Que peut menacer l'hypoplasie rénale: traitement et pronostic

Cliniques

Très souvent, l'hypoplasie rénale se manifeste à un âge assez avancé et ne nécessite pas de mesures de traitement spéciales. Mais parfois, cela peut causer beaucoup de problèmes à une personne et dégrader sa qualité de vie.

À propos de la maladie

Le terme hypoplasie rénale désigne un défaut dans lequel la taille d'un organe est réduite. Dans le même temps, il contient deux fois moins de cellules rénales spécifiques (néphrons), mais sa fonctionnalité reste. Le rein est considéré comme étant de structure normale, mais sa taille interfère avec son fonctionnement normal. L'hypoplasie la plus courante est unilatérale, c'est-à-dire l'organe droit ou gauche. Au niveau des organes, on peut noter que les couches corticale et cérébrale se développent normalement, mais que l’artère rénale peut être étroite et que ses parois sont minces.

Selon le DAI, le défaut porte le code Q60.5. Il survient le plus souvent chez les hommes. Les défauts se produisent dans 0,09 à 0,16% des habitants du monde.

Chez le nouveau-né, le défaut peut ne pas être ressenti pendant longtemps, mais comme les fonctions et le travail de l'organe diminué se détériorent, cela peut entraîner une insuffisance rénale aiguë et même la mort de l'enfant. Chez les enfants, les malformations sont souvent accompagnées par un renversement de la vessie, un double rein en santé, un rétrécissement de l'artère d'un organe, des testicules non descendus et de nombreux autres problèmes.

Raisons

La principale raison de la réduction de l'organe restant dans l'utérus est le manque de masse du blastème métanéphrogénique (le tissu à partir duquel le rein est formé pendant le développement fœtal) dans l'embryon. En même temps, la pénétration et l’effet inducteur du canal du métanéphros (rein du fœtus) sont normaux. En même temps, les néphrons sont en bonne santé et fonctionnent parfaitement normalement, mais ils ne suffisent pas. Une telle situation peut survenir dans les cas suivants:

  • avec l'abus de future maman alcool, drogues et nicotine;
  • avec des blessures abdominales;
  • mal nourris et manquant des substances nécessaires pendant le port de l’enfant;
  • si la mère a souffert de maladies virales (et d’autres maladies infectieuses) pendant la grossesse;
  • si pendant la grossesse il y avait un traitement avec certains médicaments;
  • si la future mère est constamment intoxiquée par des substances nocives (au travail ou dans la région où elle vit par exemple);
  • lorsqu’il est irradié, non seulement radioactif, mais également dans le solarium.

Tous ces facteurs sont particulièrement dangereux au cours des trois premiers mois de la grossesse, lorsque tous les organes d’un bébé sont uniquement pondus.

En outre, une position fœtale anormale pendant la grossesse, une pyélonéphrite (ou au cours des premiers mois de la vie) et une grossesse dysfonctionnelle (pouvant provoquer une thrombose veineuse rénale chez le fœtus) peuvent également provoquer une maladie.

Trois types d'hypoplasie sont connus:

  1. Avec une hypoplasie simple dans le rein affecté, un nombre insuffisant de néphrons et de cupules.
  2. Lorsque l'hypoplasie avec dysplasie est compliquée par des défauts de développement du tissu rénal. Le plus souvent, nous parlons de glomérules embryonnaires avec un tissu mésenchymateux et souvent avec des inclusions de tissu cartilagineux.
  3. Oligonéphronie avec hypoplasie. Le défaut se développe dans les deux organes. Il y a peu de néphrons, de glomérules aussi, mais beaucoup de tissu conjonctif et de tubules élargis.

Les symptômes

Une hypoplasie sans aucun symptôme est fréquente. Le plus souvent, les symptômes apparaissent lorsqu'un organe pair en bonne santé cesse de fonctionner et tombe malade. Cependant, les symptômes de la maladie sont. Les plus courants sont:

  • gonflement des jambes et du visage;
  • soif permanente;
  • les enfants ont du retard dans leur développement physique et mental;
  • augmentation constante de la pression et de la température;
  • pâleur et desquamation de tous les phanères de la peau;
  • léthargie et fatigue;
  • incontinence urinaire;
  • des convulsions;
  • transpiration;
  • couleur inhabituelle de l'urine et odeur âcre;
  • douleurs douloureuses et tirantes.

Dans le plus petit des cas, l'hypoplasie peut se faire sentir avec rachitisme, convulsions, distension abdominale et absence de certains réflexes.

En cas d'hypoplasie du rein gauche, les symptômes peuvent être exprimés plus clairement: la taille de l'organe associé augmente de manière significative et des symptômes ressemblant à une infection urologique chronique sont observés. S'il y a un défaut dans le bon organe, les symptômes seront plus lubrifiés.

Diagnostics

Pour déterminer la maladie, vous avez besoin d’un examen approfondi du système génito-urinaire, qui comprend:

  1. radiographie des reins;
  2. tomodensitométrie ou résonance magnétique;
  3. Échographie;
  4. biopsie;

Vous aurez peut-être également besoin d'analyses d'urine, de scintigraphie rénale, d'urographie excrétrice, d'angiographie des reins, "d'essais rénaux", etc.

Très souvent, ce défaut est pris pour une autre maladie - dysplasie rénale. La différence réside dans le fait qu'en cas de dysplasie, le système pyelocaliceal, l'uretère et les vaisseaux sont affectés.

Traitement

Il est possible de corriger la situation, mais vous devez déterminer le type d'hypoplasie du patient. Généralement, le traitement est très individuel, mais il est impossible de ramener complètement le corps à sa taille normale.

Tout d'abord, il est nécessaire d'avoir un traitement conservateur, plus précisément, il s'agit d'un mode de vie permanent, visant à garantir que le corps réduit fonctionne normalement:

  1. Tout d'abord, vous devez maintenir un équilibre eau-électrolyte normal et vous assurer de suivre le régime de consommation d'alcool.
  2. Deuxièmement, nous avons besoin d'une alimentation constante avec un minimum de sel (ou même du tout).
  3. Vous devez également minimiser la quantité de protéines (il ne faut pas abuser du poisson ni de la viande) et utiliser des infusions aux herbes et des boissons aux fruits plutôt que de l'eau minérale.
  4. Les adultes sont également encouragés à abandonner leurs mauvaises habitudes, ainsi que les aliments malsains ou lourds. Il est également important d'éviter l'hypothermie de la taille.

Il est également important de veiller à ce que les maladies infectieuses des reins ne développent pas, par exemple, la pyélonéphrite et de les traiter rapidement:

  • Hémodialyse. Cela est nécessaire si les deux organes sont réduits et que la situation est compliquée par une insuffisance rénale. Aussi nécessaire en attendant une greffe de rein. Aide à normaliser le flux d'urine.
  • Traitement chirurgical. La néphrectomie est pratiquée si l'organe entraîne une augmentation constante de la pression ou une pyélonéphrite. La transplantation est nécessaire en cas de défaillance grave d'un organe.

Il est impossible de faire pousser un rein, mais vous pouvez rendre la vie avec un organe sous-développé assez confortable. Mais les médecins ne recommandent pas de tomber enceinte avec une hypoplasie dans le cas où les deux organes sont touchés ou en cas d'insuffisance grave. Si un seul organe est affecté, la grossesse n'est pas contre-indiquée.

Prédictions, complications

Le pronostic dépend du degré de développement de la maladie.

Donc, si un enfant a les deux organes touchés, le pronostic est décevant: cela peut conduire à un échec et à une mort prématurée.

Si un organe hypoplastique chez un enfant travaille à au moins 30%, il y a des chances pour une longue vie, dont la qualité ne sera pas affectée. Les adultes avec un organe hypoplastique peuvent vivre longtemps et pleinement. Mais il peut y avoir des complications:

  1. pyélonéphrite et glomérulonéphrite;
  2. insuffisance rénale et cardiaque;
  3. hypertension (généralement chez les adolescents et les adultes);
  4. urolithiase.

N'oubliez pas qu'il est impossible de faire pousser un rein s'il est hypoplastique. Mais si un tel diagnostic est posé à un enfant, l'opération peut être sauvée par une opération et un mode de vie correct dès les premières années. Mais les adultes peuvent mener une vie bien remplie s'ils surveillent en permanence l'état d'un organe en bonne santé.

Vous pouvez également lire, en regardant cette vidéo, avec l'avis d'un spécialiste, où il parlera d'autres anomalies du rein.

Hypoplasie rénale - ce qui peut causer une maladie

L’hypoplasie rénale est un trouble congénital de la structure, lorsque l’organe d’une structure cellulaire est considéré comme normal, mais que sa taille est loin de la norme.

En plus des tailles inappropriées, un petit rein ne diffère pas d'un organe normal et peut même fonctionner dans ses petites dimensions.

L'organe hypoplastique a des couches standard pour le tissu rénal et un étroit vaisseau à paroi mince.

Près de 50% des enfants atteints d'hypoplasie rénale présentent d'autres anomalies:

  • doubler un rein en bonne santé,
  • inversion de la vessie,
  • position anormale du canal urinaire,
  • rétrécissement de l'artère rénale,
  • cryptorchidie.

Quels sont les types d'hypoplasie rénale?

En pratique médicale, cette violation est divisée en 3 types:

  • L’hypoplasie d’organes est simple: une quantité inappropriée de néphrons et de coupes est déterminée dans un organe sous-développé;
  • Sous-développement avec oligonéphronie - sous-développement bilatéral avec un petit nombre de tubules, de glomérules et une augmentation de l'épithélium;
  • Hypoplasie avec dysplasie - malformations des tissus organiques.

Symptômes de la maladie

Si le trouble apparaît d'un côté (hypoplasie du rein droit ou gauche) et que l'autre organe sain fonctionne normalement, les symptômes de la maladie peuvent ne pas se manifester pendant toute la vie.

Si un organe normal ne supporte pas complètement la double charge, le rein malade peut devenir enflammé, une pyélonéphrite survient avec le tableau clinique habituel caractéristique de cette maladie.

Souvent, la cause de l'hypertension artérielle persistante chez un enfant est précisément cette maladie.

L'état de sous-développement d'un organe peut se manifester plus clairement:

  • Un retard notable du bébé dans le développement;
  • Peau pâle;
  • Gonflement du visage, des mains et des pieds;
  • Diarrhée persistante;
  • La fièvre;
  • Ramollissement du tissu osseux;
  • Les parties saillantes frontales et pariétales du crâne;
  • Tête plate;
  • Courbure de la jambe;
  • Distension abdominale;
  • Perte de cheveux;
  • Insuffisance rénale;
  • Haute pression;
  • Nausées et vomissements.

Le sous-développement des deux reins a un mauvais pronostic pour les enfants de moins de 1 an, car les deux organes ne peuvent pas fonctionner et ne peuvent pas être transplantés.

La perturbation d'un rein du rein se manifeste rarement sous la forme de symptômes spécifiques et est déterminée au hasard après un examen approfondi d'une maladie complètement différente.

Pourquoi la maladie survient-elle?

On croit que le sous-développement du rein, comme toute autre violation similaire, est une déviation du développement fœtal. La violation de la formation d'un organe dans un embryon est directement liée à des facteurs externes et internes affectant le corps d'une femme en position.

Certains experts pensent que l’inflammation intra-utérine est souvent la cause de l’hypoplasie rénale et est causée par des anomalies latentes dans les éléments de base des glomérules et du pelvis.

En outre, la violation peut être provoquée par des causes externes affectant la santé de la future mère:

  • Rayonnement ionisant;
  • Blessures, ecchymoses abdominales;
  • Long séjour de la femme sous le soleil brûlant;
  • L'abus d'alcool;
  • Le tabagisme
  • Les principales causes internes de cette maladie:
  • Tendance héréditaire;
  • Pyélonéphrite intra-utérine ou en développement chez les enfants de moins de 1 an;
  • Inflammations secondaires dans l'organe;
  • Anomalies du fœtus;
  • Liquide amniotique insuffisant;
  • Obstruction des veines rénales;
  • Maladies infectieuses des femmes enceintes.

Comment diagnostiquez-vous l'hypoplasie?

Au cours de l'examen, le rein est déterminé, ses dimensions sont inférieures à celles requises, le nombre de cupules ne dépasse pas six et le bassin a une structure modifiée.

Cependant, l'uretère peut être de taille normale ou sera également réduit. En outre, il peut y avoir des difficultés dans l'écoulement de l'urine, une dilatation dans les uretères et l'artère des organes sera certainement sous-développée.

Pour le traitement des maladies rénales, nos lecteurs utilisent avec succès la méthode Galina Savina.

La structure histologique de l'organe affecté, à condition qu'il n'y ait pas d'autres complications, correspond à la norme d'âge. Avec la défaite, d’une part, les déviations dans le développement d’un rein normal, telles que son doublement, sa dysplasie, etc., peuvent être identifiées.

Le sous-développement des reins chez les nourrissons doit être différencié des processus secondaires de la pathologie des organes, observés en raison d'une inflammation chronique, de troubles:

  • pyélonéphrite,
  • jade,
  • sténose de l'artère rénale,
  • insuffisance rénale.

Avec la maladie, les cupules ne sont pas affectées, mais leur nombre et leur taille ne font que diminuer, et lors de l'examen, on observe un surdéveloppement dans le deuxième rein.

Identifier la maladie par:

  • Échographie;
  • Angiographie - examen par injection d'un agent de contraste dans un grand vaisseau;
  • Urographie - radiographie rénale avec une composition contrastante;
  • Urétéropélographie - études en introduisant un agent de contraste à travers un cathéter dans l'uretère;
  • Néphroscintigraphie - examen du travail du corps dans la recherche de matières radioactives;
  • IRM avec néphroscintigraphie;
  • Examen radio-isotopique - examen par administration intraveineuse d'une composition radioactive.

Vous en apprendrez plus sur ce qu'est l'angiographie et sur son exécution dans la vidéo:

Sur le plan clinique, l'état d'un rein normal revêt une grande importance, car sa maladie ou sa blessure peut provoquer une insuffisance rénale.

Le diagnostic de démarcation de cette espèce est réalisé avec un rein nain et ratatiné. La biopsie n'est pas efficace dans ce cas.

Traitement de l'hypoplasie rénale et conséquences possibles

Si la cause de l'augmentation de la pression est liée à ce trouble, une pyélonéphrite est diagnostiquée et le traitement du sous-développement des reins par néphrectomie est indiqué - prélèvement de l'organe touché.

Le sous-développement d'un ou deux organes est un trouble complexe dû à une détection tardive. Cette insuffisance rénale peut être traitée de différentes manières, en fonction du type d'hypoplasie et de l'état du rein au travail.

Si la maladie est détectée dans l'enfance et si une hypoplasie rénale bilatérale est diagnostiquée chez l'enfant, des efforts sont déployés pour rétablir et corriger l'équilibre électrolytique de l'eau afin d'éliminer l'intoxication du corps par des produits azotés.

Selon les prévisions, le plus souvent pessimistes, les enfants présentant une infraction aussi complexe vivent entre 8 et 15 ans.

L'algorithme de traitement du sous-développement est conçu d'une manière qui prend en compte les particularités de la santé du patient. En général, les mesures thérapeutiques s'apparentent au traitement d'un patient avec un rein.

Si un rein sain supporte complètement le double de la charge, aucun traitement spécial n'est requis. Le traitement est possible uniquement si un organe sous-développé est suspecté de pyélonéphrite.

Certains experts conseillent l'ablation de l'organe malade, même si le rein normal est en bonne santé. Cela s'explique par le fait que l'organe malade est dangereux en termes d'infection et d'immunité et peut affecter un rein en santé.

En outre, une maladie rénale nécessite un traitement en cas d'hypertension artérielle, qui ne peut être traitée par un traitement médicamenteux. L'enlèvement d'un rein malade est prescrit pour les adultes.

Les enfants dont au moins 30% des reins sont atteints, qui sont inscrits au dispensaire, sont observés, sont constamment examinés et traités, s’ils sont suspectés des plus petites déviations.

Si un trouble bilatéral grave est détecté, le traitement doit être rapide, les deux organes atteints étant généralement excisés. Le patient est transféré en hémodialyse et il est transplanté dans le rein d'un donneur.

En cas d'hypoplasie diagnostiquée, une hémodialyse du rein est souvent pratiquée pour maintenir le fonctionnement de l'organe.
Pour le diagnostic de l'hypoplasie rénale, l'échographie est l'une des méthodes les plus populaires. Pour que le diagnostic soit réussi, une préparation spéciale à l'échographie est nécessaire. Comment s'y préparer, lisez ici.

Il n'y a pas de traitement spécial pour ce trouble. Il est nécessaire de surveiller régulièrement le travail du rein malade, mais aussi au travail et en bonne santé, car en cas d'échec, une insuffisance rénale peut apparaître.

Un rein sous-développé ne sera pas en mesure d'absorber la totalité de la charge, et le corps sera dans un état d'empoisonnement et de stress, ce qui, au fil du temps, aura des conséquences tragiques. Par conséquent, il est nécessaire de prendre les mesures suivantes:

  • être surveillé en permanence par le médecin,
  • suivre un certain régime et un régime de consommation de liquide,
  • effectuer l'hygiène des organes génitaux,
  • traiter les infections pour prévenir les agents responsables de toutes les maladies.

Il s'agit d'une violation extrêmement grave qui entrave la vie normale de l'enfant, puis de l'adulte. Pour prévenir le développement d'une maladie aussi rare, mais complexe, pendant la grossesse, la future mère doit adopter un comportement très prudent:

  • absolument arrêter de fumer et de l'alcool,
  • manger équilibré
  • visitez régulièrement le médecin.

C'est le cas lorsque la santé d'un bébé dépend directement de la mère qui le porte.

Quelle est l'hypoplasie rénale

L'hypoplasie rénale est une pathologie congénitale, caractérisée par la structure sous-développée de l'organe. Le taux d'incidence est de 0,09 à 0,16% des cas. L'organe affecté fonctionne mais sa taille est réduite et il est caractérisé par une réduction de 50% du nombre de cellules rénales - néphrons. Dans une section, l'organe hypoplastique présente des structures cérébrales et corticales caractéristiques d'un tissu rénal sain et d'une artère à paroi mince.

La malformation des deux reins est assez rare. Les patients atteints de cette maladie souffrent d'hypertension grave et, dans la plupart des cas, ne vivent pas jusqu'à l'âge adulte. La pathologie unilatérale est le plus souvent diagnostiquée. Les hommes et les femmes présentent des anomalies congénitales et les représentants de la moitié plus forte souffrent d'hypoplasie 2 fois plus souvent que les filles.

Il existe plusieurs formes d'hypoplasie rénale:

  1. Normonephrotic simple. Ce type de déviation est caractérisé par la structure interne inchangée de l’organe en forme de haricot et une légère réduction du nombre de ventouses;
  2. Combiné à une diminution du nombre de glomérules, de lobules rénaux et à un manque général de masse d'organes (hypoplasie oligoméganéphrotique). En essayant de compenser le nombre manquant de structures, les balles grossissent. En outre, il existe une expansion des tubules, un épaississement des parois vasculaires et une prolifération de tissu conjonctif dans le corps;
  3. Compliqué par une dysplasie - une violation du développement structurel du rein.

Pourquoi le développement d'un rein déficient?

L’hypoplasie rénale est principalement due au déséquilibre foetal du développement fœtal. L'hypoplasie n'est pas la seule maladie rénale génétique chez l'homme. Il arrive qu'un patient soit diagnostiqué avec une dystopie pelvienne ou un développement insuffisant des glandes surrénales.

La formation d'un organe dans la période prénatale est influencée non seulement par des facteurs internes, mais également par des facteurs externes. Chez certaines personnes, le rein ne peut pas se développer complètement et atteindre la taille souhaitée en raison d'une prédisposition génétique. Dans ce cas, une insuffisance de l'apport sanguin aux plus petits ganglions sous-développés empêche la formation de tubules et d'organes gloméruraux, entraînant une hypoplasie.

L'impact des facteurs externes suivants sur le corps de la future mère est lourd d'un sous-développement du rein chez le nouveau-né:

  • traumatisme abdominal pendant la gestation;
  • effets de la température élevée sur l'organisme maternel;
  • alcoolisme chronique des parents;
  • fumer;
  • irradiation avec des particules ionisantes.

Il est largement admis qu'un organe droit sous-développé est plus souvent diagnostiqué chez les femmes. On pense qu'une telle déviation est une conséquence des particularités de la structure anatomique du corps de la femme.

Reins défectueux chez les nourrissons et les enfants plus âgés

Un trouble congénital est diagnostiqué chez les adultes et les enfants. L'hypoplasie du rein chez un enfant dans la moitié des cas est accompagnée d'autres troubles du développement:

  • doubler le deuxième organe, relativement sain, semblable à une légumineuse;
  • l'emplacement des testicules à l'extérieur du scrotum;
  • hypospadias (mauvaise position) de l'urètre - l'urètre;
  • rétrécissement de l'artère rénale;
  • extrophie (inversion) de la vessie.

La dysplasie rénale représente environ 30% des malformations congénitales du développement prénatal du fœtus. Ses signes cliniques sont divers:

  • l'apparition de diarrhée et de vomissements;
  • symptômes du rachitisme;
  • intoxication générale du corps;
  • augmentation prolongée de la température corporelle de 37 à 38 ° C;
  • retard de développement.

Le plus souvent, les anomalies du développement ne se rencontrent pas chez les nouveau-nés, mais chez les bébés plus âgés. Souvent, la dysplasie est détectée lorsqu'un enfant est inscrit à la maternelle ou à l'école. Cela se produit parfois lors d'un examen portant sur une autre maladie non liée aux reins.

Manifestations cliniques pouvant être associées à une hypoplasie rénale chez les patients jeunes:

  • gonflement des membres et du torse;
  • apparition régulière de sang ou de pus dans les urines;
  • l'emplacement des testicules à l'extérieur du scrotum chez les garçons;
  • augmentation persistante de la pression artérielle et des maux de tête;
  • gonflement du visage (en particulier autour des yeux);
  • gonflement de la cellulose et du tissu intermusculaire caractéristique du syndrome néphrotique;
  • pâleur et sécheresse de la peau;
  • apparition d'un teint jaunâtre.

D'autres manifestations indiquent des déviations dans le fonctionnement des reins de l'enfant:

  • des convulsions;
  • soif inextinguible;
  • apathie et faiblesse;
  • le développement physique n'est pas adapté à l'âge;
  • miction douloureuse et pipi au lit;
  • des épisodes d'hypertension;
  • changer la teinte et la consistance de l'urine;
  • douleur ou inconfort lombaire dans le bas de l'abdomen;
  • gonflement des membres et du visage;
  • écoulement retardé de l'urine (dysurie);
  • grande quantité d'urine quotidienne (polyurie);
  • mictions fréquentes en petites portions.

Si l'hypoplasie ne touche pas plus de 3 segments du rein, le nourrisson est viable dans la plupart des cas, mais doit faire face au développement d'une hypertension persistante.

Quelle est la malformation différente des reins droit et gauche

L'hypoplasie du rein droit ne diffère pratiquement pas des caractéristiques de l'anomalie congénitale de l'organe en forme de haricot gauche. La spécificité anatomique du rein droit est telle que la position normale de cet organe en forme de haricot est légèrement inférieure à celle du rein gauche. Au sens clinique et fonctionnel, les anomalies de développement des deux organes appariés présentent les mêmes signes. Pour constater que le bon rein n'est pas complètement développé, le spécialiste peut encore en être au stade du développement fœtal ou lors de l'examen initial du nouveau-né.

Il est difficile de différencier le rein hypoplastique, car lors d’une échographie, l’organe touché ressemble à une dysplasie (ratatiné). Certains patients présentent une dysplasie bilatérale de l'organe en forme de haricot, qui caractérise le développement anormal de la composante rénale du tissu épithélial.

Dans le cas où l’anomalie physiologique est complétée par une infection, une néphropathie ou un reflux urinaire localisé dans le système urinaire, un traitement thérapeutique adéquat est nécessaire pour éliminer ces maladies. Pour éviter d'autres complications, le rein gauche, qui reprend les fonctions des deux organes, doit être soigneusement protégé: évitez l'hypothermie, les infections et les virus. Pour que la qualité de vie d'un rein pleinement fonctionnel ne se détériore pas, vous devez adopter un mode de vie sain: adopter un régime alimentaire varié, éviter de boire de l'alcool, de fumer, etc.

La capacité de concentration de l'organe en forme de haricot dans l'hypoplasie unilatérale est assez faible, mais au cours de l'étude biochimique, les paramètres sanguins ne vont pas au-delà de la plage normale.

L'hypoplasie du rein gauche est beaucoup plus souvent accompagnée de symptômes cliniques graves. Cela est dû aux particularités de l'emplacement anatomique de l'organe jumelé gauche. Le rein, situé en face de droite, est normalement situé juste au-dessus du deuxième organe en forme de haricot.

Réduire la taille du rein gauche, à condition que l'organe droit soit en bonne santé et fonctionne pour deux, ne nécessite pas de traitement spécial. On recommande au patient des examens préventifs et des conseils de spécialistes. En outre, une personne atteinte d'un trouble rénal congénital devrait régulièrement passer une échographie et faire une prise de sang.

Ne négligez pas les examens et les visites chez le médecin si la pathologie génétique ne présente pas de symptômes douloureux. L'absence de manifestations ne garantit pas que l'atteinte ou le refroidissement excessif du rein ne se transforme pas en pyélonéphrite aiguë, en hypertension artérielle persistante ou en une diminution de la capacité fonctionnelle d'un organe à part entière en forme de haricot.

Les lésions rénales bilatérales congénitales ont un pronostic défavorable. Dans la très grande majorité des cas, la vie des patients atteints d'hypoplasie des deux organes est fatale, car les reins sous-développés ne peuvent pas fonctionner complètement et ne peuvent pas être transplantés. En cas de lésion grave des deux organes, le patient décède, dans son enfance, d'une insuffisance cardiaque ou d'un empoisonnement par des substances qui ne sont pas éliminées de l'organisme par l'insuffisance de la fonction rénale.

On croit que l'hypoplasie du rein gauche - une maladie qui affecte souvent le corps de l'homme. Cependant, il n’existe pas de statistiques précises à l’appui de cette hypothèse.

Quels symptômes caractérisent la pathologie

Les lésions unilatérales de l'organe en forme de haricot ne se manifestent le plus souvent pas par des symptômes. Dans la plupart des cas, l’écart est diagnostiqué lors d’un examen approfondi du corps ou chez des patients ayant consulté un médecin pour se plaindre d’une autre maladie.

Si l'organe solitaire (seulement, relativement sain) en forme de haricot fonctionne pleinement, le rein dysplazé peut ne pas se manifester au cours de la vie. Si une paire saine d'un organe réduit ne parvient pas à assumer pleinement la fonction excrétrice, le rein malade peut devenir enflammé. De plus, il existe de nombreux cas de lésions associées à une pyélonéphrite.

Très souvent, l'hypertension artérielle persistante chez l'enfant est le principal indicateur de problèmes rénaux. L'hypertension néphropathique de nature chronique devient souvent une indication de la néphrectomie - une opération visant à l'ablation complète d'un organe. Cela est nécessaire si la pathologie dépendante de la rénine ne répond pas au traitement médicamenteux et peut se transformer en néoplasme malin.

Les sensations désagréables qui accompagnent l'hypoplasie des organes peuvent se manifester par des douleurs lombaires ou rénales.

Diagnostic et traitement de l'hypoplasie

Les techniques d'imagerie sont utilisées pour identifier les anomalies du développement du rein:

  • échographie;
  • radiographie;
  • MSCT;
  • IRM

Il est également conseillé de procéder à une analyse générale de l'urine et à une étude bactérioscopique de ses sédiments.

Une anomalie congénitale ne peut pas être complètement guérie, mais cela ne signifie pas que le patient ne vivra pas longtemps ou souffrira de maladies concomitantes graves. Dans ce cas, si la fonction excrétrice de l'organe en forme de haricot est préservée à pas moins de 30%, un traitement conservateur est prescrit au patient. La pathologie peut être traitée par un néphrologue ou un urologue, en fonction des résultats des examens.

Les patients hypoplasiques se voient généralement prescrire des médicaments hypotenseurs, des uroseptiques, des antibiotiques et d’autres médicaments. En l'absence de dynamique de traitement positive et de la présence d'un rein sain, l'hypoplastique est éliminé. Cette opération s'appelle néphrectomie.

Le développement de l'insuffisance rénale chronique - une indication pour l'hémodialyse en utilisant l'appareil «rein artificiel». Dans certains cas, une transplantation d'organe est nécessaire.

Questions d'actualité pour les personnes ayant des reins défectueux

Les hommes dont la taille des reins est réduite ainsi que le dysfonctionnement urinaire modéré ne sont pas conduits à l'armée. Un conscrit souffrant d'une anomalie compliquée du développement des reins est exempté du service militaire puisqu'il entre dans la catégorie des "utilisations limitées". Le jeune homme est crédité à la réserve et reçoit une carte d'identité militaire.

Si un organe en forme de haricot fonctionne pleinement dans le corps, aucune pathologie rénale n’est une indication du handicap du patient. Dans la fiche de consultation externe, un tel écart devrait être accompagné d'une note sur la gravité de l'insuffisance rénale chronique (le cas échéant). Les filles qui ont un rein hypoplasique doivent savoir que, lors de la planification de la maternité, elles doivent d’abord consulter un urologue et se soumettre à un examen complet du corps.

Pendant toute la grossesse, la future mère devrait être informée non seulement par le gynécologue, mais également par un urologue qualifié.

Une lésion unilatérale du corps ne constitue pas une contre-indication à la procréation, mais il faut bien comprendre que, dans ce cas, le deuxième organe associé doit pleinement fonctionner. Pour les femmes qui font face à des signes d'insuffisance rénale, la grossesse est contre-indiquée, car dans ce cas, porter un fœtus peut entraîner le décès d'une mère potentielle. De plus, la naissance d'un enfant en bonne santé avec les anomalies de complications qui l'accompagnent n'est pas possible.

Résumé de

Le diagnostic de dysplasie rénale congénitale n'est pas une phrase. Beaucoup de patients vivent à un très bon âge et leur qualité de vie ne se dégrade pas du tout. La règle principale consiste à protéger votre corps et à adopter un mode de vie sain.

Hypoplasie rénale

L'hypoplasie rénale est une malformation congénitale caractérisée par une taille réduite du rein. En hypoplasie, les cellules des reins (néphrons) ont une structure absolument normale et conservent toutes leurs fonctions, mais leur nombre total est réduit de plus de deux fois par rapport à la norme. L'hypoplasie rénale unilatérale la plus courante. Fait intéressant, ce défaut se retrouve chez les hommes deux fois plus souvent que chez les femmes.

Hypoplasie rénale - causes

Une hypoplasie rénale peut survenir à la suite de troubles du développement du fœtus, pouvant être causés par des facteurs externes et internes. Les facteurs externes sont divers effets indésirables qui ont un impact négatif sur le corps d'une femme enceinte et sur la formation d'organes du fœtus - l'organogenèse.

Ceux-ci comprennent:

  • Boire des boissons alcoolisées;
  • Fumer;
  • Certains médicaments;
  • Rayonnement ionisant;
  • Compression prolongée de l'utérus;
  • Certaines maladies (toxoplasmose, grippe, rubéole, etc.).

Les facteurs internes pouvant conduire à la formation d'une hypoplasie rénale sont des violations (anomalies) de la division primaire des cellules embryonnaires.

Hypoplasie rénale - Symptômes

Si une personne présente une hypoplasie d'un seul rein, la maladie elle-même ne montre rien. Par exemple, chez un patient souffrant d'hypoplasie du rein gauche, à condition que le droit fonctionne normalement, aucun symptôme ne sera observé et ce défaut ne peut être détecté que lors d'une échographie.

Une pyélonéphrite (une maladie inflammatoire) affecte souvent les reins. Dans ce cas, les patients se plaignent de fièvre, de frissons, de fortes douleurs dans la région lombaire.

La pyélonéphrite longue et fluide entraîne la mort progressive des néphrons et leur remplacement par du tissu conjonctif (cicatrice). Dans le même temps, le rein "se ratatine" et sa fonction est perdue. En outre, il existe une compression de l'artère rénale, ce qui entraîne une augmentation persistante de la pression artérielle - l'hypertension artérielle.

L'hypoplasie rénale bilatérale est beaucoup moins fréquente. Dans le même temps, l'hypoplasie du rein droit est généralement plus prononcée. Avec une diminution significative de la taille des reins, le patient développe une insuffisance rénale chronique - le taux d’urée et de créatinine augmente dans le sang, la quantité d’urine est réduite, une augmentation persistante de la pression artérielle est notée.

Hypoplasie rénale - Diagnostic

Une hypoplasie des reins peut être suspectée lors d'une échographie au cours de laquelle une réduction de la taille de cet organe est détectée. Pour clarifier le diagnostic et le diagnostic différentiel, il est recommandé de subir une urographie excrétrice, une angiographie des vaisseaux rénaux, une urétropyélographie rétrograde.

actuellement, au lieu de ces méthodes de diagnostic, la tomographie par résonance magnétique est de plus en plus utilisée.

Appeler le: +7 (495) 222-13-94

Hypoplasie des reins chez le nouveau-né

Chez les enfants des premiers jours de vie, l'hypoplasie d'un rein, à condition que l'autre fonctionne normalement, n'est généralement pas diagnostiquée. L'hypoplasie des deux reins, particulièrement en cas de réduction significative de leur taille, est très dangereuse - elle se manifeste sous la forme d'une insuffisance rénale chronique et peut rapidement entraîner la mort de l'enfant.

Hypoplasie rénale chez les enfants plus âgés

Le rein diminué est moins alimenté en sang, ce qui entraîne à son tour le développement d'une hypertension artérielle et contribue à la survenue du processus inflammatoire. Par conséquent, si les enfants plus âgés ont des écarts dans les analyses d'urine et une augmentation de la pression artérielle, tous les examens nécessaires doivent être effectués dans les meilleurs délais afin d'éliminer la présence de cette maladie.

Hypoplasie du rein et grossesse

Chez les femmes présentant un rein hypoplasique, toujours au stade de planification de la grossesse, il est nécessaire de consulter un urologue et de passer tous les examens.

S'il y a hypoplasie d'un rein et que le second est responsable de la fonction excrétrice, alors, en règle générale, il ne s'agit pas d'une contre-indication à la grossesse. Cependant, une femme pendant toute la grossesse devrait être sous la surveillance étroite du gynécologue et de l'urologue locaux.

Si une femme est diagnostiquée avec une pyélonéphrite ou une hypertension artérielle, dans ce cas, elle devra suivre le traitement nécessaire avant la grossesse. La question de la possibilité de grossesse dans ces cas est résolue avec chaque femme individuellement.

Dans le cas où une femme présente des signes d'insuffisance rénale chronique, la grossesse est catégoriquement contre-indiquée, car elle peut entraîner la mort d'une femme et la naissance d'un enfant en bonne santé est très incertaine.

Hypoplasie rénale - traitement

L’hypoplasie rénale unilatérale, la pyélonéphrite non compliquée et / ou l’hypertension artérielle ne nécessitent généralement aucun traitement. C'est vrai, il y a des exceptions.

Dans certains cas, si environ 30% de la fonction excrétrice du rein est préservée, un traitement conservateur est administré - le médecin vous prescrit des médicaments réduisant la pression artérielle, des antibiotiques, des uroseptiques, etc. Dans d'autres cas, ainsi qu'en l'absence d'effet du traitement, le rein affecté est retiré. Cette opération s'appelle néphrectomie. Cependant, cela n’est possible que dans le cas du bon fonctionnement d’un rein sain.

Si un patient développe une insuffisance rénale chronique, il subit une hémodialyse - il est connecté à un appareil «à rein artificiel» - ou une greffe de rein (greffe) est effectuée.

La réponse à la question de savoir comment traiter l'hypoplasie rénale est généralement décevante - il est tout simplement impossible de guérir complètement cette pathologie congénitale. Toutefois, si les patients se soucient de leur santé, adoptent un mode de vie sain et évitent l’hypothermie, le deuxième rein assume pleinement les fonctions du patient et une personne peut vivre avec cette maladie jusqu’à un âge avancé.

Les filles! Faisons repost.

Grâce à cela, les experts se présentent et donnent des réponses à nos questions!
Et aussi, vous pouvez poser votre question ci-dessous. Tels que vous ou les experts vont répondre.
Spasibki ;-)
Tous les enfants en bonne santé!
Ps. Les garçons sont également concernés! Juste les filles ici plus ;-)

L'hypoplasie est une anomalie congénitale anatomique d'un petit rein.

L’hypoplasie rénale est une déviation congénitale de l’anatomie du rein par rapport à la norme, dans laquelle l’organe est considéré anatomiquement normal, mais de par sa magnitude, loin de la norme.

Outre sa taille inadéquate, le rein anormal n'est pas différent de celui en bonne santé et fonctionne grâce à sa taille.

Selon les données de recherche, environ 0,09 à 0,16% des enfants naissent avec cet écart.

En outre, les nouveau-nés peuvent toujours présenter l’atypie suivante:

  • doubler un rein en bonne santé;
  • inversion de la vessie;
  • position anormale de l'urètre;
  • rétrécissement de l'artère rénale;
  • cryptorchidie.

Raisons

L'hypoplasie rénale, ainsi que d'autres anomalies similaires, est un défaut du développement intra-utérin. Les facteurs externes et internes qui affectent une femme enceinte influent sur la formation des organes du fœtus.

L'hypoplasie rénale chez le fœtus survient pour des raisons telles que:

  • long séjour de la femme enceinte au soleil;
  • blessures, bosses dans l'estomac;
  • rayonnement ionisant;
  • des dépendances telles que fumer et boire de l'alcool;
  • l'hérédité;
  • anomalies du fœtus;
  • inflammations secondaires dans l'organe;
  • manque d'eau;
  • encrassement des veines rénales;
  • pyélonéphrite intra-utérine ou se développant chez les enfants jusqu'à un an;
  • maladies infectieuses transmises pendant la grossesse;
  • diabète sucré;
  • pathologie hépatique entraînant un empoisonnement du corps de la mère;
  • effets de drogue;
  • compression prolongée de l'utérus avec toxicose.

Les symptômes

Si la pathologie est unilatérale (hypoplasie du rein gauche ou du rein droit) et que l'organe sain fonctionne dans les limites de la normale, les symptômes de l'hypoplasie peuvent ne pas apparaître du tout au cours de la vie et sont détectés au hasard lors d'un examen approfondi du corps ou du traitement d'une maladie complètement différente. Si un rein en bonne santé ne fait pas face à une double charge, un hypoplasique peut s'enflammer et provoquer une pyélonéphrite.

La pathologie du sous-développement d'un organe peut être exprimée de la manière suivante:

  • retard évident de l'enfant dans son développement mental et physique;
  • pâleur de la peau, gonflement du visage et des extrémités;
  • diarrhée chronique;
  • température corporelle basse;
  • insuffisance rénale chronique;
  • hypertension artérielle;
  • nausée et vomissements persistants;
  • signes multiples, semblables aux symptômes du rachitisme, - ramollissement du tissu osseux, jambes courbées, distension abdominale, calvitie, tête plate, bosses frontales et pariétales saillantes caractéristiques du crâne.

Diagnostics

La principale méthode de diagnostic était l’échographie rénale. L'examen montre à quel point le corps a diminué en épaisseur et en volume.

Pour détecter les incohérences dans la structure du tractus urinaire, une urographie excrétrice est réalisée. Cette méthode de test aux rayons X consiste à injecter dans le sang un agent de contraste, l'urografine.

Dès qu'il entre dans le corps, il commence à être éliminé par les reins, ce qui lui permet d'envelopper le bassin, l'uretère, la vessie et l'urètre. Les rayons X sont pris trois fois avec un intervalle de sept minutes.

L'IRM peut être réalisée pour un diagnostic rapide. Cette procédure donne une idée non seulement de la taille du rein, mais vous permet également d’obtenir une image 3D de l’organe. Cette procédure est assez coûteuse et peu de cliniques peuvent se permettre un tel équipement.

Résultat de CT dans l'hypoplasie

La méthode suivante est l'urétéropélogie. L'agent de contraste est injecté dans l'uretère à travers un cathéter. Une procédure plutôt désagréable qui, si elle n'est pas effectuée correctement, peut provoquer de légères lésions de la membrane muqueuse, des douleurs pendant la miction et un léger saignement.

La néphroscintigraphie est un autre type de recherche. Ceci est un examen d'un organe avec une matière radioactive. Une méthode similaire est le dépistage des radio-isotopes par injection intraveineuse d'un composé radioactif.

Vous pouvez également identifier la maladie au moyen d'une angiographie - examen à l'aide d'un agent de contraste, intégré dans un grand vaisseau.

Hypoplasie des reins chez le nouveau-né

L'hypoplasie rénale chez un enfant est une maladie acquise dans l'utérus à la suite de l'influence interne et externe de facteurs sur le fœtus.

Par conséquent, les femmes enceintes doivent se protéger et se protéger des influences néfastes.

L'hypoplasie bilatérale explicite des reins chez le nouveau-né se caractérise par la progression rapide de l'insuffisance rénale due à l'augmentation progressive du contenu en substances toxiques dans le sang, ce qui entraîne souvent la mort de l'enfant dans les premiers jours suivant la naissance.

L'hypoplasie unilatérale se distingue par la faible concentration d'un organe sain, mais lors de l'analyse de la biochimie sanguine, les valeurs se situent dans les limites de la normale. L'hypertension peut se développer plus tard dans l'adolescence.

Si l'hypoplasie touche de un à trois segments d'un organe, l'enfant a plus de chances de vivre mais acquiert de l'hypertension.

Traitement

Le sous-développement d'un ou deux reins est un trouble complexe en raison de difficultés de diagnostic. Le traitement implique différentes approches, en fonction du type d'hypoplasie et de l'état d'un rein sain.

Si la cause de l'augmentation de la pression réside dans cette violation, une pyélonéphrite est diagnostiquée et une néphrectomie est prescrite - l'ablation de l'organe affecté.

Si une hypoplasie bilatérale chez un enfant est détectée dans l'enfance, des efforts sont faits pour réhabiliter et rétablir l'équilibre eau-électrolyte, afin d'éliminer l'intoxication du corps par les produits de décomposition.

Le pronostic est souvent décevant - avec un sous-développement évident des deux reins, l'enfant meurt d'une insuffisance cardiaque et d'une urémie, car les deux organes ne peuvent pas fonctionner et ne sont pas sujets à une transplantation. En moyenne, ces enfants vivent entre 8 et 15 ans.

Si un rein en bonne santé peut supporter le double de la charge, un traitement obligatoire n’est pas requis. Des manipulations médicales ne seront nécessaires que si un organe défectueux est suspecté de pyélonéphrite. Dans certains cas, des antibiotiques, des antispasmodiques, des anti-inflammatoires et des diurétiques peuvent être prescrits.
Certains experts conseillent de retirer un organe malade, même si un rein en bonne santé fonctionne bien afin d'éviter une diminution de l'immunité, des réactions allergiques et la propagation de l'infection.

L'opération est effectuée uniquement par des adultes, chez les enfants la thérapie est de soutien.

Si un trouble bilatéral grave est diagnostiqué, le traitement doit être chirurgical. Les deux organes affectés sont prélevés, le patient est transféré en hémodialyse et il est greffé sur un organe du donneur.

Le cycle de nettoyage est effectué plusieurs fois par an. Il évite les dommages au foie et au cerveau en cas d'augmentation des concentrations d'urée et de créatinine.

Les enfants avec un rein hypoplasique travaillant au moins 30% sont enregistrés. Des examens réguliers et des observations des deux reins sont effectués. Obligation de suivre un certain régime alimentaire et de boire. Assurer l'hygiène quotidienne des organes génitaux et traiter rapidement les infections afin d'empêcher les agents pathogènes de pénétrer.

Vidéos connexes

Exposé d'un urologue sur les cas de développement rénal anormal:

L'hypoplasie est une maladie extrêmement grave. Cela interfère avec la vie humaine normale. Pour éviter que cela ne se produise, la future mère, lorsqu'elle porte un enfant, doit mener une vie appropriée, s'abstenir de mauvaises habitudes et consulter son médecin rapidement.

Petits bourgeons

Laisser un commentaire

L'hypoplasie rénale est l'une des anomalies congénitales du système excréteur. La pathologie est caractérisée par une taille réduite de l'organe en forme de jambe droit ou gauche. Dans le même temps, la fonctionnalité est préservée, mais dans le contexte d'un nombre de néphrons deux fois plus faible (cellules rénales spécifiques), l'affaiblissement du travail de l'organe malade se produit. On peut observer une dystopie, c’est-à-dire un décalage de l’emplacement de la capsule hypoplastique. Dans la plupart des cas, le problème des structures excrétoires de différentes tailles est détecté de manière aléatoire à l'âge adulte et ne nécessite pas de traitement. Plus souvent diagnostiqué chez la moitié masculine de la population.

Diversité des espèces

L'hypoplasie rénale fait référence à des anomalies congénitales du développement de l'un des organes excréteurs jumelés présentant une structure cellulaire normale, mais une fonctionnalité affaiblie et une taille anormalement petite. Une capsule rénale hypoplasique diffère d'un organe de taille normale, mais elle effectue en même temps un travail au niveau approprié et présente une structure caractéristique du tissu rénal et des vaisseaux étroits à paroi mince.

Les types d'hypoplasie de l'organe associé suivants nécessitent une approche différente du traitement:

  • Simple lorsque le rein gauche ou droit est de taille différente. La structure sous-développée est caractérisée par un nombre insuffisant de néphrons et de gobelets.
  • Formation sous-développée du corps avec oligonéphronie, quand il y a une diminution des deux reins avec un petit nombre de tubes, glomérules. Dans le même temps, une formation épithéliale dépassée est notée.
  • Hypoplasie avec dysplasie, lorsque les organes de différentes tailles et malformations de la structure du tissu, c'est-à-dire la substitution cellulaire.

Chez les nouveau-nés présentant une asymétrie bilatérale, il existe d'autres anomalies du développement, telles que:

  • doubler la taille normale des reins;
  • vomissement du sac de la vessie;
  • position décalée de l'uretère;
  • rétrécissement de l'artère rénale;
  • cryptorchidie chez les mâles (testicule non descendu dans le scrotum).
Retour à la table des matières

Les causes

Provoquer le développement d'une asymétrie, associée à une diminution de la taille d'une ou des deux structures, est capable de perturber le développement intra-utérin du fœtus lors de la formation du système excréteur et / ou une multitude d'influences néfastes de l'extérieur. Sont à risque les femmes enceintes qui:

L'hypoplasie du rein droit, comme celle du gauche, peut être causée par de telles affections et maladies:

  • hypogenèse (le problème de petite taille est associé au corps sous-développé de l'enfant);
  • pyélonéphrite intra-utérine (inflammation de l’organisme de taille normale avant la naissance ou dans l’année suivant sa naissance, susceptible de la réduire);
  • thrombose de la veine rénale chez un enfant en développement à l'intérieur de l'utérus (la raison est liée au déroulement défavorable de la grossesse);
  • mauvaise position du fœtus dans l'utérus.
Retour à la table des matières

Symptômes de pathologie

Si un seul rein est plus petit que l'autre, les signes de pathologie peuvent ne pas apparaître. Mais avec l'affaiblissement de la fonctionnalité d'un rein hypoplastique ou d'une pyélonéphrite saine se développe, qui se caractérise par un tableau clinique clair. Le premier symptôme de l'apparition d'une telle maladie est une augmentation persistante de la pression chez l'enfant ou l'adulte. L'hypertension néphropathique chronique nécessite une intervention chirurgicale urgente pour retirer un organe réduit. La maladie ne peut pas être traitée avec des médicaments et le processus est souvent malin.

Les symptômes suivants peuvent indiquer le développement d'un rein hypoplastique chez un enfant:

Si vous ne faites pas attention à ces symptômes, rejoindrez à l'avenir la clinique du dysfonctionnement rénal chronique, l'hypertension persistante.

Lorsque l'hypoplasie rénale est observée, tant à gauche qu'à droite, les symptômes et le pronostic s'aggravent considérablement. Les enfants atteints de cette pathologie vivent rarement jusqu'à un an. La réduction de l'organe de gauche est caractérisée par une image symptomatique plus prononcée en raison des particularités de l'anatomie: le rein gauche est situé plus haut, comporte de gros vaisseaux et des faisceaux nerveux. Un symptôme caractéristique d'un petit rein à gauche est considéré comme une douleur constante au dos (dans la région lombaire). Le risque de développement d'une hypoplasie bilatérale (lorsque les deux reins sont petits) n'est pas exclu en raison de la mise en place d'un mécanisme de compensation dans un rein sain qui «tente» de compenser la fonction insuffisante de l'organe réduit.

Caractéristiques du développement de l'hypoplasie rénale chez l'enfant et l'adulte

Nouveau-nés

Si seul un bébé né a normalement une fonction rénale saine et de petite taille, le problème peut ne pas être diagnostiqué avant longtemps. En cas de détérioration de la fonction d'un rein en bonne santé avec un travail affaibli de l'organe malade (si celui-ci est fortement réduit), l'insuffisance rénale se développe rapidement. Cette condition conduit souvent à la mort de l'enfant.

Enfants plus âgés

Si l'hypoplasie rénale s'accompagne d'une détérioration de l'apport sanguin, une hypertension artérielle se développe, provoquant une inflammation. Cette condition se manifeste chez les enfants plus âgés présentant des anomalies congénitales sous la forme de mauvais tests urinaires. Afin de prévenir l'aggravation de la maladie et de prévenir les causes de l'apparition de complications, il est recommandé de poser un diagnostic complet et de choisir une méthode de traitement.

Chez les femmes enceintes

Lorsqu'on diagnostique une asymétrie des structures excrétoires chez la femme enceinte, il existe des chances pour le déroulement normal de la grossesse, le développement complet du fœtus et la possibilité d'accouchement sans complication lorsqu'il n'y a pas d'autres problèmes contre l'asymétrie (inflammation, hypertension). Une telle grossesse sous la surveillance attentive d'un gynécologue et d'un urologue. Avec le développement de la pyélonéphrite dans le rein au stade de la planification de la grossesse, le traitement est indiqué à la femme. En cas d'exacerbation pendant la grossesse, une interruption artificielle est recommandée en raison de la menace pour la vie de la future mère. L'insuffisance rénale chronique sur fond d'hypoplasie est une contre-indication définitive à la grossesse chez la femme adulte.

Complications avec reins réduits

L'hypoplasie du rein gauche, ainsi que du droit, peut être compliquée par de telles conditions pathologiques:

  • dystopie (déplacement de la localisation du rein)
  • cupules pour la dystrophie et pelvis rénal avec des uretères;
  • rétrécissement de l'urètre;
  • inflammation infectieuse (pyélonéphrite, glomérulonéphrite);
  • formation de calculs dans les reins et l'uretère;
  • hypertension artérielle;
  • insuffisance chronique du système urinaire.

Procédures de diagnostic

Afin de déterminer la cause des symptômes apparus chez l'enfant de manière ciblée, afin de comprendre pourquoi la capsule rénale est réduite, il est recommandé de procéder à un diagnostic approfondi incluant des méthodes:

  • Échographie du système urinaire;
  • IRM
  • angiographie des reins;
  • pyélographie rétrograde.

Le diagnostic d'une petite capsule rénale doit être complet, y compris des tests de laboratoire sur le sang, l'urine et les matières fécales, car l'hypoplasie est symptomatiquement similaire à d'autres pathologies.

Traitement des reins de petite taille

Il existe plusieurs options pour traiter l'asymétrie lorsqu'un organe excréteur réduit:

Selon la forme de la maladie, l'hypoplasie rénale peut être traitée sans intervention chirurgicale.

  • L'hémodialyse est un nettoyage matériel du sang des toxines, c'est-à-dire l'exécution d'un travail que le rein ne peut pas effectuer en cas de carence. La procédure est montrée lorsque l'hypoplasie est passée à la dernière étape, après le retrait de l'organe excréteur (pendant la période d'attente pour l'organe du donneur), avec des structures réduites des deux côtés.
  • La chirurgie L'organe affecté est enlevé en cas de pyélonéphrite ou d'hypertension chronique. La transplantation est indiquée lorsque les deux organes sont réduits (avec une asymétrie bilatérale) avec des signes d'insuffisance rénale.
  • Traitement conservateur. Lorsqu'un rein sain remplit les fonctions de deux organes sans développement de complications, l'hypoplasie est traitée par une thérapie par le régime avec le schéma de consommation correct. Les patients avec une petite taille de la structure rénale bénéficient d'un mode de vie sain, d'une thérapie par l'exercice. Afin de prévenir l'apparition d'une pyélonéphrite (en cas de doute), un traitement médicamenteux est prescrit pour supprimer l'infection.
Retour à la table des matières

Pronostic de l'hypoplasie

S'il est révélé que les deux organes sont réduits chez le nouveau-né (hypoplasie bilatérale), le pronostic est mauvais. La vie des nouveau-nés dans ce cas n’est pas supérieure à un an. Avec une asymétrie unilatérale anatomique, le rein reste correct, mais sa taille est plus petite, donc sa fonctionnalité est réduite. Si un organe sain est capable de faire un double travail, la petite taille de la deuxième structure rénale ne se manifestera pas. S'il est détecté, il suffira d'observer, d'observer les mesures préventives contre une éventuelle infection. Le mode de vie ne changera donc pas beaucoup et les prévisions seront optimistes. Souvent, avec un seul rein en parfaite santé, lorsque le second est anormalement diminué, les gens vivent longtemps sans même savoir la présence d'asymétrie.