Comment traiter les reins contre le rhume

Des tests

Le rhume des reins est un terme collectif par lequel nous comprenons les divers processus inflammatoires du tissu rénal qui surviennent sous l’influence du froid.

Les basses températures entraînent un rétrécissement important des vaisseaux, ce qui réduit l'accès à l'oxygène, aux nutriments et aux autres composants nécessaires.

Le résultat - la mort ou la violation de la fonctionnalité des cellules.

Le manque d'approvisionnement en sang, les changements stagnants créent des opportunités pour la reproduction des virus et des bactéries. Contre l'hypothermie, des maladies inflammatoires du parenchyme rénal, des capillaires et des glomérules surviennent souvent.

En conséquence, des signes d'infection bactérienne se forment:

des frissons; augmentation de la température; mal de tête; malaise; faiblesse

Des symptômes similaires apparaissent après tout processus inflammatoire dans le corps.

Selon les statistiques, les écoliers présentent les types suivants d’inflammation du système génito-urinaire après hypothermie:

La cystite Glomérulonéphrite. Pyélonéphrite. Urethrite.

Urethrite - inflammation de l'urètre. Cystite - inflammation de la membrane de la vessie. La pyélonéphrite est une infection bactérienne du système de placage cup-pelvis. Glomérulonéphrite - inflammation des glomérules.

Les rhumes du rein chez les enfants sont souvent caractérisés par une triade de symptômes:

Pyélonéphrite. La cystite Urethrite.

Avec une forte hypothermie chez un enfant avec un système immunitaire réduit, une infection bactérienne d'autres organes peut être dépistée: amygdalite, amygdalite, IVRA.

La manifestation la plus rare de la maladie est la glomérulonéphrite. Pour le développement de la maladie, il faut non seulement rétrécir les capillaires des reins, mais également l'effet des anticorps sur la membrane capillaire des glomérules rénaux.

Les principaux signes d'un rhume sont les reins.

Le principal signe de l’effet du froid sur le tissu rénal est une inflammation. Critères diagnostiques du processus inflammatoire dans les reins:

Nausée Transpiration excessive. Douleur au bas du dos. Miction douloureuse, épaisse et lourde. Urine contenant des céréales. Tension des muscles de la paroi abdominale, dos lombaire.

Chacun des symptômes n'est pas spécifique, mais avec une apparence commune, une maladie rénale peut être assumée avec un degré de probabilité élevé.

Progressivement, les modifications inflammatoires conduisent à un gonflement, une filtration altérée, des modifications des glomérules. Dans le contexte de la pathologie peut augmenter la pression artérielle.

Le tableau montre les principaux changements dans le corps en violation de la filtration glomérulaire des reins dans le sens d'une diminution et d'une augmentation:

Avec un rhume des reins, les symptômes suivants apparaissent:

Peau sèche; Perte d'appétit; Mictions fréquentes et improductives; Pression accrue.

La nosologie de la clinique dépend de l'emplacement et des caractéristiques du processus. La défaite d'un rein est compensée par la santé de l'organe opposé.

Symptômes diagnostiques de la stase rénale

Principaux symptômes diagnostiques du collage rénal:

Augmentation de la température jusqu'à 40 degrés; Transpiration persistante; Maux de tête; Maux de dos sévères; Malaise; Soif Miction altérée; Urine trouble; Impuretés de sang, sable dans l'urine.

Rester dans le froid est accompagné de changements pathologiques dans d'autres organes:

Tremblant violemment; Arythmie cardiaque; Affaiblissement du pouls; Pression réduite.

Une hypothermie sévère peut être fatale. Une température excessive entraîne une augmentation de la fréquence cardiaque.

Diagnostic des reins froids communs

Le diagnostic du rhume est basé sur les critères suivants:

Antécédents médicaux: fièvre, rester dans le froid, éruption cutanée, éruptions cutanées. Analyse de la vie humaine pour identifier les syndromes d'immunité réduite. Évaluation des antécédents familiaux pour déterminer la propension aux maladies héréditaires. Examen du patient: cyanose et peau sèche, augmentation des ganglions inguinaux, vésicules et éruptions cutanées. Analyse générale et biochimique du sang: augmentation de la RSE, augmentation de la protéine C-réactive, créatinine, urée (insuffisance rénale). Renforcement des éruptions cutanées sous l'influence du froid (provocation par des températures basses). Un échantillon de "points de vente rhumatismaux" vous permet de calculer le ratio mathématique de l’indice lymphocyte-plaquettes (fusion des alvéoles) - lymphocytes, plaquettes. Le test révèle la nature de l'inflammation. Biopsie rénale - pour l'analyse des caractéristiques morphologiques.

Le fait de prélever du matériel sur la lésion élimine également l'amylose, qui peut être activée lorsqu'elle est exposée à de basses températures.

Traitement commun pour un rein froid commun

Le traitement d'un rhume des reins consiste à éliminer les symptômes et la principale cause de la maladie survenue pendant l'hypothermie.

Avant la nomination de médicaments conservateurs devrait suivre un certain nombre de recommandations:

Respect du mode de repos: sommeil de qualité, limitation de l'apport hydrique. Régime alimentaire: nutrition de haute qualité, riche en oligoéléments, vitamines, glucides, lipides, protéines. L'utilisation d'assaisonnements est limitée. Élimination des facteurs étiologiques. Acceptation de la décoction à base de plantes pour normaliser l’approvisionnement en sang du rein. Physiothérapie: UHF sur le rein, électrophorèse avec diprospam. Gymnastique thérapeutique. Bains de sel, sanatoriums en visite.

Le choix de la technologie et le nombre de procédures de traitement - la tâche du spécialiste.

Saviez-vous que tout rhume peut causer une maladie rénale?

Inflammation des reins chez les femmes

- symptômes et causes, ainsi que l'évolution de la maladie chez les femmes enceintes et les enfants.

Découvrez ici les causes de la glomérulonéphrite chez les enfants. Prévention et traitement du processus inflammatoire dans les glomérules.

Et ici http://mkb2.ru/lechenie/konservativnoe/travyi-dlya-pochek.html vous trouverez des recettes de préparations à base de plantes pour les maladies du rein courantes - des herbes pour la pyélonéphrite, la glomérulonéphrite et le DCI.

Traitement conservateur de l'hypothermie rénale

Principes du traitement conservateur de la surfusion des reins:

Réception des anti-inflammatoires: ibuprofène, diclofénac, nimésulide. Normalisation du flux sanguin intrarénal: venoruton, héparine, trental. Les médicaments sont utilisés sous forme de pommades pour réduire la perméabilité des capillaires rénaux, améliorer l'irrigation sanguine, prévenir l'ischémie du parenchyme rénal et rétablir le débit de fluide. Adaptogènes, méthyluracile, multivitamines. Traitement symptomatique. Thérapie de spa. Mesures anti-rechute. Médicaments hormonaux en l'absence d'efficacité des étapes précédentes. Phytothérapie: ortie, levrette, lettre initiale, oseille, "thé aux reins".

Une augmentation de l'insuffisance rénale au cours de l'hypothermie est souvent observée chez les enfants après la vaccination prophylactique. Le facteur doit être pris en compte lors de la collecte des antécédents du patient.

Prévenir les rhumes du rein

La prévention du rhume comprend les principes suivants:

Prévenir les spasmes capillaires. Exclusion de l'hypothermie région lombaire. Le traitement des symptômes d'un rein froid doit être effectué immédiatement pour éviter le décès.

Complications majeures de la maladie rénale

Complications courantes de la maladie rénale:

Crampes musculaires. Carbuncle Rein. La périnéphrite est un processus inflammatoire du tissu rénal. Résultat positif du symptôme de Goldflam-Pasternatsky. Nécrose des papilles des reins. La pédonculose artérielle est une lésion des artères des sinus. Abcès du rein. Pyélonéphrite xanthogranulomateuse - l'apparition de cellules mousseuses (xanthomes) avec des zones de nécrose. Pyélonéphrite emphysémateuse - l'accumulation de bulles de gaz dans les tissus du rein sous l'influence de la décomposition bactérienne des sucres. Insuffisance rénale. L'urosepsie est une infection bactérienne des voies urinaires.

Les rhumes des reins peuvent dans la plupart des cas être traités de manière conservatrice, mais en cas de gelure grave, une néphrectomie est possible (ablation chirurgicale).

Un œdème sous les yeux et des difficultés à uriner sont des signes fréquents de maladie rénale. Découvrez quoi d'autre

manifestations cliniques de la maladie rénale chez les hommes

vous aider à reconnaître la maladie. Comment le syndrome de la douleur néphritique, néphrotique, se manifeste-t-il?

Vous pouvez lire sur l'insuffisance rénale aiguë et son danger.

Vidéo sur le sujet

Le terme «rhume du rein» désigne des processus inflammatoires qui affectent les reins et se caractérisent par les mêmes symptômes que le rhume. Ceux-ci incluent la fièvre, la faiblesse, les maux de tête, les frissons, le malaise et plus encore. Souvent, les inflammations du système urinaire deviennent des complications des maladies virales des voies respiratoires, apparaissant sur le fond ou quelque temps après la maladie.

Inflammation - la cause d'un rein froid

Les pathologies inflammatoires se propageant aux reins, en plus des symptômes d'une maladie virale des voies respiratoires, peuvent se manifester par l'apparition de douleurs dans la région rénale, une diminution significative du volume quotidien de l'urine et une envie plus fréquente d'uriner. Dans certains cas, lorsque le rhume des reins peut donner une sensation de brûlure et un inconfort prononcé en urinant. L'urine devient trouble: des grains de sable, du sang et même de petits cailloux peuvent être présents.

Les facteurs provocateurs contribuant au développement du processus inflammatoire, deviennent des maladies infectieuses virales, l'hypothermie, des facteurs indésirables agissant sur la personne. Lorsque les virus pénètrent dans le sang, ils inhibent l’immunité et contribuent à l’activation de certaines bactéries présentes dans le corps humain: Escherichia coli, Staphylococcus, Proteus, Streptococcus, etc. Une infection bactérienne peut également provoquer un rhume dans les reins.

Rein froid: signes et symptômes

Les microorganismes pathogènes qui pénètrent dans le tissu rénal provoquent l’apparition d’un processus inflammatoire et le développement de maladies telles que la glomérulonéphrite, la pyélonéphrite ou la pyélite. Toutes ces maladies sont caractérisées par une inflammation des reins et le processus pathologique peut affecter l'un des reins ou les deux.

La pyélonéphrite aiguë est une inflammation infectieuse qui se propage au calice, au pelvis et aux tissus des organes eux-mêmes. Les symptômes d'un tel rhume des reins sont une forte augmentation de la température (il peut atteindre 40 degrés), des maux de tête, une transpiration abondante, des frissons. Puis des douleurs sévères dans la région lombaire, des nausées, des vomissements et une augmentation significative des maux de tête se joignent à ces signes de la maladie. En outre, l'état général et l'état de santé du patient sont perturbés. Le malaise et la faiblesse augmentent progressivement, il y a la soif. Cependant, il existe une violation du processus de miction en raison d'un œdème et d'une inflammation des uretères. L'urine peut changer la transparence (elle devient trouble), elle contient du sable, du sel ou du sang.

Le développement de la pyélonéphrite aiguë est souvent associé à des maladies purulentes aiguës récurrentes ou différées, telles que l'endocardite, l'angine de poitrine, des pathologies purulentes des organes génitaux de la femme. Capable de provoquer une pyélonéphrite aiguë et certaines maladies chroniques: annexite, amygdalite chronique, adénoïdite et autres.

La pyélonéphrite chronique survient principalement en tant que complication de la forme aiguë de la maladie avec son traitement inadéquat ou insuffisant, en particulier lors d’un rhume des reins, apparu dans le contexte d’infections bactériennes ou virales. Le diagnostic d'une telle maladie peut être très difficile, car il ne peut se manifester que par une exacerbation périodique de la maladie avec des symptômes flous et une fièvre soudaine et inexpliquée. Identifier une pyélonéphrite chronique n’est souvent possible qu’avec un examen complet de la personne.

Dans la glomérulonéphrite, le processus inflammatoire concerne principalement les vaisseaux glomérulaires. Cette pathologie se développe le plus souvent après une amygdalite, des maux de gorge, la scarlatine et des maladies infectieuses du système respiratoire, telles que bronchites purulentes, pneumonies et autres. La glomérulonéphrite peut également survenir lors d'une exposition prolongée à la surfusion d'une personne dans des conditions d'humidité élevée.

Les symptômes de la glomérulonéphrite peuvent se manifester par une pâleur de la peau, une augmentation de la pression, un gonflement du visage et la présence de sang dans les urines. Avec un rein aussi froid, les jeunes présentent souvent tous les signes d'insuffisance cardiaque, tels que douleurs cardiaques et essoufflement, même avec peu d'activité physique. Dans l'analyse de l'urine, en plus du sang, des protéines peuvent être détectées.

Traitement des reins rhumes

Si vous trouvez des symptômes ou des soupçons de rhume des reins, vous devriez consulter un urologue. Le médecin effectuera tous les examens requis et établira un diagnostic précis. Tout rhume d'origine rénale est une maladie inflammatoire grave qui nécessite un traitement approprié et complet. La décision sur la nomination d'un traitement ne peut être prise que par un médecin.

À des fins de diagnostic, pour les rhumes des reins, une analyse de sang et une analyse d’urine sont généralement effectuées pour détecter la présence d’une inflammation dans le corps. Si la maladie est détectée aux stades initiaux, les mesures thérapeutiques seront plus efficaces et le traitement plus court. Si l'on soupçonne un rhume des reins, une culture d'urine bactérienne est effectuée, ce qui permet d'identifier l'agent responsable de l'inflammation et de sélectionner le médicament antibactérien le plus efficace. Un test sanguin de biochimie est nécessaire pour déterminer le fonctionnement des reins. L'enquête peut inclure des ultrasons et des rayons X des reins, pendant lesquels le spécialiste vérifie la présence de sable et de cailloux dans cet organe, la gravité de l'inflammation, l'état des uretères et des reins eux-mêmes.

Rhume des reins: prévention

Les points suivants sont des points importants pour prévenir le rhume des reins:

Il faut s'habiller selon le temps. L'hypothermie est très nocive pour l'organisme. Elle peut entraîner un affaiblissement du système immunitaire, l'activation de processus chroniques et le développement d'un rhume des reins. Durcissement. Introduire des procédures de revenu devrait être progressivement. Avec le durcissement approprié, le corps apprend à réagir plus calmement à l'hypothermie, de sorte que la personne devient plus résistante à tous les rhumes. Buvez suffisamment de liquides. Sous le liquide doit être compris l'eau pure et tisane. Le thé noir et le café, au contraire, ont un effet néfaste sur les fonctions des reins, en retenant de l'eau dans le corps. Si une personne présente toujours les symptômes d'un rhume des reins, il est alors utile de passer à un régime thérapeutique spécial, indiqué par le chiffre 7. Il est destiné à normaliser l'équilibre eau-sel. Pendant cette période, vous pouvez boire l'infusion de jeunes feuilles de bouleau. Visitez un médecin. La suspicion d'un rein froid - une raison de visiter un urologue. Si vous commencez cette maladie, elle peut développer une insuffisance rénale, entraînant des conséquences graves. Le spécialiste sera en mesure de déterminer la présence d'une inflammation, sa cause et de prescrire un traitement approprié. Traitement opportun du rhume. Bien entendu, le rhume des reins est une pathologie plus grave que les infections respiratoires aiguës habituelles. Mais le plus souvent, ce sont les maladies infectieuses communes qui conduisent au développement de la glomérulonéphrite, de la pyélonéphrite et d'autres maladies inflammatoires des reins. Par conséquent, leur traitement doit être traité avec l'attention requise. Et si vous avez des symptômes de reins froids, consultez immédiatement votre médecin.

Rein froid commun chez les hommes

Chez les hommes, en raison des caractéristiques anatomiques du corps, il est souvent assez facile de détecter un rhume des reins aux premiers stades. Les symptômes de cette pathologie deviennent des mictions fréquentes, accompagnées de douleurs et de coupures. En outre, il peut y avoir des difficultés à uriner et une lourdeur dans la région de l’entrejambe. Tout cela conduit à la visite d'un spécialiste qui, après avoir effectué les tests nécessaires, pose un diagnostic et prescrit un traitement.

Il existe des cas de reins froids chez des hommes à l'âge adulte à qui on a diagnostiqué un adénome de la prostate. Avec cette pathologie, l'écoulement de l'urine est perturbé, ce qui conduit à une inflammation des reins. Les signes de la maladie sont des douleurs dans la région lombaire, une fièvre de 38 à 38,5 degrés environ. La douleur peut être vive ou douloureuse dans la nature, parfois il y a une attaque de douleur aiguë. Souvent, chez les hommes atteints de rhume des reins, il y a des nausées et des vomissements, il est possible que la température baisse à 35 degrés, que la fièvre et une transpiration abondante.

Le rhume des reins de la forme chronique se présente sous une forme latente avec des symptômes légers. La pathologie ne peut être identifiée que lors d'un examen complet en laboratoire. Les signes de cette maladie sont caractéristiques de nombreuses maladies de la forme chronique: léthargie, apathie, légère fièvre occasionnelle, fatigue, malaise, faiblesse, etc.

Les processus inflammatoires affectant les reins peuvent entraîner des douleurs dans tout le corps, l'apparition de muscles, des douleurs articulaires, des malaises dans les os et les muqueuses. Parmi les symptômes locaux, le plus caractéristique est l’augmentation de la tension musculaire dans l’abdomen et des douleurs sévères au dos. La violation de la condition humaine générale est déterminée par la fièvre et la faiblesse. Un symptôme important pour le diagnostic des lésions rénales consiste en des modifications de l'urine: sa couleur, sa transparence, son odeur, ainsi que l'apparition d'impuretés, de précipitations ou de flocons. L’hypothermie générale est la principale cause de rhume des reins chez l’homme comme chez la femme. Dans la plupart des cas, les maladies inflammatoires des reins se développent avec un système immunitaire affaibli.

Les reins lapidés et leur traitement

De nombreux patients viennent souvent chez le médecin avec un stade déjà avancé de la maladie.

Cela se produit pour plusieurs raisons: je ne savais pas que tout était si grave, j'espérais me remettre des méthodes du peuple, j'avais peur des médecins.

D'autres arrivent immédiatement, dès qu'ils ont compris: attrapé un rhume, des reins froids, une maladie d'estomac exacerbée et ainsi de suite.

Et cette approche des affaires est la plus correcte et la plus acceptable. Un traitement précoce est la clé d'une guérison rapide.

Raisons

Les patients sont souvent surpris que les reins puissent être refroidis. Il leur semble que le rhume ne survient que dans une version - avec un rhume, un mal de gorge et des frissons.

En fait, ce n'est pas le cas. La réponse à la question de savoir s'il est possible de refroidir les reins est simple: il est possible de refroidir presque tous les organes, de la dent aux pieds.

Déjà du nom de la maladie "réfrigérée" des reins, il s'ensuit que les symptômes que vous ressentez, en quelque chose ressembleront au rhume "classique" habituel. Considérez-les plus en détail.

Beaucoup de patients qui viennent chez le médecin et entendent «les reins sont gelés» se demandent sincèrement: comment refroidir les reins? Oui, et ils ne semblaient pas se déshabiller, ne pas se coucher sur un sol humide et froid, d’où venait ce diagnostic? En fait, pour refroidir les reins, il n'est pas nécessaire de passer la nuit dans la forêt sur un sol nu.

Il existe de nombreuses options pour refroidir rapidement les reins. En voici quelques-unes:

  • projets, même les plus insignifiants;
  • nager dans des eaux froides, en particulier en ce qui concerne l'eau des rivières avec un fort courant et beaucoup de clés;
  • être assis sur des surfaces froides - peu importe que ce soit de la terre froide, du béton ou du fer;
  • long séjour dans des chaussures trempées, ou avec les pieds froids;
  • travailler dans le vent avec une longe «nue» ou même sans t-shirt ni veste, c'est-à-dire avec un torse nu;
  • les vêtements ne sont pas adaptés à la météo lors de longues promenades;
  • marcher pieds nus sur un sol ou un sol froid;
  • une grippe récente ou un mal de gorge, en particulier ceux qui sont «aux pieds», peuvent également donner lieu à des complications sous forme de maladie rénale;
  • pénétration de l'infection dans le corps et ainsi de suite.
Il est évident qu’il existe de nombreuses raisons de «congeler» les reins, et toutes ne sont pas évidentes au premier abord. C'est pourquoi une personne est très surprise d'apprendre que les reins sont froids. Après tout, il n'a rien fait de «criminel» pour tomber malade.

Signes de

Chez chaque patient, les symptômes du rhume peuvent se manifester de différentes manières.

Les symptômes les plus importants et les plus importants de la congestion des reins sont les affections suivantes:

  • la faiblesse;
  • courbatures;
  • des frissons;
  • engourdissement du rein et sensation de froid dans la région lombaire;
  • augmentation de la température;
  • maux de tête graves;
  • délai de retrait de fluide;
  • bouche sèche et plus.

Comme vous pouvez le constater, les symptômes de la maladie sont évidents et compréhensibles, mais il y en a qui les confondent avec les maux de dos habituels, le syndrome prémenstruel, les maladies gynécologiques ou le rhume.

Comment déterminer?

Les gens ordinaires se demandent souvent: comment comprendre qu'ils ont refroidi leurs reins? Les symptômes de ce «problème» ont des «paramètres» très clairs et compréhensibles, il est donc difficile de les confondre avec d’autres maladies, même à une personne inexpérimentée.

Si vous avez un ou plusieurs des symptômes énumérés ci-dessous, n'hésitez pas, rendez-vous chez le médecin:

  • douleurs de tiraillement dans la région lombaire;
  • sensation de froid glacial dans le bas du dos ou vice versa; forte sensation de brûlure;
  • changements dans la couleur de l'urine (plus sombre ou plus clair, présence de flocons, d'impuretés dans le sang, etc.);
  • fièvre (forte), frissons, fièvre, faiblesse;
  • l'apparition d'œdèmes, ou inversement, le besoin fréquent d'utiliser les toilettes
  • maux de tête graves, bouche sèche, nausée et vertiges - tous en même temps ou certains symptômes.
La maladie peut également être accompagnée d'autres maladies désagréables, telles que la cystite, les maladies gynécologiques, des lésions du cœur et du système circulatoire (avec œdème grave), etc.

Complications possibles

Un rhume des reins peut entraîner les complications suivantes:

  • pyélonéphrite chronique;
  • insuffisance rénale, à la fois sous forme aiguë et chronique;
  • incontinence urinaire temporaire ou permanente;
  • rupture du rein et, par conséquent, la nécessité d'une intervention chirurgicale urgente pour le retirer, et bien plus encore.
Comme vous pouvez le constater, les «blagues» sont néfastes pour les reins - vous pouvez non seulement causer un préjudice irréparable à votre santé, mais également mourir de complications.

Que faire en premier?

Bien entendu, une telle approche est justifiée si elle est appliquée avec l'esprit.

Donc après tout: que faire si les reins sont refroidis? N'essayez pas de vous vêtir si chaudement que vous transpirez, cela ne ferait qu'aggraver la situation.

Aussi, ne vous réchauffez pas avec de la chaleur si vous avez:

  • la température;
  • des frissons;
  • vertige et migraine;
  • repérer.

Tout cela peut indiquer un développement négatif de la maladie et un pronostic défavorable.

Avec un rein froid, vous devez d'abord consulter un médecin.

En outre, avec les symptômes ci-dessus, essayez de consulter un médecin dès que possible pour commencer le traitement et prévenir les complications de la maladie.

Si une personne a refroidi les reins, le traitement peut être très différent. Habituellement, les médecins ne prescrivent pas de traitement antibiotique grave, et encore moins de chirurgie, si la maladie ne fonctionne pas. Dans la pratique médicale, il est habituel de traiter le patient au minimum avec des pilules et des injections, si la situation le permet.

C'est pourquoi il est si important de demander de l'aide médicale rapidement et de ne pas attendre le «laissez-passer» ou le «presser» pour que la lumière blanche ne soit pas agréable.

Traitement

Le plus souvent, ce sont les femmes qui se plaignent que leurs reins sont douloureux, qu'elles ont un rhume.

Ceci est en partie dû au fait que la mode moderne est impitoyable pour la santé des femmes. Et, en règle générale, les femmes commencent à s'inquiéter: frissons rénaux, symptômes, traitement, que faire?

Mais il existe également des situations dans lesquelles une femme confond un rhume des reins avec d'autres maladies - syndrome prémenstruel, problèmes gynécologiques, cystite, ainsi que des maux de dos physiologiques.

C’est ce qui donne à la maladie le temps nécessaire au développement et aux complications. Par conséquent, avec les moindres symptômes de problèmes de santé, lorsque vous doutez de "l'origine" de la maladie, vous devez immédiatement consulter un médecin. Lui seul nommera un traitement compétent et approprié.

Médicamenteux

Même au début de la maladie, la personne qui avait refroidi les reins, les médicaments et les méthodes de traitement était celle qui avait le plus peur. Beaucoup se soignent eux-mêmes - c'est fondamentalement faux. Il vaut mieux demander l'aide d'un médecin.

S'il n'y a pas de complications et que tous les tests n'indiquent pas une pathologie cachée ou une infection, les médecins prescrivent l'utilisation des médicaments suivants:

  • Urolesan est un médicament basé sur la collecte d'extraits d'herbes médicinales. Il a plusieurs actions thérapeutiques: anti-inflammatoire, diurétique, régénérant, etc.
  • thé aux reins - vous permet de nettoyer le corps des toxines, des substances nocives, ainsi que d'éliminer l'œdème, le cas échéant;
  • Fitolizin - Pâtes alimentaires, basées sur la collecte d'herbes et de composants, contribuant non seulement au traitement des maladies du rein, mais également à d'autres problèmes "connexes", tels que la cystite et les maladies gynécologiques de nature purulente et infectieuse.

Dans les cas particulièrement graves, le médecin peut également prescrire des analgésiques et des antibiotiques par injection ou sous forme de comprimés.

Rappelez-vous que certains médicaments ne peuvent être utilisés que sur ordonnance d'un médecin et en quantité limitée, même s'ils sont fabriqués à base d'herbes médicinales. En outre, leur utilisation peut être contre-indiquée pour les allergies aux composants du médicament, pour d'autres maladies du système respiratoire, de l'estomac et du foie, ainsi que pendant la grossesse, l'allaitement et l'enfance.

Méthodes traditionnelles de traitement

De nombreux patients, se sentant mal et «à l’œil», ont déterminé qu’ils avaient des douleurs aux reins et utilisaient les méthodes de traitement traditionnelles: bains, décoctions à base de plantes, massage, enveloppement, etc.

Le millepertuis est bien éprouvé dans le traitement du rhume

Lorsque les reins sont refroidis, un traitement avec des remèdes populaires apporte souvent un soulagement et même une guérison, mais il est important de comprendre que l'utilisation de ces remèdes doit être strictement coordonnée avec votre médecin.

L'utilisation incontrôlée d'herbes et de «procédures physiothérapeutiques» peut provoquer des larmes: phase de développement de la maladie, choc allergique et même de nouvelles maladies d'autres organes.

  • soie de maïs;
  • Le millepertuis;
  • feuille de busserole;
  • marguerite;
  • prêle des champs et bien plus encore.

Toutes ces plantes ont un effet anti-inflammatoire, diurétique léger et analgésique, ce qui permet non seulement d’améliorer la santé et de ralentir le cours de la maladie, mais également de réduire considérablement la charge sur les reins, en éliminant les substances toxiques ainsi que les microbes du corps de façon naturelle.

Rappelez-vous, appliquer des extraits de plantes doivent être en conformité avec les prescriptions du médecin traitant et rien d'autre.

Plus particulièrement, les patients "obéissants" essaient de boire des infusions aux herbes autant que possible et le plus souvent - presque 1 litre. Une telle thérapie ne mènera à rien de bon, car dans une goutte de médicament, et vous le savez vous-même dans une cuillère.

Lorsqu'une personne a refroidi les reins, le traitement à domicile peut également être effectué à l'aide de procédures de réchauffement, par exemple:

  • bains sessiles chauds aux herbes ou au sel de mer;
  • bains de pieds, d'une durée maximale de 20 minutes;
  • bains chauffants pour les pieds, utilisation de chaussettes chaudes;
  • massage relaxant pour soulager les voies rénales, soulager la douleur et l'enflure (effectué uniquement par des professionnels);
  • enveloppements chauds avec des herbes cuites à la vapeur, ainsi que des enveloppements avec des pommades chauffantes (uniquement avec l'autorisation du médecin, car de telles actions ne peuvent que stimuler le développement du processus inflammatoire).

Comme vous pouvez le constater, dans la plupart des cas, toutes les procédures de traitement à domicile visent à «réchauffer» l’organe refroidi. L'utilisation d'enveloppements, de bains ou d'autres procédures de réchauffement n'est possible qu'après consultation du médecin et en quantités limitées.

L'abus excessif des méthodes traditionnelles de traitement peut non seulement ne pas apporter le soulagement requis, mais également aggraver considérablement la situation. Cela est particulièrement vrai pour la période aiguë de la maladie, lorsque le patient a de la fièvre, une faiblesse générale, des frissons et des résultats de test médiocres.

Vidéo utile

Pour un traitement rapide et sûr du rhume des reins dans la vidéo ci-dessous:

Traitement du rhume des reins

Le terme «rhume du rein» fait référence à diverses maladies inflammatoires présentant des symptômes similaires lors du rhume: maux de tête, faiblesse, malaise, fièvre et frissons. En outre, ils se produisent souvent sur le fond d'infections respiratoires virales ou quelque temps après la maladie.

Dans les maladies associées à des reins congestionnés, les symptômes d’une infection virale sont complétés par l’apparition de douleurs dans la région lombaire, une augmentation du besoin d’uriner et une nette diminution de la quantité d’urine excrétée par jour. En plus des signes de rhume des reins, il s’agit de la présence d’une gêne et d’une sensation de brûlure pendant la miction, d’une urine trouble, avec la présence de sang, de sable ou de petites pierres.

Le plus souvent, le processus inflammatoire (inflammation du bassin, des coupes et du parenchyme rénal) survient à la suite d'une hypothermie, de virus pénétrant dans le sang et activant la microflore pathogène - staphylocoque, streptocoque, Proteus ou E. coli, et également due à une infection bactérienne (angine, rhinite) et ).

Stasis: Symptômes

Les bactéries pathogènes provoquent une inflammation des tissus - pyélonéphrite, pyélite ou glomérulonéphrite. Ces maladies sont également connues sous le nom d'inflammation des reins. Le processus inflammatoire peut être unilatéral ou toucher les deux reins.

La pyélonéphrite aiguë est un processus inflammatoire infectieux qui affecte le parenchyme rénal (le tissu même de l'organe), le pelvis et le calice. Les symptômes de nausée rénale sont une augmentation soudaine de la température jusqu'à 39-40 ° C, des frissons, une transpiration abondante, des maux de tête et une douleur intense dans la région lombaire, ainsi que des nausées, des vomissements et une augmentation des maux de tête. En plus des signes de congélation des reins, se manifestent une détérioration du bien-être général (faiblesse et malaise grandissants), la soif, des troubles de la miction (dus à une inflammation et un gonflement des uretères) et l’apparition de troubles de l’urine, accompagnés de sang, de sel et de sable.

La plupart du temps, la pyélonéphrite aiguë survient à l’arrière-plan ou après des processus purulents aigus (amygdalite, endocardite ou maladies gynécologiques purulentes) ou en présence de maladies chroniques (amygdalite chronique, adénoïdite, endocardite septique subaiguë et endométrite, adnexite).

La pyélonéphrite chronique peut survenir à la suite d'une pyélonéphrite aiguë non soignée ou en l'absence de traitement (pyélonéphrite chronique primitive), en particulier s'il s'agit d'un rein congestionné de manière aiguë et que les symptômes se sont manifestés dans le contexte d'une infection virale ou bactérienne. Dans ce cas, le diagnostic de la maladie présente souvent de grandes difficultés et n'est détecté que par un examen complet du patient.

La glomérulonéphrite est un processus inflammatoire complexe avec une lésion primaire des vaisseaux glomérulaires. Le plus souvent, cette maladie survient après des maux de gorge, une amygdalite, la scarlatine ou des infections des voies respiratoires supérieures (pneumonie, bronchite purulente), ainsi que après une hypothermie du corps dans un environnement humide, néphrite dite de "tranchée".

Avec la glomérulonéphrite, les symptômes du rhume des reins se manifestent par l’apparition d’un œdème sur le visage, sur le fond d’une pâleur prononcée de la peau ("néphrite" du visage), l’apparition de sang dans les urines et une augmentation de la pression artérielle. Si les reins sont enrhumés, les symptômes de la glomérulonéphrite chez les jeunes peuvent entraîner des signes d'insuffisance cardiaque (essoufflement à l'effort, douleur au cœur), des anomalies de l'ECG ainsi que du sang et des protéines dans l'urine.

Que faire

S'il y a des signes d'inflammation, consultez un urologue pour diagnostiquer la maladie. Il faut se rappeler que le rhume des reins n’est pas simplement une maladie saisonnière, mais un processus inflammatoire qui nécessite un diagnostic plus précis et un traitement en profondeur. Par conséquent, si le rein a refroidi - comment traiter uniquement le médecin décide sur la base de méthodes de recherche de laboratoire et instrumentales.

Des tests de laboratoire sur l'urine et le sang du patient peuvent indiquer la présence d'un processus inflammatoire. Si un rhume des reins précoce est diagnostiqué, le traitement sera plus efficace. L'analyse d'urine et ses cultures bactériennes déterminent l'agent pathogène à l'origine de l'inflammation et facilitent la sélection du médicament antibactérien approprié. Le test sanguin biochimique montrera la capacité fonctionnelle des reins. Et à l'aide de radiographies et d'échographies, il est possible de déterminer l'état des reins et des uretères, la présence ou l'absence d'un processus inflammatoire, de calculs ou de sable.

Causes et signes de la maladie

Les médecins identifient quatre causes principales de douleur rénale:

  1. La surfusion du corps.
  2. Infections à caractère bactérien (grippe, scarlatine, maladies rhumatismales, amygdalite, etc.).
  3. Les virus qui entrent dans le sang (Escherichia coli, Proteus, Staphylococcus, etc.).
  4. En cas de rhume ou d'une autre maladie infectieuse, les reins traversent non seulement les micro-organismes, mais aussi les médicaments. La charge sur le filtre naturel augmente de manière significative.

Un homme, s'il a refroidi ses reins, va bientôt ressentir de la douleur, le malaise ne vous fera pas attendre. En moins de 48 heures, les premiers signes d’un rhume des reins apparaissent - il s’agit de douleurs tiraillantes dans la région lombaire et de fréquentes envies d’uriner. Les symptômes restants surviennent après quelques jours.

Les symptômes rénaux soudains incluent:

  1. Changement de couleur et d'odeur d'urine.
  2. Gonflement des bras et des jambes (peut survenir plus tard dans la soirée).
  3. Soif
  4. Miction rare ou fréquente.
  5. L'apparition dans les inclusions d'urine de sang ou de sédiments floculants.
  6. Éruption cutanée sur le visage ou le corps.

Si vous ne commencez pas un traitement chirurgical des reins, les symptômes augmenteront. Un refroidissement apparaîtra, la température corporelle augmentera à 38-38,5 ° C. Par conséquent, avec la question de savoir comment traiter les reins congestionnés, il est urgent de contacter l'urologue.

Traitement avec la médecine traditionnelle

Immédiatement après avoir contacté un spécialiste, il est nécessaire de réussir une analyse d'urine générale et une analyse d'urine selon Nechyporenko. À titre d'étude supplémentaire, un médecin peut recommander une procédure de cystoscopie. Sur la base de l'examen et des résultats de l'examen, un régime de traitement est élaboré, qui comprend nécessairement des sulfamides, des herbes diurétiques et des antibiotiques pour les reins froids. Si la patiente a refroidi les reins et a des problèmes de rétention urinaire et de crampes, des médicaments spasmolytiques sont prescrits.

En outre, des médicaments peuvent être prescrits pour renforcer l'immunité en général - il s'agit de vitamines complexes, de compléments alimentaires et de biostimulants.

Comment traiter les reins congelés avec des méthodes traditionnelles?

Le traitement d'un rhume des reins avec des remèdes populaires n'élimine pas complètement le problème, mais rend la maladie beaucoup plus facile. Il est préférable d'utiliser ces outils avec un traitement conservateur.

La phytothérapie est largement utilisée pour le rhume. En cas de problème avec le système urinaire, il est recommandé de préparer les oreilles d’ours, les feuilles de la busserole et de l’airelle. Ces herbes soulagent l'inflammation et stimulent doucement les reins. Bien aide le jus de canneberge ou airelle.

Prévention des maladies

Voici quelques conseils simples que vous pouvez utiliser pour éviter de refroidir vos reins:

  1. Effectuer régulièrement des procédures de revenu.
  2. Habillez-vous chaudement.
  3. Ne pas surcharger.

Si cela arrive encore, ça fait sauter les reins, ne cours pas! Commencez immédiatement le traitement. La douleur ou même les sensations désagréables dans n'importe quel organe ne doivent pas être ignorées. De plus, il est impossible de lâcher prise de la douleur tiraillante dans les reins. L'option la plus sûre en cas de rhume des reins est de consulter immédiatement un médecin, qui établira un diagnostic précis et vous prescrira le traitement nécessaire, et ne procédera pas à un auto-traitement avec des remèdes populaires.

«Rein froid» - qu'y a-t-il derrière?

On entend par rhume des reins diverses maladies des reins, qui présentent des symptômes similaires à ceux du rhume banal ou se manifestent au moment d’une infection ou après sa transmission. Donc, avec les rhumes et autres maladies pseudo-grippales, le virus passe par le sang et l'urine dans les reins, ce qui provoque une pyélonéphrite, c'est-à-dire une inflammation du bassinet du rein. Les symptômes de la pyélonéphrite sont très similaires à ceux de la fièvre froide, des frissons, de la faiblesse générale, de sorte que les patients le prennent souvent pour un ARVI saisonnier. Une autre maladie, communément appelée «rhume du rein» - la glomérulonéphrite, une inflammation des glomérules de la couche corticale des reins - est également souvent le résultat d’un rhume ou d’une grippe.

Il est possible de distinguer un «rhume des reins» d'autres infections virales respiratoires aiguës par des signes évidents: il y a une douleur dans la région lombaire, le mal de tête ne s'arrête pas, l'urine devient sombre et trouble. Vous devez immédiatement contacter votre urologue - la grippe ou le froid vous ont peut-être provoqué une inflammation, et peut-être avez-vous initialement pris une inflammation des reins pour une infection respiratoire.

Prévention et traitement des "rhumes du rein"

  • Se réchauffer En soi, l'hypothermie ne peut pas causer de rhume aux reins, mais elle peut affaiblir le corps et déclencher une infection.

  • Durcissez-vous. La trempe progressive apprendra au corps à ne pas réagir aux chutes de température sous forme de stress. Durci à progressivement.

  • Buvez beaucoup de liquides. Le liquide comprend de l'eau et des tisanes. Le café et le thé, au contraire, contribuent à la rétention de liquide dans le corps et compliquent le travail des reins. L'inflammation des bourgeons est utile pour extraire les jeunes feuilles de bouleau de printemps. En outre, il est utile pendant un certain temps de pratiquer un régime thérapeutique spécial 7, qui est prescrit pour rétablir l'équilibre eau-sel du corps.

  • Visitez le médecin. Au premier signe d'un "rhume des reins", vous devez contacter votre urologue. N'oubliez pas qu'une inflammation aiguë des reins peut provoquer une insuffisance rénale. Seul un médecin sera en mesure de déterminer la cause de l'inflammation et de prescrire le traitement approprié.
  • Comparé au «rhume des reins», le rhume semble inoffensif. Mais avec un système immunitaire affaibli, il peut causer une pyélonéphrite, une glomérulonéphrite et d'autres maladies du rein. «Rhume» ne permet pas l'auto-traitement - dès les premiers signes de la maladie, consultez un médecin!

    Causes de l'organe froid

    L’hypothermie est l’une des principales causes du développement de la maladie, ce qui affaiblit les défenses immunitaires. Les agents infectieux qui se trouvent déjà dans les reins ou qui leur parviennent dans le sang commencent à se multiplier activement - le processus inflammatoire commence. Cette condition s'appelle jade. En fonction de la localisation du site d'inflammation, le médecin pose l'un des diagnostics suivants:

    • Pyélonéphrite;
    • La tubulopathie;
    • Glomérulonéphrite et autres.

    Les pathologies rénales sont souvent le résultat de rhumes, maux de gorge, infections virales respiratoires aiguës, également dues à l'hypothermie. Cela se produit dans le contexte d'une diminution de la résistance globale de l'organisme à l'infection.

    Les causes du processus inflammatoire peuvent également être des virus qui pénètrent dans la circulation sanguine: Staphylococcus, Proteus, E. coli.

    Symptômes d'un rein froid

    Quand une personne a refroidi les reins, il y a douleur, mictions fréquentes, sensation de tiraillement dans le bas du dos. En règle générale, les premiers signes de la maladie apparaissent au cours des deux premiers jours. Après quelques jours, d'autres symptômes apparaissent, à savoir:

  • l'urine change de couleur, une odeur désagréable apparaît, des particules de sang ou des sédiments sous forme de flocons peuvent y être visualisés;
  • les mains et les pieds gonflent (le plus souvent le soir);
  • soif accrue;
  • une éruption cutanée apparaît sur le corps ou le visage.
  • Lorsque ces symptômes sont détectés, il est nécessaire de consulter un médecin, sinon les manifestations douloureuses ne feront qu'augmenter: souvent, la température corporelle monte à 38-38,5 ° C, des frissons commencent.

    L'inflammation affecte l'un ou les deux reins. Dans la pyélonéphrite aiguë, les tissus des organes sont touchés. Dans ce cas, la température monte brusquement à 39-40 ° C, et il y a froid, transpiration accrue, maux de tête, "tirs" dans le dos, nausée et vomissements ne sont pas exclus. La pyélonéphrite aiguë apparaît souvent à la suite de processus purulents dans les cas d'angine de poitrine, d'endocardite ou de certaines pathologies gynécologiques. En l'absence de traitement approprié, la maladie entre dans la phase chronique.

    Glomérulonéphrite - inflammation qui affecte les vaisseaux glomérulaires. Cette maladie survient souvent à la suite d'une scarlatine, d'une amygdalite, d'une bronchite purulente ou d'une pneumonie. L'hypothermie peut en être la raison. Les symptômes d'un rhume des reins dans ce cas se manifestent par des douleurs à la poitrine, un essoufflement, des protéines dans l'urine et le sang, tandis que la peau pâlit et que la pression augmente.

    Événements médicaux

    En fonction du type et du stade de la maladie, le médecin vous prescrira tel ou tel programme de traitement, mais en général, un certain nombre de procédures thérapeutiques générales peuvent être distinguées. Cela inclut à la fois le traitement médical et les méthodes de la médecine traditionnelle, ainsi que l’utilisation de bains thermaux qui doivent être effectués régulièrement.

    Traitement avec des méthodes de médecine traditionnelle

    Pour poser le bon diagnostic, le médecin examine le patient. En règle générale, il prescrit les tests et procédures suivants:

    • Tests d'urine: totaux, quotidiens, selon Nechyporenko;
    • Échographie;
    • CT

    Pour des informations plus détaillées sur l'état du patient, une cystoscopie est parfois effectuée. Cette méthode implique l'étude de l'état de la surface interne de la vessie à l'aide d'un cathéter spécial avec optique.

    Sur la base des résultats, le médecin tire une conclusion et décide comment traiter le patient. Un tel programme comprend la prise de médicaments (antibiotiques) et de plantes ayant un effet diurétique.

    En plus des médicaments prescrits qui aident à renforcer le système immunitaire - divers biostimulants, vitamines et compléments alimentaires. Si le patient a un rein froid et ressent de la douleur en urinant, des antispasmodiques sont prescrits.

    Actuellement, il est préférable de traiter les rhumes du rein avec des préparations à base de plantes. Dans les formes les plus bénignes de la maladie, ils ne sont pas moins efficaces et efficaces que d'autres moyens contre l'inflammation. Contrairement à ceux-ci, les médicaments contenant des ingrédients à base de plantes sont plus sûrs pour le corps humain, ce qui est particulièrement important pour les enfants, les femmes enceintes et les jeunes mères. Les médecins prescrivent souvent des médicaments tels que:

    Les composants qui composent ces médicaments ont des effets anti-inflammatoires, analgésiques et diurétiques, et contribuent également à l'élimination des calculs et du sable.

    Procédures de bien-être à la maison

    Le rhume des reins, en particulier en l'absence de complications graves, est traité très efficacement à la maison. Outre le traitement médicamenteux, un certain nombre de mesures préventives peuvent être prises pour empêcher le développement ultérieur du processus inflammatoire. Ainsi, certains experts recommandent l’utilisation de méthodes de traitement thermique des reins malades en l’absence de température élevée.

    Parmi celles-ci figurent les procédures suivantes:

    1. Prendre un bain chaud en position assise. Il est recommandé d'ajouter à l'eau une certaine quantité de décoction à base de sauge, de camomille ou d'autres plantes médicinales faisant partie de la collection de reins.
    2. Chauffe-pieds. Pour ce faire, vous pouvez utiliser un bassin ordinaire avec de l'eau chaude et y ajouter des huiles aromatiques, des sels de bain ou de la moutarde. Vaporisez bien vos pieds dans cette composition, puis enfilez des chaussettes en laine.
    3. Utilisation d'un coussin chauffant. Il peut être utilisé la nuit, en plaçant sous la taille. Si vous utilisez un coussin chauffant en caoutchouc et qu'il ne vous gênera pas pendant votre sommeil, vous pouvez le laisser, l'eau se refroidissant progressivement. Si vous avez un radiateur électrique, vous devrez le retirer après environ une heure, maximum deux. Il n'est pas nécessaire d'en faire trop avec la température. Votre tâche consiste à obtenir l'effet thérapeutique souhaité et à ne pas vous brûler.

    Il convient de rappeler que la durée des procédures de bain ne doit pas dépasser 15 à 20 minutes. Cela réchauffera l'organe malade et n'entraînera pas de conséquences indésirables en cas de surchauffe. Il est nécessaire de les faire pendant au moins 2 semaines pour restaurer le corps après un rhume des reins.

    En outre, il convient de respecter un certain délai le respect du régime thermique afin de ne pas réduire à néant l'effet des mesures préventives. Vous pouvez donc vous envelopper dans une couverture chaude et enfiler un pyjama pour la nuit. Au moment du traitement, il est également fortement recommandé d’annuler la promenade dans la rue, au moins pour une longue période. Il est également conseillé de rester à l'écart des courants d'air et de toute autre hypothermie possible.

    Méthodes de médecine traditionnelle, si les reins ont soufflé

    Le traitement des remèdes populaires ne guérit pas complètement la maladie, mais ces méthodes peuvent soulager l’état du patient s’il a les reins froids. Il est préférable qu’ils soient associés au traitement prescrit par le médecin.

    En médecine traditionnelle, diverses herbes, feuilles et racines sont largement utilisées. Elles sont brassées comme du thé, mélangeant parfois différents types de plantes. Les frais peuvent être achetés à la pharmacie ou cuisiner vous-même. Dans l'inflammation des reins sont souvent utilisés:

    • Busserole;
    • Ours oreilles
    • Hypericum;
    • Stigmates de maïs;
    • La camomille;
    • Prêle;
    • Rose Musquée

    Les herbes affaiblissent le processus d'inflammation et aident à normaliser les fonctions du système rénal.

    La racine de bardane peut être utilisée pour le traitement. Il est séché, broyé dans un mortier en poudre, versé avec de l'eau bouillie chaude (0,2 l), infusé pendant 12 heures et filtré. La perfusion est nécessaire pour boire en une journée, alors qu'il est important d'observer le régime de l'eau établi par le médecin pour la prévention de l'œdème.

    Si vous avez soufflé les reins, vous pouvez boire du jus de grenade. Il contient de nombreuses substances bénéfiques qui ont un effet bénéfique sur le fonctionnement du système urinaire. Pour le traitement, il est nécessaire d'utiliser des jus de fruits frais, en buvant 200 ml le matin et 50 ml le soir après les repas pendant deux mois. Les jus pressés dans la citrouille, le radis, le raifort, les asperges et le radis ont un effet positif.

    En plus d'utiliser des infusions d'herbes et de jus de fruits, vous pouvez prendre des bains à la sauge, à la prêle des champs et aux feuilles de bouleau. Pas moins utiles et des bains de pieds, qui ajoutent des brindilles de sel de mer ou d’épinette, précuits à la vapeur dans de l’eau bouillante.

    Prévenir le rhume

    Pour éviter les lésions rénales, vous devez suivre quelques règles simples:

    1. Habillez-vous pour la météo. L'hypothermie entraîne inévitablement un affaiblissement du système immunitaire et l'apparition de processus inflammatoires.
    2. Ne marchez pas trop longtemps dans le froid ou sous la pluie.
    3. Effectuer régulièrement des procédures de revenu. Un durcissement correct contribue au fait que le corps commence à réagir plus fermement à l'hypothermie et qu'une personne est moins exposée au rhume.
    4. Évitez de rester dans un brouillon;
    5. Ne vous asseyez pas sur des surfaces humides ou froides.
    6. En temps pour traiter un rhume, si l'hypothermie se produisait toujours.

    Les médecins recommandent de boire beaucoup de liquide, à savoir de l'eau pure ou une tisane. Cela préservera l'équilibre eau-sel dans le corps. Des visites régulières chez le médecin pour examiner le système urogénital aident également à identifier une éventuelle inflammation à un stade précoce de son apparition.

    Un rhume commun - une maladie traitable, il est temps de prendre les mesures appropriées. Si vous avez encore souffert, vous ne pouvez pas retarder la campagne chez le médecin. Un diagnostic opportun et un traitement prescrit sont la clé d'un rétablissement rapide et de l'absence de complications.

    Froid des reins

    Rein froid: traitement et symptômes

    En règle générale, il s'agit d'une affection saisonnière courante, due au fait que vous venez de vous mouiller les pieds. Mais dans tous les cas, un rhume des reins nécessite toujours le traitement le plus rapide et le plus complet.

    Symptômes du développement d'un rein froid

    Par ce rhume, il est habituel de désigner différents types de maladie rénale, présentant généralement des symptômes similaires à ceux de cette maladie, ou se produisant à la suite d’un rhume ou après l’avoir souffert. Ainsi, lors de maladies pseudo-grippales, une infection urinaire ou sanguine pénètre dans les reins, ce qui provoque une pyélonéphrite, à savoir une inflammation du bassinet du rein.

    En règle générale, toutes les manifestations de la pyélonéphrite sont très similaires au rhume - c’est la même chose.

    Et c’est pourquoi de nombreux patients le considèrent assez souvent comme un simple ARVI. Un autre type de maladie, communément appelé «rhume du rein» - la glomérulonéphrite, à savoir l’infection des glomérules de la couche rénale corticale - peut également être une conséquence de la grippe ou du rhume.

    Comment distinguer un "rein froid" du SRAS?

    Il est possible de distinguer un «rhume des reins» par plusieurs signes évidents, à savoir:

    • douleur dans la région lombaire,
    • mal de tête persistant
    • l'urine devient trouble et de couleur sombre.

    Dans ce cas, vous devriez immédiatement contacter votre urologue, peut-être un rhume ou une grippe vous a-t-il causé une inflammation des reins, ou peut-être avez-vous pris vous-même une inflammation des reins pour ORZ dès le début.

    Caractéristiques de traitement et de prévention du rhume du rein

    Si vous ressentez les premiers symptômes de la maladie, contactez immédiatement votre urologue. N'oubliez pas qu'une inflammation aiguë des reins peut facilement devenir la principale cause d'insuffisance rénale. Seul un médecin peut déterminer la cause principale de l'inflammation et prescrire le traitement correct et efficace.

    Comparé à un «rhume», un simple rhume peut sembler inoffensif. Mais avec une faible immunité, c'est elle qui est la principale cause de glomérulonéphrite, de pyélonéphrite et d'autres maladies du rein.

    1. Isolez. L'hypothermie, en soi, ne provoque pas un rhume des reins, mais elle peut facilement provoquer une activité infectieuse et affaiblir le corps.

    2. Durcir pour prévenir les maladies. Un durcissement périodique peut sevrer le corps pour réagir aux changements brusques de température, comme dans les cas de stress intense. Mais la principale chose à retenir est de commencer à durcir progressivement.

    3. Buvez beaucoup de liquides. Il comprend une tisane et de l'eau. Le thé et le café simples, au contraire, provoquent la rétention de tout le liquide dans le corps humain, compliquant ainsi le travail des reins. Également dans l'inflammation des reins est très utile la teinture de printemps, les jeunes feuilles de bouleau.

    4. Il est également nécessaire de consulter un médecin rapidement.

    Pas d'auto-traitement et dès les premiers symptômes de la maladie, consultez immédiatement un spécialiste!

    Comment comprendre que vous avez des reins congelés? Symptômes de la maladie

    Presque à n’importe quel moment de l’année, vous pouvez avoir un rein froid en vous mouillant les pieds ou en vous assoyant au froid. Les symptômes de cette maladie se manifestent généralement par des sensations douloureuses dans le bas du dos. Ils sont également rejoints par d’autres signes, que nous examinerons plus en détail ci-après.

    Signes d'un rein froid

    En plus des maux de dos, le patient s'inquiète également de la fréquente envie d'uriner. Dans certains cas, il est vrai, au contraire, cela devient rare. L'urine change de couleur ou contient du sang et des impuretés. En règle générale, à la suite de cette maladie, les paupières, les bras et les jambes du patient gonflent, en particulier après le sommeil, car les reins ne peuvent plus supporter la fonction excrétrice. Et la peau est recouverte d'une éruption cutanée qui apparaît en raison de la concentration élevée de toxines dans le sang. De la bouche du patient peut attraper l'odeur d'ammoniac. Son goût est également sujet à changement. En outre, il existe de la fièvre, de la fatigue et, dans certains cas, une perte d'appétit, des nausées, des vomissements, des troubles de la pression artérielle, une perte de poids et même une déficience visuelle.

    Que faire si vous suspectez un refroidissement du rein?

    La douleur rénale est un symptôme qui ne peut être ignoré. Par conséquent, veillez à contacter votre médecin dès les premières manifestations de la maladie. De plus, les douleurs rachidiennes et rénales sont souvent difficiles à distinguer même des spécialistes. Cela nécessite des tests et des examens. Ne soyez pas arrogant! Mauvais diagnostic, un traitement inexact peut avoir des conséquences très graves! Tout d'abord, vous devez analyser l'urine et le sang. Vous devrez peut-être passer une échographie de vos reins. Après avoir reçu toutes les données de l’enquête, l’urologue prescrira le traitement. En règle générale, des antibiotiques sont nécessaires pour guérir les reins gelés. Les symptômes sont trompeurs et vous pouvez parfois vous en tirer avec des médicaments faibles. Par conséquent, ne prenez rien sans l'avis d'un médecin.

    Moyens pour soulager la condition

    Si des antibiotiques vous sont encore prescrits, les tisanes constitueront un excellent soutien pour le corps. À la pharmacie, vous pouvez acheter une collection de produits rénaux et la prendre comme indiqué dans les instructions. Il a des effets à la fois diurétiques et anti-inflammatoires, tout en augmentant les défenses de l'organisme. Pour vérifier si vous êtes allergique à ce médicament, prenez la dose réduite 10 fois pour la première fois. Si la réaction est bonne, alors buvez à pleine dose, mais pas plus! Si vous avez les reins froids, les symptômes suggèrent qu’un bain en sit sera très utile. Dans le chaud, chauffé à 40 º, de l'eau est ajoutée au bouillon de la collection de reins et assis pendant 15 minutes. Avant de vous coucher, vous pouvez réchauffer vos jambes en ajoutant du sel de mer ou de la moutarde à l’eau. Au lit, placez un coussin chauffant électrique sous le bas du dos et allongez-le environ une heure. L'échauffement doit être fait jusqu'à la récupération complète. Après avoir suivi tout le cours, vous devez passer à nouveau tous les tests pour vous assurer que vous avez guéri les reins congelés. Les symptômes peuvent disparaître et l'inflammation va rester, prenant une forme chronique, donc une nouvelle vérification est extrêmement nécessaire. Vous bénisse!

    Que faire si j'ai un rein froid et que ça fait mal maintenant

    Réponses:

    Pyélonéphrite - inflammation des reins résultant de la pénétration de micro-organismes dans les reins. Il s’agit généralement d’une infection dite ascendante qui se propage par les uretères de la vessie. Parfois, des micro-organismes envahissent les reins avec le filtrat du sang. Les micro-organismes qui pénètrent dans les reins provoquent l’inflammation et le gonflement. À mesure que ces processus se propagent, le tissu rénal endommagé est remplacé par des cicatrices. La formation de tissu cicatriciel après des exacerbations répétées provoque une violation des capacités fonctionnelles des reins. Après un certain temps, une insuffisance rénale complète peut se développer.
    Symptômes: la maladie survient soudainement., il y a de la fièvre, des frissons, des douleurs au rein affecté (rein) et une sensation de gêne dans l'abdomen.
    Méthodes de traitement traditionnelles: Des antibiotiques sont prescrits. L'apport quotidien en quantité suffisante de liquide est d'une grande importance. Cela contribue à un meilleur rinçage des voies urinaires. En l'absence d'effet, l'ablation chirurgicale du rein non fonctionnel peut être nécessaire.
    Méthodes de traitement non traditionnelles et folkloriques:
    1) dissoudre 1g. momie dans 1 l. l'eau bouillie. Prendre avec pyélonéphrite 0,5 tasse 2 fois par jour 30 minutes avant les repas.
    2) Versez 3 cuillères à soupe de graines de carotte 1l. l'eau bouillante, insister la nuit, filtrer et boire sous forme de chaleur 0,7 tasse 4 à 5 fois par jour à jeun.
    3) Pour laver les reins comme un diurétique, ils boivent le jus de pommes de terre crues - 0,5 tasse chacune le matin à jeun.
    4) Pour le traitement de la pyélonéphrite et le renforcement des reins, on utilise un mélange de jus de pomme de terre et de rowan infusé pendant 1 heure.
    5) Râpez les carottes et 3 cuillères à soupe le soir, versez 3 tasses d'eau bouillante. Infusion boire chaud 1 verre 3 fois par jour.
    6) La citrouille est l’une des meilleures plantes diurétiques. Il est utilisé avec succès dans la pyélonéphrite. Il y a de la pulpe de citrouille crue 500gr. 2 fois par jour.
    7) Versez 2 cuillères à soupe de cônes de houblon 0,5l. l'eau bouillante, faire bouillir pendant 2-3 minutes, insister 1 heure et filtrer. Buvez 0,5 verre toutes les 2 heures pendant 2 jours.
    8) Versez 1 cuillère à café de graines de lin avec 1 tasse d'eau bouillante, laissez bouillir pendant 5 minutes et laissez reposer 2 heures. Buvez 0,5 tasse 3 fois par jour.
    9) Les baies d'argousier - l'un des meilleurs agents porteurs de vitamines, aident parfaitement à toutes les maladies du rein.
    10) Cuire les fruits des figues dans le lait pendant 15-20 minutes, filtrer et prendre le lait très chaud, 2 à 3 tasses par jour.
    11) Verser 1 cuillère à soupe de fruits de sureau avec 1 tasse d'eau bouillante, laisser reposer 10 minutes et filtrer. Prendre 0,5 tasse 3 à 4 fois par jour 15 minutes avant les repas.
    12) Versez 2 cuillères à café de fines herbes au sol de prêle (vendues en pharmacie) avec 1 tasse d'eau bouillante, laissez reposer pendant 1 heure et égouttez. SIP pendant la journée..
    13) Versez 5-6 cuillères à soupe de feuilles de cassis hachées avec 1 tasse d'eau bouillante et laissez chauffer au moins une heure. Prenez 1 verre 5-6 fois par jour, pour améliorer le goût, vous pouvez ajouter du miel.

    Marina

    va chez le docteur.

    Hrithik

    Eh bien, la future robe pour la météo, mais maintenant il est préférable d'aller chez l'urologue

    Le rasoir

    Pour le médecin, mais pour le moment mettre sur les chaussettes sont chaudes, et mieux en laine, un bon pull et boire que le fil est chaud.

    Comment faire face à un rhume des reins: traitement et prévention

    La plupart d'entre nous ne connaissent souvent pas suffisamment les mécanismes et les processus du corps humain. Par conséquent, lorsque des problèmes surviennent avec tel ou tel organe interne, ils doivent être résolus avec l'aide d'un spécialiste. Si des symptômes d’une maladie virale apparaissent, auxquels s’ajoutent des douleurs au dos, une miction difficile et douloureuse, parfois avec du sang, cela indique des processus inflammatoires ou, tout simplement, un rhume des reins qui a rattrapé la personne.

    En aucun cas, il n'est impossible de provoquer de tels malheurs, la première chose à faire en cas de tels maux est donc d'aller à un rendez-vous avec un médecin. Seul un professionnel déterminera la cause et prescrira un traitement adéquat. De plus, il le fera après des tests de laboratoire.

    Quelles sont les raisons du malheur?

    Le fait que l'inflammation des reins ait commencé chez les femmes ou les hommes peut être dû aux facteurs suivants:

    • La manifestation de complications de maladies respiratoires transmises par des virus. Avec une immunité affaiblie, la nature particulière de la maladie ou d’autres facteurs, un rhume des reins peut s’ajouter au malheur saisonnier.
    • L'hypothermie Tout le monde sait que rester assis sur un sol froid ou sur des pierres peut entraîner des problèmes de santé, mais beaucoup ignorent les conseils et risquent les problèmes rénaux. Les filles et les femmes portent souvent des jupes courtes et des vêtements de dessus, des bas et des sous-vêtements minces, apportant leur propre santé à la mode. La baignade dans de l'eau froide ou un durcissement excessif peuvent également provoquer un rhume des reins.
    • Infection transmise par des bactéries. Il peut être introduit dans le corps de différentes manières et nécessite la surveillance d'un médecin. Il ne peut être traité que par les moyens prescrits par un professionnel.

    Quelles maladies se cachent derrière la douleur dans les reins?

    Lorsque nous pensons que nos reins sont atteints du rhume, parce que nous les refroidissons trop, il est important de trouver la cause réelle du malheur. Les maladies des organes qui se trouvent dans cette zone sont très diverses:

    • La cystite Ceci est une inflammation de la vessie. Parfois, il se manifeste de la même manière que ce qu'on appelle communément «refroidir les reins».
    • Inflammation de l'utérus, caractéristique bien entendu du corps féminin. Cette attaque appartient à un domaine complètement différent de la médecine - la gynécologie, nécessite un spécialiste différent et, bien sûr, une approche. Par conséquent, il est important de faire une enquête quand vous commencez à tomber malade.
    • L'inflammation réelle des reins est la néphrite. Lorsque les symptômes apparaissent, il est important de déterminer son type et son scénario de développement possible, ainsi que le traitement adéquat. Cette maladie rénale peut se manifester avec les diagnostics plus «étroits» suivants:
      • La pyélonéphrite est une infection bactérienne dont vous pouvez parler lorsque vous avez un rhume. Peut être unilatéral ou bilatéral. La pyélonéphrite est dangereuse car elle peut évoluer vers une forme chronique sans traitement approprié.
      • Glomérulonéphrite. C'est une maladie auto-immune, elle est toujours bilatérale. Vous pouvez attraper un rhume et, avec une immunité réduite, créer une telle nuisance.

    Comment identifier la maladie?

    Les symptômes d'un rein froid commencent par une maladie respiratoire aiguë courante. Autrement dit, la première chose qui peut apparaître est des frissons, une sensation de douleur dans tout le corps, une hyperthermie, c'est-à-dire de la fièvre, de la fatigue, des maux de tête et de la lourdeur. Cependant, bientôt, si vous avez un rein froid, d'autres signes se font également sentir:

    • Les envies fréquentes d'aller aux toilettes, avec l'urine, sont beaucoup moins fréquentes que d'habitude.
    • L'urine change de couleur, elle peut être trouble ou contenir des impuretés sanguines.
    • Il y a des douleurs dans le bas-ventre, elles tirent caractère.
    • Le principal symptôme est une gêne dans le bas du dos. La douleur peut être si forte que la personne recherchera la position la plus confortable. Cependant, ni assise ni couchée dans des positions différentes ne la trouvera pas.

    Des complications

    Avec un rhume des reins, les symptômes vont s'aggraver si le traitement du problème est inadéquat.

    En outre, une approche irresponsable est lourde de conséquences et de complications.

    Le diagnostic de «rhume du rein» indique la présence de bactéries et si elles ne sont pas traitées, elles se manifesteront à nouveau. Voici les complications probables dans ce scénario:

    • pyélonéphrite chronique;
    • urolithiase;
    • la cystite apparaissant au moindre froid;
    • hydronéphrose;
    • problèmes avec les organes génitaux pour les femmes;
    • problèmes de prostate chez les hommes;
    • insuffisance rénale.

    Jade pour enfants

    Une attention particulière mérite le jade chez les bébés. Si les symptômes d'un rein froid chez un adulte sont évidents, il peut les décrire et les expliquer. Dans l'enfance, vous ne pouvez deviner que les causes exactes de l'indisposition. Il est important de demander l’aide d’un médecin à temps et de commencer le traitement.

    Un petit enfant ne peut que montrer par son apparence à quel point il est mauvais. Il devient morose et léthargique.

    Si la température des miettes augmente, que le nombre de mictions douloureuses diminue, que la couleur et le type d'urine changent, vous devez immédiatement faire appel à des spécialistes.

    Les enfants de moins de l’année vont «petit à petit» presque toutes les heures, les enfants de moins de 3 ans environ 10 fois, jusqu’à cinq ans, de 7 à 8 fois et jusqu’à dix, environ sept fois par jour. C'est seulement à l'adolescence qu'une personne commence à uriner cinq à six fois, et ce taux sera maintenu tout au long de sa vie.

    Comment est le diagnostic?

    L'examen visuel du néphrologue et la palpation ne suffisent pas - il est donc impossible de déterminer avec précision la maladie. Les symptômes standard du rhume des reins peuvent indiquer la nécessité d'un traitement différent. Par conséquent, la médecine moderne utilise deux méthodes d'examen. Ensemble, ils aideront à comprendre ce qui se passe avec les reins et comment ils peuvent être guéris:

    • analyse clinique de l'urine, qui en détermine la densité, la couleur, la présence de bactéries, de protéines, d'impuretés;
    • examen échographique de l'organe - selon lui, le médecin voit comment, dans quelle proportion, se développe l'inflammation, à quel stade se trouve-t-il.

    Comment est le traitement?

    Après avoir mené les études nécessaires et obtenu leurs résultats, le médecin vous prescrira très probablement le schéma thérapeutique suivant:

    • repos au lit, ce qui est important pour la récupération du corps;
    • régime sans aliments aigus et gras; une attention particulière devrait être accordée à la réduction de la quantité de sel dans le régime, car cela charge les reins de façon excessive;
    • augmentation de la quantité de liquide consommée: il est important de "rincer" l'organe, il faut donc boire beaucoup, bien sûr, il vaut mieux ne pas utiliser de soda ou de boissons artificielles, il est préférable d'utiliser des tisanes et de l'eau potable;
    • médicaments, y compris antibiothérapie; nommé uniquement par un médecin et utilisé strictement selon les instructions;
    • décoctions à base de plantes pour améliorer l'effet du traitement du rhume des reins.

    Quelles herbes pouvez-vous boire?

    Alors, quelles sont les solutions au problème, que faire, et si j'ai un rein froid, comment me comporter correctement? Est-il possible de faire quelque chose si des signes de jade deviennent apparents? La seule chose qui ne nécessite pas une ordonnance du médecin, bien que la consultation de celui-ci soit souhaitable, est l'utilisation d'urésceptiques d'origine végétale.

    La grossesse est une exception: l'utilisation d'herbes pour transporter un enfant ne devrait pas se produire de manière incontrôlable.

    Les feuilles de prêle, les airelles et les fraises, la racine de persil hachée sont brassées dans de l'eau chaude (1 cuillère à soupe par verre) pendant une heure et se boivent au tiers du verre trois fois par jour. Bien compléter le régime alimentaire dans le traitement du jus de airelle, qui a également la capacité de "tirer" l'inflammation.

    Mesures préventives

    Pour éviter les malheurs qui vous obligeront à rester au lit pendant un moment et à vous donner beaucoup d'inconfort, vous devez suivre certaines précautions:

    • Habillez-vous plus chaud en hiver, et surtout par temps humide au printemps et en automne. Les pieds doivent toujours être secs. Aujourd'hui, il est possible d'acheter des jeans isolés, des collants élégants et des jambes échauffantes. Vous ne devez donc pas sacrifier votre santé à la mode. Assurez-vous que la taille est recouverte d'un pull chaud, d'une veste ou d'un manteau allongé. Et ne laissez jamais cette partie du corps exposée par temps froid.
    • Ne vous asseyez pas et ne vous allongez pas sur des surfaces froides. Parfois, il faut cinq minutes pour aller à l'hôpital ou long et fastidieux pour se faire soigner à la maison.
    • Essayez de ne pas être dans les brouillons, ou au moins couvrir avec le bas du dos.
    • Ne restez pas longtemps dans l’eau froide, en laissant l’étang ou la piscine bien essuyer, n’allez pas dans l’humidité.
    • Gardez votre corps propre. Une hygiène intime devrait être impeccable. Chaque jour, vous devez prendre une douche ou au moins laver les organes génitaux et changer de vêtements pour éviter toute infection du corps.