Algorithme pour la fourniture de soins d'urgence pour la colique néphrétique et le traitement ultérieur d'une condition dangereuse

Des tests

Avec la colique rénale, la douleur est souvent si intense qu'il est difficile de trouver une position dans laquelle un soulagement se produit. L'attaque dure de quelques heures à plusieurs jours. Le patient souffre, ressent un inconfort dont il est difficile de se débarrasser. Code de colique rénale selon ICD 10 - N23.

Il est important de connaître l'algorithme des soins d'urgence pour la colique rénale. Les mauvaises actions provoquent souvent des complications. Quels médicaments réduisent la douleur? Quelles maladies peuvent être confondues avec la colique rénale? Qu'est-ce qui ne devrait pas être fait pendant l'attaque? Réponses dans l'article.

Les causes

La douleur provoque une pathologie, accompagnée de problèmes de circulation de l'urine dans les voies urinaires supérieures. Avec une compression prononcée des tubules et de l'uretère, une obstruction partielle ou complète des conduits pose des problèmes de débit de fluide.

Les principales causes d'une attaque de colique rénale:

Que faire si un rein refroidi? Lisez les informations utiles.

Comment l'angiographie sélective des reins est effectuée et ce que la recherche montre sur cette page montre.

Premiers signes et symptômes

Les symptômes de la colique rénale chez les femmes et les hommes:

  • soudain il y a un "mal de dos" dans les reins, la gêne se propage rapidement à travers l'abdomen (partie supérieure);
  • le syndrome douloureux augmente fortement, se manifeste dans la vessie, la région de l'uretère, atteint la région des côtes;
  • le patient est déchiré, il est difficile de rester immobile à cause de la douleur irrésistible;
  • beaucoup se plaignent d'avoir «tiré» dans l'aine, le dos et la région iliaque;
  • développements dangereux en l'absence d'assistance - développement d'un choc douloureux;
  • la miction augmente, le volume urinaire est limité;
  • on observe une distension abdominale, une augmentation de la formation de gaz provoque une gêne supplémentaire;
  • dans la plupart des cas, des vomissements réflexes se développent;
  • le syndrome douloureux augmente, le patient gémit;
  • trait caractéristique - dans les coliques néphrétiques, le syndrome douloureux migre de la région lombaire vers les cuisses et les organes génitaux;
  • Peu à peu, les sensations les plus désagréables se concentrent dans le bas de l'abdomen, l'envie de retirer l'urine augmente, même lorsque la vessie et les selles sont faiblement remplies.
  • souvent la douleur est ressentie dans le plexus solaire, étourdi, une faiblesse se développe;
  • chez les patients chez lesquels une pyélonéphrite a été diagnostiquée, la température augmente;
  • le manque d'assistance perturbe l'activité cardiaque, la fièvre, l'hypertension et la déshydratation due au vomissement;
  • sans soins médicaux sur le fond d'un choc douloureux, la perte de conscience est possible, dans les cas graves - la mort.

Il est important de faire attention à la localisation du syndrome douloureux:

  • chez les hommes. Un inconfort aigu affecte la région lombaire, le scrotum et l'aine;
  • chez les femmes. La douleur se fait sentir dans la région lombaire, le «lumbago» perce les hanches et le bas de l'abdomen.

Algorithme d'aide d'urgence

Recommandations:

  • Que faire avec la colique rénale? La première règle est de demander des soins médicaux d'urgence, appelez une ambulance;
  • le réchauffement de la zone douloureuse n’est autorisé que dans la condition d’une confiance à 100% dans le développement de la colique rénale. Un coussin chauffant ou un bain soulage la condition du patient, réduit l'inconfort. S'il n'est pas clair pourquoi il y avait une douleur dans le bas du dos et à l'aine, il y a des doutes dans le diagnostic, alors l'échauffement est interdit! La colique rénale se confond facilement avec une appendicite, une grossesse extra-utérine, un lumbago ou une sciatique, une colique biliaire. Dans ces conditions, l'exposition à la chaleur peut provoquer des processus dangereux, allongée sur un lit d'hôpital;
  • La prise de médicaments est interdite, à l'exception des antispasmodiques et des analgésiques pour le traitement des coliques néphrétiques. Le point important est que la dose minimale soit suffisante, sinon le tableau clinique de l’attaque changera, il est difficile pour le médecin de poser le bon diagnostic. Les analgésiques en grand nombre "lubrifient" les symptômes et ne résolvent pas le problème;
  • comment enlever la douleur? Les pilules conviennent: Ketanov, No-shpa, Baralgin, Drotaverin, Platyfillin, Paracetamol;
  • La deuxième option est une injection d'analgésiques. Médicaments efficaces: Kétoprofène, Diclofénac, Métamizol, Baralgin, Kétorolac. De nombreux composés ont un effet négatif sur les muqueuses de l’intestin et de l’estomac: en cas d’ulcère peptique, de gastrite, il n’est pas souhaitable de faire des injections de diclofénac;
  • avec coliques rénales, souvent réflexe de vomir. Dans ce cas, les comprimés ne conviennent pas, dans un état fébrile, il est difficile de faire une injection. Il existe une solution - utilisez des suppositoires rectaux ayant un effet anesthésique. Médicaments appropriés: Spazdolzin, Diclofenac, Baralgin.

Si une attaque se développe avec des problèmes d'écoulement d'urine dans le contexte d'un processus tumoral actif, il est nécessaire d'éliminer le néoplasme. La décision est prise par l'urologue. Lors de l'identification d'un processus négatif au niveau des organes génitaux, la consultation d'un gynécologue est requise.

Méthodes de traitement ultérieur de la colique rénale

L'absence de traitement rapide, le soulagement des attaques à l'aide d'analgésiques et de médicaments soulageant les spasmes musculaires, apporte un soulagement temporaire, mais n'élimine pas la cause de la situation dangereuse. En l'absence de traitement, le problème ne disparaît pas, la taille de la tumeur ou de la pierre grossit, le blocage des canaux, la stagnation de l'urine augmentent et les conditions préalables à une nouvelle attaque sont créées.

Dans le contexte d'un faible débit urinaire, le processus inflammatoire augmente, l'infection se propage dans tout le corps, un abcès du rein et une urosepsie se développent. Avec un développement similaire de la situation, la saisie active d'organes et de tissus par des agents infectieux est potentiellement mortelle.

La première attaque de colique rénale est un signal pour une action immédiate:

  • le traitement d'une condition dangereuse est effectué dans un hôpital. Souvent, l'attaque dure plusieurs jours, le mouvement des cailloux le long des uretères ou la stagnation de l'urine augmentent l'inconfort. Si le petit calcul apparaît naturellement, la douleur diminue, mais en l'absence de traitement pour la lithiase urinaire et de mesures préventives, la croissance d'autres formations de sel ou de tumeurs conduira éventuellement à une nouvelle attaque;
  • après le soulagement de la douleur, les médecins commencent le traitement pour une maladie de fond qui provoque une douleur aiguë. Lorsque pyelonephritis prescrit des antibiotiques, antispasmodiques, nitrofuranes, phytopreparations;
  • à l'identification de la néphrolithiase et l'urolithiase écrasant et enlevant les concrétions est exigé. Le moyen le plus simple de dissoudre les urates consiste à utiliser des dépôts de sels d'acide urique. Préparations à base de plantes: Fitolysin, Urolesan, Canephron, Cyston, Uronefron, Blemarin dissolvent délicatement les calculs, le blocage des conduits disparaît, le flux d’urine se normalise et les risques d’inflammation et de stagnation du liquide diminuent. Pour lutter contre les oxalates, on utilise les phosphates, les calcinats, la lithotritie percutanée (les ultrasons écrasent les calculs);
  • attaque prolongée nécessite Novocainic blocus, la nomination de la physiothérapie pour réduire la douleur: efficace électro-acupuncture et l'acupuncture;
  • si les mesures conservatrices ne donnent pas de résultats, un stenting urétéral ou un cathétérisme de la vessie est réalisé, et une néphrostomie peut être appliquée pour normaliser le débit urinaire. Dans les cas graves, une laparoscopie ou une chirurgie abdominale ouverte est réalisée pour enlever les grosses pierres;
  • le patient est obligé de suivre un régime avec coliques rénales. La meilleure option - les plats à la vapeur, la purée, nécessairement, sous forme de chaleur. Ce qui est important, c'est le rejet de la viande fumée, des cornichons, des frites, des épices. Les boissons gazeuses, l'alcool, les fruits acidulés, les jus conditionnés, la bière, le café et le thé noir fort sont interdits. Soupes légères utiles avec bouillon de légumes, yaourts, céréales, gelée, salades à l'huile végétale, crème sure faible en gras. Le patient consomme de l'eau bouillie, des décoctions à base de plantes sur recommandation d'un médecin. Le volume de fluide dépend du degré d'obstruction des conduits.

L'absence de traitement provoque non seulement une bactériémie, mais également une insuffisance rénale. En cas de violation partielle ou totale des fonctions des organes en forme de haricot, le patient nécessite une dialyse rénale à vie.

En savoir plus sur les symptômes de la tumeur de la vessie chez les hommes et le traitement de l'éducation.

Comment faire passer l'urine sur bacposev et dans quels cas l'analyse est-elle prescrite? Lisez la réponse dans cet article.

Rendez-vous sur http://vseopochkah.com/mochevoj/mocheispuskanie/zaderzhka-mochi.html et obtenez des informations sur les causes et le traitement de la rétention urinaire aiguë chez les hommes.

Mesures préventives

Il est important de savoir sur le fond de quelles maladies se développent des attaques douloureuses. La cause de l'obstruction des voies urinaires devient souvent une lithiase urinaire, processus tumoral dangereux, qui provoque un pincement des conduits de pression.

Pour prévenir les coliques du rein, il vous faut:

  • suivre un régime pour réduire le risque de formation de calculs;
  • bouger plus;
  • prévenir la stagnation de l'urine;
  • surveiller la vidange en temps voulu de la bulle;
  • temps pour traiter les processus inflammatoires de la sphère urogénitale.

Apprenez-en davantage sur ce qu'est la colique rénale et sur la façon de donner les premiers soins en cas d'attaque, découvrez la vidéo suivante:

Colique rénale

La colique rénale est appelée attaque douloureuse aiguë, provoquée par une perturbation soudaine du passage de l'urine dans l'urètre, une augmentation de la pression à l'intérieur du pelvis et, par conséquent, une ischémie rénale. Il se caractérise par des coliques, des crampes au dos sévères, des mictions fréquentes et douloureuses, une agitation psychomotrice, des nausées et des vomissements.

En urologie, la colique rénale est considérée comme une affection nécessitant une aide immédiate, dans laquelle il est nécessaire d’éliminer la douleur aiguë et de normaliser le fonctionnement du rein. Il est important de comprendre que les coliques ne sont pas simplement une attaque de douleur, c'est un signal du corps que le rein est en danger.

Causes de la colique rénale

Le développement de coliques néphrétiques est toujours causé par une violation grave du prélèvement d'urine du rein, due à une pression externe ou à une obstruction interne des voies urinaires. Accompagné d'un état de rein de stase veineuse, l'augmentation de la pression hydrostatique vnutrilohanochnogo, contraction réflexe spastique du muscle uretère, un œdème du parenchyme, surétirement de la capsule fibreuse, et l'ischémie rénale. En conséquence, un syndrome de douleur soudaine, appelé colique rénale, se développe.

La cause directe de cette violation peut être une obstruction mécanique empêchant le passage de l'urine à partir de l'uretère ou du pelvis rénal. Dans plus de 50% des cas, la colique survient dans la lithiase urinaire en raison de l'infraction de calcul dans l'une des parties du tractus urinaire. Parfois, l’état provoque une torsion ou une flexion de l’uretère avec ses sténoses, une dystopie du rein ou une néphroptose.

De plus, la cause du blocage des voies urinaires peut être des caillots de pus ou de mucus dans la pyélonéphrite, des papilles nécrotiques rejetées ou des masses caséeuses en cas de tuberculose rénale.

compression externe de l'urètre peut provoquer des tumeurs de la prostate (cancer de la prostate ou adénome), du rein (par exemple, un adénocarcinome papillaire), canal urinaire, ainsi que hématome rétropéritonéal induit par un traumatisme dans la région.

Un autre groupe de causes de la colique rénale est causée par des maladies stagnantes, inflammatoires et vasculaires des voies urinaires: hydronéphrose, prostatite, urétrite, periuretritom, phlebostasia, thrombose des veines rénales, infarctus rénal, l'embolie, et d'autres.

L'urodynamique des voies urinaires supérieures peut être perturbée par des anomalies congénitales, telles que des reins spongieux, des dyskinésies, des achalasies et des mégacalycoses.

Symptômes de la colique rénale

Des crampes soudaines et des douleurs très intenses dans le coin costo-vertébral ou dans la région lombaire sont un symptôme classique de la colique rénale. Le plus souvent, l'attaque de la douleur se développe pendant le sommeil la nuit, mais parfois cet état est précédé d'un exercice intense, la marche prolongée, monter un cahoteuse, boire de grandes quantités de liquides ou diurétiques. Depuis le rein, la douleur peut se propager au rectum, à la cuisse, à la région iléale ou mésogastrique, chez la femme - dans le périnée et dans les lèvres, chez l'homme, dans le scrotum et le pénis.

La durée d'une crise de colique rénale peut aller de 3 à 18 heures ou plus, tandis que la localisation de la douleur, son intensité et son irradiation peuvent varier. Pendant cette période, une personne a fréquemment besoin d'uriner, de développer des flatulences, des vomissements, une bouche sèche, des crampes dans l'urètre, le ténesme, l'anurie ou l'oligurie. La tachycardie, les frissons, l'hypertension modérée, subfebrile. Une douleur intense peut provoquer un état de choc, se manifestant par une bradycardie, une pâleur de la peau, des sueurs froides et une hypotension.

En règle générale, après la fin de l'attaque, une quantité importante d'urine est libérée, permettant au patient de détecter du sang.

Soins d'urgence pour la colique rénale

L'aide en cas de colique rénale doit être fournie par un médecin. Si vous ressentez une douleur intense à l'abdomen et au bas du dos, appelez immédiatement une ambulance. Le fait est que les signes cliniques de coliques similaires à de nombreuses autres maladies et pathologies, qui sont accompagnés de douleurs lombaires et abdominales: une appendicite aiguë, un anévrisme de l'aorte, la torsion de l'ovaire, grossesse extra-utérine, névralgie intercostale, pancréatite aiguë, thrombose artérielle mésentérique, cholécystite, d'autres

Si la colique rénale ne survient pas pour la première fois et qu’il a confiance en ce diagnostic, l’état du patient peut être soulagé avant l’arrivée de l’ambulance.

Les soins d'urgence pour la colique rénale sont:

  • L'application d'un coussin chauffant au bas du dos du patient en position couchée ou bain chaud afin de réduire les spasmes uretère et les vaisseaux sanguins, ainsi améliorer la circulation sanguine du rein et caillot de sang ou de pierre peut se glisser dans la vessie;
  • Si vous prenez n'importe quel médicament antispasmodique ou analgésique, le meilleur de tous, Papaverine, Baralgin ou No-shpy, dans le cas extrême, si ces médicaments ne se trouvaient pas dans le coffre à médicaments, vous pouvez prendre de la nitroglycérine.

Doit être compris: les procédures décrites aideront, à condition que ce soit vraiment une colique rénale. Autrement, les traitements thermiques et les médicaments anesthésiques ne peuvent nuire qu'aux effets, par exemple, lors d’une appendicite aiguë, de l’état de la personne après le bain et de la détérioration de l’état No-shpy.

À son arrivée, le médecin ambulancier utilise également des analgésiques et des antispasmodiques pour soulager une crise, mais sous la forme d’injections, ils sont plus efficaces.

Traitement de la colique rénale

Après le retrait de l’attaque, le traitement de la colique rénale implique l’élimination du facteur conduisant à l’obstruction du tractus urinaire, c.-à-d. traitement de la maladie sous-jacente. Pour ce faire, il est recommandé au patient de subir les examens suivants:

  • Examiner la radiographie de la cavité abdominale;
  • Test d'urine;
  • L'urographie;
  • Chromocytoscopie;
  • Échographie des reins, de la vessie, des organes pelviens et abdominaux;
  • Imagerie par résonance magnétique et calculée des reins.

Ensuite, le patient est examiné par un urologue (néphrologue) et, en fonction des résultats de l'examen, prescrit un traitement approprié.

Algorithme d'urgence pour la colique rénale

Des soins d'urgence en cas de coliques rénales doivent être fournis dans les premières minutes, car une attaque peut avoir des conséquences graves et irréversibles.

Les premiers soins contre la colique néphrétique correctement rendus aideront le patient à se rétablir et faciliteront grandement la tâche des médecins en vue de stabiliser la condition humaine.

Symptômes, diagnostics et facteurs déclencheurs de la maladie

Colique rénale - attaque de douleur aiguë, associée à un écoulement urinaire altéré du pelvis rénal, mais pouvant survenir pour d'autres raisons. L'attaque peut durer longtemps et se produire à la fois pendant l'exercice et pendant une période de calme.

La douleur s'étend à l'abdomen, à la cuisse, à l'épaule, au périnée et aux organes génitaux. Des vertiges, une pression artérielle élevée, des nausées et des vomissements peuvent survenir.

S'il y a un processus inflammatoire, la température peut augmenter. Mais de tels symptômes ne surviennent pas toujours, ils peuvent parfois être épuisés.

Il est nécessaire de différencier les spasmes associés à une insuffisance rénale et à une appendicite aiguë lorsque les symptômes du péritoine irrité sont présents. Le plus souvent, le diagnostic de la cause d'une attaque ne présente pas de difficulté particulière, car les patients changent d'urine. Il y a des mictions fréquentes et des douleurs dans le quadrant supérieur lors de la palpation.

Facteurs pouvant provoquer une attaque de colique rénale:

  • violation du régime alimentaire;
  • excès ou manque de liquide;
  • consommation d'alcool;
  • conduire sur une mauvaise route;
  • stress physique ou mental;
  • les infections.

Retour à la table des matières

L’engagement d’un traitement favorable et efficace est le premier secours approprié et une hospitalisation urgente. Les mesures de traitement sont autorisées si le diagnostic est établi plus tôt et que vous ne doutez pas de son exactitude.

Pour fournir les premiers soins en cas de coliques néphrétiques, vous devez avoir une idée des méthodes permettant d'arrêter une attaque. L'élimination urgente de la douleur aiguë est la tâche principale des premiers secours, qui peut être résolue à l'aide de procédures thermiques et de l'utilisation de médicaments antispasmodiques et anesthésiques.

Algorithme de premiers secours:

  • appeler un médecin;
  • assurer la paix;
  • identifier le côté et l'endroit où la douleur est intense;
  • contrôler la température;
  • recueillir l'urine pour un examen visuel;
  • posez un coussin chauffant sur la région lombaire ou remplissez le bain d'eau;
  • faire des injections d'un des médicaments antispasmodiques et anesthésiques énumérés: noshpa, baralgin, ketan, cystenal, papaverine.

Si les procédures n'apportent pas l'effet souhaité, vous pouvez utiliser le médicament. Le meilleur médicament contre la douleur est le barallgin. Vous ne pouvez pas utiliser de diurétiques, car leur utilisation peut provoquer le mouvement d'une pierre dans l'uretère ou d'autres effets indésirables.

L'attaque devrait être arrêtée dans les 2-3 heures. En l'absence d'effet positif, une hospitalisation d'urgence dans le service d'urologie est nécessaire.

Si une attaque de colique rénale est compliquée par une pyélonéphrite aiguë et que la température est élevée, les procédures thermiques ne peuvent pas être effectuées, il est nécessaire d'appeler un médecin d'urgence.

Dans la plupart des cas, le réchauffement accru du point sensible réduit la douleur ou le soulage complètement.

Ensuite, il est nécessaire d’être examiné par un médecin qui vous prescrira un examen plus détaillé et un traitement plus approfondi en fonction de la gravité de la maladie.

Prendre des antibiotiques, installer un stent pour l'écoulement de l'urine, un blocage de Novocain, une chirurgie - il existe de nombreuses options de traitement.

Retour à la table des matières

La colique rénale provoque une douleur intense qui doit être éliminée de toute urgence. À condition que ce ne soit pas difficile si vous connaissez la liste des actions nécessaires.

Les soins d'urgence pour les coliques néphrétiques doivent être pris en compte:

  • l'âge du patient;
  • la présence de maladies concomitantes;
  • causes d'attaque.

Une personne âgée présentant une liste de maladies a besoin d’être soignée avec soin, car un bain chaud est une charge pour le corps. S'il a subi un accident vasculaire cérébral ou une crise cardiaque, le bain ne doit pas être pris. Il est nécessaire de mettre du plâtre de moutarde sur un point sensible, un coussin chauffant, du sable chaud

Vous ne pouvez pas faire d'injections d'analgésiques, sans savoir comment ils vont interagir avec les autres médicaments que le patient a pris avant l'attaque.

Les premiers secours dans de tels cas devraient être d’appeler un spécialiste qui prendra des mesures urgentes pour éliminer l’inconfort. Il connaît clairement l'algorithme de premiers secours, qui consiste à établir un diagnostic préliminaire et à aider aux indications correspondantes.

Colique rénale: soins d'urgence, algorithme d'action, symptômes chez les femmes et les hommes, facteurs de risque

Dans cet article, nous examinerons de plus près ce syndrome désagréable, tel que la colique rénale, ses symptômes chez les femmes et les hommes, examinons les symptômes et vous expliquerons comment aider une personne atteinte de cette maladie des voies urinaires.

La colique rénale provoque une douleur sévère, soudaine et déchirante, qui provient du dos du dos lors de la projection des reins (au-dessous de la dernière côte).

La colique rénale est généralement causée par la migration d'une pierre au rein dans la vessie.

Les calculs rénaux sont une affection caractérisée par la formation de calculs urinaires dans les canaux excréteurs, avec une fréquence accrue avec l'âge, atteignant 6% chez les personnes de plus de 65 ans.

Pathogenèse

Auparavant, l'origine de la colique rénale était considérée comme purement mécanique. Le syndrome douloureux est principalement dû à un léger dommage dans la descente de la pierre dans la vessie.

Aujourd’hui, on reconnaît l’origine plus dynamique du syndrome douloureux, qui se traduit par des pointes dans le bassin et l’uretère.

Surtout si le stress produit des microfissures dans le mur, provoquant un spasme de l'uretère.

Étiologie

Les causes pouvant causer les symptômes de la colique rénale sont nombreuses. Les causes les plus courantes du syndrome peuvent être les suivantes:

  • Inflammations urogénitales (pyélonéphrite, formation de poches; contenant du pus, gonflement et destruction du parenchyme rénal);
  • tumeurs des organes voisins (utérus, rectum, côlon).

MCB est la cause la plus fréquente de coliques. Selon les statistiques, 80% des coliques néphrétiques sont causées par MKB. Par conséquent, les patients atteints de lithiase urinaire chronique doivent subir rapidement un examen préventif par un urologue.

Éléments de diagnostic clinique

La douleur commence soudainement, les images des symptômes d'avertissement dominent:

  • douleur intense dans la projection des reins;
  • chez les hommes, douleur dans le pénis et gonflement des testicules.

Les symptômes de la douleur peuvent survenir spontanément «de nulle part», mais les coliques commencent souvent après:

  • traitements à l'eau minérale;
  • abus de café, cacao, chocolat, épinards.

Symptômes de la douleur irradiation avec la colique rénale:

  • le long de l'uretère et des organes génitaux externes (pénis, scrotum, vulve);
  • dans la vessie (besoin pressant d'uriner);
  • dans le périnée et le rectum (ténesme);
  • le long du trajet du nerf sciatique (paresthésie, contractures musculaires de la cuisse).

Lors d'une exacerbation de la douleur, la patiente présente des symptômes de surmenage nerveux et se retourne au lit en essayant de trouver une position confortable.

Autres symptômes de la colique rénale chez les femmes chez les hommes:

  • obstruction intestinale dynamique;
  • membres froids pâles.
  • lorsque les symptômes de coliques néphrétiques chez les femmes peuvent être accompagnés d’une pression artérielle élevée;
  • dans les cas graves, une perte de conscience, un évanouissement, un choc, des convulsions (chez les enfants) ou un délire (chez les adultes) peuvent survenir;
  • les symptômes peuvent inclure une fièvre légère.

La palpation provoque des douleurs aux points de l'uretère: supérieur (abdomen), moyen (presse) ou inférieur (zone rectale ou vaginale).

La durée de la colique est variable, elle dure de deux minutes à plusieurs heures. Parfois brusquement, avec expulsion de calculs dans la vessie.

Diagnostic différentiel

Le diagnostic est nécessaire pour les formes atypiques de coliques avec irradiation de la douleur dans des endroits inhabituels afin de ne pas le confondre avec une autre maladie:

  • maladie, muscle ou nerf (lumbago, névralgie);
  • autres coliques (biliaires, intestinales);
  • obstruction mécanique;
  • grossesse extra-utérine;

Soins médicaux d'urgence

Les premiers soins d'urgence en cas de coliques néphrétiques doivent être effectués dès que possible pour prévenir les complications.

L'algorithme de traitement doit être effectué dans l'ordre suivant.

  1. La première chose à faire est d’exclure d’autres maladies aiguës, telles que l’appendicite.
  1. Application de chaleur locale:
  1. Soulager la douleur - administration intraveineuse de novocaïne, de procaïne et de déglaçage.
  1. Enlevez le spasme - l'atropine et la papaverine.
  1. Si la douleur ne peut pas être supprimée - vous devez entrer dans la mialgin, la scopolamine ou la morphine.

Les premiers soins peuvent inclure une hospitalisation. Une hospitalisation d'urgence est indiquée pour les coliques prolongées, ne répondant pas au traitement, ou dans les cas nécessitant des études et des interventions spéciales. Si les premiers secours ne sont pas fournis, cela peut conduire à un état de choc, ce qui conduit souvent à la mort.

Diagnostic d'urgence

  1. Examen d'urine complet et culture d'urine le lendemain
  1. Dans les cas graves, il est nécessaire de déterminer l'urée, la créatinine et la réserve alcaline sérique.
  1. Autres tests utilisés pour le diagnostic différentiel: sang pour leucocytose, transaminase sérique, glucose, bilirubine.

Traitement de la colique rénale

Une fois les premiers soins prodigués et le diagnostic posé par un urologue spécialisé, le traitement médical approprié ou l'hospitalisation du patient, y compris le retrait de la pierre, est déterminé. À ce stade, il est préférable de consommer une petite quantité de liquide. Après le retrait de la pierre, il est nécessaire de stabiliser la diurèse. Plus de 2,5 litres d'urine doivent être produits chaque jour.

Avec une colique modérée, la douleur peut être soulagée en éliminant les spasmes, en prenant des bains chauds (37–38 degrés), sur rendez-vous avec des diurétiques et des eaux minérales (quantité 2000-3000 ml / 24 heures). Le traitement antispasmodique aide à éliminer toutes les manifestations cliniques.

Avec une colique forte et prolongée, on utilise des médicaments, par ordre d'efficacité: Scarbutil - une bouteille c. m ou par voie intraveineuse à des intervalles de 1 à 2 heures; mialgin et atropine en injections par voie sous-cutanée en association avec des analgésiques et des antispasmodiques.

En cas de douleur intense, un traitement par perfusion lente est prescrit pour la procaïne, l’atropine et la papavérine.

Il est également nécessaire de contrôler le rythme cardiaque et la respiration pendant la perfusion, car les médicaments peuvent ralentir le rythme cardiaque.

Dans le cas d'une colique rénale prolongée et résistante au traitement, le cathétérisme urétéral est utilisé pour désintégrer, mobiliser et éliminer les calculs, comme décrit ci-dessus.

Lorsque le processus aigu est supprimé, le patient se voit attribuer un régime dont le code est 10. Ce code indique que ce régime accélérera la récupération précisément avec une colique rénale.

Le tableau numéro 10 présente les caractéristiques suivantes:

  1. Aliments à calories réduites.
  1. Réduction de la quantité d'aliments irritants (café, sel, épices, viandes grillées, légumineuses, etc.).
  1. Augmentation de la quantité de vitamines et de minéraux.
  1. Un repas maigre est recommandé.

Le tableau numéro 10 doit être strictement suivi. Demandez à votre médecin pour une liste détaillée avec des variations dans le régime alimentaire quotidien. Après tout, le respect des règles de la table numéro 10 augmente considérablement les chances de récupération. Si vous souffrez d'insuffisance rénale chronique, essayez de suivre les recommandations du tableau 10 au moins au printemps et à l'automne (périodes d'exacerbation).

Traitement des complications en période non aiguë:

  • antibiotiques à large spectre pour le traitement de la septicémie;
  • analeptiques pour combattre les chocs, l'insuffisance cardiaque, pour rétablir l'équilibre électrolytique et acido-basique;
  • solutions hypertoniques dans l'insuffisance rénale.

Des complications

Si aucun traitement d'urgence contre la colique rénale n'a été effectué, les complications suivantes peuvent survenir.

  1. L'obstruction dynamique, dans sa fréquence, est considérée comme un signe de la maladie.
  1. Anurie (absence d'urine) - une obstruction mécanique peut survenir par une occlusion bilatérale et unilatérale des uretères ou des reins. Elle ne dure généralement pas plus de 3 à 5 jours et nécessite un traitement d'urgence, en fonction des facteurs ayant provoqué cette affection.
  1. Autres complications rares, dépendant de la nature de la néphropathie et de l'état fonctionnel rénal:
  • hydronéphrose;
  • pyonephrose;
  • hématurie macroscopique;
  • rupture de l'uretère de la piscine;
  • abcès rénal;
  • la septicémie;
  • urémie aiguë ou chronique.
  1. Rétention d’azote et violation de l’équilibre électrolytique constant (hyperkaliémie, hypocalcémie).
  1. L'acidose peut entraîner des arythmies cardiaques et un œdème pulmonaire.

Comme vous pouvez le voir dans l'article, le syndrome est assez alarmant. Par conséquent, toujours avec l'apparition soudaine d'une colique rénale - les soins d'urgence et l'algorithme correct pour sa mise en œuvre vont non seulement soulager les symptômes, mais également vous éviter des complications graves, voire la mort. Vous trouverez ci-dessous quelques conseils vidéo sur le sujet.

Algorithme de soins d'urgence pour la colique rénale

La colique rénale est une manifestation du symptôme concomitant de nombreuses maladies des reins ou du système urinaire. Les coliques se caractérisent par une douleur soudaine et intense qui persiste tout au long de la crise.

Cette maladie est dangereuse pour ses conséquences graves, souvent irréversibles. Il est donc important de connaître l’algorithme des soins d’urgence pour la colique rénale.

Causes et symptômes

Avant de procéder au soulagement de la colique rénale, il est nécessaire de comprendre la cause de leur apparition et les caractéristiques de la manifestation.

Une attaque caractérisée par la manifestation d'une douleur soudaine se manifeste en raison des modifications pathologiques suivantes du corps:

  • La présence de processus tumoraux dans les tissus des reins;
  • Le mouvement des calculs dans le système des voies urinaires;
  • Lésions rénales dues à des contraintes mécaniques;
  • Tuberculose rénale;
  • Effort physique excessif
  • L'abus d'alcool;
  • Lumière étroite dans l'uretère;
  • Formation de nature bénigne ou maligne dans la région utérine, la glande thyroïde ou dans le tube digestif;
  • Omission du rein.

Lorsque ces maladies touchent souvent les reins, une douleur aiguë peut rattraper son retard.

Cependant, au moment de l'aide contre la colique rénale, il est important de connaître non seulement la présence de modifications pathologiques, mais également les causes qui les ont provoquées:

  • Des pierres qui sont dans les reins;
  • Des amas de sang se sont formés dans l'espace des reins;
  • Bouchons de pus dans les voies urinaires;
  • Plier ou gonfler dans l'uretère.

S'il n'existe aucune information sur le tableau clinique de la maladie, les soins d'urgence en cas de colique rénale sont basés sur les symptômes de la crise.

  1. Douleur vive et aiguë causée par un spasme pouvant provoquer un évanouissement ou un choc douloureux.
  2. Des caillots sanguins apparaissent dans l'urine.
  3. Sans premiers soins, le syndrome douloureux, ressenti dans l'abdomen, l'aine et les côtés, augmente.
  4. Lorsque vous videz la vessie, l'urine se déplace légèrement ou complètement absente.
  5. Incapacité à faire ses besoins.

Lorsque la fonction rénale est anormale, les symptômes s'aggravent et se manifestent dans de tels troubles:

Manifestations de douleur en urinant;

  1. Des vertiges;
  2. L'augmentation rapide de la température corporelle et de la pression artérielle;
  3. Des nausées;
  4. Vomissements.

La durée de l'attaque dépend des caractéristiques individuelles de l'organisme, ainsi que des causes de la colique rénale. Ainsi, des cas de coliques ont été enregistrés, qui ont duré de 2 heures à 3 jours.

Ces symptômes nécessitent une intervention médicale immédiate et font appel aux premiers secours pour soulager la douleur.

Premiers secours

Les affections impliquant une colique rénale nécessitent un diagnostic minutieux et un traitement complexe avec des médicaments.

Les premiers secours pour les coliques néphrétiques sont nécessaires pour soulager la douleur, ne permettant pas la perte de conscience et la manifestation du choc douloureux chez le patient. Pour atteindre ces objectifs, l'algorithme suivant a été développé:

  • Appelez le personnel médical immédiatement;
  • Fournir au patient une position verticale de sorte que la longe soit légèrement soulevée;
  • En cas de douleur dans les reins, vous pouvez utiliser la chaleur sous la forme d'un coussin chauffant fixé au bas du dos.
  • Lors des premières manifestations de spasmes, vous pouvez inviter le patient à prendre un bain rempli d’eau tiède;
  • Si, après l'attaque, les reins sont douloureux, vous pouvez prendre des médicaments qui soulagent le spasme et détendent les muscles.
  • Toute envie d'uriner ne peut être ignorée. Par conséquent, si l'assistance est fournie à domicile, il est nécessaire de veiller à ce que le patient puisse répondre aux besoins même en étant étendu.

Il faut se rappeler qu'il est impératif de demander de l'aide médicale, même si l'aide d'urgence a permis d'éliminer un spasme accompagné de coliques. Après tout, pour que l'attaque ne se reproduise plus, il est nécessaire d'éliminer la cause fondamentale qui l'a provoquée, ce que l'on ne peut faire qu'avec une assistance médicale.

Précautions de sécurité

En fournissant les premiers soins en cas de colique néphrétique, vous devez vous rappeler les contre-indications aux maladies concomitantes:

  • Hot Bath ne peut pas être utilisé chez les personnes âgées, chez les personnes présentant des modifications pathologiques du système cardiovasculaire;
  • L'utilisation du chauffage localisé est interdite aux patients atteints d'inflammations des organes internes;
  • Dans les maladies des reins, accompagnées de coliques, les médicaments diurétiques créent la nature opposée, augmentant le syndrome douloureux.

En vous aidant des spasmes dans les reins à la maison, vous devez vous rappeler qu’à ce stade, vous ne pouvez appliquer que les méthodes qui ne causent pas de préjudice et ne font pas augmenter la douleur.

Les premiers secours en cas de coliques néphrétiques sont considérés comme efficaces si le patient a cessé de ressentir une douleur spasmodique et si son état s’est nettement amélioré.

Si les symptômes commencent à s'aggraver, le patient doit être hospitalisé d'urgence.

Une hospitalisation immédiate est due aux patients présentant de tels symptômes:

  1. La température corporelle et la pression artérielle sont très élevées;
  2. Les médicaments spasmodiques et analgésiques n’apportent aucun soulagement;
  3. Un développement aigu du processus infectieux se produit lorsque les systèmes urinaires se chevauchent avec une pierre.

Dans ces cas, les médecins de l'équipe d'urgence doivent décider des mesures à prendre pour améliorer l'état du patient.

Les spécificités des soins médicaux

Initialement, les soins médicaux consistent à soulager la douleur avec des médicaments:

  1. L'utilisation de médicaments intramusculaires et intraveineux qui arrêtent la douleur et la cause de son apparition. Les médicaments les plus couramment utilisés "Ketorolac" et "Diclofenac", qui ont non seulement des propriétés analgésiques, mais aussi des propriétés anti-inflammatoires.
  2. Les étapes pour éliminer les vomissements incluent l’introduction d’antiémétiques, tels que le métoclopramide.
  3. En urgence, on utilise des antispasmodiques myotropes, administrés simultanément avec des analgésiques.
  4. Au cas où l'action de ces agents n'aurait pas eu l'effet escompté, l'assistance est fournie à l'aide d'analgésiques narcotiques (Morphine, Tramadol), administrés en association avec de l'atropine, qui soulage les spasmes.
  5. Si des calculs rénaux sont diagnostiqués, vous pouvez aider le patient avec des médicaments qui ont un effet alcalinisant sur l'urine: le bicarbonate de sodium ou le citrate de potassium. Ces préparations aident les pierres à se dissoudre et à laisser le corps aussi indolore que possible.

Une fois les symptômes alarmants résolus, le patient est hospitalisé pour diagnostiquer la cause de la colique rénale.

La première étude est attribuée à l'échographie des reins. Ensuite, le médecin analyse le diagnostic clinique, de laboratoire et radiologique pour confirmer le diagnostic.

Au moment des études de diagnostic, le patient continue à fournir des soins médicaux, qui consistent à prendre des médicaments diurétiques et des complexes synthétiques de vitamines et de minéraux.

En cas de symptomatologie prononcée et de soulagement faible du syndrome douloureux, une intervention chirurgicale est réalisée dans les cas suivants:

  • Hydronéphrose rénale;
  • La présence de grosses pierres bloquant l'uretère;
  • Rétrécissement des reins.

Il convient de noter que la colique rénale est une manifestation grave de modifications pathologiques des reins et des organes voisins. Par conséquent, dès que le rein ou l'abdomen commence à faire mal, il est urgent de contacter l'institution médicale pour un diagnostic précis.

Malgré le fait que la médecine traditionnelle propose plusieurs recettes pour le soulagement de la douleur, le traitement de la colique rénale avec des remèdes maison est interdit et l'utilisation des médicaments n'est possible qu'après un diagnostic précis et des prescriptions médicales.

Un patient qui a ressenti pour la première fois une douleur intense dans la région des reins peut confondre le syndrome douloureux de l'appendicite, un ulcère ou une pancréatite avec une colique. Par conséquent, tous les médicaments et extraits de plantes sans préciser le diagnostic peuvent causer des dommages importants à la santé humaine.

Premiers soins pour une attaque de colique rénale

  • 1 Raisons de développement
  • 2 symptômes
  • 3 premiers secours

La colique rénale n'est pas considérée comme une maladie distincte, mais comme un symptôme spécifique qui indique un dysfonctionnement du corps. Ce symptôme apparaît généralement très aigu. La principale manifestation de la colique rénale est une douleur aiguë.

Ce symptôme occupe la deuxième place dans la fréquence des manifestations après une appendicite.

Crampes douloureuses se manifestent à la suite de l'étirement du pelvis rénal par l'urine, qui s'est accumulée en raison de la sortie obstruée Le bassin rénal est trop rempli, il y a une augmentation de la pression intralocale. Manifesté par:

  • étirement de la capsule rénale;
  • stase veineuse;
  • œdème du tissu rénal interstitiel;
  • ischémie rénale.

Causes de développement

La manifestation d'une attaque de colique rénale est affectée par les raisons suivantes:

  • le développement de la pyélonéphrite sous une forme aiguë et chronique;
  • développement sur une longue urolithiase;
  • manifestation de différentes formes de néphroptose;
  • manifestation de violations du métabolisme minéral du corps;
  • hydronéphrose;
  • apparence, développement de tumeurs tumorales au niveau des reins;
  • dysfonctionnement de la prostate chez l'homme.

Un symptôme tel que la colique rénale signale la progression d'une maladie dangereuse nécessitant un traitement immédiat. Parmi ces maladies peuvent être des tumeurs (cancéreuses, bénignes).

Les symptômes

L'attaque de la colique rénale survient le plus souvent pendant l'exercice. Bien que les salles de discussion soient des cas de douleur aiguë qui commencent au repos. Les attaques peuvent avoir un caractère prolongé, des périodes de rémission apparaissent périodiquement.

Bien que la colique rénale elle-même soit considérée comme un symptôme de maladies évolutives dans le corps, elle présente également ses propres symptômes. L’apparition de coliques néphrétiques se manifeste généralement soudainement avec le bien-être normal de la personne. Cette condition est accompagnée par la manifestation d'une douleur aiguë.

Le symptôme principal de la colique rénale est l'apparition de douleurs aiguës et aiguës, concentrées dans la région des parties inférieures de la vertèbre. La douleur accompagnée de coliques néphrétiques peut être pulsatoire. La douleur avec coliques commence dans la région lombaire, puis s'étend à l'abdomen, à l'hypochondre, au scrotum chez l'homme, aux cuisses, aux lèvres chez la femme et à la vessie.

Avec la progression de la colique rénale chez les hommes, les femmes ont besoin d’uriner, lesquelles s’accompagnent alors de douleurs dans l’urètre, dont le caractère est tranchant. Avec colique rénale, on note une irritation du péritoine, du plexus solaire.

Dans certains cas, le patient peut augmenter la pression artérielle, la température.

Lorsque vous modifiez la position de la douleur forte peut provoquer un choc de la douleur. De plus, en cas d'attaque de colique rénale, les symptômes suivants se manifestent, lesquels se caractérisent par une intoxication du corps:

  • tremblement des membres (inférieur, supérieur);
  • des nausées;
  • vomissements sévères;
  • perturbation de la conscience;
  • faiblesse générale.

Une attaque de colique rénale peut provoquer une parésie intestinale. Il se manifeste par la présence des symptômes suivants:

  • la constipation;
  • des ballonnements;
  • difficulté à échapper aux gaz.

Un tableau clinique similaire peut avoir des maladies des organes internes, qui sont situés à côté du rein.

Premiers secours

Si vous présentez des crises soudaines de coliques néphrétiques, vous devez contacter un spécialiste pour obtenir des conseils, établir un diagnostic et choisir le traitement. Lors du diagnostic d'une colique rénale, il peut être confondu avec une obstruction intestinale en raison de l'identité du tableau clinique. Les médecins traitants prescrivent après avoir effectué une série de mesures de diagnostic.

Pour fournir une assistance médicale en cas d'attaque de colique rénale, il est nécessaire de s'assurer de l'exactitude du diagnostic. L'algorithme d'action contre la colique rénale est très simple. Tout ce qui doit être fait avant de fournir une assistance médicale qualifiée est de fournir au patient de la chaleur (elle ne peut pas être réalisée à une température de personne élevée).

Prendre un bain chaud à la température corporelle normale est considéré comme le plus efficace. La condition principale est de la faire asseoir. Ce traitement est interdit aux personnes âgées effectuer avec la présence de maladies du système cardiovasculaire, a subi une crise cardiaque, un accident vasculaire cérébral. Dans ce cas, il est recommandé au patient de se réchauffer avec du plâtre à la moutarde.

Si une personne souffre d'une colique rénale qui ne s'accompagne pas du développement d'une pyélonéphrite aiguë, vous pouvez lui apporter une aide médicale. Les premiers secours pour les coliques néphrétiques soulagent la douleur grâce aux actions médicales suivantes:

  1. Le patient doit assurer un maximum de paix.
  2. Vous pouvez entrer dans le patient antispasmodique, analgésiques pour éliminer les spasmes. En outre, ces fonds contribuent à la restauration de la production totale d'urine. Les ouvrières de miel recommandent des procédures thermiques qui réchauffent le bas du dos et l'abdomen.
  3. Si, dans les 10 à 15 minutes qui suivent, l'effet escompté du réchauffement et de la prise de médicaments n'est pas observé, on prescrit au patient l'introduction d'analgésiques narcotiques.
  4. Rappelez-vous que lors des interventions thermiques, les injections d'analgésiques narcotiques sont autorisées en l'absence de toute pathologie chirurgicale des organes abdominaux chez un patient.
  5. Si les procédures thermiques, l'utilisation de médicaments n'a pas apporté de soulagement devrait prendre en charge l'hospitalisation d'urgence. Le patient est hospitalisé en cas d'attaque de colique rénale dans le service de chirurgie et d'urologie de l'établissement médical où il est soigné. Les spécialistes effectueront un cathétérisme d'urgence obligatoire de l'uretère. Si nécessaire, le patient subira une néphrostomie par ponction, un traitement chirurgical.
  6. Dans les formes sévères de coliques rénales, compliquées par la pyélonéphrite (sa forme aiguë), une hospitalisation urgente est nécessaire. Un traitement hospitalier est jugé nécessaire dans ce cas. Dans les formes sévères de coliques rénales, les soins médicaux sont placés sur les épaules de spécialistes. Effectuer l'une des procédures ci-dessus n'est pas recommandé. Le traitement sera effectué dans un hôpital sous la supervision de médecins.

Colique rénale - Comment fournir la première aide d'urgence au patient

Une crise de colique rénale nécessite des soins d'urgence. Cela provoque une douleur intense. Par conséquent, il est très important de connaître les manifestations de la maladie, ses causes, les mesures de sauvegarde.

Cette connaissance est particulièrement nécessaire pour les personnes ayant des problèmes d'appareil urinaire.

Caractéristiques de la colique rénale

Ce qui se passe

Cette affection est causée par une violation de l'écoulement de l'urine due à l'étirement du pelvis rénal.

Lorsqu'un obstacle apparaît dans le trajet de l'urine, les phénomènes suivants se produisent:

  • le bassin rénal est trop rempli, la pression monte dedans,
  • la congestion veineuse se produit,
  • une ischémie rénale se développe (œdème des tissus interstitiels, étirement de la capsule rénale).

Les origines de la pathologie

Parmi les causes de cette maladie conduisent:

  1. Migration du calcul.
  2. Occlusion des masses caséeuses ou du caillot sanguin de l'uretère.
  3. Tuberculose et tumeurs du système urinaire.
  4. Inflammation ou inflexion de l'uretère, violant sa perméabilité.

La colique est souvent qualifiée de complication de la lithiase urinaire au stade du blocage par la pierre de la lumière de l'uretère. La réponse au blocage est un spasme, qui est la cause du syndrome douloureux.

Comment se manifeste la maladie

La colique rénale est caractérisée par une attaque soudaine. Premièrement, il existe une douleur insupportable dans la région lombaire.

Ensuite, il se propage à la région de l'hypochondre, l'abdomen. La douleur se déplace dans la direction de l'uretère vers la vessie, le scrotum (chez les hommes), les lèvres (chez les femmes), les cuisses. Souvent, la douleur est la plus forte au niveau de l'abdomen ou des organes génitaux et moins au niveau des reins.

En plus de la douleur, il y a un besoin fréquent d'uriner, une douleur dans l'urètre. Après une attaque, une augmentation du niveau de globules blancs et de globules rouges dans l'urine est détectée.

En parallèle avec les coliques peuvent être observés:

Pour le traitement des maladies rénales, nos lecteurs utilisent avec succès la méthode Galina Savina.

  • irritation du péritoine, ainsi que du plexus solaire,
  • nausée avec vomissements
  • désir de déféquer,
  • des vertiges.

Avec une colique rénale prolongée, la pression artérielle et la température peuvent augmenter.

La première tâche des mesures de diagnostic est la différenciation avec l'état d’abdomen aigu, à l’exception:

  • une appendicite,
  • pancréatite,
  • cholécystite,
  • thrombose de vaisseaux mésentériques (mésentère intestinal),
  • obstruction intestinale
  • radiculite
  • ulcère gastrique perforé (ulcère duodénal),
  • annexite (inflammation des appendices),
  • grossesse extra-utérine
  • torsion des kystes ovariens,
  • névralgie intercostale,
  • zona.

Preuve de la colique rénale

Pour distinguer cette condition d'autres maladies n'est pas difficile. En plus des symptômes traditionnels avec des antécédents de coliques, les preuves sont les suivantes:

  • douleur dans l'angle vertébral,
  • la palpation bimanuelle provoque une douleur dans l'hypochondre,
  • la présence d'un symptôme positif de Pasternacki (douleur causée par le battement de la région lombaire).

D'autres signes sont la localisation de la douleur sous la "cuillère", puis dans l'hypochondre droit, sa propagation sur l'estomac. Lorsque vous inspirez, la douleur augmente, cela donne à l'omoplate l'épaule droite. La douleur survient à la palpation de la région de la vésicule biliaire.

L'importance des soins d'urgence

Que faire au début de l'attaque

Des soins d’urgence appropriés après l’apparition de symptômes de colique néphrétique contribuent à la réussite du traitement. Ils peuvent suffire sans hospitalisation du patient.

Vous devez d'abord appeler une ambulance.

Les mesures urgentes devraient fournir un médecin.

Si l'attaque ne s'est pas produite pour la première fois et que le patient est certain qu'il s'agit d'une colique rénale, son état peut être soulagé avant l'arrivée du médecin. Lors de la première prise en charge d'urgence des coliques néphrétiques, vous devez suivre un algorithme d'action spécifique.

Nos lecteurs recommandent! Pour la prévention des maladies et le traitement des reins et du système urinaire, nos lecteurs conseillent le Père Georges Monastic Tea.

Il comprend les 16 plantes médicinales les plus utiles extrêmement efficaces pour nettoyer les reins, traiter les maladies du rein, les maladies des voies urinaires et nettoyer le corps dans son ensemble. Opinion des médecins...

Il est nécessaire de fournir au patient un repos complet, mettre un coussin chauffant sur le bas du dos (vous pouvez faire un bain chaud). Dans le même temps, donnez des antispasmodiques et des antidouleurs dans une trousse de premiers soins. Ceux-ci comprennent:

  • baralgin (1 tab.),
  • Avisan (1 an),
  • papaverine (1 tab.),
  • cysténal (15-20 gouttes).

L’aide d’un médecin consiste en la mise en place de procédures thermiques avec introduction simultanée d’antispasmodiques, d’analgésiques:

  • baralgina 5 ml par voie intraveineuse ou intramusculaire,
  • l'atropine (solution à 1%),
  • sous-cutané pantopon, platifillina.

Lors de l'arrêt d'une attaque et de l'amélioration du bien-être, l'hospitalisation n'est pas nécessaire.

Si vous ne faites pas confiance au médicament, vous pouvez utiliser les secrets de la médecine traditionnelle pour soulager ou prévenir la douleur aux reins.

Si la colique a échoué dans les deux heures, le patient est hospitalisé dans le service d’urologie.

Lorsqu'une hospitalisation urgente est requise

Les indications d'hospitalisation et de chirurgie sont:

  • calculs de l'uretère
  • avoir un seul rein avec une pierre
  • calculs dans le bassin en présence de pyélonéphrite aiguë,
  • hématurie macroscopique (sang dans les urines) due à une pierre ne pouvant pas faire l'objet d'un traitement conservateur,
  • rétention urinaire aiguë due à la présence de calculs dans les voies urinaires.

Une fois le patient hospitalisé, les médecins choisiront le traitement le plus approprié pour traiter les coliques néphrétiques.
La colique rénale peut apparaître en comparaison avec d'autres maladies rénales. Il est donc très important de connaître les symptômes de diverses maladies rénales. Vous trouverez ici des informations utiles à ce sujet.

Connaissances requises

Si vous avez des problèmes de reins, vous devez être conscient des facteurs provoquant les coliques:

  • excès ou manque d'apport de liquide
  • troubles de l'alimentation,
  • secousse
  • prendre de l'alcool
  • surmenage physique, mental, mental,
  • infections respiratoires ou intestinales aiguës.

En cas d’attaque de la colique rénale, il est inacceptable de laisser le patient sans soins médicaux. La frivolité et la myopie du patient et de son entourage peuvent lui coûter la vie. Avec la propagation rapide des saignements dans la cavité abdominale, il est difficile de faire face à la maladie. Même si vous avez réussi à vaincre l'attaque avec des remèdes à la maison, une visite chez l'urologue est indispensable.

Algorithme de soins d'urgence pour la colique rénale

Dans les cas de coliques néphrétiques, l’algorithme des soins d’urgence doit être clair et cohérent. Cela permet de minimiser les risques de complications et d’autres processus pathologiques, d’atténuer l’état du patient et d’accélérer son rétablissement. Cependant, tout d’abord, il est nécessaire de dire quelques mots sur ce qui constitue cet état.

Définition de la colique rénale et des symptômes associés

Par ce terme, on entend une crise aiguë de douleur lors de l’étirement du pelvis rénal et des uretères due à une surabondance d’urine et à une violation de son écoulement. Un tel état se développe, en règle générale, tout à coup, a un caractère progressif aigu.

C'est souvent une conséquence de la lithiase urinaire, des excès des uretères, des processus inflammatoires dans les reins, de la tuberculose, des lésions lombaires, des tumeurs bénignes et malignes.

Le rein dans son ensemble et son bassin en particulier sont étirés par l'urine qui arrive, la pression sur les tissus augmente, la circulation sanguine est perturbée. En conséquence, il existe une douleur intolérable aiguë (spasme), qui peut être de nature progressive ou se manifester par des crises aiguës à court terme.

Souvent, cette douleur peut se propager à l’ensemble du corps et se déposer jusqu'aux jambes, à l’aine, au bas de l’abdomen et aux organes génitaux.

Cette condition présente les symptômes suivants:

  • douleur soudaine et insupportable dans la région lombaire due au mouvement des calculs ou à l'étirement excessif du corps du rein;
  • miction douloureuse fréquente;
  • nausées possibles et même vomissements;
  • inclusions de sang dans l'urine dues à des microdamages ou à des foyers d'inflammation.

La durée du syndrome peut varier et n'a pas de signification particulière. Souvent, cette condition n'est observée qu'une fois toutes les quelques heures. On connaît également des cas d’attaques d’une durée supérieure à un jour. La douleur dans ce cas est insupportable, la personne ne trouve pas la paix, constamment excitée.

En présence de coliques néphrétiques, les premiers soins doivent être prodigués immédiatement, car une intervention opportune peut non seulement soulager l'état du patient, mais également prévenir les complications possibles.

Actions avant l'arrivée de l'ambulance

Le plus souvent, une attaque se développe soudainement, avant qu'il ne puisse y avoir aucun symptôme. Cela se produit principalement à la maison ou sur le lieu de travail.

Pour éliminer les coliques néphrétiques, il faudrait aider à soulager l’état de la personne et à éliminer le syndrome douloureux. Ensuite, après l'arrivée de l'ambulance, la question de l'hospitalisation est en cours de résolution.

Le traitement est prescrit soit en milieu hospitalier, soit par un médecin généraliste lors d’une prise en charge en clinique externe.

Les soins d'urgence pour les coliques néphrétiques et l'algorithme permettant de les rendre devraient être approximativement les suivants

  1. Il est nécessaire d'appeler l'équipe médicale.
  2. Le patient doit prendre une position horizontale et essayer de se détendre.
  3. Des compresses avec une bouteille d'eau chaude, de la chaleur sèche dans la région lombaire ou un bain chauffant sont nécessaires.
  4. Recueillir l'urine pour une analyse visuelle.
  5. Contrôle de la température corporelle.
  6. Élimination de la douleur par l'administration intramusculaire ou intraveineuse d'antispasmodiques et d'analgésiques. Sinon, si cela n’est pas possible, le patient devrait recevoir les médicaments recommandés sous forme de comprimés pour administration orale.

Contre-indications et caractéristiques

Il convient de noter que le bain est contre-indiqué chez les personnes âgées et les personnes atteintes de maladies du système cardiovasculaire ayant subi un infarctus du myocarde ou un accident vasculaire cérébral. Le chauffage localisé à la chaleur sèche ou l'application d'un coussin chauffant n'est pas recommandé en présence de processus inflammatoires, notamment de pyélonéphrite aiguë.

L'effet thérapeutique des médicaments diurétiques sur la colique rénale est inversé. Par conséquent, lorsque le tubule rénal recouvre une pierre, un thrombus ou des tissus œdémateux, les diurétiques ne font qu'aggraver l'état de la personne et le mouvement de la pierre peut provoquer de nouveaux syndromes douloureux. De plus, une charge supplémentaire sur le corps avec du liquide n'aura pas d'impact positif.

Avec des actions bien organisées, le syndrome douloureux et les autres symptômes associés disparaissent assez rapidement.

Les premiers soins peuvent être considérés comme réussis si l'état s'est stabilisé, si la douleur a disparu et si la personne ne ressent pas de gêne. Si vous vous sentez mieux, contactez immédiatement un spécialiste.

Ignorer le problème peut entraîner des complications, une éventuelle intervention chirurgicale et une rééducation à long terme.

Si les premiers soins indépendants pour les coliques néphrétiques n’apportent pas le résultat souhaité, la question de l’hospitalisation urgente est alors résolue.

Traitement de la colique rénale

Lorsqu'un patient est admis à l'hôpital ou lorsqu'il est dirigé vers un médecin généraliste, le patient est d'abord examiné et ses antécédents sont consignés.

Selon le cas, le traitement peut être chirurgical ou conservateur. Avec un traitement conservateur, dans certains cas, le blocage novocainique est prescrit pour soulager la douleur.

La thérapie de soutien en cas de processus inflammatoires consiste à prendre des antibiotiques.

Lorsque la lithiase urinaire, qui a provoqué cette affection aiguë, doit suivre un certain régime alimentaire et un régime de consommation d'alcool.

Une intervention chirurgicale est nécessaire lors de l’identification de grandes fractions de calculs (plus de 3 cm) ou en cas d’inefficacité d’un traitement antérieur.

Il est recommandé de traiter à la fois l’état de la colique rénale et la cause de son apparition en milieu hospitalier sous la surveillance d’un néphrologue ou d’un urologue.

Algorithme pour la fourniture de soins d'urgence pour la colique néphrétique et le traitement ultérieur d'une condition dangereuse

Avec la colique rénale, la douleur est souvent si intense qu'il est difficile de trouver une position dans laquelle un soulagement se produit. L'attaque dure de quelques heures à plusieurs jours. Le patient souffre, ressent un inconfort dont il est difficile de se débarrasser. Code de colique rénale selon ICD 10 - N23.

Il est important de connaître l'algorithme des soins d'urgence pour la colique rénale. Les mauvaises actions provoquent souvent des complications. Quels médicaments réduisent la douleur? Quelles maladies peuvent être confondues avec la colique rénale? Qu'est-ce qui ne devrait pas être fait pendant l'attaque? Réponses dans l'article.

Les causes

La douleur provoque une pathologie, accompagnée de problèmes de circulation de l'urine dans les voies urinaires supérieures. Avec une compression prononcée des tubules et de l'uretère, une obstruction partielle ou complète des conduits pose des problèmes de débit de fluide.

Les principales causes d'une attaque de colique rénale:

Premiers signes et symptômes

Les symptômes de la colique rénale chez les femmes et les hommes:

  • soudain il y a un "mal de dos" dans les reins, la gêne se propage rapidement à travers l'abdomen (partie supérieure);
  • le syndrome douloureux augmente fortement, se manifeste dans la vessie, la région de l'uretère, atteint la région des côtes;
  • le patient est déchiré, il est difficile de rester immobile à cause de la douleur irrésistible;
  • beaucoup se plaignent d'avoir «tiré» dans l'aine, le dos et la région iliaque;
  • développements dangereux en l'absence d'assistance - développement d'un choc douloureux;
  • la miction augmente, le volume urinaire est limité;
  • on observe une distension abdominale, une augmentation de la formation de gaz provoque une gêne supplémentaire;
  • dans la plupart des cas, des vomissements réflexes se développent;
  • le syndrome douloureux augmente, le patient gémit;
  • trait caractéristique - dans les coliques néphrétiques, le syndrome douloureux migre de la région lombaire vers les cuisses et les organes génitaux;
  • Peu à peu, les sensations les plus désagréables se concentrent dans le bas de l'abdomen, l'envie de retirer l'urine augmente, même lorsque la vessie et les selles sont faiblement remplies.
  • souvent la douleur est ressentie dans le plexus solaire, étourdi, une faiblesse se développe;
  • chez les patients chez lesquels une pyélonéphrite a été diagnostiquée, la température augmente;
  • le manque d'assistance perturbe l'activité cardiaque, la fièvre, l'hypertension et la déshydratation due au vomissement;
  • sans soins médicaux sur le fond d'un choc douloureux, la perte de conscience est possible, dans les cas graves - la mort.

Note! Le symptôme principal de la colique rénale est une douleur soudaine et soudaine.

Souvent, le problème survient après la levée de poids, l'exercice dans la salle de sport, la montée d'escaliers ou un retournement ou une inclinaison infructueuse. Beaucoup disent que la douleur est apparue dans un état de repos.

L'attaque est douloureuse. Les patients, confrontés à une colique rénale, réfléchissent: les sensations de force et d'inconfort sont comme un mal de dents.

Il est important de faire attention à la localisation du syndrome douloureux:

  • chez les hommes. Un inconfort aigu affecte la région lombaire, le scrotum et l'aine;
  • chez les femmes. La douleur se fait sentir dans la région lombaire, le «lumbago» perce les hanches et le bas de l'abdomen.

Algorithme d'aide d'urgence

Recommandations:

  • Que faire avec la colique rénale? La première règle est de demander des soins médicaux d'urgence, appelez une ambulance;
  • le réchauffement de la zone douloureuse n’est autorisé que dans la condition d’une confiance à 100% dans le développement de la colique rénale. Un coussin chauffant ou un bain soulage la condition du patient, réduit l'inconfort. S'il n'est pas clair pourquoi il y avait une douleur dans le bas du dos et à l'aine, il y a des doutes dans le diagnostic, alors l'échauffement est interdit! La colique rénale se confond facilement avec une appendicite, une grossesse extra-utérine, un lumbago ou une sciatique, une colique biliaire. Dans ces conditions, l'exposition à la chaleur peut provoquer des processus dangereux, allongée sur un lit d'hôpital;
  • La prise de médicaments est interdite, à l'exception des antispasmodiques et des analgésiques pour le traitement des coliques néphrétiques. Le point important est que la dose minimale soit suffisante, sinon le tableau clinique de l’attaque changera, il est difficile pour le médecin de poser le bon diagnostic. Les analgésiques en grand nombre "lubrifient" les symptômes et ne résolvent pas le problème;
  • comment enlever la douleur? Les pilules conviennent: Ketanov, No-shpa, Baralgin, Drotaverin, Platyfillin, Paracetamol;
  • La deuxième option est une injection d'analgésiques. Médicaments efficaces: Kétoprofène, Diclofénac, Métamizol, Baralgin, Kétorolac. De nombreux composés ont un effet négatif sur les muqueuses de l’intestin et de l’estomac: en cas d’ulcère peptique, de gastrite, il n’est pas souhaitable de faire des injections de diclofénac;
  • avec coliques rénales, souvent réflexe de vomir. Dans ce cas, les comprimés ne conviennent pas, dans un état fébrile, il est difficile de faire une injection. Il existe une solution - utilisez des suppositoires rectaux ayant un effet anesthésique. Médicaments appropriés: Spazdolzin, Diclofenac, Baralgin.

Si une attaque se développe avec des problèmes d'écoulement d'urine dans le contexte d'un processus tumoral actif, il est nécessaire d'éliminer le néoplasme. La décision est prise par l'urologue. Lors de l'identification d'un processus négatif au niveau des organes génitaux, la consultation d'un gynécologue est requise.

Méthodes de traitement ultérieur de la colique rénale

L'absence de traitement rapide, le soulagement des attaques à l'aide d'analgésiques et de médicaments soulageant les spasmes musculaires, apporte un soulagement temporaire, mais n'élimine pas la cause de la situation dangereuse. En l'absence de traitement, le problème ne disparaît pas, la taille de la tumeur ou de la pierre grossit, le blocage des canaux, la stagnation de l'urine augmentent et les conditions préalables à une nouvelle attaque sont créées.

Dans le contexte d'un faible débit urinaire, le processus inflammatoire augmente, l'infection se propage dans tout le corps, un abcès du rein et une urosepsie se développent. Avec un développement similaire de la situation, la saisie active d'organes et de tissus par des agents infectieux est potentiellement mortelle.

La première attaque de colique rénale est un signal pour une action immédiate:

  • le traitement d'une condition dangereuse est effectué dans un hôpital. Souvent, l'attaque dure plusieurs jours, le mouvement des cailloux le long des uretères ou la stagnation de l'urine augmentent l'inconfort. Si le petit calcul apparaît naturellement, la douleur diminue, mais en l'absence de traitement pour la lithiase urinaire et de mesures préventives, la croissance d'autres formations de sel ou de tumeurs conduira éventuellement à une nouvelle attaque;
  • après le soulagement de la douleur, les médecins commencent le traitement pour une maladie de fond qui provoque une douleur aiguë. Lorsque pyelonephritis prescrit des antibiotiques, antispasmodiques, nitrofuranes, phytopreparations;
  • à l'identification de la néphrolithiase et l'urolithiase écrasant et enlevant les concrétions est exigé. Le moyen le plus simple de dissoudre les urates consiste à utiliser des dépôts de sels d'acide urique. Préparations à base de plantes: Fitolysin, Urolesan, Canephron, Cyston, Uronefron, Blemarin dissolvent délicatement les calculs, le blocage des conduits disparaît, le flux d’urine se normalise et les risques d’inflammation et de stagnation du liquide diminuent. Pour lutter contre les oxalates, on utilise les phosphates, les calcinats, la lithotritie percutanée (les ultrasons écrasent les calculs);
  • attaque prolongée nécessite Novocainic blocus, la nomination de la physiothérapie pour réduire la douleur: efficace électro-acupuncture et l'acupuncture;
  • si les mesures conservatrices ne donnent pas de résultats, un stenting urétéral ou un cathétérisme de la vessie est réalisé, et une néphrostomie peut être appliquée pour normaliser le débit urinaire. Dans les cas graves, une laparoscopie ou une chirurgie abdominale ouverte est réalisée pour enlever les grosses pierres;
  • le patient est obligé de suivre un régime avec coliques rénales. La meilleure option - les plats à la vapeur, la purée, nécessairement, sous forme de chaleur. Ce qui est important, c'est le rejet de la viande fumée, des cornichons, des frites, des épices. Les boissons gazeuses, l'alcool, les fruits acidulés, les jus conditionnés, la bière, le café et le thé noir fort sont interdits. Soupes légères utiles avec bouillon de légumes, yaourts, céréales, gelée, salades à l'huile végétale, crème sure faible en gras. Le patient consomme de l'eau bouillie, des décoctions à base de plantes sur recommandation d'un médecin. Le volume de fluide dépend du degré d'obstruction des conduits.

L'absence de traitement provoque non seulement une bactériémie, mais également une insuffisance rénale. En cas de violation partielle ou totale des fonctions des organes en forme de haricot, le patient nécessite une dialyse rénale à vie.

Mesures préventives

Il est important de savoir sur le fond de quelles maladies se développent des attaques douloureuses. La cause de l'obstruction des voies urinaires devient souvent une lithiase urinaire, processus tumoral dangereux, qui provoque un pincement des conduits de pression.

Pour prévenir les coliques du rein, il vous faut:

  • suivre un régime pour réduire le risque de formation de calculs;
  • bouger plus;
  • prévenir la stagnation de l'urine;
  • surveiller la vidange en temps voulu de la bulle;
  • temps pour traiter les processus inflammatoires de la sphère urogénitale.

Dans le cas de coliques néphrétiques, il est important de dispenser correctement les premiers soins, mais il est difficile de prendre des mesures adéquates sans faire appel à une ambulance.

L'administration de médicaments par voie intraveineuse, le blocage de Novocainic et d'autres actions uniquement pouvant être effectuées par un agent de santé sont souvent nécessaires.

Pour prévenir une nouvelle attaque, il est important d'identifier la pathologie de fond, afin d'éliminer l'obstruction des voies urinaires. Seulement avec la normalisation de l'écoulement de l'urine, le soulagement du processus inflammatoire peut vous débarrasser de la colique rénale douloureuse.

Apprenez-en davantage sur ce qu'est la colique rénale et sur la façon de donner les premiers soins en cas d'attaque, découvrez la vidéo suivante:

Coliques rénales et soins d'urgence: un algorithme d'action

Les soins urgents en cas de coliques néphrétiques doivent être dispensés dès les premières minutes de l’attaque afin que l’état du patient n’engendre pas de conséquences irréversibles.

Outre le fait que l'assistance pré-médicale contre la colique rénale soulage les symptômes douloureux, elle stabilise l'état du patient, ce qui raccourcit la période de récupération.

La colique rénale se classe au deuxième rang mondial pour la gravité des symptômes (au début - l'appendicite). Par conséquent, s'il y a un malade à la maison, il est nécessaire de connaître les règles des soins d'urgence pour pathologie rénale, les symptômes de la maladie et de disposer des préparations et des dispositifs nécessaires.

Symptômes de la maladie

Coliques du rein - attaque aiguë de douleur intense déclenchée par une violation de l'écoulement d'urine du bassin

Coliques dans les reins - attaque aiguë de douleur intense, déclenchée par une violation de la sortie d’urine du bassin, mais les causes en sont parfois liées à des processus pathologiques, tels que l’arrêt du tartre. Les attaques se produisent au repos et avec un effort physique accru, allant de quelques minutes à plusieurs heures.

Un trop-plein d'urine dans le pelvis rénal provoque une augmentation de la pression sur les bords du pelvis, du parenchyme rénal, des vaisseaux et des canaux du canal urinaire. Principaux symptômes:

  1. douleur aiguë et insupportable dans la région de l'organe malade, à partir de laquelle le patient est littéralement "affaibli par les jambes";
  2. la douleur donne à la cuisse, à l'abdomen, aux organes génitaux, à la vessie;
  3. très forte douleur en urinant, et la nature de la douleur est tranchante et comme si à l'intérieur elle "cuit";
  4. il y a des cas d'augmentation de la pression artérielle, de la température;
  5. un changement de position menace d'un choc douloureux, le patient ne peut plus se retourner, il ne respire normalement;
  6. tremblement des extrémités inférieures et supérieures;
  7. des nausées et des vomissements, comme dans un empoisonnement;
  8. confusion
  9. faiblesse générale, malaise;
  10. constipation, violation des gaz d'échappement, ballonnements.

Causes de la colique dans le rein

Le développement d'une attaque est affecté par une lithiase urinaire prolongée.

Le développement d'une attaque est affecté par les facteurs suivants:

  • pyélonéphrite aiguë et chronique;
  • urolithiase prolongée;
  • diverses formes de néphroptose;
  • destruction des processus métaboliques dans le corps (eau-sel, minéraux);
  • hydronéphrose;
  • formation de tumeurs dans le rein;
  • problèmes avec la prostate (chez les hommes);
  • violation du régime indiqué;
  • excès ou manque de liquide;
  • abus d'alcool;
  • effort physique / mental;
  • les infections.

Le développement d'une crise de maladie rénale n'est pas toujours possible à déterminer. Les coliques peuvent se manifester par un fond de lithiase chronique, dans lequel se produit un canal de calcul, ainsi que par un processus inflammatoire aigu.

De plus, la pathologie est souvent le résultat d'une conduite sur une mauvaise route, surtout si le patient est déjà atteint d'une pathologie rénale.

Dans ce cas, le besoin de soins d’urgence en cas de coliques néphrétiques est extrêmement important. Vous devez donc étudier les symptômes de la maladie et connaître toutes les règles de l’atténuation des premiers secours des effets du spasme.

Attaque de coliques: comment le calmer et l'arrêter

La tâche principale des soins d’urgence est de soulager les symptômes de la douleur.

La clé du succès de la guérison de la maladie réside dans les premiers soins appropriés en cas de coliques néphrétiques et le transport immédiat du patient atteint de coliques néphrétiques à l’hôpital.

Si le diagnostic a déjà été confirmé, la maladie ne fait aucun doute et les symptômes indiquent une pathologie rénale. Toutes les mesures thérapeutiques sont acceptables.

Afin d’aider à traiter les coliques néphrétiques, vous devez au moins avoir une compréhension minimale des méthodes d’arrêt du spasme.

La colique néphrétique est donc un algorithme d’action urgent:

  1. appelez immédiatement la brigade des ambulances;
  2. assurer la paix patiente;
  3. déterminer l'emplacement de la douleur ou du moins le côté où elle fait plus mal;
  4. mesurer la température et contrôler le processus d'élévation ou d'abaissement de la température;
  5. demander au patient d'uriner dans un bocal pour donner un liquide à analyser (les médecins le demanderont);
  6. remplissez le bain avec de l'eau tiède, mais pas chaude, ou remplissez le coussin chauffant;
  7. asseyez le patient dans le bain (ceci doit être fait très soigneusement, car le spasme ne permettra pas à la personne de se redresser et le mouvement provoque une douleur intense) ou attachez / attachez le coussin chauffant à la zone de douleur;
  8. faire une injection (de l'un des moyens): no-shpy, baralgina, ketan, cystenal, papaverine;
  9. surveiller les sauts de tension artérielle ou au moins une fréquence cardiaque, avoir des comprimés sous la main pour normaliser la pression;
  10. donner au patient à boire de l'eau (non chaude, non minérale), des boissons aux fruits.

Si les procédures n'apportent pas l'effet escompté, vous devez porter une attention particulière aux médicaments: la prise d'analgésiques n'est pas toujours possible à cause des vomissements, mais les solutions de ces médicaments feront l'affaire. Et rappelez-vous, les premiers soins devraient être fournis quelle que soit la rapidité avec laquelle la crise de coliques est stoppée.

Si les coliques néphrétiques constituent les premiers soins pour lesquels elle a déjà été administrée, elles ne se sont pas arrêtées pendant 2-3 heures, mais l’urgence du patient est admise en urologie.

Si les coliques néphrétiques constituent les premiers soins pour lesquels elle a déjà été fournie, si elle ne s’est pas arrêtée pendant 2 à 3 heures, le patient doit être hospitalisé d’urgence pour une urologie.

Vous devez également le faire en présence d'une température élevée chez le patient, surtout si le spasme est compliqué d'une pyélonéphrite aiguë.

Le plus souvent, la douleur est soulagée par le réchauffement, mais il convient de se rappeler de tout l'algorithme consistant à rendre les mesures pré-médicales destinées à soulager les accès douloureux, afin de minimiser les complications négatives de la maladie rénale.

Après avoir appelé l’équipe de soins médicaux professionnels, le patient est examiné et les experts décident eux-mêmes des mouvements: déplacez le patient à l’hôpital où un traitement thérapeutique sera fourni, un stent installé pour la sortie d’urine, un blocus par Novocain ou le patient est proposé de le laisser à la maison en prenant des mesures pour améliorer son état.

Qu'est-ce qui est absolument impossible à faire?

Malgré la nécessité de prendre des mesures pour mettre fin aux spasmes, il existe un certain nombre de procédures qui ne devraient pas être effectuées:

  • prendre un bain très chaud pour les problèmes cardiaques, en particulier chez les patients âgés;
  • faire des injections d'analgésique si une personne prend des médicaments qui n'interagissent pas avec les antispasmodiques;
  • donner beaucoup à boire en présence d'œdème;
  • Donnez un appareil de chauffage très chaud à haute température.

Toutes les mesures de soins sont effectuées en tenant compte de l’âge et de la présence des maladies du patient, sinon les procédures seront plus dommageables que bénéfiques.

La première aide d'urgence contre la colique néphrétique: un algorithme d'actions, la fourniture d'une assistance pré-médicale en cas d'attaque de douleur rénale

  • 1 algorithme d'action
  • 2 Que faire avant l'arrivée de l'ambulance
  • 3 hospitalisation

Le premier traitement d'urgence contre les coliques peut soulager de manière significative l'état douloureux du patient et prévenir l'apparition de complications. La colique n'agit pas comme une maladie indépendante, c'est un syndrome douloureux qui se manifeste à la base de dysfonctionnements rénaux ou de maladies du système urogénital.

Colique rénale - spasme douloureux aigu associé au désordre de la sortie de l'urine du bassinet du rein La crise peut durer longtemps et se manifester au cours d’un exercice ou d’un changement soudain de la position du corps.

La douleur est ressentie dans l'abdomen, les cuisses, les épaules et les organes génitaux. Vous pouvez avoir des nausées, des vertiges et une augmentation de la tension artérielle.

Si un processus inflammatoire se produit, une augmentation de la température corporelle est possible.

Mais ces symptômes n'accompagnent généralement pas les coliques rénales.

Il est nécessaire de différencier les sensations douloureuses dues à un dysfonctionnement rénal de celles résultant d'une appendicite aiguë. Diagnostiquer les causes du spasme est facile. Chez les patients présentant un changement de couleur de l'urine, il y a des mictions fréquentes et des sensations douloureuses à la palpation dans l'hypochondre.

Causes de saisie:

  • consommation d'alcool;
  • activité physique;
  • régime alimentaire malsain;
  • maladies infectieuses;
  • trembler en conduisant.

Chez un enfant, la colique rénale présente certaines particularités. Elle ne provoque pas de douleur dans la région lombaire, mais dans la région du nombril. Les vomissements surviennent souvent avec la douleur. La durée de la colique est de 20 minutes. Il y a une augmentation de la température corporelle. Contrairement aux hommes, chez les femmes enceintes, des douleurs apparaissent dans la région lombaire lorsque des dépôts de sel apparaissent dans l'uretère.

Algorithme d'action

Algorithme de premiers secours pour la colique rénale:

  • appel d'urgence à un médecin;
  • fournir un état de repos au patient;
  • détermination de la zone de douleur;
  • mesure de la température corporelle;
  • collecte d'urine pour déterminer la couleur;
  • appliquez un coussin chauffant chaud sur la zone touchée ou placez le patient dans un bain chaud;
  • mettre une injection avec des médicaments - Baralgin M, Ketanov, No-spa, Papaverin ou Cistenal.

Dans le cas où une attaque de colique rénale ne pourrait pas être enlevée, des médicaments sont utilisés. L'utilisation de médicaments diurétiques n'est pas recommandée pour exclure la possibilité de mouvements de calculs le long de l'uretère.

L'attaque est supprimée dans un délai de 3 heures. L'absence prolongée d'un résultat positif nécessite un transport d'urgence vers la clinique ou le service d'urologie.

Si l'attaque est compliquée par la présence d'une pyélonéphrite aiguë ou d'une forte fièvre, la conduite des procédures thermiques est interdite et un spécialiste qualifié est requis.

Les premiers soins opportuns aident à rétablir la fonction rénale et à prévenir l'apparition de conséquences négatives.

Une condition préalable est un examen médical après le retrait de l'attaque pour un diagnostic précis de la maladie et la désignation d'un traitement efficace.

Que faire avant l'arrivée de l'ambulance

Lorsque survient une colique rénale, la rapidité des premiers secours et l'hospitalisation précoce du patient en fonction de son état jouent un rôle majeur. L'objectif principal de l'ambulance est d'éliminer la douleur.

Assez souvent, les premiers secours sont nécessaires à la maison. Une telle attaque peut attraper le patient n'importe où. Chaque personne doit distinguer les symptômes et connaître l'ordre des actions dans une telle situation.

Il existe plusieurs étapes dans la fourniture de soins préhospitaliers:

  • appel d'ambulance;
  • soulagement de la douleur;
  • déterminer les causes de la douleur.

Mettez un coussin chauffant sur le bas du dos

Si possible, collectez l'urine. Pour soulager la douleur, des traitements thermiques sont appliqués en appliquant un appareil de chauffage chaud au bas du dos. Il est également possible d'utiliser des bains chauds, sauf si le patient a récemment eu une crise cardiaque.

Si les procédures n'ont pas eu l'effet escompté, vous pouvez appliquer des médicaments antispasmodiques. Pour une action rapide, il est préférable de les administrer par voie intramusculaire.

L'algorithme d'assistance n'implique pas d'actions visant à compliquer la situation, par exemple, la prise de diurétiques est complètement exclue.

À l'arrivée de l'équipe d'ambulance, les coliques sont éliminées à l'aide d'un blocus par Novocain.

Hospitalisation

L'assistance professionnelle et qualifiée n'est effectuée que par un urologue et un chirurgien.

Il est souvent impossible de prévoir l'apparition de coliques néphrétiques. Les premiers secours doivent donc être fournis aux médecins ou aux salles d'urgence.

Après l'examen initial, le spécialiste en ambulance prend la décision de transporter le patient en vue de son hospitalisation dans le service des cliniques de la ville. Les patients soumis au transport d'urgence présentant les symptômes suivants:

  • manque d'action des analgésiques;
  • cessation de l'urine;
  • développement de processus infectieux;
  • augmentation de la température jusqu'à 40 degrés.

Lorsqu'une crise survient, l'aide est fournie dans l'ordre suivant:

  • l'introduction d'agents intramusculaires ou intraveineux pour le soulagement de la douleur aiguë - diclofénac, kétorolac et métoclopramide;
  • si l'effet n'est pas atteint, appliquer des stupéfiants - morphine, codéine et tramadol;
  • Lorsque des calculs apparaissent dans les reins, des agents alcalinisants sont utilisés - bicarbonate de sodium ou citrate de potassium pour dissoudre et éliminer le tartre.

Une fois la douleur éliminée, un diagnostic précis de la maladie est établi. À ces fins, les études suivantes sont attribuées:

  • radiologique;
  • clinique;
  • échographie;
  • laboratoire.

En outre, le traitement complexe est appliqué avec la prise de préparations vitaminées et de diurétiques. Dans certains cas, une intervention chirurgicale est nécessaire, en particulier pour la lithiase urinaire:

  • hydronéphrose rénale;
  • changer la forme du corps;
  • obstruction des formations de sel de l'uretère.

Une attaque soudaine de colique rénale est possible en raison d'une pathologie grave. D’auto-assistance n’est possible que si le diagnostic était connu auparavant.

Dans les autres cas, vous devez immédiatement appeler l'assistance d'urgence.

Les spécialistes de l'ambulance élimineront le syndrome douloureux sans conséquences dangereuses pour la santé et hospitaliseront le patient afin de fournir une aide qualifiée et des soins professionnels.