Parenchyme rénal: structure, fonction, performance normale et modifications de la structure

Pyélonéphrite

Les reins sont l'organe principal du système excréteur humain, grâce auquel les produits du métabolisme sont éliminés du corps: ammoniac, dioxyde de carbone, urée.

Ils sont responsables de l'élimination des autres substances, organiques et inorganiques: excès d'eau, toxines, sels minéraux.

Toutes ces fonctions sont remplies par le parenchyme - le tissu qui compose cet organe.

La structure

Le parenchyme rénal est constitué de deux couches:

  • substance corticale immédiatement en dessous de la capsule rénale. Il contient les glomérules dans lesquels l'urine est formée. Les glomérules sont couverts d'un grand nombre de vaisseaux. Il y a plus d'un million de glomérules dans la couche externe de chaque rein;
  • médulla. Il remplit une fonction tout aussi importante de transport de l'urine dans un système complexe de pyramides et de tubules situés dans le calice, puis dans le bassin. Il existe jusqu'à 18 tubes de ce type, incarnés directement dans la couche externe.

L’un des rôles principaux du parenchyme rénal est d’assurer l’équilibre eau-électrolyte du corps humain. Le contenu - vaisseaux, glomérules, tubules et pyramides - forme le néphron, qui est la principale unité fonctionnelle de l'organe excréteur.

L'épaisseur du parenchyme rénal est l'un des principaux indicateurs de son fonctionnement normal, car il peut fluctuer avec les effets négatifs des microbes.

Mais sa taille peut varier avec l’âge, ce qui doit être pris en compte lors de la réalisation d’une échographie.

Par exemple, chez les personnes jeunes et d'âge moyen, le parenchyme rénal (norme) est compris entre 14 et 26 mm.

Chez les personnes ayant atteint l'âge de 55 ans, le parenchyme du rein (taille et norme) ne dépasse pas 20 mm. L'épaisseur du parenchyme rénal est normale chez les personnes âgées - jusqu'à 11 mm.

Le tissu parenchymateux ayant une capacité unique de récupération, il est nécessaire de traiter rapidement le traitement des maladies.

Recherche

Les procédures de diagnostic permettent de déterminer la structure du tissu rénal, d'examiner l'état interne de l'organe, de détecter rapidement les maladies du système urinaire afin de prendre des mesures rapides pour prévenir leur propagation et leur aggravation.

Il existe plusieurs manières d’explorer le tissu parenchymateux:

  1. échographie. Conduit avec n'importe quel soupçon de processus pathologiques. Les avantages de la méthode comprennent l’absence de rayons X et de contre-indications, le coût abordable de la procédure. Utilisation des ultrasons pour déterminer leur nombre, leur taille, leur emplacement, leur forme et leur état de la structure des tissus. En outre, avec les ultrasons, vous pouvez déterminer la présence de calculs, détecter les signes d'inflammation, les tumeurs. La numérisation recto verso vous permet d’explorer le flux sanguin rénal;
  2. CT et IRM. En revanche, les ultrasons sont des méthodes de recherche plus informatives, utilisées pour identifier les anomalies congénitales, les kystes du parenchyme rénal gauche et droit, l’hydronéphrose et la pathologie des vaisseaux sanguins. Réalisé avec un rehaussement de contraste, qui présente un certain nombre de contre-indications, a donc nommé, si nécessaire, des recherches supplémentaires plus approfondies;
  3. biopsie. Tenu dans des conditions stationnaires. L’essence de la méthode est l’étude de tissus rénaux microscopiques prélevés sur un patient avec une aiguille médicale fine et spéciale. Une biopsie peut révéler: maladies chroniques cachées, syndrome néphrotique, glomérulonéphrite, maladies infectieuses, protéinurie, tumeurs malignes, kystes. Contre-indications: coagulation sanguine basse, un rein actif, allergie à la novocaïne, hydronéphrose, obstruction des veines rénales, anévrisme de l'artère rénale.

Si vous constatez des écarts dans la taille du tissu parenchymal par rapport à la norme généralement acceptée, vous devez contacter un spécialiste pour un examen et un traitement plus approfondis.

La décision sur le choix de la méthode de diagnostic doit être prise par le médecin sur la base des antécédents de la maladie.

Changements diffus dans le parenchyme rénal

Souvent, les patients sont confrontés à la conclusion d'une échographie ou d'un scanner: modifications diffuses du tissu parenchymal. Ne paniquez pas: ce n'est pas un diagnostic.

Diffuse - Cela signifie de nombreux changements, ne tombant pas dans les limites de la norme, dans le tissu rénal. Qu'est-ce qui ne peut être déterminé que par un médecin, après avoir effectué un examen complémentaire à l'aide de tests et d'observation du patient.

Signes de modifications diffuses du parenchyme rénal en cas d'insuffisance rénale aiguë

Les changements peuvent être dus au fait que l’échogénicité du parenchyme rénal est augmentée, lors de l’amincissement du parenchyme rénal, ou inversement, de l’épaississement, de l’accumulation de liquide et d’autres pathologies.

Une augmentation et un gonflement du parenchyme rénal peuvent indiquer la présence de microlithes (calculs, calcifications dans le parenchyme rénal), de maladies chroniques, d'athérosclérose des vaisseaux rénaux.
Par exemple, avec un kyste, le parenchyme est un tissu comprimé, ce qui affecte négativement la formation et l'excrétion de l'urine.

Dans la plupart des cas, un seul kyste ne nécessite pas de traitement, contrairement à la maladie polykystique, qui est dangereuse pour l’organisme dans son ensemble.

Plusieurs kystes du parenchyme doivent être enlevés chirurgicalement.

Si le parenchyme rénal est aminci (si nous ne parlons pas de patients âgés), cela peut indiquer la présence de maladies chroniques négligées. Si elles ne sont pas traitées ou si la thérapie est inadéquate, la couche parenchymateuse devient plus fine et le corps est incapable de fonctionner normalement.

Pour détecter les maladies à un stade précoce, ne négligez pas le diagnostic recommandé par votre médecin.

Changements focaux

Les changements focaux sont des néoplasmes, qui peuvent être à la fois bénins et malins. En particulier, un simple kyste est bénin et les tumeurs solides du parenchyme et les kystes complexes sont le plus souvent porteurs de cellules cancéreuses.

Le néoplasme suspecté peut être dû à plusieurs raisons:

  • sang dans l'urine;
  • douleur dans la région des reins;
  • gonflement visible à la palpation.

Ces symptômes, s’ils sont présents dans l’ensemble, indiquent sans équivoque le caractère malin de la pathologie.

Malheureusement, ils apparaissent généralement à un stade avancé et parlent d'une perturbation globale des fonctions.

Le diagnostic est fait sur la base de recherches:

  • Échographie;
  • tomographie par ordinateur;
  • néphroscintigraphie;
  • biopsie.

Méthodes de recherche supplémentaires sur les modifications focales permettant d'établir la présence d'un caillot sanguin, la localisation de la tumeur, le type de vascularisation nécessaire à un traitement chirurgical efficace:

La radiographie et la tomodensitométrie des os du crâne, de la colonne vertébrale et du scanner des poumons sont des méthodes auxiliaires de contrôle de la propagation présumée des métastases.

En cas de néoplasmes malins dans le parenchyme rénal, le traitement est généralement appliqué chirurgicalement, ce qui implique souvent l'ablation de l'organe touché. En cas de tumeurs bénignes, des opérations de préservation des organes sont effectuées dans le but d'exciser le néoplasme avec un minimum de dommages. Après la chirurgie, les patients atteints de cancer reçoivent une radiothérapie.

Les métastases uniques dans la colonne vertébrale et les organes respiratoires ne constituent pas une contre-indication à la néphrectomie, car elles peuvent également être excisées.

Vidéos connexes

Cette vidéo montre clairement l'anatomie du rein:

Maintenir l'état normal du parenchyme rénal est simple. Pour ce faire, vous devez mener une vie saine, bien manger et bien manger, ne pas abuser du sel de table, des plats épicés et de l’alcool. Faites attention à votre santé, suivez les recommandations du médecin et ne vous mêlez pas à l'automédication. En cas de détection de toute pathologie, procéder au traitement en temps opportun sous la supervision d'un spécialiste expérimenté.

Changements diffus dans le parenchyme rénal, quelles sont les raisons? Maladies contribuant à l'amincissement et à l'épaississement du parenchyme

Peu de gens connaissent la nature du parenchyme et son emplacement, et même ces changements diffus dans le parenchyme rénal sont source de confusion et de crainte. De tels changements ne sont pas considérés comme un diagnostic définitif, ce phénomène est dû à de nombreux processus pathologiques.

Ils sont souvent témoins de la croissance de kystes, de l'apparition de tumeurs et de l'insuffisance du flux sanguin dans l'organe.

Quel est le parenchyme des reins, quelle est sa structure?

Le rein est un organe à paires, qui est le principal filtrat dans le corps. Ils sont recouverts d'une gaine protectrice, appelée parenchyme.

Le parenchyme lui-même a deux couches:

  • couche corticale - externe;
  • la moelle est interne.

Numéro de table 1. La structure du parenchyme rénal:

Les propriétés du parenchyme sont les suivantes:

  • maintenir le niveau d'équilibre hydrique nécessaire dans le corps;
  • contrôle du contenu en électrolyte sous la couche interne.

Attention L'amincissement du parenchyme rénal se produit avec l'âge. Chez les personnes âgées, l'épaisseur du corps est plusieurs fois inférieure à celle du jeune.

Numéro de table 2. Changements d'épaisseur du parenchyme avec le vieillissement:

Bien que le parenchyme soit considéré comme une capsule protectrice pour les reins, il est tout à fait vulnérable aux facteurs de provocation. Comme vous le savez, le sang passe la méthode de nettoyage dans les reins. Mais avant d'entrer dans le "mécanisme de nettoyage" avec toutes les substances toxiques et nocives passant par le parenchyme, respectivement, ce dernier est soumis à un impact négatif.

À titre d’exemple graphique, présentons un diagramme de la relation entre l’âge d’une personne et l’épaisseur du parenchyme rénal:

Au cours de la vie humaine, le parenchyme peut changer de structure et d’épaisseur. Cela dépend des maladies rénales qui ont été subies, de l'impact négatif d'habitudes néfastes, de l'intoxication chimique et de l'écologie. Mais dans le même temps, le parenchyme a la capacité de se remettre de changements pathologiques. Sa structure se conforme complètement à la norme et ses fonctions sont restaurées. Toutefois, cela nécessite un environnement favorable et aucun impact négatif.

Que signifie un changement diffus?

Comme nous l'avons immédiatement noté, les changements diffus ne constituent pas un diagnostic définitif, mais une combinaison de nombreux changements structurels pathologiques dans le parenchyme du double organe. Autrement dit, ce sont des changements physiologiques et physiques qui peuvent affecter non seulement la membrane externe des reins, mais également l’organe tout entier.

Est important. Les changements diffus n'ont pas un certain tableau clinique caractéristique, la manifestation de la maladie est exprimée par des signes de maladies concomitantes.

La diffusion peut s’exprimer en deux types de changements:

  • épaississement du parenchyme;
  • amincissement du parenchyme.

Chacun de ces phénomènes est accompagné de certaines maladies, décrites ci-dessous.

Est important. Il existe une tendance: les processus inflammatoires aigus contribuent à l’épaississement du parenchyme des reins et l’éclaircissement chronique au contraire.

Caractéristiques de la structure des reins et du parenchyme chez les nourrissons

Les processus pathologiques peuvent également être exposés, enfants et adultes. Et chez les enfants, la diffusion parle de la gravité du problème. La nature du changement dépend entièrement des facteurs causatifs.

Les raisons du développement de la diffusion chez les nouveau-nés peuvent être:

Est important. En raison de la faiblesse de la protection immunitaire du bébé, les changements se développent rapidement et constituent une menace sérieuse pour la santé et la vie de l'enfant.

La structure des reins des nourrissons a un aspect très spécifique qui, aux ultrasons, peut être considéré comme un trouble pathologique. Cependant, leur rein a une structure lobulaire, qui peut parfois être diagnostiquée par diffusion comme un médecin peu expérimenté. Par conséquent, s’il existe des symptômes inquiétants, des méthodes de diagnostic supplémentaires sont souvent prescrites.

Types de changements diffus

La diffusion est un état de tissu, c'est-à-dire la formation de processus pathologiques. En diagnostiquant de tels changements, les médecins tentent d'éliminer non pas la diffusion elle-même, mais la cause première de la pathologie formée.

La diffusion peut affecter:

  1. Parenchyme des reins.
  2. Sinus des reins.
  3. Segment Cup-Lohan.

Le sinus rénal comprend:

  • les pôles supérieurs et inférieurs des reins;
  • porte avec les navires sortant et entrant;
  • le bassin;
  • parties de l'uretère.

Chacune de ces régions du rein remplit une fonction importante. En cas de troubles diffus, il se produit un dysfonctionnement qui s'accompagne d'une violation de la filtration du sang.

De plus, la diffusion du parenchyme, en fonction de l'étendue de la lésion, est divisée en plusieurs types:

Si vous découvrez exactement quels changements structurels se sont produits dans le parenchyme des reins, des sinus ou du segment cup-lohan, vous pouvez obtenir un résultat efficace d'un traitement ultérieur.

Causes de changements diffus

L'une des causes les plus courantes de modifications diffuses du parenchyme est la pathologie rénale, mais des maladies d'autres organes et systèmes peuvent également déclencher ce phénomène.

  1. L'hyperthyroïdie.
  2. Inflammation des couches de parenchyme.
  3. Le diabète.
  4. Les tumeurs.
  5. Hydronéphrose.
  6. Kystes
  7. Formation de calcium dans les reins.
  8. Les maladies vasculaires contribuent à renforcer les signes d'écho de modifications diffuses du parenchyme.
  9. Le surpoids et l’accumulation excessive de cholestérol interfèrent avec l’écoulement normal du liquide urinaire, entraînant des modifications diffuses du parenchyme.

Attention Si le diagnostic a révélé la présence d'une tumeur remplie de liquide, un kyste est apparu. Dans de telles situations, une opération urgente est nécessaire car, à mesure que le kyste grossit, il existe un risque de rupture, ce qui entraîne la mort instantanée du patient.

Après avoir mangé, le corps commence à activer les processus métaboliques. Les nutriments, pénétrant dans les organes, commencent à interagir avec les composants existants, fournissant ainsi aux cellules l'oxygène et les nutriments nécessaires. Cependant, même en cas de perturbations mineures des processus métaboliques, des modifications diffuses modérées du parenchyme peuvent être diagnostiquées, touchant parfois les deux reins.

Le développement de modifications pathologiques dans le parenchyme est influencé par les facteurs suivants:

  • l'hérédité;
  • mauvaises habitudes
  • problèmes existants avec le tube digestif;
  • mauvaise nutrition.

Malgré le fait que les médecins ne mettent pas en corrélation la diffusion, en tant que diagnostic, cette pathologie est un danger pour l'homme. Par conséquent, le diagnostic doit être effectué avec beaucoup de soin, car les processus diffus cachent des maladies beaucoup plus dangereuses.

Comment déterminer les changements diffus?

Pour établir un tableau clinique précis des processus pathologiques se produisant dans le corps, un examen complet est effectué. La diffusion peut avoir une nature et une gravité différentes, dans les cas les plus dangereux - il s’agit de tumeurs malignes.

Tableau clinique

Comme nous l'avons déjà noté, le tableau clinique typique de la diffusion elle-même n'a pas, les signes apparaîtront chez le patient en fonction de la cause qui a provoqué cette affection et des complications possibles.

L'image globale de la pathologie ressemblera à ceci:

  • en raison d'une augmentation de la pression intravasculaire, un gonflement des tissus de l'organe jumelé apparaît;
  • douleur dans la miccia;
  • des changements de volume et de fréquence des mictions, bien que la quantité de liquide consommée par jour n'ait pas changé;
  • il y a une gêne dans le bas du dos, parfois bilatérale;
  • gonflement des membres;
  • des nausées;
  • des vertiges;
  • faiblesse

Les résultats du diagnostic peuvent montrer:

  • la formation de kystes sur le parenchyme;
  • une augmentation de la taille d'un ou deux reins;
  • circulation sanguine altérée;
  • épaississement ou amincissement du parenchyme;
  • faces rénales indistinctes;
  • augmentation de la concentration de protéines dans l'urine et le sang;
  • la présence de pierres dans les reins.

Parfois, le tableau clinique est tellement mal exprimé que le patient ne fait tout simplement pas attention aux changements en cours. Mais entre-temps, les processus pathologiques continuent à se développer.

Diagnostics instrumentaux

Pour déterminer le développement de modifications pathologiques dans le parenchyme, utiliser des méthodes de diagnostic instrumentales. Par exemple, la méthode la plus courante et la plus utilisée est l’échographie.

Avec son aide, il est possible d'établir les processus pathologiques encore in utero, ce qui permet de commencer le traitement approprié à temps et d'éviter des conséquences désagréables.

En plus des ultrasons utilisant de tels outils:

  1. IRM
  2. CT
  3. Rayon X avec contraste.
  4. Analyse générale de l'urine et du sang.
  5. Retour d'urine et de sang.
  6. Lorsque de nouvelles croissances sont détectées, un échantillon de biopsie est prélevé.

Maladies contribuant à l'épaississement du parenchyme

Des changements diffus peuvent entraîner un amincissement et un épaississement du parenchyme. Cela signifie que le développement de certaines maladies peut être déterminé par le diagnostic.

Pyélonéphrite aiguë

Souvent, le processus pathologique affecte un seul rein, alors que l’échogénicité du parenchyme rénal diminue. Des dommages pathologiques dans le segment cup-lohan et le sinus rénal accompagnent les maladies. Le couple d'organes acquiert une asymétrie, il y a une expansion du parenchyme des tubules.

La forme purulente de la pyélonéphrite disperse les foyers inflammatoires dans toute la structure des reins en les alternant avec des zones saines. De petites formations de pus peuvent fusionner en un seul endroit, conduisant à un abcès.

Polykystique

Un kyste est un néoplasme, il peut être creux ou rempli de liquide (sang, pus ou soufre).

Le provocateur de polykystique peut être:

  • processus inflammatoires;
  • lésions infectieuses;
  • urolithiase;
  • la tuberculose;
  • les tumeurs;
  • durcissement des vaisseaux sanguins;
  • dommages mécaniques;
  • facteurs génétiques.

Selon l'emplacement des kystes, ils sont divisés en:

Les kystes parenchymateux sont formés à partir de tubules et les kystes sinusaux à partir de vaisseaux sanguins okolokhanochny.

Les kystes formés sur les reins, il est difficile de déterminer par eux-mêmes, dans certains cas, ils peuvent même samozorevysya. Cependant, si elle continue de croître, elle peut exposer une personne à un grand danger, même au point de mourir instantanément lorsqu'elle est brisée. Le contenu du kyste dans ce cas tombe à l'intérieur du bassin et de la cavité abdominale, ce qui provoque un processus inflammatoire aigu et une hémorragie.

Attention Si polykystique est formé sur les deux reins, cela conduit à une insuffisance rénale aiguë. Le parenchyme rénal perd complètement ses capacités fonctionnelles.

Néphropathie diabétique

Dans la néphropathie diabétique, il y a une accumulation excessive de glucose dans les reins et, en même temps, elle déclenche une action destructrice, perturbant la fonctionnalité de l'organe. L'apparition de la maladie se caractérise par un épaississement du parenchyme, cependant, à mesure que la progression des reins diminue et que le parenchyme s'amincit. Le patient dans de tels cas nécessite une hémodialyse.

Outre les effets néfastes d'une accumulation importante de glucose, des processus métaboliques sont perturbés dans le corps. Les substances toxiques et nocives commencent à être filtrées par les reins selon un mode amélioré, ce qui conduit tôt ou tard à leur défaillance.

L'amylose

Cet état est caractérisé par un déséquilibre du métabolisme des protéines et des glucides, qui forme ensuite la substance protéique amyloïde. Il se dépose dans le parenchyme des reins. Ces dépôts provoquent une insuffisance rénale aiguë.

La couche externe corticale se dilate et devient rouge grisâtre. L'amyloïde peut se déposer dans divers petits vides d'un organe, il peut remplacer la plupart des globules parenchymateux, provoquant une nécrose de la néphrose et la formation de tissu conjonctif.

Maladies contribuant à l'épaississement du parenchyme rénal

Comme le montrent la pratique et les études scientifiques, l’épaississement du parenchyme est dû au développement de processus néfastes chroniques. Considérez certains d'entre eux.

Pyélonéphrite chronique

La forme chronique de pyélonéphrite est le résultat d'un traitement de mauvaise qualité de la forme aiguë ou du fait que le traitement médicamenteux est négligé. Le processus chronique conduit inexorablement à la formation de tissu cicatriciel sur les reins et à la destruction de leur parenchyme.

Les tissus des reins sont remplis de leucocytes et la taille de l'organe associé est réduite. Une nécrose du parenchyme des tubules et un durcissement des vaisseaux sanguins se produisent. La région du bassin subit un abcès.

Hypertrophie de type substitution

Il y a un épaississement du parenchyme qui tente de compenser le dysfonctionnement rénal. La raison est le résultat de la chirurgie.

Le néphron, en augmentation, contribue à l'expansion de la lumière du parenchyme des tubules. Dans le contexte de l'impact de la régulation neurohumorale, des néphrons qui n'étaient pas impliqués auparavant sont impliqués dans le processus, qui remplit toute la zone du parenchyme.

Glomérulonéphrite chronique

Dans la glomérulonéphrite chronique, les pyramides rénales disparaissent. Le parenchyme de l'organe peut à la fois s'amincir et s'épaissir. Les causes provocantes de cet état sont nombreuses.

Cette pathologie nécessite un traitement immédiat.

Néphrosclérose

Dans cette pathologie, il y a un changement du tissu du parenchyme au tissu conjonctif. Peut être primaire et secondaire. La forme primaire de la maladie se développe en raison de l'hypertension et la forme secondaire peut être formée pour diverses raisons.

La néphrosclérose est causée par une ride des reins, dans laquelle se produisent des modifications diffuses du parenchyme.

Traitement

Les changements diffus dans le parenchyme ne constituent pas un diagnostic, mais une conséquence de tout processus pathologique. Par conséquent, le traitement vise à éliminer la cause qui a provoqué ce phénomène. La qualité de la pharmacothérapie dépend entièrement de son actualité. Cependant, dans certaines situations, telles que la formation de kystes, de tumeurs ou de modifications structurelles congénitales, une opération est nécessaire, sans laquelle la vie du patient est en danger. Le matériel vidéo présenté ci-dessous parlera des causes possibles de changements diffus dans le parenchyme.

Restauration du parenchyme rénal

Les reins remplissent leur principale fonction excrétrice en raison de leurs caractéristiques structurelles. Le parenchyme du rein contient des éléments sans lesquels la production d'urine et son élimination sont impossibles. Par conséquent, le parenchyme touché nécessite un rétablissement immédiat. De nombreuses maladies sont susceptibles de nuire à la structure rénale. Il est donc important de connaître les signes de base indiquant un problème particulier et de savoir comment se rétablir afin de ramener les reins à la normale.

Informations générales sur le parenchyme rénal

Une formation de tissu qui tapisse complètement les reins à l'extérieur est le parenchyme. Il se compose de deux couches - cérébrale et corticale. Le tissu parenchymal est très fin et se compose de petites capsules qui s’entrelacent avec les vaisseaux sanguins. Le fluide urinaire est produit dans ces capsules. Dans le rein droit et gauche, ils contiennent plus d'un million. À travers la moelle du parenchyme, le long de ses sinus, le liquide s'écoule et est ensuite recueilli dans le bassin et le calice.

L'épaisseur du parenchyme humain a tendance à varier avec l'âge. Alors que la personne est jeune, le tissu parenchymateux a normalement une épaisseur de 1,3 à 1,6 cm. Après 16 ans pour les représentants des deux articles, il devient plus mince - le taux atteint 1 à 1,1 cm et ne change pas avec l'âge. Seule une maladie rénale peut affecter la diminution et l’augmentation de la taille du parenchyme. Mais une fois le patient guéri, il est possible de récupérer complètement la structure parenchymateuse.

Retour à la table des matières

Types de changements diffus, leurs causes

Changements diffus dans le parenchyme rénal.

Les changements diffus dans les reins signifient que leur taille augmente. Mais, dans le cas du parenchyme, les modifications diffuses sont de plusieurs types principaux:

épaississement / amincissement, développement de zones de haute / basse échogénicité, apparition d'inclusions liquides, modifications du débit sanguin artériel, proportions irrégulières des deux reins.

Souvent, la présence de changements diffus signifie qu'une personne est exacerbée par des maladies rénales chroniques. Un certain nombre de maladies provoquent des changements diffus:

Le développement rapide de la lithiase urinaire - la formation de calcifications dans la cavité rénale.L'inflammation des tubules et des nodules du parenchyme, ainsi que les tissus qui l'entourent.Les maladies du système endocrinien sont l'hyperteriose, le diabète sucré.

Les formations de cholestérol et de graisse perturbent le fonctionnement normal du parenchyme, bloquant le flux d'urine à travers les sinus. La présence d'œdème est caractéristique de ce problème. Une maladie vasculaire des reins et une inflammation du tissu adipeux autour entraînent une hyperéchogénicité du parenchyme, qui est l'une des lésions diffuses. L'hyperplasie du parenchyme peut indiquer des anomalies congénitales de la structure de l'organe et de ses vaisseaux. Des modifications de ce type sont généralement observées séparément dans le rein droit ou séparément dans le rein gauche.

Retour à la table des matières

Maladie causant le changement

Des modifications du parenchyme peuvent être causées par une inflammation ou peuvent résulter d'un traitement incorrect et retardé des maladies rénales. Sous l’influence de processus inflammatoires, on peut observer à la fois une diminution (amincissement) du parenchyme et une augmentation de la taille (épaississement). De plus, les symptômes peuvent apparaître simultanément sur le rein gauche et sur le rein droit ou sur l'un d'entre eux. Si le patient a un parenchyme éclairci, il y a très probablement une infection des reins qui progresse rapidement.

Retour à la table des matières

Amincissement du parenchyme

Comme mentionné ci-dessus, l'épaisseur normale du parenchyme rénal est de 1-1,1 cm, ce qui indique la présence de maladies rénales graves chez l'homme. Une des causes possibles est une maladie chronique, sous l'influence de laquelle le rein et diminué. La maladie se développe en raison de l'ingestion de l'agent infectieux ou en raison d'un traitement mal prescrit. La réduction de la surface du tissu parenchymateux se produit progressivement, mais si la maladie passe dans la phase aiguë, une nette diminution se produira. En même temps, le tissu sera très fin. Dans cet état, le parenchyme rénal n’est pas en mesure de remplir correctement ses fonctions; il est donc dangereux de retarder le traitement chez le médecin.

Retour à la table des matières

Calcine

Les calculs provoquent très souvent des modifications diffuses du parenchyme rénal. Ces dépôts sont formés en raison d'une mauvaise nutrition, de troubles métaboliques, de maladies d'autres organes. Dans les formes de parenchyme, un type de calculs, tel que le calcinat - accumule des tissus rénaux structurels morts, à la surface desquels se forment des sels de calcium. Ces dépôts se produisent indépendamment de l'âge. Au cours de la maladie, un œdème peut être observé. Comme il est difficile de les traiter, il est plus facile de s’en tenir aux mesures préventives, d’autant plus qu’elles aident à prévenir d’autres maladies rénales. La prévention est la mise en application des règles d'un mode de vie sain et d'une activité modérée, la restauration du corps après des infections et des inflammations.

Retour à la table des matières

Formation de caractères kystiques

Les kystes se forment dans le parenchyme du rein lorsque les néphrons retiennent le liquide. Ces néoplasmes se présentent sous la forme de croissances simples et multiples de forme arrondie ou ovale à parois minces. Peut affecter les sinus des reins. Si les croissances kystiques sont détectées à temps et supprimées, la restauration du parenchyme commencera et il redeviendra bientôt normal. La taille moyenne atteint 10 cm.

Des douleurs dans le bas du dos, en se déplaçant dans l'hypochondre, indiquent la présence de kystes. Dans le même temps, la pression artérielle augmente. Des caillots sanguins peuvent sortir avec l'urine. Les excroissances uniques sont éliminées par ponction, il y a une récupération rapide des reins. Si la formation de kyste est une anomalie congénitale, le patient devra suivre un traitement spécial régulier pour se rétablir (la quantité de liquide accumulée devrait diminuer).

Retour à la table des matières

Formation de tumeurs

Tumeurs du parenchyme du rein.

Deux types de tumeurs peuvent se former dans le parenchyme - bénin et malin (cancer). Des tumeurs bénignes apparaissent un adénome, un angiomyolipome, un oncocytome et d'autres. Ils peuvent développer un cancer. Afin de comprendre avec précision la nature de la tumeur, il est nécessaire de passer une échographie (US) et une tomodensitométrie (CT). Si le cancer se développe dans le rein lui-même, par exemple, si le sinus est touché, il peut être facilement identifié même avec une palpation.

Mais n'oubliez pas qu'une maladie aussi grave, comme le cancer, présente de nombreux signes cachés. Par conséquent, il est impératif de subir un examen médical complet. Dès que le cancer est diagnostiqué chez le patient, le traitement devrait immédiatement commencer à réduire le risque de retarder le processus de récupération. Si la tumeur ne peut pas être détruite avec le médicament, un retrait chirurgical est entrepris. Une des manifestations du cancer, en plus des symptômes rénaux, sera la fièvre, la sensation de frissons. Il y a une augmentation de la pression artérielle, en raison de varices apparaissent un œdème.

Retour à la table des matières

Mesures de diagnostic

Initialement, les tissus parenchymateux sont évalués par un médecin à l'aide d'une échographie. La principale caractéristique diagnostique des changements diffus dans le parenchyme est une taille modifiée (épaississement / réduction) de certaines zones. À l’aide d’un examen radio-isotopique, le médecin détermine l’état des limites du rein, qu’il soit modéré et clair, ses contours ou ses formes d’ondes, qu’il soit asymétrique ou non. En cas de lésion rénale, le patient a des douleurs constantes dans le bas du dos (côté affecté - rein gauche ou droit) et il fait mal à uriner, le gonflement des membres inférieurs persiste longtemps. Dans les tests d’urine, la concentration en protéines sera supérieure à la normale. Pour obtenir des informations plus détaillées, le patient subit un scanner et une imagerie par résonance magnétique (IRM).

L'échographie peut être utilisée pour évaluer les modifications diffuses du parenchyme.

Les caractéristiques énumérées ci-dessus apparaissent lorsque les capsules de parenchyme sont étirées. Cela est dû à une hyperplasie rénale importante. Les kystes sont une autre cause de ces symptômes, car ils contractent les vaisseaux sanguins et les bloquent. Si les modifications diffuses ou les lésions kystiques se présentent sous une forme négligée, le patient doit être hospitalisé d'urgence. Lorsque l'échographie révèle une hyperplasie du parenchyme des reins, qui n'est pas associée aux caractéristiques congénitales d'une personne, cela indique la présence de calcinats dans la cavité ou les sinus de l'organe.

Retour à la table des matières

Écho

L'échogénicité des reins est déterminée par ultrasons. Si ce paramètre est élevé, ce symptôme indique:

un stade précoce de développement du processus inflammatoire ou un traitement inapproprié et non productif des maladies du rein, des troubles métaboliques, des problèmes de fonctionnement du système endocrinien, une forme avancée de glomérulonéphrite et d'autres maladies.

Si des «formations échogènes» sont mentionnées dans le diagnostic, cela signifie que le sable, ses amas ou ses cailloux ont été trouvés dans la cavité de l'organe. Le niveau d'échogénicité dépend du type de pierre. Dans un état sain, l'échogénicité des reins aux ultrasons sera dans les limites de la normale et la structure rénale est homogène. Lorsque cette étude n’est pas informative, recourez à d’autres méthodes.

Retour à la table des matières

Comment traiter la diffusion?

La seule méthode correcte pour le traitement des modifications diffuses et la restauration du parenchyme n'existe pas, car ils sont l'un des symptômes d'autres maladies. Lorsque les maladies infectieuses sont la cause première du problème, la première étape consiste à détecter le foyer infectieux. Des antibiotiques, une alimentation et du repos sont prescrits au patient. Pour traiter les problèmes avec l'écoulement de l'urine doit être prescrit un médicament par un médecin, tout en adhérant à un régime alimentaire spécial. Si le parenchyme n'est pas restauré, recourir à des méthodes chirurgicales. L'autotraitement pour toutes les maladies du parenchyme est exclu.

Un rein malade d'un sain est caractérisé par la présence de pathologies destructives. Les experts distinguent deux types de phénomènes: diffus ou focal. Les modifications diffuses des reins sont caractérisées par une prévalence dans tout le corps, localisée localement à un moment donné. Les deux phénomènes présentent un risque pour la santé du patient.

Destruction diffuse du parenchyme rénal

La structure anatomique du rein comprend le système d’accumulation de tissu parenchymal et de cupule-pelvis, l’excrétion de l’urine

La structure anatomique du rein comprend le tissu parenchymal et le système d’accumulation rénale du pelvis, l’excrétion de l’urine. Rein parenchyme qu'est-ce que c'est? Cette formation de type de tissu, recouvrant la surface du corps et ayant une partie externe et une partie interne. À l'extérieur, le parenchyme des reins est constitué de glomérules spécifiques entourés par le système de circulation sanguine. Les tubules rénaux internes, qui forment des pyramides particulières, recueillent le fluide et le transportent dans le calice et le bassin de l'organe.

L'épaisseur du parenchyme rénal varie: amincissement avec l'âge ou dû à des pathologies. Le taux de l'indicateur pour les jeunes personnes normalement en bonne santé est de 16-25 mm, pour les personnes de 60 ans - 11 mm. Le parenchyme rénal est vulnérable à diverses maladies: le système circulatoire qui alimente la partie externe - l'environnement contaminé par des toxines, les produits de désintégration, le métabolisme et le tissu parenchymateux qui réagit en premier à tous les changements.

C'est important! Un changement diffus dans le rein n'est pas une maladie ou un syndrome. Il s'agit d'une pathologie caractérisée par la présence de destructions physiologiques et autres, basées sur une certaine maladie. Il est possible de déterminer la maladie principale et le niveau de modification du parenchyme rénal uniquement après un examen approfondi, après quoi le spécialiste prescrit un traitement visant à traiter la maladie sous-jacente et à restaurer les tissus de l'organe.

Quel que soit l'âge du patient, les modifications diffuses au niveau des reins sont complétées par une modification de la taille de l'organe: les pathologies aiguës entraînent un épaississement tissulaire, l'amincissement chronique. Mais si, si le patient atteint l’âge de 60 ans, l’amincissement du parenchyme rénal est une conséquence des changements liés à l’âge, le phénomène chez l’enfant est alors le signe d’une maladie très grave des organes.

C'est important! Les pathologies de type diffus chez le nouveau-né peuvent avoir différentes raisons:

congénitale: syndrome polykystique néphrotique; acquis: pyélonéphrite, lésion rénale secondaire.

En raison des particularités du développement du corps du bébé, un changement diffus chez le nouveau-né se produit rapidement et est donc particulièrement dangereux. Le diagnostic est rendu difficile par la structure lobée du rein d'un enfant de moins de 3 ans, qui nécessite un examen supplémentaire si des signes d'insuffisance rénale sont détectés.

Les causes de la pathologie

Des modifications diffuses du parenchyme rénal peuvent être une conséquence de la lithiase urinaire

Les modifications diffuses du parenchyme rénal peuvent être dues aux facteurs suivants:

Urolithiase. Au stade initial dans les pyramides, il se produit la formation de plaques, qui forment des éléments concrets; Les calcinates sont des accumulations de fragments de tissu rénal morts avec un dépôt de sels de calcium. Les formations apparaissent indépendamment de l'âge ou du sexe et signalent un trouble métabolique, un régime alimentaire inapproprié, une inflammation focale des organes. Si le calcinat est unique - cet élément n'est pas dangereux, la formation multiple parle souvent de changements oncologiques; Modifications congénitales du parenchyme, dues par exemple à une maladie polykystique; Changements structurels non spécifiques associés à l'âge; Pathologie rénale chronique: néphrite, lithiase urinaire; Chez les patients obèses, il se produit une formation excessive de tissu adipeux qui perturbe l'écoulement normal du liquide. L'accumulation et la stagnation de l'urine peuvent déclencher le processus inflammatoire des tissus et des vaisseaux. Le kyste dans le parenchyme est beaucoup plus dangereux que dans toute autre partie du corps. On appelle kyste la formation sous forme de sac rempli de sécrétions de type séreux ou liquide. Avec des tailles et des formes minimales, la cavité ne nuit pas, cependant, au fur et à mesure de son développement, elle commence à pincer les tissus, provoquant un dysfonctionnement, puis une nécrose. Avec une pathologie lente sans la croissance et la reproduction de l'éducation, il est seulement nécessaire d'observer un spécialiste, si la dynamique progresse, la nomination d'une intervention chirurgicale est possible.

C'est important! En règle générale, les signes de changements chez les enfants sont congénitaux, chez les adultes - acquis. Le plus souvent, un kyste du parenchyme apparaît dans la région du rein gauche, mais la polykystose congénitale se manifeste à la fois dans les reins gauche et droit. Dans 70% des cas, les enfants nés avec cette maladie ne survivent pas ou sont immédiatement nés morts.

Les changements dans les reins peuvent avoir des raisons telles que:

La présence de tumeurs bénignes: oncocytome, adénome. Symptômes évidents, sous forme d'hématurie, d'oliogurie, de maux de dos. L'amyloïdose est le dépôt de protéines insolubles dans le parenchyme, ce qui entraîne une diminution de l'efficacité du travail et l'apparition d'un type d'insuffisance rénale chronique. L'athérosclérose des vaisseaux sanguins des reins est une pathologie caractéristique du rétrécissement du système vasculaire dû à de multiples dépôts de cholestérol. Métabolisme perturbé, maladies aiguës ou chroniques dans l'histoire du patient.

C'est important! Les autres facteurs de risque comprennent les mauvaises habitudes, le surpoids, les habitudes alimentaires et le diabète. Si, après l'examen, les reins ne présentent pas de modifications obstructives, il suffit de suivre un régime et d'abandonner les habitudes afin de restaurer complètement les tissus endommagés de la couche parenchymateuse et de l'organe tout entier.

Types de modifications rénales

Selon leurs caractéristiques, la destruction diffuse a plusieurs types

Selon ses caractéristiques, la destruction diffuse a plusieurs types:

Selon les modifications indiquées par le parenchyme rénal: L'expansion des reins due à des processus inflammatoires - le tissu est compacté; Réduire l'épaisseur du tissu en raison d'une maladie chronique; Épaississement du tissu au-dessus de la taille standard de 25 mm; L'amincissement n'est autorisé qu'à l'âge de 60 ans, mais si le patient appartient à un groupe de moins de 50 ans, cela signifie qu'il existe des lésions de nature infectieuse au niveau des reins; Les modifications des reins et des tissus sous la forme d'un sceau peuvent montrer une structure sinusienne modifiée. Causes: maladie rénale, athérosclérose ou cytose.

C'est important! Les transformations pour différents types de maladies ont leurs propres symptômes: il n’est pas possible de détecter une destruction diffuse chez les enfants jusqu’à un mois sur la base de signes extérieurs dus à la manifestation implicite de

Le cours aigu de la maladie cache les symptômes des symptômes de la maladie sous-jacente:

Augmenter en taille. Les raisons de cette augmentation peuvent être diverses: chez l’adulte - la néphrite, qui entre dans une phase de développement et d’aggravation. Signes: vomissements, nausée, douleur locale dans le bas du dos et le cœur. La maladie est déjà diagnostiquée par une échographie, mais dans le cas d'une maladie chronique, un test d'échogénicité sera nécessaire. La réduction des effectifs est une maladie chronique dont la dynamique varie. Le rein change de taille, une asymétrie peut se produire, le tissu parenchymal est dilué de manière inégale - les signes indiquent clairement la présence d'une maladie chronique, même si le tableau clinique est flou. L’épaississement du parenchyme est un indicateur précis de kyste ou de néoplasme. Le premier symptôme est un gonflement, puis des sauts brusques dans la pression artérielle à la hausse. Une pression rénale élevée provoque la stagnation de l'urine, ce qui perturbe l'écoulement normal de l'urine.

Une pression rénale élevée provoque la stagnation de l'urine, ce qui perturbe l'écoulement normal de l'urine. La capsule fibreuse exerce une pression sur le kyste et provoque l'apparition d'un symptôme de douleur intense, de sang dans l'urine et d'autres signes d'indisposition.

C'est important! L'amincissement du parenchyme est lié à l'âge ou à une maladie antérieure, ses symptômes ressemblant à ceux d'une insuffisance rénale. La mort progressive des néphrons entraîne une diminution de la fonctionnalité des reins, ce qui provoque l'apparition de la nycturie, une diminution du volume urinaire, des douleurs, des modifications de la composition de l'urine et du sang. Tout signal rénal constitue la base d'un examen approfondi et du choix du traitement. Sinon, des modifications diffuses des tissus rénaux peuvent apparaître et la destruction du rein. Résultat: insuffisance rénale chronique

L'échogénicité des reins est une méthode d'examen d'organe qui détermine la présence de pathologies. Conduit par ultrasons. Une échogénicité accrue des reins à l'échographie indique la présence de tissus endommagés du parenchyme, ainsi que:

le degré de développement du processus inflammatoire; l'inefficacité du traitement thérapeutique choisi; violation des processus métaboliques; problèmes endocriniens; développement dynamique ou forme négligée de jade.

Si le diagnostic du patient contient la chaîne «formations échogènes», cela signifie que l’organe contient du sable et des cailloux. L'étude est considérée comme assez informative et aide à comprendre la structure du type de pierres. En l'absence de modifications pathologiques dans les tissus de l'organe, l'échogénicité rénale sera normale, la structure est homogène.

Diagnostic, traitement

Les mesures de diagnostic sont prescrites par un spécialiste, principalement les ultrasons.

Les changements diffus sont divisés en: clair / flou, faible et prononcé. Les mesures de diagnostic sont prescrites par un spécialiste, principalement les ultrasons. En conclusion, le médecin décrit le tableau clinique des observations:

Echotenis, microcalculose signifie la présence de pierres, de sable; formations volumiques - cystose, néoplasmes, tumeurs, inflammations; La formation d'écho-positif suggère qu'il existe un cancer qui présente des zones irrégulières et une hétérogénéité de structure. De plus, les zones écho-négatives suggèrent que la nécrose de la couche tissulaire est endommagée par une hémorragie; hyperéchogénicité des zones - lipomes, adénomes, kystes, fibrolipomes; le nombre et la dynamique du développement de ces entités sont diagnostiqués par des études complémentaires.

Si un kyste est détecté et que le médecin a écrit «Éducation anéchoïque», la formation a des limites claires, le remplissage est homogène, le contenu n'est pas cancéreux.

C'est important! Dans le diagnostic de l'amyloïdose, l'échogénicité de la corticale et de la médulla du rein est augmentée, les limites dans les zones d'hyperéchogénicité sont indiscernables et les zones de structure normale du tissu sont clairement délimitées. Ce flou est un signe clair de changement diffus.

La détection de changement n'est pas une cause de panique. Chaque cas spécifique nécessite une étude cohérente, déterminant la cause des changements et le traitement. Dans ce cas, le traitement est prescrit en fonction de l'affection principale et lorsque les recommandations du médecin sont appliquées, la restauration du parenchyme n'est pas difficile.

Maintenir le fonctionnement normal du corps nécessite le métabolisme. Pour que l'organisme reçoive tout ce qui est nécessaire de l'environnement, un cycle continu doit être réalisé entre l'homme et l'environnement extérieur.

Au cours des processus métaboliques de notre corps se forment des produits du métabolisme, qui doivent être excrétés par le corps. Ceux-ci incluent l'urée, le dioxyde de carbone, l'ammoniac et plus encore.

Les substances et l'excès d'eau sont éliminés, ainsi que les sels minéraux, les matières organiques et les toxines entrant dans le corps avec de la nourriture ou d'autres moyens.

Le processus d'excrétion se déroule à l'aide du système excréteur, notamment des reins.

Le rein est un organe couplé du parenchyme, en forme de haricot. Il y a des reins dans la cavité abdominale, dans la région lombaire, rétropéritonéale.

Taux de reins normaux:

longueur 10-12 cm, largeur - 5-6 cm, épaisseur de 3 à 4 cm; la masse d'un rein - 150-200 g

Dans la structure du rein se trouve également le tissu principal - le parenchyme.

Qu'est-ce qu'un parenchyme rénal?

Le terme "parnehim" est défini comme un ensemble de cellules qui remplissent une fonction organique spécifique. Le parenchyme est un tissu qui remplit l'organe.

Le parenchyme du rein est une substance cérébrale et corticale, qui se trouvent dans la capsule. Elle est responsable de toutes les fonctions exercées par le corps, y compris la plus importante: l'excrétion de l'urine.

En examinant la structure du parenchyme à l'aide de la microscopie optique, on peut voir les plus petites cellules densément entrelacées avec les vaisseaux sanguins.

Normalement, l’épaisseur du parenchyme du rein d’une personne en bonne santé varie de 14 à 26 mm, mais elle peut devenir plus mince avec l’âge.

Par exemple, chez les personnes âgées, la taille du parenchyme rénal à l’état normal n’est pas supérieure à 10-11 mm.

Fait intéressant, le tissu rénal a la capacité de se régénérer et de restaurer ses fonctions. C'est un avantage considérable dans le traitement de diverses maladies.

Pour le traitement des maladies rénales, nos lecteurs utilisent avec succès la méthode Galina Savina.

Beaucoup de gens ne savent pas où se trouvent les reins, alors parfois, ils ne réalisent même pas qu’ils peuvent avoir une insuffisance rénale.

La douleur dans les reins peut indiquer une variété de maladies. Comment les reins font mal dans diverses pathologies, lisez notre article.

Échogénicité accrue du parenchyme rénal - est-ce dangereux?

Selon les statistiques, aujourd’hui, dans le contexte d’une incidence générale, les gens sont plus susceptibles d’avoir des problèmes
système urinaire. Les processus pathologiques dans les reins ne peuvent pas toujours être observés, ils surviennent plus souvent cachés.

L'échogénicité des reins peut être diagnostiquée par ultrasons.

La technique est invasive, réalisée de manière absolument indolore et présente un avantage considérable: avec l’échographie, vous pouvez détecter les moindres changements pathologiques, même à un stade précoce.

Cela augmentera les chances de guérison du patient. Le processus de diagnostic lui-même ne prend pas plus de 20 à 25 minutes. Vous pouvez y définir des paramètres tels que:

la taille de l'organe lui-même, son emplacement, les néoplasmes, le cas échéant.

L'échogénicité accrue des reins peut indiquer:

néphropathie diabétique (augmentation des reins, mais en même temps, les pyramides situées dans la moelle ont une échogénicité réduite); la glomérulonéphrite, qui se présente sous une forme sévère, et le parenchyme rénal lui-même augmente de façon diffuse son échogénicité. une échogénicité accrue du sinus rénal suggère que des troubles inflammatoires, métaboliques et endocriniens se produisent.

Les reins, dont le tissu est sain, ont une échogénicité normale, ils sont homogènes aux ultrasons.

Changements diffus dans le parenchyme rénal

Un signe sérieux pour une étude détaillée des reins sont des modifications de leur parenchyme. Les raisons du changement de taille peuvent être différentes:

développement de lithiase urinaire inflammation des glomérules ou des tubules maladies affectant le système urinaire, formation de plaques graisseuses près des pyramides de la maladie, entraînant une inflammation des vaisseaux rénaux et du tissu adipeux

Parenchyme kyste rein

Se produit et développe cette maladie lorsque la rétention hydrique dans les néphrons du rein se développe à partir du parenchyme. Un kyste peut survenir à la fois sur le parenchyme des reins droit et gauche.

Le kyste est caractérisé par une forme ovale ou arrondie, a des dimensions de 8-10 cm.

Nos lecteurs recommandent!

Pour la prévention des maladies et le traitement des reins et du système urinaire, nos lecteurs conseillent

Thé du monastère du père George

. Il comprend les 16 plantes médicinales les plus utiles extrêmement efficaces pour nettoyer les reins, traiter les maladies du rein, les maladies des voies urinaires et nettoyer le corps dans son ensemble.

Parfois, les tailles d’un kyste atteignent des tailles plutôt grandes (le liquide accumule jusqu’à 10 litres), comprimant ainsi la structure se trouvant à proximité.

Un kyste enlevé en temps opportun est la clé non seulement d'un rétablissement rapide, mais également du salut du rein. Diagnostiquer la maladie en utilisant des ultrasons.

Les symptômes ne sont pas difficiles à déterminer. Celles-ci peuvent être des douleurs atténuées dans l'hypochondre et le bas du dos, l'augmentation de la pression artérielle et la présence de sang dans l'urine.

Malheureusement, les symptômes n'apparaissent pas toujours et la maladie évolue sous une forme latente.

Dans de tels cas, la maladie est détectée à un stade avancé, lorsque le seul traitement est la chirurgie.

Amincissement du parenchyme rénal

Les causes de cette pathologie peuvent être différentes. Par exemple, le mauvais choix de traitement ou une maladie infectieuse.

Il faut se rappeler que le parenchyme rénal peut être réduit avec l'âge, mais il arrive parfois que les maladies chroniques se froissent.

Si vous ressentez une gêne dans la région lombaire ou si vous ressentez une douleur en urinant, demandez l'aide de spécialistes, ne faites pas le traitement vous-même.

Cela économisera non seulement votre temps, mais améliorera également la santé.

Changements diffus dans le parenchyme des deux reins

Les reins remplissent leur principale fonction excrétrice en raison de leurs caractéristiques structurelles. Le parenchyme du rein contient des éléments sans lesquels la production d'urine et son élimination sont impossibles. Par conséquent, le parenchyme touché nécessite un rétablissement immédiat. De nombreuses maladies sont susceptibles de nuire à la structure rénale. Il est donc important de connaître les signes de base indiquant un problème particulier et de savoir comment se rétablir afin de ramener les reins à la normale.

Informations générales sur le parenchyme rénal

Une formation de tissu qui tapisse complètement les reins à l'extérieur est le parenchyme. Il se compose de deux couches - cérébrale et corticale. Le tissu parenchymal est très fin et se compose de petites capsules qui s’entrelacent avec les vaisseaux sanguins. Le fluide urinaire est produit dans ces capsules. Dans le rein droit et gauche, ils contiennent plus d'un million. À travers la moelle du parenchyme, le long de ses sinus, le liquide s'écoule et est ensuite recueilli dans le bassin et le calice.

L'épaisseur du parenchyme humain a tendance à varier avec l'âge. Alors que la personne est jeune, le tissu parenchymateux a normalement une épaisseur de 1,3 à 1,6 cm. Après 16 ans pour les représentants des deux articles, il devient plus mince - le taux atteint 1 à 1,1 cm et ne change pas avec l'âge. Seule une maladie rénale peut affecter la diminution et l’augmentation de la taille du parenchyme. Mais une fois le patient guéri, il est possible de récupérer complètement la structure parenchymateuse.

Retour à la table des matières

Types de changements diffus, leurs causes

Les changements diffus dans les reins signifient que leur taille augmente. Mais, dans le cas du parenchyme, les modifications diffuses sont de plusieurs types principaux:

  • épaississement / amincissement;
  • développement de zones de faible / haute échogénicité;
  • l'apparition d'inclusions liquides;
  • modification du débit sanguin artériel;
  • mauvaises proportions des deux reins.

Souvent, la présence de changements diffus signifie qu'une personne est exacerbée par des maladies rénales chroniques. Un certain nombre de maladies provoquent des changements diffus:

  • Le développement rapide de la lithiase urinaire - la formation de calcification dans la cavité rénale.
  • Inflammation des tubules et des nodules du parenchyme, ainsi que des tissus qui l'entourent.
  • Maladies du système endocrinien - hyperteriose, diabète sucré.

Les formations de cholestérol et de graisse perturbent le fonctionnement normal du parenchyme, bloquant le flux d'urine à travers les sinus. La présence d'œdème est caractéristique de ce problème. Une maladie vasculaire des reins et une inflammation du tissu adipeux autour entraînent une hyperéchogénicité du parenchyme, qui est l'une des lésions diffuses. L'hyperplasie du parenchyme peut indiquer des anomalies congénitales de la structure de l'organe et de ses vaisseaux. Des modifications de ce type sont généralement observées séparément dans le rein droit ou séparément dans le rein gauche.

Retour à la table des matières

Maladie causant le changement

Des modifications du parenchyme peuvent être causées par une inflammation ou peuvent résulter d'un traitement incorrect et retardé des maladies rénales. Sous l’influence de processus inflammatoires, on peut observer à la fois une diminution (amincissement) du parenchyme et une augmentation de la taille (épaississement). De plus, les symptômes peuvent apparaître simultanément sur le rein gauche et sur le rein droit ou sur l'un d'entre eux. Si le patient a un parenchyme éclairci, il y a très probablement une infection des reins qui progresse rapidement.

Retour à la table des matières

Amincissement du parenchyme

Comme mentionné ci-dessus, l'épaisseur normale du parenchyme rénal est de 1-1,1 cm, ce qui indique la présence de maladies rénales graves chez l'homme. Une des causes possibles est une maladie chronique, sous l'influence de laquelle le rein et diminué. La maladie se développe en raison de l'ingestion de l'agent infectieux ou en raison d'un traitement mal prescrit. La réduction de la surface du tissu parenchymateux se produit progressivement, mais si la maladie passe dans la phase aiguë, une nette diminution se produira. En même temps, le tissu sera très fin. Dans cet état, le parenchyme rénal n’est pas en mesure de remplir correctement ses fonctions; il est donc dangereux de retarder le traitement chez le médecin.

Retour à la table des matières

Calcine

Les calculs provoquent très souvent des modifications diffuses du parenchyme rénal. Ces dépôts sont formés en raison d'une mauvaise nutrition, de troubles métaboliques, de maladies d'autres organes. Dans les formes de parenchyme, un type de calculs, tel que le calcinat - accumule des tissus rénaux structurels morts, à la surface desquels se forment des sels de calcium. Ces dépôts se produisent indépendamment de l'âge. Au cours de la maladie, un œdème peut être observé. Comme il est difficile de les traiter, il est plus facile de s’en tenir aux mesures préventives, d’autant plus qu’elles aident à prévenir d’autres maladies rénales. La prévention est la mise en application des règles d'un mode de vie sain et d'une activité modérée, la restauration du corps après des infections et des inflammations.

Retour à la table des matières

Formation de caractères kystiques

Les kystes se forment dans le parenchyme du rein lorsque les néphrons retiennent le liquide. Ces néoplasmes se présentent sous la forme de croissances simples et multiples de forme arrondie ou ovale à parois minces. Peut affecter les sinus des reins. Si les croissances kystiques sont détectées à temps et supprimées, la restauration du parenchyme commencera et il redeviendra bientôt normal. La taille moyenne atteint 10 cm.

Des douleurs dans le bas du dos, en se déplaçant dans l'hypochondre, indiquent la présence de kystes. Dans le même temps, la pression artérielle augmente. Des caillots sanguins peuvent sortir avec l'urine. Les excroissances uniques sont éliminées par ponction, il y a une récupération rapide des reins. Si la formation de kyste est une anomalie congénitale, le patient devra suivre un traitement spécial régulier pour se rétablir (la quantité de liquide accumulée devrait diminuer).

Retour à la table des matières

Formation de tumeurs

Deux types de tumeurs peuvent se former dans le parenchyme - bénin et malin (cancer). Des tumeurs bénignes apparaissent un adénome, un angiomyolipome, un oncocytome et d'autres. Ils peuvent développer un cancer. Afin de comprendre avec précision la nature de la tumeur, il est nécessaire de passer une échographie (US) et une tomodensitométrie (CT). Si le cancer se développe dans le rein lui-même, par exemple, si le sinus est touché, il peut être facilement identifié même avec une palpation.

Mais n'oubliez pas qu'une maladie aussi grave, comme le cancer, présente de nombreux signes cachés. Par conséquent, il est impératif de subir un examen médical complet. Dès que le cancer est diagnostiqué chez le patient, le traitement devrait immédiatement commencer à réduire le risque de retarder le processus de récupération. Si la tumeur ne peut pas être détruite avec le médicament, un retrait chirurgical est entrepris. Une des manifestations du cancer, en plus des symptômes rénaux, sera la fièvre, la sensation de frissons. Il y a une augmentation de la pression artérielle, en raison de varices apparaissent un œdème.

Retour à la table des matières

Mesures de diagnostic

Initialement, les tissus parenchymateux sont évalués par un médecin à l'aide d'une échographie. La principale caractéristique diagnostique des changements diffus dans le parenchyme est une taille modifiée (épaississement / réduction) de certaines zones. À l’aide d’un examen radio-isotopique, le médecin détermine l’état des limites du rein, qu’il soit modéré et clair, ses contours ou ses formes d’ondes, qu’il soit asymétrique ou non. En cas de lésion rénale, le patient a des douleurs constantes dans le bas du dos (côté affecté - rein gauche ou droit) et il fait mal à uriner, le gonflement des membres inférieurs persiste longtemps. Dans les tests d’urine, la concentration en protéines sera supérieure à la normale. Pour obtenir des informations plus détaillées, le patient subit un scanner et une imagerie par résonance magnétique (IRM).

L'échographie peut être utilisée pour évaluer les modifications diffuses du parenchyme.

Les caractéristiques énumérées ci-dessus apparaissent lorsque les capsules de parenchyme sont étirées. Cela est dû à une hyperplasie rénale importante. Les kystes sont une autre cause de ces symptômes, car ils contractent les vaisseaux sanguins et les bloquent. Si les modifications diffuses ou les lésions kystiques se présentent sous une forme négligée, le patient doit être hospitalisé d'urgence. Lorsque l'échographie révèle une hyperplasie du parenchyme des reins, qui n'est pas associée aux caractéristiques congénitales d'une personne, cela indique la présence de calcinats dans la cavité ou les sinus de l'organe.

Retour à la table des matières

Écho

L'échogénicité des reins est déterminée par ultrasons. Si ce paramètre est élevé, ce symptôme indique:

  • le stade précoce de développement du processus inflammatoire ou le traitement inapproprié et non productif de la maladie rénale;
  • troubles métaboliques, problèmes de fonctionnement du système endocrinien;
  • forme négligée de la glomérulonéphrite et d'autres maladies.

Si des «formations échogènes» sont mentionnées dans le diagnostic, cela signifie que le sable, ses amas ou ses cailloux ont été trouvés dans la cavité de l'organe. Le niveau d'échogénicité dépend du type de pierre. Dans un état sain, l'échogénicité des reins aux ultrasons sera dans les limites de la normale et la structure rénale est homogène. Lorsque cette étude n’est pas informative, recourez à d’autres méthodes.

Retour à la table des matières

Comment traiter la diffusion?

La seule méthode correcte pour le traitement des modifications diffuses et la restauration du parenchyme n'existe pas, car ils sont l'un des symptômes d'autres maladies. Lorsque les maladies infectieuses sont la cause première du problème, la première étape consiste à détecter le foyer infectieux. Des antibiotiques, une alimentation et du repos sont prescrits au patient. Pour traiter les problèmes avec l'écoulement de l'urine doit être prescrit un médicament par un médecin, tout en adhérant à un régime alimentaire spécial. Si le parenchyme n'est pas restauré, recourir à des méthodes chirurgicales. L'autotraitement pour toutes les maladies du parenchyme est exclu.

Processus pathologiques entraînant une augmentation de l'épaisseur du parenchyme rénal

Maladie rénale polykystique

Un kyste est une cavité dans le tissu délimité par une capsule. Il peut être creux ou contenir tout fluide - séreux, hémorragique (avec du sang) ou purulent. Les kystes se forment souvent après des maladies infectieuses et inflammatoires, la tuberculose, l’urolithiase; en raison du processus de cancer dans le rein; sclérose vasculaire, lésion ou due à une prédisposition héréditaire.

Le plus souvent, ces formations sont solitaires. Par localisation, les kystes du parenchyme et du sinus peuvent être distingués. Formes parenchymateuses dans le corps par les tubules rénaux en raison de la croissance accélérée de l'épithélium les doublant. Sinus - des vaisseaux lymphatiques près du bassinet du rein.

Les kystes ne peuvent pas se manifester et même se dissoudre d'eux-mêmes, mais ils représentent néanmoins un grand danger. Un kyste en croissance ferme les vaisseaux sanguins et contribue à l'ischémie du rein, exerce une pression sur l'uretère, empêche l'écoulement de l'urine, provoque une hydronéphrose - une expansion du bassin. Le kyste peut éclater et son contenu tombera dans le péritoine où il provoquera une inflammation. Cette cavité est un réservoir de bactéries. En outre, en violation de l'intégrité du kyste peut saigner.

Le parenchyme rénal avec polykystique perd ses capacités fonctionnelles.

Glomérulonéphrite aiguë

Dans la glomérulonéphrite aiguë, des complexes immuns se déposent dans les parois des capillaires glomérulaires. Les protéines protectrices et les cellules de notre corps détruisent ces capillaires, car ils sont pris pour un corps étranger. La fibrine commence à se déposer sur le site de la lésion, le tissu rénal est imbibé de leucocytes, les glomérules se chevauchent et cessent d'exercer leur fonction de filtration. En échographie, le parenchyme devient hyperéchogène, car il est fortement compacté. Sur la section du parenchyme, on voit des tubercules rouges - des glomérules élargis. Cette image a reçu la définition de "rein bigarré".

Avec l'évolution ultérieure de la maladie, des micro-bulles, une thrombose des capillaires, un œdème du rein se produisent. En raison de la nature immunitaire de la maladie, les deux organes sont affectés en même temps.

Pyélonéphrite aiguë

Il existe des formes diffuses et focales de pyélonéphrite aiguë. Le plus souvent, un rein est atteint, sa taille augmente, l’échogénicité de son parenchyme diminue. Combinaison souvent marquée avec une déformation du bassin et du sinus rénal. En cas de pyélonéphrite purulente, les foyers d'inflammation sont dispersés dans tout le parenchyme et alternent avec des zones saines. Les pustules peuvent fusionner en grandes formations, formant un abcès solitaire. Les mamelons rénaux des pyramides sont nécrosés. En échographie - font écho les signes de la dilatation des sinus. Dans le pelvis rénal, un complexe de pus peut s'accumuler.

En plus de la présence de pustules dans le parenchyme rénal, les tubules dilatés et les conduits collecteurs, ainsi que les infiltrats de leucocytes, peuvent être identifiés. Le changement du rein droit et du rein gauche est inégal, on observe leur augmentation asymétrique.

Amylose rénale

Cette maladie est caractérisée par une violation du métabolisme des protéines, des glucides, entraînant le dépôt de la substance de la nature protéique de l'amyloïde dans les organes internes. L'accumulation d'amyloïde dans le parenchyme peut provoquer le développement d'une insuffisance rénale. Dans le parenchyme, la corticale et la moelle sont bien distinguées. La corticale dilatée, rouge grisâtre, cérébrale a une apparence grasse. L'amyloïde se dépose dans les membranes des capillaires glomérulaires, les parois des tubules alimentant les artérioles. Il remplace la plupart des glomérules, ce qui provoque la mort des néphrons et l'apparition de tissu conjonctif à leur place.

Néphropathie diabétique

Manifesté dans les dommages généralisés au tissu rénal. Premièrement, le glucose a un effet toxique direct, il peut s'accumuler dans les cellules du rein. Il augmente la perméabilité des membranes capillaires dans les glomérules rénaux.

Deuxièmement, avec le diabète, une grande quantité de produits métaboliques circule dans le corps et doit être éliminée. Les reins commencent à travailler avec beaucoup d'effort. Dans les premiers stades, cela conduit à une hyperperfusion du parenchyme du rein, il augmente légèrement en volume. Échographie chez des patients atteints de néphropathie diabétique au stade I-IV Art. il existe une hétérogénéité diffuse du parenchyme rénal et une augmentation de son échogénicité (conséquence du collagénage membranaire, de la prolifération des cellules mésangiales, de la glomérulosclérose). Il y a souvent une formation microcystique dans la projection des pyramides (dégénérescence kystique). Mais au fur et à mesure que la maladie progresse, que l'insuffisance rénale se développe et que le patient a besoin d'une hémodialyse, le parenchyme rénal et l'ensemble de l'organe sont réduits.

Hypertrophie de substitution

Le parenchyme du rein sain s'épaissit pour compenser la défaillance du second organe. Cela peut être dû à son enlèvement rapide ou à sa mort. Le glomérule du néphron augmente de taille et la lumière des tubules alvéolés se dilate. Sous l'influence de la régulation neurohumorale, des néphrons non utilisés auparavant sont «incorporés» dans tout le parenchyme, mais leur nombre total reste le même.

Processus pathologiques entraînant une diminution de l'épaisseur du parenchyme

Néphrosclérose

Anatomique et morphologique peuvent être définis comme le remplacement d’un tissu rénal par un tissu conjonctif. La raison en est l'inflammation des glomérules et la dégénérescence des tubules rénaux avec la mort ultérieure du néphron. Selon le mécanisme de développement, la néphrosclérose peut être primaire et secondaire.

La primo-infection survient à la suite d'une hypertension pendant le rétrécissement des vaisseaux qui nourrissent les reins. Dans l'épaisseur du tissu se forment des zones d'ischémie, dans lesquelles les néphrons à l'avenir s'atrophient et meurent. Les parois des glomérules et des papilles des pyramides sont imprégnées de hyaline (une substance de nature protéique), le tissu conjonctif se développe et le parenchyme acquiert une structure en petites collines. De plus, en raison de la nécrose, de multiples microchromosomes se forment dans le tissu rénal, ce qui ressemble au tableau du «rein hétéroclite» de la glomérulonéphrite.

Dans la néphrosclérose secondaire, les facteurs qui affectent les néphrons peuvent être divers - infection infectieuse-inflammatoire (pyélonéphrite, tuberculose), mécanique - lithiase ou traumatisme, par rayonnement ionisant, néphropathie de la femme enceinte.
Le résultat de la néphrosclérose de tout type est la dégénérescence du parenchyme rénal et la "ride" de l'organe.

Pyélonéphrite chronique

Il se développe lorsque le processus aigu d'inflammation devient chronique. Cela peut être causé par un traitement inadéquat ou le processus peut être initialement chronique.

Cela conduit à la cicatrisation et à la destruction du parenchyme rénal. Dans un processus bilatéral, au stade nécessitant une dialyse, la taille des reins est considérablement réduite (principalement longitudinale). Dans le parenchyme observé des zones sclérotiques, une atrophie des tubules, le tissu est saturé de globules blancs. L'échogénicité des structures corticales est augmentée. En plus de ces modifications, des abcès (masses hypoéchogènes) peuvent se former dans le pelvis rénal.

Dans la pyélonéphrite chronique, un rein petit ou atrophique est plus souvent unilatéral qu'un processus bilatéral.

Glomérulonéphrite chronique

Les changements diffus se manifestent par une hyalinisation glomérulaire et une atrophie tubulaire. Les pyramides peuvent parfois, comme d'habitude, rester hypoéchogènes, mais dans la plupart des cas, elles "disparaissent" en raison d'une atrophie tubulaire.

Néphropathie diabétique

Chez les patients atteints de diabète sucré présentant une néphropathie au stade I à IV, une augmentation de la taille des reins est déterminée (voir ci-dessus). Au stade V, la maladie rénale est normale ou de taille légèrement réduite en raison de la destruction presque complète du parenchyme.

Les raisons pour lesquelles il peut y avoir des changements diffus dans le parenchyme des reins - beaucoup. Même une échographie «qui voit tout» ne sera pas en mesure de déterminer sans ambiguïté la cause du dommage, mais seulement d'indiquer le fait de son développement. Apparemment, sur l'appareil, les diagnostics font la distinction entre les signes clairs, flous, faibles, modérés ou prononcés de lésions diffuses. La détermination ultérieure de la maladie sous-jacente nécessite une approche intégrée, comprenant la prise de l'anamnèse, des tests de laboratoire sur l'urine et le sang, ainsi que d'autres mesures métriques.

Échographie des reins, performance normale et pathologie

Le diagnostic par ultrasons révèle la structure, la forme, l'emplacement et la taille du corps. Si les indicateurs du rapport d'examen sont identiques à la norme, le tissu de l'organe est en ordre. Cependant, cela n'exclut pas le fait que la fonction d'un ou des deux reins a déjà été perturbée et que les symptômes pathologiques sont causés par des symptômes douloureux.

Chez les patients adultes, la taille normale des reins lors du décodage des ultrasons est la suivante:

  • La longueur est de 10-12 cm;
  • Largeur 5-6 cm;
  • Épaisseur 4-5 cm;
  • L'épaisseur du parenchyme peut aller de 1,1 chez un patient âgé à 2,3 cm chez un jeune.

Les indicateurs normaux sont caractérisés par de tels signes:

  • Rein droit juste en dessous de la gauche;
  • Les deux bourgeons ont la forme de haricots;
  • La capsule a une épaisseur allant jusqu'à 0,15 cm et est hyperéchogène;
  • Les boutons ont des dimensions identiques ou ne diffèrent pas de plus de 15 mm;
  • Le contour extérieur des organes est clair et uniforme;
  • Dimensions normales à l’arrière et à l’avant des organes dans le diagnostic - pas plus de 15 mm;
  • La densité de l'écho de la capsule rénale est supérieure à celle de ses pyramides;
  • Déplacement des organes pendant la respiration - pas plus de 20-30 mm;
  • CLS, système coupe-bassin, avec vessie entièrement remplie, anéchoïque et non visualisée;
  • L'indice de résistance (par dopérométrie) de l'artère principale du rein à la porte est d'environ 0,7 et de 0,34 à 0,74 dans les veines interlobaires.

L'hypertrophie partielle du cortex rénal et les «piliers de Bertin» détectés par échographie ne sont pas des anomalies.

Dans des conditions normales, les mots «échogène», «néoplasmes échogènes» et «microcalculose» ne doivent pas figurer dans la conclusion du diagnosticien. Ils indiquent que des pierres se sont formées dans l'organe. En conclusion, le terme «éducation volumétrique» ne devrait pas être inclus, ce qui indique que le rein est enflammé, qu'il a un abcès ou un kyste.

Changements diffus du parenchyme

Les résultats de l'échographie transcrits exclusivement par un médecin. Il prend en compte non seulement l'identité de l'état du corps à la norme, mais également l'historique et le tableau clinique dans son ensemble, ainsi que l'état de santé et l'âge du patient.

Lors de l'examen échographique d'adultes, les manifestations diffuses sur l'écran peuvent ressembler à:

  • Prononcé;
  • Clairement visible;
  • Fuzzy en avant;
  • Modéré;
  • Faible.

Les IC de rein observés sont la raison pour laquelle les éléments suivants ont été inclus dans le protocole d'enquête:

  • Que l'organe du corps soit présent ou non. S'ils le sont, leur structure, leur écho et leur emplacement sont décrits.
  • Les concrétions, leurs dimensions, leur nombre, l'endroit où elles ont été révélées, que l'ombre acoustique apparaisse ou non;
  • Anomalies dans la structure du corps. Le médecin doit décrire si un kyste, une rupture d'organe, une hypoplasie, une aplasie, d'autres DIs du rein, etc. sont détectés.

Une photo de l'enquête est jointe au protocole écrit. Lorsque des anomalies diffuses dans les organes sont détectées, le technicien de laboratoire qui a effectué l'échographie les montre avec des flèches. Le médecin traitant tirera donc lui-même des conclusions, car les résultats de l'échographie ne constituent pas un diagnostic précis, mais seulement une conclusion sur les résultats de l'examen.

Quels sont les changements diffus dans les reins, tels que détectés par ultrasons et les dangereux

L'expression "changements diffus" en néphrologie dénote de nombreuses déviations. Ils se manifestent par la destruction de la capsule rénale, du système pyelocaliceal ou des sinus.

La diffusion d'un organe s'appelle:

  • Diminuer ou augmenter son volume et sa taille;
  • Séchage ou expansion de la fibre rénale;
  • Pathologie du tissu adipeux et des vaisseaux sanguins.

La diffusion du CL du système, des sinus et de la capsule avec un épaississement du rein entier provoque le plus souvent la destruction des vaisseaux sanguins, l'inflammation du tissu adipeux, le développement d'une lithiase urinaire.

Tous ces symptômes et signes peuvent conduire à une insuffisance rénale aiguë, une condition dans laquelle le patient ne fera qu'aider la chirurgie.

Les changements de nature diffuse suscitent la suspicion dans les reins:

  • Un abcès précoce, c’est-à-dire un changement tissulaire pathologique;
  • Pathologies veineuses structurelles, modifications de la taille, du nombre et de la perméabilité des vaisseaux sanguins;
  • La thrombose;
  • La présence de corps ressemblant à des pierres;
  • Présent dans le fluide du bassin;
  • Processus altérés d'absorption inverse et de métabolisme impliquant des composés de sodium.

En fonction des caractéristiques et du niveau d’atteinte cellulaire en néphrologie, on distingue les modifications diffuses suivantes des reins:

  • Épaississement ou expansion de la capsule;
  • Variabilité des dimensions, changement de taille, emplacement et déplacement normal des reins;
  • Une augmentation de volume lors de l'inflammation de tout ou partie du système;
  • L'amincissement du corps en pathologie chronique;
  • Des changements focaux et uniformes dans la structure du sinus.

Causes et symptômes de la diffusion rénale

Il existe plusieurs causes d'anomalies pathologiques au niveau des reins.

Modifications du CLS et de la capsule rénale: cela se produit souvent chez les enfants. Cependant, ceci n'est pas considéré comme une pathologie. Alors que l'enfant n'a pas 3 ans, ses reins ont une structure lobulaire et, par conséquent, les organes ont une apparence spécifique sur le moniteur lors de l'échographie.

Les problèmes chez l'adulte se manifestent par une forte détérioration des tissus des organes. Tout d'abord, leurs parties internes, les coupes et le bassin. De petits changements dans le système de la coupe et du bassin se produisent constamment. Ils sont associés à la pénétration de nutriments et d'oxygène dans les reins lors de la consommation d'aliments et de la pratique d'un sport, de l'éducation physique, de la prise de médicaments et de modifications hormonales.

Au cours de la destruction pathologique, les modifications deviennent profondes et la taille normale des reins et l'état des organes changent. Au groupe à risque appartiennent:

  • Les amateurs d'alcool;
  • Les personnes âgées;
  • Les diabétiques;
  • Les fumeurs;
  • Personnes grasses.

La probabilité de diffusion des reins augmente encore plus: troubles métaboliques, dysfonctionnements du fonctionnement du tractus gastro-intestinal et prédisposition héréditaire, qui ne se manifestent souvent que chez l'adulte. En outre, une personne peut avoir d'autres maladies somatiques telles qu'une expansion des tissus, une modification de la taille d'un organe ou d'autres modifications pathologiques.

Les principales causes de la destruction de la cupule et du système pelvisal et du parenchyme sont le mauvais mode de vie, le tabagisme, la dépendance à l'alcool et une mauvaise alimentation. Souvent, son apparence est également affectée par:

  • Rechutes complètement pas guéri maladie;
  • Polypes, tumeurs et kystes du rein;
  • Déviations héréditaires dans la structure des reins;
  • La destruction des reins de nature aiguë et chronique, y compris les traumatismes.

Les principaux symptômes d’un tel état des organes pelviens sont l’épaississement de leurs tissus et l’asymétrie de l’appareil apparié qui apparaît visuellement à l’échographie dans le volume. Premiers signes de pathologie - œdème dû à une perméabilité vasculaire insuffisante et à une pression artérielle élevée. C'est pourquoi, si une personne souffre d'hypertension artérielle, elle doit surveiller non seulement le système cardiovasculaire, mais également les processus qui se produisent dans les reins.

Le résultat de l'expansion des tissus du système pelvis-pelvis est une augmentation de l'activité de filtrage et une baisse de l'absorption inverse de liquide. Une personne a des problèmes réguliers de miction. Elle se caractérise par des sensations de brûlure au cours de l'administration des besoins naturels, des douleurs aiguës et la présence de sang dans les urines. De plus, la stagnation chez l'adulte entraîne la formation de calculs qui peuvent entraîner une obstruction de l'uretère d'un malade.

Signe de pathologies diffuses au niveau des reins chez l’adulte - mal de dos, des deux côtés de la colonne vertébrale. Dans ce cas, le volume de l'organe associé augmente et sa capsule (parenchyme) est étirée.

Processus pathologiques dans les sinus rénaux

Les sinus des reins souffrent indirectement d'inflammation, d'athérosclérose, de calculs et de cytose.

La diffusion du sinus caractérise l'apparition de plusieurs pathologies. Cela est dû à sa structure complexe et à son emplacement privilégié. Une entrée d'orgue trop étroite peut indiquer les éléments suivants:

  • Un kyste s'est formé dans le sinus. Il presse les vaisseaux sanguins, ce qui conduit à un dysfonctionnement aigu de l'organe;
  • Dans le bassin formé corps ressemblant à la pierre;
  • Dans le corps humain, en raison de la formation de plaques d'athérosclérose, les vaisseaux s'épaississent;
  • Dans le contexte de pathologies chroniques et paresseuses, les parois du bassin se densifient;
  • La diffusion hétérogène des sinus provoque un gonflement des reins et une douleur dans ceux-ci, ce qui entraîne une augmentation de la pression artérielle et un début de douleur au cœur.

La diffusion dans le sinus rénal est souvent due à une inflammation du pédicule vasculaire et de la porte d'entrée de l'organe (fibrolipomatose). Ceci est accompagné de son changement sclérotique. La fibrolipomatose peut apparaître en raison de ces problèmes:

  • Adénome de la prostate;
  • Bassin rénal enflammé;
  • Pierres formées dans l'uretère;
  • Augmentation de la pression artérielle dans les reins.

L'urine, lors de son passage inverse du bassin au rein, avec des produits de décomposition agressifs, pénètre dans le tissu sinusal intermédiaire. Cela provoque une inflammation des vaisseaux et des ganglions lymphatiques avec leurs lésions fibreuses et sclérotiques. Lorsque le drainage lymphatique se chevauchant se produit la stagnation. Cela conduit à des douleurs aiguës dans le bas du dos qui ressemblent à une sciatique. Si de tels symptômes apparaissent chez les adultes et les enfants, il est nécessaire de consulter un médecin.

Signes de diffusion lors du passage des ultrasons

Des techniques de diagnostic telles que le balayage informatique, l'IRM et l'échographie aident les urologues et les néphrologues à évaluer la santé des reins.

L'échographie est la plus courante, car elle est disponible, ne nécessite pas de préparation complexe, donne beaucoup d'informations à moindre coût.

Signes de modifications diffuses des reins et de leurs lésions destructrices lors du passage de l'échographie:

  • Il est impossible de déterminer les veines d'un organe.
  • Le tissu rénal est épaissi, dilaté et l'amplitude ainsi que d'autres indicateurs peuvent être modifiés à la fois vers le haut et vers le bas;
  • Le système d'écho est faible;
  • Le sinus est éclairci et un écho en découle;
  • Le tissu parenchymal a un contour flou;
  • Le système d'approvisionnement en sang est difficile;
  • Les tissus des organes sont sursaturés avec des vaisseaux;
  • Dans le bassin a révélé la présence de fluide;
  • L'identification des échostructures est difficile;
  • Inverser le flux sanguin dans les artères du corps.

N'importe lequel de ces signes peut être une indication d'hospitalisation. Souvent, les modifications diffuses du parenchyme ne sont qu'un symptôme et la pathologie du système est beaucoup plus grave. Un diagnostic précis ne peut être posé qu'après une étude approfondie de la santé du système urinaire d'une personne.

Classification de la déformation

Un changement diffus indique une maladie qui affecte le fonctionnement et les composants de l'organe urinaire. En fonction de la répartition géographique:

  • changements dans le parenchyme rénal;
  • déformation du corps et des sinus;
  • transformations dans les coupes et le bassin.

L'élucidation de la nature des modifications de la structure du rein apporte une grande contribution à la poursuite du diagnostic. Au cours du diagnostic, on constate une augmentation ou une diminution du rein, une asymétrie de ses contours, un épaississement ou une réduction du parenchyme. Révèle souvent des changements dans la structure de la cupule et du système de placage du bassin et des sinus, des phoques dans la veine de l'organe.

Détection d'anomalies par ultrasons

Les modifications diffuses au niveau des reins sont diagnostiquées par échographie. Du point de vue de cette méthode, la pathologie est subdivisée en changements clairs, flous, modérés, faibles et prononcés. Sur un appareil à ultrasons, on peut observer des signes d’obscurcissement et de flou des contours, des zones anaéchogènes dans le parenchyme, des zones d’hyperéchogénicité et d’anaéchoïque dans le CLS, ainsi que des modifications des contours du bassin et des capsules rénales.

C'est important! Au cours des derniers mois du port d'un enfant avec une échographie, il est possible de déterminer l'état de santé des organes urinaires du fœtus.

Qu'est-ce qui provoque un état pathologique?

Les changements structurels dans les reins sont causés par diverses raisons. Pendant la grossesse, le foetus en croissance provoque une compression de l'uretère, ce qui entraîne une hydronéphrose. La pathologie congénitale des voies urinaires conduit à ce résultat. La difformité de la CLS et des sinus organiques provoque des calculs ou des néoplasmes dans le système, des kystes dans les cupules et le bassin.

Lorsque les sinus sont endommagés, la personne ressent une forte douleur dans le muscle cardiaque, de l'hypertension se déclare. L'inflammation et la sclérose, se développant dans un état pathologique, provoquent un gonflement des vaisseaux des sinus. Un traitement inapproprié menace la mort du rein. Dans la forme chronique du phénomène, l'organe a des propriétés à diminuer et, dans sa manifestation aiguë, au contraire, il augmente.

Les modifications diffuses du parenchyme des reins ont un symptôme riche, car elles sont provoquées par de nombreuses maladies: tuberculose, pyélonéphrite, néphrosclérose, glomérulonéphrite et kyste.

Maladies qui augmentent l'épaisseur du tissu rénal

Quels sont les changements diffus déjà mentionnés ci-dessus. Examinez plus en détail les facteurs responsables de l'état pathologique du parenchyme.

Maladie polykystique

Kyste - vide ou avec une cavité liquide (soufre, pus, sang) dans les tissus. La cause de la formation est une inflammation, une infection, un DCI, la tuberculose, l'oncologie, ainsi qu'une sclérose vasculaire, une lésion ou une prédisposition génétique. Selon l'emplacement de la formation est divisé en sinus et parenchymateux. Les premiers sont formés à partir de vaisseaux situés près du bassin, les seconds à partir des canaux des reins.

Un kyste rénal est difficile à diagnostiquer seul, car il ne présente aucun symptôme. Capable de se retirer. Mais dans le cas de croissance et de rupture, c'est très dangereux. Bloque le passage de l'urine et du sang, dilate le bassin. Lorsque vous casser le contenu dans la cavité abdominale, où il provoque un processus inflammatoire. L'hémorragie peut commencer.

En cas de parenchyme polykystique des deux reins, les organes ne sont pas capables de fonctionner pleinement.

Glomérulonéphrite aiguë

Les cellules du corps détruisent les capillaires, dans lesquels se dépose le complexe immun au cours de la pathologie, les suspectant d'être nocifs. La fibrine est formée à ces endroits, le parenchyme est saturé de leucocytes, le chevauchement des glomérules crée un problème d'efficacité. Ensuite, une micro-hémorragie, une thrombose des capillaires, un œdème de l'organe urinaire se développent. La maladie endommage les deux organes.

Pyélonéphrite Aiguë

Dans la plupart des cas, la maladie affecte un organe, l’échogénicité dans le parenchyme rénal diminue. Les changements du bassin et du sinus accompagnent les pathologies. La maladie purulente provoque des foyers d’inflammation dans tous les tissus rénaux, en les alternant avec des zones saines du parenchyme. Capable de développer un abcès solitaire. La taille des reins est asymétrique, les tubules et les tubules sont élargis.

L'amylose

L'amyloïde, s'accumulant dans le tissu rénal, provoque une défaillance des organes urinaires. Dans l’étude, la zone corticale du rein semble élargie, a une couleur rouge-gris, le cerveau a une apparence graisseuse. La substance, accumulée dans les glomérules, provoque la mort des néphrons et des tissus conjonctifs se forment lors de leur revanche.

Néphropathie diabétique

En s'accumulant dans les cellules de l'organe, le glucose empoisonne l'organe. Avec le diabète, les reins augmentent la charge due aux nombreux processus métaboliques. Au début, le parenchyme devient légèrement plus grand. Il y a dégénérescence kystique. Au fur et à mesure de l'évolution de la maladie, pendant le besoin d'hémodialyse du patient, l'organe urinaire diminue.

Maladies réduisant l'épaisseur du tissu rénal

Le parenchyme rénal s'amincit en raison de la progression de la forme chronique de pyélonéphrite et de glomérulonéphrite, de la néphropathie diabétique, de la néphrosclérose. Considérez les caractéristiques du développement de l'état pathologique dans certains cas.

Pyélonéphrite dans le cours chronique

Cela se produit si la maladie n'est pas traitée correctement, en passant du stade aigu au stade chronique. La pathologie détruit le parenchyme, forme des cicatrices. Avec la défaite des deux organes du rein sont réduits. Le tissu est diagnostiqué avec sa subsistance leucocytaire, sa mort tubulaire et ses zones sclérotiques. Dans le bassin, il se produit parfois un abcès. Échec surtout unilatéral.

Néphrosclérose

Il y a un changement dans le parenchyme du tissu conjonctif. Il est divisé en formes primaire et secondaire. Primaire se développe avec l'hypertension. Dans la forme secondaire de la pathologie, les causes du développement sont variées. À la suite de la néphrosclérose, l'organe se contracte, le parenchyme subit des modifications dystrophiques.

Glomérulonéphrite chronique

L'état diffus se caractérise par une cyanilisation glomérulaire et une atrophie tubulaire, provoquant la disparition des pyramides d'organes.

Les modifications diffuses du tissu rénal de l'organe urinaire sont un symptôme de la maladie rénale. Le parenchyme peut épaissir et amincir. La condition nécessite une intervention médicale et un traitement de la maladie sous-jacente. Les causes d'anomalies sont diverses. Avec l'aide de l'échographie ne peut que constater le fait de changement. Un diagnostic précis nécessite un examen plus approfondi.