Pourquoi un rein peut-il avoir mal pendant la grossesse?

La cystite

Les reins sont des organes extrêmement importants dont l’une des tâches principales est de nettoyer le sang de toutes sortes de toxines et de déchets. Chaque jour, ils pompent environ 300 litres de sang. Pendant la grossesse, ce volume augmente considérablement, car ils ont maintenant pour mission responsable de nettoyer le corps d'un bébé en pleine croissance. Ainsi, la charge sur les reins augmente et ceux-ci deviennent vulnérables à de nombreuses maladies. Pourquoi les reins font-ils mal pendant la grossesse et comment y faire face?

Symptômes et causes possibles de la douleur rénale

Les statistiques médicales sont implacables. Selon elle, la plupart des femmes enceintes ont des problèmes rénaux. Cela peut être une exacerbation de maladies chroniques existantes ou le développement de nouvelles pathologies. Par conséquent, les maladies des principaux organes du système urinaire ne sont pas toujours ressenties, même si les reins sont souvent douloureux pendant la grossesse. Par nature, ils peuvent coudre, tirer, faire mal et ne pas disparaître lorsque la position du corps change. En ce qui concerne la localisation, les femmes se plaignent souvent de malaises au bas du dos et à l'abdomen.

En plus de ce symptôme caractéristique, des pathologies rénales peuvent être ressenties et:

  • mictions fréquentes, souvent accompagnées d'une sensation de brûlure et de crampes;
  • la présence de sang dans l'urine;
  • un sentiment de vidange incomplète de la vessie, de ne pas quitter la femme;
  • gonflement des paupières, très clairement observé le matin;
  • une forte augmentation de la pression artérielle;
  • nausées, vomissements et perte d'appétit;
  • maux de tête récurrents;
  • la présence de frissons;
  • la présence de leucocytes et d'érythrocytes dans l'urine, détectable dans l'OAM.

Attention! En dépit du fait que le tableau clinique de la maladie rénale est suffisamment brillant, une femme enceinte ne peut en aucun cas être en mesure de poser un diagnostic, encore moins de se soigner elle-même!

Dans la plupart des cas, on diagnostique chez les femmes enceintes des maladies provoquées par une aggravation de l'écoulement urinaire:

  • pyélonéphrite;
  • urolithiase;
  • glomérulonéphrite.

Important: en règle générale, la glomérulonéphrite est une conséquence du transfert de l’angine de poitrine.

Que faire avec une douleur dans les reins?

Bien entendu, la première chose à faire, en cas de problème rénal, est de consulter un médecin et de suivre scrupuleusement ses recommandations. Après tout, toute maladie rénale et toute grossesse sont des choses incompatibles, car des processus inflammatoires, notamment ceux observés lors de pyélonéphrite et d’urolithiase, peuvent compliquer le déroulement de la grossesse ou même provoquer un rejet fœtal et une naissance prématurée.

Au début, une femme doit consulter un gynécologue, chez qui elle est observée. Après avoir entendu les plaintes de la patiente, le médecin la dirigera vers l'accouchement de l'ALK et de l'OAM, et recommandera également le médecin à contacter ultérieurement. Habituellement, un urologue ou un néphrologue traite de la maladie rénale. Ce sont ces experts qui prescrivent une échographie si nécessaire, ce qui est absolument sans danger même pour les femmes occupant un poste intéressant. Sur la base des résultats de l'examen, il est nécessaire de prendre en compte la durée de la grossesse, le médecin décide quels médicaments nommer la patiente. Si la pathologie des reins a dépassé la femme au cours du premier trimestre, les remèdes à base de plantes médicinales sont généralement attribués exclusivement, lesquels ont un effet anti-inflammatoire et diurétique, car d'autres médicaments peuvent nuire au développement du fœtus.

Attention! Même à première vue, les remèdes populaires peuvent aggraver l'état du patient ou provoquer une fausse couche, car de nombreuses plantes provoquent une naissance prématurée.

Assurez-vous également que le médecin et la patiente examinent son régime alimentaire. Pour la santé des reins, il est très important d’éliminer les aliments frits, gras, acides et épicés. En outre, en fonction de la cause du développement de la maladie, il est interdit aux patients d’utiliser certains produits. Par exemple, lors de la formation de calculs d'oxalate, l'oseille, les radis, etc., ne sont pas recommandés et les produits laitiers sont recommandés pour les calculs de phosphates.

Astuce: le jus de canneberge a un effet bénéfique sur l'état du système urinaire.

Prévention des maladies du rein

En plus du traitement et du régime alimentaire prescrits par un médecin, si les reins sont endommagés pendant la grossesse, les femmes doivent observer les règles suivantes:

  • boire quotidiennement au moins 2 litres de liquide, si le médecin n’a pas donné d’autres recommandations;
  • ne pas retenir l'envie d'uriner, il est beaucoup plus correct d'aller aux toilettes immédiatement après leur apparition;
  • prêter une attention particulière à l'hygiène personnelle;
  • refuser le lin synthétique et pressant;
  • donner la préférence à l'âme;
  • faire de la gymnastique spéciale.

Mais peut-être est-il plus correct de ne pas traiter l’effet, mais la cause?

Nous vous recommandons de lire l'histoire d'Olga Kirovtseva, comment elle a guéri son estomac. Lire l'article >>

Maux de rein pendant la grossesse

Laisser un commentaire

Répondez à la question: pourquoi les reins font mal pendant la grossesse ne fonctionnera pas. La grossesse est une période très difficile pour le corps de la femme. Pendant la grossesse, la charge sur les reins et les autres organes double. Et la grossesse avec une maladie rénale est un test très sérieux. Par conséquent, il existe une forte probabilité que non seulement l'exacerbation de tous les processus prolongés, mais également le développement de nouvelles pathologies, y compris celles associées aux reins.

Causes de la douleur

Dans la plupart des cas, la complication provoque les maladies suivantes:

  • Processus inflammatoire (pyélonéphrite). Le deuxième nom est pyélonéphrite enceinte, si des problèmes rénaux ont commencé pour la première fois. Environ 6% des femmes rencontrent une pathologie similaire pour la première fois. La maladie se manifeste, en règle générale, dans les périodes ultérieures, la douleur apparaît dans le rein droit. 22-28 semaines de grossesse - une période dangereuse pour la manifestation de l'inflammation. Mais une observation spéciale sera nécessaire dans les périodes suivantes: 12-15 semaines, 32-34 et 39-40 semaines et les premiers jours après la naissance. Les femmes enceintes atteintes d’insuffisance rénale chronique font partie de la catégorie des risques particuliers d’exacerbation de la pathologie et de survenue de complications.
  • La défaite des glomérules des reins (glomérulonéphrite). Cela n'arrive pas très souvent. La maladie appartient à l'allergie infectieuse. L'agent causal est le streptocoque. Habituellement, l'angine et la grippe deviennent les précurseurs de la glomérulonéphrite. Mais c'est aussi le résultat d'une réaction allergique.
  • Urolithiase. Le développement de la pathologie est donné de 0,1 à 0,2% du nombre total de grossesses. Violation du métabolisme phosphore-calcium, modification de la fonctionnalité de l'organe, augmentation de la densité de l'urine - tout cela contribue à la formation de calculs rénaux. Et l'ajout de l'infection améliore le développement de la pathologie. Elle peut se manifester comme une maladie indépendante, mais la probabilité d'une pyélonéphrite est probable. Commence alors une douleur séparée dans le rein gauche pendant la grossesse ou à droite.
Retour à la table des matières

Comment comprendre que les reins sont concernés?

Étant dans une position intéressante, une femme remarque chaque jour un sentiment nouveau et inhabituel dans ses organes internes. C'est un processus naturel qui provoque des changements dans le corps: la croissance du poids, la métamorphose hormonale et d'autres changements. De tels changements exigent que les futures mères écoutent attentivement et constamment leur état, car, en raison des nouvelles sensations qui se font jour, elle risque de manquer de graves maladies rénales.

Signes de douleur dans le rein pendant la grossesse

  • le rein peut faire mal au-dessus de la taille;
  • tire le bas-ventre;
  • la douleur donne sur le côté;
  • douleur intense en allant aux toilettes.
Retour à la table des matières

Symptômes de pathologie

Lorsque la localisation de la douleur dans la région lombaire doivent tenir compte des symptômes associés. Grâce à l'analyse, la situation est évaluée et la conclusion est tirée: il s'agit d'une douleur rénale ou d'autres organes sont perturbés. Allouer un groupe de symptômes, ce qui suggère que la douleur n'est pas le bas du dos pendant la grossesse:

  • une sensation de vessie constamment pleine;
  • mictions fréquentes;
  • il y a de fortes poches (surtout sur le visage et les jambes);
  • la pression artérielle augmente;
  • des nausées;
  • vomissements;
  • haute température;
  • la présence de protéines lors de la livraison de l'urine.

Les douleurs sont de nature douloureuse (les reins gémissent, le bas du dos et l’abdomen sont tirés).

Douleur dans les reins en début de grossesse

En début de grossesse, le syndrome douloureux est significativement différent de celui des dernières semaines. Il est important de comprendre pourquoi les reins font mal au début de la grossesse et quand vous avez besoin de consulter un médecin. La croissance de l'utérus, l'étirement des ligaments et le ramollissement du cadre musculaire sont les raisons pour lesquelles le bas du dos fait mal pendant la grossesse, le bas du ventre fait mal. Mais tous ces facteurs sont sécuritaires et cohérents avec le cours naturel du processus.

Cependant, une pathologie rénale chronique ou une maladie nouvellement apparue sont souvent des causes courantes de douleur dans le bas du dos. Si la douleur dans le rein pendant la grossesse est accompagnée de fièvre, d'un changement de couleur de l'urine, d'un gonflement, cela signifie qu'il y a des irrégularités dans le fonctionnement de l'organe. Vous ne devriez pas hésiter à contacter un spécialiste pour tester et connaître la source principale.

Quelle est la douleur terrible dans les reins pendant la grossesse?

Le désir d'avoir un bébé doit être équilibré et raisonnable. Les femmes enceintes doivent être examinées avant la grossesse et se faire une idée de leur état de santé. Après tout, si l'infériorité existante en matière de santé se déclare pendant la grossesse, cela peut aggraver la situation et, éventuellement, une complication des reins va commencer.

Des complications

Un processus pathologique prolongé au cours duquel les glomérules rénaux sont affectés entraîne généralement des complications lors de grossesses répétées. Le plus souvent, les reins malades pendant la grossesse entraînent une complication telle que le syndrome néphrotique, une augmentation incontrôlée de la pression artérielle. La future mère devrait être sous la surveillance constante de médecins afin de procéder aux examens nécessaires et d’aider en temps utile si nécessaire.

Conséquences possibles

La grossesse et l'accouchement dans les maladies rénales sont caractérisés par des processus difficiles, qui affectent la santé du bébé. Une maladie rénale pendant la grossesse a les conséquences les plus courantes suivantes:

  • risque élevé de fausse couche;
  • La toxicose tardive, qui a un effet négatif sur les vaisseaux sanguins, le cerveau, s'accompagne d'un œdème;
  • insuffisance placentaire;
  • manque d'oxygène, entraînant une hypoxie fœtale;
  • retard de développement de l'enfant;
  • accouchement prématuré;
  • césarienne selon les indications;
  • insuffisance rénale.
Retour à la table des matières

Douleur rénale après l'accouchement

Le rêve d'une femme enceinte qu'après la naissance, toutes les sensations douloureuses resteront dans le passé ne se réalise pas toujours. Le système génito-urinaire, modifié par la grossesse, devrait revenir à la normale dès la première fois après la naissance. Si cela ne se produit pas, les changements affectent négativement l'état de santé:

  • La tête du bébé blesse la membrane muqueuse, ce qui entraîne un œdème et des foyers de petites hémorragies. L'urètre et la fonction urinaire sont altérés. Une miction réduite entraîne des processus inflammatoires et une protection immunitaire réduite.
  • Le processus inflammatoire dans le vagin ou l'utérus devient une source d'infection, provoquant une pyélonéphrite.
  • Le travail des reins viole le processus inflammatoire, conséquence du cathéter dans la vessie.
Retour à la table des matières

Diagnostics

Pour toute transformation de la fonctionnalité du système urogénital pendant la grossesse doit être envoyé à un médecin pour diagnostiquer la pathologie.

Pour distinguer quand le rein droit ou le rein gauche fait mal, et quand le dos de la femme enceinte s’inquiète, un médecin expérimenté peut facilement. Pour ce faire, il tient le bord de frappe de la paume dans la région lombaire. Chaque coton donnera une douleur interne terne. Pour clarifier les causes des troubles fonctionnels, les mesures de diagnostic suivantes sont effectuées:

  • examen et collecte de l'anamnèse;
  • analyses d'urine et de sang;
  • radiographie de la région lombaire;
  • Échographie des reins.
Retour à la table des matières

Traitement

Si une femme enceinte après examen a confirmé des problèmes rénaux, le médecin vous a prescrit un traitement. Les traitements rénaux sont différents dans chaque cas. Ils sont affectés par la durée de la grossesse, le bien-être, la maladie sous-jacente et sa complexité. Si la pathologie s'est manifestée au cours des premiers mois, il est strictement interdit aux femmes enceintes de prendre des médicaments par voie rénale, car ils peuvent nuire au développement du fœtus. Pour soulager la condition de la femme enceinte et protéger le bébé, recourez à un traitement complexe:

  • Préparation à base de plantes. Le traitement des reins pendant la grossesse, en particulier au début de la grossesse, n’est pratiqué qu’avec des phytopreparations. Les préparations à base de plantes ne provoquent pas de détérioration, sont capables de soulager le processus inflammatoire, ont un effet diurétique, éliminent la contraction musculaire et améliorent la condition de la future mère.
  • Régime alimentaire Le traitement ne produira aucun résultat efficace si vous ne suivez pas le régime requis. Les plats salés, gras, frits et épicés sont exclus. Ils irritent la membrane muqueuse, inhibent le processus de guérison.
Retour à la table des matières

Drogues

Dans les situations les plus difficiles, lorsque les attaques sont fortes, une thérapie antibactérienne spéciale aidera. La tâche principale du médecin est de créer un écoulement d’urine. Cela aide les agents spasmolytiques ("Papaverin"). Mais vous ne pouvez les boire qu'avec l'autorisation d'un spécialiste et sur des indicateurs individuels. Les comprimés d'antibiotiques ne sont attribués qu'à la pyélonéphrite aiguë.

L'un des médicaments efficaces à base de plantes que les femmes enceintes sont autorisées à boire est le «Canéphron H». Il comprend le centauré, le lovage et le romarin. Le médicament élimine parfaitement le processus inflammatoire, soulage les spasmes et a un excellent effet diurétique. Il n'y a pratiquement pas de contre-indications.

Prévention des maladies

Afin de prévenir au maximum les mauvaises surprises dès l'apparition des premiers signes de grossesse, des recommandations spéciales doivent être suivies pour réduire le fardeau corporel et prévenir les complications:

  • Buvez environ 2 litres d'eau pure par jour.
  • Exclure du régime des aliments nocifs: gras, salé, fumé, frit.
  • Inclure les canneberges dans le régime alimentaire. Morse de cette baie est utilisé à des fins thérapeutiques et prophylactiques.
  • Portez des vêtements serrés, de préférence en tissu naturel.
  • Vous ne pouvez pas vous retenir et endurer si vous voulez aller aux toilettes (il est fréquent que les femmes enceintes visitent fréquemment les toilettes).
  • Respect obligatoire des règles d'hygiène personnelle.
  • Il vaut mieux oublier de prendre un bain pendant la grossesse et de prendre une douche.
  • Les exercices légers ne sont pas interdits, mais même nécessaires. Si une femme enceinte se tient à quatre pattes pendant environ 10 minutes, l’estomac s’abaissera et la charge du dos, les reins, sera retirée pendant un moment.

L'apparition d'un enfant est un moment crucial dans la vie de chaque femme. Avant de tomber enceinte, il est préférable de passer un examen complet pour identifier d'éventuels processus chroniques survenant dans le corps de la future mère. Un corps en bonne santé est plus facile à supporter avec la double charge et à réussir le test de la naissance d'un bébé.

Maladie du rein pendant la grossesse: principaux symptômes de la maladie

Pourquoi faire mal aux reins pendant la grossesse

Une douleur rénale pendant la grossesse suggère que

Au cours de la grossesse, les maladies rénales sont assez courantes. Cette période est caractérisée par des changements physiologiques qui se produisent dans le système urinaire.

Chez de nombreuses femmes, la grossesse s'accompagne d'une augmentation du bassinet du rein, d'une insuffisance d'écoulement de l'urine et d'une diminution du tonus de la vessie. En conséquence, le risque de développer une maladie rénale augmente considérablement.

Afin de détecter en temps voulu l’inflammation, les calculs et d’autres processus pathologiques au niveau des reins, il est nécessaire de passer des tests d’urine régulièrement et de maintenir la pression artérielle sous contrôle.

Causes de la maladie rénale

Pendant la période de portage d'un bébé, les reins sont douloureux pour les raisons suivantes:

Pyélonéphrite

Il s'agit de l'insuffisance rénale infectieuse la plus courante survenue pendant la grossesse. Ce trouble est caractérisé par une inflammation des voies urinaires et des tissus. Par le développement de cette maladie, les microbes du plomb qui se reproduisent activement dans le corps.

Inflammation rénale

Les principales causes du développement de la pyélonéphrite du rein sont l'affaiblissement du système immunitaire, les désordres hormonaux, la compression des uretères de l'utérus. Si vous ne commencez pas le traitement à temps, l'inflammation des reins peut provoquer des complications, notamment un processus chronique, le développement d'une glomérulonéphrite ou une insuffisance rénale.

La cystite

Pendant la grossesse, cette pathologie survient chez de nombreuses femmes. La cystite est caractérisée par une inflammation de la membrane muqueuse de la vessie. Si vous ne commencez pas le traitement à temps, vous risquez de développer des complications dangereuses aux reins.

Urolithiase

Les pierres résultent d'une violation du métabolisme du phosphore et du calcium. La pathologie provoque également une situation environnementale défavorable et un excès de purines dans les aliments. Les pierres ne sont pas dangereuses pour le fœtus, mais dans cette violation, les reins sont tout à fait douloureux.

Glomérulonéphrite

Il s'agit d'une pathologie immunologique des tissus des reins, caractérisée par une évolution aiguë ou chronique. Cela peut être dû à une infection, une hypothermie ou des toxines. En outre, cette violation est le résultat d'une angine de poitrine transférée.

Pendant la grossesse, la glomérulonéphrite peut être une complication de la pyélonéphrite. Cette violation est assez dangereuse pour le fœtus et le traitement du rein doit donc commencer immédiatement.

Symptômes d'insuffisance rénale chez la femme enceinte

Il peut être assez difficile de déterminer que ce sont les reins qui font mal, car la colonne vertébrale d'une femme pendant la grossesse est également soumise à un stress important.

Par conséquent, il est important de faire attention aux symptômes suivants:

  • douleur aiguë ou inconfort pendant la miction;
  • l'apparition de protéines, de micro-organismes bactériens, de leucocytes ou d'érythrocytes dans l'urine;
  • gonflement grave;
  • sensation de vidange incomplète de la vessie;
  • augmentation de la pression sur une longue période de temps;
  • douleur intense légèrement au-dessus de la taille;
  • douleur au côté ou au bas de l'abdomen, qui augmente progressivement et devient douloureuse dans la nature;
  • la présence de douleur lors du changement de position du corps;
  • douleur et hypersensibilité, même avec un toucher prudent.

En outre, ces symptômes peuvent être accompagnés d'une augmentation de la température, d'une perte d'appétit, de nausées et de vomissements. Dans tous les cas, il est nécessaire de consulter un médecin qui établira un diagnostic précis et sélectionnera un traitement efficace pour les reins.

Méthodes de traitement du rein pendant la grossesse

Si les reins sont blessés pendant la grossesse, vous devez d’abord contacter votre gynécologue, qui pourra ensuite diriger la patiente vers un urologue pour un examen plus détaillé. Le traitement est prescrit en fonction de la cause de la maladie.

Avec le développement de la pyélonéphrite et d'autres processus inflammatoires, un spécialiste vous recommandera les méthodes suivantes:

Son but est de réduire la compression des uretères et de normaliser le flux d'urine. Les femmes enceintes ne doivent pas dormir sur le dos. Il vaut beaucoup mieux choisir la position sur le côté gauche. Aussi, tout au long de la journée, vous devriez prendre la position du genou au coude et rester dans cette position pendant un quart d’heure.

Si une femme ne souffre pas d’enflure grave ou d’hypertension artérielle, il est recommandé d’augmenter la quantité de liquide à 2-3 litres par jour. Dans ce cas, le thé ou le café doit être évité. Il est préférable de donner de l’eau propre, des compotes, des kissels.

De nombreuses herbes diurétiques pendant la grossesse sont contre-indiquées. Vous ne devriez pas prendre de fonds basés sur la busserole, le persil, la réglisse, le genévrier. Les femmes enceintes devraient manger des boissons aux fruits à base de canneberges et de mûres, des feuilles de bouleau et des orties. La décoction de farine d'avoine est un bon outil, car elle n'augmente pas le tonus de l'utérus et a un effet anti-inflammatoire prononcé.

Vous pouvez également choisir un médicament à base d'ingrédients à base de plantes - la canéphron. Cet outil est tout à fait acceptable à appliquer dans la période de porter un enfant.

  • Traitement médicamenteux rénal.

Dans le premier trimètre, il n'est pas souhaitable de procéder à un traitement médicamenteux, car le placenta ne peut pas encore remplir pleinement ses fonctions.

Si le processus inflammatoire des reins est prononcé, un traitement antibactérien est nécessaire. À ce stade, l'utilisation d'antibiotiques à base de pénicilline est autorisée - par exemple, l'amoxicilline.

Au cours du deuxième trimestre, vous pouvez utiliser les céphalosporines des deuxième et troisième générations - elles incluent suprax, la céfazoline.

Si une femme enceinte découvre des calculs rénaux, on lui prescrit un traitement médicamenteux et un régime alimentaire particulier.

Si les reins sont douloureux, l'inconfort est bloqué par l'injection de no-shpy, de papaverine ou de baralgin.

Dans des situations difficiles, montre l'utilisation d'antalgiques narcotiques. Si les calculs rénaux provoquent un syndrome douloureux prononcé, un blocage novocainique des ligaments utérins est réalisé et l'urine est éliminée à l'aide d'un cathéter.

Aujourd'hui, les calculs rénaux sont enlevés de différentes manières, mais il est recommandé de le faire avant la grossesse. Sinon, la chirurgie peut nuire au développement du fœtus. L'opération est réalisée uniquement en cas d'insuffisance rénale ou de développement de complications purulentes.

En outre, le médecin peut prescrire des médicaments à base de plantes, tels que le kanefron ou l'urolesan. Ils contribuent à la fragmentation des pierres et à leur élimination du corps. Les herbes médicinales ne doivent être bues qu'après avoir consulté un médecin afin de ne pas nuire au bébé à naître. Il est important de se rappeler que certaines plantes médicinales peuvent provoquer une fausse couche ou provoquer une naissance prématurée.

Pour rendre la pharmacothérapie plus efficace, appliquez un régime spécial.

Le régime alimentaire est choisi en fonction de la forme de la lithiase urinaire:

  • calculs d'urate - il est nécessaire de consommer des produits laitiers et des aliments végétaux, alors que la viande est préférable de limiter;
  • pierres sous forme de sels de calcium - la quantité de céréales, de fruits, de produits à base de viande devrait augmenter dans le régime, alors qu'il est nécessaire de limiter l'utilisation de pommes de terre, le lait, les œufs sont également contre-indiqués;
  • acide oxalique - il est nécessaire d’exclure les œufs, les tomates, les légumineuses et le lait.

Prévention des maladies rénales pendant la grossesse

Afin de prévenir l'apparition de douleurs dans les reins pendant la période de procréation, il est important de suivre des règles simples:

  • boire suffisamment de liquide - environ 1,5 à 2 litres par jour;
  • bien manger - renoncer aux produits fumés, aux aliments gras et épicés;
  • aller aux toilettes à temps pour éviter le débordement de la vessie;
  • suivre les règles d'hygiène personnelle;
  • refuser de porter des sous-vêtements serrés, ce qui entraîne une contraction de l'abdomen;
  • choisir des choses à partir de matériaux naturels;
  • prendre une douche et abandonner le bain;
  • effectuer des exercices spéciaux qui réduiront la pression sur le dos et la colonne vertébrale.

Au stade de la planification de la grossesse devrait subir un examen médical approfondi. Pour identifier les pathologies chroniques du système urogénital, il est nécessaire de suivre un traitement adéquat.

Les maladies rénales pendant l'accouchement sont très courantes. Cela est dû aux changements qui se produisent dans le corps féminin pendant cette période.

Dans tous les cas, si vos reins sont douloureux, vous devez immédiatement en informer votre gynécologue. Cela permettra d'identifier le problème à temps et de trouver le bon traitement. Grâce à une thérapie adéquate, il est possible d'éviter les conséquences négatives.

Comment se comporter si les reins font mal pendant la grossesse - que faire pour traiter et prévenir une maladie

Lors du transport d'un enfant, le corps est complètement restructuré, ce qui alourdit les organes internes, qui sont obligés de travailler pendant deux personnes. Lorsque les reins sont blessés pendant la grossesse, il s'agit d'un signal alarmant concernant les problèmes du système vital.

Les organes excréteurs jouent un rôle particulier et travaillent intensément dès le début du premier trimestre. Les reins sont responsables du nettoyage du sang des substances toxiques, et la santé du bébé et de la future mère dépendent de leur travail.

Quelle dangerosité des reins pendant la grossesse - conséquences et complications possibles

Les reins peuvent-ils avoir mal pendant la grossesse? La réponse à cette question est sans équivoque - ils peuvent! Les maladies rénales chez les femmes enceintes ne sont pas toujours identifiables à temps. Une femme ressent des douleurs dans le bas du dos, les prenant pour les effets secondaires de la grossesse dans les dernières périodes. Le fait de ne pas comprendre la véritable nature de la douleur aggrave le problème. Il est donc important que vous consultiez un médecin si des signes de dysfonctionnement du système excréteur apparaissent.

Les conséquences des maladies des organes d'excrétion dépendent du type et du degré de négligence du processus pathologique, de l'état général du corps, du choix de la méthode de traitement. Si la pathologie est détectée à un stade précoce, il suffit de suivre un traitement de courte durée à domicile. Dans les cas les plus graves, l'issue de la maladie peut être fatale pour la mère et l'enfant. Le médecin peut donc suggérer d'interrompre la grossesse. La présence d'infection dans le système excréteur est la cause de l'infection du fœtus et des pathologies du développement prénatal.

Causes de la douleur

Si les reins font mal pendant la grossesse, il est nécessaire de comprendre la cause de la maladie. Les maladies rénales courantes incluent: pyélonéphrite, lithiase urinaire, glomérulonéphrite.

Pyélonéphrite

Lésion bactérienne du bassin, des cupules et du tissu parenchymateux.

Le résultat de la pénétration de microorganismes pathogènes devient un processus inflammatoire caractérisé par:

  • fièvre
  • faiblesse générale et malaise;
  • douleur sur le côté gauche ou sur le côté droit, en fonction de l'organe excréteur affecté;
  • mictions fréquentes et décoloration de l'urine.

Qui développe une pyélonéphrite pendant la grossesse? La pyélonéphrite gestationnelle affecte 6 à 7% des femmes enceintes, ce qui est associé à une stagnation de l'urine dans la lumière des uretères et à une diminution des défenses de l'organisme. En conséquence, la microflore pathogène et conditionnellement pathogène est activée. La patiente se plaint d'une grave détérioration de son état de santé. Dans la région lombaire, une douleur intense apparaît. L'analyse urinaire montre la présence de protéines, de leucocytes et de globules rouges.

Découvrez plus de détails:

Urolithiase

Pour le développement du bébé, il faut un grand nombre de micro et de macronutriments, que l'enfant peut recevoir exclusivement de la mère. La malnutrition entraîne des modifications du rapport calcium / phosphore dans l'organisme maternel, entraînant un déséquilibre des acides organiques. Les défaillances des processus biochimiques conduisent à la formation de structures solides - urolithiase.

L’expansion du pelvis rénal et des uretères, caractéristique des femmes enceintes, aggrave le problème. Dans le contexte d'une diminution du tonus des muscles lisses, l'urine stagne dans ces structures, entraînant la formation de sable ou de cailloux.

Signes de lithiase urinaire:

  1. Douleur vive dans le dos à gauche ou à droite, se transformant progressivement en aine.
  2. Sang dans l'urine.
  3. Réduction des sensations douloureuses après la libération des calculs.

Parfois, les calculs ne partent pas, s’accumulant dans la vessie, entraînant le développement de la cystite.

Glomérulonéphrite

La glomérulonéphrite est un processus auto-immun qui entraîne des réactions inflammatoires au niveau des glomérules rénaux. Le parenchyme touché meurt peu à peu et est remplacé par du tissu conjonctif. La maladie se développe après des infections respiratoires aiguës ou la grippe, lorsque des complexes immuns transférés aux néphrons contenant du sang entraînent la destruction des structures tissulaires. La circulation sanguine se détériore, les fonctions de miction sont rompues.

Les symptômes de la glomérulonéphrite ne sont pas caractéristiques, ont plusieurs options pour le cours:

  1. Néphrotique Caractérisés par une oligurie, l’apparition d’un gonflement du visage et des membres, les analyses d’urine montrent une protéinurie.
  2. Hypertensive. Manifesté par une pression artérielle élevée sans autres symptômes associés.
  3. Hematurichexia. Le patient peut détecter la présence de sang dans les urines en l'absence d'autres symptômes.
  4. Mixte L'oligurie, la protéinurie, l'hématurie et l'œdème s'accompagnent d'une augmentation de la pression artérielle.
  5. Latent. Il ne se manifeste pas, cependant, il peut être diagnostiqué par hasard, lorsque les globules rouges sont détectés dans les tests d'urine.

Demander de l'aide médicale prématurément est une menace d'insuffisance rénale chronique et de pathologies du fœtus pouvant aller jusqu'à une fausse couche spontanée au premier trimestre, une naissance prématurée ou une mortinaissance à 29-39 semaines de grossesse.

Comment identifier la maladie - symptômes de la douleur

Pratiquement toutes les femmes ont mal au dos à la 38e semaine de grossesse, car la croissance active du fœtus provoque une augmentation de la pression sur les organes internes. Mais que faire si les reins font mal et comment différencier la pathologie?

Consulter le thérapeute est nécessaire lorsque les symptômes suivants:

  • douleur persistante ou paroxystique dans la région lombaire;
  • fièvre, faiblesse, fièvre;
  • besoin fréquent d'uriner, accompagné de sensations douloureuses ou d'un écoulement sanglant;
  • décoloration de l'urine;
  • douleur dans la vessie et l'urètre;
  • gonflement du visage ou des membres, surtout le matin.

Compte tenu de la trahison des maladies rénales, il est impossible de s'autodiagnostiquer et de se soigner. Le diagnostic peut être effectué par l'urologue après un examen approfondi du patient et les tests nécessaires. De plus, le patient subira une échographie ou une IRM pour déterminer le degré de complexité du processus inflammatoire.

En cas d'inflammation aiguë, il est important de traiter immédiatement avec des médicaments, des antibiotiques et des agents phytothérapeutiques. La présence d’une forme bénigne de pathologie rénale obligera le patient à suivre son régime alimentaire et à utiliser des produits à base de plantes sans danger.

Méthodes de traitement

En fonction de la complexité du processus et de son impact sur le déroulement du transport, le médecin vous proposera un traitement à domicile ou à l'hôpital. L'autotraitement est strictement interdit en raison du danger pour la vie et la santé d'une femme et de son enfant à naître.

Le thérapeute sélectionne les schémas thérapeutiques en fonction de la durée de la grossesse, du degré de sécurité des médicaments pour le fœtus, de l’état général du patient. Des médicaments particulièrement soigneusement choisis dans les premiers stades, lorsque la formation des organes et des tissus du bébé.

La plupart des médicaments puissants ont des propriétés tératogènes qui entraînent une violation de l’embryogenèse et des anomalies fœtales. Au premier trimestre, les agents phytothérapeutiques sont préférés. L'exception est une maladie mortelle pour une femme lorsque l'utilisation d'antibiotiques est le seul moyen de normaliser la situation.

Le traitement de la pyélonéphrite sous forme aiguë implique l’utilisation d’un complexe de moyens:

  • Antibiotiques. Nécessaire pour une exposition directe aux agents infectieux. Ils empêchent la propagation des bactéries, favorisant la guérison. Dans ce cas, les antibiotiques peuvent avoir un effet négatif sur le fœtus. Ils sont donc sélectionnés individuellement et utilisés avec prudence.
  • Remèdes symptomatiques. Ils aident à améliorer le bien-être du patient, à éliminer la douleur et la chaleur.
  • Phytopreparations. Les produits à base de plantes possédant un léger effet diurétique aident à arrêter le processus inflammatoire et à soulager les crampes.

Médecine populaire

Comme en témoignent les réactions laissées par les femmes enceintes, la médecine traditionnelle donne de bons résultats dans le traitement des organes urinaires. Que dois-je faire si mes reins me font mal? Éliminer les symptômes à l'aide de décoctions, d'infusions et de thés de plantes médicinales.

Les remèdes populaires lors du transport d'un bébé sont dangereux, ils doivent donc être utilisés conformément à la prescription du médecin.

  • Décoction de corntails. 3 cuillères à soupe de stigmates séchés versez un litre d'eau bouillante, laissez mijoter à feu doux pendant une demi-heure. Bouillon filtré refroidi à boire ¼ tasse 3-4 fois par jour.
  • Infusion de busserole, prêle et feuilles d’airelles. Prendre une cuillère à soupe de chaque composant, verser un verre d'eau bouillante, laisser reposer pendant 2 heures. Pour améliorer les propriétés curatives, ajoutez 100-200 milligrammes de momie. Boire la décoction pendant une demi-heure avant les repas trois fois par jour.
  • Grenade fraîche. Jus de Grenade fraîchement pressé, à boire le matin et le soir dans un verre, ainsi que pendant les repas avant de manger dans une tasse.
  • Feuilles de busserole et églantine 1: 1 versez 200 ml d’eau et mettez le feu. Après avoir fait bouillir le liquide, faites cuire encore 5 minutes. Après refroidissement, filtrer et boire le matin et le soir 100 ml de bouillon.

Il est recommandé d’examiner attentivement le régime alimentaire, de limiter la quantité de protéines dans le régime, tout en augmentant le contenu calorique des aliments en raison de l’ajout de glucides légers. Mangez régulièrement des soupes de légumes, des aliments à base d'acide lactique, des fruits frais et des céréales à la vapeur. Remplacez le beurre et les autres graisses animales par une huile végétale riche en acides gras polyinsaturés. Manger des fractions au moins cinq fois par jour, mais ne pas trop manger.

Bien que la médecine traditionnelle ait une attitude positive à l’égard du réchauffement, il est strictement interdit d’appliquer des réchauffeurs sur le dos au stade de l’inflammation aiguë. De telles actions peuvent améliorer le processus inflammatoire et le gonflement des tissus environnants.

Prévention des maladies

Afin de ne pas blesser les reins pendant l'accouchement à 37 semaines et les périodes antérieures, la charge sur le système excréteur devrait être minimisée.

Cela aidera à respecter un certain nombre de règles simples:

  1. Suivez quotidiennement les règles d'hygiène pour éviter les infections.
  2. Utilisez des sous-vêtements gratuits en matériaux naturels, jetez les vêtements synthétiques serrés.
  3. Évitez l'hypothermie.
  4. Essayez de boire beaucoup de liquides. Il est souhaitable que la future mère boive au moins deux litres d'eau minérale sans gaz par jour.
  5. Ne devrait pas être toléré pendant une longue période avec l'envie d'uriner. Si nécessaire, visitez les toilettes, surtout la nuit.
  6. La base du régime devrait être des aliments d'origine végétale. Minimiser l'utilisation de cornichons et de viandes fumées.
  7. En présence de maladies chroniques du système excréteur, consultez régulièrement votre médecin.
  8. Effectuer régulièrement des exercices physiques, un support avec lequel est placé dans une clinique prénatale.

Douleur rénale après l'accouchement

Beaucoup de femmes se plaignent de douleurs dans le dos après l'accouchement, qui empirent la nuit. Les jeunes mères recherchent des informations sur les forums, sur leurs origines et les mesures à prendre. En effet, l’un des problèmes les plus courants est la surmenage lombaire, le pincement des nerfs intervertébraux, l’étirement des muscles de la colonne vertébrale. Cependant, ces symptômes peuvent également être associés à une pathologie inflammatoire des organes du système excréteur.

Si une femme présente une pyélonéphrite, une lithiase urinaire ou une glomérulonéphrite pendant la gestation, vous devez immédiatement consulter votre thérapeute. Après la naissance, le système immunitaire de la mère s’affaiblit, ouvrant la voie à une microflore pathogène et conditionnellement pathogène. Si un ou plusieurs signes de pathologie rénale apparaissent, veillez à consulter votre médecin et à effectuer tous les tests nécessaires.

Conclusion

La prévention, le diagnostic et le traitement opportuns des organes de décharge des femmes portant le fœtus visent à préserver la santé de la future mère et de son enfant. Si, au cours de la grossesse, vous avez mal au dos, au rein droit ou gauche, consultez immédiatement un obstétricien-gynécologue et un médecin généraliste.

Que faire lorsque vos reins vous font mal pendant la grossesse

La situation quand les reins font mal pendant la grossesse n’est pas nouvelle, la grande majorité des femmes y fait face. Mais quelle en est la raison, elles ne savent pas tout et surtout que faire si les reins sont blessés pendant la grossesse.

Fonction rénale

Normalement, chaque personne a 2 reins: l'un est droit, l'autre est parti. Les reins sont situés des deux côtés de la colonne vertébrale au niveau de la dernière (12) vertèbre thoracique et de 3 vertèbres lombaires. La forme ressemble à des haricots, le poids de chacun - de 120 à 300 grammes.

En dehors de chaque rein est recouvert d'une capsule dense de tissu conjonctif. L'intérieur du corps est représenté par les substances corticales (couche externe) et du cerveau (couche interne).

La fonction principale des reins est la formation et la sécrétion d'urine.

L'urine est collectée dans les cupules rénales. Plusieurs cupules rénales (3-4) forment le pelvis rénal. Ses canaux sont transférés aux uretères et ceux dans l'uretère. L'urine de la vessie à travers l'urètre (urètre) est extraite. Habituellement, dans l'urine finale, il n'y a que des substances dont l'organisme n'a pas besoin.

Quand une fille est "en position", tous les systèmes doivent fonctionner de manière intense - "pour deux". Les reins sont chargés beaucoup plus que les autres organes: la formation d'urine augmente, tandis que le tonus de la vessie augmente par rapport à la norme, ce qui nuit à l'excrétion normale de l'urine. De plus, la vessie est sous la pression d'un utérus croissant. La constipation est un autre phénomène courant pendant la grossesse, qui exerce également une pression sur l'urée. En face de lui se trouve l'utérus et derrière le rectum. Ainsi, l’urine, qui ne quitte pas le corps pendant longtemps, peut provoquer des infections et des calculs dans l’urée.

Maladies rénales pendant la gestation

Alors pourquoi des douleurs rénales pendant la grossesse? Toutes les maladies des organes filtrants ne causent pas de douleur ni de colique. En règle générale, blesse les reins chez une femme enceinte dans les cas suivants:

  • Le développement de la pyélonéphrite - un processus inflammatoire dans le pelvis rénal. Pour cette raison, une douleur rénale pendant la grossesse est observée dans 20% des cas. La pyelonéphrite gravidique est le premier symptôme de la maladie pendant la grossesse. En règle générale, l'inflammation du bassin se produit au début du deuxième trimestre de la grossesse. Lorsque la pyélonéphrite, la douleur rénale est peu prononcée, il se produit une pression, localisée sur le côté (dans les deux cas, si la pyélonéphrite est bilatérale). La forme gestationnelle est aiguë. Les périodes suivantes de sa manifestation plus fréquente sont établies: de 12 à 15 semaines, de 32 à 34 ans et de 39 à 40 semaines. En outre, l'inflammation peut survenir du deuxième au cinquième jour après la naissance. Les causes de l'inflammation peuvent être des modifications du fond hormonal, une augmentation du mode de stress fonctionnel des reins et un trouble du débit urinaire. Lorsque la maladie aggrave l'état général, il y a présence de faiblesse, de maux de tête, de douleurs dans la région lombaire, de douleurs et d'une augmentation de la fréquence urinaire, de la fièvre (frissons de malade, la température atteint 40 ° C). En conséquence - la menace de fausse couche ou de naissance prématurée. Ce ne sont pas les seules complications de la maladie chez les femmes enceintes. Il peut être compliqué par une prééclampsie, une fausse couche, une infection intra-utérine.
  • La survenue de glomérulonéphrite. Il s'agit d'un processus infectieux dans les glomérules rénaux (accumulation de capillaires). Pour cette raison, une douleur au niveau des reins survient chez 0,1 à 9% des femmes enceintes. L'agent responsable est un streptocoque hémolytique. Le risque d'apparition de cette maladie augmente donc chez les femmes, souvent atteintes d'angine de poitrine et de grippe. La colique rénale apparaît dans la région des reins et du bas du dos. Autres symptômes: maux de tête; se sentir brisé; troubles dysuriques - mictions fréquentes; poches sous les yeux, gonflement des jambes et de la paroi abdominale antérieure; l'hypertension; rétinoangiopathie (lésion vasculaire de la rétine).
  • Le développement de la lithiase urinaire (DCI). Les douleurs rénales dues à un DCI pendant la grossesse sont rares (0,1 à 0,2% des cas). Les coliques rénales paroxystiques se produisent soudainement et irradient vers l'aine, les lèvres, la jambe ou l'estomac. Cette maladie est due à de nombreuses raisons: insuffisance du métabolisme acide-calcium-phosphore, expansion des cupules rénales et du pelvis, diminution du tonus de l'appareil d'accumulation rénale, diminution de la production d'urine, augmentation de sa concentration, infection. Symptômes typiques: coliques rénales, hématurie, sable ou béton.

Ainsi, si le rein droit fait mal pendant la grossesse, la cause en est une pyélonéphrite du côté droit, une glomérulonéphrite ou une localisation dans le calcul rénal, et inversement.

Pourquoi un rein mal au cours de la grossesse ne peut être déterminé par un spécialiste qu'après un diagnostic.

Raison d'aller chez le médecin

Il a déjà été noté que, à la naissance d'un fœtus, une femme doit supporter une double charge. Le dos est particulièrement sensible et est l’un des premiers à réagir aux changements. Le dos peut faire mal pour diverses raisons, car le système musculo-squelettique est également gravement stressé. Seuls des spécialistes - un urologue ou un gynécologue - aideront à comprendre la véritable cause de la douleur.

Les signes les plus caractéristiques de maladie rénale sont:

  • inconfort ou douleur en urinant;
  • sensation de bulle débordante et, par conséquent, souvent, on veut «petit»;
  • grave gonflement des membres inférieurs, sous les yeux;
  • hypertension prolongée;
  • douleur légèrement au-dessus de la région lombaire;
  • augmentation de la douleur dans la région lombaire et leur longue durée;
  • la présence de douleur même avec une position plus confortable du corps;
  • fièvre, frissons avec nausée et vomissements;
  • hypersensibilité, douleur en réponse au moindre contact;
  • l'apparition de protéines dans l'urine.

Thérapie et mesures préventives

Donc, si les reins font mal pendant la grossesse - que faire? Tout au long de la grossesse, tout changement doit être signalé au médecin superviseur. C’est lui qui prescrira les tests nécessaires pour établir un diagnostic précis et un traitement approprié, en tenant compte des particularités de l’histoire.

Bien sûr, les reins malades et la grossesse constituent une combinaison dangereuse, car la pharmacothérapie est hautement indésirable à l’heure actuelle. Les médicaments sont contre-indiqués, en particulier au début de la période (premier trimestre), lors de la formation des organes internes et des systèmes de l'embryon, y compris les organes de protection (foie, reins, moelle osseuse). Un certain nombre de produits chimiques peuvent provoquer des défauts de développement.

Après la 16e semaine de grossesse, le placenta se forme enfin et constitue une barrière à l’égard de laquelle de nombreux produits chimiques contenus dans les médicaments ne peuvent pas passer.

Pour cette raison, les médicaments en fin de grossesse sont considérés moins dangereux.

Si une femme est malade au premier trimestre, les remèdes à base de plantes sont autorisés. Les phytopreparations sélectionnées ont des effets antibactériens, diurétiques, anti-inflammatoires, hémostatiques (avec DCI). Sur le plan positif, les infusions d’airelles, de prêle, de soie de maïs, de racine d’angélique, de cendre de montagne, de busserole, etc. ont généralement fait leurs preuves: une collection de plusieurs herbes est immédiatement désignée pour renforcer l’effet de l’autre. En outre, il existe des préparations à base de plantes pharmaceutiques prêtes à l'emploi, par exemple Canephron N. Ayant un effet anti-inflammatoire et diurétique, il renforce également l'activité antibactérienne des antibiotiques approuvés pour une utilisation dans le complexe.

Le schéma thérapeutique inclut un régime qui exclut l'utilisation de tous les types de corps gras, frits, épicés et aigres. Ces plats retardent les processus de régénération et augmentent la charge rénale. Au cours de la journée, vous devez boire au moins 2 litres d'eau.


La prévention de l'insuffisance rénale nécessite le respect des règles suivantes:

  • utilisez du jus de canneberge;
  • dès le début de la grossesse, il est souhaitable d'abandonner les plats gras, frits et épicés, pour limiter les légumineuses et le pain blanc;
  • boire au moins deux litres de liquide par jour;
  • Il est nécessaire de vider la vessie immédiatement, dès l'apparition de l'envie, sans attendre le retard des substances nocives et la dilatation excessive de la vessie;
  • après être allé aux toilettes "de façon modeste", vous devriez l'essuyer de l'avant vers l'arrière;
  • besoin de porter uniquement des sous-vêtements naturels confortables;
  • la douche est préférable aux longs bains chauds;
  • un portoir à quatre pattes (10-15 min.) est très utile: à ce moment-là, l’abdomen de la femme enceinte est en retard et donc l’utérus élargi ne serre pas la vessie, les vaisseaux alimentant les reins en sang, les uretères, qui permettent aux reins de «prendre une pause».

Si vos reins vous font mal pendant la grossesse, il y a une raison de réfléchir sérieusement. Pour faciliter la grossesse, planifiez-le: supprimez à l'avance les infections chroniques et les inflammations. Vous bénisse!

Douleur rénale pendant la grossesse: signes de pathologie, traitement et prévention

Pour beaucoup de femmes, la grossesse est une période difficile en termes de santé et de bien-être. À l'heure actuelle, tous les systèmes de l'organisme sont obligés de fonctionner avec des surcharges importantes, ce qui entraîne de nombreuses perturbations dans leur travail. Le système urinaire ne fait pas exception. Les douleurs rénales pendant la grossesse surviennent fréquemment et sont à l’origine d’une réduction importante de la qualité de vie des femmes, qui provoque beaucoup d’anxiété.

La dégradation de cette paire de corps peut être due à divers facteurs. Certains d'entre eux sont dangereux pour la santé de la femme et la vie du fœtus, de sorte que l'inconfort apparu dans les reins ne peut être ignoré.

Raisons

Pourquoi les reins font-ils mal pendant la grossesse? Les femmes demandent souvent à leurs médecins à ce sujet. Il y a plusieurs raisons communes:

  • Surcharge Les reins pendant la grossesse éliminent les déchets non seulement de leur propre organisme, mais également du fœtus en développement.
  • Ajustement hormonal. La grossesse survient à la suite d'une augmentation significative de la progestérone dans le sang, ce qui contribue à détendre les sphincters de divers organes, y compris la vessie.

De plus, au cours de la seconde moitié de la grossesse, l’utérus, dont la taille augmente, peut pincer les uretères, ce qui rend difficile l’excrétion de l’urine, ce qui la stagne dans le pelvis rénal. Cela conduit à la douleur et à l'inflammation.

Dans certains cas, les processus inflammatoires au niveau des reins peuvent être déclenchés par des infections urinaires, une grippe ou un rhume. Les troubles métaboliques dus à des modifications des niveaux hormonaux entraînent le dépôt de sels et la formation de calculs, ce qui provoque également des douleurs.

Comment comprendre, quels reins font mal?

Pendant la grossesse, les femmes souffrent souvent de maux de dos. Habituellement, leur apparence est associée à une tension constante des muscles du dos et à une surcharge de la colonne vertébrale. En effet, le fœtus se développant progressivement, l’estomac augmente, le corps doit faire des efforts pour normaliser le centre de gravité. Mais non seulement les muscles, mais aussi les reins peuvent faire mal dans la région lombaire. En savoir plus sur les causes des maux de dos pendant la grossesse →

Ces problèmes sont traités de différentes manières par des médecins de différentes spécialités. Par conséquent, la future mère devrait être en mesure de reconnaître la cause de la douleur et de contacter le spécialiste approprié.

Les reins malades provoquent généralement beaucoup de problèmes spécifiques. La femme est dérangée par une gêne lors de l'écoulement de son urine (sensation de brûlure, parfois de douleur). Il y a des envies fréquentes d'uriner. Il y a des maux de tête et des vertiges, la pression artérielle augmente. Il y a gonflement, arrière-plan émotionnel réduit.

Si ces symptômes désagréables se produisent, la future mère doit contacter le gynécologue immédiatement. Après avoir examiné et procédé à un examen de laboratoire, il organisera une consultation avec un urologue si la détérioration du patient est associée au système urinaire.

Maladie rénale chez la femme enceinte

Pendant la grossesse, les médecins diagnostiquent le plus souvent les maladies suivantes du système rénal:

  • La pyélonéphrite est une maladie inflammatoire du pelvis rénal. Il se développe plus souvent dans la seconde moitié du terme en raison de nouveaux changements hormonaux et de l'augmentation de la charge sur les reins. Avec cette pathologie, le bassinet des reins se dilate, leur tonus diminue, conduisant à la stagnation de l'urine et au développement d'une inflammation. L'état de santé est cassé, la rétention d'urine est observée.
  • Glomérulonéphrite - inflammation des glomérules rénaux et du tissu rénal. Souvent une complication d'un rhume. L'état général est cassé, caractérisé par des douleurs au dos, un gonflement et une pression artérielle élevée.
  • L'urolithiase est une pathologie causée par des modifications du métabolisme dans le corps de la future mère, notamment un déséquilibre des acides calcique, phosphoré, urinaire et oxalique. En conséquence, la sortie de l'urine devient difficile, elle se concentre et le précipité cristallise. Dans le bassin et les parties supérieures de l'uretère, des calculs sont formés. Lorsqu'ils passent dans les uretères, des coliques rénales apparaissent et du sang peut apparaître dans les urines.

Les symptômes

Si les reins font mal pendant la grossesse, ceci est accompagné des anomalies suivantes:

  • problèmes de miction;
  • hypertension artérielle;
  • gonflement du visage, des membres inférieurs;
  • Douleurs dans le dos, les côtés et le bas de l'abdomen, de nature gémissante ou spasmodique, indépendantes des mouvements et ne passant pas après le repos.

Lorsque les douleurs de pyélonéphrite sont douloureuses, persistantes. L'urolithiase est caractérisée par une douleur intense paroxystique, parfois si intense qu'une femme a besoin de soins d'urgence. Une fois que la douleur a disparu dans l'urine, on trouve de petits cailloux.

Lorsque les maladies inflammatoires caractérisées par une violation de l'état général - fièvre, nausée, vomissements, manque d'appétit, irritabilité, manque de sommeil. Toucher le bas du dos est douloureux. La glomérulonéphrite peut altérer la vision, puis une angiopathie des vaisseaux rétiniens se développe. L'urine trouble, parfois mélangée de sang, peut avoir de petites pierres. En savoir plus sur ce qui peut indiquer un changement de couleur de l'urine chez les femmes enceintes →

Souvent, quand l'inflammation fait mal au rein droit. Il est situé légèrement plus bas que la gauche, de sorte que la stagnation de l'urine est plus rapide. Parfois, la douleur est donnée dans l'hypochondre, région de l'aine, ressemblant à une crise de cholécystite ou d'appendicite.

Une douleur à gauche se développe souvent avec une lithiase urinaire. Le rein gauche pendant la grossesse fait également mal en raison de processus inflammatoires. Mais parfois, des sensations douloureuses du côté gauche peuvent être causées par une maladie intestinale, une exacerbation de la pancréatite, une intoxication alimentaire.

Diagnostics

Les symptômes de différentes maladies du système urinaire se ressemblent à bien des égards. Par conséquent, lorsque les reins sont blessés pendant la grossesse, un diagnostic précis est impossible sans l'utilisation de méthodes d'examen supplémentaires.

La consultation de l'urologue et du néphrologue est importante. Des méthodes de diagnostic en laboratoire sont utilisées, parmi lesquelles une place importante est occupée par la réalisation de tests d’urine qui révèlent la présence de globules rouges, de bactéries, de protéines, d’une augmentation significative du nombre de globules blancs. Des méthodes instrumentales sont également nécessaires: une échographie peut révéler la pathologie cachée des reins.

Traitement

Que dois-je faire si mes reins me font mal pendant la grossesse? Il est nécessaire de traiter, car les maladies rénales négligées peuvent entraîner de gros problèmes, tels que:

  • interruption précoce de grossesse;
  • accouchement prématuré;
  • infection intra-utérine de l'enfant;
  • hypotrophie fœtale.

La tâche principale est d'aider la femme et de ne pas nuire au bébé. Par conséquent, le traitement pendant la grossesse est prescrit individuellement par un spécialiste, après avoir examiné la patiente et clarifié le diagnostic.

En règle générale, le traitement est complexe, y compris les méthodes de la médecine traditionnelle. La phytothérapie est largement utilisée. La bonne combinaison d'herbes agit en douceur, sans causer de dommages, mais en atténuant grandement les effets.

La collection rénale a un effet diurétique et antimicrobien, soulage la douleur et les spasmes de la vessie et des uretères. Dans les pharmacies, vous pouvez acheter des honoraires urologiques ou les préparer vous-même selon les recommandations du médecin.

Une femme a besoin de normaliser son régime alimentaire, de boire plus de liquides, notamment de décoctions avec des canneberges et des airelles. Ils ont un effet diurétique, contribuent à la dissolution des calculs et à l'élimination des bactéries pathogènes.

Dans les maladies rénales inflammatoires aiguës avec violation de l'état général, la question du traitement par antibiotiques se pose parfois. La décision sur sa nécessité n'est prise que par un médecin. L'utilisation d'agents antimicrobiens au cours des trois premiers mois de la grossesse est hautement indésirable.

Prévention

Pendant la grossesse, l'insuffisance rénale chronique est souvent exacerbée en raison d'un stress accru sur le système urinaire, bien que l'apparition de la maladie soit également possible.

Pour éviter cela, vous devez suivre des instructions simples:

  • bien manger (exclure les aliments frits, épicés, acides et gras);
  • se conformer au régime, en assurant un sommeil adéquat;
  • boire 2 litres d'eau par jour;
  • ne tolère pas, le temps d'aller aux toilettes pour vider la vessie;
  • garder le corps propre, s'abstenir de prendre un bain, ne laver que sous la douche;
  • abandonner les vêtements en tissus synthétiques;
  • faire de la gymnastique pour éliminer la stagnation dans le bassin;
  • traiter les maladies du système génito-urinaire avant la grossesse.

La grossesse impose une grande responsabilité à la future mère car son bébé doit naître en bonne santé. Par conséquent, vous devez être attentif à votre corps et être capable de reconnaître les symptômes dangereux à temps pour pouvoir poser un diagnostic et recevoir un traitement adéquat. Cela rétablira la santé de la femme et l'aidera à devenir une mère heureuse.

Auteur: Olga Schepina, médecin
spécifiquement pour Mama66.ru