Qu'est-ce qu'un rein SLS?

Des tests

À propos de, où sont les reins et quel rôle ils jouent dans notre corps, ils savent, probablement, tout, même les enfants, mais quel est le taux de reins? En termes simples, il s’agit du système rénal cupule-bassin. L'importance du corps pour le corps est due au fait qu'il est responsable de l'accumulation et de l'excrétion de l'urine.

Si nous parlons un peu de l'anatomie, l'urine, qui se forme dans les reins, s'accumule dans le bassin. En général, l'urine peut avoir un effet agressif sur le pelvis, mais cela n'est pas dû au fait qu'elle est tapissée de l'intérieur par une membrane muqueuse imperméable à l'urine.

Le pelvis est également présent et des muscles lisses, qui, comme le mouvement des vagues, favorisent le mouvement de l'urine le long du canal urinaire. En fait, les chls sont le système le plus important et le plus harmonieux de notre corps, qui fonctionne sans interruption. Si, pour une raison quelconque, une partie du système est endommagée, le principe du domino fonctionne: le canal urinaire pose des problèmes. Réfléchissez aux différentes pathologies et analysez leur signification et la manière de les traiter.

Pathologie CLS

Comme toute maladie dans notre corps, les problèmes du système de placage bassin-bassin peuvent être à la fois congénitaux et acquis. Si des violations se sont produites depuis la naissance, les experts parlent généralement des maux du bassin et des uretères. Les deux structures anatomiques étant étroitement liées, les défauts affectent toujours les deux unités du système urinaire.

Il existe de telles pathologies congénitales:

  • hydronéphrose. Pour le dire simplement, ceci est une extension de la série. Lorsque l'hydronéphrose se produit, des modifications diffuses des deux reins. Souvent, l'hydronéphrose est un processus secondaire qui se développe sur le fond d'un rétrécissement, c'est-à-dire que se rétrécit l'uretère ou que l'expansion se produit à la suite d'un reflux urétéral, lorsqu'une partie de l'urine est rejetée;
  • rétrécissement Dans certains cas, les anneaux peuvent s’effiler légèrement et il arrive parfois qu’une fusion complète se produise;
  • doubler Le processus pathologique est associé au fait que le nombre de bassins, d'uretères et de cupules augmente.

Dilatation CLS

Mais, comme le montrent les statistiques, le processus pathologique n'est pas toujours congénital. Parfois, le problème peut être acquis, par exemple en raison d'une obstruction de l'uretère avec de grosses pierres. En raison de la lithiase urinaire, l'urine n'est pas complètement éliminée, ce qui entraîne des processus congestifs. Il existe également de tels cas où la stagnation de l'urine a été déclenchée par des néoplasmes malins et bénins.

Tableau clinique

L'expansion des reins ne présente aucun symptôme spécifique à cette pathologie, mais certains signes peuvent indiquer le développement d'une dilatation:

  • douleur dans la région lombaire ou l'aine;
  • fausses mictions fréquentes d'uriner;
  • l'urine va lentement;
  • l'apparition de sang dans l'urine;
  • des ballonnements;
  • la douleur est souvent de nature bilatérale;
  • en cas de dommage unilatéral, la douleur de l'organe malade sera beaucoup plus intense.

Le traitement de la maladie commence par un diagnostic précis, qui consiste principalement à administrer des tests sanguins et urinaires généraux, ainsi que le passage d'une échographie. Très souvent, la dilatation est retrouvée purement par hasard avec les diagnostics par ultrasons. Cette étude aide à identifier la déformation non seulement chez l'adulte, mais aussi chez le fœtus. Il est important de trouver une bonne clinique avec un spécialiste expérimenté qui effectuera le bon décodage.

Étant donné que le processus pathologique est associé à la stagnation, le traitement doit commencer le plus tôt possible. L'expansion non exprimée est beaucoup plus facile à traiter. Une maladie non traitée peut menacer la survenue de complications graves telles que l'hydronéphrose, la pyélonéphrite et même l'insuffisance rénale. Ainsi, l'inaction peut même conduire à la mort.

En ce qui concerne les mesures préventives, les experts recommandent ce qui suit:

  • bonne alimentation équilibrée;
  • boire suffisamment d'eau;
  • procédures d'hygiène;
  • phytothérapie pour renforcer le système immunitaire;
  • passer des examens, en particulier une échographie, où vous pouvez voir la norme ou identifier des changements structurels;
  • éviter l'hypothermie.

Doublez CLS

La pathologie est complète, ce qui est rare et incomplet. Le doublage incomplet du rein est devenu assez courant. Les médecins n'attribuent pas le processus pathologique à la catégorie de maladies, car il ne présente pas de signes spécifiques. Pourtant, cela rend une personne plus vulnérable à divers types de processus inflammatoires.

Si nous parlons de facteurs provocants, les principales raisons sont les suivantes:

  • rayonnement ionisant;
  • manque de vitamines et de micro-éléments dans le corps;
  • mauvaises habitudes
  • certains médicaments.

Lorsque le dédoublement du rein droit ou du rein gauche est formé, un organe est vidé, mais seulement partiellement. Cela peut provoquer l'apparition de complications inflammatoires:

  • écoulement inverse d'urine;
  • accumulation d'urine dans le bassin et son retard.

En doublant à gauche ou à droite, une douleur lombaire apparaît du côté anormal. En outre, il peut y avoir d'autres symptômes:

  • fièvre
  • les poches;
  • coliques fréquentes;
  • hypertension artérielle;
  • faiblesse générale.

En ce qui concerne le traitement, les médecins ne traitent pas le double lui-même, et si des complications de nature inflammatoire surviennent, un traitement antibactérien est généralement prescrit et les antibiotiques doivent avoir un large spectre d’action. En cas de colique, des herbes médicinales et des analgésiques sont prescrits aux patients. Si le traitement médicamenteux ne donne aucun résultat ou si une hydronéphrose s'est développée, une intervention chirurgicale peut alors être nécessaire.

Décolleté du bassin rénal

Si nous abordons le sujet de la structure anatomique, le pelvis rénal est conçu de manière à accumuler et à éliminer l’urine. Parfois, le bassin peut se dédoubler et se doubler.

Le plus souvent, le processus pathologique se produit chez les filles. Le clivage ne s'accompagne pas de l'apparition de symptômes cliniques caractéristiques.

La division du bassin peut être un événement dangereux de telles complications:

  • hydronéphrose;
  • écoulement inverse d'urine;
  • processus inflammatoires.

La pyélonéphrite est une autre complication fréquente du fractionnement du pelvis rénal. Elle peut entraîner les symptômes suivants:

  • les poches;
  • maux de dos;
  • violation de la sortie d'urine;
  • hypertension artérielle;
  • hyperthermie.

Lors du fractionnement, prescrit un traitement antibiotique, ainsi qu'un traitement symptomatique. En cas de complications graves, une intervention chirurgicale peut être nécessaire.

Hydronéphrose

La violation chronique de l'écoulement de l'urine provoque le développement d'une augmentation de la taille du rein. Les facteurs suivants sont des facteurs provoquants:

  • urolithiase, dans laquelle la pierre obstrue la coupe ou le bassin;
  • une tumeur qui peut bloquer la lumière de l'uretère ou gêner l'écoulement normal de l'urine;
  • lésions rénales;
  • processus inflammatoires négligés.

Alors, que se passe-t-il en violation du flux d'urine. Tout commence avec le fait que la pression augmente dans les cupules et le bassin, ce qui conduit à leur expansion. Si le parenchyme rénal est impliqué dans le processus, la séquence commence à se déformer et des changements atrophiques irréversibles se produisent.

Processus de la tumeur

Les statistiques montrent que les tumeurs se développent dans le rein droit. Lorsque la tumeur se développe rapidement, il se produit une expansion et une déformation de tout le système de placage coupe-bassin.

En plus des douleurs lombaires et du sang dans l'urine des spécialistes, les symptômes d'intoxication sont alarmants, à savoir:

  • des nausées;
  • vomissements;
  • la faiblesse;
  • manque d'appétit;
  • perte de poids

Il est possible de détecter le problème lors d'un examen palpatoire, au cours duquel le médecin étudie une éducation volumétrique. Quant au traitement, il est sélectionné par le médecin et dépend du stade du processus pathologique et des structures impliquées.

Ainsi, chls est la structure la plus importante de notre corps, dont dépend la santé humaine. Malheureusement, pour diverses raisons, des processus pathologiques peuvent se développer, souvent compliqués par des maladies potentiellement mortelles. Un diagnostic précoce est la clé de votre santé. Ne lancez pas le problème, il ne fera qu'empirer.

Rein Pyelokalikoektasiya

Laisser un commentaire

Le traitement précoce de l’expansion des reins évitera non seulement les complications, mais aussi les risques liés à la chirurgie, car l’expansion des organes urinaires du pelvis peut entraîner la formation de calculs et une nécrose des reins. La maladie jusqu’au dernier stade est presque imperceptible; il est donc nécessaire de connaître les caractéristiques du fonctionnement de l’organe pour le déterminer.

Informations générales

La norme de proportions pour un rein adulte est de 105 ± 8 mm par repas et de 45 ± mm de largeur. Avec les changements de ces paramètres, il y a des problèmes avec l'élimination de l'urine. L'expansion des cupules des deux reins (pyélocalicectasie bilatérale) affecte le système urinaire et ses organes apparentés. La maladie peut survenir à la suite d'un adénome de la prostate ou peut résulter d'une tumeur de la vessie. Dans certains cas, on observe une expansion et des coupes, ainsi que des reins chez des adultes, avec un cancer, un traumatisme et un œdème du corps, dans le contexte d’une infection rénale et pendant la grossesse. La déformation du pelvis rénal est congénitale, la prédisposition est héréditaire. Aux premiers stades, la maladie ne présente pas de symptômes clairs et si elle n'est pas diagnostiquée à temps pour des troubles de l'insuffisance cardiaque des reins, le stade chronique s'accompagnera de tout le «bouquet» de complications. Si le rein devient trop gros, sa taille ne peut pas être ajustée et devra être retirée.

Classification et formes de la maladie

Des tailles de reins anormalement grandes ne présentent pas toujours des formes ouvertes de symptômes, telles que douleur, démangeaisons et inconfort prononcé dans la zone touchée. C'est une maladie "silencieuse", progressivement aggravée et caractérisée par un changement de stade en douceur. La pyelkalikekoectasie droite et gauche est classiquement divisée en plusieurs étapes et se caractérise par un certain nombre de différences cliniques:

  1. L'initiale. La maladie n'a pas de manifestations externes, pour déterminer la violation est possible uniquement avec l'aide de l'échographie.
  2. Moyenne Le système rénal cup-pelvis est considérablement augmenté et la miction est difficile.
  3. Chronique. Le patient a un gonflement important des membres, change la couleur de l'urine. Marcher "petit" est douloureux et difficile. Périodiquement, il y a une douleur dans la région lombaire.

Dans certains cas, avec un processus inflammatoire progressif, le patient peut augmenter la température corporelle, faire apparaître une douleur douloureuse dans le sacrum. Les petits enfants commencent à se comporter et demandent plus souvent des toilettes. Sur fond de tuméfaction générale du corps, il y a une sensation de soif et une consommation d'eau accrue. Il est nécessaire de passer un test d'urine et de consulter un médecin si des anomalies sont détectées.

Causes et mécanisme d'expansion du système rénal pelvis-bassvis

Le principal facteur affectant l’expansion des cupules rénales et du pelvis est associé à une altération de la circulation de l’urine dans celles-ci et à la création d’une charge excessive sur les organes. Le rein droit de Pyelkalikoektasiya n’est pas moindre que la maladie de l’organe jumelé de gauche, mais selon les statistiques, il est considéré comme prédominant, en particulier chez les personnes en surpoids qui dorment à droite et créent une pression supplémentaire sur l’organe, à cause de laquelle le rein est déformé. Mais les raisons du développement de la maladie sont deux:

  1. Violation de l'écoulement d'urine. L'augmentation de la pression interne et externe dans le système urinaire entraîne le fait que l'urine passe plus lentement et stagne, et le volume de son accumulation augmente, entraînant une augmentation de la taille du corps. Il est observé chez les femmes enceintes et les hommes atteints d'hyperplasie prostatique.
  2. Inverser le flux d'urine. La pathologie conduit à un excès d’urine dans le sinus rénal, raison pour laquelle la pression du liquide sur les parois du bassinet rénal augmente, ce qui entraîne un «étirement» de l’intérieur. La maladie est congénitale et progresse dans le contexte du reflux vésico-urétéral.
Retour à la table des matières

Symptômes de la maladie

Les modifications pathologiques de la taille des reins jusqu'à un certain point ne sont pratiquement pas visibles. C’est la raison de la demande tardive de soins médicaux et de complications supplémentaires. Les symptômes ouverts de la maladie ne sont pas typiques, mais il existe un certain nombre de signes permettant de déterminer le stade initial du développement de la maladie. Une caractéristique de la maladie - douleur persistante dans la région lombaire.

Une miction difficile commence à se produire beaucoup plus tard et constitue une raison supplémentaire pour être examinée. Le bassin avec l'urine stagnante est ouvert à diverses infections, ce qui entraîne l'apparition d'une pyélonéphrite à l'arrière-plan, accompagnée d'une douleur aiguë et d'une augmentation de la température jusqu'à 39-40 degrés. Il y a un grand danger d'abcès.

Le développement de la maladie pendant la grossesse

Chez de nombreuses femmes, une pyélocalicectase au cours de la grossesse est détectée lors des examens échographiques de routine et constitue une surprise totale, car il n’ya pas de douleur ni d’autres symptômes prononcés au stade initial. La déformation des reins commence à cause du fait que l'utérus élargi exerce une pression sur l'uretère. Le processus peut être plus prononcé d'un côté, pyelokalikoektasiya est possible à droite ou à gauche, les relations bilatérales sont rares et dépendent des caractéristiques de l'organisme. Un facteur supplémentaire qui augmente le risque de maladie est une modification des niveaux hormonaux pendant la grossesse et la prédominance d'œstrogènes, qui affectent la contractilité de la vessie. Il est possible de détecter le risque de développer la maladie en analysant la détection de niveaux excessifs de protéines, de sucre et d'urée. Une augmentation non typique de la pression artérielle doit également attirer l’attention et faire l’objet d’une échographie.

Pour prévenir et corriger la pyelkalikekoectasie pendant la grossesse, il est nécessaire de surveiller le débit urinaire et de prendre des mesures pour l’améliorer. L’observation quotidienne du mode et de la quantité de liquide consommés et la fixation de volumes quotidiens d’urine aideront à sonner l'alarme à un stade précoce de la manifestation de la maladie. Recommandé une série d'exercices spéciaux qui aideront à réduire la pression de l'utérus sur les reins: il suffit plusieurs fois par jour pour rester debout pendant 20 minutes en position coude-genou.

Pyelokalikoektasiya chez le nouveau-né et le fœtus

Dans certains cas, l'ureteropyelokalikoektasia est une anomalie congénitale et semble être due à une altération du développement du fœtus. En pathologie avec localisation des reins ou de leur forme et structure au stade embryonnaire, le pelvis rénal est déformé chez le nouveau-né. La chirurgie étant extrêmement risquée, le nourrisson développe des complications majeures associées, en particulier lors de la miction.

Il est possible de diagnostiquer la maladie entre 16 et 20 semaines de grossesse, lorsque le rein pelvien est déjà visible chez le fœtus. Les garçons sont plus susceptibles que les filles d'avoir des anomalies congénitales, de sorte que les femmes en travail doivent subir une échographie plus souvent pour déterminer rapidement le sexe de l'enfant. L'élargissement congénital de la cupule et du système pelvis chez les enfants de moins d'un an peut se transmettre de manière autonome sous la forme du développement du système urinaire, en particulier lorsque l'enfant est né prématurément.

Des complications

L'augmentation de la taille des reins, sans douleur gênante, peut entraîner des complications, y compris celles nécessitant une intervention chirurgicale. La dilatation des reins droit et gauche avec une augmentation constante de la pression entraîne la stagnation de l'urine et une modification de sa composition. Avec la progression des complications, une hydronéphrose et une insuffisance rénale peuvent survenir. La probabilité de formation de calculs est élevée en raison de modifications de la composition chimique et de la densité de l'urine. Au début et au milieu du développement, une pyelkalikekoectasie bilatérale entraîne les complications suivantes:

  • la miction devient difficile et douloureuse;
  • il y a des douleurs croissantes dans la région lombaire;
  • augmente le risque de contracter une infection secondaire;
  • au stade chronique, une lésion diffuse du parenchyme rénal peut être observée.
Retour à la table des matières

Diagnostics

Pyelokalikoektasiya rein diagnostiqué par échographie du système urinaire. En outre, la maladie peut être détectée par une méthode radiologique. Les appareils à ultrasons modernes sont capables de montrer non seulement l'expansion du CLS, mais également de mettre en lumière les causes de la maladie. Plus les changements au niveau des reins sont révélés rapidement, plus il est facile et rapide de les traiter, vous ne devez donc pas négliger les inspections prévues tous les six mois. Il est préférable de toujours avoir les résultats des examens sous la main lors de la copie de documents cliniques, car dans certains cas, le médecin a besoin de connaître la dynamique de l'évolution de la maladie et la carte médicale peut être perdue ou ouverte dans le mauvais hôpital où la consultation a lieu.

Traitement et prévention

Le traitement de la pathologie émergente du calice du rein peut être à la fois thérapeutique et nécessiter une méthode chirurgicale d'élimination du problème sous forme de néphrectomie. Dans le traitement non chirurgical du patient, un complexe de médicaments est sélectionné, comprenant des médicaments antispasmodiques, des antibiotiques et des agents d’action locale, visant à améliorer la microcirculation dans les tissus rénaux. Les médicaments destinés au traitement sont utilisés pour la prévention de la maladie à l’avenir, avec une différence de dosage et de fréquence d’administration. Pour les affections rénales, il existe un certain nombre de régimes alimentaires, ainsi que des types d'eaux minérales médicinales chlorées-sodiques, qui sont pris selon les directives du médecin et ne doivent pas remplacer les méthodes habituelles des liquides pendant la journée.

Les médicaments recommandés sont présentés dans le tableau:

Dilatation des deux reins ce que c'est

La dilatation est une pathologie des reins, accompagnée d'une expansion du bassin et d'un écoulement retardé de l'urine. Le plus souvent, il se produit chez les garçons.

La dilatation selon le degré de complexité est divisée en pathologie facile, moyenne et complexe, qui nécessite des soins médicaux d'urgence.

Raisons

La dilatation des organes rénaux est souvent congénitale. Il résulte d'une mauvaise formation des reins chez le fœtus au cours du développement fœtal.

Cela se produit lorsque le fœtus a une sténose de l'uretère, à cause de laquelle sa lumière est rétrécie. Un tel rétrécissement est caractéristique lorsqu'il se plie en raison d'un mauvais placement du rein du fœtus.

Cependant, la dilatation n'est pas toujours congénitale. L'élargissement du bassin peut survenir chez l'adulte en raison du blocage de l'uretère avec une grosse pierre.

Pour cette raison, l'urine n'est pas affichée, ce qui provoque sa stagnation. L'accumulation d'une grande quantité d'urine entraîne l'expansion du pelvis rénal.

Les violations de l'écoulement de l'urine peuvent être causées par des néoplasmes bénins ou malins dans l'uretère, qui bloquent également ses lacunes, rendant impossible l'urination.

Les symptômes

Dans la dilatation rénale, il n'y a pas de symptômes spécifiques à une telle pathologie. Cependant, le patient présente toujours certains signes indiquant des problèmes rénaux.

Ce sont des symptômes caractéristiques de la pathologie qui provoque l'apparition de la dilatation.

Le plus souvent, les patients se plaignent de douleurs dans la région lombaire. La douleur peut être localisée par la suite et dans l'aine.

Le côté à partir duquel des spasmes douloureux sont ressentis indique plus complètement le rein affecté. Un seul rein est plus souvent dilaté, bien qu'il existe des faits connus de dilatation bilatérale des reins.

Le besoin fréquent d'uriner, qui aboutit dans la plupart des cas à un échec, peut indiquer un élargissement du pelvis rénal. Chez les patients également, il existe une augmentation de la taille (ballonnements) de l'abdomen.

Pendant le processus urinaire, le jet n’a pas la pression voulue, le liquide urinaire est libéré lentement, il contient des écoulements de sang.

L'hématurie dans la dilatation des reins indique des calculs qui, en quittant le corps, bloquent les canaux urinaires.

Diagnostics

Tout traitement est précédé d’une étude diagnostique à part entière, qui permet d’identifier non seulement la pathologie elle-même, mais également d’établir la cause qui a provoqué la dilatation.

La méthode de diagnostic instrumentale la plus courante est l’échographie, au cours de laquelle il est possible d’évaluer les organes rénaux, d’établir toute violation associée à la structure des reins.

Très souvent, la dilatation est diagnostiquée par hasard, lors d'une échographie, en relation avec d'autres maladies des organes internes.

L'échographie permet de détecter la dilatation des reins non seulement chez l'adulte, mais aussi chez le fœtus, lorsque la femme enceinte est diagnostiquée pour une période de plus de dix-huit semaines.

La dilatation des reins peut également être détectée par des analyses de sang et d'urine effectuées en laboratoire. Cependant, dans la pratique médicale, il y avait des épisodes où la dilatation se déroulait sous une forme complètement cachée.

Lors des tests de laboratoire, cela ne s'est pas manifesté, seuls des diagnostics instrumentaux pouvaient le détecter.

Dans certains cas, pour confirmer la présence d'une extension du bassin, un patient peut être référé à une urographie ou à une cystographie.

Traitement

Étant donné que la dilatation s'accompagne d'une violation de l'écoulement de l'urine, il est très important de commencer le traitement rapidement. Le problème est que l'expansion du bassin provoque des maladies graves des reins: pyélonéphrite et hydronéphrose.

En l'absence d'un traitement approprié, ces deux pathologies entraînent une insuffisance rénale, ce qui oblige le patient à subir une hémodialyse ou à effectuer une greffe d'organe.

Sinon, l'insuffisance rénale provoque la mort.

Regarder bébé

Le traitement de l'élargissement du bassin implique l'élimination de la cause qui a provoqué la pathologie. En cas de dilatation congénitale, une intervention chirurgicale est réalisée au cours de laquelle l'appareil urinaire est restauré.

Cependant, dans de nombreux cas, la dilatation congénitale a lieu indépendamment au cours de la première année de vie du nouveau-né. Pour un tel enfant, les médecins ne font qu'observer.

Lorsque l'uretère est rétréci, un cadre spécial est établi pour assurer une lumière normale, permettant à l'urine de s'écouler normalement.

Si la dilatation du bassin est provoquée par le blocage des canaux avec une pierre, on procède à une thérapie visant à dissoudre, écraser et enlever la pierre.

Prévention

Afin d’empêcher l’expansion du bassinet des reins, il est important d’observer des mesures préventives impliquant une nutrition adéquate, en buvant de grandes quantités d’eau pour prévenir l’urolithiase.

Les processus inflammatoires pouvant provoquer une dilatation, les médecins recommandent aux patients d'éviter toute hypothermie et toutes les procédures d'hygiène doivent être suivies.

Il est très important de consulter régulièrement votre médecin et de vous soumettre à un examen diagnostique à temps pour l'apparition de tout symptôme inhabituel pour une vie normale.

Le traitement des pathologies en phase initiale ne leur permet pas de provoquer de nouvelles maladies.

Causes Symptômes Diagnostic Complications Traitement Prévention

Des pathologies telles que la dilatation du pelvis rénal (pyéloectasie ou élargissement du pelvis rénal) sont beaucoup plus courantes chez les garçons que chez les filles. La piloélectasie peut survenir sous une forme bénigne (aucun traitement spécial n'est alors nécessaire) ou sous une forme sévère (une intervention chirurgicale peut être nécessaire).

L'urine s'accumule dans le pelvis rénal (l'urine pénètre dans le pelvis par les cupules rénales), d'où elle est transportée vers les uretères et la vessie. L'expansion du bassin se produit si, pour une raison quelconque, la sortie de l'urine est entravée.

Raisons

La pyéloectasie chez les enfants se développe le plus souvent avec des anomalies congénitales dans le développement des organes du système urinaire. Par exemple, la lumière de l'uretère peut être rétrécie ou bloquée. En outre, la cause de l'expansion du bassin peut être une courbure de l'uretère due à une mauvaise localisation du rein.

Chez l'adulte, une dilatation du pelvis rénal peut se développer en raison de l'apparition de calculs dans la cavité du bassin ou dans l'uretère. En outre, une tumeur qui peut pincer l'uretère et empêcher l'écoulement de l'urine du rein peut provoquer une dilatation du pelvis rénal.

Les symptômes

Selon les symptômes, la dilatation du bassin du rein droit ne diffère pas de celle du bassin du rein gauche. La stase de l'urine, qui se produit pendant la dilatation du bassin, provoque le développement d'une pyélonéphrite ou d'une cystite. Il n'y a pas de manifestations spécifiques de la dilatation du rein: le tableau clinique de la pyéloectasie se compose de symptômes de la maladie sous-jacente ou d'une anomalie congénitale ayant entraîné l'expansion du pelvis.

Les symptômes de l'élargissement du bassin rénal peuvent être:

des ballonnements; douleur dans les reins; sang dans l'urine; vomissements.

Diagnostics

La dilatation du bassin du rein gauche ou du rein droit est diagnostiquée par échographie. L'échographie peut déterminer le moindre écart dans les modifications de la structure du rein, même si le patient ne se plaint pas. Habituellement, la détection de l'expansion du pelvis rénal se produit lorsque le patient est examiné pour d'autres problèmes. Lors de la formation d'une pyéloectasie congénitale, ce défaut peut être observé à l'échographie du fœtus dès l'âge de 18-22 semaines de grossesse.

La dilatation du pelvis rénal peut être détectée même en l'absence de plaintes concernant la fonction rénale. Si les tests d'urine ne révèlent pas non plus la présence d'anomalies rénales, cette personne doit alors être surveillée par un médecin, soumise à des tests périodiques et à une échographie des reins.

Une autre méthode de recherche sur la pyéloectasie est l'urographie (avec administration intraveineuse d'un agent de contraste) et la cystographie (avec introduction d'un agent de contraste par un cathéter dans la vessie).

Des complications

L'expansion du bassin rénal se produit en raison de la difficulté à uriner. Cela provoque une compression et une atrophie du tissu rénal, ce qui entraîne une détérioration de la fonction rénale.

La pyélonéphrite, qui commence par une urine stagnante, altère également le fonctionnement du rein et peut entraîner un durcissement du rein. La complication la plus grave de la pyéloectasie est la perte complète de ses fonctions par le rein. Dans ce cas, le rein cassé doit être retiré.

Traitement

L'expansion du bassin n'est pas une maladie indépendante, mais un symptôme d'une violation de l'écoulement de l'urine. Pour que le traitement de la pyéloectasie soit efficace, il est nécessaire d’éliminer les causes de violation des écoulements urinaires. En cas de pathologie congénitale du système urinaire, une intervention chirurgicale est effectuée: si la cause de la dilatation du rein est un rétrécissement de l'uretère, un squelette est alors installé dans un endroit étroit (c'est-à-dire qu'un stenting est effectué), ce qui garantit un écoulement normal de l'urine.

La pyéloectasie congénitale chez l’enfant au cours de sa première année de vie se transmet d'elle-même dans 70% des cas, car le système urinaire mûrit. Dans un quart des cas, la prise de médicaments aide à se débarrasser de la pathologie. Et seulement dans 5% des cas, une intervention chirurgicale est nécessaire. L'opération est généralement réalisée par accès endoscopique.

Si une pierre du bassin perturbe l'écoulement de l'urine, on traite alors la lithiase urinaire. Cela peut être à la fois un traitement conservateur et une intervention chirurgicale.

Le traitement de la pyélectasie dépend en grande partie du degré de lésion rénale, de l'âge et de l'état de santé du patient, ainsi que des symptômes associés.

Prévention

La prévention de la dilatation du rein consiste à prévenir les processus inflammatoires du système urinaire. Pour ce faire, évitez l'hypothermie. Pour tout inconfort dans les reins ou l'apparition d'impuretés dans l'urine, vous devriez consulter un médecin.

Afin de prévenir le développement d'infections dues à des bactéries pathogènes qui pénètrent dans l'urine, il est possible de prendre des préparations à base de plantes. Vous devez également contrôler la quantité de liquide consommée (essayez de ne pas dépasser le débit recommandé).

Qu'est-ce que la dilatation du rein et comment traiter cette pathologie?

La dilatation est une pathologie des reins, accompagnée d'une expansion du bassin et d'un écoulement retardé de l'urine. Le plus souvent, il se produit chez les garçons.

La dilatation selon le degré de complexité est divisée en pathologie facile, moyenne et complexe, qui nécessite des soins médicaux d'urgence.

Raisons

La dilatation des organes rénaux est souvent congénitale. Il résulte d'une mauvaise formation des reins chez le fœtus au cours du développement fœtal.

Cela se produit lorsque le fœtus a une sténose de l'uretère, à cause de laquelle sa lumière est rétrécie. Un tel rétrécissement est caractéristique lorsqu'il se plie en raison d'un mauvais placement du rein du fœtus.

Cependant, la dilatation n'est pas toujours congénitale. L'élargissement du bassin peut survenir chez l'adulte en raison du blocage de l'uretère avec une grosse pierre.

Pour cette raison, l'urine n'est pas affichée, ce qui provoque sa stagnation. L'accumulation d'une grande quantité d'urine entraîne l'expansion du pelvis rénal.

Les violations de l'écoulement de l'urine peuvent être causées par des néoplasmes bénins ou malins dans l'uretère, qui bloquent également ses lacunes, rendant impossible l'urination.

Les symptômes

Dans la dilatation rénale, il n'y a pas de symptômes spécifiques à une telle pathologie. Cependant, le patient présente toujours certains signes indiquant des problèmes rénaux.

Ce sont des symptômes caractéristiques de la pathologie qui provoque l'apparition de la dilatation.

Le plus souvent, les patients se plaignent de douleurs dans la région lombaire. La douleur peut être localisée par la suite et dans l'aine.

Le côté à partir duquel des spasmes douloureux sont ressentis indique plus complètement le rein affecté. Un seul rein est plus souvent dilaté, bien qu'il existe des faits connus de dilatation bilatérale des reins.

Le besoin fréquent d'uriner, qui aboutit dans la plupart des cas à un échec, peut indiquer un élargissement du pelvis rénal. Chez les patients également, il existe une augmentation de la taille (ballonnements) de l'abdomen.

Pendant le processus urinaire, le jet n’a pas la pression voulue, le liquide urinaire est libéré lentement, il contient des écoulements de sang.

L'hématurie dans la dilatation des reins indique des calculs qui, en quittant le corps, bloquent les canaux urinaires.

Diagnostics

Tout traitement est précédé d’une étude diagnostique à part entière, qui permet d’identifier non seulement la pathologie elle-même, mais également d’établir la cause qui a provoqué la dilatation.

La méthode de diagnostic instrumentale la plus courante est l’échographie, au cours de laquelle il est possible d’évaluer les organes rénaux, d’établir toute violation associée à la structure des reins.

Très souvent, la dilatation est diagnostiquée par hasard, lors d'une échographie, en relation avec d'autres maladies des organes internes.

L'échographie permet de détecter la dilatation des reins non seulement chez l'adulte, mais aussi chez le fœtus, lorsque la femme enceinte est diagnostiquée pour une période de plus de dix-huit semaines.

La dilatation des reins peut également être détectée par des analyses de sang et d'urine effectuées en laboratoire. Cependant, dans la pratique médicale, il y avait des épisodes où la dilatation se déroulait sous une forme complètement cachée.

Lors des tests de laboratoire, cela ne s'est pas manifesté, seuls des diagnostics instrumentaux pouvaient le détecter.

Dans certains cas, pour confirmer la présence d'une extension du bassin, un patient peut être référé à une urographie ou à une cystographie.

Traitement

Étant donné que la dilatation s'accompagne d'une violation de l'écoulement de l'urine, il est très important de commencer le traitement rapidement. Le problème est que l'expansion du bassin provoque des maladies graves des reins: pyélonéphrite et hydronéphrose.

En l'absence d'un traitement approprié, ces deux pathologies entraînent une insuffisance rénale, ce qui oblige le patient à subir une hémodialyse ou à effectuer une greffe d'organe.

Sinon, l'insuffisance rénale provoque la mort.

Regarder bébé

Le traitement de l'élargissement du bassin implique l'élimination de la cause qui a provoqué la pathologie. En cas de dilatation congénitale, une intervention chirurgicale est réalisée au cours de laquelle l'appareil urinaire est restauré.

Cependant, dans de nombreux cas, la dilatation congénitale a lieu indépendamment au cours de la première année de vie du nouveau-né. Pour un tel enfant, les médecins ne font qu'observer.

Lorsque l'uretère est rétréci, un cadre spécial est établi pour assurer une lumière normale, permettant à l'urine de s'écouler normalement.

Si la dilatation du bassin est provoquée par le blocage des canaux avec une pierre, on procède à une thérapie visant à dissoudre, écraser et enlever la pierre.

Prévention

Afin d’empêcher l’expansion du bassinet des reins, il est important d’observer des mesures préventives impliquant une nutrition adéquate, en buvant de grandes quantités d’eau pour prévenir l’urolithiase.

Les processus inflammatoires pouvant provoquer une dilatation, les médecins recommandent aux patients d'éviter toute hypothermie et toutes les procédures d'hygiène doivent être suivies.

Il est très important de consulter régulièrement votre médecin et de vous soumettre à un examen diagnostique à temps pour l'apparition de tout symptôme inhabituel pour une vie normale.

Le traitement des pathologies en phase initiale ne leur permet pas de provoquer de nouvelles maladies.

Coupe et système du bassin élargis, de quoi s'agit-il?

De quoi s'agit-il - système de cup et bassin? C'est l'un des composants principaux du corps humain. Il est responsable du réglage de l'accumulation et de l'élimination de l'urine.

Le parenchyme du système de placage coupe-bassin (la partie interne des reins) comprend la corticale et la moelle. Dans un rein, il y a six à douze petites tasses. Ils viennent ensemble par paires, formant quatre grandes tasses. Lorsque vous ouvrez les tasses, entrez dans le bassin. À l'endroit où les coupes pénètrent dans le bassin, il existe une structure anatomique spéciale: le cou. Puisque le cou est assez étroit, avec le développement de la lithiase urinaire, même la plus petite pierre peut complètement bloquer la coupe. Ainsi commence l'expansion ou la calicoectasie des tasses.

Le bassin a l'aspect d'une cavité en forme d'entonnoir, qui accumule l'urine. L'intérieur du bassin a une membrane muqueuse qui ne se prête pas à l'urine agressive. Sous la coque interne se trouve un muscle lisse et est tapissé de plusieurs couches. En raison des muscles lisses, le fluide des reins pénètre dans l'uretère par des mouvements péristaltiques en forme de vague.

Ainsi, nous pouvons conclure que le système de placage cup-pelvis est un système de collecteur unique dans le corps humain qui fonctionne en permanence.

Toutes les parties de ce système sont étroitement interconnectées et si au moins une liaison cesse de fonctionner normalement, les liaisons restantes échouent. En outre, cela peut entraîner des maladies rénales graves et des pathologies du système urinaire.

Maladies du pelvis rénal

Toute maladie rénale affecte négativement le travail du système de placage bassin-bassin. La première chose est un changement de taille, c'est-à-dire l'expansion du système du bassinet des reins.

L'expansion du chlS (système de placage bassin-bassin) est plus souvent diagnostiquée dans l'urolithiase. L'expansion commence en raison du blocage du col du système pelvis et pelvien avec des calculs.

L'expansion du cou des deux reins se produit à la suite de:

  • malnutrition ou mode perturbé;
  • apport liquidien insuffisant;
  • surpoids;
  • diverses pathologies systémiques conduisant à un dysfonctionnement métabolique;
  • traitement à long terme avec certains médicaments.

Lorsque la pierre sort du système du bassin de la cupule, l'uretère est bloqué mécaniquement. Dans ce cas, l'accumulation d'urine se produit en mode normal et avec la moindre perturbation de l'écoulement, une augmentation (expansion) des cupules et du bassin se produit. Ce processus procure au patient un inconfort désagréable qui se transforme en douleur aiguë. Les médecins appellent ce phénomène les coliques néphrétiques.

Il y a des cas où l'écoulement perturbé de l'urine par les reins dure longtemps. Le plus souvent, il est provoqué par des tumeurs qui pincent les parois de l'uretère ou par la formation de cicatrices dans la lumière du canal urinaire. Ainsi commence l'expansion progressive du système du bassin de la coupe. Malheureusement, dans de tels cas, la maladie est de nature asymptomatique et ne peut être détectée que par la recherche clinique.

L'expansion du rein droit ou du rein gauche peut pincer le parenchyme. Dans de tels cas, il y a violation de la circulation sanguine, ce qui contribue au fil du temps à la nécrose nécronique. Parfois, la maladie se termine par l'ablation d'un des reins.

La pyélonéphrite peut perturber le système cupule-pelvis. Cette pathologie commence à la suite de processus inflammatoires bactériens. Les agents responsables des maladies infectieuses pénètrent dans le pelvis ou le calice à travers la région des organes génitaux externes.

Moins communément, la pénétration de bactéries est possible à partir de foyers inflammatoires. Cela est dû à une immunité altérée. Dans de tels cas, le système de placage pelvien-pelvis se dilate en raison d'exsudats inflammatoires. Il est possible de traiter le processus pathologique à l'aide de médicaments antibactériens.

Il existe une anomalie congénitale du système de placage cup-pelvis. Le plus souvent, les médecins diagnostiquent un doublement à la naissance dans la région de l’un des reins.

Chaque année, les médecins sont de plus en plus confrontés au cancer des structures rénales.

Expansion du système de bassin de bassin

Un autre processus pathologique s'appelle la dilatation du système pelvien rénal. Fondamentalement, la dilatation est une pathologie acquise, mais peut parfois être congénitale.

La cause de la pathologie congénitale est la sténose. Stricture - un rétrécissement important ou un chevauchement complet de la lumière de l'uretère, qui se produit pendant le développement du fœtus. Parfois, l'uretère est tellement rétréci que l'urine peut difficilement la traverser.

Si le système rénal cupule-pelvis est en expansion en raison d'autres maladies, le résultat final est que les médecins diagnostiquent l'hydronéphrose.

L'une des principales raisons du développement de l'hydronéphrose est une altération de l'écoulement urinaire à un niveau chronique. Cela peut entraîner une stagnation de l'urine dans les reins. Dans de tels cas, l'urine n'est pas possible de s'étendre complètement au-delà du pelvis rénal dans la vessie. Cela peut être dû à:

  • blocage des pierres de l’un des maillons du système de placage coupe-bassin;
  • processus oncologique;
  • changements dans la structure des tissus dans lesquels il y avait un long processus inflammatoire;
  • lésion rénale traumatique.

Lorsque le mouvement normal de l'urine est perturbé dans le corps humain, ses particules restent toujours dans le pelvis rénal. De ce fait, la pression augmente dans le système cup-pelvis. Cela est dû au fait que la structure de ce système se compose de plusieurs couches de muscles pouvant s'étirer. Par conséquent, une compensation de débordement et d'augmentation de pression se produit. Si le processus pathologique n'est pas traité pendant une longue période, le calice et le pelvis ne peuvent pas revenir à une taille normale. La première étape de la pathologie s'appelle calicoectasia.

Sans traitement opportun, le processus pathologique s'étend au parenchyme rénal et provoque une déformation du système pelvis rénal. Avec une pression constante élevée, les parois rénales perdent leur densité et deviennent beaucoup plus minces.

Cela conduit à un apport sanguin anormal et insuffisant. L’hydronéphrose de la forme avancée conduit à un dysfonctionnement complet du tissu rénal. En conséquence, l'insuffisance rénale commence à se développer.

Lorsque le corps humain commence à développer le système de placage coupe-bassin, le patient présente les caractéristiques suivantes:

  • douleur gémissante dans la région lombaire et abdomen;
  • saignements dans l'urine;
  • hypertension artérielle;
  • gonflement des membres inférieurs et du visage.

Le système de bassin de la coupe peut se dilater à la suite de:

  • développement anormal des cupules et du bassin;
  • lésion des parois et de la paroi interne des reins;
  • pathologies de la lithiase urinaire.

Tumeurs du système de la cupule et du bassin

Ces dernières années, de plus en plus de pathologies du rein sont provoquées par des processus tumoraux. En règle générale, un tel phénomène est diagnostiqué dans le rein droit. Lorsqu'une lésion survient dans la composante glandulaire de la couche épithéliale du pelvis, différents types d'adénocarcinomes apparaissent. Avec le développement rapide du processus tumoral, le système pelvien des reins est fortement déformé et se dilate. Pour cette raison, les premiers symptômes apparaissent sous forme d'hématurie et de douleur dans la région lombaire. Le diagnostic et le traitement de ce problème sont gérés par un néphrologue, qui doit examiner soigneusement tous les signes. Les signaux graves sont les nausées, les réflexes nauséeux, la perte d'appétit et la faiblesse générale du corps.

Il est facile de diagnostiquer une tumeur bénigne et maligne à l'aide d'une échographie et d'une tomodensitométrie. Un spécialiste expérimenté peut déterminer la présence de tumeurs en effectuant une étude objective simple. Si l'urologue a des soupçons, il peut alors appuyer profondément sur la cavité abdominale et trouver un néoplasme de grande taille.

Avant de commencer le traitement, il est nécessaire de déterminer avec précision la taille de l'adénocarcinome dans la région du système pelvien rénal et son impact sur le reste de la structure rénale.

Traitement

Le traitement de l'expansion rénale dépend directement de facteurs provoquants.

Si le système pelvien de la tasse s'est dilaté en raison du développement de la lithiase urinaire ou de la pyélonéphrite, vous pouvez arrêter le traitement médicamenteux.

Si le tissu rénal est gravement endommagé à la suite d’anomalies congénitales, le traitement n’est utilisé que pour éliminer les symptômes désagréables.

Si le patient a une situation difficile, le traitement est effectué par hémodialyse ou par chirurgie.

Qu'est-ce qu'une dilatation dangereuse du pelvis rénal?

Des pathologies telles que la dilatation du pelvis rénal (pyéloectasie ou élargissement du pelvis rénal) sont beaucoup plus courantes chez les garçons que chez les filles. La piloélectasie peut survenir sous une forme bénigne (aucun traitement spécial n'est alors nécessaire) ou sous une forme sévère (une intervention chirurgicale peut être nécessaire).

L'urine s'accumule dans le pelvis rénal (l'urine pénètre dans le pelvis par les cupules rénales), d'où elle est transportée vers les uretères et la vessie. L'expansion du bassin se produit si, pour une raison quelconque, la sortie de l'urine est entravée.

Raisons

La pyéloectasie chez les enfants se développe le plus souvent avec des anomalies congénitales dans le développement des organes du système urinaire. Par exemple, la lumière de l'uretère peut être rétrécie ou bloquée. En outre, la cause de l'expansion du bassin peut être une courbure de l'uretère due à une mauvaise localisation du rein.

Chez l'adulte, une dilatation du pelvis rénal peut se développer en raison de l'apparition de calculs dans la cavité du bassin ou dans l'uretère. En outre, une tumeur qui peut pincer l'uretère et empêcher l'écoulement de l'urine du rein peut provoquer une dilatation du pelvis rénal.

Les symptômes

Selon les symptômes, la dilatation du bassin du rein droit ne diffère pas de celle du bassin du rein gauche. La stase de l'urine, qui se produit pendant la dilatation du bassin, provoque le développement d'une pyélonéphrite ou d'une cystite. Il n'y a pas de manifestations spécifiques de la dilatation du rein: le tableau clinique de la pyéloectasie se compose de symptômes de la maladie sous-jacente ou d'une anomalie congénitale ayant entraîné l'expansion du pelvis.

Les symptômes de l'élargissement du bassin rénal peuvent être:

  • des ballonnements;
  • douleur dans les reins;
  • sang dans l'urine;
  • vomissements.

Diagnostics

La dilatation du bassin du rein gauche ou du rein droit est diagnostiquée par échographie. L'échographie peut déterminer le moindre écart dans les modifications de la structure du rein, même si le patient ne se plaint pas. Habituellement, la détection de l'expansion du pelvis rénal se produit lorsque le patient est examiné pour d'autres problèmes. Lors de la formation d'une pyéloectasie congénitale, ce défaut peut être observé à l'échographie du fœtus dès l'âge de 18-22 semaines de grossesse.

La dilatation du pelvis rénal peut être détectée même en l'absence de plaintes concernant la fonction rénale. Si les tests d'urine ne révèlent pas non plus la présence d'anomalies rénales, cette personne doit alors être surveillée par un médecin, soumise à des tests périodiques et à une échographie des reins.

Une autre méthode de recherche sur la pyéloectasie est l'urographie (avec administration intraveineuse d'un agent de contraste) et la cystographie (avec introduction d'un agent de contraste par un cathéter dans la vessie).

Des complications

L'expansion du bassin rénal se produit en raison de la difficulté à uriner. Cela provoque une compression et une atrophie du tissu rénal, ce qui entraîne une détérioration de la fonction rénale.

La pyélonéphrite, qui commence par une urine stagnante, altère également le fonctionnement du rein et peut entraîner un durcissement du rein. La complication la plus grave de la pyéloectasie est la perte complète de ses fonctions par le rein. Dans ce cas, le rein cassé doit être retiré.

Traitement

L'expansion du bassin n'est pas une maladie indépendante, mais un symptôme d'une violation de l'écoulement de l'urine. Pour que le traitement de la pyéloectasie soit efficace, il est nécessaire d’éliminer les causes de violation des écoulements urinaires. En cas de pathologie congénitale du système urinaire, une intervention chirurgicale est effectuée: si la cause de la dilatation du rein est un rétrécissement de l'uretère, un squelette est alors installé dans un endroit étroit (c'est-à-dire qu'un stenting est effectué), ce qui garantit un écoulement normal de l'urine.

La pyéloectasie congénitale chez l’enfant au cours de sa première année de vie se transmet d'elle-même dans 70% des cas, car le système urinaire mûrit. Dans un quart des cas, la prise de médicaments aide à se débarrasser de la pathologie. Et seulement dans 5% des cas, une intervention chirurgicale est nécessaire. L'opération est généralement réalisée par accès endoscopique.

Si une pierre du bassin perturbe l'écoulement de l'urine, on traite alors la lithiase urinaire. Cela peut être à la fois un traitement conservateur et une intervention chirurgicale.

Le traitement de la pyélectasie dépend en grande partie du degré de lésion rénale, de l'âge et de l'état de santé du patient, ainsi que des symptômes associés.

Prévention

La prévention de la dilatation du rein consiste à prévenir les processus inflammatoires du système urinaire. Pour ce faire, évitez l'hypothermie. Pour tout inconfort dans les reins ou l'apparition d'impuretés dans l'urine, vous devriez consulter un médecin.

Afin de prévenir le développement d'infections dues à des bactéries pathogènes qui pénètrent dans l'urine, il est possible de prendre des préparations à base de plantes. Vous devez également contrôler la quantité de liquide consommée (essayez de ne pas dépasser le débit recommandé).

L'expansion du rein droit

Coupe et système du bassin élargis, de quoi s'agit-il?

De quoi s'agit-il - système de cup et bassin? C'est l'un des composants principaux du corps humain. Il est responsable du réglage de l'accumulation et de l'élimination de l'urine.

Le parenchyme du système de placage coupe-bassin (la partie interne des reins) comprend la corticale et la moelle. Dans un rein, il y a six à douze petites tasses. Ils viennent ensemble par paires, formant quatre grandes tasses. Lorsque vous ouvrez les tasses, entrez dans le bassin. À l'endroit où les coupes pénètrent dans le bassin, il existe une structure anatomique spéciale: le cou. Puisque le cou est assez étroit, avec le développement de la lithiase urinaire, même la plus petite pierre peut complètement bloquer la coupe. Ainsi commence l'expansion ou la calicoectasie des tasses.

Le bassin a l'aspect d'une cavité en forme d'entonnoir, qui accumule l'urine. L'intérieur du bassin a une membrane muqueuse qui ne se prête pas à l'urine agressive. Sous la coque interne se trouve un muscle lisse et est tapissé de plusieurs couches. En raison des muscles lisses, le fluide des reins pénètre dans l'uretère par des mouvements péristaltiques en forme de vague.

Ainsi, nous pouvons conclure que le système de placage cup-pelvis est un système de collecteur unique dans le corps humain qui fonctionne en permanence.

Toutes les parties de ce système sont étroitement interconnectées et si au moins une liaison cesse de fonctionner normalement, les liaisons restantes échouent. En outre, cela peut entraîner des maladies rénales graves et des pathologies du système urinaire.

Maladies du pelvis rénal

Toute maladie rénale affecte négativement le travail du système de placage bassin-bassin. La première chose est un changement de taille, c'est-à-dire l'expansion du système du bassinet des reins.

L'expansion du chlS (système de placage bassin-bassin) est plus souvent diagnostiquée dans l'urolithiase. L'expansion commence en raison du blocage du col du système pelvis et pelvien avec des calculs.

L'expansion du cou des deux reins se produit à la suite de:

  • malnutrition ou mode perturbé;
  • apport liquidien insuffisant;
  • surpoids;
  • diverses pathologies systémiques conduisant à un dysfonctionnement métabolique;
  • traitement à long terme avec certains médicaments.

Lorsque la pierre sort du système du bassin de la cupule, l'uretère est bloqué mécaniquement. Dans ce cas, l'accumulation d'urine se produit en mode normal et avec la moindre perturbation de l'écoulement, une augmentation (expansion) des cupules et du bassin se produit. Ce processus procure au patient un inconfort désagréable qui se transforme en douleur aiguë. Les médecins appellent ce phénomène les coliques néphrétiques.

Il y a des cas où l'écoulement perturbé de l'urine par les reins dure longtemps. Le plus souvent, il est provoqué par des tumeurs qui pincent les parois de l'uretère ou par la formation de cicatrices dans la lumière du canal urinaire. Ainsi commence l'expansion progressive du système du bassin de la coupe. Malheureusement, dans de tels cas, la maladie est de nature asymptomatique et ne peut être détectée que par la recherche clinique.

L'expansion du rein droit ou du rein gauche peut pincer le parenchyme. Dans de tels cas, il y a violation de la circulation sanguine, ce qui contribue au fil du temps à la nécrose nécronique. Parfois, la maladie se termine par l'ablation d'un des reins.

La pyélonéphrite peut perturber le système cupule-pelvis. Cette pathologie commence à la suite de processus inflammatoires bactériens. Les agents responsables des maladies infectieuses pénètrent dans le pelvis ou le calice à travers la région des organes génitaux externes.

Moins communément, la pénétration de bactéries est possible à partir de foyers inflammatoires. Cela est dû à une immunité altérée. Dans de tels cas, le système de placage pelvien-pelvis se dilate en raison d'exsudats inflammatoires. Il est possible de traiter le processus pathologique à l'aide de médicaments antibactériens.

Il existe une anomalie congénitale du système de placage cup-pelvis. Le plus souvent, les médecins diagnostiquent un doublement à la naissance dans la région de l’un des reins.

Chaque année, les médecins sont de plus en plus confrontés au cancer des structures rénales.

Expansion du système de bassin de bassin

Un autre processus pathologique s'appelle la dilatation du système pelvien rénal. Fondamentalement, la dilatation est une pathologie acquise, mais peut parfois être congénitale.

La cause de la pathologie congénitale est la sténose. Stricture - un rétrécissement important ou un chevauchement complet de la lumière de l'uretère, qui se produit pendant le développement du fœtus. Parfois, l'uretère est tellement rétréci que l'urine peut difficilement la traverser.

Si le système rénal cupule-pelvis est en expansion en raison d'autres maladies, le résultat final est que les médecins diagnostiquent l'hydronéphrose.

L'une des principales raisons du développement de l'hydronéphrose est une altération de l'écoulement urinaire à un niveau chronique. Cela peut entraîner une stagnation de l'urine dans les reins. Dans de tels cas, l'urine n'est pas possible de s'étendre complètement au-delà du pelvis rénal dans la vessie. Cela peut être dû à:

  • blocage des pierres de l’un des maillons du système de placage coupe-bassin;
  • processus oncologique;
  • changements dans la structure des tissus dans lesquels il y avait un long processus inflammatoire;
  • lésion rénale traumatique.

Lorsque le mouvement normal de l'urine est perturbé dans le corps humain, ses particules restent toujours dans le pelvis rénal. De ce fait, la pression augmente dans le système cup-pelvis. Cela est dû au fait que la structure de ce système se compose de plusieurs couches de muscles pouvant s'étirer. Par conséquent, une compensation de débordement et d'augmentation de pression se produit. Si le processus pathologique n'est pas traité pendant une longue période, le calice et le pelvis ne peuvent pas revenir à une taille normale. La première étape de la pathologie s'appelle calicoectasia.

Sans traitement opportun, le processus pathologique s'étend au parenchyme rénal et provoque une déformation du système pelvis rénal. Avec une pression constante élevée, les parois rénales perdent leur densité et deviennent beaucoup plus minces.

Cela conduit à un apport sanguin anormal et insuffisant. L’hydronéphrose de la forme avancée conduit à un dysfonctionnement complet du tissu rénal. En conséquence, l'insuffisance rénale commence à se développer.

Lorsque le corps humain commence à développer le système de placage coupe-bassin, le patient présente les caractéristiques suivantes:

  • douleur gémissante dans la région lombaire et abdomen;
  • saignements dans l'urine;
  • hypertension artérielle;
  • gonflement des membres inférieurs et du visage.

Le système de bassin de la coupe peut se dilater à la suite de:

  • développement anormal des cupules et du bassin;
  • lésion des parois et de la paroi interne des reins;
  • pathologies de la lithiase urinaire.

Tumeurs du système de la cupule et du bassin

Ces dernières années, de plus en plus de pathologies du rein sont provoquées par des processus tumoraux. En règle générale, un tel phénomène est diagnostiqué dans le rein droit. Lorsqu'une lésion survient dans la composante glandulaire de la couche épithéliale du pelvis, différents types d'adénocarcinomes apparaissent. Avec le développement rapide du processus tumoral, le système pelvien des reins est fortement déformé et se dilate. Pour cette raison, les premiers symptômes apparaissent sous forme d'hématurie et de douleur dans la région lombaire. Le diagnostic et le traitement de ce problème sont gérés par un néphrologue, qui doit examiner soigneusement tous les signes. Les signaux graves sont les nausées, les réflexes nauséeux, la perte d'appétit et la faiblesse générale du corps.

Il est facile de diagnostiquer une tumeur bénigne et maligne à l'aide d'une échographie et d'une tomodensitométrie. Un spécialiste expérimenté peut déterminer la présence de tumeurs en effectuant une étude objective simple. Si l'urologue a des soupçons, il peut alors appuyer profondément sur la cavité abdominale et trouver un néoplasme de grande taille.

Avant de commencer le traitement, il est nécessaire de déterminer avec précision la taille de l'adénocarcinome dans la région du système pelvien rénal et son impact sur le reste de la structure rénale.

Traitement

Le traitement de l'expansion rénale dépend directement de facteurs provoquants.

Si le système pelvien de la tasse s'est dilaté en raison du développement de la lithiase urinaire ou de la pyélonéphrite, vous pouvez arrêter le traitement médicamenteux.

Si le tissu rénal est gravement endommagé à la suite d’anomalies congénitales, le traitement n’est utilisé que pour éliminer les symptômes désagréables.

Si le patient a une situation difficile, le traitement est effectué par hémodialyse ou par chirurgie.

Rein Pyelokalikoektasiya

Le traitement précoce de l’expansion des reins évitera non seulement les complications, mais aussi les risques liés à la chirurgie, car l’expansion des organes urinaires du pelvis peut entraîner la formation de calculs et une nécrose des reins. La maladie jusqu’au dernier stade est presque imperceptible; il est donc nécessaire de connaître les caractéristiques du fonctionnement de l’organe pour le déterminer.

Informations générales

La norme de proportions pour un rein adulte est de 105 ± 8 mm par repas et de 45 ± mm de largeur. Avec les changements de ces paramètres, il y a des problèmes avec l'élimination de l'urine. L'expansion des cupules des deux reins (pyélocalicectasie bilatérale) affecte le système urinaire et ses organes apparentés. La maladie peut survenir à la suite d'un adénome de la prostate ou peut résulter d'une tumeur de la vessie. Dans certains cas, on observe une expansion et des coupes, ainsi que des reins chez des adultes, avec un cancer, un traumatisme et un œdème du corps, dans le contexte d’une infection rénale et pendant la grossesse. La déformation du pelvis rénal est congénitale, la prédisposition est héréditaire. Aux premiers stades, la maladie ne présente pas de symptômes clairs et si elle n'est pas diagnostiquée à temps pour des troubles de l'insuffisance cardiaque des reins, le stade chronique s'accompagnera de tout le «bouquet» de complications. Si le rein devient trop gros, sa taille ne peut pas être ajustée et devra être retirée.

Retour à la table des matières

Classification et formes de la maladie

Des tailles de reins anormalement grandes ne présentent pas toujours des formes ouvertes de symptômes, telles que douleur, démangeaisons et inconfort prononcé dans la zone touchée. C'est une maladie "silencieuse", progressivement aggravée et caractérisée par un changement de stade en douceur. La pyelkalikekoectasie droite et gauche est classiquement divisée en plusieurs étapes et se caractérise par un certain nombre de différences cliniques:

  1. L'initiale. La maladie n'a pas de manifestations externes, pour déterminer la violation est possible uniquement avec l'aide de l'échographie.
  2. Moyenne Le système rénal cup-pelvis est considérablement augmenté et la miction est difficile.
  3. Chronique. Le patient a un gonflement important des membres, change la couleur de l'urine. Marcher "petit" est douloureux et difficile. Périodiquement, il y a une douleur dans la région lombaire.

Dans certains cas, avec un processus inflammatoire progressif, le patient peut augmenter la température corporelle, faire apparaître une douleur douloureuse dans le sacrum. Les petits enfants commencent à se comporter et demandent plus souvent des toilettes. Sur fond de tuméfaction générale du corps, il y a une sensation de soif et une consommation d'eau accrue. Il est nécessaire de passer un test d'urine et de consulter un médecin si des anomalies sont détectées.

Retour à la table des matières

Causes et mécanisme d'expansion du système rénal pelvis-bassvis

Le principal facteur affectant l’expansion des cupules rénales et du pelvis est associé à une altération de la circulation de l’urine dans celles-ci et à la création d’une charge excessive sur les organes. Le rein droit de Pyelkalikoektasiya n’est pas moindre que la maladie de l’organe jumelé de gauche, mais selon les statistiques, il est considéré comme prédominant, en particulier chez les personnes en surpoids qui dorment à droite et créent une pression supplémentaire sur l’organe, à cause de laquelle le rein est déformé. Mais les raisons du développement de la maladie sont deux:

  1. Violation de l'écoulement d'urine. L'augmentation de la pression interne et externe dans le système urinaire entraîne le fait que l'urine passe plus lentement et stagne, et le volume de son accumulation augmente, entraînant une augmentation de la taille du corps. Il est observé chez les femmes enceintes et les hommes atteints d'hyperplasie prostatique.
  2. Inverser le flux d'urine. La pathologie conduit à un excès d’urine dans le sinus rénal, raison pour laquelle la pression du liquide sur les parois du bassinet rénal augmente, ce qui entraîne un «étirement» de l’intérieur. La maladie est congénitale et progresse dans le contexte du reflux vésico-urétéral.
Retour à la table des matières

Symptômes de la maladie

Les modifications pathologiques de la taille des reins jusqu'à un certain point ne sont pratiquement pas visibles. C’est la raison de la demande tardive de soins médicaux et de complications supplémentaires. Les symptômes ouverts de la maladie ne sont pas typiques, mais il existe un certain nombre de signes permettant de déterminer le stade initial du développement de la maladie. Une caractéristique de la maladie - douleur persistante dans la région lombaire.

Une miction difficile commence à se produire beaucoup plus tard et constitue une raison supplémentaire pour être examinée. Le bassin avec l'urine stagnante est ouvert à diverses infections, ce qui entraîne l'apparition d'une pyélonéphrite à l'arrière-plan, accompagnée d'une douleur aiguë et d'une augmentation de la température jusqu'à 39-40 degrés. Il y a un grand danger d'abcès.

Retour à la table des matières

Le développement de la maladie pendant la grossesse

Chez de nombreuses femmes, une pyélocalicectase au cours de la grossesse est détectée lors des examens échographiques de routine et constitue une surprise totale, car il n’ya pas de douleur ni d’autres symptômes prononcés au stade initial. La déformation des reins commence à cause du fait que l'utérus élargi exerce une pression sur l'uretère. Le processus peut être plus prononcé d'un côté, pyelokalikoektasiya est possible à droite ou à gauche, les relations bilatérales sont rares et dépendent des caractéristiques de l'organisme. Un facteur supplémentaire qui augmente le risque de maladie est une modification des niveaux hormonaux pendant la grossesse et la prédominance d'œstrogènes, qui affectent la contractilité de la vessie. Il est possible de détecter le risque de développer la maladie en analysant la détection de niveaux excessifs de protéines, de sucre et d'urée. Une augmentation non typique de la pression artérielle doit également attirer l’attention et faire l’objet d’une échographie.

Pour prévenir et corriger la pyelkalikekoectasie pendant la grossesse, il est nécessaire de surveiller le débit urinaire et de prendre des mesures pour l’améliorer. L’observation quotidienne du mode et de la quantité de liquide consommés et la fixation de volumes quotidiens d’urine aideront à sonner l'alarme à un stade précoce de la manifestation de la maladie. Recommandé une série d'exercices spéciaux qui aideront à réduire la pression de l'utérus sur les reins: il suffit plusieurs fois par jour pour rester debout pendant 20 minutes en position coude-genou.

Retour à la table des matières

Pyelokalikoektasiya chez le nouveau-né et le fœtus

Dans certains cas, l'ureteropyelokalikoektasia est une anomalie congénitale et semble être due à une altération du développement du fœtus. En pathologie avec localisation des reins ou de leur forme et structure au stade embryonnaire, le pelvis rénal est déformé chez le nouveau-né. La chirurgie étant extrêmement risquée, le nourrisson développe des complications majeures associées, en particulier lors de la miction.

Il est possible de diagnostiquer la maladie entre 16 et 20 semaines de grossesse, lorsque le rein pelvien est déjà visible chez le fœtus. Les garçons sont plus susceptibles que les filles d'avoir des anomalies congénitales, de sorte que les femmes en travail doivent subir une échographie plus souvent pour déterminer rapidement le sexe de l'enfant. L'élargissement congénital de la cupule et du système pelvis chez les enfants de moins d'un an peut se transmettre de manière autonome sous la forme du développement du système urinaire, en particulier lorsque l'enfant est né prématurément.

Retour à la table des matières

Des complications

L'augmentation de la taille des reins, sans douleur gênante, peut entraîner des complications, y compris celles nécessitant une intervention chirurgicale. La dilatation des reins droit et gauche avec une augmentation constante de la pression entraîne la stagnation de l'urine et une modification de sa composition. Avec la progression des complications, une hydronéphrose et une insuffisance rénale peuvent survenir. La probabilité de formation de calculs est élevée en raison de modifications de la composition chimique et de la densité de l'urine. Au début et au milieu du développement, une pyelkalikekoectasie bilatérale entraîne les complications suivantes:

  • la miction devient difficile et douloureuse;
  • il y a des douleurs croissantes dans la région lombaire;
  • augmente le risque de contracter une infection secondaire;
  • au stade chronique, une lésion diffuse du parenchyme rénal peut être observée.
Retour à la table des matières

Diagnostics

Pyelokalikoektasiya rein diagnostiqué par échographie du système urinaire. En outre, la maladie peut être détectée par une méthode radiologique. Les appareils à ultrasons modernes sont capables de montrer non seulement l'expansion du CLS, mais également de mettre en lumière les causes de la maladie. Plus les changements au niveau des reins sont révélés rapidement, plus il est facile et rapide de les traiter, vous ne devez donc pas négliger les inspections prévues tous les six mois. Il est préférable de toujours avoir les résultats des examens sous la main lors de la copie de documents cliniques, car dans certains cas, le médecin a besoin de connaître la dynamique de l'évolution de la maladie et la carte médicale peut être perdue ou ouverte dans le mauvais hôpital où la consultation a lieu.

Retour à la table des matières

Traitement et prévention

Le traitement de la pathologie émergente du calice du rein peut être à la fois thérapeutique et nécessiter une méthode chirurgicale d'élimination du problème sous forme de néphrectomie. Dans le traitement non chirurgical du patient, un complexe de médicaments est sélectionné, comprenant des médicaments antispasmodiques, des antibiotiques et des agents d’action locale, visant à améliorer la microcirculation dans les tissus rénaux. Les médicaments destinés au traitement sont utilisés pour la prévention de la maladie à l’avenir, avec une différence de dosage et de fréquence d’administration. Pour les affections rénales, il existe un certain nombre de régimes alimentaires, ainsi que des types d'eaux minérales médicinales chlorées-sodiques, qui sont pris selon les directives du médecin et ne doivent pas remplacer les méthodes habituelles des liquides pendant la journée.

Les médicaments recommandés sont présentés dans le tableau:

Une intervention chirurgicale est nécessaire lorsque le rein ne peut plus remplir sa fonction, s’éteint ou peut entraîner des modifications dans d’autres organes. En fonction du diagnostic et du degré de la maladie, l'opération implique à la fois la complète élimination de l'organe défaillant et sa correction précoce à l'aide de plastique. Le rein est «suturé», le ramenant à sa taille antérieure et, si nécessaire, est nettoyé des calculs.

Le non-respect des mesures préventives après la chirurgie peut entraîner la reprise de la maladie et mettre en danger la vie du patient.

L’opération visant à réduire l’expansion du rein se déroule principalement sous anesthésie générale. Le mode opératoire abdominal et la manipulation avec l'utilisation de dispositifs laparoscopiques sous anesthésie locale sont possibles. Le choix de l’intervention incombe au médecin responsable et dépend également du corps du patient et de la présence de maladies concomitantes. Avec une issue positive de l'opération, les chances de guérison sont élevées en cas de correction rénale. Lorsque le patient est retiré, sa rééducation est difficile et de longue durée et son invalidité est soumise à de strictes exigences alimentaires.

Qu'est-ce que le rein CLS?

Le système rénal cup-pelvis, ou CLS, est une unité fonctionnelle de l'organe responsable de l'accumulation et de l'excrétion de l'urine. Son parenchyme est constitué de corticale et de médulla, c'est-à-dire la partie interne du rein. Dans celle-ci sont placées les coupes, divisées en 6–12 petites coupes qui se confondent en 2-3 pièces et forment de grandes coupes (jusqu’à 4 dans chaque rein), s’ouvrant dans le bassin. À la jonction, il existe une structure anatomique spéciale, appelée cou. C’est la partie la plus étroite, donc avec la lithiase urinaire, même un petit calcul peut encrasser le calice et entraîner son expansion ou calicoïdasie.

Lokhanka est une cavité en forme d'entonnoir dans laquelle l'urine formée dans les reins s'accumule. À l'intérieur, il est tapissé d'une membrane muqueuse, imperméable à l'urine et à ses effets agressifs. Sous la muqueuse, il y a plusieurs couches de muscles lisses, dues aux mouvements péristaltiques ondulés, qui favorisent la circulation du fluide plus loin dans les uretères.

Il s'avère que le CLS est un système à un seul collecteur qui fonctionne sans heurts lorsqu'une personne est en bonne santé. Si un lien ne fonctionne pas normalement pour une raison quelconque, des problèmes surviennent simultanément dans une autre partie, ce qui entraîne diverses pathologies des reins et de tout l'appareil urinaire.

Comme c'est le cas dans n'importe quel autre organe, toutes les maladies du SLS peuvent être congénitales et acquises. Si nous parlons d'anomalies congénitales, nous parlons généralement des défauts du bassin et de l'uretère, puisque ces deux structures anatomiques sont interconnectées. Donc, à la pathologie congénitale comprennent:

Le rétrécissement du canal urétéral

  1. hydronéphrose, qui est une extension des cupules et du bassin avec une atrophie du parenchyme des deux reins. Il s'agit généralement d'un défaut secondaire apparu en relation avec des rétrécissements (contractions) de l'uretère ou de l'urètre, moins fréquemment causé par un mégaurètre et un reflux vésico-urétéral congénital lorsque l'urine est rejetée.
  2. rétrécissements (constriction et fusion complète), résultant de la violation ou du manque d'égouts du germe urétéral en croissance pendant la période de développement prénatal. Le processus est unilatéral et bilatéral, accompagné d'une hydronéphrose. L'uretère se termine à l'aveuglette;
  3. le doublement des CLS, intervenant également dans le processus de développement prénatal et caractérisé par un nombre accru de bassins, de cupules et d'ureters. Il existe deux variantes de la maladie, lorsqu'un uretère séparé émerge de chaque bassin et lorsque plusieurs uretères sont reliés par un canal commun, qui se jette dans la vessie. Ce défaut n’affecte pas la santé humaine et vous pouvez vivre toute votre vie sans même deviner l’anomalie.

Hydronéphrose

Cette maladie est considérée comme la pathologie la plus commune des SLS. Il se développe à la suite d'une violation chronique de l'écoulement d'urine, résultant de:

  • blocage avec une pierre au niveau du calice ou du bassin;
  • un processus oncologique dans la cupule et le système de placage du bassin, lorsque la croissance de la tumeur interfère avec le flux normal d'urine ou même ferme l'ouverture de l'uretère;
  • diverses structures se développant généralement après un processus inflammatoire prolongé;
  • lésion rénale.

Que se passe-t-il dans CLS en violation de l'écoulement de l'urine? Tout d'abord, la pression augmente dans les cupules et le bassin. En raison de la couche de muscle lisse, ces structures peuvent légèrement s’étirer, compensant d’abord le débordement de liquide. Mais à l'avenir, une surdistension constante entraîne une dilatation des cupules et une dilatation du bassin. Si à ce stade le traitement approprié est commencé, alors une telle condition s'appellera calicectasis et ne conduira pas au développement de l'hydronéphrose.

Si le processus pathologique va plus loin, alors le parenchyme rénal sera également impliqué. Les tubules et les glomérules, dus au débordement constant du SJC avec l'urine, se déforment et s'atrophient rapidement, cessant de remplir leurs fonctions. Les tissus du corps commencent à se "dessécher" et à diminuer. Simultanément à l’atrophie, la dilatation du système de placage cupule-pelvis continue de croître, ce qui conduit à la déformation complète de l’organe.

Les signes les plus caractéristiques de cette pathologie sont les maux de dos d'intensité variable et l'hématurie. Au début de la maladie, la colique rénale peut être le seul symptôme qui fait souffrir le patient. En règle générale, ils sont très puissants et nécessitent une analgésie médicale. Les patients associent leur apparence à une lithiase urinaire et ne peuvent pas deviner le développement d'une hydronéphrose des deux reins.

Aux stades ultérieurs, lorsque l'expansion du SJC est déjà importante, une hématurie s'ajoute à la douleur, laquelle est due au microtraumatisme de la membrane muqueuse avec des calculs ou à ses ruptures sous l'effet d'une pression accrue.

En raison des particularités de la structure anatomique, l'hydronéphrose se développe souvent dans le rein droit, mais une lésion bilatérale n'est pas exclue, ce qui conduit ensuite à une insuffisance rénale chronique et à une invalidité.

Une hydronéphrose est détectée à l'échographie, lorsque le médecin constate une diminution de la couche cérébrale du rein et une dilatation importante du système de placage de la cupule et du pelvis. Il est nécessaire de le traiter uniquement à l'hôpital, en éliminant la cause de la violation de l'écoulement de l'urine.

Processus tumoraux dans CLS

Récemment, la tumeur est également une pathologie fréquente du système pelvis rénal. Il survient principalement dans le rein droit, mais cette séparation n'est pas significative. Divers adénocarcinomes surviennent généralement lorsque le composant glandulaire de l'épithélium pelvien est affecté. Avec la croissance rapide de la tumeur, l'ensemble du SJC subit une déformation et une expansion brusques; par conséquent, les symptômes caractéristiques, comme dans l'hydronéphrose, sont l'hématurie et la douleur dans la région lombaire. Le néphrologue doit être averti des symptômes généraux d'intoxication (nausées, vomissements, faiblesse, perte d'appétit), ainsi que d'une forte émaciation du patient.

Le cancer du pelvis est également bien visualisé avec une échographie et une tomographie par ordinateur, mais il peut être détecté avec un simple examen objectif. Un urologue soupçonné d'être atteint d'un processus oncologique effectue une palpation profonde de la cavité abdominale, au cours de laquelle une lésion massive dans la région rénale ou une augmentation de sa taille peuvent être détectées.

Le traitement de l'adénocarcinome du système de placage cup-pelvis dépend du stade de la maladie et de l'implication d'autres structures organiques dans le processus.

Le CLS est un composant important du rein. Par conséquent, si vous ressentez une douleur sourde ou du sang dans les urines, contactez immédiatement un spécialiste.

CHLS rein

Pour une accumulation régulière, le stockage et l'élimination rapide de l'urine du corps constituent un système séparé. Souvent, il est désigné par l'abréviation - CLS des reins. Une telle réduction peut être trouvée dans la conclusion d'une échographie, dans les instructions pour les médicaments pour le rein, dans les ordonnances du médecin. Il représente un système de placage bassin-bassin. L'équilibre de la structure est important pour le bon fonctionnement des reins.

Structure et fonction

Le tissu rénal, parenchyme, est situé dans une capsule fibreuse entourée d'une couche graisseuse. Dans le tissu, le sang est filtré et l'urine est formée. À travers le système de tubules et de pyramides, il va directement au CLS. Jusqu'à 12 petites tasses sont connectées aux pyramides. En fusionnant, ils forment jusqu'à 3-4 bols. À travers un cou étroit, le liquide atteint un bassin. Sa cavité est tapissée d'une membrane muqueuse qui protège le corps de l'exposition aux toxines et aux composants nocifs de l'urine. La forme du bassin ressemble à un entonnoir. Il accumule des fluides et, à l'aide d'une gaine de muscles lisses, le favorise pour les uretères. Le blocage d'un cou mince ou d'un passage vers l'uretère, par exemple, en cas d'urolithiase, provoque l'expansion des cupules et perturbe l'écoulement du fluide.

La santé et la fonction des reins et du système urogénital ont une grande incidence sur le fonctionnement et l’état de la CLS. À leur tour, les maladies du système nerveux central nuisent aux autres organes et peuvent être dangereuses, raison pour laquelle nous ne devons pas ignorer la douleur et les changements fonctionnels. Le diagnostic opportun contribue à l'identification et au traitement efficace des maladies graves. Considérez les maladies et les dysfonctionnements les plus fréquents de CLS.

Retour à la table des matières

Conditions pathologiques

Processus inflammatoires

L'inflammation des reins, la pyélonéphrite, survient dans le système des cupules et du pelvis et affecte le travail de tout l'organe. La raison sert souvent une infection ascendante qui tombe des voies urinaires. Moins fréquemment, les bactéries pénètrent dans le sang à partir d'autres foyers enflammés. L'évolution de la pyélonéphrite peut être aiguë et chronique. Ces deux formes sont dangereuses.

L'évolution aiguë est caractérisée par le développement rapide d'une inflammation séro-purulente, une intoxication grave de tout l'organisme. Parmi les principaux symptômes sont:

  • élévation de température élevée;
  • douleur aiguë dans la région lombaire;
  • des ballonnements;
  • nausée et bouche sèche;
  • faiblesse

L'apparition sur le fond de ces signes de tachycardie, une forte diminution de la pression, une perte de conscience nécessite une intervention urgente. Environ 25% du sang passe dans les reins et la pénétration de bactéries de l'organe enflammé dans le sang peut conduire à une généralisation du processus dans le corps. En l'absence de traitement approprié, la maladie peut être fatale ou avoir des conséquences graves pour tout le corps.

La pyélonéphrite chronique progresse lentement, sans manifestation de symptômes spécifiques. Les phases d'exacerbation sont remplacées par de longues périodes de rémission. Il peut y avoir des symptômes bénins, tels qu'une fièvre légère, une bouche sèche, des mictions fréquentes, une gêne ou une douleur dans le dos. Chaque exacerbation s'accompagne d'une cicatrice. Au fil du temps, le tissu cicatriciel remplace complètement l’organe tout entier, ce qui entraîne une perte de fonctionnalité. De plus, le risque de développer une insuffisance rénale augmente.

Retour à la table des matières

Déformation du système du bassin rénal

Se produit avec un processus inflammatoire prolongé - pyélonéphrite. L'absence de traitement entraîne la mort du parenchyme, la rétraction des papilles rénales, l'aplatissement et la sténose des tubules rénaux. En conséquence, le système de cupule est déformé et des processus sclérotiques se développent dans les tissus. La perturbation est plus caractéristique chez les adultes que chez les enfants et nécessite à tout âge une étude approfondie des reins et un traitement approprié.

Retour à la table des matières

Hydronéphrose

Cela arrive congénital et acquis. Le plus commun unilatéral, et seulement jusqu'à 9% des cas - bilatérale. Les raisons sont variées et divisées en 2 groupes:

  • la perturbation des valves de la vessie et l'inversion de l'urine;
  • débit urinaire avec facultés affaiblies par obstruction ou obstruction.

Dans l’hydronéphrose chronique, des symptômes généraux non exprimés sont observés, tels que fatigue, inconfort dans le bas du dos, douleurs récurrentes après un effort, hypertension artérielle, hématurie. Cela complique le diagnostic opportun et peut entraîner des dommages irréversibles au tissu rénal. En hydronéphrose aiguë, on observe des symptômes prononcés:

  • accès douloureux au dos, donnant entre les cuisses et l’entrejambe;
  • augmentation de la miction et de la douleur;
  • sang dans l'urine;
  • des nausées;
  • vomissements.

Ignorer les signes d'hydronéphrose chronique et le retard dans le traitement de la forme aiguë peut entraîner des complications ou la perte complète d'un organe. Les complications peuvent être fatales, par exemple avec le développement d'une insuffisance rénale ou à la suite de la rupture du sac hydronéphrotique. En présence d'une infection, une septicémie peut se développer. Pour un résultat favorable, un traitement rapide est nécessaire pour éliminer les causes des troubles.

Retour à la table des matières

Doublez CLS

Cette violation est plus fréquente chez les femmes après l'accouchement, les nouveau-nés et les enfants d'âge préscolaire. Le danger de la pathologie réside dans l'absence de symptômes. Il ne perturbe pas directement le fonctionnement du système, mais peut provoquer une lithiase urinaire, une pyélonéphrite et une hydronéphrose. Avec un doublage complet du rein est divisé en tranches, qui ont chacune sa propre artère, le bassin, l'uretère avec la bouche. La bouche pénètre dans la vessie ou le deuxième uretère, mais l'ectopie survient également lorsque la bouche pénètre dans un autre organe du système génito-urinaire ou des intestins.

En cas de doublage incomplet, on observe un système de cupule-pelvis fortement élargi. Son expansion entraîne la compression du parenchyme, la circulation sanguine est perturbée et des processus douloureux se produisent. Pour le traitement, des méthodes chirurgicales sont utilisées pour éliminer la cause, mais dans certains cas, il peut être nécessaire de prélever une partie du rein ou de l’organe tout entier.

Retour à la table des matières

Tumeur

Les tumeurs CLS représentent jusqu'à 7% des cancers du rein. Le pic de la maladie est observé dans le groupe d'âge des 60 à 70 ans et est extrêmement rare chez les enfants. Les principales causes de tumeurs sont:

  • néphropathie endémique des Balkans;
  • utilisation à long terme de médicaments contenant de la phénacétine;
  • exposition aux colorants à l'aniline et aux gaz d'échappement;
  • contact systématique avec les produits pétroliers, les solvants, la béta-naphtylamine;
  • inflammations chroniques des voies urinaires.
Retour à la table des matières

Malformations congénitales

Anomalies congénitales majeures:

  • Hydronéphrose. Peut être dû à un développement anormal d'autres organes du système génito-urinaire. Le diagnostic des causes et le traitement sont nécessaires.
  • Strictures, rétrécissement ou fusion complète de l'uretère. Formé en violation du germe urétéral des eaux usées au cours du développement du fœtus. Ils entraînent une altération de l'écoulement de l'urine, une augmentation du nombre de cupules et du bassin, le développement d'une hydronéphrose et des lésions du parenchyme.
  • Pyeloectasia. Expansion du bassin due à un écoulement obstrué de l'urine. Diagnostiqué avec une échographie pendant la grossesse. Les dilatations mineures disparaissent à la maturité des organes urinaires, les formes sévères nécessitent une intervention chirurgicale.
  • Doublement congénital de CLS. Le plus souvent détecté par hasard, n'affecte pas la fonction des reins et ne nécessite pas d'intervention urgente. Les examens préventifs éviteront l'apparition d'effets indésirables.

Des déviations dans le développement intra-utérin du système urogénital entraînent des malformations du CHLS chez le nouveau-né. Parmi les principales causes d'anomalies émettent les effets nocifs des substances toxiques et des infections sur le corps de la mère, ainsi que la prédisposition génétique. Les méthodes de diagnostic, de correction ou de traitement dépendent du défaut et de ses effets sur le corps.