"Froid" des reins et son traitement

Pyélonéphrite

Le rhume des reins est un concept collectif qui inclut les processus inflammatoires et infectieux dans les tissus des reins, qui sont apparus à la suite d'une hypothermie générale ou locale du corps.

Le plus souvent, il est possible de suspecter un homme d'avoir refroidi ses reins s'il se trouvait dans une pièce très humide et à basse température, avec un courant d'air (soufflant dans les reins), avec un refroidissement important des jambes et également dans la région lombaire ou les organes du petit bassin (assis sur des surfaces froides).

Quelles maladies sont cachées derrière un rein froid

Est-il possible de refroidir les reins? La réponse à cette question est bien sûr positive.
Une température ambiante basse entraîne un ralentissement du flux sanguin et un rétrécissement des vaisseaux sanguins, ce qui entraîne une diminution de la réponse immunitaire du corps, ainsi qu'une stagnation (en particulier dans les capillaires des reins). Une telle condition favorise la reproduction et l'activité vitale des bactéries même opportunistes, présentes à faible concentration dans le corps humain (E. coli, streptocoque, staphylocoque, etc.).

Dans le même temps, un diagnostic précis des reins congestionnés peut ressembler à ceci:

  • pyélonéphrite aiguë;
  • glomérulonéphrite;
  • néphrite tubulo-interstitielle.

Dans chacune de ces maladies, le processus inflammatoire affecte différentes parties des reins. Ainsi, avec la pyélonéphrite, elle est présente dans les tissus du pelvis et du calice, s'étendant parfois sur toute la surface de l'organe. La glomérulonéphrite se caractérise par des lésions des vaisseaux sanguins de la zone glomérulaire. La néphrite tubulo-interstitielle n'affecte que les tissus entourant les glomérules du filtre et provoque un gonflement important. Voici comment attraper un rein froid.

Les symptômes et le traitement de toutes les manifestations du rhume des reins sont communs et spécifiques à chaque maladie.

Premiers signes

Les caractéristiques distinctives de l'évolution de diverses maladies aideront à comprendre et à reconnaître le processus inflammatoire rénal aux stades précoces.

Pyélonéphrite aiguë

La maladie débute généralement par une manifestation aiguë des premiers signes:

  • augmentation de la température jusqu'à 38-39 degrés;
  • douleur sourde de caractère paroxystique ou persistant plus souvent d'un côté de la région lombaire;
  • symptômes d'intoxication générale (maux de tête, nausée, fatigue);
  • envie improductive d'uriner;
  • douleur dans l'urètre ou l'aine à la fin de la miction;
  • turbidité de l'urine;
  • soif

La pyélonéphrite est plus communément diagnostiquée chez les femmes et les enfants. Cela est dû aux particularités de la structure physiologique du système urinaire, en fonction du sexe et de l'âge.

Le risque de pyélonéphrite d'une femme augmente considérablement si elle attrape initialement une vessie ou des ovaires froids.

Glomérulonéphrite

L'inflammation dans les vaisseaux sanguins des glomérules est provoquée par un échec de la réponse immunitaire en réponse à une infection. Cela conduit à une violation de la fonction de filtration du sang et améliore la capacité de perspicacité des parois des vaisseaux rénaux.

Avec la glomérulonéphrite, le patient peut remarquer:

  • diminution du débit urinaire quotidien;
  • pâleur persistante de la peau;
  • douleur de caractère pleurnichard (le plus souvent des deux côtés de la taille);
  • la présence de sang dispersé ou de caillots sanguins dans l'urine;
  • augmentation de la pression artérielle;
  • gonflement des membres et du visage;
  • augmentation de la température corporelle (pas toujours observée).

Néphrite tubulo-interstitielle

Ce type d'inflammation est principalement diagnostiqué chez les enfants et les adolescents. Il s'agit d'une complication de maladies telles que la diphtérie, l'amygdalite, l'amygdalite, les ARVI. En même temps, lorsqu'un enfant attrape un rhume, la réponse immunitaire est affaiblie et l'infection par le sang pénètre dans les reins par l'inflammation initiale du nasopharynx.

Symptômes d'un rein froid avec ce type de jade:

  • une légère augmentation de la température corporelle (37,5-38 degrés);
  • manque d'appétit;
  • sensation de soif;
  • gonflement des tissus;
  • diminution du volume d'urine;
  • douleur au bas du dos;
  • la présence d'inclusions de sang dans l'urine.

La maladie survient le plus souvent pendant l'hypothermie du corps dans le contexte d'infections respiratoires.

Diagnostics

Pour comprendre comment traiter le rhume, il est nécessaire de mener une série de tests et de méthodes de recherche sur le matériel.

Les méthodes de diagnostic en laboratoire comprennent:

  • analyse d'urine. Évaluation d’indicateurs quantitatifs et qualitatifs d’inclusions supplémentaires, telles que protéines, érythrocytes, leucocytes, nitrites (flore bactérienne). Également déterminé par la densité et l'acidité, le niveau d'urée et d'autres indicateurs. Tout cela donne au médecin l’opportunité de comprendre quel type d’infection en question;
  • culture bactériologique d'urine et antibiogramme. L'étude vous permet de déterminer avec précision l'agent responsable de l'infection et sa résistance à certains antibiotiques.
  • test sanguin (augmentation du taux de VS, anémie, augmentation du nombre de globules blancs).

Outre les études cliniques, on a eu recours à du matériel et à des méthodes de visualisation du fonctionnement des reins, tels que l'échographie, la tomodensitométrie et l'urographie avec contraste.

Mais si vous soupçonnez la survenue d'une insuffisance rénale due au fait qu'une personne a refroidi les reins ou lorsqu'une infection passe dans l'uretère, il est conseillé d'utiliser des méthodes de CT et d'urographie avec contraste.

Traitement

Dans la très grande majorité des cas, le rhume des reins est provoqué par des bactéries pathogènes dans le contexte d’une diminution générale de l’immunité.

Par conséquent, la thérapie thérapeutique comprend:

  • médicaments antibactériens, dont la sensibilité aux composants est prouvée par un antibiogramme d'urine;
  • médicaments anti-inflammatoires. Peut être utilisé comme préparations d'action générale (en comprimés), et locale (en pommades et gels);
  • antispasmodiques (pour soulager le rétrécissement réflexe de l'uretère dans le but de rendre l'urine plus indolore et plus efficace);
  • uroseptiki (généralement des médicaments avec des composants d'origine végétale). Ils empêchent la propagation de l'infection à d'autres parties du système urinaire;
  • préparations et préparations spéciales à base de plantes pour améliorer le fonctionnement des reins;
  • complexes de vitamines (uniquement en consultation avec le médecin, car dans certains cas, cela peut constituer une charge inutile pour les reins).

La spécificité de l'évolution de la glomérulonéphrite implique également la nomination de médicaments contribuant à la dilution du sang afin de réduire le risque de thrombose, ainsi que d'immunosuppresseurs permettant de réduire l'accumulation de complexes immuns dans les vaisseaux.

Lorsque la pyélonéphrite montre une combinaison d'augmentation de l'apport liquidien et de la prise de médicaments diurétiques, alors que la glomérulonéphrite et la néphrite tubulo-interstitielle sont utilisées uniquement pour le traitement de l'œdème grave.

Lorsque les reins sont froids, le traitement aux antibiotiques prend en moyenne 5 à 10 jours, mais les agents pathogènes tels que le staphylocoque peuvent durer plus longtemps (jusqu'à 14 jours). En général, le traitement d'un rhume des reins est de 21 à 30 jours.
Il est possible de traiter les reins froids chez le patient hospitalisé ou à domicile si toutes les recommandations du médecin traitant sont suivies.

Régime alimentaire

En plus des médicaments, pour les rhumes des reins, le rôle important joué par le respect de certaines règles de nutrition et de consommation.

Ainsi, à partir du menu quotidien au moment du traitement et pendant la période de récupération, les éléments suivants doivent être exclus:

  • les épices, particulièrement chaudes;
  • plats de viande grasse, y compris bouillons;
  • nourriture en conserve;
  • du chocolat;
  • café
  • l'alcool;
  • limiter la consommation de sel.

Il est permis d'ajouter du blanc d'œuf au menu et au plus 1 cuillère à soupe de beurre par jour. Cela contribuera à combler le manque de protéines dû au rejet temporaire de la viande.

Avec la glomérulonéphrite et la néphrite tubulo-interstitielle, le régime est un peu plus strict. Fromage, céréales (sauf le riz), pain, eau minérale, crème glacée, pâtes alimentaires (sans protéines) et poisson sont ajoutés à la liste principale des aliments interdits. Dans ces maladies, la quantité de liquide recommandée est négociée avec le médecin (le plus souvent, il est interdit de boire beaucoup d'eau car cela entraîne un œdème et crée une charge excessive sur les glomérules rénaux endommagés).

Après la récupération finale, il est recommandé de se conformer aux mesures préventives pour exclure les cas de rechute (éviter l'hypothermie, porter des sous-vêtements uniquement à partir de tissus naturels, en cas de rhume, puis éliminer le foyer inflammatoire, etc.). Après tout, il est plus facile de prévenir la maladie que de la traiter.

Que faire si les reins sont refroidis ne devrait être décidé que par le médecin. Le traitement à domicile peut entraîner des complications telles qu'un abcès, une sepsie, un antécédent cardiaque ou une insuffisance rénale aiguë. La plupart de ces conditions mettent la vie du patient en danger.

Froid des reins

Laisser un commentaire

Si une personne soupçonne qu’elle a un rhume des reins, il est préférable de se rendre dans un établissement médical pour consulter un néphrologue qui peut poser un diagnostic précis et prescrire le médicament correspondant. Que faire si le rein a refroidi, quel type de traitement est indiqué dans ce cas et quelles méthodes à la maison aideront à se débarrasser rapidement de la maladie?

Causes de reins réfrigérés

La stase rénale est un concept généralisé qui inclut le développement d'une inflammation des tissus rénaux et l'ajout d'une complication bactérienne. L'hypothermie et la pénétration de virus et de micro-organismes étrangers dans l'organisme sont les principales causes de la pathologie. La maladie inquiète les personnes immunodéprimées, récemment atteintes de maladies infectieuses aussi graves que les maux de gorge, les pneumonies et la scarlatine. Aux premiers signes de pathologie, il est important de commencer à traiter les reins congelés à temps, car le risque de complications graves pouvant coûter la vie est élevé.

Symptômes chez les hommes et les femmes

Un rhume des reins se manifeste par des symptômes qui apparaissent également dans d'autres maladies du système urinaire. Il est donc important de passer des tests de laboratoire et d'identifier le problème. Les symptômes du rhume du rein chez les femmes et les hommes sont similaires, mais les plus élémentaires sont:

  • douleur dans la colonne lombaire, qui s'est ensuite amplifiée, puis s'est atténuée;
  • problèmes essayant de vider l'urée;
  • mictions fréquentes;
  • douleur et sensation de brûlure dans les organes génitaux externes;
  • avec une forte inflammation dans l'urine du sang visible et des inclusions purulentes;
  • l'inflammation des tissus rénaux provoque un gonflement grave, une augmentation de la pression artérielle et des maux de tête;
  • fièvre, fièvre, frissons;
  • insuffisance rénale se développe.
Retour à la table des matières

Tirant la douleur

Les signes typiques d'un rein congelé sont des douleurs lancinantes et aiguës, qui sont soit aggravées, soit affaiblies. Beaucoup sont intéressés par la question, est-il possible de réchauffer les reins avec une inflammation? S'il vous plaît noter que la douleur dans les reins ne peut pas être traitée avec des bains chauds et des procédures de réchauffement et de stimulation. Dans certains cas, cela entraîne une détérioration et ces activités ne peuvent donc être réalisées qu’en consultation avec votre médecin.

Diagnostics

Lors de la réception chez le néphrologue, vous devez expliquer en détail votre état de santé, la date d'apparition des premiers symptômes et les autres signes d'inquiétude. Après cela, le médecin palpera les organes abdominaux, estimera la taille des reins, leur emplacement par rapport aux autres organes. Ensuite, le patient est envoyé pour passer des tests d’urine, de sang et de bakposev, qui chez les patients atteints de maladie rénale chez les hommes et les femmes montreront un écart significatif par rapport à la norme.

À l’échographie, le médecin évalue l’état des tissus rénaux, la structure, le degré d’inflammation. Vous pouvez voir la présence de tumeurs, papillomes et autres excroissances pathologiques qui peuvent perturber le fonctionnement des reins et provoquer une inflammation. Pour un diagnostic plus détaillé et confirmer le diagnostic du patient est envoyé à un diagnostic CT et IRM. Une fois le diagnostic confirmé, un traitement médicamenteux complexe est prescrit.

Traitement de la toxicomanie

Antibiotiques

Le traitement médicamenteux du rhume des reins implique la prise d’antibiotiques et de médicaments auxiliaires qui aideront à court terme à éliminer les symptômes et à normaliser le travail des reins. Avant d’obtenir des résultats de traitement, le médecin prescrit des antibiotiques à large spectre et, lorsque l’agent pathogène est détecté, un antibiotique est prescrit, ce qui n’affectera qu’un agent pathogène spécifique, ce qui aura un effet rapide et positif.

Comment traiter plus?

Le traitement des reins gelés ne serait pas complet sans un médicament diurétique et antispasmodique. Le médicament diurétique est prescrit lorsqu'un rein est froid et qu'une infection bactérienne s'est jointe. Un tel médicament aide à éliminer l'excès de liquide et, parallèlement, le corps se débarrasse naturellement des micro-organismes pathogènes. Le travail des reins s'améliore, ce qui empêche la formation de processus stagnants et de complications.

Si les reins sont gravement touchés par le rhume, il est recommandé de prendre des antispasmodiques, qui bloquent le syndrome de la douleur et aident une personne à mieux supporter le stade aigu de la maladie. Les pilules "No-Shpa", "Papaverin" ont un effet analgésique et sans danger. Cependant, vous ne devez pas utiliser ces médicaments vous-même régulièrement. Ils n'éliminent que temporairement le symptôme de douleur, mais n'affectent pas la cause première du problème.

Comment traiter à la maison?

Lorsqu'une complication bactérienne survient dans les reins à la suite d'un rhume, elle ne peut en aucun cas se soigner à la maison. Cela peut entraîner de graves complications qui vont nuire à la santé et à la vie d'une personne. Par conséquent, avant de traiter les reins froids à la maison. Vous devez d'abord demander conseil, puis procéder au traitement.

  • Les rhumes des reins sont bien traités avec des bouillons d’herbes pharmaceutiques qui ne gèrent pas moins les symptômes de l’inflammation, aident les reins à fonctionner correctement, soulagent les spasmes douloureux et éliminent de manière naturelle la microflore pathogène et ses produits métaboliques.
  • Utile, riche en vitamines, est considérée comme la décoction de cynorhodons, facile à préparer. Verser une poignée de deux baies séchées dans un récipient émaillé, puis versez de l’eau bouillante et faites bouillir pendant 5 à 10 minutes. Dans une boisson glacée, ajoutez une cuillerée de miel et buvez-la pendant la journée comme une boisson ordinaire.
  • L'infusion de camomille aide à soulager les symptômes de l'inflammation. Pour sa préparation prendre 2.5-3 st. l inflorescences séchées, s’endormir dans un thermos et verser de l’eau bouillante. Laisser reposer pendant 1,5 à 2 heures, boire au moins 5 à 6 fois par jour avec du miel.
  • Une infusion de canneberge ou un jus de fruit fraîchement préparé aidera à améliorer l'équilibre hydrique dans le corps, à éliminer la chaleur, à se débarrasser de la soif. Pour la préparation de la boisson, prenez des fruits mûrs de canneberges, endormez-vous avec du sucre et versez 3 litres d'eau bouillie. Laisser reposer pendant 1,5 heure et boire toute la journée aussi souvent que possible.
Retour à la table des matières

L'importance de respecter le régime d'alcool

Toute maladie du rhume est bonne à traiter avec une consommation abondante à une température confortable. Pour ce faire, vous devez choisir une eau minérale appropriée, après avoir consulté votre médecin. Si les reins sont refroidis et que la température a augmenté, alors boire beaucoup de liquide aide à réduire naturellement la fièvre et à soulager la maladie. En raison de la consommation régulière de liquides et de mictions fréquentes, les agents pathogènes sont «éliminés» des tissus rénaux, ce qui accélère la récupération et atténue les symptômes.

Si vos pieds ont froid souvent

Si une personne a les pieds froids et que l'urination est constamment perturbée, un massage des pieds réconfortant aidera à améliorer la circulation sanguine et à réchauffer. Vous pouvez faire le massage vous-même, en commençant par le bout des doigts et en vous dirigeant progressivement vers le talon. Tout d'abord, le pouce et le méridien du pied au talon sont massés, faites la même chose avec les autres doigts en alternance jusqu'à ce que le pied se réchauffe. Mettez une chaussette chaude et faites les mêmes manipulations avec le deuxième pied. Avec un massage régulier, les jambes seront toujours chaudes quelle que soit la température ambiante.

Prévention

Si vous avez des reins soufflés et qu'un traitement antibactérien a été mis en place, il est important de surveiller votre santé de manière constante, d'éviter l'hypothermie et de maintenir le système immunitaire à un niveau élevé. Les frissons rénaux peuvent se produire par temps froid et humide, en particulier lorsque la partie inférieure du corps est mal habillée. Par conséquent, pendant la saison froide, vous devez vous habiller chaudement, porter des chaussures confortables et des vêtements ne serrant pas la cavité abdominale. S'il s'avère que ses jambes sont gelées, vous devez plutôt essayer de les réchauffer et d'avoir chaud.

Pour éviter que la maladie ne se reproduise ou ne coule pas dans la forme chronique, il est nécessaire de suivre le schéma de traitement antibactérien et de mettre fin au traitement jusqu'à ce que les résultats du test soient propres. Sinon, l'activité de la microflore pathogène peut être ralentie, mais au moindre échec du système immunitaire, la maladie réapparaît, mais cette forme est beaucoup plus difficile à traiter. Par conséquent, il est préférable de prévenir une maladie dangereuse que de s'en remettre longtemps.

Pour maintenir le système immunitaire, vous devez bien manger, manger suffisamment de fruits et de légumes, prendre des complexes vitaminiques sur les recommandations d'un médecin. Cela vous aidera à poignarder, mais pour comprendre les principes et entrer correctement dans le système, il est préférable de faire appel à un spécialiste qui saura prêter attention aux subtilités qui aideront à éviter les erreurs.

Les reins lapidés et leur traitement

De nombreux patients viennent souvent chez le médecin avec un stade déjà avancé de la maladie.

Cela se produit pour plusieurs raisons: je ne savais pas que tout était si grave, j'espérais me remettre des méthodes du peuple, j'avais peur des médecins.

D'autres arrivent immédiatement, dès qu'ils ont compris: attrapé un rhume, des reins froids, une maladie d'estomac exacerbée et ainsi de suite.

Et cette approche des affaires est la plus correcte et la plus acceptable. Un traitement précoce est la clé d'une guérison rapide.

Raisons

Les patients sont souvent surpris que les reins puissent être refroidis. Il leur semble que le rhume ne survient que dans une version - avec un rhume, un mal de gorge et des frissons.

En fait, ce n'est pas le cas. La réponse à la question de savoir s'il est possible de refroidir les reins est simple: il est possible de refroidir presque tous les organes, de la dent aux pieds.

Déjà du nom de la maladie "réfrigérée" des reins, il s'ensuit que les symptômes que vous ressentez, en quelque chose ressembleront au rhume "classique" habituel. Considérez-les plus en détail.

Beaucoup de patients qui viennent chez le médecin et entendent «les reins sont gelés» se demandent sincèrement: comment refroidir les reins? Oui, et ils ne semblaient pas se déshabiller, ne pas se coucher sur un sol humide et froid, d’où venait ce diagnostic? En fait, pour refroidir les reins, il n'est pas nécessaire de passer la nuit dans la forêt sur un sol nu.

Il existe de nombreuses options pour refroidir rapidement les reins. En voici quelques-unes:

  • projets, même les plus insignifiants;
  • nager dans des eaux froides, en particulier en ce qui concerne l'eau des rivières avec un fort courant et beaucoup de clés;
  • être assis sur des surfaces froides - peu importe que ce soit de la terre froide, du béton ou du fer;
  • long séjour dans des chaussures trempées, ou avec les pieds froids;
  • travailler dans le vent avec une longe «nue» ou même sans t-shirt ni veste, c'est-à-dire avec un torse nu;
  • les vêtements ne sont pas adaptés à la météo lors de longues promenades;
  • marcher pieds nus sur un sol ou un sol froid;
  • une grippe récente ou un mal de gorge, en particulier ceux qui sont «aux pieds», peuvent également donner lieu à des complications sous forme de maladie rénale;
  • pénétration de l'infection dans le corps et ainsi de suite.
Il est évident qu’il existe de nombreuses raisons de «congeler» les reins, et toutes ne sont pas évidentes au premier abord. C'est pourquoi une personne est très surprise d'apprendre que les reins sont froids. Après tout, il n'a rien fait de «criminel» pour tomber malade.

Signes de

Chez chaque patient, les symptômes du rhume peuvent se manifester de différentes manières.

Les symptômes les plus importants et les plus importants de la congestion des reins sont les affections suivantes:

  • la faiblesse;
  • courbatures;
  • des frissons;
  • engourdissement du rein et sensation de froid dans la région lombaire;
  • augmentation de la température;
  • maux de tête graves;
  • délai de retrait de fluide;
  • bouche sèche et plus.

Comme vous pouvez le constater, les symptômes de la maladie sont évidents et compréhensibles, mais il y en a qui les confondent avec les maux de dos habituels, le syndrome prémenstruel, les maladies gynécologiques ou le rhume.

Comment déterminer?

Les gens ordinaires se demandent souvent: comment comprendre qu'ils ont refroidi leurs reins? Les symptômes de ce «problème» ont des «paramètres» très clairs et compréhensibles, il est donc difficile de les confondre avec d’autres maladies, même à une personne inexpérimentée.

Si vous avez un ou plusieurs des symptômes énumérés ci-dessous, n'hésitez pas, rendez-vous chez le médecin:

  • douleurs de tiraillement dans la région lombaire;
  • sensation de froid glacial dans le bas du dos ou vice versa; forte sensation de brûlure;
  • changements dans la couleur de l'urine (plus sombre ou plus clair, présence de flocons, d'impuretés dans le sang, etc.);
  • fièvre (forte), frissons, fièvre, faiblesse;
  • l'apparition d'œdèmes, ou inversement, le besoin fréquent d'utiliser les toilettes
  • maux de tête graves, bouche sèche, nausée et vertiges - tous en même temps ou certains symptômes.
La maladie peut également être accompagnée d'autres maladies désagréables, telles que la cystite, les maladies gynécologiques, des lésions du cœur et du système circulatoire (avec œdème grave), etc.

Complications possibles

Un rhume des reins peut entraîner les complications suivantes:

  • pyélonéphrite chronique;
  • insuffisance rénale, à la fois sous forme aiguë et chronique;
  • incontinence urinaire temporaire ou permanente;
  • rupture du rein et, par conséquent, la nécessité d'une intervention chirurgicale urgente pour le retirer, et bien plus encore.
Comme vous pouvez le constater, les «blagues» sont néfastes pour les reins - vous pouvez non seulement causer un préjudice irréparable à votre santé, mais également mourir de complications.

Que faire en premier?

Bien entendu, une telle approche est justifiée si elle est appliquée avec l'esprit.

Donc après tout: que faire si les reins sont refroidis? N'essayez pas de vous vêtir si chaudement que vous transpirez, cela ne ferait qu'aggraver la situation.

Aussi, ne vous réchauffez pas avec de la chaleur si vous avez:

  • la température;
  • des frissons;
  • vertige et migraine;
  • repérer.

Tout cela peut indiquer un développement négatif de la maladie et un pronostic défavorable.

Avec un rein froid, vous devez d'abord consulter un médecin.

En outre, avec les symptômes ci-dessus, essayez de consulter un médecin dès que possible pour commencer le traitement et prévenir les complications de la maladie.

Si une personne a refroidi les reins, le traitement peut être très différent. Habituellement, les médecins ne prescrivent pas de traitement antibiotique grave, et encore moins de chirurgie, si la maladie ne fonctionne pas. Dans la pratique médicale, il est habituel de traiter le patient au minimum avec des pilules et des injections, si la situation le permet.

C'est pourquoi il est si important de demander de l'aide médicale rapidement et de ne pas attendre le «laissez-passer» ou le «presser» pour que la lumière blanche ne soit pas agréable.

Traitement

Le plus souvent, ce sont les femmes qui se plaignent que leurs reins sont douloureux, qu'elles ont un rhume.

Ceci est en partie dû au fait que la mode moderne est impitoyable pour la santé des femmes. Et, en règle générale, les femmes commencent à s'inquiéter: frissons rénaux, symptômes, traitement, que faire?

Mais il existe également des situations dans lesquelles une femme confond un rhume des reins avec d'autres maladies - syndrome prémenstruel, problèmes gynécologiques, cystite, ainsi que des maux de dos physiologiques.

C’est ce qui donne à la maladie le temps nécessaire au développement et aux complications. Par conséquent, avec les moindres symptômes de problèmes de santé, lorsque vous doutez de "l'origine" de la maladie, vous devez immédiatement consulter un médecin. Lui seul nommera un traitement compétent et approprié.

Médicamenteux

Même au début de la maladie, la personne qui avait refroidi les reins, les médicaments et les méthodes de traitement était celle qui avait le plus peur. Beaucoup se soignent eux-mêmes - c'est fondamentalement faux. Il vaut mieux demander l'aide d'un médecin.

S'il n'y a pas de complications et que tous les tests n'indiquent pas une pathologie cachée ou une infection, les médecins prescrivent l'utilisation des médicaments suivants:

  • Urolesan est un médicament basé sur la collecte d'extraits d'herbes médicinales. Il a plusieurs actions thérapeutiques: anti-inflammatoire, diurétique, régénérant, etc.
  • thé aux reins - vous permet de nettoyer le corps des toxines, des substances nocives, ainsi que d'éliminer l'œdème, le cas échéant;
  • Fitolizin - Pâtes alimentaires, basées sur la collecte d'herbes et de composants, contribuant non seulement au traitement des maladies du rein, mais également à d'autres problèmes "connexes", tels que la cystite et les maladies gynécologiques de nature purulente et infectieuse.

Dans les cas particulièrement graves, le médecin peut également prescrire des analgésiques et des antibiotiques par injection ou sous forme de comprimés.

Rappelez-vous que certains médicaments ne peuvent être utilisés que sur ordonnance d'un médecin et en quantité limitée, même s'ils sont fabriqués à base d'herbes médicinales. En outre, leur utilisation peut être contre-indiquée pour les allergies aux composants du médicament, pour d'autres maladies du système respiratoire, de l'estomac et du foie, ainsi que pendant la grossesse, l'allaitement et l'enfance.

Méthodes traditionnelles de traitement

De nombreux patients, se sentant mal et «à l’œil», ont déterminé qu’ils avaient des douleurs aux reins et utilisaient les méthodes de traitement traditionnelles: bains, décoctions à base de plantes, massage, enveloppement, etc.

Le millepertuis est bien éprouvé dans le traitement du rhume

Lorsque les reins sont refroidis, un traitement avec des remèdes populaires apporte souvent un soulagement et même une guérison, mais il est important de comprendre que l'utilisation de ces remèdes doit être strictement coordonnée avec votre médecin.

L'utilisation incontrôlée d'herbes et de «procédures physiothérapeutiques» peut provoquer des larmes: phase de développement de la maladie, choc allergique et même de nouvelles maladies d'autres organes.
Donc, le plus souvent, pour le traitement de la maladie rénale, les médecins prescrivent les herbes suivantes:

  • soie de maïs;
  • Le millepertuis;
  • feuille de busserole;
  • marguerite;
  • prêle des champs et bien plus encore.

Toutes ces plantes ont un effet anti-inflammatoire, diurétique léger et analgésique, ce qui permet non seulement d’améliorer la santé et de ralentir le cours de la maladie, mais également de réduire considérablement la charge sur les reins, en éliminant les substances toxiques ainsi que les microbes du corps de façon naturelle.

Rappelez-vous, appliquer des extraits de plantes doivent être en conformité avec les prescriptions du médecin traitant et rien d'autre.

Plus particulièrement, les patients "obéissants" essaient de boire des infusions aux herbes autant que possible et le plus souvent - presque 1 litre. Une telle thérapie ne mènera à rien de bon, car dans une goutte de médicament, et vous le savez vous-même dans une cuillère.

Lorsqu'une personne a refroidi les reins, le traitement à domicile peut également être effectué à l'aide de procédures de réchauffement, par exemple:

  • bains sessiles chauds aux herbes ou au sel de mer;
  • bains de pieds, d'une durée maximale de 20 minutes;
  • bains chauffants pour les pieds, utilisation de chaussettes chaudes;
  • massage relaxant pour soulager les voies rénales, soulager la douleur et l'enflure (effectué uniquement par des professionnels);
  • enveloppements chauds avec des herbes cuites à la vapeur, ainsi que des enveloppements avec des pommades chauffantes (uniquement avec l'autorisation du médecin, car de telles actions ne peuvent que stimuler le développement du processus inflammatoire).

Comme vous pouvez le constater, dans la plupart des cas, toutes les procédures de traitement à domicile visent à «réchauffer» l’organe refroidi. L'utilisation d'enveloppements, de bains ou d'autres procédures de réchauffement n'est possible qu'après consultation du médecin et en quantités limitées.

L'abus excessif des méthodes traditionnelles de traitement peut non seulement ne pas apporter le soulagement requis, mais également aggraver considérablement la situation. Cela est particulièrement vrai pour la période aiguë de la maladie, lorsque le patient a de la fièvre, une faiblesse générale, des frissons et des résultats de test médiocres.

Vidéo utile

Pour un traitement rapide et sûr du rhume des reins dans la vidéo ci-dessous:

Froid des reins

La maladie rénale froide est particulièrement fréquente pendant la saison froide. Beaucoup de gens connaissent les sensations désagréables de tirer et les problèmes de miction. Si une personne a refroidi les reins, il est important de procéder à un traitement efficace. La sélection de médicaments fiables permettra une récupération et une récupération rapides.

Causes et conséquences possibles de la maladie

Les causes de maladie rénale sont variées. La plupart d'entre eux sont associés à l'hypothermie et à la pénétration d'agents pathogènes dans le corps.

Fondamentalement, le rhume se développe en raison de:

  • long séjour dans un courant d'air ou dans des pièces très humides et à basse température;
  • hypothermie de la région lombaire, des organes pelviens ou des jambes;
  • la présence dans le corps d'infections "sous-traitées";
  • surcharge de travail et surcharge nerveuse régulière;
  • carence en substances importantes et en vitamines.

Cette affection est souvent observée chez les personnes immunodéficientes dans le contexte de maladies récemment transmises (amygdalite, pneumonie, scarlatine).

La rapidité du traitement revêt une importance fondamentale lorsque les reins sont vidés. Un rhume non traité est caractérisé par une miction incontrôlée, l'apparition d'une pyélonéphrite purulente, des problèmes de prostate chez l'homme et des fonctions de reproduction chez la femme, ainsi que le développement d'une insuffisance rénale. À cet égard, il est important de détecter en temps voulu les symptômes de la maladie et de choisir des médicaments efficaces.

Formes de la maladie et symptômes caractéristiques

Les experts distinguent deux types d’insuffisance rénale: séreuse (caractéristique de la maladie émergente) et purulente (pyélonéphrite). Dans la première forme du rhume des reins, il est nécessaire de recourir immédiatement à un traitement adéquat. En l’absence de cette maladie, la maladie devient purulente, nécessitant une approche plus complexe et lourde de conséquences.

Les signes d'un rein froid chez les femmes et les hommes sont similaires. Dans la première catégorie de patients en parallèle, des problèmes peuvent survenir dans le fonctionnement du système reproducteur.

Les symptômes les plus courants du rhume sont:

  1. sensation de tirer le personnage dans le bas du dos;
  2. problèmes de vidange de la vessie;
  3. mictions fréquentes et douloureuses, accompagnées d'une sensation de brûlure;
  4. faiblesse générale et perte partielle de la capacité de travail.

Les douleurs aiguës, qui peuvent s'intensifier et s'affaiblir, sont considérées comme un signe caractéristique du blocage des reins. Chez une femme qui a refroidi les reins, des maux de gorge ou des processus purulents au niveau des organes génitaux internes peuvent devenir des symptômes évidents.

Une inflammation sévère se manifeste sous forme de flocons, de sang et d'impuretés purulentes dans l'urine, de poches, de maux de tête et de fièvre. Ils peuvent participer à des frissons, à une augmentation du corps, à une soif de perte d’appétit, à une augmentation de la pression artérielle.

La patiente du sexe fort, qui a refroidi les reins, présente souvent des symptômes du rhume bien plus graves que ceux de la femme. Sa manifestation chez l'homme consiste en une difficulté à uriner, des douleurs coupantes au niveau de l'aine, du scrotum et de l'organe génital.

Diagnostic et pharmacothérapie

Pour diagnostiquer le rhume, les spécialistes ont traditionnellement recours à:

  • antécédents et examen du patient;
  • analyse d'urine et biochimie sanguine;
  • bakposevu et biopsie du rein.

En outre, un test des "alvéoles rhumatoïdes" (un échantillon permettant d'identifier la nature de l'inflammation), un diagnostic par scanner et par IRM, des rayons X avec l'introduction d'un agent de contraste sont prescrits. Après confirmation du diagnostic, le spécialiste prescrit un traitement médicamenteux complet.

Le traitement du rein froid commun consiste à éliminer les symptômes et les causes profondes du développement de la maladie. Avant le début du traitement, le patient reçoit un certain nombre de recommandations concernant l'observance du traitement quotidien, la limitation de l'apport hydrique et une nutrition adéquate.

Il est recommandé de traiter l'inflammation aiguë des reins à l'aide de médicaments traditionnels. Le schéma du traitement conservateur comprend la prise d'anti-inflammatoires (ibuprofène, diclofénac, nimésulide), d'antibactériens (norfloxacine, ofloxacine, ciprofloxacine, lévofloxacine), de médicaments normalisant le flux sanguin intrarénal (Venoruton, Héparin, Trentala). Souvent, un patient qui a gravement refroidi ses reins est un traitement recommandé dans un hôpital.

En cas de fortes douleurs rénales, il est recommandé de prendre des antispasmodiques capables de bloquer la douleur et de soulager l'évolution de la phase aiguë de la maladie. Pour l'anesthésie, appliquez "No-Shpu" et "Papaverin".

Le traitement antibiotique peut être oral et intraveineux. En cas d'évolution modérée de la maladie, le patient reçoit une injection d'ampicilline. Dans les cas graves, ce médicament est inefficace.

Le traitement en spa des maladies du rein est recommandé pendant la rémission et après l’affaiblissement du processus inflammatoire aigu. Les principales méthodes sont la balnéothérapie, la thérapie par la boue, le traitement aux eaux minérales et la physiothérapie.

Dans la plupart des cas, un rein froid commun peut être guéri par des méthodes médicales conservatrices. En cas de gelure grave, ils ont recours à une néphrectomie (ablation chirurgicale de l'organe malade).

Traitement des méthodes de reins froids à domicile

En cas de rhume des reins, l’automédication à la maison est contre-indiquée car elle peut entraîner de graves complications pouvant mettre en danger la santé et la vie du patient. L'utilisation de méthodes non conventionnelles n'est possible qu'après consultation et approbation d'un spécialiste.

Il existe de nombreuses recettes populaires qui aident à traiter un rhume et à soulager les principaux symptômes. La plupart d'entre eux sont basés sur l'utilisation de plantes médicinales.

  1. Bouillon de graines de rose sauvage. 1 cuillère à café Les graines d'églantier préparent un verre d'eau bouillante et font bouillir au moins 15 minutes à feu doux. La décoction prête doit être perfusée pendant 2 heures. Accepter 1/4 des verres du moyen filtré avant de manger jusqu'à 4 fois par jour.
  2. Infusion de feuilles d’airelles. Les matières premières concassées dans la quantité de 4 c. versez 0,5 litre d'eau, mettez au bain-marie pendant 15 minutes, puis incubez pendant 45 minutes. Après avoir traité le remède, ils en boivent quotidiennement avec 50 ml avant les repas.
  3. Infusion de camomille. 3 cuillères à soupe l fleurs séchées brassées avec de l'eau bouillante dans un volume de 1 litre et incubées pendant 1,5 à 2 heures. Prenez 5-6 fois par jour, en ajoutant à l'infusion de miel.
  4. Herbe de décoction Hypericum. 1 cuillère à soupe l les herbes brassées avec un verre d'eau bouillante doivent être bouillies pendant 5 minutes, laisser reposer pendant 1 heure, filtrer avant utilisation. Utilisez l'outil 4 fois par jour dans un volume de 1/4 tasse.

Malgré les bouillottes et les bains chauds contre le rhume, très appréciés par beaucoup de grands-mères, les néphrologues ne recommandent pas de traiter les problèmes rénaux avec cette procédure. Ces méthodes sont vraiment capables de soulager les coliques, mais peuvent en même temps augmenter l'inflammation et provoquer un processus purulent. Un bénéfice important avec un rein froid peut apporter un réchauffement des jambes. Il est recommandé de préparer des bains de pieds chauds à la moutarde ou au sel de mer avant de se coucher. Cela améliorera la santé globale et vous permettra de vous détendre complètement.

Caractéristiques d'alimentation

Lors du traitement des maladies rénales, il convient de prêter une attention particulière à un régime alimentaire spécial. La nutrition médicale recommandée pour les patients atteints de maladies similaires s'appelle le tableau numéro 7. Ce régime aide à réduire la douleur et à améliorer le bien-être, aide à soulager les irritations et les inflammations. Le régime devrait inclure des aliments avec un rapport proportionnel de protéines, lipides, glucides, vitamines et oligo-éléments.

Le numéro 7 du tableau alimentaire implique de limiter la consommation d'aliments riches en protéines. Un régime sans protéines vise à réduire l'utilisation d'œufs, de fromage, de fromage cottage, de poisson gras et de viande, d'œufs et de légumineuses.

Les patients sont invités à manger en petites portions (5 fois par jour), à l'exclusion des plats épicés de celui-ci. Le volume de liquide consommé pendant la journée (jus, décoctions à base de plantes, thé) doit être d'au moins 1,5 litre. Alcool interdit, thé fort et café.

Prévenir les rhumes du rein

Pour prévenir la maladie, il convient d'éviter l'hypothermie et de privilégier des vêtements confortables ne comprimant pas les organes internes. A votre retour en hiver, vous devez immédiatement vous réchauffer les jambes, prendre des bains chauds pendant 15 minutes.

Après une antibiothérapie antérieure, il est utile de savoir comment protéger les reins avec facultés affaiblies, comment et comment procéder à la prévention. Il est important de respecter les règles suivantes:

  • s'habiller en fonction des conditions météorologiques;
  • s'engager dans le renforcement du système immunitaire et le durcissement raisonnable;
  • adhérer à un régime alimentaire sain et à un régime de consommation approprié (avec une consommation limitée de thé et de café forts).

Le point crucial est d’aboutir au traitement. La microflore pathogène peut à nouveau infecter les reins froids en affaiblissant le plus légèrement le système immunitaire. Les rechutes sont assez difficiles. Vous devez surveiller de près votre propre santé et observer les premiers signes de la maladie, ne pas autoriser l'auto-traitement et consulter rapidement un médecin.

Que faire si les reins sont réfrigérés: comment traiter?

Très souvent, lorsque le corps devient froid, si les pieds sont mouillés par temps humide et froid, la question se pose: «Comment traiter un rein froid?, frissons et fièvre à des nombres élevés.

En outre, il y a une douleur dans le corps, une douleur dans les articulations. Les patients se plaignent de mictions fréquentes, qui peuvent être accompagnées d'un malaise aigu. En dépit des envies fréquentes, la miction survient généralement par petites portions.

On observe une augmentation du nombre de leucocytes dans l'urine, conséquence de l'état inflammatoire des organes urinaires. L'hématurie peut aussi être, l'urine est trouble et contient des sédiments sous forme de sable. Le sédiment peut contenir du sel (oxalate, urate ou phosphate). Des protéines (protéinurie) peuvent apparaître.

Que faire si les reins ont soufflé

Si les reins sont rincés, il est nécessaire de prendre immédiatement les mesures appropriées pour prévenir le développement ultérieur de la maladie et l'apparition de complications. La première étape consiste à réchauffer le corps. S'il n'y a pas de chaleur, vous pouvez chauffer vos pieds à la vapeur dans de l'eau chaude avec de la poudre de moutarde, puis enfiler des chaussettes de laine chaudes et aller vous coucher, bien couverts.

Vous pouvez faire un bain chaud assis. Il sera utile d’ajouter une tisane (camomille, sauge) au bain. Il est impératif d'envelopper chaudement la région lombaire avec un foulard chaud en laine afin d'éviter les courants d'air et l'hypothermie.

Pendant le traitement, il vaut mieux s'abstenir de marcher pendant la saison froide, essayez d'éviter d'être dans le vent et sous la pluie. On sait que «les reins aiment la chaleur». Vous devez donc faire de votre mieux pour prévenir l’hypothermie, ne pas laver à l’eau froide, ne pas s’asseoir sur des surfaces froides et humides, ne pas marcher pieds nus sur le sol froid.

Très souvent, après avoir souffert de rhumes et de maladies respiratoires, de maux de gorge, de grippe, une maladie telle que la pyélonéphrite apparaît Il se caractérise par une inflammation du parenchyme rénal, c'est-à-dire son tissu. Il arrive que la microflore pathogène soit liée à une maladie catarrhale, provoquant ainsi une inflammation infectieuse de l'organe. Les agents pathogènes sont les staphylocoques, les streptocoques.

Comment traiter les reins

Pendant le traitement, il vaut mieux s'abstenir de marcher pendant la saison froide, essayez d'éviter d'être dans le vent et sous la pluie. On sait que «les reins aiment la chaleur». Vous devez donc faire de votre mieux pour prévenir l’hypothermie, ne pas laver à l’eau froide, ne pas s’asseoir sur des surfaces froides et humides, ne pas marcher pieds nus sur le sol froid.

Très souvent, après avoir souffert de rhumes et de maladies respiratoires, de maux de gorge, de grippe, une maladie telle que la pyélonéphrite apparaît Il se caractérise par une inflammation du parenchyme rénal, c'est-à-dire son tissu. Il arrive que la microflore pathogène soit liée à une maladie catarrhale, provoquant ainsi une inflammation infectieuse de l'organe. Les agents pathogènes sont les staphylocoques, les streptocoques.

Comment traiter les reins

Dans de tels cas, le traitement de la maladie ne va pas sans la prescription d'antibiotiques et de sulfamides. Seul un médecin doit les prescrire, pour des raisons médicales. En plus de la thérapie antibiotique, les médicaments suivants sont prescrits:

  • diurétiques (lasix, furosémide);
  • anti-inflammatoire (tantum verde);
  • antalgiques et antispasmodiques (no-spa, baralgin);
  • antimicrobien;
  • traitement symptomatique (antipyrétique, antihistaminique, etc. - paracétamol, tavegil, suprastine).

En outre, il peut être prescrit des agents qui renforcent le système immunitaire et augmentent les défenses de l'organisme, des biostimulants et des vitamines (apilak, duovit).

Les propriétés curatives des herbes médicinales, des feuilles et des racines sont largement utilisées. Ils peuvent être pris séparément, brassés sous forme de thé, et peuvent être mélangés, moyennant des frais médicaux. Ces frais peuvent également être achetés dans les pharmacies. Dans les maladies inflammatoires des reins sont utilisés:

  • Le millepertuis;
  • busserole;
  • soie de maïs;
  • porter des oreilles;
  • renouée;
  • prêle des champs;
  • la camomille;
  • bourgeons de bouleau, etc.

Il aide le bouillon de cynorrhodon, qui a un effet diurétique et contient de la vitamine C.

Parmi les préparations à base de plantes sont également largement distribués:

Ces médicaments ont une action anti-inflammatoire, antispasmodique, diurétique et antimicrobienne prononcée. En outre, ces médicaments contribuent à la dissolution et à l'élimination du sable et des cailloux.

Signes de maladie rénale

On se demande souvent s'il est possible de refroidir les reins d'une manière ou d'une autre. Pour affirmer qu'il existe des signes d'inflammation des reins dus au froid et à une hypothermie, vous devez connaître les signes d'un rein froid:

  • Douleur au bas du dos.
  • Mictions fréquentes et douloureuses, parfois accompagnées de boutures dans la vessie et les reins.
  • Augmentation de la température.
  • Sang, protéines, leucocytes dans l'urine.
  • Hypostases et phénomènes de l'hypertension artérielle (pas toujours!)

Si vous ne traitez pas une inflammation aiguë des reins, la maladie peut devenir chronique. En règle générale, les pyélonéphrites chroniques et les néphrites sont exacerbées pendant les périodes de maladies inflammatoires dues au froid et ont également tendance à des exacerbations saisonnières, en automne, en hiver, par temps humide et froid.


Il est important de rappeler que les organes du système urinaire sont étroitement liés aux organes génitaux. Par conséquent, dans l'inflammation des reins et d'autres organes urinaires, le processus inflammatoire peut impliquer les organes génitaux. Cela est particulièrement dangereux lorsqu'une infection bactérienne ou virale se joint à un processus inflammatoire existant.

Si la maladie commence, la fonction de reproduction du corps peut en souffrir, ce qui peut conduire à un résultat déplorable sous forme d'infertilité. Des maladies chroniques du système génito-urinaire peuvent également se développer.

Plus facile de prévenir que de traiter

La prévention joue un rôle important dans la prévention de l’inflammation des reins due au froid ou à l’hypothermie. En sachant comment refroidir les reins, il est facile d'essayer de prendre toutes les mesures nécessaires pour prévenir l'apparition de la maladie. Essayez d'éviter:

  • être à l'ébauche;
  • assis sur des surfaces humides et froides;
  • s'habiller facilement par temps humide, froid et venteux;
  • Gardez les pieds humides et froids.

Il aide le bouillon de cynorrhodon, qui a un effet diurétique et contient de la vitamine C.

Parmi les préparations à base de plantes sont également largement distribués:

Ces médicaments ont une action anti-inflammatoire, antispasmodique, diurétique et antimicrobienne prononcée. En outre, ces médicaments contribuent à la dissolution et à l'élimination du sable et des cailloux.

Signes de maladie rénale

On se demande souvent s'il est possible de refroidir les reins d'une manière ou d'une autre. Pour affirmer qu'il existe des signes d'inflammation des reins dus au froid et à une hypothermie, vous devez connaître les signes d'un rein froid:

  • Douleur au bas du dos.
  • Mictions fréquentes et douloureuses, parfois accompagnées de boutures dans la vessie et les reins.
  • Augmentation de la température.
  • Sang, protéines, leucocytes dans l'urine.
  • Hypostases et phénomènes de l'hypertension artérielle (pas toujours!)

Si vous ne traitez pas une inflammation aiguë des reins, la maladie peut devenir chronique. En règle générale, les pyélonéphrites chroniques et les néphrites sont exacerbées pendant les périodes de maladies inflammatoires dues au froid et ont également tendance à des exacerbations saisonnières, en automne, en hiver, par temps humide et froid.


Il est important de rappeler que les organes du système urinaire sont étroitement liés aux organes génitaux. Par conséquent, dans l'inflammation des reins et d'autres organes urinaires, le processus inflammatoire peut impliquer les organes génitaux. Cela est particulièrement dangereux lorsqu'une infection bactérienne ou virale se joint à un processus inflammatoire existant.

Si la maladie commence, la fonction de reproduction du corps peut en souffrir, ce qui peut conduire à un résultat déplorable sous forme d'infertilité. Des maladies chroniques du système génito-urinaire peuvent également se développer.

Afin de ne pas tomber malade, vous devriez adopter un mode de vie sain, éliminer les mauvaises habitudes et essayer de rester plus souvent à l’air frais. Les procédures de modération et une alimentation rationnelle et équilibrée contenant la quantité nécessaire de protéines, de lipides et de glucides, ainsi que de vitamines et de minéraux, sont d'une importance capitale pour le renforcement des défenses de l'organisme.

Les patients souffrant de maladies rénales doivent être particulièrement attentifs à leur santé, éviter l’hypothermie, consulter régulièrement leur médecin pour des examens médicaux préventifs, des méthodes de recherche en laboratoire et des méthodes de recherche instrumentales.

En été, il est très utile de procéder à des traitements de sanatorium, principalement dans les pays à climat chaud et doux. Il est également utile de visiter les stations d’eau minérale et les sources thermales à des fins préventives et thérapeutiques.

Que faire si un rein froid?

Parfois, après une hypothermie, une nage dans l'eau froide, des maladies infectieuses ou virales, la douleur survient dans la région lombaire.

Habituellement, dans de tels cas, on dit que les reins sont froids. Cependant, il n'y a pas de rhume dans la classification médicale du terme.

Selon ce concept, on entend l'apparition ou l'exacerbation de la forme chronique de pyélonéphrite et de glomérulonéphrite.

Pyélonéphrite, ses symptômes et son traitement

Il s'agit d'une maladie qui provoque une inflammation des parties internes du rein - le calice, le pelvis et le parenchyme les recouvrant.

Les bactéries sont la seule cause de pyélonéphrite.

Les agents pathogènes les plus courants de ce type de «rhume» du rein sont les bâtons intestinaux et para-intestinaux, moins souvent, les staphylocoques, les streptocoques, les gonocoques, les energocoques, les salmonelles, certains virus, les champignons (par exemple, Candida) et d'autres microorganismes pathogènes.

L'infection peut pénétrer dans le rein par le haut en passant par les organes génitaux externes et le rectum, en passant par l'urètre, par la vessie et par les uretères.

Dans la plupart des cas, cela se produit en l'absence d'hygiène régulière, de maladies sexuellement transmissibles et d'infections de l'appareil reproducteur. Il est également possible que l’on parle d’infection descendante dite latérale ou hématogène.

Dans ce cas, les bactéries sont transportées par le sang vers les reins à partir d'une autre source d'infection, qui peut être localisée n'importe où.

Cela peut se produire avec toute maladie bactérienne inflammatoire actuelle à long terme. Le plus souvent, il s'agit d'infections des organes ORL et de la cavité buccale, par exemple, de l'angine de poitrine, de l'amygdalite chronique, des processus purulents au niveau des gencives.

Donc, avec pyélonéphrite sont observés:

  • une forte augmentation de la température jusqu’à 39-40º, et la fièvre se maintient constamment, avec les antipyrétiques s’élève très durement et pendant une courte période;
  • frissons sévères, transpiration;
  • détérioration générale de l'état du patient, qui se traduit par une fatigue intense, des douleurs musculaires et articulaires, une somnolence et un manque d'appétit;

En cas de diagnostic chez un médecin, des études complémentaires sont réalisées: analyse d'urine, baccavi, échographie des reins.

Dans l'analyse clinique de l'urine, on observe une augmentation significative du nombre de leucocytes, l'apparition de bactéries (normalement, il ne devrait en exister aucune), les érythrocytes et les protéines peuvent également être détectés. À l'échographie, augmentation notable du bassinet du rein, cupules.

Habituellement, les résultats de bakposev ne sont pas attendus car cette analyse prend jusqu'à cinq jours et, sur la base d'un ensemble de symptômes et de résultats de laboratoire, ils commencent le traitement.

Bakposev n’est utilisé que pour contrôler l’efficacité du traitement.

Après une série de médicaments antibactériens pour restaurer le travail des reins, des préparations phytopharmaceutiques, des vitamines, des procédures de renforcement générales sont recommandées.

En plus de la pyélonéphrite, le rhume des reins peut également signifier une autre maladie.

Glomérulonéphrite

Contrairement à la pyélonéphrite, ce processus inflammatoire est localisé dans le système circulatoire des deux reins.

Les agents pathogènes ne sont que des streptocoques et des staphylocoques, c'est-à-dire que l'hypothermie et le rhume sont également des facteurs de prédisposition à l'apparition de la maladie, car ces types de bactéries sont les plus caractéristiques des maladies des voies respiratoires supérieures.

L’apparition des symptômes distinctifs de la glomérululophrite est précédée par les symptômes d’un rhume banal: fièvre légère, faiblesse générale, frissons.

Ensuite, des modifications commencent au niveau du système urinaire: l'urine devient brun foncé, il y a une douleur douloureuse dans le bas du dos. En outre, il existe un gonflement et une augmentation de la pression artérielle.

Le diagnostic de pyélomorphose et de glomérulonéphrite est similaire.

Les principaux médicaments pour le traitement du rhume avancé du rein sont les antibiotiques.

Les médicaments antibactériens à large spectre les plus couramment prescrits, en tenant compte des antécédents collectés et de l’agent inflammatoire probablement responsable.

De plus, lorsque les reins sont enrhumés, les symptômes qui y sont associés sont stoppés. Prescrire des moyens pour réduire la température, la pression artérielle, renforcer le système immunitaire.

Alors, que faire si vous avez un rein simple et comment l’éviter?

Bien sûr, vous pouvez essayer d'être traité à la maison. À cette fin, les décoctions d’herbes telles que les airelles, le thé pour le rein, la busserole, les plantes médicinales, telles que le cannéphron ou l’urolesan, sont tout à fait appropriées.

Les symptômes peuvent s'atténuer, mais même dans ce cas, il ne vaut pas la peine de retarder la visite chez le médecin. Eh bien, si les symptômes du rhume ne s’arrêtent pas mais augmentent, vous devriez aller immédiatement à l’hôpital.

L'absence de traitement en temps opportun peut entraîner de graves complications et le passage de la forme aiguë de la maladie à la maladie chronique.

Mais ce n’est pas toujours le cas quand une personne a un rhume, une piello ou une glomérulonéphrite commence. Normalement, la propagation d’une infection bactérienne est contrôlée par le système immunitaire d’une personne.

Les facteurs de départ de la pyélonéphrite sont l'hypothermie, les infections virales transférées, les maladies infectieuses négligées, en général, tout ce qui peut affaiblir le système immunitaire, ainsi que les maladies associées affectant le travail des reins en général, telles que le diabète.

Par conséquent, la prévention du rhume des reins devrait avant tout être réduite au renforcement du système immunitaire et au traitement rapide des processus inflammatoires.

Vous devez choisir des vêtements en fonction des conditions météorologiques. Assurez-vous que la taille est toujours fermée pendant la saison froide.