Comment renforcer la vessie chez les femmes

Cliniques

La faiblesse de la vessie indique dans la plupart des cas la présence d'une pathologie nécessitant des diagnostics complexes et un traitement rapide.

Afin de commencer le processus thérapeutique pour se débarrasser de l'incontinence et du renforcement de la vessie, il est nécessaire d'identifier la cause de l'échec et de l'éliminer.

Une diminution du tonus musculaire peut être associée à des blessures antérieures, à des chirurgies et au vieillissement du corps, à la suite de quoi la vessie se contracte et diminue en volume. Dans le texte suivant, des informations utiles seront fournies sur la manière de renforcer la vessie et de résoudre les problèmes d'incontinence urinaire chez les femmes à l'aide de médicaments traditionnels ou d'une intervention chirurgicale.

Physiologie de la vessie

La miction est un acte physiologique complexe qui implique le processus de relaxation simultanée des sphincters externe et interne avec une contraction synchrone des muscles de la vessie. Les muscles du périnée et des abdominaux participent activement à la miction.

L'urée a des parois très élastiques. Dans le cas de récepteurs normaux, le signal du besoin de se vider pénètre dans le cerveau lorsque le volume de l'urine atteint 160-170 ml.

Les caractéristiques anatomiques de la vessie humaine permettent de contenir un volume d'urine inférieur à 1 000 ml (sur la base des valeurs moyennes). En raison de l'affaiblissement des muscles du corps, le processus d'excrétion et d'accumulation d'urine devient chaotique et incontrôlable.

Selon les statistiques médicales, des problèmes similaires sont le plus souvent observés chez les femmes âgées et les jeunes enfants. Lorsque les parois musculaires de la vessie perdent leur tonus, le cerveau cesse de recevoir des signaux neuronaux indiquant qu'il est plein. Ces violations de la communication sont empreintes d'atonie (incontinence) et provoquent un processus de décharge incontrôlée d'urine.

Causes de la pathologie

Si l'organisme fonctionne sans aucune perturbation grave, les muscles de l'urée doivent recouvrir le canal urétral. Par conséquent, l'urine ne peut pas être libérée de manière incontrôlée. Chez les hommes, les problèmes de vessie faible sont souvent dus à une prostatite chronique ou à un adénome de la prostate.

Les femmes sont souvent confrontées à des problèmes similaires pendant la grossesse et le post-partum, lorsque le tonus des muscles du périnée et du pelvis est considérablement réduit. En raison de la pression accrue exercée sur un certain nombre d'organes internes, une compression constante de la vessie est créée, ce qui entraîne un affaiblissement du sphincter musculaire et des muscles entourant la vessie.

Manifestations de faiblesse du corps

Le problème de l'incontinence peut être associé à la présence de maladies inflammatoires telles que la cystite et l'urétrite, ou à une irritation de la vessie due à des phobies et à l'anxiété.

Les principaux symptômes de la faiblesse de la vessie sont une envie accrue d'uriner et une augmentation des réveils nocturnes associés à une sensation de surpopulation vésicale.

Traitements efficaces

Une intervention thérapeutique de base, conçue pour renforcer la vessie chez la femme, implique la mise en œuvre régulière d'un ensemble d'exercices spéciaux sélectionnés individuellement. Le but de cette thérapie physique est d'augmenter le tonus des muscles entourant la cavité urinaire.

Si les exercices n’ont pas d’effet positif, le médecin doit choisir le traitement optimal pour le patient. De nombreux médecins établissent des horaires spéciaux pour leurs patients, selon lesquels ils doivent se rendre aux toilettes. L'intervalle varie de une heure à deux heures et est sélectionné en tenant compte des caractéristiques individuelles du patient.

Assistance médicale

Pour renforcer les muscles entourant la vessie, il est généralement prescrit de prendre des préparations pharmaceutiques en combinaison avec un certain nombre de procédures de physiothérapie et un régime alimentaire bien choisi.

De bons résultats sont démontrés par des médicaments tels que l'oxybutynine, la propanthéline et le flapvoxate, qui renforcent le système musculaire et préviennent les crampes.

En cas de miction incontrôlée, provoquée par une situation stressante, le médecin peut prescrire de tels médicaments:

Avec l'aide de ces médicaments peuvent améliorer la capacité contractile et le tonus des muscles lisses.

Souvent prescrit des médicaments myotropes, hormonaux et sédatifs.

La chirurgie est utilisée dans les cas les plus extrêmes lorsque d'autres méthodes thérapeutiques ne sont pas suffisamment efficaces. Actuellement, les opérations suivantes sont le plus souvent utilisées:

  1. Neuromodulation. Le patient est implanté avec une électrode spéciale et un générateur qui envoie des impulsions directement au cerveau, ce qui conduit à la restauration de la fonction urinaire.
  2. Cytoplastie. Il suppose une augmentation du volume de la vessie et une diminution de son instabilité par la chirurgie.

Si l’évolution des pilules ne donne pas de résultats positifs, une injection de toxine botulique peut être prescrite au patient. La substance est une toxine raffinée qui agit sur plusieurs terminaisons nerveuses et bloque la libération d’acétylcholine, ce qui entraîne une contraction musculaire involontaire.

Ces manipulations doivent être effectuées par un médecin qualifié. Avant la procédure, le médecin doit procéder à une anesthésie locale. La durée de l'effet varie entre 7 et 9 mois.

Exercices pour renforcer le tonus musculaire

Afin de renforcer la vessie, des exercices de Kegel adaptés aux femmes et aux hommes peuvent être utilisés. Cependant, des résultats positifs ne seront obtenus que dans le cas d’une mise en œuvre régulière du complexe et d’une augmentation progressive de la charge.

Les exercices de Kegel sont de nature diverse et comprennent la flexion, l’accroupissement, la rotation du corps, les mouvements de rotation avec le bassin, ainsi que la relaxation et la tension constantes de divers groupes musculaires. Les exercices les plus efficaces sont les suivants:

  1. Après avoir pris une position de départ allongée sur le sol, vous devez soulever alternativement les jambes droite et gauche au point où le corps forme un angle droit. En fixant pendant quelques secondes les jambes dans cette position, elles retombent doucement au niveau de la surface du sol. Pendant l'exercice, l'angle passe de 90 à 45 degrés.
  2. Marcher avec le ballon pris en sandwich entre les hanches. Il est exécuté pendant plusieurs minutes à faible allure.
  3. Après avoir pris une position de départ en position debout et choisi une chaise comme support, vous devez procéder à des squats lents, pendant lesquels vos genoux regardent dans des directions différentes. L'exercice devrait causer une tension palpable palpable.
  4. Allongées sur le dos, les jambes doivent être pliées au niveau des genoux et légèrement écartées sur les côtés, en pressant les pieds ensemble. Après avoir fixé les jambes dans une telle position, vous devriez essayer de rester immobile pendant 4 à 7 secondes.

Soulagement du stress

Dans le cas d'incontinence urinaire causée par le stress, les femmes et les hommes choisissent le plus souvent une thérapie complexe, qui comprend les éléments suivants:

  • perte de poids et élimination de l'excès de graisse;
  • physiothérapie;
  • médicaments hormonaux;
  • exercices de Kegel;
  • traitement des maladies associées.

L'incontinence urinaire à l'effort chez la femme peut être déclenchée par les particularités de la structure anatomique du système urinaire ou par des problèmes survenant au cours de la période post-partum. Dans de tels cas, les médecins ont souvent recours à la chirurgie.

Les opérations d'élingage impliquent l'installation d'un implant qui se lie au tissu et s'enracine dans le système urogénital. La kolposuspension consiste à ourler des tissus aux ligaments de la région inguinale et de la paroi abdominale antérieure. Il existe des gels spéciaux formant un volume qui rétrécissent la lumière des canaux et ralentissent le flux d'urine.

Correction du mode de vie et nutrition appropriée

Les personnes souffrant de problèmes avec l'urée, il est nécessaire d'introduire dans votre alimentation des fibres. Il est capable de stabiliser le processus digestif, de débarrasser les intestins de diverses toxines et scories et de prévenir la constipation.

Le zinc est un élément important nécessaire au renforcement des tissus. La plus forte concentration de cet élément est observée dans les graines de citrouille et de tournesol, les fruits de mer et le poisson rouge. Il est nécessaire de consommer de la vitamine E en quantité suffisante. Il est contenu dans les légumes verts, les noix et les germes de blé.

Au lieu du thé habituel, il est préférable de boire des décoctions et des infusions de mélisse, de prêle et autres herbes. Il est recommandé de limiter l'utilisation d'épices et d'épices chaudes, car elles ont un effet diurétique prononcé.

Même une petite pincée de sel peut retenir le liquide dans le corps. Par conséquent, peu de temps avant de vous coucher, vous pouvez manger une portion modeste d'une salade de légumes frais avec de l'huile de lin et du sel, ce qui soulagera la pression sur les parois de l'urée.

Remèdes populaires de thérapie

Il existe de nombreuses recettes populaires qui vous permettent d'augmenter le tonus musculaire et de vous débarrasser de diverses défaillances du système urinaire. Les plus intéressants sont les plantes et herbes médicinales suivantes:

  1. Stigmates du maïs. 2-3 cuillères à soupe de stigmates séchés versez 500 ml d’eau bouillante et laissez infuser au moins 1,5 à 2 heures. Au cours de la journée, vous devez boire 250 ml de perfusion en deux prises.
  2. Fruits secs de cerisier des oiseaux. Sauvé de l'énurésie nocturne. L'écorce de cerisier a un bon effet thérapeutique, à partir duquel une infusion est préparée dans un bain-marie et est utilisée à la place du thé ordinaire.
  3. Infusion de graines d'aneth. 2 cuillères à soupe 400 ml d'eau bouillante infusée pendant plusieurs heures. Prenez-le en quantité de 150 à 200 ml par jour.

Les carottes et le jus de fruits qui en proviennent sont un excellent outil contre l’incontinence urinaire, particulièrement efficace pour les personnes âgées. Pour renforcer le système urogénital et se débarrasser des symptômes négatifs, il est utile d'utiliser de l'écorce de chêne et des oiseaux montagnards.

Comment aider les femmes plus âgées?

Les femmes en âge sont invitées à utiliser de telles méthodes pour traiter les fuites urinaires, telles que les bains assis à l’eau chaude, dans lesquels sont ajoutés des décoctions de camomille, des garrigues et d’autres plantes. La température de l'eau ne doit pas dépasser 36,5 degrés. Il est préférable de choisir des pantalons et des jupes fabriqués à partir de matières premières naturelles et d'effectuer quotidiennement une série d'exercices de 10 à 15 minutes visant à renforcer la vessie.

Prévention des maladies

Pour obtenir les meilleurs résultats en matière de renforcement de la vessie, il convient de procéder à de nombreux ajustements du mode de vie habituel. Tout d'abord, il est nécessaire de suivre le régime recommandé par le médecin traitant, même après l'amélioration de l'état du système urogénital. Il est nécessaire d'abandonner la dépendance et l'utilisation de boissons gazeuses, de thé fort et de café.

Il est important de procéder à un examen diagnostique complet pour détecter la présence de processus inflammatoires affectant les tissus de la vessie. Il est fortement déconseillé d'exposer son propre corps à l'hypothermie, ainsi que d'éviter les situations stressantes et les efforts physiques intenses.

Renforcer la vessie faible chez les femmes

Une urination accrue et une miction involontaire se produisent dans un tiers du beau sexe. Chez les hommes, la dysfonction est observée principalement chez les personnes âgées ou après avoir souffert de maladies neurologiques. L'état pathologique réduit considérablement la qualité de vie et est dû à une combinaison de facteurs favorisant les lésions systémiques des organes. Comment renforcer la femme de la vessie et minimiser les symptômes désagréables? Nous comprendrons les causes et les méthodes de traitement.

Étiologie et pathogenèse des troubles de la miction

Pour comprendre pourquoi le renforcement des muscles du plancher pelvien et de la vessie chez la femme est une tâche importante, il est nécessaire de se faire une idée de l'étiologie et de la pathogénie de la maladie. Le principal lien dans le développement de l'incontinence urinaire est la perte de tonus des muscles et des ligaments qui soutiennent le cou de l'organe, qui, dans un état de tension, est déplacé vers les sections inférieures et est incapable de bloquer complètement l'écoulement du liquide. Le résultat est une miction involontaire. La faiblesse de la vessie chez les femmes est due à une combinaison de facteurs, parmi lesquels:

  • lésion tissulaire pendant le travail;
  • caractéristiques anatomiques de la structure et de la localisation des organes pelviens (rectum, utérus, urètre, etc.);
  • infections chroniques entraînant des mictions fréquentes et des dysfonctionnements organiques;
  • hernie abdominale et constipation;
  • maladie pulmonaire accompagnée d'une toux persistante;
  • varices des membres inférieurs;
  • chirurgie des organes pelviens;
  • période ménopausée.

Les femmes à vies multiples, chez qui le travail est exercé de manière naturelle et qui porte un rapide, ou au contraire prolongé, sont à risque. Dans ce cas, les muscles de la vessie ne recouvrent pas étroitement la lumière du corps, ce qui s’explique par leur étirement et leur rupture, suivis de leur remplacement par du tissu conjonctif.

Méthodes de diagnostic de base

Une vessie faible chez la femme se manifeste par un écoulement d'urine involontaire avec peu d'effort, de toux, d'éternuement ou de rire. La dysfonction est due à un sphincter de la vessie faible. Pour le diagnostic de la gravité de l'état, de la fréquence et de la durée de l'urgence, des pathologies concomitantes de nature gynécologique, chirurgicale et thérapeutique sont détectées. Le diagnostic prend en compte l’âge, le nombre de naissances et les types d’examens suivants:

  • tests neurologiques qui déterminent l'activité cérébrale et la motilité des membres inférieurs;
  • Échographie des organes pelviens, qui aide à identifier les caractéristiques de la structure anatomique et à déterminer la quantité d'urine résiduelle;
  • examen rectal;
  • palpation de la paroi antérieure du vagin;
  • débitmètre urinaire - test de stress urinaire;
  • statut hormonal;
  • analyse générale ou ensemencement de l'urine pour déterminer le composant bactériologique.

À la suite de l'examen, des maladies, par exemple de nature neurologique ou infectieuse, qui s'accompagnent d'une violation du contrôle des désirs, peuvent être détectées. Pour renforcer les muscles de la vessie, un traitement complet et des exercices spéciaux sont attribués.

L'activité physique est un gage de santé

Le fonctionnement normal des organes du bas bassin est déterminé par leur position anatomique correcte et seuls les muscles forts et élastiques fournissent le soutien nécessaire.

Les exercices pour la vessie visent à maintenir les muscles dans un état statique tendu et à créer un soutien pour les organes pelviens. Chaque tâche est répétée 5 à 8 fois, avec le besoin de surveiller sa respiration et de se détendre après un bloc d'activité physique.

  1. Position de départ - couché sur le dos.
    • resserrer les muscles du périnée et du bas-ventre; maintenez la tension pendant 5 à 8 secondes, puis détendez-vous;
    • pliez les genoux, les pieds bien au sol;
    • contractez vos muscles et redressez graduellement vos jambes sans vous détendre, revenez à la position de départ;
    • contractez les muscles et les jambes en alternance, resserrez-les à l'estomac;
    • tenez une petite balle entre les genoux pliés et soulevez le bassin, déplacez-vous à droite, à gauche;
  2. Position de départ - assis sur une chaise ou un tabouret.
    • mettez vos mains sur votre taille, contractez les muscles du périnée et de l'abdomen, alternez les mouvements de marche et de frottement;
    • soulevez deux jambes en même temps, restez dans cette position pendant 8 à 10 secondes; pour faciliter la tâche, vous pouvez poser vos mains sur le siège;
    • détend ta ceinture scapulaire et ton dos; tendez les muscles de l'aine, restez dans cette position;
    • prendre la pose d'un cavalier assis sur un rouleau, tordu dans une serviette ou un couvre-lit; Lorsque vous expirez, pressez l'appareil, détendez-vous en inspirant.

L'entraînement quotidien des muscles peut donner des résultats impressionnants. Le renforcement de la vessie s'effectue au travail, dans les transports, en file d'attente ou lors de tâches ménagères de routine. Dans la mesure du possible, contractez les muscles de l'aine, y compris les abdominaux. La gymnastique est particulièrement efficace si vous avez un sac à la main, par exemple pour l'épicerie.

Événements médicaux

L'objectif du traitement est de rétablir le soutien du col de la vessie, d'augmenter la capacité de l'organe, de réduire les intervalles entre les actes de vidange. Dans la plupart des cas, la maladie est corrigée par la prise de médicaments et la physiothérapie. Il est possible de traiter avec des méthodes chirurgicales uniquement en cas de détection d'incontinence urinaire grave et en cas d'inefficacité du traitement effectué.

Comment renforcer la vessie et les muscles des remèdes populaires? La réponse à la question concerne de nombreux patients, mais il est important de comprendre que le principal moyen d'améliorer la qualité de vie est de respecter les prescriptions médicales et de changer les habitudes comportementales.

Aux mesures thérapeutiques comprennent un ensemble de mesures:

  1. Thérapie avec des médicaments spécifiques dont l'action vise à réguler la pression urétrale et kystique, ainsi qu'à réduire l'hypoxie du détrusor.
  2. Soulagement de l'inflammation chronique du système urinaire. Le schéma thérapeutique comprend des antibiotiques, des immunomodulateurs naturels, des hormones, des herbes médicinales, des probiotiques et des tranquillisants, par exemple des comprimés d'afobazole.
  3. Correction du poids corporel, car les kilos superflus augmentent la pression intra-abdominale et contribuent au déplacement des organes pelviens. Il est très important de modifier le régime alimentaire, qui joue un rôle central dans le renforcement des muscles et la restauration de la fonction vésicale. Manger des aliments épicés et frits, des boissons gazeuses, du café fort et du thé augmente la diurèse, contribuant à la constipation. Privilégiez les aliments peu caloriques: fruits, salades fraîches, légumes cuits à la vapeur et bouillies traditionnelles qu'il est recommandé de consommer le matin. Produits laitiers de qualité - fromage cottage, crème sure, yaourts naturels, viande de volaille maigre et poisson maigre de mer.
  4. L'une des composantes du traitement de la vessie faible est l'activité physique quotidienne: course à pied, natation, remise en forme avec une charge légère.

Comment renforcer les muscles dans la vieillesse? Outre la pharmacothérapie, les instruments de rétention d’urine, les cônes vaginaux et les corsets de soutien, conçus pour les hommes et les femmes, sont utilisés avec succès. Procédures de physiothérapie efficaces qui stimulent les fibres du muscle pelvien et rétablissent l'innervation. Le meilleur exercice pour renforcer les muscles de la vessie est la marche sur la pointe des pieds avec compression synchrone du sphincter. Pendant les cours, tous les groupes musculaires viennent se tonifier. Avec une bonne motivation et le respect des recommandations médicales, une amélioration de l'état est observée chez un nombre écrasant de patients!

Comment renforcer les muscles de la vessie?

Laisser un commentaire

Beaucoup s'inquiètent de la question: que faire si on diagnostique une vessie faible? La pathologie féminine est beaucoup plus commune que l'homme. Cependant, la plupart des femmes cachent leur maladie et ne sont pas pressées de consulter un spécialiste. Ce type de comportement est fondamentalement faux, car une vessie paresseuse et une incontinence urinaire causent beaucoup de problèmes, et un médecin expérimenté peut vous aider à les résoudre. Par conséquent, lors de l'apparition des premiers symptômes d'une vessie faible, il est important de consulter un spécialiste, qui procédera à l'examen nécessaire et déterminera la cause de la pathologie.

Causes d'affaiblissement de la cavité urinaire

Des problèmes de vessie apparaissent chez les hommes, souvent dus à des dysfonctionnements de la prostate. En outre, un certain nombre d'autres facteurs qui affectent négativement la cavité urinaire peuvent provoquer un affaiblissement. Chez les femmes, la faiblesse de la cavité urinaire survient le plus souvent en raison du facteur âge, ainsi que pour de nombreuses autres raisons qui devraient être examinées plus en détail.

Causes chez les hommes

De tels facteurs peuvent provoquer l'épuisement de la vessie chez l'homme:

  • processus inflammatoires et infectieux dans l'urètre;
  • troubles des selles (constipation prolongée);
  • la prostatite;
  • maladies neurologiques;
  • urolithiase;
  • des tumeurs dans la prostate;
  • prendre certains médicaments;
  • stress fréquent et sévère.
Retour à la table des matières

Causes chez les femmes

Les femmes qui ont accouché plusieurs fois souffrent souvent de faiblesse de la vessie, car lors du processus d'accouchement, le tonus musculaire du bassin et du périnée s'affaiblit et les organes internes s'abaissent, ce qui exerce une pression sur la cavité urinaire. La ménopause est une cause fréquente d’affaiblissement de la vessie, au cours de laquelle le corps subit de fortes modifications du fond hormonal. Le sphincter de la vessie devient faible et ne retient pas correctement l'urine. Pour cette raison, avec un minimum de stress, l'urètre s'ouvre et l'urine sort. Souvent, les femmes constatent un retrait spontané de l'urine lorsqu'elles rient, toussent ou éternuent.

Une vessie faible est également diagnostiquée en cas d'irritation d'un organe, ce qui se produit sur fond de stress intense et de situations nerveuses prolongées. De plus, la cavité urinaire est souvent affaiblie au cours de l'infection et de l'inflammation, ce qui se produit par exemple lors d'une cystite (inflammation de la vessie).

Symptômes de faiblesse d'organe

Les patients présentant un état où la vessie est affaibli, notez l'apparition de l'urgence urinaire fréquentes et incontrôlables, ainsi que l'excrétion d'urine spontanée quand il y a le stress des muscles abdominaux. État lorsque le sphincter ne tient pas l'urine est divisé en 2 groupes:

  • Le premier La patiente défèque, mais ne ressent pas les pulsions urinaires préliminaires. Souvent, la faiblesse de ce groupe est observée chez les enfants et les hommes.
  • La seconde Le patient ressent une telle tension des muscles de la cavité urinaire qu’il est incapable de retenir son envie d’uriner. Ce groupe comprend souvent des personnes atteintes de cystite.
Retour à la table des matières

Renforcement de la vessie médicamenteuse

Pilules de force musculaire

Le renforcement de la vessie se fait d’abord à l’aide d’exercices spéciaux, nommés par un spécialiste. Les exercices visent à renforcer les parois de la cavité urinaire et à mettre de l'ordre dans le tonus musculaire. Dans les situations où l'exercice ne donne pas l'effet désiré, les médecins ont recours à des médicaments. Pour commencer, les médecins prescrivent des médicaments dont l’effet est de renforcer les muscles et les parois de la vessie. Le médicament doit avoir une activité antimuscarinique et les médicaments les plus couramment utilisés comprennent le chlorure d'oxybutynine. Ils ne sont pas seulement antimuscariniques, mais aussi antispasmodiques, ce qui aide à soulager les spasmes de la faiblesse de la cavité urinaire. Les médecins recommandent fortement de ne pas utiliser de diurétiques pendant le traitement, car ils agissent comme des irritants et aggravent encore les symptômes.

Exercices pour renforcer le tonus musculaire

La plupart des experts s'accordent à dire que de nombreuses femmes auraient évité beaucoup de problèmes avec le système urogénital. La seule condition est d'exécuter quotidiennement une série d'exercices spéciaux pour renforcer les muscles. Ils sont conçus non seulement pour traiter une vessie faible, mais peuvent également servir de mesure préventive pour le développement de cette maladie. Considérez les exercices les plus efficaces pour renforcer le tonus musculaire:

  • Il faut alternativement contraindre et détendre les muscles du périnée. La tension est d'environ 6 secondes, après quoi les muscles se détendent et se contractent à nouveau.
  • Vous devrez prendre une position couchée sur le dos et lever la jambe à un angle de 90 degrés, sans bouger, pendant 5 secondes. Ensuite, le pied est abaissé et le pied droit se lève de la même manière. La prochaine ascension devrait être à un angle de 45 degrés. Lors de la dernière course, le pied ne doit pas dépasser le niveau du sol de plus de 30 centimètres.
  • En position couchée, les jambes pliées au niveau des genoux. Les semelles doivent être combinées et les genoux doivent être écartés aussi loin que le permet l'étirement. Dans cette position, vous devez vous verrouiller pendant 10 secondes, puis rapprocher les jambes et continuer à vous reproduire.
  • Vous devez vous asseoir sur le sol, étirer vos jambes et les rapprocher, placer vos paumes sur vos genoux. Puis commencez à atteindre les chaussettes et attardez-vous au maximum pendant 6 secondes.
  • Prenez une position debout, rapprochez vos jambes et penchez-vous en avant, en essayant d'atteindre le sol.
  • Tenez-vous à côté de la chaise, placez vos mains sur son dos, les jambes écartées et faites des squats profonds, de manière à ce que vos genoux ne s'étendent pas sur vos chaussettes.
  • Vous devrez prendre le ballon, le fixer entre vos genoux et le presser autant que possible.
Retour à la table des matières

Soulagement du stress

La vessie faible provoque souvent des situations stressantes. Que se passe-t-il si les symptômes de la vessie faible sont diagnostiqués en raison du stress? Les médecins recommandent de recourir à des massages relaxants au cours desquels vous pouvez effectuer les manipulations suivantes:

  • Prenez une position couchée et essayez de vous détendre le plus possible. Peau dans la région du sacrum pour retarder les doigts et repasser le pli résultant dans la direction de la colonne vertébrale. Les mouvements caressants doivent être effectués pendant 8 minutes.
  • Les mêmes manipulations sont effectuées dans la région lombaire, 4 vertèbres plus hautes que le sacrum.
  • Vous devrez vous asseoir sur le sol et vous mettre les jambes pour vous, et rapprocher vos pieds. Placez vos mains autour de vos chevilles en appliquant une pression du coude sur vos genoux et en essayant de les baisser. La pression doit être appliquée pendant 11 secondes, puis se détendre et secouer les jambes, puis faire la même chose 10 fois.
  • Vous devriez vous allonger sur le dos et plier les jambes au niveau des genoux, puis les séparer en essayant de faire un effort.
Des préparations à base de plantes prêtes à l'emploi, sous forme d'infusions ou de décoctions, sont utilisées pour les bains sessiles.

En plus du massage, la femme peut renforcer la vessie à l'aide de la chaleur. Considérez les méthodes populaires:

  • L'utilisation de bains sédentaires.
  • Bain de pieds chaud avec l'ajout de camomille. Pour ce faire, prenez une camomille médicinale séchée et ajoutez-la à de l'eau chaude (pas plus de 36 degrés Celsius). Il est important de recourir à ces bains chaque soir.
  • Utilisation de coussins chauffants chauds qui doivent être appliqués sur le péritoine inférieur avant le coucher.
  • Bain ou sauna au moins plusieurs fois par mois. Il est important de se rappeler qu'il est interdit de prendre une douche froide ou de plonger dans la piscine entre les visites dans les hammams.
Retour à la table des matières

Correction de style de vie

Pour renforcer les muscles de la vessie, les experts recommandent de modifier votre mode de vie habituel en apportant un certain nombre de modifications importantes:

  • Adhérez à une alimentation appropriée et équilibrée, ce qui a été convenu avec votre médecin.
  • Refuser de l'utilisation de café fort et de thé, ainsi que des boissons alcoolisées et des sodas.
  • Arrêtez de fumer ou réduisez le nombre de cigarettes.
  • Augmentez la quantité de liquide consommée. Buvez au moins 2 litres de liquide par jour.
  • Planifiez une visite aux toilettes. Par exemple, aller aux toilettes pas plus d'une fois par heure.
  • Pour recourir à des tampons urologiques spéciaux, si vous souhaitez quitter la maison.
  • Examiner pour s'assurer qu'il n'y a pas d'infections et de processus inflammatoires dans la vessie. Dans les situations où ils sont présents, effectuer un traitement complet.
Retour à la table des matières

Bonne nutrition

Pour renforcer la vessie, il est important de respecter un régime alimentaire spécial, qui est établi par un spécialiste et qui contient un maximum de vitamines et de minéraux nécessaires à la vie normale du corps. Les vessies des hommes et des femmes ont besoin des vitamines A, C et E, ainsi que de suffisamment de zinc, de sorte que les aliments diététiques doivent contenir un certain nombre de ces produits:

  • grandes quantités de fruits de mer et de poisson;
  • les céréales;
  • beaucoup de légumes verts (frais);
  • fruits secs;
  • tisanes;
  • décoctions à base de plantes.

Les médecins recommandent vivement d’inclure au moins occasionnellement dans le régime alimentaire du poisson rouge, car celui-ci contient un très grand nombre de composants utiles, grâce auxquels non seulement le système génito-urinaire revient à la normale, mais aussi d’autres organes vitaux de l’être humain. Lors de la cuisson des aliments, il est important de ne pas les rendre trop coupants, gras, salés et épicés. Les aliments salés provoquent des poches et retiennent l'eau dans le corps, tandis que les aliments épicés ont un effet diurétique. Les aliments gras et épicés agissent comme un irritant pour la membrane muqueuse de la cavité urinaire faible, provoquant des pulsions urinaires rendant impossible le renforcement de la vessie.

Remèdes populaires de thérapie

Le traitement avec des remèdes populaires, lorsque les muscles de la cavité urinaire sont affaiblis, est souvent utilisé. Un avantage de la thérapie populaire est le naturel des composants. Considérez le moyen le plus efficace pour traiter l’affaiblissement du tissu musculaire:

  • Ruta et absinthe. Pour faire une décoction, vous devrez prendre 2 cuillères à soupe d'absinthe et 1 rue. Les herbes sont versées dans 2 tasses d'eau bouillante, puis infusées pendant une heure et filtrées. Une décoction de 50 millilitres est utilisée chaque jour. La durée du traitement est de 10 jours, puis une pause de 2 jours est prise, après quoi, en cas de besoin, le traitement se poursuit, selon le même schéma.
  • Chicorée et sauge. Besoin de prendre 100 grammes de sauge et de chicorée. Chaque cuillère à soupe d'herbes est versée avec un verre d'eau bouillante et infusée dans un thermos pendant environ 12 heures. Prenez la décoction devrait être tous les jours avant de manger. Le traitement dure au moins 3 mois.
  • Du lait Dans les processus inflammatoires de la vessie, utilisez un verre de lait frais pour la nuit, dans lequel une cuillerée de soda est brassée.
Retour à la table des matières

Renforcement des muscles chez les enfants

Pour renforcer et renforcer les muscles du plancher pelvien affaibli un enfant qui ne recommande pas correctement l'urine tiennent, les médecins de recourir à des remèdes populaires doux, mais pour leur donner recommandé en combinaison avec des comprimés:

  • Oignons Vous devrez prendre un oignon et le râper pour le saisir. Dans une cuillère à thé de porridge à l'oignon, vous devez ajouter une cuillère à café de miel et de pomme râpée. Le mélange résultant est agité jusqu'à obtention d'une consistance homogène. Les bébés donnent du gruau pendant une demi-heure avant les repas.
  • Herbe de millepertuis et d'aubépine. Pour préparer, vous devez prendre 4 parties de fleurs d'aubépine séchées, 2 parties de menthe séchée, 2 parties d'Hypericum et 1 partie d'herbe de prêle et bien mélanger le tout. À partir du mélange d'herbes obtenu, mesurez une cuillerée à thé et ajoutez-y un verre d'eau chaude, puis laissez reposer 15 minutes. Ensuite, le bouillon est refroidi et filtré à travers une étamine. L'agent est utilisé pour un demi-verre 5 fois par jour, et la dernière fois que vous avez besoin de le boire est jusqu'à 17 heures.
  • Mélange à base de plantes Nous devons prendre dans le moût de l'herbe proportions égale Saint-Jean, la camomille médicinale, graines d'aneth, feuilles séchées de canneberges, le thym, l'achillée, la bourse de berger et arnica. A partir du mélange séché résultant est dosé et versé tasse cuillère à café d'eau chaude. Broth infusé pendant une demi-heure et il est utilisé plusieurs fois par jour.
  • Hypericum Pour préparer la perfusion, vous devez prendre 40 grammes de fleurs séchées d’Hypericum et y ajouter un litre d’eau bouillante, les mettre au chaud pendant 3 heures et les envelopper dans une serviette. Après quoi la perfusion est filtrée et refroidie. Il est utilisé à la place du thé pendant la journée et comme thé avant le coucher, ce qui aidera à se débarrasser de l'incontinence urinaire le soir chez les enfants et les adultes.
Retour à la table des matières

Prévention

Pour éviter les situations d'affaiblissement de la cavité urinaire, les médecins recommandent de s'en tenir à des principes simples. Il est important d'éviter l'hypothermie et de vous vêtir aussi chaud que possible pendant les saisons les plus froides. Observez attentivement l'hygiène des organes intimes externes et prévenez la constipation prolongée qui peut tendre les parois de la vessie. Par conséquent, une personne devrait ajouter à votre alimentation autant que possible des aliments riches en fibres.

Une attention particulière doit être portée au poids corporel, car le tonus musculaire est affaibli par l'excès de poids. De plus, il faudra éviter de soulever des objets trop lourds et ne pas s'exposer à un effort physique excessif. Dans les cas où les muscles du sphincter et de la vessie sont faibles, il est important de prendre tous les médicaments prescrits par un spécialiste, ainsi que de former et de stimuler le plancher pelvien.

Comment renforcer le mur de la vessie chez une femme

Beaucoup de femmes ignorent ce problème et sont si timides qu'elles souffrent parfois pendant des années, mais ne cherchent pas d'aide. Et absolument rien! Après tout, de telles pathologies sont assez souvent rencontrées et corrigées avec succès.

Le problème de l'incontinence est particulièrement important pour les femmes car, en raison des caractéristiques de leur corps, la faiblesse de la vessie les dérange trois fois plus souvent que les représentants du sexe fort.

La vessie est un organe du pelvis, constitué de couches musculaires et servant de réservoir à l’accumulation d’urine. Lorsque la vessie est pleine, il y a une forte envie d'aller petit. La capacité de ce réservoir est d’environ 1000 ml chez l’homme et d’environ 500 ml chez la femme, en fonction des caractéristiques individuelles de chaque individu. En raison du fait que le corps est constitué de muscles - les murs peuvent s'étirer, le problème se pose. Il existe de nombreuses raisons pouvant causer une faiblesse de la vessie.

  • Causes d'une vessie faible chez les femmes
  • Les symptômes d'une vessie faible chez les femmes
  • Diagnostic avec vessie faible
  • Traitement d'une vessie faible chez la femme
  • Recommandations utiles
  • Exercices pour renforcer la vessie

Causes d'une vessie faible chez les femmes

  1. Livraison multiple. Lorsque le fœtus passe dans le canal génital, les muscles peuvent s'étirer et se déchirer, ce qui peut entraîner une faiblesse du sphincter urétral, ce qui contribue à retenir le liquide.
  2. Maladies respiratoires à long terme accompagnées d'une forte toux.
  3. Les varices entraînent des effets secondaires sous forme de maladies de la vessie.
  4. Intervention chirurgicale sur les organes pelviens.
  5. Caractéristiques anatomiques individuelles d'une femme en particulier.
  6. Maladies infectieuses et inflammatoires des voies urinaires.
  7. Troubles mentaux et psychologiques
  8. Ménopause. Après la ménopause, le niveau d'œstrogène diminue, ce qui est responsable de l'élasticité des muscles, y compris de l'urée.

Symptômes d'une vessie faible

Ce ne sont pas toutes les causes qui peuvent déclencher une faiblesse de la vessie, mais seulement les principales. On peut en conclure qu'ils sont individuels pour chaque cas particulier.

Les symptômes d’une vessie faible chez la femme sont les suivants:

  • Incontinence urinaire.
  • L'envie nocturne d'uriner.
  • Désir fréquent de courir de façon modeste.

Diagnostic avec vessie faible

Lorsqu’on s’adresse à un médecin, une femme souffrant d’incontinence, un certain nombre de procédures de diagnostic seront attribuées, qui visent à identifier les raisons d’un traitement approprié et correct, ainsi que l’exclusion des maladies oncologiques.

Les mesures de diagnostic pour une vessie faible sont les suivantes:

  1. Examen rectal et de palpation.
  2. Analyse d'urine, analyse d'urine pour culture bactérienne.
  3. Échographie des organes pelviens et de la cavité abdominale.
  4. Uroflowmetry.
  5. Tests d'hormones.
  6. Consultation du neurologue.

Dans chaque cas individuel, d'autres méthodes de diagnostic sont sélectionnées afin de déterminer la cause exacte du problème. Si le facteur provoquant est correctement établi, un traitement adéquat et efficace sera prescrit au patient.

Traitement d'une vessie faible chez la femme

Selon les raisons qui ont provoqué la faiblesse de l'urée, les méthodes de traitement suivantes peuvent être affectées pour aider le patient:

  • Traitement médicamenteux lorsque le problème est causé par une infection ou une inflammation.
  • Procédures de physiothérapie: électrophorèse, échographie, électrostimulation de la vessie.
  • Médicaments hormonaux.
  • Préparations régulant la pression kystique et urétrale.
  • Les préparations pour la régulation du poids corporel ou du régime alimentaire dans le même but, au cas où ces kilos en trop agiraient comme un provocateur du problème.
  • L'intervention chirurgicale est réalisée dans de très rares cas où les méthodes conservatrices n'apportent pas le résultat souhaité.
  • Pour renforcer les muscles de la vessie, le patient peut être affecté à des exercices physiques visant à renforcer les groupes musculaires nécessaires.

Recommandations utiles

En plus des méthodes de médecine traditionnelle, vous pouvez utiliser les recommandations suivantes pour renforcer la vessie:

  1. Voyages d’entraînement aux toilettes. Fixez-vous un horaire de visites aux toilettes à un certain intervalle et marchez légèrement en respectant l'horaire, en ignorant l'envie plus fréquente d'uriner.
  2. Exclure les aliments et les boissons ayant un effet diurétique.
  3. Autant que possible pour vider la vessie lors des déplacements aux toilettes. Pour ce faire, urinez correctement. Après la miction n'est pas nécessaire de se précipiter pour quitter les toilettes. Vous devriez vous détendre et essayer à nouveau, s'il y a du liquide dans la bulle, il va sortir. Cela permettra de prévenir l’incontinence et d’augmenter l’intervalle entre les poussées.
  4. Pour renforcer les muscles de la vessie, il est nécessaire d'effectuer des exercices visant à renforcer les muscles du bassin, ainsi que ceux de la presse et des fesses. Les exercices de Kegel sont très populaires, ce qui en dit long sur leur efficacité et leur simplicité. L'essentiel est de ne pas être paresseux et de s'obliger à leur donner environ 30 minutes par jour, les premiers résultats se font déjà sentir après une semaine d'entraînement régulier.

Exercices pour renforcer la vessie

  1. Squats avec les genoux écartés. L'exercice doit être fait lentement par 10 séries par jour. S'il est difficile de faire l'exercice sans soutien, vous pouvez appuyer vos mains sur le dos de la chaise.
  2. Allongé sur le dos, levez les jambes une à une jusqu'à un angle de 90 degrés et maintenez-le dans cette position pendant 10 à 15 secondes, puis abaissez-le lentement dans sa position initiale. Cet exercice renforce parfaitement les muscles abdominaux.
  3. Le printemps s'incline, se lève, essaye d'atteindre le sol avec ses mains autant que possible. Les jambes doivent être lisses. Effectuer cet exercice devrait être de 10 à 15 approches par jour.
  4. Pour renforcer les muscles du plancher pelvien, il est nécessaire de tendre et de détendre l'anus. Cela devrait être fait lentement et autant que possible, le plus tôt possible, puis se détendre aussi lentement. Cet exercice doit être effectué plusieurs fois par jour selon plusieurs approches, ce qui augmente l'intervalle de rétention des muscles en état de stress.
  5. Lorsque vous urinez, maintenez régulièrement le jet avec l'aide de vos muscles, puis continuez à uriner. Plusieurs approches pour un voyage aux toilettes.
  6. Les balles Kegel donnent d'excellents résultats. Ils peuvent être achetés dans une pharmacie ou un magasin spécial, ils peuvent aider les femmes qui ont des difficultés à effectuer des exercices sans balles. En particulier, si les muscles du plancher pelvien sont faibles, il est difficile de les sentir. Les balles sont placées à l'intérieur du vagin et doivent y être retenues le plus longtemps possible. Plus les balles sont lourdes et petites, plus les exercices sont efficaces.

Comment traite-t-on la pathologie?

Une fois que la cause est établie, le médecin traitant peut prescrire des mesures pour prévenir la maladie. Ceci est important car s'il y a une cause d'incontinence dans une infection génitale, les exercices musculaires ne serviront à rien.

Les interventions non chirurgicales comprennent:

  • exercice pour renforcer la vessie;
  • entraînement du corps;
  • physiothérapie.

La thérapie physique améliore la circulation sanguine dans les muscles pelviens, rendant les ligaments plus élastiques. Les médecins ont souvent recours aux méthodes suivantes:

  • échauffement
  • microcourants;
  • impulsions électromagnétiques.

Dans le cas où un médecin décide de prescrire une pilule à un patient, des antispasmodiques et des antidépresseurs sont plus souvent prescrits. Le traitement médicamenteux est efficace si la cause principale de la maladie est une activité excessive de la vessie (importante pour les infections et les blessures). Par exemple, les médecins prescrivent souvent le médicament Driptan - il aide à relâcher les muscles pelviens et réduit le besoin urgent d’uriner, qui survient très souvent. La durée du traitement dure généralement un mois, mais vous ne devez pas définir vous-même la posologie.

L'opération est plus souvent pratiquée dans les cas d'urination involontaire due à un effort physique (augmentation de la pression intra-abdominale) mais, dans certains cas, à une inflammation persistante. La plupart des techniques n'impliquent pas une grande incision: par exemple, il existe une technique aussi peu invasive que le jet d'une boucle synthétique. L'opération est si simple que le patient peut quitter l'hôpital le lendemain.

85% des femmes ayant subi une intervention chirurgicale ne sont plus confrontées au problème de vessie faible. La seule chose qui peut arriver est une cystite qui survient après une hypothermie.

Qu'est-ce qui cause la faiblesse de la vessie?

Avec un rythme physiologique normal et une vessie en parfaite santé, l'urine s'accumule dans une certaine quantité. Les terminaisons sensibles du système récepteur de la couche musculaire, la membrane muqueuse de la vessie et le sphincter transmettent des signaux au système nerveux central (SNC). La réaction inverse du système nerveux central est une lourdeur dans la zone de projection de la vessie, c'est-à-dire une pression dans le bassin. La vidange du liquide se produit par contraction de la couche musculaire de la vessie et relaxation des muscles du sphincter. Après la miction, les contractions cessent et le sphincter reprend sa position initiale en fermant hermétiquement la lumière de l'urètre.

Une vessie faible chez la femme se caractérise par une altération de la fonction de fermeture du sphincter. Par conséquent, avec le moindre remplissage de la vessie et un faible effort physique, il se produit une «miction».

Causes de faiblesse:

  • facteurs héréditaires;
  • changements liés à l'âge dans la structure de la vessie;
  • développement anormal du système urogénital;
  • maladies infectieuses inflammatoires;
  • empoisonnement avec des pesticides;
  • la grossesse
  • accouchement;
  • chirurgies du système urinaire;
  • cystite chronique;
  • maladies oncologiques;
  • polypose de la vessie;
  • violation de l'innervation des organes pelviens;
  • la tuberculose;
  • lésions de la région pelvienne avec atteinte des organes urinaires.

La livraison lourde d'un grand fœtus ou sa présentation incorrecte entraîne un traumatisme de la vessie, du canal urinaire et du sphincter externe. Cela est dû à la pression forte et prolongée sur ces organes. Le tonus musculaire est affaibli, enflammé et non restauré, si vous ne prenez pas les mesures appropriées.

En ce qui concerne les changements climatériques, dans ce cas l'hypertrophie des organes urinaires, le détrusor reste à moitié ouvert et l'urine sous une faible tension sort ou sort librement de la vessie non fermée jusqu'au bout.

Symptômes de faiblesse de la vessie

Le premier symptôme le plus important est la vidange fréquente, sans douleur et sans douleur de la vessie. Le deuxième symptôme de la faiblesse est le sentiment d'une vessie à débordement constant.

La faiblesse chronique est caractérisée par des mictions involontaires provoquées par la toux, l’éternuement, le saut, la course, la peur ou le rire. En règle générale, passe temporairement, et en cas de maladies infectieuses, la faiblesse du sphincter revient dans la phase aiguë.

La cystite et un refroidissement excessif du corps sont accompagnés d'une faiblesse qui disparaît après un traitement aux antibiotiques et à des médicaments non stéroïdiens.

C'est important! Après une maladie inflammatoire et infectieuse de la vessie, ainsi que de fréquentes infections virales respiratoires aiguës, une faiblesse du sphincter du canal urinaire peut persister jusqu'à la fin de la vie. Il est donc nécessaire de procéder à un traitement complet sous contrôle médical dans le service d'urologie.

Traitement d'une vessie faible chez la femme

La maladie pose beaucoup de problèmes, en particulier, elle concerne une travailleuse qui est constamment aux yeux du public. Un sevrage fréquent peut menacer d'être renvoyé. De plus, les pensées seront constamment dirigées vers le système urinaire.

La vie sexuelle est doublement affectée, c'est-à-dire que les femmes refusent d'avoir des relations sexuelles à cause de la miction gratuite et de la peur de se sentir gênées devant leur partenaire, même si quelques gouttes d'urine sont perdues pendant les rapports sexuels. Par conséquent, avec un appel au médecin, vous ne devriez pas hésiter, car ce n’est qu’après un examen complet qu'il pourra suggérer comment renforcer la vessie.

Le traitement est effectué exclusivement avec une approche individuelle. Le traitement comprend des traitements antibiotiques, des traitements physiques et un massage de la vessie est souvent prescrit dans le cadre d'un traitement hospitalier.

Y a-t-il des moyens de vous aider?

Une approche de renforcement est possible pour aider la thérapie prescrite par l'urologue. Il comprend principalement les recommandations suivantes:

Réviser le régime

Il est nécessaire de manger moins de produits carnés, de ne pas abuser des aliments frits, gras et épicés. Parmi les boissons recommandées comme boissons naturelles non gazeuses, il est important d’abandonner le thé et le café forts. Jusqu'à 5 g de sel de table peuvent être consommés par jour.

Inclure les fruits de mer, le poisson et les noix (noix, forêt et cèdre), ainsi que les graines de citrouille et de tournesol dans le menu. Chaque jour, consommez 100 g de riz insuffisamment cuit et de blé germé. Des bouillons et des thés frais de mélisse, de millepertuis et de menthe contribueront à améliorer le fonctionnement du système génito-urinaire. Bouillons - Il s'agit d'un fort renforcement des muscles de la vessie et du sphincter.

Réglez la consommation de liquide à 1,5 litres par jour. Essayer de travailler ne boit pas beaucoup de thé ou de jus de fruits.

Effectuer des exercices pour renforcer les muscles du bassin

Des exercices de renforcement constants des muscles du petit bassin et de la vessie amélioreront le travail physiologique du sphincter.

Les principaux exercices sont recommandés:

  1. Tension synchrone des muscles du système urogénital: tendez les muscles et maintenez-le pendant environ 5 secondes, puis détendez-vous et répétez jusqu'à 40 fois. Cet exercice est répété 20 fois par jour.
  2. Renforcement des muscles de la vessie sous charge: couché en position horizontale, soulevez les deux jambes de haut en bas 40 à 50 fois. Cet exercice est répété 5 fois par jour.
  3. Renforcement complexe des muscles abdominaux et du petit bassin: contraction synchrone des muscles abdominaux droit et du petit bassin. Elle est effectuée sur 50 à 100 contractions dans n’importe quelle position du corps (couchée, assise ou debout).
  4. Entraînement de la fonction contractile du sphincter: réduire uniquement le sphincter externe de la vessie. Les exercices se répètent jusqu'à 50 fois 10 à 20 fois par jour.

Si vous êtes occupé au travail, ces exercices peuvent être effectués de manière fractionnée, c'est-à-dire que vous pouvez les diviser en deux parties, exécutez-les matin et soir.

C'est important! Si une opération de la vessie a été effectuée, il est nécessaire de consulter votre médecin avant de vous engager dans des exercices de renforcement.

Si la vessie est faible, il est recommandé d'utiliser des compresses urinaires. Il est important de les changer fréquemment afin d'éliminer les processus inflammatoires. Pour une issue favorable de la maladie, il est recommandé de se soumettre à des études de laboratoire et à des instruments, ainsi qu’à un traitement complet.

1 tableau clinique de la pathologie

La manifestation de la faiblesse de la vessie complique la vie de la femme. Elle devient irritable à cause de la tension constante que la pathologie provoque avec ses symptômes.

Ainsi, les signes de faiblesse de ce corps peuvent être présentés de deux manières:

  1. 1. L'émergence de l'impératif, fausse envie d'uriner. Il semble souvent à une femme qu'elle a besoin d'aller aux toilettes pour un petit besoin, mais elle ne peut pas le faire ou l'urine est excrétée dans de très petits volumes, littéralement goutte à goutte.
  2. 2. Incontinence urinaire formée. On observe un écoulement involontaire d'urine lorsque les muscles de la paroi abdominale sont contractés, par exemple en riant, en toussant ou en éternuant. L'urine est libérée et goutte à goutte lors d'un stress intense ou d'une intimité intime.

2 Comment traiter avec la pathologie?

Étant donné que la pathologie provoque une gêne importante et perturbe la vie quotidienne, le patient a besoin d’une assistance appropriée et rapide.

Le traitement d'une vessie faible chez la femme peut être l'une des deux options suivantes, ou une combinaison de celles-ci:

  1. 1. Médicaments sur ordonnance ou chirurgie.
  2. 2. L'utilisation de l'activité physique.

3 thérapie médicamenteuse

Le traitement à l'aide de médicaments comprend non seulement l'utilisation des médicaments eux-mêmes, mais également la réalisation de procédures de physiothérapie et de régimes amaigrissants.

Le personnel médical accorde une attention particulière à l'utilisation de médicaments tels que:

  • Le flavoxate, la propantéline et l'oxybutynine contribuent à renforcer les muscles de la vessie et à en éliminer les spasmes.
  • La duloxétine, la méthoxamine et le clenbutérol sont prescrits lorsqu'une femme se plaint de l'apparence d'une miction incontrôlée, en particulier lorsqu'elle est stressée. Ces médicaments peuvent améliorer le tonus du système musculaire de la vessie, mais ont de nombreux effets secondaires, ce qui limite la possibilité de les utiliser.

Si une femme a un stress émotionnel et mental prononcé, qu'elle travaille dans des conditions stressantes ou que la pathologie devient la cause d'un stress constant, des sédatifs peuvent être prescrits, par exemple Novopassit ou Glycine.

Dans certaines situations, comme décidé par le médecin, des médicaments myotropes ou des médicaments hormonaux sont utilisés. Ce dernier est le plus souvent prescrit lorsque la pathologie se développe pendant la ménopause.

Il existe également des cas graves lorsqu'un effet net sur les terminaisons nerveuses de toute partie du système musculaire de la vessie est nécessaire. Pour ce faire, organisez des injections de toxine botulique. L'outil bloque la libération d'acétylcholine, qui provoque des contractions involontaires des muscles de cet organe. Après l'injection, on observe une relaxation ou une paralysie des muscles affectés par la toxine botulique, mais d'autres muscles fonctionnent en mode standard. Cela vous permet de vous débarrasser des mictions spontanées. L'effet visible est observé après six ou dix mois d'utilisation, ce qui dépend des caractéristiques individuelles de l'organisme et du domaine pathologique.

Compléter la pharmacothérapie avec la physiothérapie sous forme d’électrophorèse, de traitement par ultrasons ou de stimulation électrique de la vessie.

L'intervention chirurgicale peut être représentée par l'une des deux opérations suivantes:

  • La cytoplastie, qui vise à augmenter le volume de la vessie et à réduire son instabilité.
  • Neuromodulation - C’est un effet stimulant constant sur le nerf qui innerve la vessie. Le patient est implanté avec un générateur et une électrode spéciaux, qui permettent de faciliter et de restaurer le processus de miction.

Ils ne recourent à la solution opérante du problème que dans des cas extrêmes, lorsque ni les médicaments, ni la thérapie physique, ni les exercices thérapeutiques et prophylactiques ne donnent de résultats.

4 exercice

Un certain nombre d'exercices sont inclus dans le complexe entraînement physique prophylactique et par traitement destiné aux femmes ayant une vessie affaiblie.

Les plus efficaces d'entre eux sont:

  • Exercice composé de trois approches. Au cours de la première, la femme est allongée sur le dos, une jambe levée à 90 degrés du sol, la seconde en ligne droite. Dans cette position, ils gèlent pendant 5 secondes, puis abaissent la jambe et soulèvent l'autre, puis l'abaissent après 5 secondes. La deuxième approche est similaire, mais la jambe se lève à 45 degrés du sol. Et à la troisième montée - de 30 degrés.
  • La femme est allongée sur le dos, plie les jambes au niveau des genoux, touche ensuite sa plante des pieds et écarte les genoux jusqu'à la largeur maximale qui lui convient. Dans une telle position ouverte, vous devez rester immobile pendant 10 secondes, puis rapprocher vos genoux et répéter l'exercice.
  • Assis sur le sol, vous devez étirer les genoux jambes droites et les rapprocher. Les paumes sont placées sur les genoux et commencent à atteindre les orteils du corps. Au point d’inclinaison maximale, vous souhaitez rester immobile pendant 5 secondes et revenir à la position de départ. Ensuite, l'exercice est répété.
  • Pistes simples. La femme est exactement debout, jambes jointes. Elle effectue des virages en avant, essayant d'atteindre le sol avec ses mains.

Il est important que tout exercice ne provoque pas de douleur, car dans ce cas, cela ne contribuera pas à renforcer les muscles du bassin, mais seulement à causer un plus grand inconfort et une détérioration de l’état général du patient, et à causer des blessures.

5 recettes folkloriques

Le traitement de la faiblesse de la vessie avec des remèdes populaires est une option de traitement supplémentaire.

Les recettes folkloriques les plus couramment utilisées incluent:

  • Teinture sur les feuilles du plantain. Les feuilles fraîchement récoltées de cette plante sont écrasées, 1 c. L. Les matières premières sont versées dans un récipient approprié, versez de l'eau bouillante. Puis couvrez la composition avec un couvercle et laissez infuser pendant environ une heure, puis filtrez-la. La teinture est prête à l'emploi. Prenez principalement une cuillère à soupe d'au plus quatre fois par jour pendant une demi-heure avant les repas.
  • Teinture sur Altea. La racine de cette plante est versée avec un verre d'eau froide et laissée à infuser pendant 10 heures. Puis boire pendant la journée.
  • Bouillon d'absinthe et de rue. Requiert 2 c. l la première plante et une - la seconde. La collection est mélangée, séparée de lui une cuillère à café et versez un verre d'eau bouillante. La composition est laissée pendant deux heures, puis filtrée deux fois. Prenez 0,25 tasse de bouillon le matin et le soir. La durée de cette thérapie est de 10 jours, après lesquels vous devez prendre une pause de plusieurs jours.