Maux de reins pendant la grossesse

Pyélonéphrite

Toutes les femmes n'ont pas de période d'attente heureuse et sans problèmes. Les femmes enceintes sont plus susceptibles aux maladies, car pour que le corps ne rejette pas le fœtus en tant qu’entité étrangère, l’immunité des femmes enceintes est réduite. Souvent, pendant la grossesse, il existe des douleurs et des malaises dans le dos et dans le bas du dos, pouvant être à l'origine de changements d'adaptation et de pathologies rénales nécessitant un traitement. Il est utile de savoir lequel des symptômes doit être considéré comme dangereux afin de demander de l'aide à un médecin à temps.

Causes non dangereuses de la douleur

Une douleur sourde et sourde peut se développer dans le dos et le bas du dos peut survenir au cours de la seconde moitié de la grossesse en raison de la tension constante des muscles de la colonne vertébrale, dont la charge augmente considérablement. Généralement, le syndrome douloureux augmente avec la marche, un séjour prolongé dans une posture ou après une activité physique.

Tirer la douleur dans le bas du dos peut entraîner une pression sur les organes abdominaux de l'utérus en croissance. Ce phénomène se produit souvent en début de grossesse. Sa particularité réside dans la position du corps, lorsque l'utérus ne "presse" pas les organes internes, la douleur est complètement éliminée.

Bon conseil! Pour éliminer la pression exercée sur les terminaisons nerveuses des voies urinaires et des reins, il est recommandé de placer le genou au coude plusieurs fois par jour pendant 5 à 10 minutes. En même temps, l'utérus se décale, facilitant l'écoulement de l'urine et créant les meilleures conditions pour la circulation rénale.

Symptômes indicatifs d'une pathologie rénale

L'un des plus importants organes couplés - les reins - chez la femme enceinte fonctionne de manière intensive, produisant une fois et demie plus d'urine que d'habitude. Des douleurs au dos permanentes ou intermittentes, s'étendant vers le dos ou sur le côté, se produisent lorsque les uretères, les cupules rénales ou le bassin ne permettent pas de retirer le liquide. La raison peut être des changements organiques ou des maladies inflammatoires qui réduisent la perméabilité des voies urinaires.

Les signes indiquant que la douleur est la cause d’une pathologie rénale sont les suivants:

  • douleur douloureuse dans le bas du dos, qui disparaît lorsque vous prenez une certaine posture confortable;
  • mictions fréquentes;
  • sensation constante d'une vessie pleine;
  • inconfort ou douleur en urinant.

La raison du traitement urgent chez le médecin doit être une combinaison de ces symptômes avec des sauts de pression fréquents, de la fièvre, des nausées, l’apparition d’un œdème.

Maladie rénale accompagnée de douleur

Le plus souvent, une urolithiase, une pyélonéphrite inflammatoire et une glomérulonéphrite immunoallergique sont diagnostiquées pendant la grossesse.

Urolithiase

La formation de calculs rénaux pendant la grossesse est due à des modifications des processus métaboliques, qui entraînent une augmentation de la teneur en sels insolubles, en urates, en oxalates et en phosphates.

L'urolithiase se manifeste par une douleur aiguë paroxystique, localisée dans le bas du dos et irradiant vers la jambe. La maladie est dangereuse en raison de la probabilité élevée de processus inflammatoires.

Pyélonéphrite

Les caractéristiques distinctives de cette maladie sont des douleurs unilatérales dans la région lombaire. Les autres symptômes de la pyélonéphrite sont la fièvre, la fièvre et des mictions douloureuses fréquentes. Dans l'urine, une protéine est détectée, le niveau de globules rouges et de leucocytes augmente.

La pyélonéphrite gestationnelle (primaire) se développe souvent pendant de longues périodes de gestation en raison d'une stagnation des reins due à une pression sur l'utérus. Au cours du premier trimestre, la pyélonéphrite est plus souvent de nature bactérienne. Cette pathologie peut entraîner une hypoxie fœtale ou un développement retardé du fœtus de l'enfant.

Glomérulonéphrite

La défaite des glomérules rénaux (glomérules) est provoquée par des complexes protéiques qui se déposent dans leurs capillaires et obstruent les vaisseaux. Ces complexes sont formés lors de la liaison des anticorps par des microorganismes pathogènes dans les maladies infectieuses de l’angine de poitrine, les infections virales respiratoires aiguës et les lésions cutanées à streptocoque. Le rein droit est touché plus souvent que le gauche. Cela est dû à l’anatomie: le rein, situé du côté droit, est abaissé de 2 à 3 cm, il entraîne souvent une stagnation de l’urine et, par conséquent, le processus inflammatoire se développe plus facilement.

La glomérulonéphrite a un effet néfaste sur le déroulement de la grossesse: en raison d'une violation de l'irrigation sanguine utéro-placentaire, la maladie peut entraîner le développement d'une prééclampsie et d'une naissance prématurée.

La glomérulonéphrite est souvent asymptomatique et se transforme en une forme chronique. Elle est détectée au cours de l'analyse d'urine de routine. Le principal danger de la maladie est le risque que la mère développe une insuffisance rénale ou une toxicose tardive, un décollement du placenta et des troubles du développement fœtal.

Diagnostics

Pour suggérer la présence d'une pathologie rénale peut se plaindre d'une femme enceinte à la douleur au dos persistante ou intermittente. Le diagnostic principal peut être établi sur la base des résultats du test de dépistage. De tels examens de routine sont effectués à chaque trimestre de la grossesse et comprennent:

  • tests sanguins (cliniques et biochimiques);
  • tests d'urine (généraux et bactériologiques);
  • Echographie de la cavité abdominale.

Dans la lithiase urinaire, il y a une augmentation de la quantité de protéines dans l'urine, ainsi qu'une modification du pH. L'urine d'une personne en bonne santé a un pH de 5 (réaction faiblement acide) à 7 (réaction faiblement alcaline). Les urates (sels de l'acide urique) et les oxalates (sels de l'acide oxalique) décalent le pH du côté acide, les phosphates (sels de l'acide phosphorique) - du côté alcalin. Sur la base de cet indicateur, il est possible de tirer des conclusions ainsi que la composition des pierres formées et l’intensité de leur formation.

La pyélonéphrite provoque une hématurie et une protéinurie (sang et protéines dans l'urine), ainsi que des écarts de pH et de densité d'urine. On trouve un excès d’urée dans le sang (les reins malades ne résistent pas à son sevrage), une numération leucocytaire et ESR élevée, une diminution du taux d’hémoglobine et une numération des globules rouges.

En cas de glomérulonéphrite, l'urine devient trouble, devient rougeâtre ou brun foncé en raison de la présence de sang. On y trouve la protéine, la teneur en cylindres granulaires, hyalins et érythrocytaires est augmentée. Dans le sang, le niveau de cholestérol, l'azote résiduel augmente, le nombre de leucocytes et la vitesse de sédimentation des érythrocytes (ESR) augmentent.

Traitement

Dans le traitement de la lithiase urinaire, des agents symptomatiques sont utilisés: analgésiques et anti-inflammatoires de la liste des substances autorisées pendant la grossesse - No-spa, Paracetamol, Nurofen.

Pour dissoudre les sels cristallisés dans les reins ou la vessie, des médicaments naturels à base de plantes médicinales sont prescrits.

Pendant la grossesse, de nombreux médicaments sont interdits. Par conséquent, pour toutes les maladies, y compris les maladies du rein, il est absolument inacceptable de se soigner soi-même. Seul un spécialiste peut choisir un remède totalement ou relativement inoffensif pour la mère et l’enfant, en comparant les risques de survenue de complications résultant de la maladie et les éventuels effets secondaires de l’utilisation du médicament. Les mesures thérapeutiques sont généralement planifiées par le gynécologue en collaboration avec l'urologue.

Le traitement par pyélonéphrite a pour objectif de réduire le processus catarrhal et la destruction de la microflore pathogène. Canephron, Paracetamol, Ibuprofen, Diclofenac et les antibiotiques - médicaments du groupe de la pénicilline (Ampicillin, Oxacillin, Amoxicillin) sont autorisés pendant la grossesse.

La glomérulonéphrite est traitée avec des médicaments antibactériens, des diurétiques, des alpha et bêta-bloquants. Ce qui sera le plus efficace - le médecin décide. Le complexe de mesures thérapeutiques comprend également un régime sans sel et des médicaments à base de plantes. Pour la préparation de décoctions à base d'herbes à l'aide de millefeuille, d'une série de violettes tricolores, de feuilles de fraise et de cassis.

Prévention

Il est tout à fait possible d'éviter les maladies rénales pendant la grossesse en suivant les recommandations des médecins et des nutritionnistes.

  1. À partir du premier trimestre, il est souhaitable d’exclure ou au moins de limiter dans votre régime les graisses animales, le sel, les légumineuses.
  2. Les aliments épicés et frits ne sont également pas recommandés pour les femmes enceintes, et il est préférable d'utiliser du pain à base de farine complète.
  3. Il est important d'observer le régime de consommation d'alcool. La quantité de liquide par jour doit être d’environ 2 litres pour que les reins et le système urinaire puissent supporter la charge, mais tous les scories et les substances nocives peuvent être éliminés du corps avec de l’urine. Cette exigence ne s'applique pas aux femmes enceintes souffrant d'un œdème grave ou de maladies dans lesquelles l'apport liquidien est limité.

Après avoir visionné cette vidéo, vous découvrirez pourquoi les reins sont douloureux pendant la grossesse et quelles maladies il vaut la peine de craindre.

Pourquoi un rein peut-il avoir mal pendant la grossesse?

Les reins sont des organes extrêmement importants dont l’une des tâches principales est de nettoyer le sang de toutes sortes de toxines et de déchets. Chaque jour, ils pompent environ 300 litres de sang. Pendant la grossesse, ce volume augmente considérablement, car ils ont maintenant pour mission responsable de nettoyer le corps d'un bébé en pleine croissance. Ainsi, la charge sur les reins augmente et ceux-ci deviennent vulnérables à de nombreuses maladies. Pourquoi les reins font-ils mal pendant la grossesse et comment y faire face?

Symptômes et causes possibles de la douleur rénale

Les statistiques médicales sont implacables. Selon elle, la plupart des femmes enceintes ont des problèmes rénaux. Cela peut être une exacerbation de maladies chroniques existantes ou le développement de nouvelles pathologies. Par conséquent, les maladies des principaux organes du système urinaire ne sont pas toujours ressenties, même si les reins sont souvent douloureux pendant la grossesse. Par nature, ils peuvent coudre, tirer, faire mal et ne pas disparaître lorsque la position du corps change. En ce qui concerne la localisation, les femmes se plaignent souvent de malaises au bas du dos et à l'abdomen.

En plus de ce symptôme caractéristique, des pathologies rénales peuvent être ressenties et:

  • mictions fréquentes, souvent accompagnées d'une sensation de brûlure et de crampes;
  • la présence de sang dans l'urine;
  • un sentiment de vidange incomplète de la vessie, de ne pas quitter la femme;
  • gonflement des paupières, très clairement observé le matin;
  • une forte augmentation de la pression artérielle;
  • nausées, vomissements et perte d'appétit;
  • maux de tête récurrents;
  • la présence de frissons;
  • la présence de leucocytes et d'érythrocytes dans l'urine, détectable dans l'OAM.

Attention! En dépit du fait que le tableau clinique de la maladie rénale est suffisamment brillant, une femme enceinte ne peut en aucun cas être en mesure de poser un diagnostic, encore moins de se soigner elle-même!

Dans la plupart des cas, on diagnostique chez les femmes enceintes des maladies provoquées par une aggravation de l'écoulement urinaire:

  • pyélonéphrite;
  • urolithiase;
  • glomérulonéphrite.

Important: en règle générale, la glomérulonéphrite est une conséquence du transfert de l’angine de poitrine.

Que faire avec une douleur dans les reins?

Bien entendu, la première chose à faire, en cas de problème rénal, est de consulter un médecin et de suivre scrupuleusement ses recommandations. Après tout, toute maladie rénale et toute grossesse sont des choses incompatibles, car des processus inflammatoires, notamment ceux observés lors de pyélonéphrite et d’urolithiase, peuvent compliquer le déroulement de la grossesse ou même provoquer un rejet fœtal et une naissance prématurée.

Au début, une femme doit consulter un gynécologue, chez qui elle est observée. Après avoir entendu les plaintes de la patiente, le médecin la dirigera vers l'accouchement de l'ALK et de l'OAM, et recommandera également le médecin à contacter ultérieurement. Habituellement, un urologue ou un néphrologue traite de la maladie rénale. Ce sont ces experts qui prescrivent une échographie si nécessaire, ce qui est absolument sans danger même pour les femmes occupant un poste intéressant. Sur la base des résultats de l'examen, il est nécessaire de prendre en compte la durée de la grossesse, le médecin décide quels médicaments nommer la patiente. Si la pathologie des reins a dépassé la femme au cours du premier trimestre, les remèdes à base de plantes médicinales sont généralement attribués exclusivement, lesquels ont un effet anti-inflammatoire et diurétique, car d'autres médicaments peuvent nuire au développement du fœtus.

Attention! Même à première vue, les remèdes populaires peuvent aggraver l'état du patient ou provoquer une fausse couche, car de nombreuses plantes provoquent une naissance prématurée.

Assurez-vous également que le médecin et la patiente examinent son régime alimentaire. Pour la santé des reins, il est très important d’éliminer les aliments frits, gras, acides et épicés. En outre, en fonction de la cause du développement de la maladie, il est interdit aux patients d’utiliser certains produits. Par exemple, lors de la formation de calculs d'oxalate, l'oseille, les radis, etc., ne sont pas recommandés et les produits laitiers sont recommandés pour les calculs de phosphates.

Astuce: le jus de canneberge a un effet bénéfique sur l'état du système urinaire.

Prévention des maladies du rein

En plus du traitement et du régime alimentaire prescrits par un médecin, si les reins sont endommagés pendant la grossesse, les femmes doivent observer les règles suivantes:

  • boire quotidiennement au moins 2 litres de liquide, si le médecin n’a pas donné d’autres recommandations;
  • ne pas retenir l'envie d'uriner, il est beaucoup plus correct d'aller aux toilettes immédiatement après leur apparition;
  • prêter une attention particulière à l'hygiène personnelle;
  • refuser le lin synthétique et pressant;
  • donner la préférence à l'âme;
  • faire de la gymnastique spéciale.

Mais peut-être est-il plus correct de ne pas traiter l’effet, mais la cause?

Nous vous recommandons de lire l'histoire d'Olga Kirovtseva, comment elle a guéri son estomac. Lire l'article >>

Maux de rein pendant la grossesse

Laisser un commentaire

Répondez à la question: pourquoi les reins font mal pendant la grossesse ne fonctionnera pas. La grossesse est une période très difficile pour le corps de la femme. Pendant la grossesse, la charge sur les reins et les autres organes double. Et la grossesse avec une maladie rénale est un test très sérieux. Par conséquent, il existe une forte probabilité que non seulement l'exacerbation de tous les processus prolongés, mais également le développement de nouvelles pathologies, y compris celles associées aux reins.

Causes de la douleur

Dans la plupart des cas, la complication provoque les maladies suivantes:

  • Processus inflammatoire (pyélonéphrite). Le deuxième nom est pyélonéphrite enceinte, si des problèmes rénaux ont commencé pour la première fois. Environ 6% des femmes rencontrent une pathologie similaire pour la première fois. La maladie se manifeste, en règle générale, dans les périodes ultérieures, la douleur apparaît dans le rein droit. 22-28 semaines de grossesse - une période dangereuse pour la manifestation de l'inflammation. Mais une observation spéciale sera nécessaire dans les périodes suivantes: 12-15 semaines, 32-34 et 39-40 semaines et les premiers jours après la naissance. Les femmes enceintes atteintes d’insuffisance rénale chronique font partie de la catégorie des risques particuliers d’exacerbation de la pathologie et de survenue de complications.
  • La défaite des glomérules des reins (glomérulonéphrite). Cela n'arrive pas très souvent. La maladie appartient à l'allergie infectieuse. L'agent causal est le streptocoque. Habituellement, l'angine et la grippe deviennent les précurseurs de la glomérulonéphrite. Mais c'est aussi le résultat d'une réaction allergique.
  • Urolithiase. Le développement de la pathologie est donné de 0,1 à 0,2% du nombre total de grossesses. Violation du métabolisme phosphore-calcium, modification de la fonctionnalité de l'organe, augmentation de la densité de l'urine - tout cela contribue à la formation de calculs rénaux. Et l'ajout de l'infection améliore le développement de la pathologie. Elle peut se manifester comme une maladie indépendante, mais la probabilité d'une pyélonéphrite est probable. Commence alors une douleur séparée dans le rein gauche pendant la grossesse ou à droite.
Retour à la table des matières

Comment comprendre que les reins sont concernés?

Étant dans une position intéressante, une femme remarque chaque jour un sentiment nouveau et inhabituel dans ses organes internes. C'est un processus naturel qui provoque des changements dans le corps: la croissance du poids, la métamorphose hormonale et d'autres changements. De tels changements exigent que les futures mères écoutent attentivement et constamment leur état, car, en raison des nouvelles sensations qui se font jour, elle risque de manquer de graves maladies rénales.

Signes de douleur dans le rein pendant la grossesse

  • le rein peut faire mal au-dessus de la taille;
  • tire le bas-ventre;
  • la douleur donne sur le côté;
  • douleur intense en allant aux toilettes.
Retour à la table des matières

Symptômes de pathologie

Lorsque la localisation de la douleur dans la région lombaire doivent tenir compte des symptômes associés. Grâce à l'analyse, la situation est évaluée et la conclusion est tirée: il s'agit d'une douleur rénale ou d'autres organes sont perturbés. Allouer un groupe de symptômes, ce qui suggère que la douleur n'est pas le bas du dos pendant la grossesse:

  • une sensation de vessie constamment pleine;
  • mictions fréquentes;
  • il y a de fortes poches (surtout sur le visage et les jambes);
  • la pression artérielle augmente;
  • des nausées;
  • vomissements;
  • haute température;
  • la présence de protéines lors de la livraison de l'urine.

Les douleurs sont de nature douloureuse (les reins gémissent, le bas du dos et l’abdomen sont tirés).

Douleur dans les reins en début de grossesse

En début de grossesse, le syndrome douloureux est significativement différent de celui des dernières semaines. Il est important de comprendre pourquoi les reins font mal au début de la grossesse et quand vous avez besoin de consulter un médecin. La croissance de l'utérus, l'étirement des ligaments et le ramollissement du cadre musculaire sont les raisons pour lesquelles le bas du dos fait mal pendant la grossesse, le bas du ventre fait mal. Mais tous ces facteurs sont sécuritaires et cohérents avec le cours naturel du processus.

Cependant, une pathologie rénale chronique ou une maladie nouvellement apparue sont souvent des causes courantes de douleur dans le bas du dos. Si la douleur dans le rein pendant la grossesse est accompagnée de fièvre, d'un changement de couleur de l'urine, d'un gonflement, cela signifie qu'il y a des irrégularités dans le fonctionnement de l'organe. Vous ne devriez pas hésiter à contacter un spécialiste pour tester et connaître la source principale.

Quelle est la douleur terrible dans les reins pendant la grossesse?

Le désir d'avoir un bébé doit être équilibré et raisonnable. Les femmes enceintes doivent être examinées avant la grossesse et se faire une idée de leur état de santé. Après tout, si l'infériorité existante en matière de santé se déclare pendant la grossesse, cela peut aggraver la situation et, éventuellement, une complication des reins va commencer.

Des complications

Un processus pathologique prolongé au cours duquel les glomérules rénaux sont affectés entraîne généralement des complications lors de grossesses répétées. Le plus souvent, les reins malades pendant la grossesse entraînent une complication telle que le syndrome néphrotique, une augmentation incontrôlée de la pression artérielle. La future mère devrait être sous la surveillance constante de médecins afin de procéder aux examens nécessaires et d’aider en temps utile si nécessaire.

Conséquences possibles

La grossesse et l'accouchement dans les maladies rénales sont caractérisés par des processus difficiles, qui affectent la santé du bébé. Une maladie rénale pendant la grossesse a les conséquences les plus courantes suivantes:

  • risque élevé de fausse couche;
  • La toxicose tardive, qui a un effet négatif sur les vaisseaux sanguins, le cerveau, s'accompagne d'un œdème;
  • insuffisance placentaire;
  • manque d'oxygène, entraînant une hypoxie fœtale;
  • retard de développement de l'enfant;
  • accouchement prématuré;
  • césarienne selon les indications;
  • insuffisance rénale.
Retour à la table des matières

Douleur rénale après l'accouchement

Le rêve d'une femme enceinte qu'après la naissance, toutes les sensations douloureuses resteront dans le passé ne se réalise pas toujours. Le système génito-urinaire, modifié par la grossesse, devrait revenir à la normale dès la première fois après la naissance. Si cela ne se produit pas, les changements affectent négativement l'état de santé:

  • La tête du bébé blesse la membrane muqueuse, ce qui entraîne un œdème et des foyers de petites hémorragies. L'urètre et la fonction urinaire sont altérés. Une miction réduite entraîne des processus inflammatoires et une protection immunitaire réduite.
  • Le processus inflammatoire dans le vagin ou l'utérus devient une source d'infection, provoquant une pyélonéphrite.
  • Le travail des reins viole le processus inflammatoire, conséquence du cathéter dans la vessie.
Retour à la table des matières

Diagnostics

Pour toute transformation de la fonctionnalité du système urogénital pendant la grossesse doit être envoyé à un médecin pour diagnostiquer la pathologie.

Pour distinguer quand le rein droit ou le rein gauche fait mal, et quand le dos de la femme enceinte s’inquiète, un médecin expérimenté peut facilement. Pour ce faire, il tient le bord de frappe de la paume dans la région lombaire. Chaque coton donnera une douleur interne terne. Pour clarifier les causes des troubles fonctionnels, les mesures de diagnostic suivantes sont effectuées:

  • examen et collecte de l'anamnèse;
  • analyses d'urine et de sang;
  • radiographie de la région lombaire;
  • Échographie des reins.
Retour à la table des matières

Traitement

Si une femme enceinte après examen a confirmé des problèmes rénaux, le médecin vous a prescrit un traitement. Les traitements rénaux sont différents dans chaque cas. Ils sont affectés par la durée de la grossesse, le bien-être, la maladie sous-jacente et sa complexité. Si la pathologie s'est manifestée au cours des premiers mois, il est strictement interdit aux femmes enceintes de prendre des médicaments par voie rénale, car ils peuvent nuire au développement du fœtus. Pour soulager la condition de la femme enceinte et protéger le bébé, recourez à un traitement complexe:

  • Préparation à base de plantes. Le traitement des reins pendant la grossesse, en particulier au début de la grossesse, n’est pratiqué qu’avec des phytopreparations. Les préparations à base de plantes ne provoquent pas de détérioration, sont capables de soulager le processus inflammatoire, ont un effet diurétique, éliminent la contraction musculaire et améliorent la condition de la future mère.
  • Régime alimentaire Le traitement ne produira aucun résultat efficace si vous ne suivez pas le régime requis. Les plats salés, gras, frits et épicés sont exclus. Ils irritent la membrane muqueuse, inhibent le processus de guérison.
Retour à la table des matières

Drogues

Dans les situations les plus difficiles, lorsque les attaques sont fortes, une thérapie antibactérienne spéciale aidera. La tâche principale du médecin est de créer un écoulement d’urine. Cela aide les agents spasmolytiques ("Papaverin"). Mais vous ne pouvez les boire qu'avec l'autorisation d'un spécialiste et sur des indicateurs individuels. Les comprimés d'antibiotiques ne sont attribués qu'à la pyélonéphrite aiguë.

L'un des médicaments efficaces à base de plantes que les femmes enceintes sont autorisées à boire est le «Canéphron H». Il comprend le centauré, le lovage et le romarin. Le médicament élimine parfaitement le processus inflammatoire, soulage les spasmes et a un excellent effet diurétique. Il n'y a pratiquement pas de contre-indications.

Prévention des maladies

Afin de prévenir au maximum les mauvaises surprises dès l'apparition des premiers signes de grossesse, des recommandations spéciales doivent être suivies pour réduire le fardeau corporel et prévenir les complications:

  • Buvez environ 2 litres d'eau pure par jour.
  • Exclure du régime des aliments nocifs: gras, salé, fumé, frit.
  • Inclure les canneberges dans le régime alimentaire. Morse de cette baie est utilisé à des fins thérapeutiques et prophylactiques.
  • Portez des vêtements serrés, de préférence en tissu naturel.
  • Vous ne pouvez pas vous retenir et endurer si vous voulez aller aux toilettes (il est fréquent que les femmes enceintes visitent fréquemment les toilettes).
  • Respect obligatoire des règles d'hygiène personnelle.
  • Il vaut mieux oublier de prendre un bain pendant la grossesse et de prendre une douche.
  • Les exercices légers ne sont pas interdits, mais même nécessaires. Si une femme enceinte se tient à quatre pattes pendant environ 10 minutes, l’estomac s’abaissera et la charge du dos, les reins, sera retirée pendant un moment.

L'apparition d'un enfant est un moment crucial dans la vie de chaque femme. Avant de tomber enceinte, il est préférable de passer un examen complet pour identifier d'éventuels processus chroniques survenant dans le corps de la future mère. Un corps en bonne santé est plus facile à supporter avec la double charge et à réussir le test de la naissance d'un bébé.

Maux de rein pendant la grossesse dans les premiers stades

Pourquoi les reins font-ils mal pendant la grossesse?

Pendant la grossesse, la charge de tous les organes du corps de la femme augmente. Ne font pas exception et les reins. L'augmentation de l'utérus empêche l'écoulement de l'urine et blesse souvent les reins pendant la grossesse. Parfois, une maladie rénale pendant la grossesse peut survenir sans être remarquée ou donner une image d'autres maladies - appendicite, maladie d'origine alimentaire, infections virales respiratoires aiguës, etc.

Symptômes pouvant indiquer une maladie rénale pendant la grossesse:

  • douleurs vives ou sourdes dans la région lombaire et abdominale;
  • douleur, ne passant pas lors du changement de position du corps;
  • mictions fréquentes, accompagnées de sensations douloureuses ou désagréables, sensation de brûlure;
  • sentir que lorsque vous urinez, la vessie n'est pas complètement vidée;
  • gonflement, surtout au niveau des paupières le matin, qui diminue pendant la journée;
  • hypertension artérielle;
  • dyspepsie - nausée, vomissement, perte d'appétit;
  • émergence dans l'analyse générale de l'urine de protéines, leucocytes, érythrocytes, bactéries.

Attention: lorsque l'un des symptômes énumérés apparaît, il est urgent de faire appel à un obstétricien-gynécologue ou à un urologue pour un examen.

La maladie rénale et la grossesse sont mauvaises l'une pour l'autre. La grossesse peut être un facteur provoquant l'exacerbation d'une pyélonéphrite chronique ou d'une lithiase urinaire persistante. Les pathologies des reins, à leur tour, peuvent entraîner une prééclampsie, une naissance prématurée ou une fausse couche, une infection du fœtus, sa malnutrition et d'autres conséquences fâcheuses.

Causes de la douleur dans les reins

Le plus souvent, les femmes enceintes ont les maladies du rein suivantes:

Pyélonéphrite

Si la pyélonéphrite au cours de la grossesse est apparue pour la première fois, on parle alors de gestation. Elle survient chez 6 à 7% des femmes enceintes et se développe généralement au cours de la seconde moitié de la grossesse. De plus, la pyélonéphrite chronique, qui existait déjà avant la grossesse, peut s'aggraver. Parfois, une femme ne sait même pas qu'elle est atteinte de pyélonéphrite chronique, car elle passe souvent inaperçue. Le risque de pyélonéphrite est élevé dans les périodes de grossesse les plus dangereuses: 12-15, 22-28, 32-34 et 39-40 semaines de gestation. Le risque pendant ces périodes est associé à des modifications hormonales, à une augmentation de la charge sur les reins et à une diminution de l'écoulement de l'urine.

La pyélonéphrite aiguë chez la femme enceinte ou l’exacerbation de la maladie chronique se manifeste par une détérioration soudaine de la santé, une température corporelle élevée (jusqu’à 40 ° C), des frissons, des douleurs dans le bas du dos, des mictions fréquentes et douloureuses. Le plus souvent, le rein droit fait mal pendant la grossesse: il se situe légèrement en dessous du gauche, il est donc plus susceptible à l'urine stagnante et aux bactéries qu'il contient.

Urolithiase

Au cours du développement du fœtus dans le corps de la femme, le métabolisme phosphorique-calcique, le métabolisme des changements d'acide oxalique et urique. Pendant cette période, les uretères et le bassin se dilatent avec une diminution de leur tonus, la sortie du flux devient plus difficile et la concentration en urine augmente. Ces modifications contribuent à la formation de calculs dans le bassin du rein. L'infection latente joue un rôle majeur. L’urolithiase chez la femme enceinte se manifeste par une colique rénale classique. Patient concerné:

  • douleur aiguë paroxystique dans l'un des reins, irradiant à l'aine, au périnée et à la jambe;
  • l'apparition de sang dans l'urine;
  • écoulement de calculs après réduction de la douleur.

Glomérulonéphrite

La glomérulonéphrite chez les femmes enceintes peut survenir après avoir mal à la gorge. Elle se manifeste par une douleur dans la région lombaire, un gonflement du visage, des jambes et de la paroi antérieure de l'abdomen. L'hypertension artérielle entraîne des maux de tête, des vertiges et une déficience visuelle (rétinoangiopathie).

Traitement de la maladie rénale pendant la grossesse

Dans les cas où les reins font mal pendant la grossesse, le traitement est choisi individuellement, en fonction de la période de gestation, de l'état général, de la forme de la maladie rénale. Dans les pyélonéphrites aiguës, dont l'agent pathogène est une bactérie, des antibiotiques sont nécessaires. Mais dans ce cas, aucun médicament ne convient, mais seulement ceux qui ne nuisent pas au fœtus. La décision sur le choix des médicaments antibactériens ne peut être prise que par un médecin.

Lors du traitement des reins pendant la grossesse, la phytothérapie revêt une importance particulière.

Lorsque de nombreux diurétiques et antibiotiques ne peuvent pas être pris, utilisez des décoctions et des infusions de différentes tisanes. Dans le même temps, il est également nécessaire de rappeler que certaines plantes sont contre-indiquées chez les femmes enceintes, car elles peuvent provoquer une fausse couche ou une naissance prématurée. En phytothérapie, choisissez des plantes aux effets anti-inflammatoires, antibactériens et diurétiques. Dans toute pathologie des reins chez la femme enceinte, un régime alimentaire important est recommandé par le médecin.

Prévention

Pour éviter les douleurs aux reins pendant la grossesse, suivez les recommandations simples suivantes:

  • établir une nutrition adéquate (rejet des plats épicés, gras et fumés);
  • boire suffisamment de liquide par jour (environ 1,5 à 2 litres);
  • le temps d'aller aux toilettes, en évitant le débordement de la vessie;
  • suivre les règles d'hygiène personnelle;
  • Ne portez pas de sous-vêtements, collants ou pantalons trop serrés pour ne pas serrer le ventre.
  • tout le lin doit être fait de tissu naturel (lin, coton);
  • il vaut mieux prendre une douche, pas un bain;
  • même pendant la planification de la grossesse, être examiné par un médecin et, si nécessaire, traiter les maladies chroniques du système génito-urinaire.

Astuce: un bon effet a un exercice, qui est recommandé pour effectuer presque toutes les femmes enceintes. Pour ce faire, vous devez vous lever à quatre pattes, en vous appuyant sur les coudes et les genoux. En même temps, l'utérus s'abaisse et cesse d'appuyer sur les voies urinaires et les reins. La circulation rénale et la sortie d'urine sont améliorées. Dans cette position, vous devez être au moins dix minutes plusieurs fois par jour.

Maux de reins pendant la grossesse

Pendant la grossesse, tous les organes internes de la femme fonctionnent de manière accrue. Une charge particulièrement élevée tombe sur les reins. C'est pourquoi les femmes enceintes sont à risque de développer une maladie rénale. Et c'est pourquoi ils doivent être particulièrement attentifs et se rendre chez le médecin dès les premiers soupçons.

Bien sûr, pendant la grossesse, quelque chose ne me fait pas mal! Peut-être le plus et le plus important - le dos. Après tout, la colonne vertébrale a une charge très grave. Et le malaise dans le dos pendant cette période est assez ordinaire. Mais comment reconnaître les douleurs rénales? Auto-diagnostiquer un problème est en réalité très difficile, voire impossible du tout. Par conséquent, il vaut mieux ne pas expérimenter et immédiatement consulter un spécialiste.

Quand devrais-je consulter un médecin pour des douleurs rénales?

  • Miction accompagnée de douleur et d'inconfort.
  • Il y a un sentiment de vidange incomplète de la vessie.
  • L'analyse des urines montre la présence de protéines.
  • Puffiness
  • La douleur est constante, douloureuse. Cela ne fonctionne pas si une femme adopte une position plus confortable du corps (ce qui est observé avec une douleur musculaire).
  • Sensibilité au toucher.
  • Il peut y avoir de la fièvre, des nausées, des frissons, des vomissements.
  • Lire aussi Rein pendant la grossesse

Traitement des douleurs rénales

Donc, si vous avez mal aux reins ou «quelque part» dans la région, vous devez en informer votre gynécologue. Vous devez passer les tests nécessaires et trouver la raison. Étant donné que la grossesse est très individuelle, le traitement ne doit être prescrit que par votre médecin traitant, en tenant compte de toutes les nuances. Ne faites pas d'activités amateurs.

Beaucoup dépend de combien de temps vous avez un problème. En effet, au cours du premier trimestre, aucun médicament ne peut être pris, et le médecin doit choisir pour vous des remèdes à base de plantes complexes. Ils n'affectent pas le développement du fœtus, agissent avec douceur et efficacité, procurant un effet diurétique, antispasmodique, anti-inflammatoire et antimicrobien. Il est nécessaire d'éliminer les matières grasses, frites, épicées, acides du régime alimentaire: ces produits irritent les muqueuses de la vessie et entravent la récupération. Et en effet, sans régime et sans phytothérapie, le traitement sera inefficace. Bon à boire du jus de canneberge, feuille de canneberge, frais urologiques spéciaux. Mais mieux encore, essayez de prévenir le problème.

Prévention des maladies rénales pendant la grossesse

  • Le jus de canneberge est utile non seulement pour le traitement, mais également pour la prévention des maladies de l'urètre.
  • Il est préférable de refuser dès le début les termes gras, épicés, frits et fumés, du sel, des légumineuses et du pain blanc.
  • La quantité optimale de liquide bue par jour devrait être de 2 litres.
  • Allez aux toilettes aussi souvent que possible - il est très nocif d’endurer, surtout dans votre position.
  • Essuyez l’entrejambe de haut en bas.
  • Ne portez pas de culotte serrée, de pantalon ni de culotte.
  • Le lin doit être composé uniquement de coton naturel, spécialement conçu pour les femmes enceintes.
  • Donner la préférence à l'âme plutôt qu'à la salle de bain - pendant la grossesse, il est conseillé pour de nombreuses raisons.
  • Un bon effet donne le rack à quatre pattes: prenez cette posture plusieurs fois par jour pendant 10-15 minutes. L'abdomen pend à ce moment-là, l'utérus n'appuie pas sur les canaux rénaux et les reins ne reposent pas de la "charge". Cet exercice est très utile à des fins préventives, mais en outre, il soulage considérablement les maux de dos.

Surtout pour beremennost.net - Elena Kichak

Pourquoi le dos peut faire mal pendant la grossesse dans les premiers stades

Dans la période où la femme occupe une position intéressante, notamment dans les premières semaines de grossesse, la future mère a souvent des douleurs dans la région lombaire. Ce phénomène est courant, mais les causes de gêne dans le dos peuvent être très différentes. Par conséquent, Maman devrait écouter son malaise dès le début et, avec son médecin, essayer d’exclure, en premier lieu, les maladies graves pouvant causer des maux de dos.

  1. Pyélonéphrite (ou inflammation des reins) et urolithiase.
  2. Ostéochondrose et scoliose (courbure de la colonne vertébrale).
  3. Interruption prématurée de la grossesse.

Comment reconnaître une maladie rénale en début de grossesse?

Pendant la grossesse, telle que conçue par Dame Nature, le système immunitaire du corps féminin est réduit. Cela peut également être dû à une nutrition inadéquate de la femme pendant cette période, mais le plus souvent à une insuffisance hormonale à laquelle l'organisme tente de s'adapter. À cet égard, la future mère est plus souvent exposée au rhume et aux germes. Ce dernier peut causer, par exemple, une pyélonéphrite. Si la pyélonéphrite est la cause de l'exacerbation de la douleur au bas du dos, comment le savoir avant que le médecin ne confirme le diagnostic?

Premièrement, pour le reconnaître sans médecin, vous devez vous rappeler que, en règle générale, un rein est enflammé, ce qui signifie qu'il va faire mal d'un côté du dos, à gauche ou à droite. Deuxièmement, en plus du syndrome de douleur tirante dans la région lombaire, cette maladie va provoquer un gonflement et une augmentation de la température corporelle, et l'urine s'assombrira. Par conséquent, une analyse d'urine générale, recommandée par le médecin qui observe une grossesse presque toutes les semaines, est simplement nécessaire. Le médecin identifiera la maladie à temps et prescrira le traitement approprié.

En cas de confirmation de ce diagnostic, le traitement est urgent. Les reins sont responsables non seulement du corps de la mère, ils sont également activement impliqués dans le transport de l’enfant et sa mise au monde.

L'urolithiase peut également se manifester au cours du premier trimestre de la grossesse. Cependant, les calculs rénaux apparaissent généralement bien avant leur apparition. De plus, il est intéressant de noter qu'au début de la grossesse, des calculs peuvent se faire sans douleur des reins en raison de modifications des niveaux hormonaux. Cependant, si les coliques du rein deviennent répétitives, une consultation avec un obstétricien-gynécologue est nécessaire, car cela peut provoquer une fausse couche.

Cause de malaise au dos - une colonne vertébrale malade

Alors, que se passe-t-il si l'ostéochondrose ou la scoliose affecte toujours votre dos au début de la grossesse? Habituellement, une femme connaît l'existence de ces maladies avant de devenir enceinte car, par exemple, une scoliose pourrait se manifester plus tôt, dans d'autres situations de la vie.

Si ces maladies ont perturbé une femme avant le début de la grossesse, il est tout à fait possible qu'elles s'aggravent dès les premiers stades de la gestation, à mesure que l'enfant grandit dans l'estomac.

Le centre de gravité du corps de la mère commence à se déplacer lentement, les muscles s'étirent, portent une charge supplémentaire, la colonne vertébrale est surchargée et, en cas de courbure, la femme ressent une forte douleur au dos.

Dans ce cas, pour le soulagement de la douleur, les experts ne recommandent aucune pommade. Les médicaments qu'ils contiennent, étant absorbés par la peau, peuvent nuire au développement du fœtus. Dans ce cas, un massage peut aussi être nocif. Grâce à cela, la région lombaire se réchauffe et l'irrigation sanguine augmente, ce qui peut entraîner un tonus utérin supplémentaire, ce qui est hautement indésirable pendant la grossesse, en particulier au début de son développement. Par conséquent, il ne faut ni réchauffer la région lombaire par d’autres moyens (par exemple, des compresses), ni trop refroidir, car toute hypothermie légère peut provoquer une inflammation musculaire.

Une femme en période de portage d'un enfant devrait oublier les chaussures à talons hauts (la position du fœtus dans l'utérus peut changer, les talons peuvent également provoquer des varices) et se reposer plus souvent. Si la douleur provoque une gêne sévère au dos, le médecin traitant vous conseillera de limiter l'effort physique et de vous prescrire des suppléments de calcium.

Menace possible de fausse couche

Dans ce cas, la douleur dans le dos ne s'appelle plus inconfort. Ils ressemblent davantage à des douleurs aiguës pendant la menstruation, lors de contractions imminentes ou d'intoxication intestinale. Et si ces douleurs sont également accompagnées d'un écoulement de sang, le médecin soupçonnera probablement la menace d'un avortement. Bien sûr, il n’est pas nécessaire de se passer de spécialiste, et si de tels symptômes se manifestent, vous devez contacter immédiatement votre médecin.

Devrais-je avoir peur du mal de dos des mères en bonne santé?

Si votre douleur n'a rien à voir avec les symptômes ci-dessus, vous n'avez pas besoin de paniquer. Les plaintes de douleurs dans le bas du dos au début du transport d'un enfant sont un phénomène tout à fait naturel et, pourrait-on dire, sans danger. En ce moment, il y a des changements majeurs dans le corps d'une femme.

Comme l'arrondi du ventre est à peine perceptible, tous les organes du corps de la future mère commencent à fonctionner de manière plus intensive (dès les premières semaines). Sous l’influence des hormones changeantes, tous les ligaments des articulations de la hanche et du bas du dos sont ramollis (environ 5 à 6 semaines, le pelvis se préparant à l’étirement). À la dixième semaine, le bébé se développe activement dans l’utérus et l’utérus commence à grossir. En conséquence, le poids d'une femme enceinte augmente. La moelle épinière est surchargée, car la charge principale repose sur le système musculo-squelettique. Il est à noter que la douleur ne se produit pas seulement dans le dos mais également dans le bas de l'abdomen.

Résumer

Ainsi, le plus souvent, les douleurs lombaires au cours du premier trimestre de la grossesse chez la femme sont associées à la transformation générale du corps et ne sont pas pathologiques. Toutefois, si vous ressentez une douleur, vous devriez quand même consulter votre médecin pour qu'il exclue ce qui précède ou toute autre maladie causant des douleurs au bas du dos.

Avis d'experts

Comment faciliter le bien-être au début de la grossesse? Les obstétriciens et les gynécologues conseillent aux femmes en bonne santé, au cours du premier trimestre de leur grossesse, de bouger davantage, d'aller à la piscine, de s'emballer avec le yoga, de ne pas négliger la gymnastique destinée aux femmes enceintes, notamment des exercices avec une balle spéciale (fitball). Le respect de ces recommandations renforcera les muscles du dos, soulagera les sensations désagréables et préparera le corps de la future mère à l'accouchement.

Et ces derniers temps, les experts ont jugé nécessaire de porter un bandage de soutien prénatal dans l'abdomen, car il aide à soulager la colonne vertébrale, ce qui facilite beaucoup le port du bébé par une femme.

Pour les femmes souffrant de douleurs dorsales sévères, le repos et la surveillance constante par un spécialiste sont recommandés.

Voir aussi:

  • Prévention

Quand une femme porte un enfant, son corps fonctionne de manière accrue. Dans ce cas, une forte charge sur les reins. Pendant la grossesse augmente le risque de développer diverses maladies, y compris une maladie rénale. Par conséquent, si une femme a des douleurs aux reins pendant la grossesse, elle devrait consulter un médecin dès que possible.

Pourquoi douleurs rénales pendant la grossesse:

  • en raison du fait que l'utérus élargi empêche l'écoulement d'urine par les reins;
  • en raison du développement de maladies du système urinaire;
  • la grossesse peut être un facteur provocateur contribuant à l'exacerbation de la lithiase urinaire ou de la pyélonéphrite.

Les maladies rénales chez une femme enceinte peuvent avoir des conséquences très négatives sur le fœtus: elles peuvent provoquer une fausse couche ou une naissance prématurée, une hypotrophie fœtale, une infection et d'autres conséquences désagréables.

Symptômes de maladie rénale

Pendant la grossesse, des douleurs peuvent survenir dans différentes parties du corps, mais le dos peut être douloureux surtout chez les femmes enceintes. Il est assez difficile de déterminer par vous-même si vos reins sont enceintes ou si vos reins vous font mal, mais il existe d'autres symptômes d'insuffisance rénale:

  • après avoir uriné, le patient a l'impression que sa vessie n'est pas complètement vide;
  • l'acte de miction s'accompagne de gêne, de douleur ou de sensation de brûlure;
  • la miction devient fréquente;
  • le patient peut développer des nausées et des vomissements, des frissons, des maux de tête;
  • perte d'appétit;
  • dans l'analyse de l'urine, une protéine est détectée;
  • douleur au côté, au bas de l'abdomen et au bas du dos;
  • la douleur ne disparaît pas, même si la femme change de position pour devenir plus confortable et plus confortable;
  • une hypersensibilité apparaît, les touches deviennent douloureuses;
  • les douleurs rénales sont douloureuses persistantes.

Maladie rénale causée pendant la grossesse

Une maladie rénale peut survenir sans symptômes ni déguisement en infections virales respiratoires aiguës, crise d'appendicite, intoxication alimentaire, etc. L'insuffisance rénale la plus courante chez la femme enceinte est la pyélonéphrite, la glomérulonéphrite et l'urolithiase.

La pyélonéphrite apparue pendant la grossesse s'appelle gestationnelle. La pyélonéphrite gestationnelle se développe assez souvent - chez 6% des femmes enceintes. Il commence généralement dans la seconde moitié de la grossesse. De plus, pendant la grossesse, la pyélonéphrite chronique peut s’aggraver, ce qui n’avait auparavant que peu d’effet ou même était asymptomatique. Le développement de la pyélonéphrite ou son exacerbation pendant la grossesse se produisent en raison de changements hormonaux, d'un écoulement urinaire altéré et d'une augmentation de la charge sur les reins.

Si le rein droit fait mal pendant la grossesse, il peut s’agir d’une pyélonéphrite car, du fait de son emplacement anatomique (légèrement situé au-dessous du gauche), le rein droit est plus sensible aux urines stagnantes et à la multiplication ultérieure de bactéries pathogènes. La pyélonéphrite se manifeste par une forte augmentation de la température corporelle pouvant atteindre 40 ° C, une augmentation de la miction et de la douleur, des douleurs dans le bas du dos et de la fièvre.

La glomérulonéphrite peut se développer après un mal de gorge. Il manifeste une déficience visuelle, des maux de tête, des vertiges, un gonflement du visage et de l'abdomen, une augmentation de la pression artérielle et des douleurs dans la région lombaire.

Pendant la grossesse dans le corps d'une femme, tous les processus métaboliques changent radicalement: métabolisme de l'acide oxalique et urique, métabolisme phosphorique-calcique, etc. Pendant la grossesse également, le ton du bassin diminue, les uretères se dilatent, la concentration urinaire augmente et son écoulement s’aggrave. Tout cela peut provoquer ou accélérer la formation de calculs rénaux. Si le rein gauche fait mal pendant la grossesse ou à droite, cela peut indiquer une lithiase urinaire. Le sang apparaît dans l'urine. La douleur rénale dans la lithiase urinaire est très aiguë, donne à l'aine, à la jambe ou au périnée. Une telle douleur est réduite seulement après le déversement de pierres.

Traitement de la maladie rénale pendant la grossesse

Si vos reins vous font mal pendant la grossesse, vous ne devriez pas essayer de les guérir vous-même. Dès l'apparition des premiers symptômes d'insuffisance rénale, voire de suspicion, la femme enceinte doit faire part de ses préoccupations à son gynécologue. Le médecin vous prescrira des tests et des examens supplémentaires, vous devrez peut-être consulter d'autres spécialistes.

Il est très important de savoir depuis combien de temps les reins commencent à faire mal. Le traitement est choisi en fonction de la durée de la grossesse, de l'état général de la femme enceinte, de la maladie rénale elle-même et de sa forme.

Au premier trimestre, il n'est généralement pas nécessaire de prendre de médicaments puissants, car ils peuvent nuire à la formation du fœtus. Dans ce cas, le médecin prescrit un traitement, principalement des remèdes à base de plantes inoffensifs. Ces médicaments agissent avec douceur, n'affectent pas le fœtus, ont un effet antimicrobien, diurétique et anti-inflammatoire sur le corps du patient. Il convient de noter que de nombreuses plantes sont également contre-indiquées chez les femmes enceintes, car elles peuvent provoquer une fausse couche. Par conséquent, ne vous soignez pas pendant la grossesse.

Lorsque des antibiotiques doivent être prescrits à la pyélonéphrite, mais uniquement à ceux qui n'ont pas d'effet nocif important sur le fœtus. Les médicaments diurétiques sont également nécessaires pour le traitement des maladies du rein, mais pour ne pas nuire au fœtus, ils sont remplacés par des effets diurétiques légers et sans danger, à savoir des préparations à base de plantes.

En cas de maladie rénale pendant la grossesse, il est nécessaire de limiter la consommation d'aliments et d'aliments frits, acides, épicés et salés. Après tout, une telle nourriture, pénétrant dans le corps, irrite la membrane muqueuse de la vessie et ralentit la récupération. Lorsque les reins vous font mal pendant la grossesse, vous pouvez ajouter du jus de canneberge et des préparations à base de plantes diurétiques à votre alimentation, ce qui contribuera à éliminer les toxines et les excès de liquide du corps.

Prévention

Dès le début de la grossesse, certaines règles doivent aider à réduire le fardeau des reins et à prévenir leurs maladies:

  • il est nécessaire de refuser ou de réduire autant que possible l'utilisation de produits tels que le pain blanc, les légumineuses, les aliments gras, frits, salés et épicés;
  • la quantité d'eau pure que vous buvez par jour devrait être de 2 litres;
  • à des fins de prévention, vous pouvez ajouter du jus de canneberge à votre régime alimentaire: il est utilisé non seulement pour le traitement des maladies du rein, mais également pour la prévenir;
  • vous devez refuser de porter des sous-vêtements, des collants et des pantalons serrés;
  • les sous-vêtements pour femmes enceintes doivent être constitués de matières naturelles à absorption rapide;
  • Les femmes enceintes devraient porter des vêtements appropriés à leur position: elles devraient être libres et ne pas exercer de pression sur le ventre;
  • pendant la grossesse, vous ne pouvez pas tolérer et permettre à la vessie de déborder, si vous voulez aller aux toilettes, vous devez vous rendre plus souvent aux toilettes;
  • maintenir l'hygiène personnelle;
  • mieux pendant la grossesse de prendre une douche et d'arrêter de se baigner.

Lors de la planification d'une grossesse, afin d'éviter toute complication inutile des reins et d'autres organes et systèmes, vous devez passer un examen médical complet et traiter toutes les infections chroniques.

Maladie du rein pendant la grossesse: principaux symptômes de la maladie

Pourquoi faire mal aux reins pendant la grossesse

Une douleur rénale pendant la grossesse suggère que

Au cours de la grossesse, les maladies rénales sont assez courantes. Cette période est caractérisée par des changements physiologiques qui se produisent dans le système urinaire.

Chez de nombreuses femmes, la grossesse s'accompagne d'une augmentation du bassinet du rein, d'une insuffisance d'écoulement de l'urine et d'une diminution du tonus de la vessie. En conséquence, le risque de développer une maladie rénale augmente considérablement.

Afin de détecter en temps voulu l’inflammation, les calculs et d’autres processus pathologiques au niveau des reins, il est nécessaire de passer des tests d’urine régulièrement et de maintenir la pression artérielle sous contrôle.

Causes de la maladie rénale

Pendant la période de portage d'un bébé, les reins sont douloureux pour les raisons suivantes:

Pyélonéphrite

Il s'agit de l'insuffisance rénale infectieuse la plus courante survenue pendant la grossesse. Ce trouble est caractérisé par une inflammation des voies urinaires et des tissus. Par le développement de cette maladie, les microbes du plomb qui se reproduisent activement dans le corps.

Inflammation rénale

Les principales causes du développement de la pyélonéphrite du rein sont l'affaiblissement du système immunitaire, les désordres hormonaux, la compression des uretères de l'utérus. Si vous ne commencez pas le traitement à temps, l'inflammation des reins peut provoquer des complications, notamment un processus chronique, le développement d'une glomérulonéphrite ou une insuffisance rénale.

La cystite

Pendant la grossesse, cette pathologie survient chez de nombreuses femmes. La cystite est caractérisée par une inflammation de la membrane muqueuse de la vessie. Si vous ne commencez pas le traitement à temps, vous risquez de développer des complications dangereuses aux reins.

Urolithiase

Les pierres résultent d'une violation du métabolisme du phosphore et du calcium. La pathologie provoque également une situation environnementale défavorable et un excès de purines dans les aliments. Les pierres ne sont pas dangereuses pour le fœtus, mais dans cette violation, les reins sont tout à fait douloureux.

Glomérulonéphrite

Il s'agit d'une pathologie immunologique des tissus des reins, caractérisée par une évolution aiguë ou chronique. Cela peut être dû à une infection, une hypothermie ou des toxines. En outre, cette violation est le résultat d'une angine de poitrine transférée.

Pendant la grossesse, la glomérulonéphrite peut être une complication de la pyélonéphrite. Cette violation est assez dangereuse pour le fœtus et le traitement du rein doit donc commencer immédiatement.

Symptômes d'insuffisance rénale chez la femme enceinte

Il peut être assez difficile de déterminer que ce sont les reins qui font mal, car la colonne vertébrale d'une femme pendant la grossesse est également soumise à un stress important.

Par conséquent, il est important de faire attention aux symptômes suivants:

  • douleur aiguë ou inconfort pendant la miction;
  • l'apparition de protéines, de micro-organismes bactériens, de leucocytes ou d'érythrocytes dans l'urine;
  • gonflement grave;
  • sensation de vidange incomplète de la vessie;
  • augmentation de la pression sur une longue période de temps;
  • douleur intense légèrement au-dessus de la taille;
  • douleur au côté ou au bas de l'abdomen, qui augmente progressivement et devient douloureuse dans la nature;
  • la présence de douleur lors du changement de position du corps;
  • douleur et hypersensibilité, même avec un toucher prudent.

En outre, ces symptômes peuvent être accompagnés d'une augmentation de la température, d'une perte d'appétit, de nausées et de vomissements. Dans tous les cas, il est nécessaire de consulter un médecin qui établira un diagnostic précis et sélectionnera un traitement efficace pour les reins.

Méthodes de traitement du rein pendant la grossesse

Si les reins sont blessés pendant la grossesse, vous devez d’abord contacter votre gynécologue, qui pourra ensuite diriger la patiente vers un urologue pour un examen plus détaillé. Le traitement est prescrit en fonction de la cause de la maladie.

Avec le développement de la pyélonéphrite et d'autres processus inflammatoires, un spécialiste vous recommandera les méthodes suivantes:

Son but est de réduire la compression des uretères et de normaliser le flux d'urine. Les femmes enceintes ne doivent pas dormir sur le dos. Il vaut beaucoup mieux choisir la position sur le côté gauche. Aussi, tout au long de la journée, vous devriez prendre la position du genou au coude et rester dans cette position pendant un quart d’heure.

Si une femme ne souffre pas d’enflure grave ou d’hypertension artérielle, il est recommandé d’augmenter la quantité de liquide à 2-3 litres par jour. Dans ce cas, le thé ou le café doit être évité. Il est préférable de donner de l’eau propre, des compotes, des kissels.

De nombreuses herbes diurétiques pendant la grossesse sont contre-indiquées. Vous ne devriez pas prendre de fonds basés sur la busserole, le persil, la réglisse, le genévrier. Les femmes enceintes devraient manger des boissons aux fruits à base de canneberges et de mûres, des feuilles de bouleau et des orties. La décoction de farine d'avoine est un bon outil, car elle n'augmente pas le tonus de l'utérus et a un effet anti-inflammatoire prononcé.

Vous pouvez également choisir un médicament à base d'ingrédients à base de plantes - la canéphron. Cet outil est tout à fait acceptable à appliquer dans la période de porter un enfant.

  • Traitement médicamenteux rénal.

Dans le premier trimètre, il n'est pas souhaitable de procéder à un traitement médicamenteux, car le placenta ne peut pas encore remplir pleinement ses fonctions.

Si le processus inflammatoire des reins est prononcé, un traitement antibactérien est nécessaire. À ce stade, l'utilisation d'antibiotiques à base de pénicilline est autorisée - par exemple, l'amoxicilline.

Au cours du deuxième trimestre, vous pouvez utiliser les céphalosporines des deuxième et troisième générations - elles incluent suprax, la céfazoline.

Si une femme enceinte découvre des calculs rénaux, on lui prescrit un traitement médicamenteux et un régime alimentaire particulier.

Si les reins sont douloureux, l'inconfort est bloqué par l'injection de no-shpy, de papaverine ou de baralgin.

Dans des situations difficiles, montre l'utilisation d'antalgiques narcotiques. Si les calculs rénaux provoquent un syndrome douloureux prononcé, un blocage novocainique des ligaments utérins est réalisé et l'urine est éliminée à l'aide d'un cathéter.

Aujourd'hui, les calculs rénaux sont enlevés de différentes manières, mais il est recommandé de le faire avant la grossesse. Sinon, la chirurgie peut nuire au développement du fœtus. L'opération est réalisée uniquement en cas d'insuffisance rénale ou de développement de complications purulentes.

En outre, le médecin peut prescrire des médicaments à base de plantes, tels que le kanefron ou l'urolesan. Ils contribuent à la fragmentation des pierres et à leur élimination du corps. Les herbes médicinales ne doivent être bues qu'après avoir consulté un médecin afin de ne pas nuire au bébé à naître. Il est important de se rappeler que certaines plantes médicinales peuvent provoquer une fausse couche ou provoquer une naissance prématurée.

Pour rendre la pharmacothérapie plus efficace, appliquez un régime spécial.

Le régime alimentaire est choisi en fonction de la forme de la lithiase urinaire:

  • calculs d'urate - il est nécessaire de consommer des produits laitiers et des aliments végétaux, alors que la viande est préférable de limiter;
  • pierres sous forme de sels de calcium - la quantité de céréales, de fruits, de produits à base de viande devrait augmenter dans le régime, alors qu'il est nécessaire de limiter l'utilisation de pommes de terre, le lait, les œufs sont également contre-indiqués;
  • acide oxalique - il est nécessaire d’exclure les œufs, les tomates, les légumineuses et le lait.

Prévention des maladies rénales pendant la grossesse

Afin de prévenir l'apparition de douleurs dans les reins pendant la période de procréation, il est important de suivre des règles simples:

  • boire suffisamment de liquide - environ 1,5 à 2 litres par jour;
  • bien manger - renoncer aux produits fumés, aux aliments gras et épicés;
  • aller aux toilettes à temps pour éviter le débordement de la vessie;
  • suivre les règles d'hygiène personnelle;
  • refuser de porter des sous-vêtements serrés, ce qui entraîne une contraction de l'abdomen;
  • choisir des choses à partir de matériaux naturels;
  • prendre une douche et abandonner le bain;
  • effectuer des exercices spéciaux qui réduiront la pression sur le dos et la colonne vertébrale.

Au stade de la planification de la grossesse devrait subir un examen médical approfondi. Pour identifier les pathologies chroniques du système urogénital, il est nécessaire de suivre un traitement adéquat.

Les maladies rénales pendant l'accouchement sont très courantes. Cela est dû aux changements qui se produisent dans le corps féminin pendant cette période.

Dans tous les cas, si vos reins sont douloureux, vous devez immédiatement en informer votre gynécologue. Cela permettra d'identifier le problème à temps et de trouver le bon traitement. Grâce à une thérapie adéquate, il est possible d'éviter les conséquences négatives.