Réduction rénale: causes, symptômes et diagnostic

Les symptômes

Il existe des anomalies du développement et de la structure anatomique des reins sous la forme de modifications de leur nombre, de leur localisation (localisation) et de leur taille. Le redimensionnement est plus souvent une réduction du rein (hypoplasie), qui se développe pour diverses raisons et peut être avec ou sans altération de la fonction.

Causes et mécanisme

Deux groupes de causes entraînent une réduction de la taille de l'organe - ceux qui entraînent une réduction innée du rein et ceux qui causent cette affection après la naissance.

Les causes de la réduction conduisant à une hypoplasie congénitale sont les suivantes:

  1. Les désordres génétiques sont la cause la plus fréquente de diminution, la fréquence est d'environ 57%, à la suite d'une violation des gènes responsables de la division des cellules du tissu rénal, son développement est insuffisant. Des troubles prononcés de la structure des gènes provoquent une aplasie des reins - l'absence complète d'un organe, généralement cette condition est incompatible avec la vie.
  2. Facteurs tératogènes affectant le fœtus - radiations ionisantes (radiations), composés chimiques (colorants aniline, benzène), certaines infections virales provoquent des perturbations dans les gènes des cellules rénales, ce qui entraîne leur diminution. Sur le fond de l'hypoplasie peut développer une insuffisance rénale chez un enfant après la naissance. La fréquence de ce type de réduction est de 16%.
  3. Causes inconnues - dans 27% des cas, il n'est pas possible d'établir la cause exacte de l'hypoplasie congénitale.

L'hypoplasie acquise peut se développer après la naissance d'une personne sous l'influence de telles raisons:

  • Pyélonéphrite dans la petite enfance - une infection bactérienne, causant une inflammation du tissu rénal, entraîne une diminution de sa masse.
  • La glomérulonéphrite est une maladie auto-immune avec lésions bilatérales. Dans ce cas, en raison de la défaillance du système immunitaire, des anticorps infectant le tissu rénal se développent. Une inflammation prolongée se développe, ce qui conduit à son remplacement par le tissu fibreux, ce qui entraîne une diminution du parenchyme rénal.
  • Diminution de la pression artérielle systolique en dessous de 70 mm Hg. st. - est la cause d'une insuffisance aiguë de la circulation sanguine dans les reins, entraînant une mort cellulaire (nécrose aiguë) et une diminution de leur taille. Il s'agit d'une condition dangereuse, car il développe une insuffisance rénale aiguë et une intoxication du corps avec des produits métaboliques.
  • Amyloïdose - à la suite de désordres métaboliques de l'organisme, du diabète sucré, de l'hypertension, de la tuberculose, la substance protéino-polysaccharidique spécifique amyloïde se dépose dans les cellules du rein, entraînant la mort cellulaire. Ce processus affecte les deux reins et conduit à leur réduction et au développement d'une insuffisance chronique.

C'est important! La réduction de la taille du rein acquise affecte souvent les deux organes avec le développement d'une insuffisance rénale. Le processus congénital de l'hypoplasie affecte un rein, tandis que le sain est responsable de l'élimination des produits métaboliques par le corps, de sorte qu'une insuffisance rénale peut ne pas se développer.

Symptômes de réduction rénale

Si la réduction de la taille du rein ne s'accompagne pas d'une insuffisance rénale, elle risque de ne pas se manifester cliniquement avant longtemps. Dans ce cas, l'hypoplasie est détectée par hasard lors de l'examen échographique de la cavité abdominale dû à d'autres maladies.

Lorsque la formation d'insuffisance rénale apparaît, ces symptômes:

  • gonflement du visage et des extrémités - à la suite d'une diminution de l'excrétion de fluide, apparaît le matin, plus sur le visage (sous la forme d'un gonflement sous les yeux), c'est le premier symptôme à suspecter l'apparition d'une insuffisance rénale;
  • soif persistante et bouche sèche en raison de l'accumulation dans le corps de produits métaboliques;
  • l'odeur des reins par la bouche est un symptôme caractéristique, l'odeur ressemble à un rein bouilli, son apparence est associée à l'accumulation d'urée dans le corps, qui doit être éliminée;
  • diminution du volume urinaire quotidien (oligurie);
  • arrêt de l'urine (anurie) - un symptôme terrible indiquant un arrêt du rein, qui conduit à une urémie (accumulation de produits métaboliques dans le sang);
  • altération de la conscience de la somnolence légère à son absence totale (coma) - dépend de la gravité de l'urémie, car les produits métaboliques non excrétés par les reins empoisonnent le cerveau, altèrent sa fonction, principalement le cortex cérébral, responsable de la conscience;
  • douleur en urinant - sous la forme d'une sensation de brûlure.

Diagnostic de la maladie

La méthode la plus informative d’examen des reins, de leur taille et de leur structure, est l’échographie (US) des organes abdominaux. Cette méthode de recherche est sans danger pour le corps, car les ultrasons sont totalement inoffensifs. Par conséquent, une échographie des organes abdominaux et des reins peut être effectuée sur les femmes enceintes et les jeunes enfants.

Des tests sanguins de laboratoire sont utilisés pour diagnostiquer une insuffisance rénale. Les principaux marqueurs du développement de l'insuffisance rénale sont le niveau d'urée, d'acide urique et de créatinine dans le sang, qui sont des produits métaboliques dans le corps.

Une augmentation du niveau de ces substances au-dessus de la norme indique une insuffisance de la fonction excrétrice des reins. Également à partir d'études de laboratoire, analyse clinique obligatoire du sang et de l'urine.

De plus, la tomodensitométrie (TDM) est utilisée pour déterminer la taille des reins, dans le cas de résultats échographiques ambigus. Il s'agit d'une méthode d'investigation aux rayons X. Une série d'images du rein, couche par couche, est réalisée sur un scanner.

C'est important! La tomographie assistée par ordinateur n’est pas réalisée par tous, car les rayons X sont utilisés à des fins de recherche. Principalement, cette méthode d’examen des reins est contre-indiquée pour les femmes enceintes et les jeunes enfants.

Pour déterminer les changements au niveau des tissus avec une diminution, une biopsie de ponction est effectuée - une aiguille spéciale insérée dans le rein prend un morceau de tissu pour un examen microscopique. Les modifications histologiques révélées dans le tissu aident à établir la cause de la réduction de l'organe.

Complications et tactiques de traitement de l'hypoplasie rénale

La seule et la plus terrible complication de l'hypoplasie rénale est l'insuffisance rénale, qui peut être de 2 types:

  1. aigu - se développe très rapidement sur une courte période de temps, la principale manifestation est l'absence complète de miction (anurie);
  2. chronique - pour son développement prend du temps au moins six mois, plus souvent ce processus prend des années, est caractérisé par une diminution progressive du volume quotidien de l'urine (oligurie), l'apparition d'un œdème sur le visage et les membres inférieurs.

Le choix du traitement de l'hypoplasie dépend de la présence d'une insuffisance rénale et de lésions des reins.

Si un organe est réduit, l'autre exerce une fonction excrétrice avec un volume suffisant. Dans ce cas, il n'y a pas de tactique de traitement actif. En cas d'insuffisance rénale, une transplantation (greffe) de l'organe malade est réalisée.

Un rein est plus gros que l'autre: nous retournons à la taille normale

Les reins sont l'organe jumelé du système excréteur humain dans lequel se produisent la formation, la collecte primaire et l'excrétion de l'urine. Normalement, la taille des parties droite et gauche du système est la même et mesure en moyenne 10-12 × 4,5-7 × 4-5 cm. chez un enfant. Quelle est la raison, est-ce toujours une pathologie et comment est-elle traitée: essayons de la comprendre.

Les raisons de la différence de taille des reins

Dans la nature, il n'y a rien de absolument symétrique, de sorte que la taille des organes internes, même en paire, peut légèrement différer. Une légère différence de taille et d’emplacement des organes urinaires ne viole pas les fonctions qu’ils remplissent et est considérée comme une variante de la norme. Si un rein est 1,5 à 2 fois ou plus plus que l'autre, c'est un signe certain de pathologie. Nous examinons ci-dessous les principales causes d'augmentation et de diminution de la taille des reins chez l'adulte et l'enfant.

Pourquoi un rein pousse

Les conditions dans lesquelles il y a plusieurs fois une croissance unilatérale de l'organe urinaire comprennent:

  • pyéloectasie et hydronéphrose;
  • pyélonéphrite aiguë;
  • glomérulonéphrite aiguë;
  • urolithiase;
  • processus oncologiques;
  • L'hyperplasie du vicaire est une augmentation compensatoire de la taille de l'organe, avec un second rein non fonctionnel (manquant).

Si la taille d'un rein est beaucoup plus grande que celle de l'autre, un spécialiste peut alors suspecter le développement d'une pyéloectasie ou d'une hydronéphrose. La pyéloectasie est une extension du bassin provoquée par une violation du flux physiologique de l'urine à travers les uretères. Peut avoir à la fois congénital et acquis.

Parmi les causes de pyeloectasia chez les enfants sont:

  • malformations congénitales de la bouche et des valves de l'uretère;
  • la dystopie urétérale;
  • l'urétrocèle;
  • rétrécissements et obstruction congénitale des voies urinaires inférieures.

Chez les adultes, la pyeloectasie acquise est plus souvent diagnostiquée, causée par:

  • maladies urologiques;
  • inflammation chronique du tissu rénal;
  • IBC;
  • tumeurs des voies urinaires ou de la prostate.

Si elle n'est pas traitée, la maladie progresse et atteint son stade final - l'hydronéphrose. Cette condition est caractérisée par l’amincissement de la couche de néphrons fonctionnellement active avec une fonction d’organe altérée. En termes simples, le rein sur le côté de la lésion devient comme un sac mince et étiré rempli de liquide.

Les stades aigus de l'inflammation unilatérale dans le tissu rénal se caractérisent par une légère augmentation de l'organe affecté, associée à un gonflement du tissu et à une rétention urinaire. Si la pyélite, la pyélonéphrite ou la glomérulonéphrite devient chronique, la situation inverse peut se présenter: une ride secondaire (néphrosclérose).

L’augmentation de l’organe présentant un DCI ou un cancer est due à l’apparition d’inclusions pathologiques: urolithes (pierres) ou cancer.

Pourquoi un rein rétrécit

Fréquent en médecine et les changements cliniques opposés. Si un rein est plus petit que l'autre, cela est peut-être dû à:

  • hypoplasie (hypoplasie congénitale);
  • pyélonéphrite chronique;
  • glomérulonéphrite chronique;
  • l'amylose;
  • néphrosclérose.

La réduction du rein due à une hypoplasie est diagnostiquée chez les enfants. Contrairement à l'agénésie, l'organe est formé et peut même partiellement remplir ses fonctions, mais ses dimensions ne correspondent pas à celles du modèle standard. Avec l'hypoplasie unilatérale, la plupart des travaux de filtration du sang et de formation d'urine prennent un organe sain et l'état du patient reste satisfaisant pendant une longue période.

Dans les processus infectieux chroniques et auto-immuns (pyélonéphrite, glomérulonéphrite), les cellules fonctionnelles sont progressivement remplacées par du tissu conjonctif. Tôt ou tard, il entraîne la néphrosclérose - le rein est soumis à des rides secondaires et sa taille est considérablement réduite.

Plan standard pour le diagnostic des patients "rénaux"

L’examen des patients chez qui on suspecte une maladie du système urinaire comporte plusieurs étapes:

Recueil des plaintes et des antécédents Le spécialiste détermine la gamme de problèmes du patient ainsi que les caractéristiques de l'évolution de la maladie. Examen clinique Comprend l'examen de la peau, la mesure de la pression artérielle, la palpation, la percussion des reins, la détermination du symptôme de Pasternatsky (battement). Diagnostic de laboratoire Utilisé pour évaluer l'état général du patient, ainsi que des marqueurs spécifiques des dommages causés par le néphron. Comprend OAM, échantillons selon Zimnitsky et Nechiporenko, OAK, test sanguin biochimique (avec la définition obligatoire de la créatinine et de l'urée). Tests instrumentaux À l'aide de méthodes de diagnostic visuelles, vous pouvez déterminer avec précision la taille de l'organe affecté et la comparer à celle des organes normaux. En outre, une échographie, une urographie excrétrice ou une cystographie vaginale peuvent déterminer la cause d’une diminution ou d’une augmentation du nombre de reins.

Principes de traitement: est-il possible de ramener à la normale la taille d’un rein en santé?

Un plan de traitement des maladies entraînant une augmentation ou une diminution de la taille des reins est élaboré individuellement pour chaque patient. Tout d'abord, les causes et le mécanisme du développement du syndrome, l'âge du patient, la présence d'une pathologie somatique chez lui sont pris en compte.

Le traitement est:

  1. Correction du régime et du style de vie.
  2. Traitement médicamenteux, comprenant la prescription d'antibiotiques, d'uroseptiques, d'antispasmodiques, de médicaments du groupe des AINS et d'autres agents symptomatiques
  3. Élimination chirurgicale des troubles de l'écoulement physiologique de l'urine.

Avec un traitement précoce chez le médecin et la nomination d'un traitement en temps opportun, le pronostic pour le patient est généralement favorable. Habituellement, la taille du rein agrandi ou petit revient à la normale et les fonctions anormales du système urinaire du patient sont restaurées. Dans les affections chroniques, accompagnées d'un changement significatif de la taille du corps, il est possible d'obtenir une compensation partielle des reins.

De quoi peut-on réduire un rein?

Laisser un commentaire

Une pathologie grave dans le corps humain est la réduction de la taille du rein ou la formation de rides. Des lésions à l'organe surviennent lors de maladies telles que la pyélonéphrite chronique, qui en est au dernier stade, ou dans diverses autres maladies inflammatoires des reins. La conséquence de l'apparition de cette pathologie est le développement d'une insuffisance rénale chronique. Par conséquent, les patients présentant un petit rein gauche ou droit doivent être soumis à une hémodialyse ou, dans les cas extrêmes, à une greffe d'un organe du donneur.

Raisons pour lesquelles le rein peut diminuer

Une question assez populaire parmi les patients avec un néphrologue, pourquoi l'un des reins a-t-il diminué de taille? La principale raison du changement de cet organe est due aux maladies qui entraînent la destruction du tissu rénal et son atrophie. Les maladies pour lesquelles les reins sont réduits sont les suivantes:

  • Hypoplasie. Cette pathologie est une anomalie congénitale, dans laquelle le corps est de structure normale, mais dont la taille est loin des limites permises. Dans l'hypoplasie, l'organe est réduit, mais il n'est pas différent de celui en bonne santé.
  • Glomérulonéphrite.
  • L'amylose
  • Hydronéphrose.
  • Diminution de la pression artérielle systolique.
  • Néphrosclérose
La maladie glomérulaire peut provoquer des modifications structurelles des reins. Retour à la table des matières

Glomérulonéphrite

Une maladie telle que la glomérulonéphrite, caractérisée par des lésions glomérulaires, peut affecter la taille du rein. Dans la plupart des cas, avec cette pathologie au stade initial d'insuffisance rénale, la taille de l'organe rénal se modifie considérablement. Cependant, avec le développement ultérieur de l'insuffisance rénale, ses rides se produisent progressivement. Le rein commence à se contracter et se présente sous la forme d'une formation de crampons ratatinée.

L'amylose

L'amylose est une autre raison pour laquelle le rein droit ou gauche peut rapetisser. Cette pathologie est une maladie systémique dans laquelle un complexe complexe protéine-polysaccharide est déposé dans les tissus. Il y a amylose après avoir souffert de diabète, de tuberculose rénale, d'hypertension. Dans le processus de ces maux, l'organe meurt de cellules, ce qui conduit à la défaite des reins droit et gauche. En conséquence, une insuffisance chronique se développe et la taille de l'organe associé décrit peut diminuer.

Hydronéphrose

En médecine, l'hydronéphrose est définie comme l'accumulation d'urine dans le pelvis et les cupules rénaux, et est souvent appelée «hydronéphrose du rein gauche (droit)». Avec cette pathologie, une stagnation se forme, ce qui conduit à une expansion du pelvis rénal et à une perturbation de l'apport sanguin normal au rein. À la suite de cela, l'un des reins devient progressivement plus mince, le processus de développement de la gyronephrose diminue et perd ses capacités fonctionnelles.

Diminution de la pression artérielle systolique

Pourquoi les organes rénaux deviennent-ils plus petits avec une pression artérielle basse? Dans le cas où la cause d’un petit rein est la réduction de la pression systolique (supérieure), on parle alors de taux inférieurs à 70 mm Hg. st. Il en résulte une insuffisance aiguë de la circulation sanguine rénale, entraînant la mort cellulaire de l'organe décrit et une réduction de sa taille. Un petit rein présente un grand danger pour l'homme car il se développe une insuffisance rénale aiguë et que l'organisme est intoxiqué par des produits métaboliques. En outre, il existe un risque de problèmes d'approvisionnement en sang en raison d'une sténose de l'artère rénale: le rein "semble" réduire la pression et commence à libérer de la rénine, ce qui entraîne une normalisation inutile de l'hypotension artérielle et conduit à un rétrécissement des vaisseaux sanguins.

Néphrosclérose

Lorsque l'un des reins est devenu plus petit, le médecin peut diagnostiquer la néphrosclérose. Dans cette pathologie, le parenchyme rénal est remplacé par du tissu conjonctif, ce qui entraîne des modifications structurelles de l'organe. Au début de l'évolution de la maladie, les vaisseaux sont endommagés, ce qui entraîne une détérioration de l'apport sanguin à l'organe et un manque d'oxygène. Le tissu rénal est compacté et l'organe prend une apparence ridée. Les reins, dont la taille est réduite, ne sont pas en mesure d’exercer toutes leurs fonctions, ce qui affecte grandement le bien-être général du patient et sa numération sanguine. Une autre raison pour laquelle les reins ont diminué est l’effet des préparations médicales à action néphrotoxique. Diverses infections peuvent provoquer cette pathologie, raison pour laquelle il est important de consulter rapidement un médecin et de traiter tous les maux.

Symptomatologie

Lorsque les reins commencent à diminuer, les modifications suivantes du corps commencent à apparaître chez le patient:

  • mictions fréquentes, surtout la nuit;
  • la présence de sang dans l'urine;
  • hypertension artérielle;
  • la présence de protéines dans l'urine;
  • douleur dans la région lombaire;
  • faible densité urinaire et autres changements dans l'analyse;
  • gonflement du visage;
  • odeur particulière de la bouche;
  • somnolence;
  • soif régulière et bouche sèche;
  • brûlant lors de la vidange.
Retour à la table des matières

Diagnostic de taille

Un rein en diminution nécessite un traitement urgent, mais avant de procéder, chaque patient doit subir un examen de diagnostic qui comprend les mesures suivantes:

  • Le spécialiste du profil recueille des informations sur l'état du patient, ses symptômes et sa durée;
  • pour un diagnostic précis, le médecin a besoin de données sur la présence de maladies rénales chroniques, d'habitudes néfastes, de conditions de travail;
  • les affections rénales et l'oncologie chez les proches sont prises en compte;
  • Le médecin effectue la palpation et examine les modifications de la peau.
  • le patient doit réussir un test général d'urine et de sang, ainsi qu'une analyse de sang biochimique;
  • ultrasons, radiographie, imagerie par résonance magnétique, scanner et angiographie;
  • si nécessaire, peut être nommé consultation de l'urologue.
Retour à la table des matières

Comment guérir?

Un patient avec un rein droit ou gauche réduit nécessite un traitement individuel. Le schéma dépend des résultats de l'examen diagnostique, ainsi que des caractéristiques individuelles de l'organisme. Si un organe déformé ne provoque pas une détérioration brutale de l'état de santé du patient et que l'on n'observe que l'hypertension artérielle régulière, les médecins prescrivent tout d'abord un patient au régime le plus strict, dans lequel le sel est totalement absent.

Vous pouvez arrêter le processus de réduction des reins en suivant un régime et en prenant des pilules.

Outre une bonne nutrition, un patient chez lequel l’un des organes appariés a diminué se voit prescrire des médicaments donnant des effets antioxydants et des effets visant à améliorer le processus de métabolisme dans le corps. En cas de complications d'un rein déformé, l'utilisation des médicaments ci-dessus est contre-indiquée car, en raison de l'hypotension artérielle, des problèmes d'approvisionnement en sang rénal peuvent survenir, ce qui aggravera considérablement l'état du patient.

La base du traitement des affections rénales est un régime alimentaire spécial qui exclut la consommation de viande. Avec un organe déformé responsable de la production d'urine, il est extrêmement important de normaliser le niveau de toxines azotées. Lorsqu'un rein perd ses capacités fonctionnelles, le second assume certaines de ses tâches et commence à travailler en mode amélioré. En conséquence, il existe un risque de plissement des deux reins et d’embolisation de l’artère, ce qui est dangereux avec le développement d’une insuffisance rénale. Lorsque le traitement conservateur est inefficace, le patient nécessite une intervention chirurgicale ou une transplantation d'organe.

Prévention de la réduction

Pour éviter une diminution de la taille de l'organe pair produisant l'urine, il est nécessaire de prendre des précautions particulières pour votre santé. Les médecins recommandent fortement de consulter un professionnel de la santé si vous ressentez le moindre symptôme. De plus, il est important d’effectuer parfaitement tous les rendez-vous du médecin traitant et de respecter les dosages indiqués. Il est nécessaire de se rendre périodiquement dans un centre médical pour un examen de routine, à l’aide duquel les maladies sont détectées au début de leur développement. N'oubliez pas que les reins n'aiment pas le froid, évitez donc l'hypothermie - ne vous asseyez pas sur des surfaces froides, habillez-vous chaudement pendant la saison froide.

Petits bourgeons

Maladie rénale humaine, malformations du rein (anomalies) - Petite taille du rein

Rein petite taille - Maladie rénale humaine, malformations du rein (anomalies)

L'hypoplasie rénale est l'une des anomalies congénitales du système excréteur. La pathologie est caractérisée par une taille réduite de l'organe en forme de jambe droit ou gauche. Dans le même temps, la fonctionnalité est préservée, mais dans le contexte d'un nombre de néphrons deux fois plus faible (cellules rénales spécifiques), l'affaiblissement du travail de l'organe malade se produit. On peut observer une dystopie, c’est-à-dire un décalage de l’emplacement de la capsule hypoplastique. Dans la plupart des cas, le problème des structures excrétoires de différentes tailles est détecté de manière aléatoire à l'âge adulte et ne nécessite pas de traitement. Plus souvent diagnostiqué chez la moitié masculine de la population.

Diversité des espèces

L'hypoplasie rénale fait référence à des anomalies congénitales du développement de l'un des organes excréteurs jumelés présentant une structure cellulaire normale, mais une fonctionnalité affaiblie et une taille anormalement petite. Une capsule rénale hypoplasique diffère d'un organe de taille normale, mais elle effectue en même temps un travail au niveau approprié et présente une structure caractéristique du tissu rénal et des vaisseaux étroits à paroi mince.

Les types d'hypoplasie de l'organe associé suivants nécessitent une approche différente du traitement:

  • Simple lorsque le rein gauche ou droit est de taille différente. La structure sous-développée est caractérisée par un nombre insuffisant de néphrons et de gobelets.
  • Formation sous-développée du corps avec oligonéphronie, quand il y a une diminution des deux reins avec un petit nombre de tubes, glomérules. Dans le même temps, une formation épithéliale dépassée est notée.
  • Hypoplasie avec dysplasie, lorsque les organes de différentes tailles et malformations de la structure du tissu, c'est-à-dire la substitution cellulaire.

Chez les nouveau-nés présentant une asymétrie bilatérale, il existe d'autres anomalies du développement, telles que:

  • doubler la taille normale des reins;
  • vomissement du sac de la vessie;
  • position décalée de l'uretère;
  • rétrécissement de l'artère rénale;
  • cryptorchidie chez les mâles (testicule non descendu dans le scrotum).

Les causes

Provoquer le développement d'une asymétrie, associée à une diminution de la taille d'une ou des deux structures, est capable de perturber le développement intra-utérin du fœtus lors de la formation du système excréteur et / ou une multitude d'influences néfastes de l'extérieur. Sont à risque les femmes enceintes qui:

  • consommer de l'alcool pendant la période où vous portez un bébé;
  • abuser de drogues, prendre des drogues illicites;
  • de la fumée;
  • porter des vêtements serrés et serrés;
  • infecté par des infections (grippe, toxoplasmose).

L'hypoplasie du rein droit, comme celle du gauche, peut être causée par de telles affections et maladies:

  • hypogenèse (le problème de petite taille est associé au corps sous-développé de l'enfant);
  • pyélonéphrite intra-utérine (inflammation de l’organisme de taille normale avant la naissance ou dans l’année suivant sa naissance, susceptible de la réduire);
  • thrombose de la veine rénale chez un enfant en développement à l'intérieur de l'utérus (la raison est liée au déroulement défavorable de la grossesse);
  • mauvaise position du fœtus dans l'utérus.

Symptômes de pathologie

Si un seul rein est plus petit que l'autre, les signes de pathologie peuvent ne pas apparaître. Mais avec l'affaiblissement de la fonctionnalité d'un rein hypoplastique ou d'une pyélonéphrite saine se développe, qui se caractérise par un tableau clinique clair. Le premier symptôme de l'apparition d'une telle maladie est une augmentation persistante de la pression chez l'enfant ou l'adulte. L'hypertension néphropathique chronique nécessite une intervention chirurgicale urgente pour retirer un organe réduit. La maladie ne peut pas être traitée avec des médicaments et le processus est souvent malin.

Les symptômes suivants peuvent indiquer le développement d'un rein hypoplastique chez un enfant:

  • retard physique;
  • soif constante;
  • hypertension artérielle;
  • gonflement des bras, des jambes, du visage;
  • incontinence nocturne;
  • odeur âcre d'urine, décoloration du liquide;
  • plaintes maux de dos;
  • douleur pendant la miction;
  • teint pâle, desquamation due à une sécheresse excessive.

Si vous ne faites pas attention à ces symptômes, rejoindrez à l'avenir la clinique du dysfonctionnement rénal chronique, l'hypertension persistante.

Lorsque l'hypoplasie rénale est observée, tant à gauche qu'à droite, les symptômes et le pronostic s'aggravent considérablement. Les enfants atteints de cette pathologie vivent rarement jusqu'à un an. La réduction de l'organe de gauche est caractérisée par une image symptomatique plus prononcée en raison des particularités de l'anatomie: le rein gauche est situé plus haut, comporte de gros vaisseaux et des faisceaux nerveux. Un symptôme caractéristique d'un petit rein à gauche est considéré comme une douleur constante au dos (dans la région lombaire). Le risque de développement d'une hypoplasie bilatérale (lorsque les deux reins sont petits) n'est pas exclu en raison de la mise en place d'un mécanisme de compensation dans un rein sain qui «tente» de compenser la fonction insuffisante de l'organe réduit.

Caractéristiques du développement de l'hypoplasie rénale chez l'enfant et l'adulte

Nouveau-nés

Si seul un bébé né a normalement une fonction rénale saine et de petite taille, le problème peut ne pas être diagnostiqué avant longtemps. En cas de détérioration de la fonction d'un rein en bonne santé avec un travail affaibli de l'organe malade (si celui-ci est fortement réduit), l'insuffisance rénale se développe rapidement. Cette condition conduit souvent à la mort de l'enfant.

Enfants plus âgés

Si l'hypoplasie rénale s'accompagne d'une détérioration de l'apport sanguin, une hypertension artérielle se développe, provoquant une inflammation. Cette condition se manifeste chez les enfants plus âgés présentant des anomalies congénitales sous la forme de mauvais tests urinaires. Afin de prévenir l'aggravation de la maladie et de prévenir les causes de l'apparition de complications, il est recommandé de poser un diagnostic complet et de choisir une méthode de traitement.

Chez les femmes enceintes

Lorsqu'on diagnostique une asymétrie des structures excrétoires chez la femme enceinte, il existe des chances pour le déroulement normal de la grossesse, le développement complet du fœtus et la possibilité d'accouchement sans complication lorsqu'il n'y a pas d'autres problèmes contre l'asymétrie (inflammation, hypertension). Une telle grossesse sous la surveillance attentive d'un gynécologue et d'un urologue. Avec le développement de la pyélonéphrite dans le rein au stade de la planification de la grossesse, le traitement est indiqué à la femme. En cas d'exacerbation pendant la grossesse, une interruption artificielle est recommandée en raison de la menace pour la vie de la future mère. L'insuffisance rénale chronique sur fond d'hypoplasie est une contre-indication définitive à la grossesse chez la femme adulte.

Complications avec reins réduits

L'hypoplasie du rein gauche, ainsi que du droit, peut être compliquée par de telles conditions pathologiques:

  • dystopie (déplacement de la localisation du rein)
  • cupules pour la dystrophie et pelvis rénal avec des uretères;
  • rétrécissement de l'urètre;
  • inflammation infectieuse (pyélonéphrite, glomérulonéphrite);
  • formation de calculs dans les reins et l'uretère;
  • hypertension artérielle;
  • insuffisance chronique du système urinaire.

Procédures de diagnostic

Afin de déterminer la cause des symptômes apparus chez l'enfant de manière ciblée, afin de comprendre pourquoi la capsule rénale est réduite, il est recommandé de procéder à un diagnostic approfondi incluant des méthodes:

  • Échographie du système urinaire;
  • IRM
  • angiographie des reins;
  • pyélographie rétrograde.

Le diagnostic d'une petite capsule rénale doit être complet, y compris des tests de laboratoire sur le sang, l'urine et les matières fécales, car l'hypoplasie est symptomatiquement similaire à d'autres pathologies.

Traitement des reins de petite taille

Il existe plusieurs options pour traiter l'asymétrie lorsqu'un organe excréteur réduit:

  • L'hémodialyse est un nettoyage matériel du sang des toxines, c'est-à-dire l'exécution d'un travail que le rein ne peut pas effectuer en cas de carence. La procédure est montrée lorsque l'hypoplasie est passée à la dernière étape, après le retrait de l'organe excréteur (pendant la période d'attente pour l'organe du donneur), avec des structures réduites des deux côtés.
  • La chirurgie L'organe affecté est enlevé en cas de pyélonéphrite ou d'hypertension chronique. La transplantation est indiquée lorsque les deux organes sont réduits (avec une asymétrie bilatérale) avec des signes d'insuffisance rénale.
  • Traitement conservateur. Lorsqu'un rein sain remplit les fonctions de deux organes sans développement de complications, l'hypoplasie est traitée par une thérapie par le régime avec le schéma de consommation correct. Les patients avec une petite taille de la structure rénale bénéficient d'un mode de vie sain, d'une thérapie par l'exercice. Afin de prévenir l'apparition d'une pyélonéphrite (en cas de doute), un traitement médicamenteux est prescrit pour supprimer l'infection.

Pronostic de l'hypoplasie

S'il est révélé que les deux organes sont réduits chez le nouveau-né (hypoplasie bilatérale), le pronostic est mauvais. La vie des nouveau-nés dans ce cas n’est pas supérieure à un an. Avec une asymétrie unilatérale anatomique, le rein reste correct, mais sa taille est plus petite, donc sa fonctionnalité est réduite. Si un organe sain est capable de faire un double travail, la petite taille de la deuxième structure rénale ne se manifestera pas. S'il est détecté, il suffira d'observer, d'observer les mesures préventives contre une éventuelle infection. Le mode de vie ne changera donc pas beaucoup et les prévisions seront optimistes. Souvent, avec un seul rein en parfaite santé, lorsque le second est anormalement diminué, les gens vivent longtemps sans même savoir la présence d'asymétrie.

Petit rein - quelle est la raison de ce développement anormal?

Le petit rein est une anomalie intra-utérine du développement de cet organe, qui se traduit par une diminution pathologique de sa taille. La violation de la formation du rein est unilatérale (0,1 à 1,3% des cas) et bilatérale (0,9% des cas). Parmi toutes les malformations du système urogénital, il survient dans 8,5 à 11,3% des cas. Les représentants des hommes que des femmes tombent plus souvent malades (dans un rapport de 3 à 1).

Classification des maladies

L'hypoplasie rénale fait référence aux anomalies du développement intra-utérin de cet organe. Dans le même temps, il n'y a pas de violation de la structure cellulaire, cela reste normal, mais la taille optimale du rein en souffre, sa taille diminue. Néanmoins, il est capable de travailler normalement en respectant ses petites dimensions et de remplir ses fonctions avec succès. Les néphrologues distinguent 3 types d'hypoplasie:

  • cette pathologie associée à une dysplasie (une violation de la structure de l'organe);
  • forme oligoméganéphrotique, qui se traduit par une taille insuffisante de l'organe lui-même, ainsi que par une diminution du nombre de glomérules et de lobes rénaux, un épaississement de ses parois et une prolifération de tissu fibreux;
  • forme normonéphrotique, qui s'accompagne d'une légère diminution du nombre de masses du bassin et des organes.

L'hypoplasie rénale chez l'enfant est souvent associée à d'autres maladies rénales: pyélonéphrite, calculs et sable, hypertension artérielle, mictions fréquentes et retard du développement physique. La moitié des jeunes enfants atteints d'hypoplasie présentent également d'autres anomalies de la formation normale de ces organes: doublement du rein sain, localisation anormale de l'urètre, réduction du diamètre des artères rénales, cryptorchidie.

Causes de la maladie

Les statistiques médicales indiquent qu'un petit rein se forme chez le nouveau-né en raison d'anomalies de son développement intra-utérin. Le développement du fœtus dans l'utérus est influencé par des facteurs internes et externes. Ceux-ci comprennent:

  • inflammation intra-utérine;
  • infections (grippe, toxoplasmose, rubéole, etc.);
  • mauvaise position du fœtus;
  • prédisposition génétique;
  • longue insolation solaire;
  • obstruction des veines rénales;
  • inflammation secondaire dans le rein;
  • abus de la future mère par l'alcool, la drogue et le tabac;
  • traumatisme abdominal chez une femme enceinte;
  • pyélonéphrite intra-utérine;
  • pénurie d'eau (quantité insuffisante de liquide amniotique).

Comme on peut le constater, les raisons du développement d'une hypoplasie rénale sont suffisantes; les femmes enceintes doivent donc prendre soin de leur santé afin de ne pas mettre en jeu le risque d'apparition de cette pathologie chez l'enfant à naître.

Symptômes de la maladie

L’hypoplasie rénale chez l’enfant se manifeste par les symptômes suivants:

  • blanchiment important de la peau;
  • diarrhée chronique;
  • ramollissement et amincissement du tissu osseux;
  • des nausées et des vomissements;
  • front saillant;
  • nuque plate;
  • fièvre
  • élévation de la température;
  • insuffisance rénale;
  • flatulence accrue;
  • retard dans le développement physique;
  • gonflement des membres et du visage;
  • courbure des jambes;
  • augmentation de la pression;
  • perte de cheveux.

Il a été constaté que chez les enfants avec un petit rein, le second fonctionne normalement. Ces patients ont toutes les chances de vivre jusqu'à un âge avancé, même avec un organe en activité. Mais si, malgré tout, il ne fait pas son travail, il est tout à fait possible de provoquer diverses complications, telles qu'une pyélonéphrite avec un tableau clinique caractéristique, etc. Avec une hypoplasie rénale bilatérale, le pronostic de la maladie est extrêmement défavorable. Un nouveau-né atteint d'une telle pathologie peut ne pas vivre jusqu'à un an, mais la plupart des enfants avec deux petits reins ne peuvent pas vivre plus de 15 ans, même avec l'état d'un traitement d'entretien.

Diagnostic de la maladie

Pour le diagnostic de l'hypoplasie en utilisant les méthodes de diagnostic suivantes:

  1. Échographie afin de déterminer visuellement la taille de l'organe affecté;
  2. angiographie contrastée pour déterminer l'état des vaisseaux sanguins qui nourrissent le rein;
  3. urographie excrétrice avec l'utilisation d'un agent de contraste afin de déterminer l'état des organes et des voies urinaires aux rayons X;
  4. néphroscintigraphie afin d'évaluer le degré de leur activité fonctionnelle;
  5. IRM avec néphroscintigraphie afin de brosser un tableau complet des modifications les plus mineures de la structure du tissu rénal.

Si les données des études de diagnostic montrent que la taille de l'organe affecté est inférieure à celle spécifiée par la nature, que le nombre de pelvis n'est pas supérieur à 6 (contrairement à la normale ou supérieure à 8) et que leur structure est modifiée, cela signifie qu'un traitement approprié sera nécessaire. On peut encore détecter des problèmes avec les uretères (leur obstruction, une sténose, une augmentation de diamètre). Des diagnostics différentiels de l'hypoplasie rénale congénitale avec des processus atrophiques secondaires (néphrosclérose et rein nain) résultant d'inflammations chroniques du rein sont également réalisés. La biopsie d'organe n'est pas effectuée.

Traitement de la maladie

Le choix du traitement de l'hypoplasie dépend du type de pathologie et de l'état d'un organe en bonne santé. S'il fait face à sa double charge, aucun traitement n'est nécessaire. Cela devient nécessaire uniquement si le petit rein est atteint de pyélonéphrite, d'infection des voies urinaires ou de néphrosclérose. Un traitement médicamenteux est prescrit aux patients et, lorsque la situation s'aggrave, ils passent à la dialyse.

Si une telle thérapie ne donne pas les résultats escomptés, procédez à l'ablation chirurgicale de l'organe endommagé, car dans ce cas, un tel choix est le seul correct. Mais la chirurgie n'est prescrite que pour les adultes. Si un enfant a un petit rein, il fonctionne au moins à 1/3, puis il est enregistré et son développement est surveillé. Au besoin, prescrire des anti-inflammatoires, des antiseptiques et des diurétiques. Les patients en cours de traitement doivent suivre un régime avec restriction en sel et en protéines animales.

Lorsqu'une hypoplasie bilatérale est détectée chez un petit enfant, ils tentent de corriger son état en rétablissant l'équilibre eau-électrolytes et en éliminant la sursaturation de son corps en produits de métabolisme de l'azote. Si un enfant présente un grave sous-développement des deux reins, il est pratiquement impossible de le faire dans ce cas, ce qui entraîne rapidement sa mort par urémie et insuffisance cardiaque. Le traitement de l'hypoplasie, accompagné d'une augmentation constante de la pression, est effectué chirurgicalement, c'est-à-dire que tout l'organe touché est retiré, car cette forme de la maladie ne se prête pas à un traitement médicamenteux et est souvent sujette aux cancers.

Pathologiquement petit rein ou comment vivre avec une hypoplasie rénale

Il arrive parfois qu'un enfant naisse avec des reins différents - l'un a une taille normale, l'autre est réduit plusieurs fois et il n'y a pas de déviations dans la structure de l'organe réduit. Cette pathologie s'appelle hypoplasie rénale - il s'agit d'un défaut d'origine congénitale, caractérisé par le fonctionnement normal de l'organe, mais le nombre de cellules rénales qu'il contient est deux fois moins élevé.

Types d'hypoplasie

L'hypoplasie rénale des néphrologues est classée en trois types:

  1. L'hypoplasie, associée à la dysplasie, représente des troubles du développement structurel du rein;
  2. Hypoplasie forme oligoméganéphrotique - une affection similaire est considérée comme rare, car, outre sa taille insuffisante, elle entraîne une diminution du nombre de segments de glomérules et de bourgeons. Avec cette forme, afin de compenser un nombre insuffisant de composants structurels, il existe un épaississement des parois vasculaires du corps, une prolifération de tissu fibreux, une expansion des tubules rénaux et une augmentation de la taille des glomérules;
  3. Forme normonephrotique du défaut - cette hypoplasie rénale est accompagnée d'une légère diminution du nombre de cupules et la masse corporelle n'atteint pas la norme.

De telles conditions provoquent souvent des comorbidités telles que la pyélonéphrite, la formation de calculs rénaux, l'hypertension, les mictions fréquentes et des retards de développement sur le plan physique.

Pourquoi un défaut survient

Les experts pensent que l’hypoplasie rénale congénitale est due à un retard de développement intra-utérin. Les facteurs d'origine externe ou interne peuvent influencer le corps d'une femme enceinte. Le plus souvent, l'hypoplasie rénale se développe en raison d'une inflammation intra-utérine, mais l'anomalie peut être causée par un certain nombre d'autres raisons:

  • Maladies d'origine infectieuse chez une femme enceinte telles que la toxoplasmose, la rubéole, la grippe, etc.
  • Mauvaise position du fœtus;
  • L'hérédité;
  • Long séjour au soleil;
  • Obstruction veineuse dans le rein;
  • Inflammation rénale de nature secondaire;
  • Nicotine, alcool ou toxicomanie chez une femme enceinte;
  • Ecchymoses et autres blessures à l'abdomen;
  • Pyélonéphrite in utero;
  • Déficit en liquide amniotique (manque d'eau), etc.

Malheureusement, les malformations rénales de nature congénitale ne sont pas considérées comme rares. L'hypoplasie se développant avec un effet néfaste sur la mère, il est donc extrêmement important, pendant la grossesse, d'exclure toute influence négative telle que la prise de médicaments, l'alcool, le tabac, etc.

Comment la pathologie se manifeste

La pratique montre que dans le cas où un rein s'est développé avec un défaut et que l'autre fonctionne normalement, il arrive souvent que la maladie ne se manifeste pas jusqu'à un âge très avancé. Mais si un rein sain n'est pas en mesure de compenser l'activité insuffisante de la moitié sous-développée et n'a pas le temps de faire le travail à deux, toutes sortes de complications telles que la pyélonéphrite inflammatoire, etc., peuvent alors se développer.

Attention! Malheureusement, les statistiques sont telles que, avec le sous-développement rénal bilatéral, un mauvais pronostic est souvent présumé. Même avec un traitement de restauration, l’élimination des effets de l’empoisonnement à l’azote et le maintien de l’équilibre eau / électrolytes, les enfants ne vivent pas plus de 8 à 15 ans. Et si une pathologie prononcée est détectée chez un nouveau-né, il est peu probable qu'un tel bébé vive jusqu'à un an.

Il est à noter que chez les enfants, les causes de l'hypertension sont le plus souvent causées par un défaut tel que l'hypoplasie rénale. Un petit rein peut se rappeler de divers symptômes:

  • Blanchiment pathologique de la peau à caractère permanent;
  • Diarrhée chronique;
  • La douceur et le relâchement des os;
  • Région occipitale aplatie;
  • Manifestations fréquentes de flatulences;
  • Insuffisance rénale;
  • Vomissements;
  • La forme saillante de la couronne et du front;
  • Fièvre avec forte fièvre;
  • Retard de développement physique;
  • Gonflement accru des membres et du visage;
  • Les membres inférieurs ont une courbure caractéristique;
  • Les cheveux actifs tombent;
  • Hypertension artérielle.

S'il y a hypoplasie dans les deux reins, le pronostic est mauvais, car le patient a besoin d'une greffe urgente. Les défauts unilatéraux passent souvent inaperçus jusqu'à une enquête aléatoire. En cours de diagnostic, il est révélé que le pelvis rénal a une structure modifiée et qu’il n’ya pas assez de cupules. Parfois, le sous-développement artériel, l'expansion des uretères, des problèmes avec l'urétotoc sont trouvés.

Angiographie, urographie, examen par ultrasons ou radio-isotopes, néphroscintigraphie ou urétéropélographie, imagerie par résonance magnétique, etc.

Tactique générale de traitement

L'approche thérapeutique est réalisée en tenant compte de l'état de santé du patient et des caractéristiques de l'évolution de la maladie. Lorsqu'un rein normal fait face à la double charge qui lui est imposée, aucun traitement spécialisé n'est nécessaire. Il est nécessaire uniquement en cas de dommages de pyélonéphrite d'un petit rein.

Médicaments habituellement prescrits à des groupes de médicaments anti-inflammatoires, antibiotiques, antispasmodiques et diurétiques. Si l'hémodialyse ou le traitement conservateur ne donne pas l'efficacité escomptée, un traitement chirurgical est utilisé, qui constitue le seul plan permettant de sauver la vie du patient.

C'est important! Il n’est pas difficile de déterminer la présence d’une hypoplasie lors d’une étude matériel-visuelle - la taille insuffisante de l’organe est clairement indiquée sur les images.

Certains experts estiment qu'il est nécessaire de retirer un petit rein pathologiquement sous-développé, même si le deuxième rein est complètement intact et fonctionne normalement. La raison de ce besoin chirurgical réside dans les risques infectieux et immunologiques posés par un organe sous-développé. De plus, l’hypoplasie rénale peut avoir des effets indésirables sur l’activité d’un organe en bonne santé.

L'ectomie du rein est la seule solution possible dans le cas où le patient développe une hypertension artérielle persistante, non contrôlée par un traitement médical. Mais une telle opération n'est effectuée que par des adultes. S'agissant des enfants, s'ils ont au moins le tiers de la quantité de travail prescrite, l'enfant est enregistré et surveillé en permanence. Si nécessaire, préparations pharmaceutiques prescrites.

Caractéristiques de la thérapie

Avec la défaite des deux organes, il est montré au patient qu'il a été retiré chirurgicalement, puis transféré vers l'hémodialyse. Ce dispositif remplace temporairement les organes manquants et nettoie le sang des toxines azotées et électrolytiques. À l'avenir, le patient est greffé organe du donneur.

Aucune norme thérapeutique ou traitement spécialisé n'a été mis au point. Les spécialistes surveillent régulièrement les modifications du petit rein et la fonctionnalité d'un organe sain, car l'hypoplasie rénale provoque souvent une insuffisance rénale. L'organe sous-développé est constamment surchargé, mais il ne peut toujours pas supporter la charge adéquate, ce qui provoque un stress et une intoxication toxique de tous les systèmes de l'organisme.

Attention! Enfin, il est impossible de guérir l’hypoplasie rénale, elle a un effet négatif sur les prévisions des mesures thérapeutiques. Dans ce cas, le patient doit maintenir une durée de vie en bonne santé, abandonner les addictions néfastes et suivre scrupuleusement les recommandations néphrologiques. Ensuite, l'organe en bonne santé assumera toutes les fonctions du sous-développé et le patient aura la possibilité de vivre une vie longue et heureuse.

Un tel tableau clinique est triste, les médecins recommandent donc de respecter plusieurs conditions obligatoires:

  1. Respect obligatoire du régime de consommation strictement limité;
  2. Apport alimentaire;
  3. Surveillance constante par un néphrologue;
  4. Traitement opportun des processus infectieux afin d'empêcher la pénétration d'un agent infectieux;
  5. Hygiène obligatoire des organes génitaux.


Une telle pathologie affecte de manière significative la vie des enfants en la transformant en une série de compte-gouttes, d'injections, de comprimés et de tests. Par conséquent, afin de prévenir un tel défaut, il est conseillé aux femmes enceintes de consommer des cigarettes et de l'alcool pendant leur grossesse, de consulter périodiquement un obstétricien-gynécologue et de bien s'alimenter. Une approche aussi sérieuse de la maternité aidera à éviter une maladie aussi terrible à l’avenir.

Réduction rénale - symptôme et complication

Les reins sont un organe très important et sensible. Même un rhume peut avoir un effet négatif sur l'état et la fonction des reins. L'un des problèmes graves qui se posent dans les organes du système génito-urinaire est la réduction du rein.

Chez l'adulte, la taille normale du rein est de 10 à 12 cm de longueur, environ 6 cm de largeur et 4 à 5 cm d'épaisseur. Le parenchyme rénal, c’est-à-dire le tissu rénal lui-même, a normalement une épaisseur de 1,5 à 2,5 cm. Au fil des ans, son épaisseur diminue et peut atteindre 1,1 cm après 60 ans. En raison de l’amincissement du parenchyme rénal, tailles. Si cette diminution est due à l'âge, si elle est petite et que les reins fonctionnent normalement, il n'y a pas lieu de s'inquiéter. Si la réduction des reins s'accompagne d'une diminution de leur fonction, des examens supplémentaires sont nécessaires. Cependant, le plus souvent, une telle diminution est déjà diagnostiquée avec la maladie identifiée.

Pourquoi un rein rétrécit-il?

En règle générale, les causes d’une diminution des reins sont des maladies qui entraînent la destruction des tissus rénaux, leurs modifications dégénératives, l’atrophie. Les maladies qui entraînent une diminution des reins incluent:

  • Maladie rénale congénitale avec lésions du tissu tubulo-interstitiel,
  • Glomérulonéphrite,
  • Hydronéphrose,
  • Néphrosclérose

Toutes ces maladies conduisent au développement d'une insuffisance rénale chronique. C'est dans la détection de l'insuffisance rénale que l'on constate généralement une diminution de la taille du rein. Dans plus de 58% des cas, cette pathologie est détectée aux stades 1 et 2 de l'insuffisance rénale chronique.

Qu'est-ce qui se passe dans les reins?

Glomérulonéphrite

Lorsque glomérulonéphrite dans les premiers stades de l'insuffisance rénale chronique, les reins dans la plupart des patients augmentent de taille. Avec le développement ultérieur de l'insuffisance rénale, les changements sclérotiques dans les glomérules et le remplacement du tissu rénal par le tissu fibreux commencent. Ces processus entraînent une contraction progressive et une réduction de la taille des reins. Sclérosés, comme rétrécis, les glomérules et les tubules sont combinés avec hypertrophié et dilaté. Les bourgeons deviennent plus petits et ressemblent à des formations grumeleuses et ratatinées.

Hydronéphrose

Lorsque l'hydronéphrose est une violation de l'écoulement de l'urine. La stase de l'urine dans le rein conduit à l'expansion du pelvis rénal. En conséquence, l'irrigation sanguine normale du rein est interrompue et le parenchyme rénal s'amincit progressivement. Déjà au stade 2 de l'hydronéphrose, on observe une diminution marquée du parenchyme rénal. Le développement ultérieur de la maladie entraîne une atrophie du parenchyme. Le rein est réduit en amincissant les murs, il se contracte et ses fonctions se détériorent considérablement.

Néphrosclérose

Dans la néphrosclérose, le tissu conjonctif du parenchyme rénal est remplacé par du tissu conjonctif. Des changements structurels se produisent dans les reins, quelque peu similaires au processus de vieillissement physiologique, mais plus intenses.

Dans la première phase de la néphrosclérose, en plus de la fibrose du parenchyme, une lésion vasculaire survient. En conséquence, les reins sont moins bien alimentés en sang, la nutrition et l'oxygène sont insuffisants. Sclérose des glomérules, atrophie des tubules - c'est ce qui se passe dans les reins atteints de néphrosclérose. Ce processus se propage d'une partie du rein à un autre jusqu'à capturer presque tout l'organe.

Les reins deviennent plus denses, ils ratatinent leur surface inégale, des cicatrices rétractées apparaissent dessus. Les lésions rénales peuvent être à la fois symétriques et asymétriques. Bien entendu, les reins dans cet état ne peuvent pas exercer leurs fonctions, ce qui affecte immédiatement les indices sanguins, l'état général du patient.

La réduction du rein est un symptôme de diverses maladies et de leurs conséquences. En outre, certaines infections, certains médicaments ayant des effets néphrotoxiques peuvent provoquer cette pathologie. Pour protéger vos reins, vous devez essayer de traiter toutes les maladies à temps et en aucun cas ne devez vous prescrire de médicaments.