolithiase;
    8. Processus pathologiques dans le rectum.

    Il faut dire que la survenue de calicoectasies bilatérales se produit plus souvent que d'une part.

    Le tableau clinique de la pathologie

    La calicoectasie des reins peut ressembler aux symptômes d'autres maladies, telles que, par exemple, les coliques biliaires, une attaque de la maladie des calculs biliaires, des maladies gastro-intestinales, des symptômes d'appendicite aiguë.

    Par conséquent, il est très important de demander de l'aide de toute urgence et de reconnaître calico ectasia. Calicoectasis se manifeste comme:

    • Douleur aiguë dans la colonne lombaire du côté où l'organe est endommagé;
    • Fièvre, frissons, fatigue;
    • Douleur lombaire durant l'examen et la palpation;
    • Nausée, envie d'émétique;
    • La turbidité de l'urine;
    • Hématurie (sang dans les urines);
    • Besoin fréquent d'uriner.

    La maladie peut ne pas se manifester pendant longtemps et peut être asymptomatique. Le plus souvent, cette évolution de la pathologie est appelée forme de pathologie congénitale du rein gauche ou des deux côtés.

    Une telle condition peut être associée à la structure anatomique de l'organe et être considérée comme normale. La détection rapide de la maladie avec ces symptômes donne une garantie pour la restauration complète de la fonction rénale.

    Par conséquent, si l'un des symptômes ci-dessus apparaît, vous devriez consulter un médecin. Si vous ne demandez pas rapidement de l'aide, un processus irréversible peut se développer et entraîner des conséquences et des complications graves.

    Analyses et diagnostics

    La calicoectasie rénale nécessite une approche particulière et un diagnostic approfondi afin de comprendre les tactiques de traitement ultérieures. Le néphrologue et l'urologue sont impliqués dans cette maladie. Lors de l'examen interne et de la collecte de l'anamnèse, le médecin prescrit les tests suivants:

    1. Analyse générale de l'urine et du sang;
    2. Analyse d'urine selon Nechyporenko;
    3. Urographie excrétrice (radiographie des reins);
    4. Angiographie du rein;
    5. Pyélographie rétrograde;
    6. CT multispiral;
    7. Échographie du rein.

    Calicopielo-urétéroectasie est un terme utilisé pour les ultrasons, dont les indicateurs seront déchiffrés par le médecin traitant et permettront une conclusion et un diagnostic définitifs.

    C'est à l'aide d'un examen instrumental qu'un diagnostic précis est établi et que la raison principale de l'apparition d'une hydrocalycose (calicectasie) est établie. Une fois tous les tests et diagnostics effectués, un traitement conservateur ou un traitement symptomatique est prescrit au patient.

    Traitement

    Le traitement dépend du degré de lésion rénale et peut inclure une intervention chirurgicale et un traitement médicamenteux.

    Médicaments pour le traitement:

    • Antispasmodiques - Papaverin, Spazmolgon, Baralgetas, No-shpa, Riabal;
    • Analgésiques - «Ibuproven», «Ketanov», «Movalis», «Movasin»;
    • Préparations à base de plantes à base d'herbes - «Kanefron», «Urolesan», «Lespefril», «Hofetol»;
    • Prévention et traitement des infections - "Nitroxoline", "Norfloxacine", "Céfazoline", "Palin";
    • Les médicaments pour améliorer le flux sanguin des reins - Tivortin, Tentorix;
    • Médicaments diurétiques - "Furosémide", "Diuver", "Torasémide";
    • Régime alimentaire "numéro de table 7".

    Les patients avec un diagnostic de calicopyroélectasie doivent faire l'objet d'une surveillance constante par un médecin jusqu'à 2 fois par an pour éviter les complications et les indications d'une intervention chirurgicale.

    Complications possibles

    Un traitement précoce constitue le moyen de rétablir pleinement la fonction rénale et son rétablissement. Par conséquent, ne retardez pas le voyage à l'hôpital afin d'éviter un certain nombre de complications et de processus irréversibles dans le corps.

    La principale complication de la calico-ectasie est une insuffisance rénale et une infection par diverses bactéries de l'uretère, qui peuvent ne pas exclure une issue fatale.

    Il convient de rappeler que l'insuffisance rénale est une violation du fonctionnement normal des reins avec déséquilibre électrolytique, acido-base et retard important dans l'excrétion de l'urée, de l'ammoniac et d'autres produits.

    Cette maladie met la vie en danger, une personne peut être liée à une procédure telle que la dialyse à vie.

    Hydrocalycose chez un enfant

    Caliciectasis des reins, que chez les enfants, que chez les adultes est accompagnée des mêmes symptômes. Cependant, les enfants présentant une structure anormale congénitale du pelvis et des cupules rénaux sont sensibles à cette maladie.

    La pathologie est un vaisseau séparé à l'intérieur de la cavité rénale, où l'urine peut s'accumuler et ensuite, une stagnation de l'urée se forme, un écoulement physiologique naturel de l'urine est perturbé, l'uretère se rétrécit, une urolithiase et une insuffisance rénale se développent.

    1. Structure anormale des reins;
    2. Écoulement pathologique et stagnation de l'urine;
    3. Augmentation et étirement des cupules rénales en raison de la forte pression de l'urée;
    4. Calculs rénaux.

    Pour déterminer l'étendue des dommages subis par le bassinet et les cupules rénaux, il est nécessaire de poser un diagnostic et un examen complet de l'enfant.

    Un traitement opportun aidera le bébé à faire face à cette maladie, mais avec un tel diagnostic, il est souvent prescrit une opération pour corriger le défaut et le développement intra-utérin anormal du rein.

    Abonnez-vous à notre site. Apprenez beaucoup de nouvelles choses. Vous bénisse!

    Calicoectasis du rein gauche ou droit: ce que c'est

    Parmi la variété de pathologies des organes urinaires, les maladies associées à la destruction du parenchyme rénal sont considérées comme particulièrement dangereuses. Dans le même temps, des lésions d'un tissu fonctionnellement actif d'un organe peuvent être causées à la fois par l'influence directe de facteurs causatifs sur celui-ci et indirectement. La calicoectasie des reins (hydrocalycose) est une affection provoquée par une insuffisance d'écoulement de l'urine, accompagnée d'une expansion de l'appareil pyeo-pelvis et d'une compression ou d'une poussée à la périphérie du tissu parenchymal.

    Causes et mécanisme de développement de la calicoectasie

    La calicoectasie rénale n'est pas une pathologie distincte, mais un syndrome pouvant accompagner diverses maladies. Les causes les plus courantes sont:

    • CIM (néphrolithiase);
    • tumeurs (bénignes ou malignes) de l'uretère, de la vessie ou de l'urètre;
    • rétrécissements de l'uretère causés par des troubles de la croissance intra-utérine, des opérations, des blessures;
    • inflammation ou adénome (tumeur glandulaire) de la prostate;
    • développement anormal des artères qui alimentent les reins (doublement du pédicule vasculaire, tortuosité pathologique);
    • blessures, complications postopératoires;
    • la grossesse

    L'essence du syndrome est une violation de l'évacuation physiologique de l'urine des reins par les uretères dans la vessie. L'urine qui s'accumule dans l'ECV déborde des calices rénaux (lat. Calyces) - de petites formations anatomiques creuses, une extrémité reliée aux papilles libérant l'urine et l'autre s'ouvrant dans le pelvis rénal. La dilatation (surdistension) des parois des cupules provoque la compression du tissu parenchymal du rein, où se produit la formation de l'urine primaire, sa réabsorption et son excrétion ultérieure.

    Symptômes: Est-il possible de reconnaître la maladie à un stade précoce?

    Selon les statistiques, on diagnostique généralement une violation unilatérale de l'écoulement physiologique de l'urine et, en raison des caractéristiques anatomiques, la calicoïdose du rein gauche se développe moins fréquemment que celle du rein droit. L'ectasie calique des deux reins indique un pronostic défavorable pour le patient: sans soins médicaux opportuns, les effets de l'insuffisance rénale et de l'urémie augmentent rapidement. Violation particulièrement dangereuse de l'écoulement de l'urine chez les nouveau-nés et les nourrissons, causée par des anomalies de développement congénitales.

    Les manifestations cliniques de la calicoectasie du rein droit ou gauche ne présentent pas de différences significatives. En raison de symptômes médiocres, une personne au fil des ans peut ne pas être au courant d'une maladie des organes urinaires. La calicoectasie compensée devient souvent une découverte aléatoire sur une échographie lors de l'examen d'une autre maladie.

    En cas d'augmentation significative du volume des cupules, d'augmentation de la pression rénale et de surétirement de la capsule organique, les symptômes suivants peuvent apparaître:

    1. Douleur au bas du dos sur le côté de la lésion, s'étendant au bas de l'abdomen, à l'aine, aux organes génitaux externes.
    2. Forte augmentation de la température corporelle, frissons, bouffées de chaleur de la peau du visage et du corps.
    3. Nausées et vomissements rares;
    4. Changements dans la quantité, la couleur et la transparence de l'urine excrétée: on observe généralement un assombrissement et une turbidité de l'urine;
    5. Mictions fréquentes par portions de 50 à 100 ml;
    6. L'apparition d'impuretés sanguines dans l'urine (si la paroi vasculaire est endommagée par une tumeur ou un calcul en croissance).

    Si non traité, le syndrome peut être compliqué par calicopielo-urétéroectasie. Et qu'est ce que c'est? Ce syndrome est une conséquence de l'expansion des coupes rénales, mais aussi du pelvis et des uretères. Il présente un tableau clinique brillant et des signes croissants d'insuffisance des organes urinaires. En outre, lorsque les calicopyélectasies se développent souvent:

    • pyélonéphrite secondaire;
    • urolithiase;
    • hydronéphrose - dilatation progressive persistante des cupules et du pelvis, dans laquelle le parenchyme rénal est aminci de manière critique;
    • insuffisance rénale chronique.

    Principes de diagnostic

    Le médecin peut diagnostiquer la calicoectasie sur la base d'un examen approfondi, notamment:

    Échographie. Méthode de recherche peu invasive, confortable pour le patient et sûre, permettant de déterminer le degré d'expansion de la taille des cavités du rein et d'établir la cause du syndrome Urographie excrétrice (avec contraste). En utilisant cette méthode, vous pouvez obtenir un contrôle visuel sur la structure des organes urinaires et sur la vitesse de passage de l’urine dans les voies urinaires. Pyélographie rétrograde. Une méthode de diagnostic similaire à la précédente, qui diffère par la méthode de contraste du rein (via un cathéter inséré dans l'uretère). Angiographie (avec contraste). Il est conçu pour fournir une image fiable de l'état des vaisseaux rénaux.

    Comment traite-t-on la calicoïte du rein?

    Comme il y a plus de vingt raisons pour l'expansion des cupules des reins, le traitement de la pathologie peut être différent. Un plan de traitement individuel est élaboré par un néphrologue (urologue) après un examen approfondi.

    La caliciectasie rénale est traitée à la fois avec des médicaments, avec des antibiotiques, des antispasmodiques, des uroseptiques et des anti-inflammatoires, et par voie chirurgicale. L'objectif principal de la thérapie est la restauration du passage de l'urine, la prévention des complications infectieuses et inflammatoires et de l'insuffisance rénale.